4solutions CPL pour
TECHNOLOGIES
BANC D’ESSAI COMPARATIF
PRISE EN MAIN
SAVOIR
4 solutions CPL pour
Après avoir conquis le grand public, les solutions de courant
porteur en ligne se professionnalisent. Bien que prometteuses,
les offres souffrent d’un réel manque de maturité, tant
du point de vue de la performance que de l’administration.
Par Kareen Frascaria
C
SI VOUS ÊTES PRESSÉ
Les solutions de réseau sur
CPL pour l’entreprise se
multiplient. Bonne nouvelle :
elles fonctionnent. Pourtant
leur manque de maturité est
flagrant. Les débits, annoncés
fièrement jusqu’à 14 Mbit/s,
plafonnent à 5,4 Mbit/s dans
le meilleur des cas. Ils sont
toutefois stables quelle que
soit la distance (jusqu’à
250 m). Bien que reposant sur
les spécifications HomePlug,
les solutions sont cependant
toutes propriétaires avec un
niveau minimal d’interopérabilité. Outre leur faible bande
passante efficace, les solutions
pèchent côté fonctions d’administration et sécurité, ce qui
peut freiner leur adoption en
entreprise. À l’instar du wi-fi
qui a connu les mêmes
déboires à ses débuts, le CPL
reste tout de même une
alternative viable pour le LAN,
pour peu que les prix baissent.
onnue depuis une
vingtaine d’années,
la technologie de courant porteur en ligne
(CPL) n’a pourtant pas
encore atteint sa maturité. Cette
technologie, qui sait transporter des données sur le courant
électrique alternatif standard, a
investi il y a deux ans les réseaux
locaux professionnels, au même
titre que le wi-fi. Le CPL « en indoor », est en effet une technologie alternative pour bâtir un
petit LAN, sans travaux d’infrastructure. Son avantage principal réside en effet dans l’utilisation du réseau électrique
existant dans le bâtiment.
De nombreux constructeurs
s’engagent sur le marché, dont
quelques français, comme
Oxance, LEA ou Courant Multi
Média (CMM). Si les offres ont
tout d’abord ciblé le grand public, pour des applications audio
ou de domotique, les constructeurs tentent désormais de se
faire une place sur le marché des
PME. « Difficile pour l’instant de
connaître leur impact sur le marché des entreprises », explique
Valérie Chaillou, analyste de
l’Idate, chargée d’une étude sur
le sujet. Tout comme le wi-fi à ses
débuts, le CPL pour entreprises,
tout juste sorti de l’œuf, semble
avoir encore du chemin à parcourir pour convaincre. Mais la
comparaison avec le wi-fi ne s’arrête pas là. D’abord, la méthode
de transport des données utiliDÉCISION INFORMATIQUE
28
sée est identique pour les deux
technologies (lire DIn°605). Tout
comme le wi-fi, le CPL s’appuie
sur la modulation OFDM (Orthogonal Frequency Division
Multiplexing), qui divise les
canaux en sous-porteuses à bas
débit et permet une occupation
maximale de la bande passante,
et sur la technique d’accès
CSMA/CA (Carrier Sense Multiple Access with Collision Avoidance), qui réduit les collisions
de paquets. Ensuite, l’écart entre
les débits théoriques et réels, de
même que les fonctions offertes,
plutôt limitées, rappellent les
débuts du WLAN.
Un débit efficace
de 5,4 Mbit/s au maximum
Nos tests de performance ont
ainsi constaté que le débit théorique de 14Mbit/s (spécifications
HomePlug définies en juin 2001)
ne dépasse pas 5,4 Mbit/s efficaces, et ce, même dans des
conditions d’utilisation idéales.
Pire, le débit est totalement aléa-
toire, au sein même d’un groupe
de produits d’une même marque.
Enfin, il s’agit d’un débit partagé entre tous les adaptateurs.
Passer de un à dix adaptateurs
sur le même réseau CPL revient
de fait à diviser par dix le débit
au niveau de chaque poste, déjà
faible. En revanche, et contrairement au wi-fi, les débits ne sont
pas affectés par la distance, et
restent relativement constants
que ce soit à 10 m ou à 250 m.
Qui dit relative insensibilité à la
distance ne signifie hélas pas
insensibilité aux perturbations
électriques. Nos tests ont ainsi
mis en évidence que les débits
étaient intimement liés au « chemin» emprunté par les données.
Un simple adaptateur secteur
mal isolé, le moindre appareil
gourmand en énergie sur le parcours, et la bande passante s’en
ressent, l’interruption du réseau
étant à craindre dans les pires
situations. De là à dédier une partie du réseau électrique au CPL…
De même, il conviendra de s’assurer dans le cas d’installation
multiphase, que tous les adaptateurs sont bien sur une même
phase secteur, sous peine de
non-fonctionnement.
Enfin, une attention toute particulière sera portée au nombre de
clients CPL sur un même réseau.
Bien que les spécifications HomePlug définissent un maximum de
quinze postes, il conviendra de
Le périmètre du test
L’objectif de ce banc
d’essai était de
tester les solutions
de courant porteur
en ligne professionnelles pour les
PME. Chaque acteur
devait nous fournir
une solution
N° 610 / 1ER NOVEMBRE 2004
complète
(point d’accès
et adaptateurs
Ethernet-CPL) de
façon à connecter
une dizaine de
postes clients en
réseau. Suite à
l’évaluation de cinq
solutions, quatre ont
été retenues dans
cette étude, l’offre de
NeoDiscount (X-Net)
ayant été écartée
faute d’appartenir
à la même catégorie
de matériels
que ses rivales.
Corinex-Alterlane PEWM et routeur
PME
Des solutions qui peinent
à convaincre
La situation n’est donc pas catastrophique. Les solutions testées,
si elles pâtissent de nombreuses
lacunes liées à leur jeunesse, ont
le mérite de fonctionner, et l’avantage d’être simples à installer et
à utiliser. On est loin du côté archaïque des premières offres CPL
apparues il y a six ans. Il n’en
demeure pas moins que ces solutions auront du mal à convaincre, aujourd’hui, les entreprises.
Outre leur faible niveau de performance, leurs fonctions limitées, elles demeurent quand
même deux fois plus chères que
leurs homologues wi-fi de bas de
gamme. Cela dit, elles constituent
Courant Multi
Média MM BOX
et Celektron
Cette solution obtient les meilleurs
débits. Par le biais de son serveur
intégré Iriga, elle offre des fonctions
d’administration complètes,
de supervision et de facturation.
Cette solution est surtout destinée
aux déploiements type hôtellerie.
722 € ht*
LEA Elektra
et Netplug Pro
Équivalente aux autres solutions
en termes de performances,
de gestion de la bande passante
et d’immunité, cette solution
est la plus contraignante en termes
d’administration. Elle est également
l’une des plus chères. 1 660 € ht*
Alain Mangin
ne pas dépasser une dizaine
d’adaptateurs pour obtenir un
débit utilisable.
Malgré leurs similitudes au
niveau des couches basses (jeux
de composants utilisés, etc.), les
solutions testées se sont révélées toutes différentes. Chaque
constructeur a en effet «adapté»
à sa manière la norme HomePlug,
en y ajoutant des couches supplémentaires maison, notamment
au niveau du contrôle d’accès et
de l’administration. Oxance se
démarque de ses concurrents en
affichant les fonctions d’administration centralisée les plus
évoluées ainsi qu’une granularité importante. Toutes les solutions sont en mesure de chiffrer
les échanges par DES 56 bits (spécification HomePlug), un niveau
de sécurité minimal que seuls
Oxance et Courant Multi Média
complètent en proposant des
fonctions de filtrage plus avancées. Fort heureusement, malgré
ces couches propriétaires, nos
tests ont démontré que les solutions demeurent interopérables
entre elles du point de vue de la
seule communication.
Bien qu’elle affiche des débits équivalents à ceux de ses
concurrentes, cette solution est la moins bonne de ce
comparatif, notamment parce qu’elle pèche par ses
fonctions d’administration, très limitées. Elle n’offre,
par ailleurs, que le chiffrement DES 56 bits. Toutefois,
c’est la moins chère de ce comparatif. 617 € ht*
Oxance PLCnet PLA200 etPLA220
Bien que légèrement moins performante
et la plus propriétaire, cette solution se pose
comme la plus aboutie de ce comparatif. Son
administration centralisée, ses outils de gestion
de la bande passante et de supervision et sa
sécurité AES font la différence. Débits légèrement
inférieurs à ceux des concurrents. 2 259 € ht*
*Prix de la solution complète testée, pour 10 postes.
dès à présent des solutions complémentaires des topologies LAN
et WLAN, notamment pour le simple partage d’accès WAN haut débit, cadre dans lequel leur débit
efficace demeure largement suffisant. Voilà qui explique sans
doute leur succès dans les environnements hôteliers.
Il n’en demeure pas moins que le
CPL, pour réellement répondre
aux attentes des entreprises, doit
nécessairement évoluer. Pour
constituer une alternative créDÉCISION INFORMATIQUE
29
dible aux réseaux WLAN de type
802.11g, le CPL doit atteindre
un débit équivalent, voire supérieur (nombre d’offres brandissent fièrement des débits théoriques de 108 Mbit/s). Ce sera
normalement le cas dès que les
constructeurs auront intégré le
jeu de composants Intellon
INT5500CS, lancé le 29septembre
dernier et donné pour un débit
théorique de 85Mbit/s. Et de nouveaux circuits arrivent, plus performants encore et offrant une
N° 610 / 1ER NOVEMBRE 2004
totale compatibilité ascendante
avec les solutions HomePlug actuelles. Les débits annoncés atteignent 200 Mbit/s et plus,
comme pour le futur Intellon,
mais surtout pour l’actuel SPC200
du français Spidcom, peu utilisé
malgré ses quelque 224 Mbit/s.
Enfin, le coût d’achat des solutions CPL devra diminuer de façon significative pour pouvoir rivaliser avec celui des réseaux
wi-fi, en baisse constante, et dans
des proportions importantes. 3
TECHNOLOGIES
BANC D’ESSAI COMPARATIF
PRISE EN MAIN
SAVOIR
RÉSULTATS PAR CRITÈRE
Une offre professionnelle en quête
1 Débit et immunité
Quelle que soit la solution,le débit
maximal constaté avoisine 5,4Mbit/s
sachant qu’il n’excède pas 4Mbit/s en
moyenne, sans être affecté par la
distance (Media partagé oblige,plus
il y a d’utilisateurs simultanés,plus la
bande passante disponible pour chacun est faible).La solution d’Oxance
(avec son protocole PLRP propriétaire)
privilégie le temps alloué à chaque
client plutôt que la répartition de
charge réelle.Elle gère ainsi mieux les
congestions du réseau dans sa globalité,cela au détriment des clients
Débit :
4,2 Mbit/s
individuels.Étonnant,nos tests démontrent que sur une même phase
électrique, le débit peut diminuer
de moitié d’une prise à l’autre.D’une
manière générale,les solutions ne parviennent pas à s’affranchir des perturbations du réseau électrique qui
font chuter le débit.La communication n’est pas interrompue sauf dans
le cas particulier de la présence d’un
poste de soudure à l’arc ou d’un adaptateur secteur de mauvaise qualité,
quelle que soit leur localisation sur
le réseau CPL.
Classement
CorinexAlterlane
PEWM et routeur
Commentaires
Débit en Mbit/s : poste, 5,33 (100 m), 5,33 (225 m),
5,26 (300 m) ; réseau, 4,37 (2 util.), 4,35 (10 util.) ;
avec poste à soudure, perte de communication ;
avec transformateur, 5,11; avec alim. parasite, 0,91.
Débits en Mbit/s : poste, 5,32 (100m), 5,28 (300m) ;
Courant
réseau, 4,31 (2 util.), 4,36 (10 util.) ; avec poste
Multi Média
à soudure, perte de communication ; avec transfor(MM BOX
mateur, 5,11 ; avec alimentation parasite, 1,42.
et Celektron)
Débit en Mbit/s : poste, 5,34 (100 m), 5,39 (225 m),
LEA
Elektra et Netplug 4,75 (300 m) ; réseau, 4,34 (2 util.), 4,38 (10 util.) ;
avec poste à soudure, perte de communication ;
Pro
avec transformateur, 5,36 ; avec alim. parasite, 0,52.
Débit en Mbit/s : poste, 5,03 (100m), 5,03 (225 m),
Oxance
4,95 (300 m) ; réseau, 4,30 (2 util.), 4.14 (10 util.) ;
(PLCnet PLA200
avec poste à soudure, perte de communication ;
et PLA220)
avec transformateur, 4,90 ; avec alim. parasite, 0,40.
Postes
utilisateurs
(avec adaptateurs
CPL)
Note
3,8
Poste
de soudure
à l’arc
(consommation
élevée)
3,8
2 Mise en œuvre
3,6
Les solutions testées sont simples à
mettre en œuvre.Il suffit de brancher
les adaptateurs sur les prises et d’installer un logiciel sur le poste client (uniquementWindows) pour que la communication soit établie.Seul CMM
impose l’installation de son serveur
3,2
Iriga,pour disposer de fonctions plus
évoluées de sécurité ou de gestion
du réseau,accessibles par un navigateur web chez les autres.Sa configuration est simple,mais déroutante
à cause de son vocabulaire,propre au
monde de l’hôtellerie.
La méthodologie
Pour mesurer le débit
des solutions CPL,
notre laboratoire a
effectué sur une ligne
électrique spécialisée
(isolée des perturbations inhérentes aux
activités du laboratoire) des transferts
de fichiers de 10 Mo
entre les postes
clients (de 2 à 10)
connectés et un
serveur, en faisant
varier la distance
de 1 à 300 m. Pour
les tests d’immunité
réalisés sur une
distance de 100 m,
nous avons généré
des perturbations
électriques en
connectant divers
équipements connus
pour leur impact
polluant sur le
secteur, tels qu’un
adaptateur secteur
défaillant de routeur
ADSL ou un poste de
soudure à l’arc. Pour
le test d’interopérabilité, des solutions de
marques différentes
ont été interconnectées à 25 mètres les
unes des autres. La
facilité d’utilisation a
enfin été évaluée lors
des phases de mise
à jour des microcodes,
de configuration, de
mise en place de la
sécurité et des règles
de filtrage. Du point
de vue de l’administration, des critères
tels que la qualité
des logs, des alertes,
la gestion de la bande
passante, ou les
outils de supervision,
ont été pris en
compte.
DÉCISION INFORMATIQUE
30
Classement
Oxance
(PLCnet PLA200
et PLA220)
Commentaires
Administration depuis n’importe quel adaptateur
du réseau ; chiffrement AES 128 bits aisé ; mise à
jour du microcode en cascade sur tous les adaptateurs ; mise en place de règles de filtrage et des
VLAN très simple; documentation complète.
Serveur Iriga déroutant à configurer ; mise à jour du
Courant
microcode simple depuis Iriga; mise en place simple
Multi Média
des règles de filtrage et des VLAN ; documentation
(MM BOX
complète, sauf guide de dépannage; aucune aide
et Celektron)
en ligne pour Iriga.
Administration centralisée limitée ; outil de diagnosLEA
Elektra et Netplug tic ; pas de restriction de la bande passante ; gestion
de la priorité des flux en option ; monitoring des
Pro
périphériques connectés ; pas de journal des événements; pas d’alertes.
Pas de mise à jour possible du microcode ; pas de
Corinexrègles de filtrage des flux entre adaptateurs ; mise en
Alterlane
PEWM et routeur place des VLAN simple ; documentation en anglais.
N° 610 / 1ER NOVEMBRE 2004
Note
8,3
6,7
6,5
6,4
4 solutions CPL pour PME
5 Sécurité
de maturité
Conformité HomePlug oblige,toutes
les solutions CPL de ce comparatif
gèrent la sécurité minimale proposée par la norme,soit un chiffrement
DES 56 bits.Seul Oxance propose un
niveau supérieur avec l’AES 128 bits.
Bien qu’Oxance,LEA et CMM proposent des fonctions avancées de fil-
Chiffrement DES ou AES
+ filtrage MAC
Adaptateur
de marque
différente
trage,seul le premier propose un filtrage entre adaptateurs.Pour pallier
le manque de fonctions de sécurité
au standard HomePlug,chacun y va
de sa méthode,tels LEA avec sonVLAN
Tagging et CMM avec l’affectation de
sous-réseaux IP par adaptateur pour
les isoler les uns des autres.
Classement
Oxance
(PLCnet PLA200
et PLA220)
Commentaires
Sécurité activée par défaut ; chiffrement DES 56 bits
ou AES 128 bits ; distribution centralisée de la clé
sur les adaptateurs ; contrôles d’accès au niveau
CPL ; page d’administration au niveau de l’adaptateur ; filtrage des adresses MAC des stations
connectées ; filtrage entre adaptateurs ; confidentialité ; gère plusieurs niveaux de droits.
Courant
Sécurité activée par défaut ; chiffrement DES 56bits ;
Multi Média
distribution centralisée de la clé sur les adaptateurs;
(MM BOX
contrôles d’accès au niveau CPL à distance, page
et Celektron)
d’administration au niveau de l’adaptateur ;
pas de filtrage des adresses MAC des stations
connnectées ; gère plusieurs niveaux de droits ;
filtrage entre adaptateurs limité ; confidentialité ;
gère plusieurs niveaux de droits ; compte administrateur avec login et mot de passe.
LEA
Sécurité activée par défaut ; chiffrement DES
Elektra et Netplug 56 bits ; distribution centralisée de la clé sur les
Pro
adaptateurs ; contrôles d’accès au niveau CPL
à distance ; filtrage VLAN ; confidentialité.
CorinexSécurité activée par défaut ; chiffrement DES
Alterlane
56 bits ; controles d’accès ; confidentialité.
PEWM et routeur
Passerelle
CPL
Installation
d’un adaptateur
CPL
Administrateur
Serveur
3 Administration
Oxance et CMM se démarquent ici.
Oxance est le seul à fournir avec sa solution des fonctions d’administration
centralisée des adaptateurs depuis
n’importe quel point d’accès du réseau.Les fonctions qu’il propose sont
aussi les plus riches (possibilités de
Classement
Oxance
(PLCnet PLA200
et PLA220)
monitoring et de supervision). La
solution CMM dispose de nombreuses fonctions de supervision et de gestion de la tarification.Les autres solutions ne disposent que de fonctions
d’administration extrêmement
basiques.
Commentaires
Routage dynamique, administration centralisée ;
poste d’administration décentralisé, outils de
diagnostic et de test de débit ; gestion de la bande
passante et de la QoS ; monitoring des flux étendu.
Administration centralisée par Iriga ; serveur DHCP ;
Courant
outils de diagnostic ; restriction de la bande passante
Multi Média
pour accès Internet ; gestion de la priorité des flux
(MM BOX
automatique ; monitoring des périphériques connecet Celektron)
tés ; monitoring des flux étendu et création
de rapports ; journal des événements.
Administration centralisée limitée ; outil de diagnosLEA
Elektra et Netplug tic ; pas de restriction de la bande passante ; monitoring des périphériques connectés ; pas de journal
Pro
des événements ; pas d’alertes.
Administration centralisée ; outil de diagnostic ;
Corinexpas de restriction de la bande passante ; monitoring
Alterlane
PEWM et routeur des périphériques ; pas de monitoring des flux ;
pas d’alertes ; pas de journal des événements.
Note
7,1
5,9
4,8
4,5
4 Interopérabilité
Bien que s’appuyant tous sur les
spécifications de la norme HomePlug,
chaque solution CPL de ce banc d’essai exploite une couche propriétaire. Fort heureusement, tous les
produits testés se sont montrés interopérables.Seule la solution d’Oxance,
la plus riche,mais aussi la plus propriétaire,nécessite un bridge (PLA200),
pour faire communiquer ses équipements de protocole PLRP avec ceux
d’un réseau HomePlug.Cette interface induit malheureusement une
forte chute des débits.
Note
7,7
Classement
CorinexAlterlane
PEWM et routeur
Courant
Multi Média
(MM BOX et
Celektron)
LEA
Elektra et Netplug
Pro
Oxance
(PLCnet PLA200
et PLA220)
5,3
2,9
2
DÉCISION INFORMATIQUE
31
Commentaires
Débits mesurés en Mbit/s avec CMM : 4,63 ;
Oxance : 2.40 ; LEA : 4,52.
Note
8,8
Débits mesurés en Mbit/s avec Corinex : 4,48 ;
Oxance : 2,45 ; LEA : 4,67.
8,8
Débits mesurés en Mbit/s avec CMM : 4,40 ;
Oxance : 2,41; Corinex : 4,71.
8,8
Débits mesurés avec CMM : 2,21; LEA : 2,26 ;
Corinex : 2,22.
7,2
N° 610 / 1ER NOVEMBRE 2004
3
TECHNOLOGIES
BANC D’ESSAI COMPARATIF
PRISE EN MAIN
SAVOIR
CORINEX-ALTERLANE
COURANT MULTI MÉDIA
Powerline Ethernet Wall Mount (PEWM) et routeur
MM BOX et Celektron
Économique mais trop limitée
Le meillleur rapport qualité/prix
Distribué en France par Alterlane, la
solution de Corinex, bien que la moins
chère de cette étude, affiche un
niveau de performances équivalent
à celui de ses concurrentes. Elle est
simple à configurer et à installer.
Par ailleurs, même dans le cas
d’un réseau hétérogène
intégrant d’autres
équipements CPL,
cette solution continue
d’offrir des débits
acceptables. En fait,
le jeu de composants
Intellon et le logiciel de gestion Corinex
Setup Tool livrées avec PEWM sont identiques à ceux des
solutions de CMM et LEA. La seule différence, avec les autres
solutions, est la possibilité de supprimer le chiffrement DES
56 bits des trames CPL, impossible sur les autres solutions où
ce chiffrement est activé par défaut. Autre différence, le routeur
CPL exploite un coupe-feu permettant notamment d’effectuer
un filtrage des flux en provenance ou à destination du WAN,
le filtrage pouvant s’étendre à une tranche horaire ou à un type
de service Internet. Un filtrage par adresses MAC est aussi
possible. Principale lacune de la solution : elle ne gère pas
de VLAN. ll est ainsi impossible de segmenter les réseaux
et d’isoler les adaptateurs les uns des autres. Du point de vue
de l’administration, l’outil est également assez limité. Il est ainsi
impossible d’effectuer une administration globale du réseau
d’adaptateurs CPL, et aucun journal d’événements n’est
disponible. Par ailleurs, le paramétrage de la gestion
de la bande passante est inexistant, elle est partagée de
manière automatique. La supervision est, pour sa part, limitée
à l’indication des débits bruts disponibles entre les adaptateurs.
Pour pallier ces lacunes fonctionnelles, l’utilisateur pourra se
procurer, en option, l’outil de supervision OPM de Corinex. Un
outil qu’Alterlane n’a pas pu nous fournir à l’occasion de ce test.
Composée d’une passerelle Internet
MM BOX, qui inclut un modem ADSL,
d’adaptateurs pour postes clients
Celektron et d’un serveur Iriga, cette
solution affiche le meilleur
rapport qualité/prix
de cette étude.
Proche de ses
concurrentes en
termes de débits,
elle se montre,
comme elles, peu
sensible à la distance et aux
perturbations générées par d’autres équipements
électriques sur le réseau. C’est aussi la solution la plus efficace
dans une topologie de matériels CPL hétérogènes. À la manière
de la solution d’Oxance, mais dans une moindre mesure, CMM
se distingue par ses possibilités en matière d’administration,
tout en affichant les possibilités les plus étendues en matière
de supervision. Son serveur Iriga gère un SGBD embarqué
qui tient à jour les données liées à l’utilisation du réseau CPL
provenant des Celektron et propose des rapports détaillés,
ainsi qu’un système de suivi graphique par adaptateur et par
période. Un système de facturation est également inclus.
De fait, ce produit cible les hôtels ou les universités : la prise
en main du serveur est simple, mais parfois déroutante puisque
le vocabulaire fait référence à des chambres et des tarifs…
Le serveur Iriga permet la gestion globale des adaptateurs et
est administrable à distance. Il autorise la gestion de la bande
passante des flux de manière automatique. Mais du point
de vue de la sécurité, seul le chiffrement DES 56 bits est actif.
Cependant, quatre types de filtrage sont proposés, car le
serveur Iriga dispose d’un coupe-feu intégré : mode sans
protection (autorise la communication entre les adaptateurs),
mode protection globale, mode protection par chambre, mode
administration distante. Autant de possibilités offertes à bas
prix, puisque la solution globale est vendue, par exemple,
un tiers du prix de celle d’Oxance!
NOTES
NOTES
3,8
6,4
2
8,8
4,5
Débit et immunité
Mise en œuvre
Administration
Interopérabilité
Sécurité
Débit et immunité
Mise en œuvre
Administration
Interopérabilité
Sécurité
3,8
6,7
5,3
8,8
5,9
POINTS FORTS
3Mise en œuvre simple.
3Désactivation du chiffrement DES possible.
3Prix.
POINTS FORTS
3Mise en œuvre simple.
3Outils de supervision et de facturation.
POINTS FAIBLES
3Fonctions d’administration basiques.
3Gestion limitée de la bande passante.
POINTS FAIBLES
3Prise en main du serveur Iriga (vocabulaire spécialisé).
CARACTÉRISTIQUES
Puce Intellon INT51X1. Chiffrement DES 56 bits, désactivable. Interface
d’administration web. Routeur ADSL intégré, coupe-feu.
CARACTÉRISTIQUES
Puce Intellon INT51X1. Gestion DHCP 4 Ports 10/100 Intégrés. Configuration
locale ou à distance par interface web. Modem ADSL intégré.
PRIX DE LA SOLUTION TESTÉE
617 € ht (10 Powerline Ethernet à 54 € ht + Powerline Router à 77 € ht).
PRIX DE LA SOLUTION TESTÉE
722 € ht (10 Celektron à 58 € ht + MM BOX à 142 € ht).
DÉCISION INFORMATIQUE
32
N° 610 / 1ER NOVEMBRE 2004
4 solutions CPL pour PME
LEA
OXANCE
Elektra et Netplug Pro
PCLnet PLA200 et PLA220
Une administration en retrait
Très aboutie, mais propriétaire
Cette solution est du point de vue des
performances proche des autres
solutions de ce comparatif. Elle
effectue également une répartition
équivalente de la charge
entre tous les clients. En
revanche, elle ne dispose
que des fonctions basiques
de sécurité (DES 56 bits).
Plus gênant, elle ne
propose que très peu
de fonctions de gestion
du réseau. Ainsi, aucune
possibilité de supervision
des adaptateurs n’est proposée, seuls
les débits bruts disponibles et la qualité de la
ligne sont signalés. Aucune alerte paramétrable par Syslog,
SNMP ou SMTP n’est en outre possible. Enfin, il est impossible
de gérer la bande passante entre les différents équipements,
celle-ci étant gérée automatiquement par les jeux de
composants d’Intellon.Toutefois, la passerelle Elektra PLG001
intègre un modem ADSL ainsi qu’une mémoire
supplémentaire autorisant la gestion des VLAN 802.1q avec
attribution d’un tag à chaque adaptateur déclaré sur le réseau.
Accessible via les adaptateurs Netplug Pro PLN001 ici mis en
œuvre, la fonction de gestion des VLAN permet de segmenter
et filtrer plus facilement le réseau directement depuis la
passerelle Elektra. Autant de fonctions qui séduiront une cible
comme les hôtels ou les universités. En fait, la solution «pro»,
outre la gestion des VLAN 802.1q, offre une gestion de la QoS
avec prioritisation des flux VoIP, le streaming, et la gestion du
multicast sur la bande passante globale de 14 Mbit/s (et non
pas seulement sur 1 Mbit/s comme le spécifie le standard
HomePlug). LEA a essayé par cet intermédiaire de pallier les
carences du standard HomePlug. Mais ces ajouts ont un coût,
la solution de LEA étant parmi les plus chères.
De loin la plus chère de ce comparatif, cette
solution s’affiche également à l’issue
des tests comme la plus aboutie.
Dépourvue de modem ADSL,
pourtant légèrement moins
performante que ses rivales,
elle se démarque
de ses concurrentes
par les fonctions
offertes, notamment
en matière de sécurité
et d’administration, plus
poussées. En fait, la solution tire bénéfice de
sa couche propriétaire PLRP venant s’ajouter au protocole
HomePlug. PLRP offre l’avantage de répéter ou de rerouter
le signal en fonction de sa qualité, avec comme revers majeur
d’empêcher l’interopérabilité avec les autres solutions
HomePlug, sauf à mettre en place le pont PLA220, capable de
traduire le signal PLRP en HomePlug standard. Mais l’opération
se traduit par une perte significative de performance
(maximum atteint 2,22 Mbit/s). Cela étant, cette solution s’avère
la mieux adaptée pour un déploiement en entreprise. Oxance
propose en effet une approche différente, avec un réseau
décentralisé, administrable depuis n’importe quel point
d’accès. Il est possible ainsi de mettre à jour en cascade les
adaptateurs du réseau CPL. Simple à installer, administrable
depuis une page web, le PLA200 permet de placer un mot
de passe d’accès à l’administration du réseau global des PLA.
Par ailleurs, la sécurité est plus poussée que celle des autres
équipements, avec en plus du chiffrement DES 56 bits
la possibilité d’opter pour AES à 128 bits, et le filtrage
par adresses Mac. Notons enfin qu’Oxance est le seul
à proposer un déphaseur qui permet à ses produits
de fonctionner sur un réseau triphasé, sur les trois phases
en même temps. Le constructeur devrait en outre intégrer
prochainement les derniers jeux de composants d’Intellon à
85 Mbit/s. Même s’il destine ses produits aux PME, Oxance cible
également comme Courant Multi Média, le marché hôtelier.
NOTES
Débit et immunité
Mise en œuvre
Administration
Interopérabilité
Sécurité
NOTES
3,6
6,5
2,9
8.8
4,8
Débit et immunité
Mise en œuvre
Administration
Interopérabilité
Sécurité
3,2
8,3
7,7
7,2
7,1
POINTS FORTS
3Gestion des VLAN et de la QoS (en option).
POINTS FORTS
3Mise en œuvre simple.
3Fonctions d’administration fouillées.
3Sécurité.
POINTS FAIBLES
3Administration limitée.
3Pas de supervision.
3Pas de gestion de bande passante.
POINTS FAIBLES
3Le protocole PLRP influe sur les débits.
3Besoin d’un pont pour l’interopérabilité avec les autres normes.
CARACTÉRISTIQUES
Modem ADSL intégré. Puce Intellon INT51X1. Chiffrement DES 56 bits. Interface web d’administration.
CARACTÉRISTIQUES
Puce Intellon INT51X1. Chiffrement DES à 56 bits et AES à 128 bits. Contrôle
de la bande passante. Interface d’administration HTML ou SNMP.
PRIX DE LA SOLUTION TESTÉE
1 660 € ht (10 PLN001 à 110 € ht + PLG001 à 560 € ht).
PRIX DE LA SOLUTION TESTÉE
2 259 € ht (10 PLA 200 à 199 € ht et un bridge PLA 220 à 269 € ht).
DÉCISION INFORMATIQUE
33
N° 610 / 1ER NOVEMBRE 2004
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising