Thecus N5500
Thecus N5500
Manuel de l’utilisateur
Copyright et marques déposées
Thecus et les autres noms des produits Thecus sont des marques déposées de
Thecus Technology Corp. Microsoft, Windows et le logo de Windows sont des
marques déposées de Microsoft Corporation. Apple, iTunes and Apple OS X sont des
marques déposées de Apple Computers, Inc. Toutes les autres marques déposées
et commerciales restent la propriété de leurs détenteurs respectifs. Spécifications
sujettes à modification sans préavis.
Copyright © 2009 Thecus Technology Corporation. Tous droits réservés.
A propos de ce manuel
Les informations contenues dans ce manuel ont été vérifiées attentivement pour
s’assurer qu’elles sont correctes. Dans le cas d’une erreur, veuillez nous contacter
avec vos commentaires. Thecus Technology Corporation se réserve le droit
d'effectuer des changements au contenu de ce manuel sans préavis.
Nom du produit : Thecus N5500
Version du manuel : 1.4
Date de mise en circulation : Mai 2010
Garantie limitée
Thecus Technology Corporation garantit que tous les composants du Thecus N5500
ont été testés minutieusement avant de quitter l’usine et que cet appareil
fonctionne normalement sous des conditions normales d’utilisation. Dans le cas
improbable d’un mal fonctionnement du système, Thecus Technology Corporation
et ses représentatifs et revendeurs seront responsables des réparations, sans
aucun coût de la part du client, si le produit arrête de marcher normalement
pendant la période de garantie et sous des conditions normales d’utilisation. Thecus
Technology Corporation n’assume aucune responsabilité en cas de dommage ou de
perte de données, même si causé par ses produits. Nous recommandons fortement
aux utilisateurs de sauvegarder régulièrement leurs données.
2
Avertissements de sécurité
Veuillez lire attentivement et suivre les instructions de cette section pour votre
sécurité :
z
Lisez attentivement ce manuel avant d’installer votre N5500.
z
Votre N5500 est un appareil électronique sophistiqué. NE PAS essayer de
réparer cet appareil par vous-même en aucun cas. Dans le cas d’un mal
fonctionnement, coupez immédiatement l’alimentation et faites-le réparer
dans un centre de réparation spécialisé. Contactez votre revendeur pour
plus de détails.
z
NE POSEZ aucun objet sur le cordon d’alimentation et installez-le de façon à
ce que PERSONNE ne puisse trébucher ou marcher dessus. Installez les
câbles de connexion de façon à ce que personne ne puisse trébucher ou
marcher dessus.
z
Votre N5500 fonctionnera normalement dans des endroits avec une
température comprise entre 0°C et 40°C et une humidité d’entre 20% et
85%. L’utilisation du N5500 sous des conditions environnementales
extrêmes peut endommager l’appareil.
z
Vérifiez que la source d’alimentation utilisée pour alimenter le N5500 est du
bon type (100V ~ 240V c.a., 50/60 Hz, 3A). Brancher le N5500 sur une
source d’alimentation différente peut endommager l’appareil.
z
NE PAS exposer le N5500 à l’humidité, la poussière ou des produits corrosifs.
z
NE PAS poser le N5500 sur des surfaces instables.
z
NE PAS poser le N5500 dans un endroit en plein soleil ou près d’une source
de chaleur quelconque.
z
NE PAS utiliser des produits ou des aérosols chimiques pour nettoyer le
N5500. Débranchez le cordon d’alimentation et tous les câbles avant de le
nettoyer.
z
NE PAS poser des objets sur le N5500 ou obstruer les fentes de ventilation
pour éviter que l’appareil ne surchauffe
z
Gardez l’emballage hors de la portée des enfants.
z
Lorsque vous voulez jetez l’appareil, respectez toujours les lois régionales
sur la correcte procédure de mise au rebut des produits électroniques pour
préserver l’environnement.
3
Table des matières
Copyright et marques déposées .................................................... 2
A propos de ce manuel .................................................................. 2
Garantie limitée............................................................................. 2
Avertissements de sécurité ........................................................... 3
Table des matières ........................................................................ 4
Chapitre 1 : Introduction ............................................................... 9
Vue d’ensemble .....................................................................................9
Description du produit ...........................................................................9
Serveur de fichiers .........................................................................9
Serveur FTP ..................................................................................9
Serveur iTunes ..............................................................................9
Serveur multimédia...................................................................... 10
Serveur de sauvegarde................................................................. 10
Serveur d'impression.................................................................... 10
RAID multiple.............................................................................. 10
Support pour mode double ............................................................ 10
Gestion d’énergie avancée ............................................................ 10
Contenu de la boîte .............................................................................11
Panneau avant.....................................................................................12
Plateaux de disque dur ........................................................................13
Panneau arrière...................................................................................14
Chapitre 2 : Installation du matériel............................................ 15
Vue d’ensemble ...................................................................................15
Avant de commencer ...........................................................................15
Installation du disque dur ...................................................................15
Branchement des câbles......................................................................15
Vérification de l’état du système .........................................................16
Etat du système normal................................................................ 16
Problème du système ................................................................... 17
Chapitre 3 : Première configuration............................................. 18
Vue d’ensemble ...................................................................................18
Assistant de configuration Thecus .......................................................18
Utilisation de l’écran LCD.....................................................................20
Contrôles de l’écran LCD ............................................................... 20
Mode d'affichage.......................................................................... 21
Copie USB ............................................................................................. 21
Mode de gestion .......................................................................... 21
Méthode de configuration typique .......................................................22
Etape 1 : Configuration du réseau .................................................. 22
Etape 2 : Création d’un volume RAID.............................................. 22
Etape 3 : Créer des utilisateurs locaux ou configurer l’authentification . 23
Etape 4 : Créer des dossiers et configurer ACL ................................. 23
Etape 5 : Lancer les services ......................................................... 23
Chapitre 4 : Gestion du système .................................................. 24
Vue d’ensemble ...................................................................................24
Interface Web d’administration...........................................................24
Barre de menu ............................................................................ 24
Barre de message ........................................................................ 25
Déconnexion ............................................................................... 26
Sélection de la langue .........................................................................26
4
Informations du système ....................................................................26
Informations du produit ................................................................ 26
Etat du système/service ............................................................... 27
Journaux .................................................................................... 28
Gestion du système .............................................................................30
Heure : Réglage de l’heure du système ........................................... 30
Configuration des notifications ....................................................... 31
Mise à jour du microprogramme..................................................... 31
Réglages UPS .............................................................................. 32
Marche/Arrêt programmé.............................................................. 33
Réveil par le réseau LAN (WOL) ..................................................... 34
Support SNMP ............................................................................. 35
Utilitaire ..................................................................................... 35
Réseau du système..............................................................................40
Configuration WAN....................................................................... 40
LAN ........................................................................................... 41
Configuration du LAN ................................................................... 41
Configuration du serveur DHCP ...................................................... 42
Samba / CIFS ............................................................................. 42
Service Samba ....................................................................................... 42
Cache d’accès fichier ............................................................................... 43
Corbeille Samba ..................................................................................... 43
Authentification de connexion anonyme Samba ........................................... 43
AFP (Apple Network Setup – Configuration du réseau Apple) .............. 43
Configuration NFS........................................................................ 44
FTP ......................................................................................................44
Serveur multimédia .............................................................................46
Réglages du gestionnaire multimédia.............................................. 46
Dossiers multimédia partagés ........................................................ 46
Connecter des DMA (adaptateurs multimédia) au serveur multimédia.. 47
HTTP/ WebDisk ...................................................................................47
UPnP ...................................................................................................48
Cible Nsync..........................................................................................48
Réglage de Bonjour .............................................................................49
Gestion du stockage ............................................................................49
Informations des disques .............................................................. 49
Informations S.M.A.R.T............................................................................ 50
Balayage de mauvais bloc ........................................................................ 52
Informations RAID ....................................................................... 52
Créer un volume RAID.................................................................. 53
Niveau du RAID ...................................................................................... 55
Editer RAID................................................................................. 56
Supprimer RAID .......................................................................... 57
Agrandir un volume RAID.............................................................. 58
Migrer un volume RAID................................................................. 59
Distribution de l’espace................................................................. 61
Allouer de l’espace à un volume iSCSI ....................................................... 62
Modifier un volume iSCSI ......................................................................... 64
Supprimer un volume .............................................................................. 65
Allouer de l’espace à un volume USB cible .................................................. 66
Advance Option ........................................................................... 66
Taille de secteur iSCSI............................................................................. 67
iSCSI CRC/Checksum .............................................................................. 67
Partager dossier .......................................................................... 67
Ajouter des dossiers................................................................................ 68
Modifier des dossiers ............................................................................... 69
Supprimer des dossiers ........................................................................... 69
Partage NFS........................................................................................... 70
5
Cliché ........................................................................................ 71
Snap (configuration de cliché) .................................................................. 71
Liste de contrôle d’accès de dossiers et de sous-dossiers (ACL) ..................... 72
Stockage NAS empilable ............................................................... 74
Montage ISO............................................................................... 81
Authentification des utilisateurs et des groupes..................................83
Support ADS/NT .......................................................................... 83
Configuration des utilisateurs locaux............................................... 85
Ajouter des utilisateurs ................................................................. 86
Editer des utilisateurs .............................................................................. 87
Supprimer des utilisateurs........................................................................ 88
Configuration des groupes locaux................................................... 88
Ajouter des groupes ................................................................................ 89
Editer des groupes .................................................................................. 89
Supprimer des groupes............................................................................ 90
Création d’utilisateurs et de groupes par lot..................................... 90
Serveur d’application...........................................................................91
Informations de l’imprimante......................................................... 91
Windows XP SP2.......................................................................... 92
Windows Vista............................................................................. 93
Serveur iTunes®..................................................................................96
Gestion des modules ...........................................................................97
Installation des modules .....................................................................97
Module du système..............................................................................97
Module de l’utilisateur .........................................................................97
Sauvegarde .........................................................................................97
Nsync ........................................................................................ 97
Ajouter une tâche Nsync .......................................................................... 98
Configuration d’une cible Nsync sur un appareil Nsync................................ 100
Configuration d’une cible Nsync sur un autre appareil................................. 100
Désigner le N5500 comme une cible Nsync ............................................... 100
Utilitaire de sauvegarde de Thecus ............................................... 100
Sauvegarde des données avec Windows XP ................................... 101
Utilitaires de sauvegarde de Apple OS X ........................................ 102
Chapitre 5 : Utilisation du N5500............................................... 103
Vue d’ensemble ................................................................................. 103
Page de connexion ............................................................................ 103
Utilisation de la fonction WebDisk ..................................................... 103
Serveur de photo ............................................................................... 106
Assistant de publication de Windows XP ........................................ 106
Gérer les albums et les photos..................................................... 112
Créer des albums....................................................................... 112
Protéger des albums avec des mots de passe................................. 112
Téléverser des photos dans des albums ........................................ 112
Informations EXIF...................................................................... 113
Diaporamas .............................................................................. 113
Mapper un PC client sur le N5500 ...................................................... 114
Windows .................................................................................. 114
Apple OS X ............................................................................... 114
Mapper le N5500 comme un disque iSCSI.......................................... 114
Windows 2000/XP...................................................................... 115
Windows Vista........................................................................... 119
Chapitre 6 : Astuces et recommandations ................................. 120
Extensions de stockage USB et eSATA ............................................... 120
Ajouter un disque de rechange .......................................................... 120
Administration à distance.................................................................. 120
Partie I - Création d'un compte DynDNS........................................ 121
6
Partie II - Activer DDNS sur le routeur .......................................... 121
Partie III – Configuration des serveurs virtuels (HTTPS) .................. 121
Configuration du logiciel pare-feu ..................................................... 122
Remplacer des disques durs endommagés ........................................ 122
Panne de disque dur................................................................... 122
Remplacer un disque dur ............................................................ 122
Reconstruction auto RAID ........................................................... 122
Chapitre 7 : Guide de dépannage ............................................... 124
J’ai oublié l’adresse IP de mon réseau............................................... 124
Je ne peut pas mapper un disque de réseau sous Windows XP.......... 124
Restaurer les réglages par défaut d’usine ......................................... 124
Problèmes avec les réglages de l’heure et de la date ........................ 125
Support DOM double pour Double protection..................................... 125
Chapitre 8 : Révision des mises à jour (FW 3.00.01 à 3.00.04) ......... 126
Quoi de neuf ...................................................................................... 126
Extension RAID pour le volume cible iSCSI .................................... 126
Cryptage du volume RAID ........................................................... 127
Dimensionnement fin iSCSI ......................................................... 129
ID LUN iSCSI ............................................................................ 133
Corrections des erreurs ..................................................................... 133
Chapitre 9 : Révisions mises à jour jusqu’à FW 3.00.08............. 134
Quoi de neuf ...................................................................................... 134
Interface utilisateur de connexion mise à jour ................................ 134
Interface utilisateur du serveur de photos mise à jour ..................... 134
Page de démenti ajoutée ............................................................ 135
Interface utilisateur principale mise à jour ..................................... 136
Ajout d’un service d’enregistrement en ligne.................................. 136
Ajout de réglages Rsync dans Cible Nsync ..................................... 137
Ajout d’une fonction de sauvegarde Rsync..................................... 137
Ajout d’une 2ème passerelle pour les clients de Route Serveur DHCP .. 138
Ajout de DOM double pour réparation auto .................................... 139
Chapitre 10 : Mises à jour du progiciel version 3.01.00 ............. 140
Quoi de neuf ...................................................................................... 140
Interface utilisateur d'ouverture de session mise à jour ................... 140
Interface utilisateur principale mise à jour ..................................... 140
Prise en charge de modes supplémentaires pour l'agrégation de liens 142
Prise en charge de cartes LAN supplémentaires(N7700PRO et N7700+
uniquement) ......................................................................................... 142
Corrections d'erreurs......................................................................... 142
Appendice A : Spécifications du produit..................................... 144
Spécifications du matériel ................................................................. 144
Spécifications du logiciel ................................................................... 144
Appendice B : Service clientèle .................................................. 146
Appendice C : Points basiques du RAID ..................................... 147
Vue d’ensemble ................................................................................. 147
Avantages ......................................................................................... 147
Performances améliorées ............................................................ 147
Sécurité des données ................................................................. 147
Niveaux de RAID ............................................................................... 147
RAID 0 ..................................................................................... 147
RAID 1 ..................................................................................... 148
RAID 5 ..................................................................................... 148
RAID 6 ..................................................................................... 148
RAID 10 ................................................................................... 148
7
JBOD ....................................................................................... 148
Taille de secteur ................................................................................ 149
Espace utilisé .................................................................................... 149
Appendice D : Points basiques du Service de répertoire ............ 150
Vue d’ensemble ................................................................................. 150
Qu’est ce que le Service de répertoire ? ............................................ 150
Avantages de ADS ............................................................................. 150
Appendice E : Informations de licence....................................... 151
Vue d’ensemble ................................................................................. 151
Disponibilité des codes sources ......................................................... 151
Termes de la licence CGIC ................................................................. 152
Licence Publique Générale GNU ......................................................... 152
8
Chapitre 1 : Introduction
Vue d’ensemble
Merci d'avoir choisi l’appareil de stockage sur IP Thecus N5500. Le Thecus N5500
est un serveur de stockage facile à utiliser qui offre une approche dédiée au
stockage et à la distribution des données sur un réseau. La qualité des données est
garantie avec des fonctions RAID offrants la sécurité et la récupération des
données – un espace de plus de six téraoctets est disponible pour le stockage en
utilisant RAID 5 et RAID 6. Les ports Gigabit Ethernet améliorent l’efficacité du
réseau et permettent au N5500 de prendre en charge les fonctions de gestion des
fichiers, d’améliorer le partage des applications et des données et d’obtenir des
temps de réponse plus rapides. Le N5500 offre la mobilité des données avec une
fonctionnalité de changement de disque qui vous permet de changer à chaud les
disques durs pour les utiliser dans un autre N5500, afin de sécuriser la continuité
des données dans le cas d’une panne du matériel. Le N5500 permet la consolidation
et le partage des données entre les systèmes d’exploitation Windows (SMB/CIFS),
UNIX/Linux et Apple OS X. L’interface graphique conviviale du N5500 prend en
charge plusieurs langues.
Description du produit
Serveur de fichiers
Avant tout, le N5500 permet de stocker et de partager des fichiers sur un réseau IP.
Grâce à un appareil de stockage en réseau NAS, vous pouvez centraliser vos fichiers
et les partager facilement sur votre réseau. L’interface Web conviviale permet aux
utilisateurs de votre réseau d’accéder très facilement à ces fichiers.
Pour plus d’informations sur l’interface Web, voir :
Chapitre 5 : Utilisation du N5500 > Utilisation de la fonction Webdisk.
Serveur FTP
Grâce au serveur FTP intégré, vos amis et vos clients peuvent télécharger et
téléverser des fichiers du N5500 sur Internet en utilisant simplement leurs logiciels
FTP préférés. Vous pouvez aussi créer des comptes d’utilisateurs de façon à ce que
seulement les utilisateurs autorisés aient accès.
Pour configurer le serveur FTP, voir :
Chapite 4 : Réseau système> FTP.
Serveur iTunes
Grâce au serveur iTunes intégré, le N5500 vous permet de partager et de jouer vos
fichiers de musique numérique avec qui que ce soit, n’importe où sur le réseau !
Pour configurer le serveur iTunes, voir :
Chapitre 4 : Serveur d’application > Configuration de iTunes.
9
Serveur multimédia
Grâce à la fonction de serveur multimédia intégrée, le N5500 offre un service de
diffusion multimédia aux adaptateurs multimédia indépendants connectés au
réseau et prenant en charge le protocole UPnP AV ou qui sont conforme à la norme
DLNA (Digital Living Network Alliance).
Pour configurer le serveur multimédia, voir :
Chapitre 4 : Réseau système > Serveur multimédia.
Serveur de sauvegarde
Plus besoin de risquer de perdre vos données. Grâce aux fonctionnalités de
sauvegarde avancées, vous pouvez facilement sauvegarder vos fichiers importants
sur le N5500 et même automatiser vos sauvegardes pour plus de protection.
Pour plus d’informations sur la sauvegarde de vos fichiers avec le N5500, voir :
Chapitre 4 : Sauvegarde > Nsync.
Serveur d'impression
Le serveur d’impression du N5500 permet de partager une imprimante IPP avec
d’autres PC connectés à votre réseau.
Pour configurer le serveur d’impression, voir :
Chapitre 4 : Serveur d’application > Informations sur l’imprimante.
RAID multiple
Le N5500 prend en charge de multiples volumes RAID sur un seul système. Vous
pouvez donc créer un RAID 0 pour vos données non essentielles et créer un RAID 5
pour les données essentielles. Créez les niveaux RAID en fonction de vos besoins.
Pour configurer les modes RAID sur le N5500, voir :
Chapitre 4 : Gestion du stockage > Informations sur le RAID.
Support pour mode double
Le N5500 n’est pas seulement un serveur de fichier ; il supporte aussi les initiateurs
iSCSI. Votre serveur peut accéder au N5500 comme un
stockage-directement-attaché sur le LAN ou sur Internet. C'est la manière la plus
simple pour augmenter la capacité de vos serveurs d’application. Tous vos besoins
de stockage peut être gérés et utilisés d’une manière centralisée. Les utilisateurs
ont donc une flexibilité ultime.
Pour configurer un volume iSCSI, voir :
Chapitre 4 : Gestion du stockage > Distribution de l’espace > Allouer de
l’espace à un volume iSCSIe.
Gestion d’énergie avancée
Le N5500 a aussi une fonction de mise en marche/arrêt programmable. Grâce à
cette fonction, l’administrateur peut choisir à quelle heure le système doit se mettre
en marche ou s’arrêter. Cette fonction est particulièrement utile pour les personnes
10
qui veulent économiser l’énergie. La fonction ‘Réveil par réseau’ permet à un
administrateur d’allumer à distance le système sans avoir besoin d’être présent.
Pour programmer la mise en marche/l’arrêt du système, voir :
Chapitre 4 : Gestion du système > Mise en marche/arrêt programmée
Contenu de la boîte
La boîte de votre N5500 devrait contenir les éléments suivants :
z
z
z
z
z
z
z
z
z
Appareil N5500 x1
Cordon d'alimentation x1
Câble USB x1
QIG (Guide d’introduction rapide) x1
CD-titre x2 (CD de DriveClone5 Pro & CD universel)
Câble Ethernet x1
Kit de vis & clé x1
Carte Liste de compatinilité DD x1
Carte de garantie en plusieurs langues x1
Vérifiez que la boîte contient tous ces éléments. Si l'un de ces éléments manque,
veuillez contacter votre revendeur.
11
Panneau avant
Le panneau avant du Thecus N5500 contient les contrôles de l’appareil, les
indicateurs et les plateaux de disque dur :
14
1
2
3
4
5
7
8
13
6
9 10 11 12
Panneau avant
Elément
1. DEL du système
2. DEL WAN
3. DEL LAN
4. DEL copie USB
5. DEL d’avertissement
du système
6. Bouton de
réinitialisation
7. Port USB
•
•
•
•
•
•
•
Description
Orange clignotant : Mise à jour du système ou démarrage du
système ; les données ne sont pas encore accessibles
Vert : Lien au réseau
Vert clignotant : Activité de réseau
Vert : Lien au réseau
Vert clignotant : Activité de réseau
Bleu : Les fichiers sont en train d’être copiés d’un appareil USB
ROUGE : Erreur système.
• Pour restaurer la configuration et les réglages par défaut.
• Un port USB 2.0 pour des appareils USB compatibles tels que
12
8. Bouton d’alimentation
/ DEL d’alimentation
9. Bouton Haut ▲
10. Bouton Bas ▼
11. Bouton Entrer
↵
12. Bouton Echap ESC
13. Affichage LCD
14. Plateaux DD
des disques USB, des imprimantes USB et des dongles USB sans
fil*
Note : Pour une liste des dongles USB sans fil pris en charge,
veuillez contacter http://esupport.thecus.com/support
• Pour allumer/éteindre le N5500 et le DEL d’alimentation.
• Bleu : Le système est allumé.
• Appuyez pour aller vers le haut dans le menu de l’écran LCD
• Appuyez pour ouvrir l’écran de la fonction de copie USB
• Appuyez pour entrer le mot de passe d’utilisation LCD pour les
réglages basiques du système
• Appuyez pour quitter le menu de l’écran LCD
• Pour afficher l’état du système et les messages d’avertissement
• Cinq plateaux de disque dur SATA 3,5"
• Des verrous sont fournis pour plus de sécurité
Plateaux de disque dur
Chacun des plateaux de disque dur du N5500 possède un verrou, un loquet et deux
indicateurs DEL :
1
3
2
4
Plateaux de disque dur
Elément
Description
1.DEL
• Bleu : Le disque dur est allumé
d’alimentation DD
2.DEL
• Vert clignotant : Le système est en train d’accéder aux données
d’accès/erreur DD
sur le disque dur
3. Verrou
• Utilisez le verrou pour attacher le disque dur à l’appareil
4. Poignée
• Pour faire sortir le plateau de DD
13
Panneau arrière
Le panneau arrière du N5500 contient les ports et les connecteurs.
4
5
6
8
3
2
7
1
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
Panneau arrière
Elément
Description
Port WAN
• Un port WAN pour la connexion à un réseau Ethernet via un
routeur ou un commutateur
Port LAN
• Un port LAN pour la connexion à un réseau Ethernet via un routeur
ou un commutateur
Port série
• Ce port est pour un appareil UPS externe
Port eSATA
• Un port eSATA pour l’extension du stockage à haute vitesse
Port USB
• Un port USB 2.0 pour des appareils USB compatibles tels que des
disques USB et des imprimantes USB
Ventilateur du
• Le ventilateur du système, qui permet de refroidir l’appareil
système
Connecteur
• Branchez les cordons d’alimentation fournis sur ces connecteurs
d'alimentation
Port USB
• Un port USB 2.0 pour connecter un PC (type B du mode cible)
14
Chapitre 2 : Installation du matériel
Vue d’ensemble
Votre N5500 a été conçu pour une installation facile. Le chapitre suivant va vous
aider à installer et à configurer rapidement votre N5500 pour l’utilisation. Veuillez le
lire attentivement pour éviter d’endommager votre appareil pendant l’installation.
Avant de commencer
Avant de commencer, prenez les précautions suivantes :
1. Veuillez lire et comprendre la section Avertissements de sécurité qui se
trouve au début de ce manuel.
2. Si possible, utilisez un bracelet antistatique pendant l’installation pour
réduire le risque de décharge électrostatique pouvant endommager les
composants électroniques du N5500.
3. Faites attention à ne pas utiliser des tournevis aimantés près des
composants électroniques du N5500.
Installation du disque dur
Le N5500 prend en charge jusqu’à cinq disques durs 3,5" Serial ATA (SATA). Pour
installer un disque dur dans le N5500, suivez les étapes suivantes :
1. Enlevez un plateau de disque dur du N5500.
2. Faites glisser le nouveau disque dur SATA dans le plateau et serrez les vis.
3. Insérez le disque dur et le plateau dans le N5500 jusqu’à ce que vous
entendiez un clic et attachez-le avec une clé si désiré.
4. L’indicateur DEL vert s’allume lorsque vous accédez au disque dur.
Branchement des câbles
Pour connecter le N5500 à votre réseau, suivez les étapes suivantes :
1. Branchez le câble Ethernet de votre réseau sur le port WAN du panneau
arrière du N5500.
2. Branchez le cordon d’alimentation fourni sur la prise d’alimentation
universelle du panneau arrière. Branchez l’autre extrémité du cordon
d’alimentation sur la prise d’un suppresseur de surtension. Appuyez sur
l’interrupteur d'alimentation pour allumer l'alimentation.
15
3. Appuyez sur le bouton d'alimentation du panneau avant pour mettre en
marche le N5500.
Vérification de l’état du système
Après avoir branché et allumé le N5500, vérifiez si l’état du système est normal ou
s’il y a des problèmes en regardant les indicateurs du panneau avant et des plateaux
de disque dur.
Etat du système normal
L’état du système est normal si :
Les indicateurs DEL WAN et LAN sont allumés en vert (si les deux sont
connectés).
2. L’indicateur DEL d’alimentation du panneau avant est allumé en bleu.
3. Les indicateurs d’alimentation DD de chaque plateau de DD sont allumés en
bleu (si tous les disques durs ont été installés).
4. L’adresse IP par défaut du port WAN est 192.168.1.100 et est affichée sur
l’écran.
1.
3
1
2
4
16
Problème du système
Il y a un problème avec le système si :
1. L’indicateur DEL de système est allumé en orange.
Dans le cas d’un problème du système, voir : Chapitre 7: Guide de
dépannage.
1
ATTENTION
Il n’y a aucune pièce utilisable à l’intérieur du N5500. Veuillez contacter votre
distributeur pour une réparation.
17
Chapitre 3 : Première configuration
Vue d’ensemble
Une fois que l’appareil a été correctement installé, qu’il a été branché sur votre
réseau et qu’il a été allumé, vous pouvez commencer à configurer le N5500 pour
qu’il soit accessible par les utilisateurs du réseau. Vous pouvez configurer votre
N5500 de deux manières : en utilisant l’Assistant de configuration Thecus ou en
utilisant l’Ecran LCD. Suivez les étapes suivantes pour configurer le logiciel la
première fois.
Assistant de configuration Thecus
L’Assistant de configuration Thecus facilite grandement la configuration du N5500.
Pour configurer le N5500 à l’aide de l’Assistant de configuration, suivez les étapes
suivantes :
1. Insérez le CD d’installation dans votre lecteur de CD-ROM (le PC hôte doit
être connecté au réseau).
2. L’Assistant de configuration devrait automatiquement démarrer. Si ce n’est
pas le cas, naviguez le CD-ROM et double-cliquez sur Setup.exe.
NOTE
Pour les utilisateurs de MAC OS X, double-cliquez sur le fichier .dmg de l’Assistant de
configuration de Thecus.
3. L’Assistant de configuration démarrera et détectera automatiquement tous
les appareils de stockage Thecus sur votre réseau. Si aucun appareil n’est
détecté, vérifiez votre connexion et reportez-vous au Chapitre 7 : Guide
de dépannage pour de l’aide.
4. Choisissez le N5500 que vous voulez configurer.
18
5. Enregistrez-vous avec le compte d’administrateur et le mot de passe. Le
compte d’administrateur et le mot de passe par défaut sont « admin ».
6. Choisissez le nom de votre N5500 et configurez l’adresse IP du réseau. Si
votre routeur ou votre commutateur est configuré en tant que serveur DHCP,
il est recommandé de configurer le N5500 pour qu’il obtienne
automatiquement une adresse IP. Vous pouvez aussi utiliser une adresse IP
fixe et entrer manuellement l’adresse du serveur DNS.
7. Changez le mot de passe par défaut de l’administrateur.
19
8. Terminé ! Ouvrez l’interface Web d’administration du N5500 en appuyant
sur le bouton Start Browser (Lancer le navigateur). Vous pouvez aussi
maintenant configurer un autre N5500 en cliquant sur le bouton Setup
Other Device (Configurer un autre appareil). Cliquez sur Exit (Quitter)
pour quitter l'assistant.
NOTE
L’Assistant de configuration de Thecus est conçu pour l’installation sur des systèmes avec
Windows XP/2000 ou Mac OSX ou une version ultérieure. Les utilisateurs avec d’autres
Utilisation de l’écran LCD
Le N5500 est équipé d’un écran LCD sur le panneau avant pour faciliter l'affichage
de l'état et les réglages. There are four buttons on the front panel to control the LCD
functions.
Contrôles de l’écran LCD
Utilisez les boutons Haut (▲), Bas (▼), Entrer (↵) et Echap (ESC) pour choisir
entre les diverses options de menu et pour changer les réglages de configuration du
N5500.
Le tableau suivant décrit les boutons du panneau de contrôle avant :
Contrôles de l’écran LCD
Icôn Fonction
Description
e
▲
Bouton Haut
Pour choisir l’option de réglage de configuration précédente.
20
▼
Bouton Bas
↵
Entrer
ESC
Echap
Pour afficher l’écran de confirmation de copie USB.
Pour ouvrir l’option d’un menu, d’un sous-menu ou le réglage d’un
paramètre.
Pour quitter et retourner au menu précédent.
Il y a deux modes d’utilisation pour l’écran LCD : Mode d’affichage et Mode de
gestion.
Mode d'affichage
Pendant l’utilisation normale, l’écran LCD sera en Mode d’affichage.
Mode d'affichage
Elément
Description
Host Name (Nom
Nom d’hôte du système.
d'hôte)
WAN (WAN)
Réglage IP WAN.
LAN (LAN)
Réglage IP LAN.
Link Aggregation
Etat d’agrégation de lien.
(Agrégation de lien)
System Fan
Etat du ventilateur du système.
(Ventilateur du
système)
CPU Fan (Ventilateur
Etat du ventilateur de l’unité centrale.
CPU)
2009/05/22 12:00
Heure du système.
Disk Info (Info disque) Etat du disque inséré dans la fente.
RAID
Etat RAID.
Le N5500 affichera chacun de ces messages pendant 1-2 secondes sur l’écran LCD,
l’un après l’autre.
Copie USB
La fonction de copie USB permet de copier des fichiers enregistrés sur des appareils
USB tels que des disques USB ou des appareils photos numériques sur le N5500 en
appuyant sur un seul bouton. Pour utiliser la fonction de copie USB, suivez les
étapes suivantes :
1. Branchez votre appareil USB sur un port USB du panneau avant.
2. Dans le Mode d’affichage, appuyez sur le Bouton Bas (▼).
3. Le message “USB Copy?” (Copie USB) s’affiche sur l’écran LCD.
4. Appuyez sur Entrer ( ) ; le N5500 commencera à copier les disques USB
connectés au port USB du panneau avant.
5. Toutes les données seront copiées dans le dossier système appelé « USB
copy ».
Mode de gestion
Pendant l’installation et la configuration, l’écran LCD sera en Mode de gestion.
Pour aller au Mode de gestion, appuyez sur Entrer ( ) ; un message « Enter
Password » (Entrer un mot de passe) s’affichera sur l’écran LCD.
Pour l’instant, l’administrateur doit entrer le bon mot de passe de l’écran LCD. Le
système vérifiera si le mot de passe de l’écran LCD a été correctement entré. Le mot
21
de passe par défaut de l’écran LCD est « 0000 ». Si le bon mot de passe a été entré,
le menu du Mode de gestion s’affichera.
Mode de gestion
Elément
Description
WAN Setting (Réglage
Adresse IP et masque de sous-réseau de vos ports WAN.
WAN)
LAN Setting (Réglage
Adresse IP et masque de sous-réseau de vos ports LAN.
LAN)
Link Agg Setting
Choisissez Load Balance (Balance de la charge), 802.3ad ou
(Réglage Agrég. de
Failover (Basculement).
lien)
Change Admin Passwd Pour changer le mot de passe de l’administrateur pour l’utilisation
(Changer le mot de
de l’écran LCD.
passe admin)
Reset to Default
Pour restaurer les réglages par défaut.
(Réinitialiser les
réglages)
Exit (Quitter)
Pour quitter le Mode de gestion et retourner au Mode
d’affichage.
Vous pouvez aussi changer votre mot de passe LCD en utilisant l’interface
NOTE
de gestion Web, en allant sur Gestion du système > Utilitaire > Mot
de passe de l’administrateur. Pour plus d’informations sur l’interface
de gestion Web, voir Chapitre 4 : Gestion du système.
Méthode de configuration typique
Dans l’interface Web d’administration, vous pouvez commencer à configurer votre
N5500 pour l’utilisation sur votre réseau. La configuration du N5500 se fait
normalement en cinq étapes, décrites ci-dessous.
Pour plus d’informations sur l’utilisation de l’interface Web d’administration, voir
Chapitre 4 : Interface Web d’administration.
Etape 1 : Configuration du réseau
Dans l’interface Web d’administration, vous pouvez configurer les réglages de
réseau du N5500 pour votre réseau. Vous pouvez accéder au menu Network
(Réseau) à partir de la barre de menu.
Pour plus d’informations sur la configuration des réglages de votre réseau, voir
Chapitre 4 : Réseau système.
Etape 2 : Création d’un volume RAID
Les administrateurs peuvent ensuite configurer les réglages du RAID et construire
leurs volumes RAID. Vous pouvez accéder aux réglages du RAID à partir de la barre
de menu de l’interface Web d’administration en navigant vers Storage
Management (Gestion du stockage) > RAID Configuration (Configuration
du RAID).
Pour plus d’informations sur la configuration du RAID, voir
Chapitre 4 : Gestion du système > Configuration du RAID.
Vous n'êtes pas sûr de quel niveau RAID à utiliser ? Pour plus d’informations sur les
différents niveaux RAID, voir Appendice C : Points basiques du RAID.
22
Etape 3 : Créer des utilisateurs locaux ou configurer l’authentification
Une fois que le RAID est prêt, vous pouvez commencer à créer des utilisateurs
locaux pour le N5500 ou vous pouvez choisir de configurer des protocoles
d’authentification tels que le Service de répertoire (AD).
(Pour plus d’informations sur la gestion des utilisateurs, voir Chapitre 4 :
Authentification des utilisateurs et des groupes.
Pour plus d’informations sur la configuration Service de répertoire AD, voir
Chapitre 4 : Authentification des utilisateurs et des groupes > Support
ADS/NT.
Pour plus de détails sur les avantages d’un Service de répertoire, voir Appendix D :
Points basiques du service de répertoire.
Etape 4 : Créer des dossiers et configurer ACL
Une fois que des utilisateurs ont été ajoutés à votre réseau, vous pouvez
commencer à créer des dossiers sur le N5500 et contrôler l’accès des utilisateurs
pour chacun de ces dossiers en utilisant des Listes de contrôle d’accès de dossier.
Pour plus d’informations sur la gestion des dossiers, voir
Chapter 4 : Gestion du stockage > Dossier partagé.
Pour plus d’information sur les Listes de contrôle d’accès de dossier, voir Chapitre
4 : Gestion du stockage > Dossier partagé > Liste de contrôle d’accès de
dossier (ACL).
Etape 5 : Lancer les services
Vous pouvez finalement commencer la configuration des différents services du
N5500 pour les utilisateurs de votre réseau. Vous trouverez plus d’informations sur
chacun de ces services en cliquant sur les liens ci-dessous :
SMB/CIFS
Protocole de fichiers Apple (AFP)
Système de gestion de fichiers en réseau (NFS)
Protocole de transfert de fichiers (FTP)
Serveur iTunes
Serveur multimédia
Serveur d’impression
Serveur de photo
23
Chapitre 4 : Gestion du système
Vue d’ensemble
Le N5500 possède une Interface Web d’administration facile à utiliser. Grâce à
celle-ci, vous pouvez configurer et surveiller le N5500 n'importe où sur le réseau.
Interface Web d’administration
Vérifiez que votre réseau est connecté à Internet. Pour accéder à l’Interface Web
d’administration du N5500 :
1. Entrez l’adresse IP du N5500 dans votre navigateur. (L’adresse IP par défaut
est http://192.168.1.100)
NOTE
L’adresse IP réseau de votre ordinateur doit être sur le même
sous-réseau que le N5500. Si l’adresse IP par défaut du N5500
est 192.168.1.100, l’adresse IP de gestion du PC doit être
192.168.1.x, où x est un numéro entre 1 et 254, mais pas 100.
2. Entrez votre nom d’administrateur et votre mot de passe pour vous
connecter au système. Les réglages par défaut sont :
Nom d’utilisateur : admin
Mot de passe : admin
※ Si vous avez changé votre mot de passe dans l’assistant de configuration,
utilisez votre nouveau mot de passe.
Lorsque vous êtes connecté en tant qu’administrateur, vous verrez l’Interface
Web d’administration. Vous pouvez l’utiliser pour configurer et surveiller
pratiquement n’importe quelle aspect du N5500 n'importe où sur le réseau.
Barre de menu
La Barre de menu est où vous trouverez tous les écrans d’information et tous les
réglages du système du N5500. Les réglages sont séparés en plusieurs groupes
dans la barre de menu :
24
Barre de menu
Elément
System Information
(Information du système)
System Management (Gestion
du système)
System Network (Réseau du
système)
Storage (Stockage)
User and Group Authentication
(Authentification des
utilisateurs et des groupes)
Application Server (Serveur
d’application)
Module Management (Gestion
des modules)
Backup (Sauvegarde)
Description
L’état actuel du système du N5500.
Diverses informations et réglages du système du N5500.
Informations et réglages des connexions réseau ainsi que des
divers services du N5500.
Informations et réglages des appareils de stockage installés
sur le N5500.
Permet la configuration des utilisateurs et des groupes.
Pour configurer le serveur d’impression et le serveur iTunes
du N5500.
Pour installer les modules du système et de l’utilisateur sur le
N5500.
Pour configurer les fonctions de sauvegarde du N5500.
Déplacez votre curseur sur l’un de ces éléments pour afficher le menu déroulant de
sélection de chaque groupe.
Dans les sections suivantes, vous trouverez des explications détaillées sur chaque
fonction et des instructions pour configurer votre N5500.
Barre de message
Vous pouvez obtenir rapidement des informations sur l’état du système en
déplaçant la souris dessus.
Barre de message
Elément État
Informations
RAID.
Informations
disque.
Description
Affiche l’état du volume RAID créé. Cliquez pour
aller directement à la page d’informations RAID.
Affiche l’état des disques installés sur le
système. Cliquez pour aller directement à la
page d’informations des disques.
25
VENTILATEUR.
UPS.
Température.
Réseau.
Affiche l’état du VENTILATEUR du système.
Cliquez pour aller directement à la page d’état
du système.
Affiche l’état de l’appareil UPS. Cliquez pour aller
directement à la page des réglages UPS.
Vert : La température systématique est
normale.
Rouge : La température systématique est
anormale.
Cliquez pour aller directement à la page d’état
du système.
Vert : La connexion au réseau est normale.
Rouge : La connexion au réseau est anormale.
Déconnexion
Cliquez pour vous déconnecter de l’interface Web d’administration.
Sélection de la langue
Le N5500 prend en charge les langues suivantes :
•
Anglais
•
Japonais
•
Chinois traditionnel
•
Chinois simplifié
•
Français
•
Allemand
•
Italien
•
Coréen
•
Espagnol
•
Russe
•
Polonais
Dans la barre de menu, cliquez sur Language
(Langue) ; la liste de sélection apparaît. Cet écran
permet de choisir la langue désirée pour le N5500.
Informations du système
Ces informations contiennent les infos du produit, l’état du système, l’état de
service et les journaux.
La barre de menu permet de visualiser différents aspects du N5500 Vous pouvez
ainsi vérifier l’état du N5500 ainsi que d’autres détails.
Informations du produit
Lorsque vous vous êtes connecté, l’écran basique Product Information
(Informations du produit) s’affiche, qui contient les informations Manufacturer
(Fabricant), Product No. (No du produit), Firmware Version (Version du
microprogramme) et System Up Time (Durée de fonctionnement du
système).
26
Information du produit
Elément
Description
Manufacturer
Affiche le nom du fabricant du système.
(Fabricant)
Product No. (No. du
Affiche le numéro du modèle du système.
produit)
Firmware version
Affiche la version du microprogramme.
(Version du
microprogramme)
Up time (Durée de
Affiche la durée totale de fonctionnement du système.
fonctionnement)
Etat du système/service
Dans le menu Status (Etat), choisissez l’élément System (Système) ; les écrans
System Status (Etat du système) et Service Status (Etat du service)
apparaissent. Ces écrans contiennent des informations basiques sur l’état du
système et du service.
État du système
Elément
CPU Loading (%)
(Charge CPU %)
Description
Affiche la charge de l’unité centrale du N5500.
27
CPU Fan Speed
(Vitesse du ventilateur
CPU)
System Fan Speed
(Vitesse du ventilateur
du système)
Up time (Durée de
fonctionnement)
Etat du service
Elément
AFP Status (Etat
AFP)
NFS Status (Etat
NFS)
SMB/CIFS Status
(Etat SMB/CIFS)
FTP Status (Etat
FTP)
Media Server
(Serveur
multimédia)
Nsync Status (Etat
Nsync)
UPnP Status (Etat
UPnP)
SNMP (SNMP)
Affiche la vitesse du ventilateur de l’unité centrale.
Affiche la vitesse du ventilateur du système.
Indique depuis combien de temps le système a été en marche.
Description
L’état du serveur AFP (Protocole de fichiers Apple).
L’état du serveur NFS (Système de gestion de fichiers en
réseau).
L’état du serveur SMB/CIFS.
L’état du serveur FTP.
L’état du serveur multimédia.
L’état du serveur Nsync.
L’état du service UPnP.
L’état du service SNMP.
Journaux
Dans le menu System Information (Informations du système), choisissez
l’élément Logs (Journaux) ; l’écran System Logs (Journaux du système)
apparaît. Cet écran affiche une historique de l’utilisation du système et les
événements importants comme l’état des disque, les informations du réseau et le
redémarrage du système. Le tableau suivant contient une description détaillée de
chaque élément :
28
Le tableau suivant contient une description détaillée de chaque élément :
Journaux du système
Elément
Description
All (Tout)
Contient toutes les informations y-compris les messages du
système, les messages d’avertissement et les messages d’erreur.
INFO (INFO)
Enregistre les informations des messages du système.
WARN (AVERT)
Pour afficher seulement les messages d’avertissement.
ERROR (ERREUR)
Pour afficher seulement les messages d’erreur.
Download All Log File
Pour exporter tous les journaux vers un fichier externe.
(Télécharger tous les
fichiers de journal)
Truncate All Log File
Pour effacer tous les fichiers de journal.
(Couper tous les fichiers
journaux)
The number of lines per
Choisissez le nombre de lignes à afficher par page.
page (Le nombre de
lignes par page) □
Sort Ascending (Ordre
Pour afficher les journaux avec la date dans un ordre croissant.
croissant)
Sort Descending (Ordre
Pour afficher les journaux avec la date dans un ordre décroissant.
décroissant)
|<< < > >>|
Utilisez les boutons avant ( > >>| ) et arrière ( |<< < ) pour
naviguer les pages des journaux.
Pour re-charger des journaux.
29
Gestion du système
Le menu System Management (Gestion du système) vous permet de modifier
une multitude de réglages pour configurer les fonctions du système de votre N5500.
Vous pouvez régler l’heure du système, les notifications du système et même
mettre à jour le microprogramme à partir de ce menu.
Heure : Réglage de l’heure du système
Dans le menu time (Heure), choisissez l’élément Time (Heure) ; l’écran Time
(Heure) apparaît. Réglez Date (Date), Time (Heure) et Time Zone (Fuseau
horaire) comme désiré. Vous pouvez aussi choisir de synchroniser l’heure du
système sur le N5500 avec un Serveur NTP (Network Time Protocol)
(Protocole d'heure de réseau).
Le tableau suivant contient une description détaillée de chaque élément :
Heure
Elément
Date (Date)
Time (Heure)
Time Zone (Fuseau
horaire)
Act as NTP Server
(Utiliser comme
Serveur NTP)
Sync with external NTP
Server (Sync avec
serveur NTP externe)
ATTENTION
Description
Pour régler la date du système.
Pour régler l’heure du système.
Pour régler le fuseau horaire du système.
Cochez la case Enable (Activer) pour synchroniser avec le
serveur NTP.
Cochez la case Disable (Désactiver) pour désactiver la
synchronisation avec le serveur NTP.
Choisissez YES (Oui) pour permettre au N5500 de synchroniser
l’heure avec le serveur NTP de votre choix. Cliquez sur Apply
(Appliquer) pour confirmer.
Si un serveur NTP est sélectionné veullez vous assurer que le réseau de votre
N5500 a été configuré pour accéder au serveur NTP.
30
Configuration des notifications
Dans le menu, choisissez l’élément Notification (Notification) ; l’écran
Notification Configuration (Configuration des notifications) apparaît. Cet
écran permet de recevoir des notifications du N5500 dans le cas d’un mal
fonctionnement du système Appuyez sur Apply (Appliquer) pour confirmer les
réglages. Le tableau suivant contient une description détaillée de chaque élément :
Configuration
Elément
Beep Notification
(Notification bip)
Email Notification
(Notification email)
SMTP Server (Serveur
SMTP)
Port (Port)
Auth Type (Type auth)
SMTP Account ID (ID
compte SMTP)
Account Password (Mot
de passe du compte)
E-mail From (Email de)
Receiver’s E-mail
Address (Adresse
email du destinataire)
(1,2,3,4)
NOTE
des notifications
Description
Pour activer ou désactiver le bip sonore du système lorsqu’un
problème se produit.
Pour activer ou désactiver les emails de notification dans le cas
d’un problème avec le système.
Le nom d’hôte/l’adresse IP du serveur SMTP.
Le port vers lequel les emails de notification doivent être envoyés.
Choisissez le type d’authentification du compte du serveur SMTP.
Entrez l’ID du compte d'email du serveur SMTP.
Entrez un nouveau mot de passe.
Entrez l’adresse email pour envoyer un email.
Ajoutez une ou plusieurs adresses email qui recevront les
notifications par email.
Consultez votreadministrateur de serveur de email pour plus
d’informations sur le serveur email.
Mise à jour du microprogramme
31
Dans le menu, choisissez l’élément Firmware Upgrade (Mise à jour du
microprogramme) ; l’écran Firmware Upgrade (Mise à jour du
microprogramme) apparaît.
Suivez les étapes suivantes pour mettre à jour votre microprogramme :
1. Utilisez le bouton Browse (Naviguer)
pour trouver le fichier de mise
à jour du microprogramme.
2. Cliquez sur Apply (Appliquer).
3. Vous entendrez un bip ; le voyant DEL ‘occupé’ clignotera jusqu’à la fin de la
mise à jour.
NOTE
• Le biper ne bipe que s’il a été activé dans le menu Notification du système.
• Vérifiez le site web de Thecus pour les dernières notes d’info et de mise à jour.
• Il n’est pas possible de restaurer une version antérieure du microprogramme.
ATTENTION
Ne PAS éteindre le système pendant la mise à jour du microprogramme. Ceci pourrait
donner des résultats catastrophiques et le système pourrait arrêter de marcher.
Réglages UPS
Le N5500 peut aussi prendre en charge des systèmes d’alimentation sans coupure,
via une interface « Série » ou « USB », pour plus de sécurité et d’accessibilité aux
données dans le cas d’une panne de courant.
Dans le menu Status (Etat), choisissez l’élément UPS (UPS) ; l’écran UPS
Setting (Réglages UPS) apparaît. Effectuez les changements désiré puis appuyez
sur Apply (Appliquer) pour confirmer les changement.
32
Le tableau suivant contient une description détaillée de chaque élément :
Réglages UPS
Elément
UPS Monitoring (Surveillance UPS)
Manufacturer (Fabricant)
Model (Modèle)
Battery Status (Etat de la batterie)
Power (Alimentation)
Seconds between power failure and
first notification (Secondes entre
panne de courant et premier
avertissement)
Seconds between subsequent power
failure notifications (Secondes entre
les autres avertissements de panne
de courant)
Shutdown the system when the
battery charge is less than (Arrêter le
système lorsque le niveau de la
batterie est moins de)
Apply (Appliquer)
Description
Pour activer ou désactiver la surveillance UPS.
Choisissez le nom du fabricant UPS dans les listes
déroulantes.
Choisissez le numéro du modèle UPS dans les listes
déroulantes.
L’état de la batterie UPS.
L’état de l’alimentation allant directement vers le
UPS.
Le délai entre une panne de courant et le premier
message d’avertissement, en secondes.
Le délai entre les autres messages
d’avertissement, en secondes.
Niveau minimum de la batterie à atteindre pour que
le système s’arrête automatiquement.
Appuyez sur Apply (Appliquer) pour enregistrer
les changements.
Marche/Arrêt programmé
Vous pouvez utiliser la Gestion du système du N5500 pour économiser de l’énergie
et de l’argent en programmant le N5500 pour qu’il s’allume et s’éteigne
automatiquement à certaines heures.
Dans le menu, choisissez l’élément Schedule Power On/Off (Marche/Arrêt
programmé) ; l’écran Schedule Power On/Off (Marche/Arrêt programmé)
apparaît.
Pour programmer le N5500 pour qu’il s’allume et s’éteigne à certaines heures,
cochez en premier la case Enable Schedule Power On/Off (Activer
marche/arrêt programmé) pour activer la fonction.
Choisissez ensuite simplement une heure de mise en marche et d’arrêt pour chaque
jour de la semaine, en utilisant les différents menus déroulants.
Finalement, cliquez sur Apply (Appliquer) pour enregistrer les changements.
33
Exemple – Lundi : Marche : 8:00 ; Arrêt : 16:00
Le système s’allumera automatiquement Lundi à 8:00 et s’éteindra automatiquement Lundi à
16:00. Le système s’allumera pour le reste de la semaine.
Si vous choisissez une heure de mise en marche et que vous ne réglez pas une heure d'arrêt,
le système s’allumera et restera allumé jusqu’à ce qu’une heure d’arrêt soit programmée ou
jusqu’à ce que vous l’éteignez manuellement.
Exemple - Lundi : Marche : 8:00
Le système s’allumera automatiquement Lundi à 8:00 et ne s’éteindra pas sauf si vous
l’éteignez manuellement.
Vous pouvez aussi utiliser deux heures de mise en marche et d’arrêt pendant un même jour. Le
système suivra vos réglages.
Exemple - Lundi : Arrêt : 8:00 ; Arrêt : 16:00
Le système s’éteindra automatiquement Lundi à 8:00. Le système s’éteindra aussi Lundi à
16:00 s'il a été rallumé. Si le système est toujours éteint Lundi à 16:00, le système restera
éteint.
Réveil par le réseau LAN (WOL)
Le N5500 peut être réveillé du mode sommeil via un port WAN.
34
Dans le menu, choisissez l’élément WOL (WOL) ; l’écran Wake-up On Lan
(Réveil par le réseau LAN) apparaît. Vous pouvez choisir entre Enable (Activer)
et Disable (Désactiver).
Configuration du Réveil par le réseau LAN
Elément
Description
WOL Service (Service
Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) le service WOL.
WOL)
Apply (Appliquer)
Cliquez sur Apply (Appliquer) pour enregistrer les
changements.
Support SNMP
Dans le menu, choisissez l’élément SNMP (SNMP) ; l’écran SNMP Support
(Support SNMP) apparaît. Vous pouvez activer la fonction SNMP et entrer les
informations nécessaires dans chaque champ. Avec le logiciel de gestion SNMP,
vous pouvez obtenir les informations basiques du système.
Dans le menu, choisissez l’élément SNMP (SNMP) ; l’écran SNMP Support
(Support SNMP) apparaît. Vous pouvez choisir entre Enable (Activer) et
Disable (Désactiver).
Utilitaire
˙ Mot de passe Administrateur
Dans le menu, choisissez l’élément Administrator Password (Mot de passe de
l’administrateur) ; l’écran Change Administrator Password (Changer le mot
de passe de l’administrateur) apparaît. Entrez un nouveau mot de passe dans la
case New Password (Nouveau mot de passe) et confirmez le mot de passe
dans la case Confirm Password (Confirmer le mot de passe). Appuyez sur
Apply (Appliquer) pour confirmer les changement du mot de passe.
Il y a aussi password (Mot de passe) pour entrer dans les réglages LCD que vous
pouvez régler. Entrez un nouveau mot de passe dans la case New Password
(Nouveau mot de passe) et confirmez le mot de passe dans la case Confirm
Password (Confirmer le mot de passe). Appuyez sur Apply (Appliquer) pour
confirmer les changement du mot de passe.
35
Le tableau suivant contient une description détaillée de chaque élément :
Changer le mot de passe administrateur et de saisie LCD
Elément
Description
New Password
Entrez le nouveau mot de passe de l’administrateur.
(Nouveau mot de
passe)
Confirm Password
Entrez de nouveau le nouveau mot de passe pour confirmer.
(Confirmer le mot de
passe)
Apply (Appliquer)
Appuyez pour enregistrer les changements.
˙ Gestion de la config
Dans le menu, choisissez l’élément Config Mgmt (Gestion de la config) ; l’écran
System Configuration Download/Upload (Télécharger/téléverser la
configuration du système) apparaît. Dans cet écran, vous pouvez télécharger ou
téléverser des configurations du système enregistrées.
Le tableau suivant contient une description détaillée de chaque élément :
Télécharger/téléverser la configuration du système
Elément
Description
Download (Télécharger) Pour sauvegarder et exporter la configuration actuelle du système.
Upload (Téléverser)
Pour importer un fichier de configuration sauvegardé et remplacer la
configuration actuelle du système.
36
NOTE
Sauvegardez la configuration de votre système pour vous permettre de restaurer
une configuration qui marche lorsque vous essayez d’utiliser des nouvelles
configurations du système.
˙ Réglages d’usine
Dans le menu, choisissez l’élément Factory Default (Réglages d’usine) ; l’écran
Reset to Factory Default (Réinitialiser les réglages sur les réglages d’usine)
apparaît. Appuyez sur Apply (Appliquer) pour réinitialiser tous les réglages du
N5500 sur les réglages d’usine.
ATTENTION
La restauratiom des réglages par défaut n'effacera pas les données enregistrées
sur les disques durs mais RESTAURERA tous les réglages sur les réglages d'usine
par défaut.
˙ Redémarrer & Arrêter
Dans le menu, choisissez l’élément Reboot & Shutdown (Redémarrer &
arrêter) ; l’écran Shutdown/Reboot System (Redémarrer/arrêter le
système) apparaît. Appuyez sur Reboot (Redémarrer) pour redémarrer le
système ou sur Shutdown (Arrêter) pour arrêter et éteindre le système.
37
˙ Vérification du système de fichiers
La fonction de vérification du système de fichiers vous permet de vérifier l’intégrité
du système de fichiers de vos disques. Dans le menu, choisissez File system
Check (Vérification du système de fichiers), choisissez ; l’écran File System
Check (Vérification du système de fichiers) apparaît.
Pour commencer à vérifier le système de fichiers, cliquez sur Apply (Appliquer).
Lorsque vous avez cliqué dessus, l’invite suivante apparaît :
Cliquez sur Yes (Oui) pour redémarrer le système.
Une fois que le système a été redémarré, vous serez renvoyé à l’invite File System
Check (Vérification du système de fichier). Les volumes RAID disponibles pour
lesquels vous pouvez vérifier le système de fichiers sont affichés, sauf le volume
ZFS, car ZFS n’a pas besoin d’une vérification du système de fichiers. Cochez les
volumes RAID désirés puis cliquez sur Next (Suivant) pour continuer et
commencer à vérifier le système de fichier. Cliquez sur Reboot (Redémarrer)
pour redémarrer sans effectuer la vérification.
Lorsque vous cliquez sur Next (Suivant), l'écran suivant s'affiche :
38
Cliquez sur Start (Démarrer) pour commencer la vérification du système de
fichiers. Cliquez sur Reboot (Redémarrer) pour redémarrer le système.
Pendant la vérification du système de fichiers, le système affiche 20 lignes
d’informations, jusqu’à la fin. Une fois fini, les résultats s’affiche en bas.
NOTE
Le système doit être redémarré avant que le N5500 ne puisse marcher
correctement après la verification du système de fichiers.
39
Réseau du système
Utilisez le menu System Network (Réseau du système) pour changer la
configuration du réseau et les réglages de support de services.
Configuration WAN
Dans le menu System Network (Réseau du système), choisissez WAN (WAN) ;
l’écran WAN Configuration (Configuration du WAN) apparaît. Cet écran affiche
les paramètres du réseau pour la connexion WAN. Vous pouvez changer n’importe
lequel de ces paramètres ; appuyez sur Apply (Appliquer) pour confirmer les
réglages. Le tableau suivant contient une description de chaque élément :
Configuration du WAN
Elément
Description
Host name (Nom
d’hôte)
Domain name (Nom de
domaine)
WINS Server (Serveur
WINS)
MAC Address (Adresse
MAC)
Jumbo Frame Support
(Support cadre jumbo)
Le nom d’hôte qui identifie le N5500 sur le réseau
IP Sharing Mode (Mode
IP partagé)
Lorsque activé, les PC connecté au port LAN pourront accéder le WAN.
Link Aggregation
(Agrégation de lien)
Indique si les ports WAN et LAN doivent être agrégés et agir comme un seul
port.
Load Balance (Balance de la charge) : Le trafic Ethernet utilisera les
deux ports Ethernet de manière égale.
Failover (Basculement) : Lorsqu’un port arrête de marcher, l’autre
s’active automatiquement.
802.3ad : Lie les deux ports Ethernet en parallèle pour augmenter le débit.
Vous pouvez choisir entre une adresse IP statique ou dynamique, et entrer
la configuration de votre réseau.
Set IP Address by :
(Régler l'adresse IP
via :
Statique / Dynamique)
IP (IP)
Le nom du domaine du N5500.
Pour configurer un nom de serveur pour l’ordinateur NetBIOS.
L’adresse MAC de l’interface du réseau.
Pour activer ou désactiver le support de cadre jumbo de l’interface WAN sur
votre N5500.
L’adresse IP de l’interface WAN.
40
Netmask (Masque de
réseau)
Gateway (Passerelle)
Le masque de réseau est normalement : 255.255.255.0
DNS Server (Serveur
DNS)
L’adresse IP du serveur DNS (service de noms de domaines).
NOTE
ATTENTION
L’adresse IP de la passerelle par défaut.
• Utlisez seulement les réglages Cadre Jumbo lorsque vous utilisez un
environnement Gigabit dans lequel tous les autres clients ont le support Cadre
Jumbo activé.
• L’activation de DHCP activera automatiquement UPnP—voir l’écran Service de
support.
• Si vous utilisez seulement le port WAN, nous vous recommandons de
désactiver le mode IP partagé. Ceci améliorera la vitesse des données.
• Un réglage DNS correct est vital aux services des réseaux, tel que SMTP et
NTP.
• Pour utiliser la fonction Aggrégation de lien avec la function “802.3ad
sélectionnée”, assurez-vous que l’équipement de réseau de l’autre coté du
câble Ethernet prenne aussi en charge le protocole 802.3ad.
La plupart des routeurs/commutateurs Ethernet Rapide (10/100) neprennent pas
en charge Cadre Jumbo et vous ne pourrez pas connecter votre N5500 lorsque
Cadre Jumbo est activé. Si c’est le cas, éteignez le N5500. Puis allumez le N5500 et
appuyez immédiatement sur le bouton de réinitialisation du panneau avant
au-dessous du bouton d’alimentation. Ceci réinitialisera les réglages sur les
valeurs d’usine par défaut.
LAN
Configuration du LAN
Le N5500 prend en charge deux ports Gigabit Ethernet pour ajouter des services.
Pour configurer ces ports, choisissez LAN (LAN) dans le menu System Network
(Réseau du système) ; l’écran LAN Configuration (Configuration du LAN)
apparaît. Appuyez sur Apply (Appliquer) pour enregistrer les changements.
Configuration
Elément
MAC Address (Adresse
MAC)
Jumbo Frame Support
(Support cadre jumbo)
du LAN
Description
Affiche l'adresse MAC de l’interface LAN.
Activez ou désactivez le support pour cadre jumbo dans l’interface
LAN.
41
IP (IP)
Netmask (Masque de
réseau)
NOTE
L'adresse IP de l’interface LAN.
Le masque de réseau de l’interface LAN.
Avant d’activer le support Cadre Jumbo, veuillez vous assurer que votre appareil de
réseau prend en charge le Cadre Jumbo. Si votre appareil est incompatible, il est
possible que vous ne puissiez pas vous connecter à votre N5500.
Configuration du serveur DHCP
Un serveur DHCP peut être configuré pour assigner des adresses IP aux appareils
connectés au port LAN. Pour configurer ces ports, choisissez LAN (LAN) dans le
menu System Network (Réseau du système).
Configuration du DHCP
Elément
Description
DHCP Server (Serveur Activez ou désactivez le serveur DHCP pour assigner
DHCP)
automatiquement une adresse IP aux PC connectés à l’interface
LAN.
Start IP (Début IP)
Le début de l’adresse IP pour la gamme DHCP.
End IP (Fin IP)
La fin de l’adresse IP pour la gamme DHCP.
DNS Server (Serveur
L’adresse IP du serveur DNS.
DNS)
NOTE
ATTENTION
Les segments IP de WAN et de LAN ne doivent pas se chevaucher.
L”adresse IP de l’interface LAN ne doit pas être dans la gamme d'adresse
Début IP et Fin IP.
Samba / CIFS
Il y a 4 options que l’Admin peut Activer/Désactiver pour utiliser le N5500 avec le
protocole Samba/CIFS. Lorsque l’une des options est changée, vous devrez
redémarrer le système pour l’activer.
Service Samba
Utilisé pour permettre au système d’exploitation de la série UNIX et SMB/CIFS du
système d'exploitation Microsoft Windows (Bloquer serveur de message / Système
de fichiers Internet courant). Effectuez le lien dans le protocole de réseau. Activez
42
ou désactivez le protocole SMB/CIFS pour le mappage de disque Windows, Apple,
Unix.
Cache d’accès fichier
La cache d’accès fichier est réglée par défaut Enable (Activer). Cette option aidera
à améliorer les performances lorsqu’un seul client accède à un dossier partagé pour
écriture sous le protocole SMB/CIFS.
Corbeille Samba
Le N5500 supporte la corbeille via le protocole SMB/CIFS. Activez-la tout
simplement puis tous les fichiers/dossiers supprimés resteront dans le dossier
« .recycle » avec une attribution cachée dans chaque partage.
Normalement, le réglage de Windows est invisible pour tous les dossiers/fichiers
cachés. Veuillez donc activer cette option pour afficher le dossier « .recycle ».
Authentification de connexion anonyme Samba
Pour activer cette option, il n'est pas important si le dossier partagé a été créé avec
accès public. Le compte de l’utilisateur et le mot de passe sont requis par le système
pour accéder sous le protocole SMB/CIFS. Par contre, aucune autre connexion
anonyme ne sera permise.
NOTE
• Dans certains environnements, à cause des problèmes de sécurité
posés, vous pouvez désactiver SMB/CIFS pour vous protéger contre les
virus d’ordinateur.
AFP (Apple Network Setup – Configuration du réseau Apple)
Dans le menu System Network (Réseau du système), choisissez l’élément AFP
(AFP) ; l’écran AFP Support (Support AFP) apparaît. Cet écran affiche les
paramètres de configuration du protocole de remplissage Apple. Vous pouvez
changer n’importe lequel de ces paramètres ; appuyez sur Apply (Appliquer)
pour confirmer les réglages.
Une brève description de chaque élément est donnée ci-dessous :
Configuration du réseau Apple
43
Elément
AFP Server (Serveur
AFP)
Zone (Zone)
Description
Pour activer ou désactiver le service de fichier Apple pour utiliser
le N5500 avec des systèmes MAC OS.
La zone du service de l’applet de communication.
Si votre réseau AppleTalk utilise des réseaux étendus et est
assigné avec plusieurs zones, assignez un nom de zone au N5500.
Si vous ne voulez pas assigner une zone de réseau, entrez une
astérisque (*) pour utiliser le réglage par défaut.
Configuration NFS
Dans le menu System Network (Réseau du système), choisissez l’élément NFS
(NFS) ; l’écran NFS Support (Support NFS) apparaît. Le N5500 peut être utilisé
comme un serveur NFS, permettant aux utilisateurs de télécharger et téléverser des
fichiers avec leurs clients NFS préférés Appuyez sur Apply (Appliquer) pour
confirmer les réglages.
Une brève description de chaque élément est donnée ci-dessous :
Réglage du serveur NFS
Elément
Description
NFS (NFS)
Pour activer (Enable) ou désactiver (Disable) le support NFS.
Apply (Appliquer)
Cliquez sur Apply (Appliquer) pour enregistrer les
changements.
FTP
Le N5500 peut être utilisé comme un serveur FTP, permettant aux utilisateurs de
télécharger et téléverser des fichiers avec leurs programmes FTP préférés Dans le
menu System Network (Réseau du système), choisissez l’élément FTP (FTP) ;
l’écran FTP (FTP) apparaît. Vous pouvez changer n’importe lequel de ces
paramètres ; appuyez sur Apply (Appliquer) pour confirmer les réglages.
44
Une brève description de chaque élément est donnée ci-dessous :
FTP
Elément
FTP
Security FTP (FTP
sécurité)
Port (Port)
FTP ENCODE
(ENCODAGE FTP)
Allow Anonymous FTP
Access (Permettre
accès FTP anonyme)
Auto Rename
(Renommer auto)
Upload Bandwidth
(Largeur de bande
téléversement)
Download Bandwidth
(Largeur de bande
téléchargement)
Description
Pour activer le service FTP sur le N5500.
Activez ou désactiver la sécurité FTP, assurez-vous que le logiciel
FTP client a aussi la sécurité activé.
Le numéro du port de la connexion entrante sur un port
non-standard.
Si votre client FTP ou votre système d’exploitation ne prend pas
en charge Unicode (par ex. Windows® 95/98/ME ou MAC
OS9/8), choisissez le même encodage que votre système
d’exploitation pour visualiser correctement les fichiers et les
dossiers du serveur. Les options disponibles sont BIG5, HZ,
GB2312, GB18030, ISO, EUC-JP, SHIFT-JIS et UTF-8.
Upload/Download (Téléverser/Télécharger) : Pour
permettre aux utilisateurs anonymes du FTP de télécharger ou
téléverser des fichiers dans les dossiers publics.
Download (Télécharger) : Pour permettre aux utilisateurs
anonymes du FTP de télécharger des fichiers dans les dossiers
publics.
No access (Pas d’accès) : Pour bloquer l’accès aux utilisateurs
anonymes du FTP.
Lorsque cette case est cochée, le système renommera
automatiquement les fichiers qui ont été téléversés avec un nom
de fichier dupliqué. La méthode est comme suit :
[nomdufichier].#, où # est un numéro entier.
Vous pouvez régler la largeur de bande maximum attribuée aux
téléversements de fichiers. Vous pouvez choisir entre Unlimited
(Illimité), 1, 2, 4, 8, 16 et 32 Mo/s.
Vous pouvez régler la largeur de bande maximum attribuée aux
téléchargements de fichiers. Vous pouvez choisir entre
Unlimited (Illimité), 1, 2, 4, 8, 16 et 32 Mo/s.
Pour accéder au dossier partagé sur le N5500, utilisez le bon nom d’utilisateur et le
mot de passe définis dans la page Users (Utilisateurs). Le contrôle de l’accès à
chaque dossier partagé est réglé dans la page ACL (Storage (Stockage) >
Management (Gestion) > Share Folder (Dossier partagé) > ACL (ACL)).
45
Serveur multimédia
Grâce à la fonction de serveur multimédia
intégrée, le N5500 offre un service de
diffusion multimédia aux adaptateurs
multimédia indépendants connectés au
réseau et prenant en charge le protocole
UPnP AV ou qui sont conforme à la norme
DLNA (Digital Living Network Alliance).
Grâce au serveur multimédia intégré du
N5500, vous pouvez partager des
contenus multimédia comme des chansons,
des images et des films avec n’importe quel appareil compatible dans votre maison.
Réglages du gestionnaire multimédia
Pour configurer le serveur multimédia, dans le menu System Network (Réseau
du système), cliquez sur Media Server (Serveur multimédia) et la fenêtre Media
Manager Settings (Réglages du gestionnaire multimédia) apparaîtra.
Vous trouverez ci-dessous une brève description de chaque champ :
Réglages du gestionnaire multimédia
Elément
Description
Media Server (Serveur Pour activer ou désactiver le service de serveur multimédia.
multimédia)
Shared Media Folders
Choisissez le(s) dossier(s) qui contiennent les fichiers multimédia
(Dossiers multimédia
à partager.
partagés)
Rescan (Rebalayage)
Cliquez sur le bouton Rescan (Rebalayage) pour que le N5500
recherche les nouveaux contenus dans le dossier multimédia
choisi.
Dossiers multimédia partagés
Une fois que le logiciel du serveur multimédia est installé, vous pouvez commencer
à ajouter des dossiers avec le contenu multimédia que vous voulez partager. Pour
créer un dossier multimédia partagé, suivez les étapes suivantes :
1. Cliquez sur System Network (Réseau du système) > Media Server
(Serveur multimédia) dans la barre du menu.
2. Dans la fenêtre Shared Media Folders (Dossiers multimédia partagés),
choisissez le dossier qui contient vos fichiers multimédia et cochez sa case.
46
3. Le contenu de ce dossier sera balayé pour le serveur multimédia. La durée
du balayage dépend de la taille du dossier.
Connecter des DMA (adaptateurs multimédia) au serveur multimédia
Vous pouvez maintenant connecter votre adaptateur multimédia (DMA) au serveur
multimédia :
1. Connectez votre DMA au serveur multimédia
a. Configurez votre DMA pour qu’il utilise une adresse IP dynamique.
L’adresse IP sera assignée par le routeur.
b. Certains DMA ont une fonctionnalité sans fil. Vous pouvez connecter
le DMA à un routeur sans fil. Pour plus d’instructions sur la connexion
de votre DMA à un routeur sans fil, voir le manuel d’utilisation de
votre DMA.
2. Connectez la sortie vidéo de votre DMA à l’entrée vidéo de votre téléviseur.
3. Allumez le téléviseur et changez le signal d’entrée vidéo sur DMA.
4. Configurez le DMA (ces étapes dépendent du type de DMA utilisé).
a. Dans l’écran Server List (Liste des serveurs), choisissez “N5500 :
Serveur multimédia” comme le serveur.
b. Allez sur My Media (Mon multimédia).
c. Cliquez sur les boutons Up/Down Arrow (Flèches haut/bas) pour
choisir entre Music Jukebox (Juke-box musical), Photo Albums
(Albums photos) et Video Clips (Clips vidéo).
d. Commencez à regarder les contenus multimédia enregistrés sur
votre N5500.
HTTP/ WebDisk
Dans le menu System Network (Réseau du système), choisissez l’élément
HTTP/ WebDisk (HTTP / WebDisk) ; l’écran Web Disk (HTTP) Support
(Support HTTP WebDisk) apparaît. Cet écran affiche les paramètres de support
des services du système. Vous pouvez changer n’importe lequel de ces paramètres ;
appuyez sur Apply (Appliquer) pour confirmer les réglages.
Une brève description de chaque élément est donnée ci-dessous :
Service Web
Elément
HTTP (WebDisk) Support
Description
Pour activer ou désactiver le support WebDisk. Entrez le
47
(Support HTTP WebDisk)
HTTPs (Secure WebDisk)
Support (Support HTTP
WebDisk sécurisé)
NOTE
numéro du port si cette option est activée. Le numéro de port
par défaut est 80.
Pour activer ou désactiver le support WebDisk sécurisé. Entrez
le port si cette option est activée.
• Désactivez le support HTTP et activez le support HTTP sécurisé pour
garantir un accès sécurisé.
UPnP
Cet appareil supporte le Serveur multimédia UPnP, qui permet aux utilisateurs de
jouer des fichiers multimédia avec un client UPnP (par ex. des appareils DMA).
Activez ou désactivez le protocole universel ‘Plug & Play’. UPnP aide à trouver
l’adresse IP du N5500.
Cible Nsync
Dans le menu System Network (Réseau du système), choisissez l’élément
Nsync Target (Cible Nsync) ; l’écran Nsync Setting (Réglage Nsync) apparaît.
Activez ou désactivez le support de serveur cible Nsync. Appuyez sur Apply
(Appliquer) pour confirmer les réglages.
Une fois que Nsync Target (Cible NSync) a été activé, l’autre produit NAS Thecus
pourra utiliser une application à distance sur ce système NAS.
48
Réglage de Bonjour
Bonjour est le nom commercial d’Apple Inc pour son implémentation de Zeroconf,
un protocole de découverte de service. Bonjour détecte des appareils comme des
imprimantes et des ordinateurs, et les serveurs de ces appareils sont offerts sur un
réseau local via des enregistrements de service DNS multicast. Ce guide final vous
aidera avec la mise en réseau sans configuration de Bonjour, grâce à une
description complète des protocoles et des technologies utilisés pour créer les
applications et appareils compatibles avec Bonjour.
Gestion du stockage
Le menu Storage (Stockage) affiche l’état des appareils de stockage installés
dans le N5500, et contient des options de configuration du stockage comme RAID et
les réglages des disques et les réglages de configuration des dossiers, d’allocation
d’espace et de Montage ISO.
Informations des disques
Dans le menu Storage (Stockage), choisissez l’élément Disks (Disques) ;
l’écran Disks Information (Informations des disques) apparaît. Dans celui-ci,
vous pouvez visualiser divers éléments des disques durs SATA installés. Des lignes
vides indiquent qu’un disque dur SATA n’est pas actuellement installé dans la fente
correspondante.
49
Informations
Elément
Disk No. (No. disque)
Capacity (Capacité)
Model (Modèle)
Firmware
(Microprogramme)
Status (Etat)
Bad Block scan
(Balayage de mauvais
secteurs)
Total Capacity
(Capacité totale)
Disk Power
Management (Gestion
d’énergie du disque)
des disques
Description
Indique l’emplacement d’un disque.
Affiche la capacité d’un disque dur SATA.
Affiche le nom du modèle d’un disque dur SATA.
Affiche la version du microprogramme d’un disque dur SATA.
Indique l’état d’un disque. Peut indiquer OK, Warning
(Avertissement) ou Failed (Panne).
Yes (Oui) pour commencer à balayer les mauvais secteurs.
Affiche la capacité totale d’un disque dur SATA.
L’administrateur peut régler un disque pour qu’il s’éteigne
automatiquement après une certaine période.
Lorsque l’état est Avertissement, cela indique généralement que le disque dur
NOTE
contient des mauvais secteurs. Ceci est indiqué à titre de précaution seulement
et vous devriez considérer changer les disques
Informations S.M.A.R.T.
Dans l’écran Disks Information (Informations des disques), l’état de chaque
disque est affiché dans la colonne Status (Etat). Cliquez sur OK ou sur Warning
(Avertissement) pour afficher la fenêtre S.M.A.R.T Information
(Informations S.M.A.R.T.) pour un disque particulier.
Vous pouvez aussi effectuer un test de disque SMART, en cliquant simplement sur
« Test » (Test) pour commencer. Le résultat est pour référence seulement et le
système de fera rien quelque soit le résultat.
50
Informations
Elément
Tray Number (Numéro
du plateau)
Model (Modèle)
Power ON Hours
(Heures MARCHE)
Temperature Celsius
(Température en
Celsius)
Reallocated Sector
Count (Nombre de
secteurs réalloués)
Current Pending Sector
(Secteur actuel en
attente)
Test Type (Type de
test)
Test Result (Résultat
du test)
Test Time (Durée du
test)
S.M.A.R.T.
Description
Le numéro du plateau qui contient le disque dur.
Le nom du modèle du disque dur installé.
Compteur de la durée en heures dans l’état allumé. La valeur
brute de cet attribut indique la durée totale en heures (ou minutes
ou secondes, en fonction du fabricant) dans l'état allumé.
La température du disque dur, en degrés Celsius.
Le nombre de secteurs réalloués. Lorsque le disque dur détecte
une erreur de lecture/écriture/vérification, il marque ce secteur
comme « Réalloué » et transfert les données dans une zone
réservée spéciale (zone de sauvegarde).
Ce processus est appelé un remappage et les secteur
« réalloués » sont appelés des remaps. C’est pourquoi, sur les
nouveaux disques durs, vous ne pouvez pas voir les « blocs
défectueux » lorsque vous analysez la surface – tous les blocs
défectueux sont cachés dans des secteurs réalloués. Cependant,
plus il y a de secteurs réalloués, plus la différence de vitesse de
lecture/écriture pourra être visible (jusqu’à 10% plus lent).
Le nombre de secteurs instables (en attente d’un remappage). La
valeur brute de cet attribut indique un nombre total de secteurs en
attente d'un remappage. Plus tard, lorsque certains de ces
secteurs ont été lus avec succès, cette valeur diminuera. Si des
erreurs se produisent toujours pendant la lecture de ces secteurs,
le disque dur essayera de restaurer les données et de les
transférer vers la zone réservé du disque (zone de sauvegarde) et
indiquera ce secteur comme ayant été remappé. Si la valeur de
cet attribut est zéro, cela indique que la qualité de la surface
correspondante est basse.
Réglez le temps sur court ou long pour le test.
Les résultats du test.
La durée totale du test.
51
Si le Nombre de secteurs réalloués > 32 ou le Secteur actuel en attente d’un
disque dur < 0, l’état du disque dur indiquera “Avertissement”. Cet
NOTE
avertissement est seulement utilisé pour avertir l'administrateur du système
qu'il y a des mauvais secteurs sur le disque, et qu’il est recommandé de
remplacer le disque dur dès que possible.
Balayage de mauvais bloc
Dans l’écran Disks Information (Informations des disques), vous pouvez
aussi effectuer un balayage des mauvais secteurs du disque, en cliquant
simplement sur « Yet to start » (Prêt à commencer) pour commencer. Le résultat
est pour référence seulement et le système de fera rien quelque soit le résultat.
Les résultats du test resteront jusqu’au redémarrage du système, avec « Yet to
start » (Prêt à commencer) par défaut.
Informations RAID
Dans le menu Storage (Stockage), choisissez l’élément RAID (RAID ) ; l’écran
RAID Information (Informations RAID) apparaît.
Cet écran contient une liste des volumes RAID résidant sur le N5500. Dans celui-ci,
vous pouvez obtenir des informations comme l’état de vos volumes RAID ainsi que
la capacité allouée pour les données, le USB cible et iSCSI. Il y a aussi un graphique
qui représente la distribution actuelle du volume RAID.
Informations RAID
Elément
Description
Master RAID (RAID
Le volume RAID actuellement sélectionné comme le volume RAID
maître)
maître.
ID (ID)
L’ID du volume RAID.2
NOTE : Les ID des RAID doivent être uniques.
52
RAID Level (Niveau de
RAID)
Status (Etat)
Disks Used (Disques
utilisés)
Total Capacity
(Capacité totale)
Data Capacity
(Capacité de données)
USB Capacity
(Capacité USB)
iSCSI Capacity
(Capacité iSCSI)
Affiche la configuration du volume RAID.
Indique l’état du volume RAID. Peut indiquer Healthy (Bonne
santé), Degraded (Dégradé) ou Damaged (Endommagé).
Les disques durs utilisés pour former le RAID.
Capacité totale du volume RAID.2
La capacité utilisée et la capacité totale utilisée par les données de
l’utilisateur.
Capacité totale de l’appareil USB cible.
Indique la capacité allouée à iSCSI.
Créer un volume RAID
Dans l’écran RAID Information (Informations RAID), appuyez sur le bouton
Create (Créer) pour aller à l’écran CREATE RAID (CRÉER RAID). En plus des
informations de disque RAID et de l’état, cet écran permet aussi de changer les
réglages de configuration du RAID.
Vous pouvez utiliser Create RAID (Créer RAID) pour choisir la taille de secteur,
choisir quels disques sont des disques RAID ou le disque de rechange. .
Configuration
Elément
Disk No. (No. disque)
Capacity (MB)
(Capacité (Mo))
Model (Modèle)
Status (Etat)
Used (Utilisé)
Spare (rechange)
Master RAID (RAID
maître)
Stripe size (Taille de
secteur)
Data Percentage
(Pourcentage de
données)
Create (Créer)
du RAID
Description
Numéro assigné aux disques durs installés.
Capacité des disques durs installés.
Numéro du modèle des disques durs installés.
L’état des disques durs installés.
Si cette case est cochée, le disque dur fera partie d’un volume
RAID.
Si cette case est cochée, le disque dur sera utilisé comme disque
de rechange pour un volume RAID.
Cochez une case pour choisir un volume RAID maître. Voir la
NOTE ci-dessous pour plus d'informations.
Ceci permet de régler la taille de secteur pour maximiser les
performances des fichiers séquentiels dans un volume de
stockage. Laissez le réglage sur 64K sauf si vous avez besoin
d’utiliser un type de stockage de fichier spécial dans le volume de
stockage. Une grande taille de secteur est préférable pour des
grands fichiers.
Le pourcentage du volume RAID pouvant être utilisé pour stocker
les données.
Appuyez sur ce bouton pour configurer un système de fichier et
créer le volume de stockage RAID.
Pour créer un volume RAID, suivez les étapes suivantes :
1. Dans l'écran RAID Information (Informations RAID), cliquez sur
Create (Créer).
2. Dans l’écran RAID Configuration (Configuration du RAID), réglez le
volume de stockage RAID sur JBOD, RAID 0, RAID 1, RAID 5, RAID 6, ou
53
RAID 10 — voir Appendice C : Points basiques du RAID pour une
description détaillées.
3. Spécifiez une ID de RAID.
4. Si le volume RAID doit être un volume RAID maître, cochez la case Master
RAID (RAID maître).
NOTE
Dans une configuration RAID multiple, un volume RAID doit être choisi comme
le volume RAID maître. Le volume RAID maître contiendra tous les modules
installés. Si le volume RAID maître est déplacé vers un autre endroit (par ex. En
assignant volume 2 comme volume RAID maître alors que, avant, volume 1 était
le volume RAID maître), alors tous les modules devront être réinstallés. De plus,
tous les dossiers système contenus sur le volume RAID maître seront invisibles.
Vous devrez réassigner le volume comme volume RAID maître pour pouvoir voir
de nouveau ces dossiers.
5. Choisissez une taille de secteur – le réglage par défaut est 64K.
6. Spécifiez le pourcentage à allouer aux données des utilisateurs en déplaçant
la barre horizontale. L’espace restant sera utilisé pour le USB ou le iSCSI
cible.
7. Choisissez le système de fichier que vous voulez utiliser pour ce volume de
RAID. Vous pouvez choisir entre ext3, XFS et ZFS.
NOTE
.Choisissez le système de fichiers ZFS lorqu’un cliché est requis. C’est le seul
système de fichiers ZFS qui peut être créé par le système.
.Le système de fichiers ZFS est seulement accessible via CIFS/SMB, et pas pour
les utilisateurs de AFP et NFS.
.Le système de fichiers XFS ne supporte pas la function quota dossier
54
8. Appuyez sur Create (Créer) pour construire le volume de stockage RAID.
NOTE
La création d’un espace de stockage RAID peut prendre un certain temps,
en fonction de la taille des disques durs et du mode RAID. Normalement,
lorsque le volume RAID est en processus de construction “RAID Building”
alors le volume des données est accessible.
ATTENTION
La création d’un RAID détruira toutes les données dans le RAID existant.
Ces données ne pourront plus être restaurées.
Avec un volume RAID 1, RAID 5, RAID 6, ou RAID 10, vous pouvez aussi ajouter un
disque de rechange après avoir créé le RAID.
Voir Chapitre 6 : Astuces et recommandations > Ajouter un disque de
rechange pour plus de détasils.
Pour plus d’informations sur RAID, voir Appendice C : Points basiques du RAID.
Niveau du RAID
Vous pouvez régler le volume de stockage RAID sur JBOD, RAID 0, RAID 1, RAID
5, RAID 6 ou RAID 10. La configuration du volume RAID est normalement
nécessaire lorsque vous installez l’appareil la première fois. Une brève description
de chaque réglage RAID est donnée ci-dessous :
55
JBOD
RAID 0
RAID 1
RAID 5
RAID 6
RAID 10
Niveaux de RAID
Niveau
Description
Le volume de stockage est un DD unique sans support RAID. JBOD
a besoin d'un minimum de 1 disque.
Offre l’entrelacement des données, sans redondance. Améliore les
performances mais pas la sécurité des données. RAID 0 a besoin
d'un minimum de 2 disques.
Offre le miroitage du disque. Donne une vitesse de lecture de deux
fois celle d’un disque unique, mais la vitesse d’écriture reste la
même. RAID 1 a besoin d'un minimum de 2 disques.
Offre l’entrelacement des données et les informations de
correction d’erreur d’entrelacement. RAID 5 a besoin d'un
minimum de 3 disques. RAID 5 peut supporter un disque en
panne.
Deux calculs de parité indépendants doivent être utilisés pour
offrir une protection contre les doubles pannes de disque. Deux
algorithmes différents sont utilisés à cette fin. RAID 6 a besoin
d'un minimum de 4 disques. RAID 6 peut supporter jusqu’à deux
disques durs en panne.
Le niveau RAID 10 offre la meilleure sécurité possible et ls plus
hautes performances. RAID 10 est utilisé comme une matrice
entrelacée dont les segments sont des matrices RAID 1. Il a la
tolérance aux pannes de RAID 1 et les performances de RAID 0.
RAID 10 a besoin de 4 disques. RAID 10 peut supporter jusqu’à
deux disques durs en panne.
ATTENTION
Si l’administrateur enlève incorrectement un disque dur qui ne doit pas être
enlevé lorsque l’état RAID est degrade, toutes les données seront perdues.
Editer RAID
Dans l’écran RAID Information (Informations RAID), appuyez sur le bouton
Edit (Editer) pour aller à l’écran RAID Information (Informations RAID).
Utilisez Edit RAID (Editer RAID) pour choisir l’ID RAID et le Disque de rechange. .
56
Supprimer RAID
Cliquez pour supprimer le volume RAID. Toutes les données d’utilisateur, iSCSI et
USB cible créés dans le volume RAID sélectionné seront effacées.
Pour supprimer un volume RAID, suivez les étapes suivantes :
1. Dans l’écran RAID List (Liste RAID), choisissez le volume RAID désiré en
cliquant sur son bouton radio et cliquez sur RAID Information
(Informations RAID) pour aller à l’écran RAID Configuration
(Configuration du RAID).
2. Dans l'écran RAID Configuration (Configuration du RAID), cliquez sur
Remove RAID (Supprimer RAID).
3. L’écran de confirmation apparaît ; vous devez entrer “Yes” (Oui) avec
exactement la même orthographe pour terminer l’opération “Remove
RAID” (Supprimer RAID).
57
ATTENTION
La suppression d’un RAID détruira toutes les données dans le RAID en
question. Ces données ne pourront plus être restaurées.
Agrandir un volume RAID
Pour agrandir un volume RAID 1, RAID 5, RAID 6 ou RAID 10, suivez les étapes
suivantes :
1. Remplacez l’un des disques dur du volume RAID et laissez-le se reconstruire
automatiquement.
2. Une fois reconstruit, vous pouvez continuer de remplacer les autres disques
dur de la matrice RAID.
3. Lorsque vous avez terminé de remplacer les disques durs, connectez-vous à
la Gestion Web. Allez sur Storage (Stockage) > RAID (RAID) pour ouvrir
l’écran RAID Configuration (Configuration du RAID).
4. Dans l’écran RAID Information (Informations RAID), cliquez sur Edit
(Editer) pour aller à l’écran RAID Configuration (Configuration du
RAID).
5. Dans l'écran RAID Configuration (Configuration du RAID), cliquez sur
Expand (Agrandir).
NOTE
Agrandir un volume RAID ne supporte pas le système de fichiers créé par
ZFS.
58
Migrer un volume RAID
Une fois qu’un volume RAID a été créé, vous pouvez le déplacer vers d'autres
disques physiques ou même changer complètement la matrice RAID. Pour migrer
un volume RAID 0, RAID 1, RAID 5 ou RAID 6, suivez les étapes suivantes :
1. Dans l'écran RAID Configuration (Configuration du RAID), cliquez sur
Migrate RAID (Migrer RAID).
2. Une liste des configurations de migration RAID possibles apparaît.
Sélectionnez le type de migration désiré et cliquez sur Apply (Appliquer).
3. Le système commencera à migrer le volume RAID.
59
NOTE
La migration d’un volume RAID peut prendre plusieurs heures.
Avec la fonction de migration de niveau RAID, il y a deux différents types « On line »
(En ligne) et « Off line) (Hors ligne) avec les limites décrites ci-dessous.
1. Pendant la migration de niveau RAID, il n’est pas permis de redémarrer ou
d’éteindre le système.
2. Lors de la migration RAID hors ligne, tous les services s’arrêteront et ne
seront plus accessibles.
3. Pour créer le système de fichiers ZFS lors de la migration RAID de R1 à R5
ou R1 à R6, tous les services redémarreront et les volumes “données
utilisateur”, “iSCSI” et “USB cible” seront en lecture seulement pendant
l’opération.
4. Pour créer le système de fichiers ext3 et XFS lors de la migration RAID de
R1 à R5 ou R1 à R6, tous les services redémarreront et les volumes
“iSCSI” et “USB cible” seront en lecture seulement, mais « données
utilisateur » seront en lecture/écriture pendant l’opération.
5. L’autre combinaison pour faire « En ligne » peut avoir lecture/écriture
normalement.
Le tableau suivant montre les différents types de migration RAID possibles :
Vers
De
RAID 0
RAID 5
RAID
[OFFLINE]
[OFFLINE]
0
[RAID 0] HDDx2 vers [RAID 0]
[RAID 0] HDDx2 vers [RAID 5]
HDDx3
HDDx3
[RAID 0] HDDx2 vers [RAID 0]
[RAID 0] HDDx2 vers [RAID 5]
HDDx4
HDDx4
[RAID 0] HDDx2 vers [RAID 0]
[RAID 0] HDDx2 vers [RAID 5]
HDDx5
HDDx5
[RAID 0] HDDx3 vers [RAID 0]
[RAID 0] HDDx3 vers [RAID 5]
HDDx4
HDDx4
[RAID 0] HDDx3 vers [RAID 0]
[RAID 0] HDDx3 vers [RAID 5]
HDDx5
HDDx5
[RAID 0] HDDx4 vers [RAID 0]
[RAID 0] HDDx4 vers [RAID 5]
HDDx5
HDDx5
60
RAID 6
X
RAID
[OFFLINE]
[ONLINE]
[ONLINE]
1
[RAID 1] HDDx2 vers [RAID 0]
[RAID 1] HDDx2 vers [RAID 5]
[RAID 1] HDDx2 vers [RAID 6]
HDDx2
HDDx3
HDDx4
[RAID 1] HDDx2 vers [RAID 0]
[RAID 1] HDDx2 vers [RAID 5]
[RAID 1] HDDx2 vers [RAID 6]
HDDx3
HDDx4
HDDx5
[RAID 1] HDDx2 vers [RAID 0]
[RAID 1] HDDx2 vers [RAID 5]
[RAID 1] HDDx3 vers [RAID 6]
HDDx4
HDDx5
HDDx4
[RAID 1] HDDx2 vers [RAID 0]
[RAID 1] HDDx3 vers [RAID 5]
[RAID 1] HDDx3 vers [RAID 6]
HDDx5
HDDx4
HDDx5
[RAID 1] HDDx3 vers [RAID 0]
[RAID 1] HDDx3 vers [RAID 5]
[RAID 1] HDDx4 vers [RAID 6]
HDDx4
HDDx5
HDDx5
[RAID 1] HDDx3 vers [RAID 0]
[RAID 1] HDDx4 vers [RAID 5]
HDDx5
HDDx5
[RAID 1] HDDx4 vers [RAID 0]
HDDx5
[RAID 1] HDDx4 vers [RAID 0]
HDDx5
RAID
X
[ONLINE]
X
[RAID 5] HDDx3 vers [RAID 5]
5
HDDx4
[RAID 5] HDDx3 vers [RAID 5]
HDDx5
[RAID 5] HDDx4 vers [RAID 5]
HDDx5
RAID
X
X
[ONLINE]
[RAID 6] HDDx4 vers [RAID 6]
6
HDDx5
Distribution de l’espace
Vous pouvez spécifier l’espace alloué pour les volumes USB cible et iSCSI. Le
volume iSCSI peut être créé avec jusqu’à 5 volumes dans chaque volume RAID.
Pour cela, dans le menu Storage (Stockage), cliquez sur RAID; l’écran RAID List
(Liste RAID) apparaît. Choisissez le volume RAID que vous voulez allouer en
cliquant sur son bouton radio puis cliquez sur Space Allocation (Allouer
l’espace). Les fenêtres RAID Information (Informations du RAID) et Volume
Allocation List (Liste d’allocation de volume) apparaissent.
La liste d’allocation de volume affiche l’espace alloué pour les volumes Target USB
(USB cible) et iSCSI du volume RAID sélectionné. Le N5500 peut prendre en
charge jusqu’à cinq volumes iSCSI dans chaque volume RAID.
61
Liste d’allocation de volume
Elément
Description
Modify (Modifier)
Cliquez sur ce bouton pour modifier l’espace alloué.
Delete (Supprimer)
Cliquez sur ce bouton pour supprimer l’espace alloué.
iSCSI Target (Cible
Cliquez pour allouer de l’espace au volume iSCSI.
iSCSI)
Target USB (USB cible) Cliquez pour allouer de l’espace au volume USB.
Type (Type)
Type de volume. Peut être soit USB, soit iSCSI.
Name (Nom)
Le nom du volume.
Capacity (Capacité)
La capacité de l'espace alloué.
Allouer de l’espace à un volume iSCSI
Pour allouer de l’espace à un volume iSCSI sur le volume RAID sélectionné, suivez
les étapes suivantes :
1. Dans Volume Allocation List (liste d’allocation de volume), cliquez sur
iSCSI Target (Cible iSCSI).
L'écran Create iSCSI Volume (Créer un volume iSCSI) s'affiche.
62
Créer un volume iSCSI
Elément
Description
RAID ID (ID RAID)
L’ID du volume RAID.2
Allocation
Le pourcentage et la quantité d’espace alloué au volume
(Allocation)
iSCSI.
Unused (non utilisé)
Le pourcentage et la quantité d’espace non utilisé sur le
volume RAID.
iSCSI Target Service
Pour activer ou désactiver le volume de cible iSCSI.
(Service de cible
iSCSI)
Target Name (Nom
Le nom de la cible iSCSI. Ce nom sera utilisé par la fonction
cible)
Stackable NAS (Stockage NAS empilable) pour
identifier ce partage d'export.
Year (Année)
Choisissez l’année en utilisant la liste déroulante.
Authentication
Vous pouvez choisir l’authentification CHAP ou Aucune.
(Authentification)
Month (Mois)
Choisissez le mois en utilisant la liste déroulante.
Username (Nom
Entrez un nom d’utilisateur.
d’utilisateur)
Password (Mot de
Entrez un mot de passe.
passe)
Password Confirm
Entrez de nouveau le mot de passe.
(Confirmer le mot de
passe)
2. Choisissez le pourcentage qui doit être alloué en utilisant la liste déroulante
Allocation.
3. Activez iSCSI Target Service (Service cible iSCSI) en sélectionnant
Enable (Activer).
4. Vous pouvez choisir l’authentification CHAP ou None (Aucune).
63
5. Entrez un Target Name (Nom de cible). Ce nom sera utilisé par la
fonction Stackable NAS (Stockage NAS empilable) pour identifier ce
partage d'export.
6. Choisissez l’année en utilisant la liste déroulante Year (Année).
7. Choisissez le mois en utilisant la liste déroulante Month (Mois).
8. Si vous avez activé l’authentification CHAP, entrez un username (Nom
d’utilisateur) et un password (Mot de passe). Confirmez le mot de
passe en l’entrant de nouveau dans la boîte Password Confirm
(Confirmer le mot de passe).
9. Cliquez sur OK pour créer le volume iSCSI.
Modifier un volume iSCSI
Pour modifier un volume iSCSI sur le volume RAID sélectionné, suivez les étapes
suivantes :
1. Dans Volume Allocation List (liste d’allocation de volume), cliquez sur
Modify (Modifier).
L'écran Modify iSCSI Volume (Modifier un volume iSCSI) apparaît.
64
2. Modifier vos réglages. Appuyez sur OK pour confirmer
Supprimer un volume
Pour supprimer un volume sur le volume RAID sélectionné, suivez les étapes
suivantes :
1. Dans Volume Allocation List (liste d’allocation de volume), cliquez sur
Delete (Supprimer).
L’écran Space Allocation (Allocation d’espace) apparaît.
2. Appuyez sur YES (OUI). Toutes les données sur le disque seront effacées.
65
Allouer de l’espace à un volume USB cible
1. Dans Volume Allocation List (liste d’allocation de volume), cliquez sur
Target USB (USB cible).
L'écran Create Target Volume (Créer un volume cible) apparaît.
2. Choisissez le pourcentage qui doit être alloué en utilisant la liste déroulante
Allocation.
3. Cliquez sur OK pour créer le volume USB.
Créer un volume USB
Elémen
Description
t
RAID ID (ID
RAID)
Unused (non
utilisé)
Allocation
L’ID du volume RAID.2
Le pourcentage et la quantité d’espace non utilisé sur le volume
RAID.
Le pourcentage et la quantité d’espace alloué au volume USB.
Advance Option
Il y a 2 options que l’Admin peut Activer/Désactiver pour utiliser le N5500 avec le
réglage iSCSI. La prise d'écran suivante montre les détails. Lorsque l’une des
options est changée, vous devrez redémarrer le système pour l’activer.
66
Taille de secteur iSCSI
Choisissez la taille de secteur avec 4K alors que la taille du volume iSCSI est de plus
de 2To.
iSCSI CRC/Checksum
Pour activer cette option, l’initiateur peut connecter avec « Digestion données » et
« Digestion en-tête » activés.
Partager dossier
Dans le menu Storage (Stockage), choisissez Share Folder (Partager
dossier) ; l’écran Folder (Dossier) apparaît. Cet écran permet de créer et de
configurer des dossiers sur le volume N5500.
67
Ajouter des dossiers
Dans l’écran Folder (Dossier), appuyez sur le bouton Add (Ajouter) ; l’écran
Add Folder (Ajouter un dossier) s’affiche. Cet écran permet d’ajouter un dossier.
Entrez les détails puis appuyez sur Apply (Appliquer) pour créer le nouveau
dossier.
Ajouter un dossier
Elément
Description
RAID ID (ID RAID)
Le volume RAID où le nouveau dossier doit résider.
Folder Name (Nom du
Entrez le nom du dossier.
dossier)
Description (Description) Entrez une description du dossier.
Browseable (Navigable) Cochez ou décochez les utilisateurs qui peuvent naviguer le contenu
du dossier. Si vous choisissez Yes (Oui), le dossier partagé sera
navigable.
Public (Public)
Permet ou refuse l’accès public à ce dossier. Si vous choisissez Yes
(Oui), les utilisateurs n’auront pas permission d’écrire dans ce
dossier. Lorsque vous accédez un dossier public via FTP, la démarche
est similaire à un FTP anonyme. Les utilisateurs anonymes peuvent
télécharger/téléverser un fichier dans ce dossier mais ne peuvent pas
supprimer un fichier dans le dossier.
Share Folder Limit
Entrez la taille maximale du dossier, en gigaoctets (Go). Le dossier ne
(Limite de dossier
peut pas dépasser cette taille. Vous pouvez entrer 0 pour désactiver la
partagé)
fonction de limite de dossier partagé.
Cette option ne s’applique pas lorsque le système de fichiers XFS a été
sélectionné.
Apply (Appliquer)
Appuyez sur Apply (Appliquer) pour créer le dossier.
68
Les noms de dossiers sont limités à 60 caractères. Les systèmes avec Windows
NOTE
98 ou une version antérieure peuvent ne pas être compatibles avec les noms de
plus de 15 caractères de long.
Modifier des dossiers
Dans l’écran Folder (Dossier), appuyez sur le bouton Edit (Editer) ; l’écran
Modify Folder (Modifier un dossier) s’affiche. Cet écran vous permet de changer
les détails du dossier. Entrez les détails puis appuyez sur Apply (Appliquer) pour
enregistrer vos changements.
Modifier un dossier
Elément
Description
RAID ID (ID RAID)
Le volume RAID où le dossier doit résider.
Folder Name (Nom du
Entrez le nom du dossier.
dossier)
Description
Entrez une description du dossier.
(Description)
Browseable
Cochez ou décochez les utilisateurs qui peuvent naviguer le
(Navigable)
contenu du dossier. Ce réglage ne s’appliquera que lorsque vous
accédez via SMB/CIFS et un disque Web.
Public (Public)
Permet ou refuse l’accès public à ce dossier.
Share Limit (Limite de
Entrez la taille maximale du dossier. Le dossier ne peut pas
partage)
dépasser cette taille. Vous pouvez entrer 0 pour désactiver la
fonction de limite de dossier partagé.
Supprimer des dossiers
Pour supprimer un dossier, appuyez sur le bouton Remove (Supprimer) dans la
ligne du dossier désiré. Le système vous demandera de confirmer la suppression du
dossier. Appuyez sur Yes (Oui) pour supprimer le dossier de manière permanente
ou sur No (Non) pour retourner à la liste des dossiers.
69
ATTENTION
Toutes les données dans le dossier seront supprimées lorsque vous
supprimez le dossier. Ces données ne pourront plus être restaurées.
Partage NFS
Pour permettre l’accès NFS au dossier partagé, activez le NFS Service (Service
NFS) puis configurez les hôtes avec les droits d’accès en cliquant sur Add
(Ajouter).
70
Partage NFS
Elément
Hostname (Nom
d’hôte)
Privilege (Privilège)
Guest System Support
(Support du système
de visiteur)
IO Mapping (Mappage
ES)
Apply (Appliquer)
Description
Entrez le nom ou l’adresse IP de l’hôte.
L’hôte doit avoir un accès read only (Lecture seulement) ou
writeable (Ecriture) au dossier.
Vous avez deux choix :
•
Système Unix / Linux
•
AIX (permettre port source > 1024)
Choisissez celui qui vous convient le mieux.
Vous avez trois choix :
•
Les comptes de visiteur système racine auront plein accès
à ce partage (racine:racine).
•
Les comptes de visiteur système racine seront mappés
comme des utilisateurs anonymes sur le NAS
(personne:aucungroupe) .
•
Tous les utilisateurs du système de visiteur seront
mappés comme des utilisateurs anonymes sur le NAS
(personne:aucungroupe) .
Choisissez celui qui vous convient le mieux.
Cliquez pour enregistrer les changements.
Cliché
Le N5500 est capable de contrôler jusqu’à 16 versions de cliché. Pour prendre un
cliché sur la partie active, la création du système de fichiers pour le volume RAID
doit être « ZFS » (ZFS).
Snap (configuration de cliché)
Si un dossier ajouté est situé dans le volume RAID avec un système de fichier "ZFS",
alors l'écran de gestion du dossier avec le bouton "Snap" sera configurable.
Cliché
Elément
Take Shot (Prendre
une cliché)
Remove (Enlever)
Schedule (Schedule)
Description
Cliquez pour prendre immédiatement un cliché.
Cliquez pour enlever le programme de cliché.
Cliquez pour ouvrir l’écran de configuration de
programmation de cliché.
Cliquez sur le bouton de programmation pour faire apparaître l’écran de
programmation. Cochez la case Activer pour activer la fonction de programmation
de cliché.
71
Le N5500 peut supporter jusqu’à 16 versions de cliché. Lorsque vous cochez
« Automatically remove oldest snapshot” (Enlever automatiquement le cliché le
plus ancien), le plus ancien sera enlevé et le plus récent le remplacera. Autrement,
si la case n’est pas cochée et que les versions de cliché sont jusqu’à 16, alors le
système affichera un message d’avertissement et n’exécutera pas la tâche jusqu’au
compte de la version.
Les règles de programmation de cliché peuvent être réglées sur mensuel,
hebdomadaire ou quotidien toutes les heures.
Cliquez sur Apply (Appliquer) pour confirmer la programmation désirée.
Les clichés pris seront seulement accessibles via CIFS/SMB en entrant
manuellement \\NAS Adresse IP\snapshot et invisibles lors d'un accès normal.
De plus, la version des clichés pris sera en lecture seulement et ils ne pourront pas
être effacés en accès CIFS/SMB, mais seulement en cliquant sur le bouton « Del »
au-dessus de l’écran du cliché.
Liste de contrôle d’accès de dossiers et de sous-dossiers (ACL)
Dans l’écran Folder (Dossier), appuyez sur le bouton ACL (ACL) ; l’écran ACL
setting (Réglage ACL) apparaît. Cet écran permet de configurer l’accès à des
dossiers et sous-dossiers spécifiques pour les utilisateurs et les groupes. Choisissez
un utilisateur ou un groupe dans la colonne à gauche puis choisissez Deny
(Refuser), Read Only (Lecture seulement) ou Writable (Ecriture) pour
configurer les niveaux d’accès. Appuyez sur le bouton Apply (Appliquer) pour
confirmer votre sélection.
72
Réglage ACL
Elément
Deny (Refuser)
Read Only (Lecture
seule)
Writable (Ecriture)
Recursive (Récursif)
Description
Pour refuser l’accès aux utilisateurs ou aux groupes qui sont
affichés dans cette colonne.
Pour donner un accès avec lecture seulement aux utilisateurs ou
aux groupes qui sont affichés dans cette colonne.
Pour donner un accès avec écriture aux utilisateurs ou aux
groupes qui sont affichés dans cette colonne.
Pour hériter les droits d'accès à tous les sous-dossiers.
Pour configurer l’accès à un dossier, suivez les étapes suivantes :
1. Dans l’écran ACL (ACL), tous les groupes de réseau et les utilisateurs sont
affichés dans la colonne à gauche. Choisissez un groupe ou un utilisateur
dans cette liste.
2. Une fois que le groupe ou l’utilisateur a été sélectionné, appuyez sur l’un des
boutons des trois colonnes de niveau d’accès en haut. Le groupe ou
l’utilisateur apparaît alors dans cette colonne et possède maintenant les
droits d’accès au dossier.
3. Continuez de choisir des groupes et des utilisateurs et définissez leurs
niveaux d'accès en utilisant les boutons de la colonne.
4. Pour supprimer un groupe ou un utilisateur d’une des colonne de niveau
d’accès, appuyez sur le bouton Remove (Supprimer)
dans cette
colonne.
5. Lorsque vous avez fini, appuyez sur Apply (Appliquer) pour confirmer les
réglages ACL.
NOTE
Si un utilisateur appartient à plus d’un groupe mais avec des droits d’accès
différents que la priorité Refuser > Lecture seulement > Ecriture
73
Pour configurer des sous-dossiers ACL, cliquez sur le symbole “ ” pour extraire la
liste des sous-dossiers comme indiqué dans la capture d'écran suivante. Vous
pouvez continuer avec les mêmes étapes que lors du réglage du niveau de partage
ACL.
NOTE
ACL peut être configuré pour partager et le niveau des sous-dossiers, pas
pour des fichiers.
L’écran ACL vous permet aussi de rechercher un utilisateur particulier. Pour cela,
suivez les étapes suivantes :
1. Entrez le nom de l’utilisateur que vous voulez rechercher dans l’espace vide.
2. Dans la liste déroulante, sélectionnez le groupe dans lequel vous voulez
rechercher cet utilisateur.
3. Cliquez sur Search (Rechercher).
NOTE
Le système listera jusqu’à 1000 utilisateurs à partir de la catégorie choisie. Pour
améliorer la recherche, entrez un terme de recherche dans l'espace vide fourni.
Stockage NAS empilable
La capacité du N5500 peut être augmentée en utilisant la fonction de stockage
empilable. Grâce à celle-ci, les utilisateurs peuvent augmenter la capacité de leurs
systèmes de stockage en réseau avec jusqu’à 5 autres volumes cible empilables,
situés dans des systèmes différents. Ceux-ci peuvent être ajoutés via un accès
réseau simple comme SMB ou AFP pour être utilisés comme des dossiers partagés.
74
Dans le menu principal, la caractéristique empilable est située dans « Storage »
(Stockage). Voir la figure suivante pour plus d'informations:
A. Ajouter un volume cible empilable
Dans la figure ci-dessus, cliquez sur Add (Ajouter) pour ouvrir la page de
configuration de l’appareil cible empilable. Voir la figure suivante.
Vous pouvez activer avec “Enable” (Activer) ou désactiver avec “Disable”
(Désactiver) le volume cible empilable maintenant ou plus tard, comme désiré.
75
Entrez ensuite l’adresse IP cible de l’appareil empilable puis cliquez sur le bouton
Discovery (Découverte). Le système affichera les volumes cible disponibles à
partir de l’adresse IP entrée.
Une fois que vous avez entré l’adresse IP du volume, vous devez entrer un nom
d’utilisateur et un mot de passe pour valider vos droits d’accès. Si vous n’avez pas
besoin d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe pour accéder au volume cible,
n’entrez rien.
Une fois que vous avez entré l’adresse IP du volume, vous devez entrer un nom
d’utilisateur et un mot de passe pour valider vos droits d’accès. Si vous n’avez pas
besoin d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe pour accéder au volume cible,
n’entrez rien.
Le champ Export share name (Nom partagé d’export) deviendra le nom du
réseau partagé et sera affiché dans l'accès réseau comme SMB. Vous pouvez vous
reporter aux figures suivantes pour voir le résultat. Veuillez noter les limites de
nommage.
76
Dans la figure ci-dessus, Export share name (Nom partagé d’export) est
“pmmeeting”. Les figures suivantes montrent les résultats avant et après via
Microsoft Network Access, après avoir fini les réglages.
Aucune cible empilable
Cible empilable abec nom partagé
d’export “pmmeeting”
Le réglage Browseable (Navigable) doit être le même que le réglage du dossier
système partagé. Celui-ci indique si le dossier doit être visible ou non via un disque
Web. Vous pouvez vous reporter aux figures suivantes pour voir les résultats
lorsque Yes (Oui) et No (Non) a été choisi.
77
Le réglage Public (Publique) doit être le même que le réglage du dossier système
partagé associé au réglage de la permission ACL. Si Public (Publique) a été réglé
sur Yes (Oui), tous les utilisateurs auront accès ; le bouton ACL sera grisé. Si
Public (Publique) a été réglé sur No (Non), le bouton ACL dans la fenêtre Stack
Target List (Liste des cibles empilables) pourra être utilisé.
Cliquez sur Apply (Appliquer) pour enregistrer les changements.
B. Activer une cible empilable
Une fois que vous avez appliqué vos réglages, le système vous ramènera à la
fenêtre Stack Target List (Liste de cible empilable) affichée ci-dessous. Un
appareil cible empilable a été connecté dans cette pile maître.
78
Avec ce nouvel appareil cible empilable connecté, vous verrez des informations et
vous pourrez choisir parmi diverses options.
Normalement, si l’appareil cible empilable a déjà été utilisé par un autre
N5200PRO/1U4500/N5500/N7700/N8800 comme volume cible empilable, alors
l’option Format (Formater) sera affichée et le système le détectera
automatiquement et affichera sa capacité. Autrement, l’option Format (Formater)
sera disponible et les options Capacity (Capacité) et Status (Etat) indiqueront
“N/A” (S/O) et “Unknown file system” (Système de fichier inconnu), respectivement.
Cliquez ensuite sur Format (Formater) pour continuer avec le formatage.
Une fois que le formatage est terminé, le volume cible empilable a été créé. Vous
verrez la capacité et l’état du volume dans l’écran Stack Target List (Liste de cible
empilable).
C. Modifier une cible empilable
Si vous voulez modifier des cibles empilables, cliquez sur le bouton Edit (Editer) de
la cible empilable désirée ; la boîte de dialogue suivante s’affichera :
Une fois que vous avez fait vos modifications, cliquez sur Apply (Appliquer) pour
confirmer les modifications. Une fois que les modifications ont été appliquées, les
informations associées seront mises à jour dans la fenêtre Stack Target List
(Liste de cible empilable).
D. ACL cible empilable
Si le réglage Public (Publique) de la cible empilable est Yes (Oui), alors le bouton
ACL sera grisé. Par contre, si Public (Publique) a été réglé sur No (Non), alors le
bouton ACL sera disponible et pourra être utilisé pour configurer les droits d’accès
des utilisateurs pour la cible empilable.
Les réglages ACL doivent être exactement les mêmes que ceux du dossier système
que vous avez configuré précédemment.
79
E. Reconnecter une cible empilable
Les appareils cibles empilables activés peuvent être déconnectés dans certains cas,
comme une panne de courant ou une déconnexion réseau. Si c’est le cas, le bouton
Reconnect (Reconnecter) sera disponible. Pour reconnecter la cible empilable,
cliquez sur Reconnect (Reconnecter).
80
Montage ISO
La fonction Montage ISO est une fonctionnalité très pratique des produits Thecus.
Avec celle-ci, vous pouvez monter un fichier ISO et utiliser le nom d’export pour
afficher tous les détails à partir d’un fichier ISO monté.
Dans le menu principal, la fonction Montage ISO est située dans « Storage »
(Stockage). Voir la figure suivante pour plus d'informations.
Sélectionnez la fonction Montage ISO et l’écran suivant apparaîtra.
A. Ajouter un fichier ISO
Dans la figure ci-dessus, choisissez le fichier ISO dans la liste déroulante.
Une fois que vous l’avez choisi, le système affichera la table de Montage pour plus
de réglages sur l’écran.
81
Pour monter un nouveau fichier ISO, choisissez le fichier ISO dans la liste et entrez
le nom de montage désiré, dans le champ « Mount as : » (Montage comme).
Cliquez sur « ADD » (AJOUTER) pour confirmer le montage du fichier ISO. Ou, sans
entrer le nom d’export du fichier ISO dans « Mount as » (Montage dans), le système
choisira automatiquement le nom d’export du fichier ISO.
Si vous laissez « Mount as » (Montage dans) clignoter, le système va créer le point
de montage avec le nom du fichier ISO.
Lorsque vous avez terminé d’ajouter ISO alors la page affichera tous les fichiers ISO
montés.
82
Vous pouvez cliquer sur « Unmount » (Démonter) pour démonter un fichier ISO
monté.
B. Utiliser ISO
Le fichier ISO monté sera situé dans le même dossier partagé que le nom choisi.
Voir la capture d’écran suivante.
Le fichier ISO « image » a été monté dans le dossier « Image » que vous pouvez
voir. Le fichier ISO « Thecus 01 » sans nom de montage défini, le système créera
automatiquement le dossier « Thecus 01 ».
Authentification des utilisateurs et des groupes
Le N5500 possède une base de données intégrée qui permet aux administrateurs de
gérer les droits d’accès des utilisateurs en utilisant plusieurs politiques de groupe
Dans le menu User and Group Authentication (Authentification des
utilisateurs et des groupes), vous pouvez créer, modifier et supprimer des
utilisateurs et les assigner à des groupes que vous avez défini.
Support ADS/NT
Si vous utilisez le serveur ADS (serveur de répertoire actif) de Windows ou le
serveur de Windows NT pour gérer la sécurité du domaine dans votre réseau, vous
pouvez simplement activer la fonction de support ADS/NT ; le N5500 se connectera
automatiquement au serveur ADS/NT et obtiendra automatiquement toutes les
83
informations des utilisateurs et des groupes du domaine Dans le menu Accounts
(Comptes), choisissez l’élément Authentication (Authentification) ; l’écran
ADS/NT Support (Support ADS/NT) apparaît. Vous pouvez changer n’importe
lequel de ces paramètres ; appuyez sur Apply (Appliquer) pour confirmer les
réglages.
Une brève description de chaque élément est donnée ci-dessous :
Support ADS/NT
Elément
Description
Work Group / Domain
Le groupe de travail SMB/CIFS / le nom de domaine ADS (par ex.
Name (Groupe de
N5500).
travail / Nom de
domaine)
ADS/NT Support
Choisissez Disable (Désactiver) pour désactiver l’authentification
(Support ADS/NT)
via le serveur ADS de Windows ou le serveur de Windows NT.
Authentication Method Choisissez ADS pour le Serveur de répertoire actif de Windows, ou
(Méthode d'authentific choisissez NT pour Windows NT.
ation)
ADS/NT Server Name
Le nom du serveur ADS/NT (par ex. nomserveurads)
(Nom du serveur
ADS/NT)
ADS/NT Realm (Realm Le realm du serveur ADS/NT (par ex. exemple.com)
ADS/NT)
Administrator ID (ID
Entrez les ID des administrateurs du serveur ADS ou de Windows
administrateur)
NT ; ceci est nécessaire pour que le N5500 puisse joindre le
domaine.
Administrator
Entrez le mot de passe de l’administrateur ADS/NT.
Password (Mot de
passe Admin)
Apply (Appliquer)
Pour enregistrer vos réglages.
84
Pour joindre un domaine AD, vous pouvez utiliser la figure et l’exemple suivant pour
configurer le N5500 pour l’entrée
associée :
Exemple de domaine AD
Elément
Information
Work Group / Domain
domain
Name (Groupe de
travail / Nom de
domaine)
ADS Support (Support Enable
ADS)
ADS Server Name
Computer1
(Nom du serveur ADS)
ADS/NT Realm (Realm Domain.local
ADS/NT)
Administrator ID (ID
Administrator
administrateur)
Administrator
***********
Password (Mot de
passe Admin)
NOTE
• Le serveur DNS spécifié dans la page de configuration du WAN doit être
capable de résoudre correctement le nom du serveur ADS.
• Les réglages du fuseau horaire du N5500 et du ADS doivent être
identiques.
• La différence d’heure entre le N5500 et le ADS doit être moins de 5
minutes.
• Le champ Mot de passe de l’admnistrateur est pour le mot de passe du
ADS (Serveur de répertoire actif),et pas pas du N5500.
Configuration des utilisateurs locaux
Dans le menu Accounts (Comptes), choisissez l’élément Users (Utilisateurs) ;
l’écran Local User Configuration (Configuration des utilisateurs locaux)
apparaît. Cet écran permet de Add (Ajouter), Edit (Editer) et Remove
(Supprimer) des utilisateurs locaux.
85
Configuration des utilisateurs locaux
Elément
Description
Add (Ajouter)
Appuyez sur le bouton Add (Ajouter) pour ajouter un utilisateur
à la liste des utilisateurs locaux.
Edit (Editer)
Appuyez sur le bouton Edit (Editer) pour modifier un utilisateur
local.
Remove (Supprimer)
Appuyez sur le bouton Remove (Supprimer) pour supprimer
l’utilisateur sélectionné du système.
Ajouter des utilisateurs
1. Cliquez sur le bouton Add (Ajouter) dans l’écran Local User
Configuration (Configuration des utilisateurs locaux) ; l’écran Local
User Setting (Réglages utilisateur local) apparaît.
2. Dans l’écran Local User Setting (Réglages utilisateur local), entrez un
nom dans la case User Name (Nom d’utilisateur).
3. Entrez un User ID (ID d’utilisateur). Si laissé vide, le système choisira
automatiquement une ID.
4. Entrez un mot de passe dans la case Password (Mot de passe) et de
re-entrez le mot de passe dans la case Confirm (Confirmer).
5. Choisissez à quel groupe l'utilisateur appartient. Group Members
(Membres du groupe) est une liste des groupes auxquels cet utilisateur
appartient. Group List (Liste du groupe) est une liste des groupes
auxquels cet utilisateur n’appartient pas. Utilisez les boutons << ou >>
pour ajouter ou supprimer cet utilisateur dans un groupe.
6. Appuyez sur le bouton Apply (Appliquer) ; l’utilisateur a été créé.
86
NOTE
Tous les utiisateurs sont automatiquement assignés à un groupe
Editer des utilisateurs
1. Choisissez un utilisateur existant dans l’écran Local User Configuration
(Configuration des utilisateurs locaux).
2. Cliquez sur le bouton Edit (Editer) ; l’écran Local User Setting
(Réglages utilisateur local) apparaît.
3. Dans cet écran, vous pouvez entrer un nouveau mot de passe et confirmer le
mot de passe ou utiliser les boutons << ou >> pour ajouter ou supprimer
cet utilisateur dans un groupe. Cliquez sur Apply (Appliquer) pour
enregistrer les changements.
87
Supprimer des utilisateurs
1. Choisissez un utilisateur existant dans l’écran Local User Configuration
(Configuration des utilisateurs locaux).
2. Cliquez sur le bouton Remove (Supprimer) ; l’utilisateur est supprimé du
système.
Configuration des groupes locaux
Dans le menu Accounts (Comptes), choisissez l’élément Group (Groupe) ;
l’écran Local Group Configuration (Configuration des groupes locaux)
apparaît. Cet écran permet de Add (Ajouter), Edit (Editer) et Remove
(Supprimer) des groupes locaux.
88
Configuration des groupes locaux
Elément
Description
Add (Ajouter)
Appuyez sur le bouton Add (Ajouter) pour ajouter un utilisateur
à la liste des groupes locaux.
Edit (Editer)
Appuyez sur le bouton Edit (Editer) pour modifier le groupe
sélectionné du système.
Remove (Supprimer)
Appuyez sur le bouton Remove (Supprimer) pour supprimer le
groupe sélectionné du système.
Ajouter des groupes
1. Dans l’écran Local Groups Configuration (Configuration des groupes
locaux), cliquez sur le bouton Add (Ajouter).
2. L’écran Local Group Setting (Réglages groupe local) apparaît.
3. Entrez un Group Name (Nom du groupe).
4. Entrez un User ID (ID d’utilisateur). Si laissé vide, le système choisira
automatiquement une ID.
5. Choisissez les utilisateurs qui appartiennent dans ce groupe à partir de la
liste Users List (Liste des utilisateurs) en les ajoutant dans la liste
Members List (Liste des membres) avec le bouton < <.
6. Cliquez sur Apply (Appliquer) pour enregistrer les changements.
Editer des groupes
1. Dans l’écran Local Groups Configuration (Configuration des groupes
locaux), choisissez un nom de groupe dans la liste.
2. Appuyez sur le bouton Edit (Editer) pour éditer les membres d’un groupe.
3. Pour ajouter un utilisateur dans un groupe, choisissez l’utilisateur dans la
liste Users List (Liste des utilisateurs) et appuyez sur le bouton < < pour
déplacer l’utilisateur dans la liste Members List (Liste des membres).
4. Pour supprimer un utilisateur d’un groupe, choisissez l’utilisateur dans la
liste Members List (Liste des membres) et appuyez sur le bouton > >.
5. Cliquez sur Apply (Appliquer) pour enregistrer les changements.
89
Supprimer des groupes
1. Dans l’écran Local Groups Configuration (Configuration des groupes
locaux), choisissez un nom de groupe dans la liste.
2. Appuyez sur le bouton Remove (Supprimer) pour supprimer le groupe
sélectionné du système.
Création d’utilisateurs et de groupes par lot
Le N5500 vous permet d’ajouter des utilisateurs et des groupes avec un mode de lot.
Ce mode est pratique pour ajouter de nombreux utilisateurs ou groupes
automatiquement en important un fichier de texte séparé par des virgules (*.txt).
Dans le menu Accounts (Comptes), cliquez sur Batch Mgmt (Gestion de lot) ;
l’écran Batch Create Users and Groups dialogue (Boîte de dialogue de
création d’utilisateurs etde groupes par lot) apparaît. Pour importer votre liste
d’utilisateurs et de groupes, suivez les étapes suivantes :
90
6. Cliquez sur le bouton Browse… (Naviguer…) pour trouver le fichier de
texte séparé par des virgules.
Les informations du fichier de texte doivent suivre le format suivant :
[USERNAME], [PASSWORD], [GROUP]
7. Cliquez sur Open (Ouvrir).
8. Cliquez sur Import (Importer) pour commencer à importer la liste des
utilisateurs.
Serveur d’application
Le N5500 prend en charge un serveur d’impression et un serveur iTunes. Le Serveur
d’impression intégré permet aussi de partager une seule imprimante USB avec tous
les utilisateurs du réseau. Le N5500 peut aussi être utilisé pour activer le Serveur
iTunes sur l’appareil. Vous pourrez jouer des fichiers de musique sur cet appareil
avec votre logiciel client iTunes directement. Cette section décrit comment faire
cela.
Informations de l’imprimante
Dans le menu Application Server (Serveur d’application), choisissez l’élément
Printer (Imprimante) ; l’écran Printer Information (Informations de
l’imprimante) apparaît. Cet écran contient les informations suivantes sur
l’imprimante USB branchée sur le port USB.
91
Informations
Elément
Manufacturer
(Fabricant)
Model (Modèle)
Status (Etat)
Remove document
from Queue (Enlever le
document de la file
d’attente)
Restart Printer service
(Redémarrer le service
d'imprimante)
de l’imprimante
Description
Affiche le nom du fabricant de l’imprimante USB.
Affiche le modèle de l’imprimante USB.
Affiche l’état de l’imprimante USB.
Cliquez pour enlever tous les documents de la file d’attente de
l’imprimante.
Cliquez pour redémarrer le service d’imprimante.
Si un travail d’imprimante corrompu est envoyé à l’imprimante, l’impression peut
échouer. Si les travaux d’impression semble ‘gelés’, appuyez sur le bouton Remove
All Documents (Enlever tous les documents) pour effacer la file d’attente de
l’imprimante pour résoudre le problème.
Vous pouvez configurer le N5500 pour l’utiliser comme un serveur d’impression. De
cette manière, tous les PC connectés au réseau pourront utiliser la même
imprimante.
Windows XP SP2
Pour configurer le serveur d’impression sous Windows XP SP2, suivez les étapes
suivantes :
1. Branchez l’imprimante USB sur l’un des ports USB (si possible, utilisez les
ports USB de derrière ; les ports USB de devant peuvent être utilisés pour
des disques durs externes).
2. Allez sur Start (Démarrer) > Printers and Faxes (Imprimantes et
fax).
3. Cliquez sur File (Fichier) > Add Printer (Ajouter imprimante).
4. L'assistant Add Printer Wizard (Assistant d’ajout d’imprimante)
apparaît sur l’écran. Cliquez sur Next (Suivant).
5. Cochez la case “A network printer, or a printer attached to another
computer” (Une imprimante de réseau ou une imprimante branchée
sur un autre ordinateur).
6. Choisissez “Connect to a printer on the Internet or on a home or
office network (Connecter à une imprimante sur Internet ou sur un
réseau maison ou de bureau)”, et entrez
“http://N5500_IP_ADDRESS:631/printers/usb-printer” dans le champ
URL.
7. Windows vous demandera d'installer les pilotes de votre imprimante.
Choisissez le pilote de votre imprimante.
8. Windows vous demandera si vous voulez utiliser cette imprimante comme
"Imprimante par défaut". Choisissez Yes (Oui) et toutes vos tâches
92
d’impression seront automatiquement envoyées sur cette imprimante.
Cliquez sur Next (Suivant).
9. Cliquez sur Finish (Terminer).
NOTE
• Certaines imprimantes USB ne sont pas compatibles. Veuillez vérifier le
site web de Thecus pour une liste des imprimantes compatibles.
• Veuillez noter que si une imprimante multifonction (tout-en-une) est
branchée sur le N5500, normalement seulement les fonctions d’impression
et de fax marcheront. Les autres fonctions, comme le scannage, ne
marcheront pas.
Windows Vista
Pour configurer le serveur d’impression sous Windows Vista, suivez les étapes
suivantes :
1. Ouvrez Printer Folder (Dossier d’imprimante) à partir du Control
Panel (Panneau de contrôle).
2. Cliquez avec le bouton droit de la souris n’importe où dans le dossier
Printers (Imprimantes) puis choisissez Add Printer (Ajouter
imprimante).
3. Choisissez Add a network, wireless or Bluetooth printer (Ajouter une
imprimante de réseau, sans fil ou Bluetooth).
93
4. Choisissez The printer that I want isn’t listed (Mon imprimante n’est
pas dans la liste).
Vous pouvez appuyer sur The printer that I want isn’t listed (Mon imprimante
n’est pas dans la liste) pour aller directement à la page suivante sans attendre
jusqu’à la fin de Searching for available printers (Recherche des
imprimantes disponibles) pour terminer.
5. Cliquez sur Select a shared printer by name (Choisir une imprimante
partagée par nom).
94
Entrez http://<Thecus_NAS>:631/printers/usb-printer dans la case, où
<Thecus_NAS_IP> est l’adresse IP du N5500. Cliquez sur Next (Suivant).
6. Choisissez ou installez une imprimante puis appuyez sur OK.
Si le modèle de votre imprimante n’est pas affiché dans la liste, veuillez
contacter le fabricant de votre imprimante pour de l’aide.
7. Windows essayera alors de connecter votre imprimante.
8. Vous pouvez choisir d’utiliser cette imprimante en tant qu’imprimante par
défaut en cochant la case Set as the default printer (Utiliser en tant
qu’imprimante par défaut). Cliquez sur Next (Suivant) pour continuer.
95
9. Terminé ! Cliquez sur Finish (Terminer).
Serveur iTunes®
Grâce au serveur iTunes intégré, le N5500 vous permet de partager et de jouer vos
fichiers de musique numérique avec qui que ce soit, n’importe où sur le réseau !
Dans le menu Network (Réseau), choisissez l’élément iTunes (iTunes) ; l’écran
iTunes Configuration (Configuration iTunes) apparaît. Vous pouvez activer ou
désactiver le service iTunes ici. Lorsque vous activez ce service, entrez les bonnes
informations dans chaque champ et appuyez sur Apply (Appliquer) pour
enregistrer les changements.
Le tableau suivant contient une description détaillée de chaque élément :
Configuration iTunes
Elément
Description
iTunes
Pour activer ou désactiver le service iTunes.
Server Name (Nom du Le nom utilisé pour identifier le N5500 sur les clients iTunes.
serveur)
Password (Mot de
Entrez un mot de passe pour contrôler l’accès à votre musique
passe)
iTunes.
Rescan Interval
L’intervalle de rebalayage en secondes.
(Intervalle de
rebalayage)
MP3 Tag Encode
Spécifiez l’encodage de tag pour les fichiers MP3 sur le N5500.
(Encodage tag MP3)
Tous les tags ID3 seront envoyés au format UTF-8.
96
Une fois que le service iTunes a été activé, le N5500 permettra à toutes les
chansons dans le dossier Musique d’être utilisés par des ordinateurs avec iTunes
sur le réseau.
Gestion des modules
Installation des modules
Dans le menu Module Management (Gestion des modules), choisissez
l’élément Module Installation (Installation des modules) ; l’écran Module
Management (Gestion des modules) apparaît. Dans celui-ci, vous pouvez
installer différents modules indépendants pour augmenter la fonctionnalité de votre
N5500.
Module du système
Le module de système est fourni par Thecus pour ajouter des nouvelles fonctions.
Module de l’utilisateur
Le module de l’utilisateur est réservé par les fans de Thecus pour des fonctions de
tiers parti au futur.
Sauvegarde
Vous pouvez sauvegarder des fichiers avec le N5500 de plusieurs manières.
Nsync
Vous pouvez sauvegarder un dossier partagé sur un autre N5500 (cible Nsync) ou
un serveur FTP pour sauvegarder les données tant que vous avez les droits d'accès
de la cible. Lorsque vous utilisez Nsync entre deux N5500, vous avez le choix de
transmettre les fichiers de manière sécurisé entre les deux N5500.
Si les fichiers sur votre N5500 sont perdus de quelconque manière, vous pouvez
restaurer ces fichiers à partir du N5500 cible. Pour sauvegarder régulièrement les
fichiers, vous pouvez aussi programme une tâche pour qu’elle marche une seule fois
ou de manière quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle. Vous pouvez aussi limiter
la largeur de bande de vos tâches Nsync, pour que les autres utilisateurs du réseau
puissent partager de manière égale la largeur de bande.
Dans le menu Backup (Sauvegarde), choisissez Nsync; l’écran Nsync apparaît.
97
Vous trouverez ci-dessous une brève description de chaque champ :
Nsync
Elément
Add (Ajouter)
Edit (Editer)
Restore (Restaurer)
Del (Supprimer)
Task name (Nom de la
tâche)
Server (Serveur)
Share folder (Dossier
partagé)
Last Time (Dernière
fois)
Last Status (Dernier
état)
Schedule (Schedule)
Action
Bandwidth Setting
(Réglage largeur de
bande)
Description
Cliquez pour ajouter une tâche Nsync.
Cliquez pour éditer une tâche Nsync.
Cliquez pour restaurer un dossier partagé à partir d’une cible
Nsync.
Cliquez pour supprimer une tâche Nsync. Les fichiers de
sauvegarde sur la cible Nsync seront aussi supprimés.
Le nom de la tâche Nsync
L’adresse IP de votre serveur cible.
Le dossier partagé que vous voulez sauvegarder.
La dernière fois qu’une tâche Nsync a été exécutée.
L’état de votre dernière tâche Nsync.
Pour programmer des sauvegardes de vos dossiers partagés.
L’administrateur peut exécuter ou arrêter une tâche Nsync en
appuyant sur le bouton Action.
Contrôle de la largeur de bande pour les tâches Nsync.
Ajouter une tâche Nsync
Dans l’écran Nsync , cliquez sur Add (Ajouter) ; l'écran Add Nsync Task
(Ajouter une tâche Nsync) apparaît.
98
Ajouter une tâche Nsync
Elément
Description
Task Name (Nom de la Le nom de la tâche Nsync
tâche)
Target Server
Choisissez si la cible est un produit de Thecus (par ex. N5500) ou
Manufacturer
un serveur FTP.
(Fabricant du serveur
cible)
Nsync Mode (Mode
Mode Synchroniser ou Mode Incrémentiel.
Nsync)
Target Server IP
L’adresse IP de votre serveur cible.
Address (Adresse IP du
serveur cible)
Source Folder (Dossier Le dossier partagé que vous voulez sauvegarder.
source)
Authorized Username
Le nom du compte sur le serveur cible.
on Target Server (Nom
d’utilisateur autorisé
sur le serveur cible)
Password on Target
Le mot de passe de l’utilisateur sur le serveur cible.
Server (Mot de passe
sur le serveur cible)
Test Connection
Cliquez pour vérifier la connexion au serveur cible.
(Tester la connexion)
Schedule
Activez ou désactiver la sauvegarde programmée de vos dossiers
partagés.
Time (Heure)
L’heure à laquelle la tâche Nsync doit être exécutée.
Type
Vous pouvez programmer la tâche pour l’automatiser de manière
quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle.
Quotidien : Entrez l’heure du jour à laquelle la tâche Nsync doit
s’exécuter.
Hebdomadaire : Entrez le jour de la semaine pendant lequel la
tâche Nsync doit s’exécuter.
Mensuel : Entrez le jour du mois pendant lequel la tâche Nsync
doit s’exécuter.
Add (Ajouter)
Appuyez sur Add (Ajouter) pour confirmer les réglages.
99
NOTE
Avant de démarrer une tâche Nsync, assurez-vous que le serveur cible du Serveur
Nsync (ou du serveur FTP) est activé.
Configuration d’une cible Nsync sur un appareil Nsync
Sur le serveur cible Nsync, l’administrateur de ce serveur doit configurer un compte
d’utilisateur avec un dossier appelé ‘nsync’ et lui donner l’accès d’écriture.
1. Sur le serveur Nsync, ajoutez un utilisateur pour la source Nsync (par ex.
nsyncsource1). Pour plus d’informations sur comment ajouter un utilisateur
dans le N5500, voir Chapitre 4 : Authentification des utilisateurs et
des groupes > Configuration des utilisateurs locaux > Ajouter des
utilisateurs.
2. Sur le serveur Nsync, donnez à cet utilisateur (par ex. nsyncsource1) le droit
d’écriture dans le dossier nsync. Pour des instructions de configuration du
dossier ACL, voir
Chapitre 4 : Gestion du stockage > Dossier partagé > Liste de
contrôle d’accès de dossier (ACL).
3. Une fois que cela a été fait, le serveur cible commencera à accepter les
tâches Nsync à partir du serveur utilisant cet ID et mot de passe.
Configuration d’une cible Nsync sur un autre appareil
Si vous avez sélectionné “Other Device” (Autre appareil) lorsque vous avez
configuré votre tâche Nsync, le N5500 utilisera le protocole FTP pour sauvegarder le
dossier partagé. Sur l’appareil de stockage externe, assurez-vous qu’il y a un
dossier appelé “nsync”, et que l’ID Auth a le droit d’écriture dans ce dossier.
Désigner le N5500 comme une cible Nsync
Le N5500 peut être utilisé comme un serveur Nsync, permettant à un autre NAS
Thecus avec Nsync dans un endroit distant de sauvegarder leurs fichiers sur ce
N5500. Dans le menu System Network (Réseau du système), choisissez
l’élément Nsync Target (Cible Nsync) ; l’écran Nsync Target Server (Réglage
Cible Nsync) apparaît.
Réglage du serveur cible Nsync
Elément
Description
Nsync Target Server
Pour activer ou désactiver le support cible Nsync.
(Serveur cible Nsync)
NOTE
Pour activer une tâche Nsync à travers un pare-feu, vous devez ouvrir le port
TCP/1194 dans votre pare-feu dans les deux directions.
Utilitaire de sauvegarde de Thecus
L’Utilitaire de sauvegarde de Thecus se trouve sur le CD d’installation. Lorsque vous
cliquez sur le CD, l’Utilitaire de sauvegarde sera installé dans Program Groups
(Groupes de programmes) > Thecus (Thecus) > Thecus Backup Utility
(Utilitaire de sauvegarde de Thecus). S’il n’a pas été installé, vous pouvez
100
copier le fichier (Thecus Backup Utility.exe) dans l’emplacement désiré sur votre
disque dur et double-cliquer dessus pour l’exécuter.
NOTE
Si vous n’arrivez pas à trouver l’Utilitaire de sauvegarde de Thecus sur
votre CD, vous pouvez le télécharger à partir du site web de Thecus
(http://www.thecus.com).
Lorsque vous exécutez cet utilitaire la première fois, il vous demandera si vous
voulez créer un fichier DB. Cliquez sur Yes (Oui).
1. Cliquez sur Add (Ajouter) pour créer une tâche de sauvegarde. La boîte de
dialogue Add New Task (Ajouter une nouvelle tâche) s’affiche.
Ajouter une nouvelle tâche
Elément
Description
Task (Tâche)
Le nom de la nouvelle tâche.
Source (Source)
Cliquez pour spécifier l’emplacement du dossier/du fichier source.
Incremental
Cliquez pour spécifier si la sauvegarde doit être incrémentielle.
(Incrémentiel)
Si cette case n’est pas cochée, la sauvegarde sera une sauvegarde
complète.
Destination
Cliquez pour spécifier l’emplacement du dossier/du fichier cible.
(Destination)
Excluded extensions
Les fichiers avec ces extensions seront ignorés et ne seront pas
(Extensions exclues)
sauvegardés vers la destination choisie.
Comments
Si vous le voulez, vous pouvez entrer des commentaires ici.
(Commentaires)
2. Pour automatiser la tâche de manière à ce qu’elle soit régulière, cliquez sur
l’icône Schedule (Programme) de cette tâche. Vous pouvez programmer
la tâche pour l’automatiser Monthly (Mensuel) ou Weekly
(Hebdomadaire).
3. Pour vérifier le journal de cette tâche, cliquez sur l’icône Log (Journal) de
cette tâche.
NOTE
L’utilitaire de sauvegarde de Thecus prend aussi en charge MAC OS X. Copiez
simplement le fichier Thecus Backup Utility.dmg sur votre machine MAC OS X
et double-cliquez dessus pour l’exécuter.
Sauvegarde des données avec Windows XP
Si vous utilisez Windows XP Professional, vous pouvez aussi utiliser l’utilitaire de
sauvegarde de Windows (Ntbackup.exe) pour sauvegarder vos fichiers.
Si vous utilisez Windows XP Edition Familiale, suivez les étapes suivantes pour
installer l’utilitaire :
101
1. Insérez le CD de Windows XP dans le lecteur de CD-ROM et double-cliquez
sur l’icône CD dans My Computer (Mon ordinateur).
2. Lorsque l'écran de bienvenu de Microsoft Windows XP apparaît, cliquez sur
Perform Additional Tasks (Effectuer d’autres tâches).
3. Cliquez sur Browse this CD (Naviguer ce CD).
4. Dans l’Explorateur de Windows, naviguez sur ValueAdd > Msft >
Ntbackup.
5. Double-cliquez sur Ntbackup.msi pour installer l’utilitaire de sauvegarde.
Une fois installé, vous pouvez utiliser l’utilitaire de sauvegarde de Windows de la
manière suivante :
1. Cliquez sur Start (Démarrer), allez sur All Programs (Tous les
programmes) > Accessories (Accessoires) > System Tools (Outils
système) > Backup (Sauvegarde) pour lancer l’assistant.
2. Cliquez sur Next (Suivant) pour passer la page d’introduction. Choisissez
Backup files and settings (Sauvegarder les fichiers et les réglages)
dans la deuxième page et cliquez sur Next (suivant).
3. Choisissez quelle option vous désirez sauvegarder.
4. Cliquez sur Next (Suivant) et dans les pages Backup Type (Type de
sauvegarde), Destination (Destination) et Name (Nom), spécifiez un
emplacement pour la sauvegarde en utilisant le bouton Browse
(Naviguer).
5. Recherchez et choisissez le disque qui spécifie votre N5500 comme la
destination de sauvegarde et cliquez sur Next (Suivant).
6. Cliquez sur Next (Suivant) pour aller à la dernière page de l’assistant et
cliquez sur Finish (Terminer) pour commencer la sauvegarde.
Utilitaires de sauvegarde de Apple OS X
Mac OS X ne contient aucun programme de sauvegarde. Cependant, il y a plusieurs
solutions de sauvegarde disponibles pour le Mac OS X, y-compris : iBackup, Psyncx,
iMSafe, Rsyncx, Folder Synchronizer X, Tri-BACKUP, Impression, Intego Personal
Backup, SilverKeeper, et l’utilitaire dotMac de Apple, entre autres. Pour plus
d'utilitaires de sauvegarde gratuits et des sharewares, allez sur VersionTracker ou
MacUpdate et faites une recherche avec “Sauvegarde”.
102
Chapitre 5 : Utilisation du N5500
Vue d’ensemble
Une fois que le N5500 a été configuré et fonctionne normalement, les utilisateurs du
réseau peuvent gérer tous leurs fichiers, leurs chansons ou leurs photos
numériques en utilisant simplement un navigateur web. Pour gérer vos fichiers
personnel ou les fichiers à accès publique sur le N5500, entrez simplement son IP
adresse dans votre navigateur (l’adresse IP par défaut est http://192.168.1.100) ;
la page N5500 Login (Connexion N5500) s’ouvrira automatiquement.
NOTE
Avant de continuer, assurez-vous que le support Disque web ou Disque web
sécurisé est activé dans l’écran Support de service du menu Réseau du système.
Voir Support de service dans le Chapitre 4 : Réseau du système > HTTP/Web Disk.
Page de connexion
Pour vous connecter au système, entrez votre nom d’utilisateur et votre mot de
passe, choisissez WebDisk ou Serveur de photo puis cliquez sur Login (Connexion)
pour vous connecter au système. Ceci vous enverra directement à l’interface
sélectionnée.
Utilisation de la fonction WebDisk
Le N5500 a une fonction de WebDisk qui vous permet d’accéder au système sur
Internet et à partir de n'importe quel navigateur.
1. Dans la page Login (Connexion), entrez un User ID (ID d’utilisateur) et le
mot de passe qui a été configuré dans le menu Accounts (Comptes). Voir
Chapitre 4 : Authentification des utilisateurs et des groupes >
Configuration des utilisateurs locaux.
2. La page WebDisk (Disque Web) apparaît et affiche les dossiers qui vous sont
disponibles via la Liste de contrôle d’accès (ACL).
3. Cliquez sur le nom d’un dossier pour ouvrir ce dossier.
103
4. La page du dossier apparaît et affiche les fichiers et les dossiers. Cliquez sur
un fichier pour télécharger ce fichier.
5. Les boutons de la page de dossier vous permettent de créer un nouveau
dossier, de téléverser des fichiers et de supprimer des fichiers dans un
dossier.
6. Pour créer un nouveau dossier dans le dossier sélectionné, appuyez sur le
bouton New Folder (Nouveau dossier). Lorsque l’écran apparaît, entrez le
nom du nouveau dossier. Appuyez sur OK pour créer le dossier.
7. Pour téléverser un fichier, de votre ordinateur au dossier sélectionné,
appuyez sur le bouton New file (upload) (Nouveau fichier (Téléverser)).
Lorsque l’écran apparaît, appuyez sur Browse (Naviguer) et choisissez le
fichier que vous voulez téléverser. Appuyez sur OK ; le fichier est alors
téléversé dans le dossier sélectionné.
8. Pour supprimer un fichier ou un dossier, cochez la case du fichier ou du
dossier. Appuyez sur le bouton Delete selected items (Supprimer les
éléments sélectionnés). Vous pouvez aussi cocher la case qui ressemble à un
cercle rouge pour sélectionner tous les fichiers et tous les dossiers dans ce
dossier.
Pour accéder aux dossiers avec un contrôle d’accès, vous devez en premier vous
connecter avec un compte d’utilisateur local.
Pour plus d’informations sur le réglage des droits d’utilisateur aux dossiers, voir
Chapitre 4 : Gestion du stockage > Dossier partagé > > Liste de contrôle
d’accès dossier (ACL).
Boutons de la page de dossier
Bouton
Description
Liste tous les arbres de dossiers selon les privilèges de
connexion de l’utilisateur.
Pour naviguer le répertoire sélectionné et ses dossiers et
104
fichiers.
Pour retourner au niveau du répertoire du Webdisk.
Pour recharger la liste actuelle.
Pour rechercher des fichiers dans le répertoire du Webdisk.
(vous devez entrer le nom entier du fichier).
(nouveau
Pour créer un nouveau dossier ou répertoire.
fichier/Répertoire)
(supprimer)
Pour supprimer les fichiers ou les dossiers sélectionnés.
(Renommer)
Pour renommer un fichier ou un répertoire.
(télécharger)
Pour télécharger un fichier de votre ordinateur au dossier
actuel.
(téléverser)
Pour téléverser un fichier, de votre ordinateur au dossier
Webdisk sélectionné.
(Admin)
Pour changer le mot de passe et confirmer le nouveau mot
de passe.
(déconnexion)
Pour vous déconnecter de l’interface Webdisk.
Affiche les dossiers et les fichiers dans répertoire
Recherche des fichiers dans le répertoire.
(Vous devez entrer quelques mots/caractères)
Name (Nom)
Affiche le nom des dossiers et des fichiers.
Size (Taille)
Affiche la taille des dossiers et des fichiers.
Type (Type)
Affiche le type des dossiers et des fichiers.
Modified (Modifié)
Affiche l’heure et la date de la dernière modification des
dossiers et des fichiers.
Owner (Propriétaire)
Le propriétaire du fichier.
Il est aussi possible d’utiliser le bouton droit de la
souris pour faire apparaître la fenêtre de contact
comme raccourci pour faire ce dont vous avez
besoin.
105
Serveur de photo
Vous pouvez utiliser le Serveur de photo pour visualiser et partager des photos et
même créer vos propres albums de photo directement sur le N5500.
Votre propre galerie de photos s’affichera, ainsi que tous les albums de photos
publics sur le réseau.
Pour gérer les fichiers de photos, vous devez en premier sélectionner l’élément en
cochant la case.
Assistant de publication de Windows XP
Il y a plusieurs manières pour les utilisateurs de téléverser des photos dans un
album de photos. Les utilisateurs de Windows XP peuvent téléverser leurs photos en
utilisant l’Assistant de publication de Windows XP.
1. Cliquez sur l'icône XP Publishing Wizard (Assistant de publication XP)
en haut à droite.
2. L’écran XP Web Publishing Wizard Client (Client de l’Assistant de
publication web de XP) apparaît. Cliquez sur le lien pour installer
l’Assistant de publication.
106
3. Windows XP vous demandera si vous voulez exécuter ou enregistrer ce
fichier. Cliquez sur Save (Enregistrer) pour enregistrer le fichier de
registre.
4. Une fois que le fichier de registre a été installé, utilisez le Gestionnaire de
fichiers de Windows pour naviguer vers le dossier qui contient les photos que
vous désirez publier. Dans le panneau gauche, vous verrez une icône
Publish this folder to the Web (Publier ce dossier sur le web).
107
5. Cliquez sur cette icône ; le Web Publishing Wizard (Assistant de
publication web) démarrera.
6. Choisissez les photos que vous voulez publier sur le Serveur web de photos
en cochant la case en haut à gauche des images désirées. Cliquez sur Next
(Suivant).
7. Votre PC commencera à se connecter au Serveur web de photos.
8. Choisissez N5500 Photo Gallery Wizard (Assistant de gallerie photo
du N5500) pour publier vos photos sur le N5500.
108
9. Connectez-vous au N5500 en entrant votre nom d’utilisateur et mot de
passe.
10. Créez votre album en entrant un nom d’album et cliquez sur le bouton
Create Album (Créer album).
11. Choisissez l’album dans lequel vous voulez téléverser vos photos.
109
12. Confirmez l’album cible.
13. Windows affichera les progrès du transfert des photos en cours.
14. Lorsque le transfert est terminé, l’assistant vous demandera si vous voulez
aller au site Web. Cliquez sur Finish (Terminer) pour aller au Serveur web
de photos.
110
15. Cliquez sur l’icône de l’utilisateur pour aller à l'album de cet utilisateur.
16. La liste des albums appartenant à cet utilisateur s’affichera. Cliquez sur
Album (Album).
17. Terminé ! Vous verrez maintenant toutes les photos sélectionnées dans
l'album.
111
Gérer les albums et les photos
Icône
Fonction
Description
Make Cover (Faire
une couverture)
Pour utiliser la photo sélectionnée comme l’image de
couverture.
Back (Retour)
Pour retourner à l’écran précédent.
Add (Ajouter)
Pour ajouter un nouvel album ou des photos.
Modify (Modifier)
Pour éditer le nom et la description de l’album ou de la
photo sélectionnée. Les noms ne doivent pas contenir plus
de 20 caractères et la description est limitée à 255
caractères.
Pour supprimer les albums ou les photos sélectionnées.
Delete (Supprimer)
NOTE
• Seulement les utilisateurs connectés pourront voir ces icônes.
• Pour éviter les erreurs du système, le N5500 a les limites suivantes pour les
fichiers de photo :
• Chaque ficheir téléchargé est limité à 8Mo. Les fichiers de plus de 8Mo ne
seront PAS téléchargés et aucun message ne s’affichera.
• Seulement les types de photos suivants peuvent être téléversés : *.jpg,
*.gif, *.bmp, *.png, *.pcx, *.psd, *.bmp.
• Si un nom de fichier existe déjà pendant le téléversement le système
ajoutera un numéro devant le nom du fichier (abc Æ 1abc).
Créer des albums
Pour créer un album de photos, suivez les étapes suivantes :
1. Cliquez sur le bouton Add (Ajouter) pour créer un nouvel album.
2. Entrez le nom de l’album et une description si désiré. Cliquez ensuite sur le
bouton Create Album (Créer album).
Protéger des albums avec des mots de passe
Si vous désirez utiliser un mot de passe pour protéger un album particulier, suivez
les étapes suivantes :
1. Choisissez l’album que vous voulez protéger et cliquez sur le bouton Edit
(Editer) ; l’écran Album Edit (Editer album) s’affiche.
2. Le propriétaire de l’album peut entrer un mot de passe pour protéger l’album,
de manière à ce que seulement les personnes avec le bon mot de passe ne
puisse `regarder cet album.
Téléverser des photos dans des albums
Il est facile de téléverser des photos dans les albums en utilisant l’interface web de
l’utilisateur :
1. Lorsqu’un album a été créé, cliquez sur l’icône de l’album pour ouvrir l’album.
L’album est vide au début.
2. Cliquez sur le bouton Add (Ajouter) pour téléverser des photos dans
l’album. L'écran Upload Photos (Téléverser des photos) s’affichera.
Vous pouvez sélectionner et téléverser jusqu’à 8 photos à chaque fois.
112
3. Une fois que les photos ont été téléversé, vous pouvez les regarder dans
l'album. Le propriétaire de l’album peut aussi supprimer ou modifier les
photos avec les boutons Delete (Supprimer) et Modify (Modifier) en
haut à droite.
Informations EXIF
Lorsque vous regardez des photos, vous pouvez aussi afficher les informations EXIF
de chaque photo avec le N5500.
Cliquez simplement sur le bouton EXIF (EXIF) pour afficher les informations EXIF.
Pour cacher ces informations, cliquez de nouveau sur le bouton EXIF (EXIF).
Diaporamas
Les diaporamas sont très pratiques pour regarder les photos stockées sur votre
N5500.
Vous pouvez cliquer sur l’icône Start Slide Show (Démarrer le diaporama) en
haut à droite pour démarrer le diaporama.
113
Pour arrêter le diaporama, cliquez sur l’icône Stop Slide Show (Arrêter le
diaporama) en haut à droite.
Mapper un PC client sur le N5500
Vous pouvez mapper des dossiers partagés sur le N5500 pour pouvoir y avoir accès
comme s'ils étaient des unités sur votre ordinateur Vous pouvez vous connecter au
réseau des dossiers partagés sur le N5500 de la manière suivante :
Windows
1. Ouvrez le dossier My Computer (Mon ordinateur) de Windows.
2. Dans la barre de menu, cliquez sur Tools (Outils) et choisissez Map
Network Drive…(Mapper l’unité de réseau).
3. L’écran Map Network Drive (Mapper l’unité de réseau) apparaît.
4. Choisissez une lettre pour le dossier partagé.
5. Cliquez sur le bouton Browse (Naviguer) pour trouver le dossier désiré sur
votre réseau. Alternativement, vous pouvez entrer le nom du dossier auquel
vous voulez vous connecter ou entrer son adresse IP.
(par ex. \\192.168.1.100\share)
6. Cliquez sur Finish (Terminer). Lorsque la fenêtre Connect As…
(Connecter sous…) s’affiche, entrez votre nom d'utilisateur et votre mot
de passe.
7. Cliquez sur OK. Le dossier partagé apparaît maintenant comme l’unité de
disque assigné. Vous pouvez accéder à ce dossier comme s’il était un disque
sur votre ordinateur.
Apple OS X
Sur un ordinateur Apple, vous pouvez vous connecter aux ordinateurs et aux
serveurs partagés en utilisant une adresse de réseau.
1. Choisissez Go (Aller) > Connect to Server…(Connecter au serveur…)
2. Entrez l’adresse de réseau pour le serveur dans la case Adresse du serveur.
Lorsque vous vous connectez en utilisant le protocole SMB/CIFS, entrez :
smb://192.168.1.100/Folder1
Lorsque vous vous connectez en utilisant le protocole AFP, entrez :
afp://192.168.1.100/Folder1
Cliquez sur Connect (Connecter).
3. Lorsque MAC OS X essaye de se connecter au N5500, il vous demandera
d’entrer un Nom d’utilisateur et un Mot de passe pour accéder au dossier.
4. Lorsque MAC OS X s’est connecté au N5500, une icône représentant le
dossier apparaît sur le bureau du MAC OS X. Vous pouvez accéder au dossier
en double-cliquant sur l’icône.
Mapper le N5500 comme un disque iSCSI
Vous pouvez aussi utiliser le N5500 pour le mapper comme un disque iSCSI Avec
iSCSI, vous pouvez accéder à distance au N5500 à grande vitesse comme s’il était
un disque local de votre ordinateur.
114
Pour cela, suivez les étapes suivantes :
Windows 2000/XP
1. Téléchargez en premier l’Initiateur iSCSI sur le site Web de Microsoft
(http://www.microsoft.com). Vous pouvez trouver ce programme en
entrant ‘iSCSI Initiator’ dans la boîte de recherche sur leur page
d’accueil.
2. Lorsque vous avez téléchargé ce programme, installez ‘iSCSI Initiator’ en
double-cliquant sur le fichier EXE. L’avertissement de sécurité suivante peut
apparaître. Cliquez sur Run (Exécuter) pour continuer.
3. Vous allez maintenant installer ‘iSCSI Initiator’ avec l’Assistant d’installation.
Cliquez sur Next (Suivant) pour continuer.
4. Ne changez pas les réglages par défaut et cliquez sur Next (Suivant).
115
5. Lisez le contrat de licence. Pour continuer l’installation, cliquez sur I Agree
(J’accepte) puis cliquez sur Next (Suivant).
6. Le programme ‘iSCSI Initiator’ va s’installer automatiquement. Cliquez sur
Finish (Terminer) à la fin.
7. Exécutez ‘iSCSI Initiator’ en double-cliquant sur son icône dans le bureau. La
fenêtre des propriétés de ‘iSCSI Initiator’ apparaît.
8. Sélectionnez l'onglet Discovery (Découvertes). Dans la section Target
Portals (Viser les portails), cliquez sur Add (Ajouter).
116
9. Entrez l’adresse IP du N5500. Cliquez sur OK.
10. Dans la fenêtre iSCSI Initiator Properties (Propriétés de ‘iSCSI
Initiator’), choisissez l’onglet Targets (Cibles). Lorsque la cible iSCSI est
en surbrillance, cliquez sur Log On (Se connecter). La boîte de dialogue
Log On to Target (Se connecter à la cible) apparaîtra.
11. Si vous n’avez pas encore activé CHAP, cliquez sur OK pour continuer.
Si vous avez activé CHAP, cliquez sur Advanced (Avancé). Dans la section
Advanced Settings (Réglages avancés), cochez la case CHAP login
information (Informations de connexion CHAP) et entrez votre nom
d’utilisateur et votre mot de passe. Cliquez sur OK.
117
12. Cliquez avec le bouton droit sur My Computer (Mon ordinateur) et
choisissez Manage (Gestion).
13. Cliquez sur Disk Management (Gestion du disque) ; vous verrez maintenant
un nouveau disque dur affiché.
14. Initialisez le nouveau disque dur ; vous pourrez alors utiliser la cible iSCSI
comme un disque local.
118
Windows Vista
Windows Vista vient automatiquement avec Microsoft iSCSI Initiator pré installé ;
vous n’aurez donc pas besoin d’installer ce programme. Vous devrez, à la place,
démarrer ‘iSCSI Initiator’ et suivre les étapes 8-14 pour mapper le N5500 comme
un disque iSCSI.
119
Chapitre 6 : Astuces et recommandations
Extensions de stockage USB et eSATA
Le N5500 prend en charge des disques durs USB externes grâce à ses cinq ports
USB. Une fois qu’un disque dur USB a été correctement monté, le volume entier
sera automatiquement lié dans le dossier DD USB par défaut. Le N5500 peut
prendre en charge jusqu’à 5 appareils de stockage USB externes. Tous les noms des
fichiers sur les disques USB sont sensibles à la casse.
Le N5500 prend aussi en charge les disques durs eSATA grâce à son port eSATA.
Avant de brancher un disque dur USB ou eSATA sur le N5500, vous devez en
premier le partitionner et le formater avec un ordinateur de bureau ou un ordinateur
portable. L’appareil branché sera situé dans \\192.168.1.100\usbhdd\sdf1 où
192.168.1.100 est l’adresse IP du N5500 et sdf1 est pour la première partition du
disque #6, le disque eSATA ou USB. Si la partition est du type NTFS, les utilisateurs
du NA peuvent ouvrir et copier des fichiers de \\192.168.1.100\usbhdd\sdf1 mais
ne peuvent pas ajouter des nouveaux fichiers ou modifier les fichiers existants.
NOTE
Si vous voulez écrire sur un appareil de stockage USB, le système de fichiers
doit être FAT32.
Stocka
ge USB
Lecture
Ecriture
Partitio
n FAT32
OK
OK
Partiti
on NTFS
OK
-
Ajouter un disque de rechange
Avec un volume RAID 1, RAID 5, RAID 6, ou RAID 10, vous pouvez ajouter un
disque de rechange après avoir créé le RAID. Pour ajouter un disque de rechange,
suivez les étapes suivantes :
1. Dans l’écran RAID Configuration Screen (Ecran de configuration du
RAID), cochez la case du disque dur que vous voulez utiliser comme disque
de rechange.
2. Cliquez sur Add Spare (Ajouter rechange). Le disque sera configuré
comme un disque de rechange. Le système reconstruit automatiquement le
disque de rechange lorsqu’un des des disques du RAID tombe en panne.
Administration à distance
Vous pouvez configurer votre N5500 pour l’administration à distance. Grâce à
l’administration à distance, vous pouvez accéder à votre N5500 sur Internet, même
si votre N5500 est derrière un routeur. Ceci est particulièrement utile lorsque vous
voyagez et que vous avez besoin d'un fichier qui se trouve sur votre N5500.
La configuration de l’administration à distance est en trois étapes et les appareils
suivants sont requis :
120
•
•
•
•
Appareil N5500 NAS de Thecus
Câble/Routeur DSL avec support DNS dynamique
Un PC personnel
Une connexion Internet
NOTE
La configuration du routeur dépend légèrement du type de routeur. Dans
cet exemple, nous utilisons un routeur Asus WL500g car il prend en
charge DNS dynamique. Contactez votre revendeur de routeur pour de
l’aide.
Partie I - Création d'un compte DynDNS
1. Utilisez votre PC pour aller sur http://www.dyndns.org
2. Cliquez sur le lien Sign Up Now (S’enregistrer maintenant).
3. Cochez les cases, choisissez un nom d’utilisateur (par ex. : N5500) et
entrez votre adresse email (par ex. : xxx@example.com), cochez la case
Enable Wildcard (Activer les caractères de remplacement) et créez
un mot de passe (par ex. : xxxx).
4. Attendez jusqu’à ce que vous receviez un email de www.dyndns.org.
5. Ouvrez votre email et cliquez sur le lien pour activer votre compte.
Partie II - Activer DDNS sur le routeur
1. Allez dans l’écran de configuration du routeur et choisissez IP Config
(Config IP) > Miscellaneous DDNS Setting (Réglages DDNS divers)
sur votre PC personnel.
2. Cliquez sur Yes (Oui) dans Enable the DDNS Client? (Activer le client
DDNS?).
3. Choisissez www.dyndns.org.
4. Allez dans l’écran de configuration du routeur et entrez les informations
suivantes :
a. Nom d’utilisateur ou adresse email : xxx@exemple.com
b. Mot de passe ou clé DDNS : xxxx
c. Nom d’hôte : www.N5500.dyndns.org
d. Activer caractères de remplacement ? Choisissez Yes (Oui)
e. Mise à jour manuelle : Cliquez sur Update (Mettre à jour)
Partie III – Configuration des serveurs virtuels (HTTPS)
1. Allez sur NAT Setting (Réglages NAT) > Virtual Server (Serveur
virtuel).
2. Pour Enable Virtual Server? (Activer serveur virtuel), choisissez Yes
(Oui).
3. Configurez le serveur HTTPS.
a. Well-Known Applications (Applications bien connues) :
Choisissez User Defined (Défini par l’utilisateur)
b. Local IP (IP local) : Entrez 192.168.1.100
c. Port Range (Gamme de port) : 443 (le réglage de port HTTPS par
défaut sur le N5500)
d. Protocol (Protocole) : Choisissez TCP.
e. Cliquez sur Add (Ajouter).
f. Cliquez sur Apply (Appliquer).
121
4. Testez la connexion HTTPS à partir d’un autre ordinateur connecté à
Internet.
a. Sur un ordinateur à distance, ouvrez votre navigateur Internet et
entrez https://www.N5500.dyndns.org
b. Vous devriez voir la page de connexion du N5500.
Configuration du logiciel pare-feu
Si vous utilisez un logiciel pare-feu (par ex. Norton Internet Security) et que vous
avez des problèmes à vous connecter au N5500, essayez les étapes suivantes :
1. Double-cliquez sur l’icône NIS de la barre des tâches et configurez Personal
Firewall (Pare-feu personnel).
2. Dans la page Programs (Programmes), cherchez SetupWizard.exe et
changez la permission sur “Permit All” (Tout permettre). S’il n’est pas dans la
liste des programmes, utilisez les boutons Add (Ajouter) ou Program
Scan (Recherche de sprogrammes) pour le trouver.
3. Dans la page Networking (Gestion de réseau), ajoutez manuellement
l’adresse IP du N5500 (par ex. 192.168.1.100) à la liste Trusted
(Confiance).
Remplacer des disques durs endommagés
Si vous utilisez RAID 1, RAID 5 ou RAID 6, vous pouvez facilement remplacer un
disque dur endommagé dans le Thecus N5500 sans affecter vos données grâce à la
restauration automatique des données du système.
Panne de disque dur
Si un disque dur est endommagé et qu’il contient des données dans le volume RAID,
l’écran LCD du système affichera un message d’avertissement et le système bipera.
Remplacer un disque dur
Pour remplacer un disque dur dans le N5500 :
1. Enlevez le plateau contenant le disque dur endommagé.
2. Dévissez le disque dur endommagé et enlevez-le du plateau.
3. Faites glisser le nouveau disque dur dans le plateau et serrez les vis.
4. Insérez le plateau de disque dur puis faites-le glisser dans le N5500 jusqu’à
ce que vous entendiez un clic. Vous pouvez aussi le verrouiller avec une clé
si désiré.
5. Le voyant DEL vert s’allume lorsque vous accédez au DD.
Reconstruction auto RAID
Lorsque vous utilisez RAID 1, 5, 6, ou 10 dans le N5500, vous pouvez utiliser la
fonction de reconstruction auto lorsqu’une erreur est détectée
1. Lorsqu’un disque dur arrête de marcher, le système émet un bip et/ou
envoie un email de notification aux destinataires spécifiés.
2. Vérifiez l’écran pour voir quel disque est endommagé.
122
3. Suivez les étapes ci-dessus pour remplacer le disque dur endommagé.
4. Le système détectera automatiquement le nouveau disque dur et
commencera le processus de reconstruction à l'état d'origine avant la panne
du disque dur.
123
Chapitre 7 : Guide de dépannage
J’ai oublié l’adresse IP de mon réseau
Si vous avez oublié l’adresse IP de votre réseau et que vous n’avez pas accès au
système, vous pouvez trouver l’adresse IP en regardant directement dans le
panneau LCD du N5500 ou en utilisant l’assistant de configuration pour récupérer
l’adresse IP de votre N5500.
1. Lancez l’Assistant de configuration ; il détectera automatiquement tous les
appareils de stockage réseau Thecus sur votre réseau.
2. Vous pourrez voir l'adresse IP du N5500 que vous avez oublié dans l'écran
Device Discovery (Découverte de l’appareil).
Je ne peut pas mapper un disque de réseau sous
Windows XP
Vous pourriez avoir des problèmes dans les cas suivants lorsque vous essayez de
mapper un disque de réseau :
1. Le dossier du réseau est en train d’être mappé sous un nom d’utilisateur et
un mot de passe différent. Pour vous connecter en utilisant un nom
d’utilisateur et un mot de passe différent, déconnectez en premier tous les
mappages existants sur ce réseau partagé.
2. Le disque de réseau mappé ne peut pas être créé car l’une des erreurs
suivantes a été rencontrée : Les connexion multiples à un serveur ou à
une ressource partagée par le même utilisateur, en utilisant plus
d’un nom d’utilisateur, ne sont pas permises. Déconnectez toutes les
connexions existantes au serveur ou à la ressource partagée et réessayez.
Pour vérifier les connexions réseau existantes, entrez ‘net use’ dans l’invite DOS.
Vous pouvez vous reporter à l’URL suivant pour des informations de mappage du
réseau.
http://esupport.thecus.com/support/index.php?_m=downloads&_a=viewdownload&
downloaditemid=57&nav=0
Restaurer les réglages par défaut d’usine
Dans le menu System (Système), choisissez l’élément Factory Default
(Réglages d’usine) ; l’écran Reset to Factory Default (Réinitialiser les
réglages sur les réglages d’usine) apparaît. Appuyez sur Apply (Appliquer)
pour réinitialiser tous les réglages du N5500 sur les réglages d’usine.
ATTENTION
La réinitialisation n’effacera pas toutes les données enregistrées sur les
disques durs mais RESTAURERA tous les réglages sur les réglages
d’usine par défaut.
124
Problèmes avec les réglages de l’heure et de la date
L’administrateur peut choisir un serveur NTP pour continuer de synchroniser l’heure
du N5500. Cependant, si le N5500 ne peut pas accéder à Internet, vous pourriez
rencontrer un problème lors du réglage de l'heure et du fuseau horaire. Si c'est le
cas :
1. Enregistrez-vous dans l’interface web d'administration.
2. Allez dans System Management (Gestion du système) >Time
(Heure).
3. Sous NTP Server (Serveur NTP), choisissez No (Non).
4. Réglez Date (Date), Time (Heure) et Time Zone (Fuseau horaire)
comme désiré.
5. Cliquez sur Apply (Appliquer).
De plus, si le N5500 peut accéder à Internet et que vous voulez continuer d’utiliser
le serveur NTP par défaut clock.isc.org, veuillez vous assurer que le serveur DNS a
correctement été entré pour permettre au nom de serveur FTP de se résoudre
correctement. (Voir Réseau > WAN > Serveur DNS)
Support DOM double pour Double protection
La fonction la plus avancée et utile du N5500 est l’implémentation DOM double.
Dans des conditions normales, il n’est pas nécessaire d’utiliser cette fonction. Mais
dans des cas extrêmes, comme des coupures de courant ou des erreurs humaines
causant des accidents particulièrement pendant le démarrage du système, cette
fonction devient très utile pour réduire les temps d'arrêt du système.
Tout simplement, lorsque cela se produit, le système essayera de restaurer le DOM
1 à partir du DOM 2 en premier. Si cela n’est pas possible, alors le système
démarrera à partir du DOM 2. Et cette procédure peut être utilisée à partir de LCM.
NOTE
Le DOM double dans DOM1 est le maître par défaut et la mise à jour du
microprogramme ne s’exécutera que dans DOM1, car DOM2 est en
« lecture seulement ».
Si quelque chose se passe pendant que DOM2 restaure le DOM1, la
version du microprogramme sera celle de DOM2. Vous aurez donc peut
être besoin de mettre à jour à la version de DOM1.
Si DOM1 ne peut pas être restauré à partir de DOM2, le système
démarrera à partir de DOM2. La configuration originale dans DOM1 aura
peut être besoin d’être réglée avec DOM2.
125
Chapitre 8 : Révision des mises à jour (FW 3.00.01 à 3.00.04)
Quoi de neuf
Des nouvelles fonctions ont été ajoutées dans la nouvelle version du micrologiciel
3.00.04.
Extension RAID pour le volume cible iSCSI
Premièrement, il est maintenant possible d’étendre la capacité du volume iSCSI en
utilisant l’espace inutilisé. Sélectionnez simplement le volume iSCSI que vous
voulez étendre dans la liste des volumes et cliquez sur le bouton Expand
(Etendre) :
La boîte de dialogue suivante apparaîtra alors. Déplacez la barre Etendre la
capacité sur la taille désirée. Puis appuyez sur le bouton Expand (Etendre) pour
confirmer l’opération.
126
Cryptage du volume RAID
Avec la version du micrologiciel v3.00.04, vous pouvez protéger vos données en utilisant
la fonction de Cryptage du volume RAID pour réduire le risque d’accès à vos données.
Pour activer cette fonction, vous devez cocher l’option Cryptage lorsque le RAID est
créé et ensuite entrer un mot de passe d'identification. Un disque USB enregistrable
externe doit aussi être branché sur n’importe lequel des ports USB du système pour vous
permettre d’enregistrer le mot de passe que vous avez entré lorsque le volume RAID a
été créé. Référez-vous à l’image suivante pour plus de détails.
Lorsque vous appuyez sur le bouton Creat (Créer) avec la case Cryptage cochée,
un message de confirmation comme celui illustré ci-dessous s’affichera.
Une fois que le volume RAID a été créé, vous pouvez débrancher la clé USB jusqu’au
prochain redémarrage du système. Le volume RAID ne peut pas être monté si la clé
USB contenant la clé de cryptage n’est pas branchée sur l’un des ports USB du
système pendant l’accès au volume. Pour activer le volume crypté, branchez la clé
USB contenant la clé de cryptage sur l’un des ports USB du système.
Nous vous recommandons fortement de garder une copie de la clé de cryptage du
volume RAID dans un endroit sûr. Vous pouvez voir le fichier de clé de cryptage sur
la clé USB dans le format suivant :
(date de creation du volume RAID)_xxxxxx.key
Avertissement
Gardez la clé USB dans un endroit sûr et aussi gardez une copie de la clé
de cryptage.
Les données ne pourront plus être
restaurées si la clé a été perdue.
127
NOTE
1.
Lorsqye le cryptage du volume RAID est activé, les performances du
système diminueront.
2.
Lorsqye le cryptage du volume RAID est activé, l’extension du volume
RAID marchera en mode hors ligne.
Les volumes RAID avec cryptage activé seront indiqués par un symbole de clé de
verrouillage à coté du nom d’ID du volume.
128
Dimensionnement fin iSCSI
Une fonction avancée de dimensionnement fin iSCSI est disponible avec la nouvelle
version de ce micrologiciel. Avec cette fonction, la capacité iSCSI sera encore plus
flexible et plus efficace pour servir plus d'utilisateurs.
La fonction de dimensionnement fin iSCSI permet de partager la capacité physique
disponible entre un nombre de volumes cibles iSCSI et aussi de créer une capacité
virtuelle pour étendre la taille physique lorsque cela est nécessaire.
Pour utiliser la fonction de dimensionnement fin iSCSI, allez dans Allocation de
l’espace dans la catégorie Stockage. Le volume de dimensionnement fin iSCSI
doit être créé en premier. Cliquez simplement sur iSCSI Thin-Provision Target
(Dimensionnement fin iSCSI cible). Référez-vous à l’image suivante.
Ensuite, configurez la capacité physique du volume de dimensionnement fin iSCSI
en utilisant la souris pour déplacer la barre Allocation sur la taille désirée.
Une fois que vous avez choisi la taille, cliquez sur OK pour confirmer. Vous verrez
alors le volume de dimensionnement fin iSCSI apparaître dans la liste. Référez-vous
à l’image suivante.
129
Vous pouvez maintenant commencer à créer des cibles iSCSI pour joindre le volume
de dimensionnement fin iSCSI que vous avez déjà créé. La cible iSCSI dans le
dimensionnement fin iSCSI possède exactement le même écran de réglage que lors
de la création du volume cible iSCSI standard. La seule différence est la capacité de
la « Taille virtuelle ».
Contrairement à la création des volumes cibles iSCSI standards, la capacité est
allouée physiquement. La création du volume cible iSCSI dans le dimensionnement
fin peut être de jusqu’à 16000Go (16To).
Voir l'exemple ci-dessous :
1. La taille physique du volume de dimensionnement fin iSCSI est 333,88Go.
Référez-vous à l’image ci-dessus.
2. Le volume cible iSCSI de dimensionnement fin commence avec une taille
physique de 333,38Go et vous pouvez changer la taille virtuelle comme désiré
en déplaçant la barre Taille virtuelle. La taille virtuelle maximale est de
16000Go.
3. Dans ce cas, si vous réglez le volume cible iSCSI sur 1700Go, alors la taille
virtuelle disponible pour le volume cible iSCSI suivant de dimensionnement fin
sera 14300Go (16000-1700).
4. La limite est 5 volumes cibles iSCSI de dimensionnement fin ou une taille
virtuelle totale de 16000Go.
La taille physique de dimensionnement fin iSCSI commence à 333,8Go
La capacité virtuelle est limitée à 16000Go
130
L’image pour la création du volume cible iSCSI de dimensionnement fin ; la capacité
physique est 333,8Go.
L’image de la configuration d’un volume cible iSCSI de dimensionnement fin,
1700Go.
131
Création du volume cible iSCSI. La taille virtuelle maximale sera 14300Go
(16000Go – 1700Go (le 1er volume cible iSCSI)).
Cette image liste les volumes cibles iSCSI créés avec dimensionnement fin. Le 2ème
volume cible iSCSI de dimensionnement fin a été créé avec une capacité de
14300Go.
Ce message apparaît s’il n’y a plus d’espace pour la création d’une cible iSCSI.
NOTE
1.
2.
3.
Chaque volume RAID peut seulement créer un volume de
dimensionnement fin iSCSI.
Chaque volume de dimensionnement fin peut seulement créer 5
volumes cibles iSCSI.
Une notification sera envoyée lorsque la taille physique de la capacité
de dimensionnement fin iSCSI a atteint 90%.
132
ID LUN iSCSI
Lorsqu’un volume cible iSCSI est créé, l'ID LUN était 0 par défaut dans la version
précédente du micrologiciel et ne pouvait pas être changée. Dans la version
v3.00.04, elle peut être configurée entre 1 et 254 avec le numéro suivant par défaut,
dans l’ordre ascendant numérique. L’ID LUN est unique et ne peut pas être
dupliquée sauf l’ID LUN 0.
Corrections des erreurs
Aucune
133
Chapitre 9 : Révisions mises à jour jusqu’à FW 3.00.08
Quoi de neuf
Des nouvelles fonctions ont été ajoutées dans la nouvelle version du micrologiciel
3.00.08.
Interface utilisateur de connexion mise à jour
L’UI de connexion admin a un tout nouveau design.
NOTE
Les chapitres précédents ont des illustrations basées sur l’interface
utilisateur originale. Veuillez noter que les modifications sont visuelles
uniquement et n’affectent pas les fonctions.
Interface utilisateur du serveur de photos mise à jour
Similairement à l’interface utilisateur de connexion admin, le serveur de photos a un
tout nouveau design par rapport à l’ancienne version.
134
Page de démenti ajoutée
La page de démenti suivante a été ajouté à cette version du micrologiciel. Veuillez
cocher la case si vous ne voulez pas que cette page s’affiche la prochaine fois que
vous vous connectez.
135
Interface utilisateur principale mise à jour
L’apparence et les icônes de l’interface utilisateur principale ont été mis à jour.
Ajout d’un service d’enregistrement en ligne
Dans le menu principal, il y a une nouvelle option ‘On-line Register’ (Enregistrement
en ligne) qui a été ajoutée à cette nouvelle version du micrologiciel.
Ce service d’enregistrement en ligne avertit de temps en temps l’utilisateur lorsqu’il
y a des nouveaux modules ou une nouvelle version du micrologiciel disponible chez
Thecus. Pour activer ce service, cochez simplement la case ‘Activer’. En activant ce
service, les éléments en gras seront envoyés à Thecus via Internet.
EN plus des éléments définis envoyés lors de l'enregistrement, il y a aussi deux
autres éléments : ‘HDD Info’ (Info DD) et ‘Time Zone’ (Fuseau horaire) Ces deux
éléments supplémentaires peuvent aussi être envoyé à Thecus de manière
anonyme pour analyse et statistique. Pour envoyer ces éléments, cliquez pour
cocher les cases désirées pour aider Thecus à améliorer ses produits et ses services.
136
Ajout de réglages Rsync dans Cible Nsync
La fonction Nsync de Thecus a ajoutée une troisième manière pour utiliser Rsync
pour répliquer les données entre deux systèmes. Pour que le coté cible puisse
permettre le transfert des données source, le serveur cible Rsync doit en premier
être 'Activé’ puis assigner un nom d’utilisateur et mot de passe pour
authentification.
NOTE
Le nom d’utilisateur et mot de passe du serveur cible Rsync sont utilisés
avec cette fonction de réplication uniquement. Ils ne sont pas connectés à
l’utilisateur local.
Ajout d’une fonction de sauvegarde Rsync
Nsync de Thecus a maintenant des fonctions de sauvegarde sur d’autre NAS de
Thecus avec protection VPN ou serveur légal FTP avec l’option ajoutée Rsync.
En utilisant ‘Rsync’ pour sauvegarder des données sur d’autres appareils NAS de
Thecus, vous utilisez exactement la même procédure qu’avec la méthode Nsync
137
originale. La seule chose à faire est d’activer le serveur cible de sync et d’entrer un
nom d’utilisateur et un mot de passe valide pour avoir accès.
Ajout d’une 2ème passerelle pour les clients de Route Serveur DHCP
L’ajout d’une 2ème passerelle a été échelonné peu à peu aux clients serveur qui
utilise leur NAS de Thecus comme un serveur DHCP pour avoir une autre route pour
balancer la charge à haute bande passante.
NOTE
Si le réglage du mode de partage IP est réglé sur ‘Enable’ (Activer) dans le
port WAN, alors cette 2ème passerelle ne pourra pas être configurée.
138
Ajout de DOM double pour réparation auto
La fonction DOM double unique peut maintenant effectuer une ‘Auto Repair’
(Réparation auto). Le NAS de Thecus va sauvegarder automatiquement jusqu’à cinq
versions de la configuration du système soit à l’heure par défaut, à 1:00am tous les
jours, soit à l'heure choisie par l'utilisateur.
Cette fonction de ‘Auto Repair’ (Réparation auto) unique se déclenchera si le DOM
primaire a un problème de démarrage. Dans ce cas, le 2ème DOM sera utilisé au
démarrage. Then, the system will automatically load the most recent system
configuration backup image to repair the primary DOM.
139
Chapitre 10 : Mises à jour du progiciel version 3.01.00
Quoi de neuf
La nouvelle version 3.01.00 du progiciel propose des fonctions supplémentaires.
Interface utilisateur d'ouverture de session mise à jour
Le design de l'interface utilisateur d'ouverture de session d'administrateur a été
complètement renouvelé.
REMARQUE
Les chapitres précédents présentent des copies d'écran de l'interface
utilisateur d'origine. Veuillez noter que les modifications ne sont
qu'esthétiques. Il n'y a pas de modification des fonctions.
Interface utilisateur principale mise à jour
L'aspect et les icônes de l'interface utilisateur principale ont été renouvelés. En
outre, un raccourci vers « Mes favoris » a été ajouté pour permettre à l'utilisateur de
choisir les éléments fréquemment utilisés et de les placer sur la zone de l'écran
principal. La figure ci-dessous affiche 12 fonctions favorites par défaut.
140
L'administrateur peut ajouter
ou supprimer des fonctions
favorites à Mes favoris en
faisant un clic droit sur
l'arborescence de menus.
Sinon, l'administrateur peut
aussi ajouter des fonctions
favorites en cliquant sur
l'icône «Ajouter des favoris »
dans chaque écran de fonction.
Voir dans la figure ci-dessous
l'icône entourée d'un cercle
rouge.
Pour retourner sur l'écran des favoris, il vous suffit de cliquer sur « Mes favoris » qui
se trouve dans le coin supérieur gauche de l'écran principal.
141
Prise en charge de modes supplémentaires pour l'agrégation de liens
L'agrégation de liens dispose désormais de six
modes pris en charge. L'administrateur peut
choisir le mode qui lui convient le mieux pour
l'adapter à l'environnement réseau. Vous avez
le choix entre les options suivantes :
z
z
z
z
z
z
z
Désactiver
Équilibrage de charge
Basculement
Équilibrage-XOR
802.3ad
Équilibrage-TLB
Équilibrage-ALB
Voir le schéma de droite pour les détails.
Prise en charge de cartes LAN supplémentaires(N7700PRO et N7700+
uniquement)
Avec l'emplacement PCI-e réservé sur le système, vous pouvez installer une carte
LAN prise en charge venant d'un autre constructeur pour avoir un 3ème ou un 4ème
port LAN (le nombre maximum de ports pris en charge est de 2). Voici la liste des
cartes LAN prises en charge actuellement :
z
z
z
z
Adaptateur serveur Ethernet Intel X-520 DA2 10G NIC
Adaptateur serveur Ethernet Intel X-520 SR1/SR2 10G NIC
Adaptateur serveur double port EF Gigabit Intel 82576GB 1G NIC
Tehuti ENW-9800 10G NIC
Après avoir installé une NIC prise en charge dans le système, vous verrez un
élément de paramétrage appraître sous «Réseau système » baptisé «LAN1
supplémentaire » ou «LAN2 supplémentaire ». L'adresse IP par défaut est «
192.168.4.254 » ou « 192.168.5.254 ».
Voici un exemple avec une NIC 10G 2 ports d'Intel installée dans le système. Notez
que la détection de lien et les informations de vitesse sont affichées.
Corrections d'erreurs
La description des paramètres de programmation pour la copie instantanée a été
modifiée afin d'éviter les confusions.
Original :
142
Les règles de programmation de copie instantanée peuvent être définies par mois,
par semaine ou par heures quotidiennes.
Cliquez sur Appliquer après avoir sélectionné le programme désiré
Version corrigée :
Les règles de programmation de copie instantanée peuvent être définies par mois,
par semaine ou par jour.
Cliquez sur Appliquer après avoir sélectionné le programme désiré
143
Appendice A : Spécifications du produit
Spécifications du matériel
Modèle du produit
Interfaces réseau
WAN
LAN
Stockage
Baies de DD
Support de DD
eSATA
Interfaces E/S
Ports USB
Information du système
Ecran LCD
Affichage DEL du
système
Caractéristiques physiques
Hauteur
Largeur
Profondeur
Alimentation électrique
Sécurité
Environnement
Température
Humidité
Certifications
N5500
Connecteur RJ-45 Gigabit
Connecteur RJ-45 Gigabit
5 x 3,5” DD SATA, changeable à chaud
Disques durs SATA II jusqu’à 2000Go.
1 x connecteur eSATA pour augmenter la capacité
5 x ports USB de type A (mode Hôte)
1 x port USB de type B (mode Appareil)
Pour les configurations basique et l’affichage de l’état
5 x LED (DEL système, Activité réseau x 2, Copie
USB, Avertissement système)
230 mm
190 mm
240 mm
Alimentation secteur pour serveur
100/220V c.a., 50/60Hz, Détection auto
Plateaux de disque dur verrouillables
5 ~ 40°C
Humidité relative 20 ~ 85% (sans condensation)
Conforme CE, FCC, BSMI, C-Tick, RoHS
Spécifications du logiciel
Protocoles de gestion de
fichiers en réseau
Authentification
Type de client de réseau
Configuration du réseau
Gestion des disques
RAID
Microsoft Networks (CIFS/SMB)
Apple Filing Protocol (AFP 3,0)
Système de gestion de fichiers en réseau (NFS v3)
Protocole de transfert de fichiers (FTP)
Protocole de transfert hypertexte (HTTP)
Protocole de transfert hypertexte sécurisé (HTTPs)
Compte d’utilisateur local
Authentification de service de répertoire actif de
Microsoft (AD)*
Microsoft Windows NT/2000/XP/2003/Vista
Unix/Linux/BSD
MAC OS X/9
Adresse IP fixe
Adresse IP Dynamique
Basculement 802.3ad et agrégation de lien
Contrôle de l’état des disques (S.M.A.R.T.)
Ralentissement du disque en veille
RAID 0, 1, 5, 6, 10 et JBOD
Supporte multiples modes RAID – les utilisateurs
peuvent créer de multiples volumes RAID avec
144
Cible iSCSI
Gestion des dossiers
Gestion du quota
Sauvegarde
Gestion du système
Notification d’événement
Support UPS
Serveur d'impression
Appareils USB supportés
Utilitaire de configuration
différents niveaux RAID sur un système.
Reconstruction auto
Changeable à chaud
Rechange à chaud
Changement de disque
Migration du niveau RAID
Expansion RAID
Prend en charge :
Microsoft iSCSI Initiator v2.0.4
StarPort Initiator V3.5.2
MAC OS: globalSAN iSCSI initiator version 3.0 (1150)
Linux: open-iscsi 2.0-865
Permission de partage et de sous-dossier
Dossier public
Contrôle du quota du dossier partagé
Utilitaire de sauvegarde Thecus (Windows XP/2000 et
MAC OS X)
Thecus Nsync
Interface Web
Support multilingue (Anglais, Français, Allemand,
Italien, Chinois traditionnel, Chinois simplifié,
Japonais, Coréen, Espagnol, Russe et Polonais).
Support NTP
Réveil par le réseau LAN
Marche/Arrêt programmé
Notification par email
Notification par sonnerie
LCD
Surveillance UPS via RS-232 ou interface USB et
arrêt du système lorsque le niveau de la batterie est
faible.
Imprimante USB (support IPP)
Imprimante USB
DD externe/Disque flash
Dongle USB IEEE 802.11 b/g avec support de mode
AP**
Windows 2000/XP/2003
MAC OS X
*Support AD : Fonctionne comme un membre client dans un domaine Microsoft
Active Directory, permettant au N5500 d’utiliser les utilisateurs du domaine et les
réglages des groupes pour l’authentification dans le système et l’accès aux dossiers
partagés.
** Pour une liste des dongles USB prises en charge, veuillez contacter
sales@thecus.com
145
Appendice B : Service clientèle
Si votre N5500 ne fonctionne pas correctement, nous vous encourageons à vous
référer au Chapitre 7: Guide de dépannage, situé dans ce manuel. Vous pouvez
aussi vérifier/vous assurer que vous utilisez la dernière version du microprogramme
pour votre N5500. Thecus s’engage à fournir gratuitement des mises à jour du
microprogramme à tous nos clients. La dernière version du microprogramme est
disponible à télécharger sur notre site Internet :
http://www.thecus.com/download.php
Si vous rencontrez d’autres difficultés avec votre N5500, ou si vous avez besoin d’un
numéro RMA (Numéro de retour de marchandise), n’hésitez pas à contacter le
support technique sur notre site Internet :
http://www.thecus.com/support_tech.php
Les clients résidents aux Etats-Unis doivent envoyer leurs demandes d’assistance
technique à la page Web suivante :
http://www.thecus.com/support_tech.php
Pour plus d’informations de vente, n’hésitez pas à nous contacter par email :
sales@thecus.com
Merci d’avoir choisit
Thecus !
146
Appendice C : Points basiques du RAID
Vue d’ensemble
Un RAID (Réseau redondant de disques indépendants) est un réseau composé de
plusieurs disques durs de manière à augmenter leur accessibilité et leur sécurité. Un
réseau RAID a accès à plusieurs disques durs simultanément, ce qui améliore les
performances E/S comparé à un seul disque dur. La sécurité des données est
améliorée par l’utilisation d’un RAID, puisque les données perdues suite à une
défaillance du disque dur sont minimisées par la recréation des données
redondantes à partir des autres disques durs du RAID.
Avantages
Un RAID améliore les performances E/S et augmente la sécurité des données grâce
à une meilleure tolérance des erreurs et un stockage des données redondantes.
Performances améliorées
Un RAID fournit accès à plusieurs disques durs simultanément, ce qui augmente
grandement les performances E/S.
Sécurité des données
Une panne de disque dur est malheureusement un problème trop fréquent. Un RAID
peut être utile pour réduire le risque de pertes de données suite à une panne de
disque dur. Un RAID contient d’autres disques durs qui peuvent réduire le risque de
perte de données suite à une panne de disque dur. Si l’un des disques durs arrête de
marcher, le volume RAID peut recréer les données à partir des données et des
parités enregistrées sur les autres disques durs.
Niveaux de RAID
Le Thecus N5500 prend en charge les niveaux RAID standard 0, 1, 5, 6, 10 ainsi que
JBOD. Vous devez choisir un niveau RAID lorsque vous créez un volume de système.
Les facteurs pour sélectionner un niveau RAID sont :
•
•
•
Vos conditions de performance
Vos besoins pour la sécurité des données
Le nombre de disques durs dans le système ainsi que la capacité des disques
durs
Vous trouvez ci-dessous une brève description de chaque niveau RAID :
RAID 0
RAID 0 est le niveau le plus approprié pour les applications nécessitant une largeur
de bande élevée mais ne nécessitant pas un niveau de sécurité des données élevé.
Le niveau RAID 0 fournit les meilleures performances parmi tous les niveaux RAID
mais il ne fournit pas de redondance des données.
Le niveau RAID 0 utilise l’entrelacement et la séparation des données en des blocs
et ainsi disperse les données entre tous les disques durs du volume. Le système
peut ainsi utiliser plusieurs disques durs pour une lecture/écriture plus rapide. Le
paramètre Taille de secteur, qui a été défini lorsque vous avez créé le RAID,
détermine la taille de chaque bloc. Aucun calcul de parité ne complique l’opération
d’écriture.
147
RAID 1
Le niveau RAID 1 copie toutes les données d’un disque dur sur un autre disque dur,
et fournit ainsi une complète redondance des données. Toutefois, le coût du
stockage des données est doublé.
Ce niveau est excellent pour une sécurité optimale des données.
RAID 5
Le niveau RAID 5 offre plus de sécurité et est plus approprié pour les réseaux qui
utilisent plusieurs petites transactions E/S simultanément, ainsi que pour les
applications qui nécessitent la sécurité des données comme par exemple la
bureautique et le service clientèle en ligne. Vous pouvez également l’utiliser avec
les applications avec une haute demande de lecture et une basse demande
d’écriture.
Le niveau RAID 5 utilise aussi l’entrelacement des données au niveau des octets et
les informations de parité sont écrites sur plusieurs disques durs. Si l’un des disques
dur est défaillant, le système utilise les parités enregistrées sur chacun des autres
disques durs pour recréer les données manquantes.
RAID 6
Le niveau RAID 6 est essentiellement une extension du niveau RAID 5 qui permet
d’augmenter la tolérance aux pannes en utilisant un deuxième système de parité
distribuée indépendamment (double parité).
Les données sont entrelacées au niveau de bloc sur un groupe de disques, juste
comme avec RAID 5, et un deuxième set de parité est calculé et écrit sur tous les
disques ; RAID 6 offre ainsi une tolérance aux pannes extrêmement élevée et peut
aussi supporter jusqu’à deux pannes de disque simultanés.
C’est une solution parfaite pour les applications avec des données très importantes.
RAID 10
RAID 10 est utilisé comme une matrice entrelacée dont les segments sont des
matrices RAID 1. RAID 10 a la même tolérance aux pannes que le niveau RAID 1.
RAID 10 a la même charge de tolérance aux pannes que le miroitage individuel. Des
taux E/S élevés sont obtenus en entrelaçant les segments RAID 1.
Dans certains cas, une matrice RAID 10 peut supporter jusqu’à deux pannes de
disque simultanés.
Une solution excellente pour les applications qui, normalement, utiliserait RAID 1
mais qui ont besoin de meilleures performances.
JBOD
Bien qu’une concaténation de disques (appelé JBOD, ou Juste un groupe de disques)
ne fait pas exactement partie des multiples niveaux RAID, c’est également une
méthode populaire pour combiner plusieurs disques durs physiques en un seul
disque dur virtuel. Comme le nom l’indique, les disques durs sont simplement
concaténés ensembles, du début à la fin, et ils apparaissent alors comme un seul
grand disque dur.
Comme les données sur le JBOD ne sont pas protégées, la défaillance d’un disque
dur peut entraîner la perte de toutes les données.
148
Taille de secteur
La longueur des segments de données écrits sur plusieurs disques durs. Les
données sont écrites dans des secteurs sur plusieurs disques dur d’un RAID.
Comme plusieurs disques durs sont accessibles simultanément, l’entrelacement
améliore les performances. La taille des secteurs peut varier.
Espace utilisé
Lorsque les 5 disques durs sont de la même taille, et utilisés dans un RAID, le
pourcentage d’espace utilisé par le N5500 est indiqué ci dessous :
RAID Level
RAID 0
RAID 1
RAID 5
RAID 6
RAID 10
JBOD
Percentage Used
100%
1/n x 100%
(n-1)/n x 100%
(n-2)/n x 100%
50%
100%
n:HDD number
149
Appendice D : Points basiques du Service de
répertoire
Vue d’ensemble
Avec Windows 2000, Microsoft a lancé le Service de répertoire (ADS) qui est une
grande base de données/d’informations. Avant le Service de répertoire, le système
d’exploitation Windows ne pouvait pas accumuler des informations supplémentaires
dans sa base de données de domaine. Le Service de répertoire a également résolu
le problème de localisation de ressources; qui dépendait précédemment sur
Network Neighborhood (Voisinage de réseau) et qui était lent. La gestion des
utilisateurs et des groupes est l‘un des problèmes que le Service de répertoire a
résolu.
Qu’est ce que le Service de répertoire ?
Le service de répertoire a été créé comme un service de répertoire extensible et
dimensionnable pour rencontrer les besoins d’entreprise. Un référentiel pour le
stockage des informations d’utilisateurs, de comptes, de mots de passe,
d’imprimantes, d’ordinateurs, d’informations de réseau et d’autres données,
Microsoft a appelé le Service de répertoire un ‘espace de nommage’ où les noms
peuvent être résolu.
Avantages de ADS
ADS permet au N5500 de s’intégrer avec l’ADS existant dans un environnement de
bureau. Ceci signifie que le N5500 est capable de reconnaître vos noms d’utilisateur
ainsi que vos mots de passe sur le serveur ADS. D’autres avantages importants pris
en charge par ADS :
1. Une intégration facile du N5500 dans l’infrastructure informatique existante
de l’entreprise.
Le N5500 agit comme un élément de l’ADS. Cette fonctionnalité réduit
considérablement le travail de l’administrateur du système. Par exemple, les
politiques de sécurité d’entreprise et les privilèges des utilisateurs sur un
serveur ADS peuvent être renforcés automatiquement grâce au N5500.
2. Une base de données centralisée pour les noms d’utilisateur/mots de passe.
Le N5500 ne garde pas sa propre copie de la base des données des noms
d’utilisateur/mots de passe. Ceci permet d’éviter des données incohérentes
entre le N5500 et les autres serveurs. Par exemple, sans le support ADS, un
administrateur peut avoir besoin de supprimer un privilège d’utilisateur
spécifique sur le N5500 et sur chaque serveur individuel. Avec le support
ADS, le changement sur le serveur ADS est fait automatiquement pour tous
les membres du serveur ADS.
150
Appendice E : Informations de licence
Vue d’ensemble
Ce produit contient un logiciel de tiers protégé par un copyright et utilisé selon les
termes de la Licence Publique Générale GNU. Référez-vous à la Licence Publique
Générale GNU pour plus d’informations sur les termes et conditions de cette licence.
Disponibilité des codes sources
Thecus Technology Corp. a exposé les codes sources complets du logiciel de licence
GPL. Pour plus d’informations sur l’obtention des codes sources, visitez notre site
Web, http://www.thecus.com.
Copyrights
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Ce produit comprend un logiciel cryptographique conçu par Eric Young
(eay@cryptsoft.com).
Ce produit comprend un logiciel développé par Mark Murray.
Ce produit comprend un logiciel développé par Eric Young
(eay@cryptsoft.com).
Ce produit comprend un logiciel développé par le projet OpenSSL pour une
utilisation dans ‘OpenSSL Toolkit’ (http://www.openssl.org/).
Ce produit comprend PHP, disponible gratuitement sur
(http://www.php.net/).
Ce produit comprend un logiciel développé par l’Université de Californie,
Berkeley et ses collaborateurs.
Ce produit comprend un logiciel développé par ‘Winning Strategies, Inc’.
Ce produit comprend un logiciel développé par le groupe ‘Apache Group’ pour
une utilisation dans le projet de serveur ‘Apache HTTP'
(http://www.apache.org/).
Ce produit comprend un logiciel développé par Softweyr LLC, l’Université de
Californie, Berkeley et ses collaborateurs.
Ce produit comprend un logiciel développé par Bodo Moeller.
Ce produit comprend un logiciel développé par Greg Roelofs et ses associés
pour le livre ‘PNG : The Definitive Guide," publié par ‘O'Reilly and Associates’.
Ce produit comprend un logiciel développé par la fondation ‘NetBSD
Foundation, Inc’ et ses collaborateurs.
Ce produit comprend un logiciel développé par Yen Yen Lim et l’Université du
Dakota du Nord.
Ce produit comprend un logiciel développé par le groupe ‘Computer Systems
Engineering Group’ dans les laboratoires ‘Lawrence Berkeley Laboratory’.
Ce produit comprend un logiciel développé par ‘Kungliga Tekniska Högskolan’
et ses collaborateurs.
Ce produit comprend un logiciel développé par Nick Simicich.
Ce produit comprend un logiciel conçu par Tim Hudson (tjh@cryptsoft.com).
Ce produit comprend un logiciel développé par Christopher G. Demetriou
pour le projet ‘NetBSD Project’.
151
Termes de la licence CGIC
Points basiques de la licence
CGIC, copyright 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004 par
Thomas Boutell et Boutell.Com, Inc.
Une autorisation est accordée pour toute utilisation, commerciale ou non, du CGIC
sans extra coût. TOUTEFOIS, ce paragraphe sur les copyrights doit apparaître sur
une page ‘générique’ accessible au public en ligne et dans le manuel hors ligne du
programme. Une version modifiée de la bibliothèque CGIC ne doit pas être
distribuée sans une page ajoutée et concise, indiquant l’auteur des modifications ;
cette page ne doit en aucun cas être enlevée. Des modifications peuvent aussi être
soumises à l’auteur pour les inclure dans la distribution principale CGIC.
Licence Publique Générale GNU
Version 2, juin 1991
Copyright © 1989, 1991 Free Software Foundation, Inc.
51 Franklin St, Fifth Floor, Boston, MA 02110-1301 USA
La copie et la distribution de copies exactes de ce document de licence sont
autorisées, mais aucune modification n'est permise.
PRÉAMBULE
Les licences d'utilisation de la plupart des programmes sont définies pour limiter ou
supprimer toute liberté à l'utilisateur. À l'inverse, les Licences Publiques Générales
GNU (GNU General Public Licenses) sont destinées à vous garantir la liberté de
partager et de modifier les logiciels libres, et de s'assurer que ces logiciels sont
effectivement accessibles à tout utilisateur. Cette licence, la Licence Publique
Générale, s'applique à certains programmes de la Free Software Foundation comme
à tout autre programme dont l'auteur l'aura décidé. (d’autres logiciels de la Free
Software Foundation sont couverts par la bibliothèque de Licence Publique Générale
GNU ). Vous pouvez aussi l’utiliser avec vos programmes.
Quand nous parlons de logiciel gratuit, nous faisons référence à la liberté, non pas
au prix. Nos Licences Publiques Générales sont conçues pour vous assurer la liberté
de distribuer des copies des programmes, gratuitement ou non, de recevoir le code
source ou de pouvoir l'obtenir, de modifier les programmes ou d'en utiliser des
éléments dans de nouveaux programmes libres, en sachant que vous y êtes
autorisé.
Afin de garantir ces droits, nous avons dû introduire des restrictions interdisant à
quiconque de vous les refuser ou de vous demander d'y renoncer. Ces restrictions
vous imposent en retour certaines obligations si vous distribuez ou modifiez des
copies du logiciel.
Par exemple, si vous redistribuez des copies d‘un tel logiciel, gratuitement ou non,
vous devez transmettre aux destinataires tous les droits que vous possédez. Vous
devez vous assurer que les destinataires reçoivent également ou puissent obtenir le
code source. Et vous devez leur remettre cette Licence afin qu'ils prennent
connaissance de leurs droits.
Nous protégeons vos droits de deux façons : (1) par le copyright du logiciel, et (2)
par la remise de cette Licence qui vous autorise légalement à copier, distribuer
et/ou modifier le logiciel.
152
De plus, pour protéger chaque auteur et nous-même, nous stipulons bien que le
logiciel concerné ne fait l'objet d'aucune garantie. Si le logiciel est modifié par un
tiers puis redistribué, tous ceux qui en recevront une copie doivent savoir qu'il ne
s'agit pas de la version originale afin qu'une copie défectueuse n'entache pas la
réputation de l'auteur original du logiciel.
Enfin, tout programme libre est sans cesse menacé par des dépôts de brevets.
Nous souhaitons à tout prix éviter que des redistributeurs puissent déposer des
brevets sur les Logiciels Libres pour leur propre compte, en restreignant de ce fait
les utilisateurs. Par conséquent, nous exigeons que tout dépôt de brevet soit
compatible avec la totale liberté d'utilisation exposée dans la présente licence.
Les termes et conditions précis relatives à la copie, la distribution et la modification
suivent.
STIPULATIONS ET CONDITIONS RELATIVES À LA COPIE, LA DISTRIBUTION ET LA
MODIFICATION
0. Cette licence s'applique à toute programme ou tout autre travail où figure une
note, placée par le détenteur des droits, stipulant que celui-ci peut être distribué
selon les termes de la présente Licence Publique Générale. Ci-dessous, le terme
« Programme » se rapporte à tout programme ou tout travail distribué selon les
présents termes et « Travail fondé sur le Programme » signifie aussi bien le
Programme lui-même que tout travail qui en est dérivé selon la loi de copyright :
c'est-à-dire un travail contenant le Programme ou une partie de ce dernier, à
l'identique ou bien modifié, et/ou traduit dans une autre langue. (Dans le
présent document, une traduction est considérée comme une « modification »).
Chaque personne concernée par la Licence Publique Générale sera désignée par
le terme « Vous ».
Les activités autres que copie, distribution et modification ne sont pas couvertes
par la présente Licence et sortent de son cadre. Rien ne restreint l'utilisation du
Programme, et les données issues de celui-ci ne sont couvertes que si leur
contenu constitue un travail fondé sur le Programme (indépendamment du fait
d'avoir été réalisé en utilisant le Programme).
Tout dépend de ce que le Programme qui y fait appel est censé produire.
1. Vous pouvez copier et distribuer des copies conformes et complètes du code
source du Programme, tel que Vous l'avez reçu, sur n'importe quel support, à
condition de placer sur chaque copie un copyright approprié et une restriction de
garantie, de ne pas modifier ou omettre toutes les stipulations se référant à la
présente Licence et à la limitation de garantie, et de fournir avec toute copie du
Programme un exemplaire de cette Licence.
Vous pouvez demander une rétribution financière pour la réalisation de la copie
et demeurez libre de proposer une garantie assurée par vos soins, moyennant
finances.
2. Vous pouvez modifier votre copie ou vos copies du Programme ou partie de
celui-ci, et ainsi réaliser un travail fondé sur le Programme, et copier et
distribuer ces modifications selon les termes de l'article 1 ci-dessus, à condition
de Vous conformer également aux conditions suivantes :
a) vous devez ajouter aux fichiers modifiés une indication très claire des
modifications effectuées au fichier, ainsi que la date de chaque changement.
153
b) Vous devez vous assurez de distribuer ou de publier tout travail, qu’il
contienne ou qu’il soit dérivé entièrement ou partiellement du programme
ou d’une partie de celui-ci, à tous et sans frais sous les termes de cette
Licence.
c) Si le programme modifié lit généralement des commandes interactives
quand il est lancé, vous devez vous assurez, quand il est lancé pour être
utiliser interactivement d’une façon ordinaire, qu’il imprime ou affiche une
note avec une note de copyright et une note informant qu’il n’y a pas de
garantie (ou sinon que vous êtes responsable pour la distribution de la
garantie) et que les utilisateurs puissent redistribuer le programme sous ces
conditions, et informez l’utilisateur sur comment obtenir une copie de cette
Licence. (Exception : si le programme est interactif de lui même mais
n’imprime pas automatiquement cette note, votre travail fondé sur le
programme ne nécessite pas d’imprimer cette note.)
Toutes ces conditions s'appliquent à l'ensemble des modifications. Si des
éléments identifiables de ce travail ne sont pas dérivés du Programme et
peuvent être raisonnablement considérés comme independents et des travaux
séparés, alors la présente Licence ainsi que ses termes ne s'applique pas à ces
éléments lorsque Vous les distribuez séparément. Mais, si Vous distribuez ces
mêmes éléments comme partie d'un ensemble cohérent dont le reste est fondé
sur le Programme, la distribution de l’ensemble se fait sous les termes de cette
Licence, et la Licence s'étend ainsi à l'ensemble du produit, quel qu'en soit
l'auteur.
Cet article n'a pas pour but de s'approprier ou de contester vos droits sur un
travail entièrement réalisé par Vous, mais plutôt d'ouvrir droit à un contrôle de
la libre distribution de tout travail dérivé ou collectif fondé sur le Programme.
En outre, toute fusion d'un autre travail, non fondé sur le Programme, avec le
Programme (ou avec un travail dérivé de ce dernier), effectuée sur un support
de stockage ou de distribution, ne fait pas tomber cet autre travail sous le
contrôle de la Licence.
3. Vous pouvez copier et distribuer le Programme (ou tout travail dérivé selon les
conditions énoncées dans l'article 2) sous forme de code objet ou exécutable,
selon les termes des articles 1 et 2, à condition de vous conformer à l’un des
points suivants :
a) De fournir avec l'intégralité du code source correspondant, sous une forme
lisible par un ordinateur, lequel doit être distribué selon les termes des articles 1
et 2 ci-dessus sur un support habituellement utilisé pour l'échange de données,
ou,
b) Fournir une offre écrite, valable pendant au moins trois ans, pour donner au
tiers une copie complète du code source correspondant, sous une forme lisible
par un ordinateur, pour un tarif n'excédant pas le coût de la copie/distribution,
selon les termes des articles 1 et 2 ci-dessus sur un support habituellement
utilisé pour l'échange de données.
c) Fournir les informations que vous avez reçus avec l’offre de distribution du
code source correspondant. (cette alternative est autorisée uniquement pour
les distributions non commerciales et seulement si vous avez reçut le
programme en code objet ou sous forme exécutable avec une telle offre, en
accord avec le section b ci-dessus).
154
Le code source pour un travail signifie la forme préférée du travail pour y faire
des modifications. Pour un programme exécutable, le code source complet doit
comprendre tout le code source pour tous les modules qu’il comprend plus tous
les fichiers de définition d’interface associés, plus les scripts utilisés pour
contrôler la compilation et l’installation de l'exécutable. Toutefois, à titre
d’exception, le code source distribué n’a pas besoin d’inclure quoi que ce soit qui
est normalement distribué (source ou forme binaire) avec les composants
majeurs (compilateur, noyau, etc.) du système d’exploitation sur lequel
l'exécutable est utilisé, sauf si ces éléments accompagnent l’exécutable.
Si la distribution d’un exécutable ou d’un code objet est offerte en échange d’une
offre d’accès à copier d’un emplacement prévu, alors offrir un accès équivalent
pour copier le code source du même emplacement compte comme distribution
du code source, même si le tiers n’est pas contraint a copier la source avec le
code objet.
4. Vous ne pouvez pas copier, modifier, céder, déposer ou distribuer le Programme
d'une autre manière que l'autorise la présente Licence. Toute tentative de copie,
modification, déposition ou distribution du Programme annulera immédiatement
vos droits d'utilisation sous cette Licence. Toutefois, les tiers ayant reçu de Vous
des copies ou le droit d'utiliser ces copies selon cette Licence continueront à
bénéficier de leur droit d'utilisation tant qu'ils respecteront pleinement les
conditions de la présente Licence.
5. Ne l'ayant pas signée, Vous n'êtes pas obligé d'accepter la présente Licence.
Cependant, rien d'autre ne Vous autorise à modifier ou distribuer le Programme
ou les travaux dérivés. La loi l'interdit tant que Vous n'acceptez pas les termes
de la présente Licence. En conséquence, en modifiant ou en distribuant le
Programme (ou tout travail fondé sur lui), Vous acceptez implicitement tous les
termes et conditions de la présente Licence et, ainsi, tous les termes et
conditions relatifs à la copie, la distribution ou la modification du Programme ou
des travaux basés sur celui-ci.
6. Chaque fois que vous redistribuez le Programme (ou tout travail basé sur ce
programme), le receveur reçoit automatiquement une licence du concédant de
licence originale pour copier, distribuer ou modifier le programme sujet à ses
termes et conditions. Vous n'êtes pas dans l’obligation d’imposer d’autres
restrictions pour exercer le receveur sur ses droits. Vous n’êtes pas responsable
pour le respect du tiers conformément à cette Licence.
7. Si, à la suite d'une décision de Justice, d'une plainte en contrefaçon ou pour
toute autre raison (liée ou non à la contrefaçon), des conditions Vous sont
imposées (que ce soit par ordonnance, accord amiable ou autre) qui se révèlent
incompatibles avec les termes de la présente Licence, Vous n'êtes pas pour
autant dégagé des obligations liées à celle-ci. Si Vous ne pouvez concilier vos
obligations légales ou autres avec les conditions de distribution de cette Licence,
Vous ne devez pas distribuer le Programme. Par exemple, si une édition de
brevet n’autorise pas une distribution hors-droits du programme par tous ceux
qui on reçut un copie directement ou indirectement de votre part, alors le seul
moyen de satisfaire simultanément celle-ci et cette licence serait de vous
abstenir à distribuer cette licence.
Si une partie quelconque de cet article est invalidée ou inapplicable pour quelque
raison que ce soit, le reste de l'article continue de s'appliquer et l'intégralité de
l'article s'appliquera en toute autre circonstance.
Le présent article n'a pas pour but de Vous pousser à enfreindre des droits ou
des dispositions légales ni en contester la validité; le seul objectif de cet article
155
est de protéger l'intégrité du système de distribution du Logiciel Libre, implanté
par des practices de licence publique. De nombreuses personnes ont
généreusement contribué à la large gamme de logiciels distribuée de cette façon
en toute confiance; il appartient à chaque auteur/donateur de décider de
diffuser ses logiciels selon les critères de son choix.
Cette section est prévue à faire comprendre très clairement les conséquences du
reste de cette Licence.
8. Si la distribution et/ou l'utilisation du Programme est limitée dans certains pays
par des brevets ou des droits sur des interfaces, le détenteur original des droits
qui place le Programme sous cette Licence peut ajouter explicitement une clause
de limitation géographique excluant ces pays, de façon à ce que la distribution
ne soit permise que dans certains pays ou des pays qui n’ont pas été exclu.
Dans ce cas, cette clause devient une partie intégrante de la Licence.
9. La Free Software Foundation se réserve le droit de publier périodiquement des
mises à jour ou de nouvelles versions de la Licence Générale Publique. Rédigées
dans le même esprit que la présente version, elles seront cependant
susceptibles d'en modifier certains détails à mesure que de nouveaux problèmes
se font jour.
Chaque version possède un numéro de version distinct. Si le Programme
précise un numéro de version de cette Licence et « toute version ultérieure »,
Vous avez le choix de suivre les termes et conditions de cette version ou de toute
autre version plus récente publiée par la Free Software Foundation. Si le
Programme ne spécifie aucun numéro de version pour cette Licence, Vous
pouvez alors choisir l'une quelconque des versions publiées par la Free Software
Foundation.
10. Si Vous désirez incorporer des éléments du Programme dans d'autres
programmes libres dont les conditions de distribution diffèrent, Vous devez
écrire à l'auteur pour lui en demander la permission. Pour ce qui est des
programmes directement déposés par la Free Software Foundation,
écrivez-nous: une exception est toujours envisageable. Notre décision sera
basée sur notre volonté de préserver la liberté de notre Programme ou de ses
dérivés et celle de promouvoir le partage et la réutilisation du logiciel en général.
LIMITATIONS DE GARANTIE
11. PARCE QUE LE PROGRAMME EST LIBRE ET GRATUIT, AUCUNE GARANTIE N'EST
FOURNIE POUR LE PROGRAMME, COMME LE PERMET LA LOI. SAUF MENTION
ÉCRITE, LES DÉTENTEURS DU COPYRIGHT ET/OU LES TIERS FOURNISSENT LE
PROGRAMME TEL QUEL, SANS AUCUNE SORTE DE GARANTIE EXPLICITE OU
IMPLICITE, Y COMPRIS LES GARANTIES DE COMMERCIALISATION OU
D'ADAPTATION DANS UN BUT PARTICULIER. VOUS ASSUMEZ TOUS LES
RISQUES QUANT À LA QUALITÉ ET AUX PERFORMANCES DU PROGRAMME. SI
LA BIBLIOTHÈQUE EST DÉFECTUEUX, VOUS ASSUMEZ LE COÛT DE TOUS LES
SERVICES, CORRECTIONS OU RÉPARATIONS NÉCESSAIRES.
12. SAUF LORSQU'EXPLICITEMENT PRÉVU PAR LA LOI OU ACCEPTÉ PAR ÉCRIT, NI
LE DÉTENTEUR DES DROITS, NI QUICONQUE AUTORISÉ À MODIFIER ET/OU
REDISTRIBUER LE PROGRAMME COMME IL EST PERMIS CI-DESSUS NE POURRA
ÊTRE TENU POUR RESPONSABLE DE TOUT DOMMAGE DIRECT, INDIRECT,
SECONDAIRE OU ACCESSOIRE (PERTES FINANCIÈRES DUES AU MANQUE À
GAGNER, À L'INTERRUPTION D'ACTIVITÉS OU À LA PERTE DE DONNÉES, ETC.,
DÉCOULANT DE L'UTILISATION DU PROGRAMME OU DE L'IMPOSSIBILITÉ
156
D'UTILISER CELUI-CI) MEME SI LE DÉTENTEUR OU UN TIERS A ÉTÉ AVERTI DE
LA POSSIBILITE DE TELS DOMMAGES.
FIN DES TERMES ET CONDITIONS
157
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising