LSPX-FAP 2 - Leroy

LSPX-FAP 2 - Leroy
35
ise
transm
e
r
t
ê
t
e doi
c
i
t
final
o
r
n
u
e
e
t
t
t
a
Ce
is
à l'util
LSPX-FAP 2
Moteurs asynchrones triphasés
pour atmosphères explosibles poussiéreuses
Installation et maintenance
fr
Réf. 3256 - 4.33 / e - 07.02
Moteurs asynchrones
triphasés fermés à cage
type LSPX-FAP 2
AVERTISSEMENT GENERAL
Au cours du document des symboles
apparaîtront chaque fois que des précautions particulières
importantes devront être prises pendant l'installation, l'usage, la maintenance et l'entretien des moteurs.
L'installation des moteurs électriques doit impérativement être réalisée par du personnel qualifié, compétent
et habilité.
La sécurité des personnes, des animaux et des biens, en application des exigences essentielles des Directives
CEE, doit être assurée lors de l'incorporation des moteurs dans les machines.
Une attention toute particulière doit être portée aux liaisons équipotentielles de masse et à la mise à la terre.
Le niveau de bruit des machines, mesuré dans les conditions normalisées, est conforme aux exigences de
la norme et ne dépasse pas la valeur maximale de 85 dB(A) en pression à 1 mètre.
L'intervention sur un produit à l'arrêt doit s'accompagner des précautions
préalables :
• absence de tension réseau ou de tensions résiduelles
• examen attentif des causes de l'arrêt (blocage de la ligne d'arbre - coupure de phase
- coupure par protection thermique - défaut de lubrification...)
1 - PREAMBULE : FORMATION
Les moteurs électriques sont des produits industriels. A ce titre, leur installation doit être réalisée
par du personnel qualifié, compétent et habilité.
La sécurité des personnes, des animaux et des
biens doit être assurée lors de l'incorporation des
moteurs dans les machines (se référer aux normes
en vigueur).
Le personnel appelé à intervenir sur les installations et
équipements électriques dans les zones à risque d'explosion doit être spécifiquement formé et habilité pour ce
type de matériel.
En effet, il doit connaître non seulement les riques propres à l'électricité, mais aussi ceux dus aux propriétés
chimiques et aux caractéristiques physiques des produits utilisés dans son installation (gaz, vapeurs, pous-
2
sières), ainsi que l'environnement dans lequel fonctionne
le matériel. Ces éléments conditionnent les risques d'incendie et d'explosion.
En particulier, il doit être informé et conscient des raisons des prescriptions de sécurité particulières afin de
les respecter. Par exemple :
- interdiction d'ouvrir sous tension,
- ne pas ouvrir sous tension si une atmosphère explosive
poussiéreuse est présente,
- ne pas séparer sous tension,
- ne pas manœuvrer en charge,
- attendre quelques minutes avant d'ouvrir,
- bien replacer les joints pour garantir l'étanchéité,
Moteurs asynchrones
triphasés fermés à cage
type LSPX-FAP 2
Cher client,
Vous venez de prendre possession d'un moteur LEROY-SOMER.
fr
Ce moteur bénéficie de l'expérience d'un des plus grands constructeurs mondiaux, utilisant des technologies
de pointe - automation, matériaux sélectionnés, contrôle qualité rigoureux - qui ont permis aux organismes de
certification d'attribuer à nos usines moteurs la certification internationale ISO 9000.
Nous vous remercions de votre choix et souhaitons attirer votre attention sur le contenu de cette notice.
Le respect de quelques règles essentielles vous assurera un fonctionnement sans problème pendant de
longues années.
MOTEURS LEROY-SOMER
CONFORMITE CE :
Les moteurs sont marqués
au titre de la Directive Basse Tension 73/23/CEE modifiée par la Directive 93/68,
ainsi que de la Directive ATEX 94/9/CE.
MOTEURS LEROY-SOMER
USINE
DECLARATION CE DE CONFORMITE
Le fabricant soussigné :
MOTEURS LEROY-SOMER
déclare que l'équipement destiné à être mis sur le marché afin d'être utilisé en atmosphères explosibles, désigné ciaprès :
est conforme :
• au décret n° 96-1010 du 19 novembre 1996 portant transposition de la Directive (CE) 94/9 du 23 mars
1994 en ce qui concerne les exigences essentielles et les procédures d'évaluation de la conformité qui lui
sont applicables.
• aux directives suivantes :
* 73-23 EEC du 19 février 1973 modifiée par la Directive 93-68 EEC du 22 juillet 1993 : directive
basse tension
* 89-336 EEC du 3 mai 1989 modifiée par les Directives 92-31 CEE du 28 avril 1992 et 93-68 CEE
du 22 juillet 1993 : directive compatibilité électromagnétique, s'ils sont utilisés dans certaines
limites de tension.
• aux normes harmonisées
* EN 60034 (CEI 34) : machines électriques tournantes
* EN 50281-1-1 : matériels électriques destinés a être utilisés en présence de poussières combustibles
• au type ayant fait l'objet de l'attestation d'examen CE de type n°
délivrée par : INERIS - BP 2 - Parc technologique Alata - 60550 VERNEUIL EN HALATTE (0080)
Emetteur de la déclaration
Fait à
le
Signature
Directeur Qualité
MOTEURS LEROY-SOMER
L'organisme notifié intervenant dans la phase de contrôle de la production ou du produit est :
INERIS - BP 2 - Parc technologique Alata - 60550 VERNEUIL EN HALATTE (0080)
MOTEURS LEROY-SOMER (SIEGE SOCIAL BD MARCELLIN LEROY - 16015 ANGOULEME CEDEX) SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 411 800 000 F - RCS ANGOULEME B 338 567 258 - SIRET 338 567 258 00011
NOTE :
LEROY-SOMER se réserve le droit de modifier les caractéristiques de ses produits à tout moment pour y apporter
les derniers développements technologiques. Les informations contenues dans ce document sont donc susceptibles de changer sans avis préalable.
Copyright 2002 : MOTEURS LEROY-SOMER
Ce document est la propriété de MOTEURS LEROY-SOMER.
Il ne peut être reproduit sous quelque forme que ce soit sans notre autorisation préalable.
Marques, modèles et brevets déposés.
3
Moteurs asynchrones
triphasés fermés à cage
type LSPX-FAP 2
SOMMAIRE
1 - PREAMBULE : FORMATION................................. 2
2 - MARQUAGE............................................................ 5
3 - STOCKAGE............................................................. 6
4 - MISE EN SERVICE.................................................. 6
5 - INSTALLATION....................................................... 7
5.1 - Position des anneaux de levage....................... 7
5.2 - Emplacement - ventilation................................. 7
5.3 - Accouplement....................................................8
5.4 - Fixation sur glissières........................................ 9
6 - PARAMETRES ELECTRIQUES VALEURS LIMITES................................................. 10
6.1 - Puissance maximale....................................... 10
6.2 - Troubles dus au démarrage............................ 10
6.3 - Tension d'alimentation.....................................10
6.4 - Temps de démarrage...................................... 10
6.5 - Alimentation par variateur de fréquence......... 10
6.6 - Fonctionnement en cadence........................... 11
7 - UTILISATION......................................................... 12
8 - CONDITIONS PARTICULIERES D'UTILISATION13
9 - REGLAGE ........................................................15-16
10 - RACCORDEMENT AU RESEAU........................ 17
10.1 - Boîte à bornes............................................... 17
10.2 - Section des câbles d'alimentation................. 18
10.3 - Schéma de branchement.............................. 19
10.4 - Sens de rotation............................................ 19
10.5 - Borne de masse............................................ 19
10.6 - Branchement des câbles............................... 19
11 - MAINTENANCE................................................... 20
11.1 - Généralités.................................................... 20
11.2 - Maintenance corrective : généralités.............21
11.3 - Règles de sécurité.........................................22
11.4 - Maintenance courante................................... 22
11.5 - Maintenance des paliers............................... 23
11.6 - Etanchéité IP 65 du moteur........................... 23
11.7 - Guide de dépannage................................24-25
PROCEDURES DE DEMONTAGE ET DE REMONTAGE
12 - MOTEURS LSPX FAP 2.................................26-27
4
INDEX
Accouplement .............................................................. 8
Ajustements................................................................. 14
Alarmes - préalarme.................................................... 11
Alimentation..........................................................10 - 18
Anneau de levage..........................................................7
Boîte à bornes ............................................................ 16
Borne de masse.......................................................... 18
Branchement............................................................... 18
Câbles : section.................................................... 17 - 18
Condensateurs............................................................ 21
Courroies..................................................................... 15
Démarrage...................................................................10
Dépannage.................................................................. 23
Digistart....................................................................... 12
Directives Européennes........................................... 3 - 5
Emplacement ................................................................8
Equilibrage.....................................................................8
Glissières....................................................................... 9
Graissage - Graisseurs................................... 6 - 21 - 22
Identification.................................................................. 5
Isolement ...................................................................... 6
Lubrification................................................................. 21
Maintenance courante................................................. 21
Maintenance corrective........................................ 20 - 24
Manchons ................................................................... 14
Manutention..............................................................7 - 8
Montage.........................................................................6
Paliers.................................................................. 21 - 22
Pièces de rechange..................................................... 19
Planchette : serrage des écrous.................................. 18
Plaque signalétique....................................................... 5
Poulies......................................................................... 15
Presse-étoupe............................................................. 16
Protections...................................................................11
Protections thermiques incorporées............................ 11
Puissance.................................................................... 10
Raccordement au réseau.................................... 16 à 18
Réception...................................................................... 5
Résistances de réchauffage........................................ 11
Schémas de branchement...........................................18
Sens de rotation.......................................................... 18
Stockage........................................................................6
Terre .................................................................... 12 - 18
Tiges ou vis de fixation paliers : serrage .................... 20
Tolérances................................................................... 14
Variateur de fréquence................................................ 13
Ventilation...................................................................... 8
Vidange des condensats ............................................ 21
Volant d'inertie............................................................. 14
Moteurs asynchrones
triphasés fermés à cage
type LSPX-FAP 2
A la réception de votre moteur, vérifiez qu'il n'a subi aucun dommage au cours du transport.
S'il y a des traces de choc évident, émettre des réserves au niveau du transporteur (les assurances de transport peuvent être
amenées à intervenir) et après un contrôle visuel faire tourner le moteur à la main pour déceler une éventuelle anomalie.
2 - MARQUAGE
fr
S'assurer de la conformité entre la plaque signalétique et les spécifications contractuelles dès réception du moteur.
0080
IP 65 IK 08
S1
%
V
400
FAP 2 MF 22 Nm
UN
V IP 65
C/h
40°C
cl F
-1
Hz min kW cos ϕ A
50
1425
3
0.78
7.2
16 - ANGOULEME
3 LSPX90L T
N° 145786 001
II 2D - T max = 125°C - INERIS n° 00ATEX 00013X
▼ Désignations complémentaires à celles de la plaque moteur
Repère légal de la conformité
du matériel aux exigences
des Directives Européennes.
FAP : désignation du frein.
MF : moment de freinage.
UN : tension d'alimentation triphasée du frein.
INERIS n° 00ATEX 00013X
ne concerne que la zone 21
Marquage spécifique ATEX
: Numéro d'identification de l'INERIS (Organisme Notifié)
: Marquage spécifique
II 2D
: Groupe II, catégorie 2, Poussières ou :
II 3D
: Groupe II, catégorie 3, Poussières
T max
: Température maximale de surface : 125°C par exemple
Ta
: Température ambiante : -25°C : 40°C par exemple
N° attestation
: N° de l'attestation CE de type délivrée par l'INERIS
FAP 2
: Désignation du frein
MF
: Moment de freinage
UN
: Tension d’alimentation triphasée du frein
Eventuellement : marquage supplémentaire prévu dans l'attestation CE
0080
Moteur
MOT 3 ~
LSPX
90
L
T
N°
: Moteur triphasé alternatif
: Série
: Hauteur d'axe
: Symbole de carter
: Repère d'imprégnation
: Numéro série moteur
IP65 IK08 : Indices de protection
S
: Service
%
: Facteur de marche
...C/h : Nombre de cycles par heure
40°C : Température d'ambiance
contractuelle de fonctionnement
(I) cl. F : Classe d'isolation F
V
: Tension d'alimentation
Hz
: Fréquence d'alimentation
min-1 : Nombre de tours par minute
kW : Puissance nominale
cos ϕ : Facteur de puissance
A
: Intensité nominale
∆
: Branchement triangle
Y
: Branchement étoile
5
Moteurs asynchrones
triphasés fermés à cage
type LSPX-FAP 2
3 - STOCKAGE
En attendant la mise en service, les moteurs doivent être
entreposés :
- à l'abri de l'humidité : en effet pour des degrés hygrométriques supérieurs à 90 % l'isolement de la machine
peut chuter très rapidement pour devenir pratiquement
nul au voisinage de 100 % ; surveiller l'état de la protection antirouille des parties non peintes.
Pour un stockage de très longue durée il est possible de
mettre le moteur dans une enveloppe scellée (plastique
thermosoudable par exemple) avec sachets déshydrateurs à l'intérieur :
- à l'abri des variations de température importantes et fréquentes pour éviter toute condensation ; pendant la durée du stockage, seuls les bouchons d'évacuation doivent être retirés pour éliminer l'eau de condensation ;
- en cas de vibrations environnantes, s'efforcer de diminuer l'effet de ces vibrations en plaçant le moteur sur un
support amortissant (plaque de caoutchouc ou autre) et
tourner le rotor d'une fraction de tour tous les 15 jours
pour éviter le marquage des bagues de roulement. Enlever et remettre le dispositif de blocage éventuel du rotor ;
- ne pas supprimer le dispositif de blocage du rotor (cas
des roulements à rouleaux).
Même si le stockage a été effectué dans de bonnes conditions, certaines vérifications s'imposent avant mise en route :
Graissage
Roulements non regraissables
Stockage maximal : 3 ans. Après ce délai remplacer les
roulements, les joints aux emboîtements et aux passages
d'arbre (voir § 11.3)
Durée de stockage
Roulements regraissables
Graisse
grade 2
inférieure
à 6 mois
supérieure
à 6 mois
inférieure
à 1 an
supérieure
à 1 an
inférieure
à 5 ans
supérieure
à 5 ans
Graisse
grade 3
inférieure
à 1 an
supérieure
à 1 an
inférieure
à 2 ans
supérieure
à 2 ans
inférieure
à 5 ans
Le moteur peut être mis en service sans regraissage
Procéder à un regraissage
avant la mise en service selon
le § 11.4.1
Démonter le roulement
- Le nettoyer
- Renouveler la graisse en
totalité
- Remplacer les joints aux emboîtements et aux passages
d'arbre (voir § 11.2.2)
supérieure Changer le roulement
à 5 ans - Le regraisser complètement
- Remplacer les joints aux emboîtements et aux passages
d'arbre
Graisses utilisées par LEROY-SOMER
(voir plaque signalétique) :
grade 2 : KYODO SRL2 - ELF CHEVRON SRIL2
grade 3 : ESSO UNIREX N 3 - SHELL ALVANIA G3
4 - MISE EN SERVICE
Avant la mise en service du moteur, il est recommandé de vérifier l'isolement entre phases et masse, et entre phases du moteur et du frein.
6
Cette vérification est indispensable si le moteur a été
stocké pendant plus de 6 mois ou s'il a séjourné dans
une atmosphère humide.
Cette mesure s'effectue avec un mégohmmètre sous 500 V
continu (attention de ne pas utiliser un système à magnéto).
Il est préférable d'effectuer un premier essai sous 30 ou
50 volts et si l'isolement est supérieur à 1 mégohm effectuer une deuxième mesure sous 500 volts pendant
60 secondes. La valeur d'isolement doit être au minimum
de 10 mégohms à froid.
Dans le cas où cette valeur ne serait pas atteinte, ou
d'une manière systématique si le moteur a pu être soumis à des aspersions d'eau, des embruns, à un séjour
prolongé dans un endroit à forte hygrométrie ou s'il est
recouvert de condensation, il est recommandé de déshydrater le stator pendant 24 heures dans une étuve à une
température de 110 °C à 120 °C.
S'il n'est pas possible de traiter le moteur en étuve, alimenter en courant continu les 3 phases moteur en série
ainsi que les 3 phases du frein, la valeur de la tension
étant de 1 à 2 % de la tension nominale (utiliser une
génératrice à courant continu à excitation séparée ou
des batteries pour des moteurs de moins de 22 kW).
- NB : Il convient de contrôler le courant continu avec un
ampèremètre à shunt. Ce courant ne doit pas dépasser
60 % du courant nominal.
Il est recommandé de mettre un thermomètre sur la
carcasse du moteur : si la température dépasse 70 °C,
réduire les tensions ou courants indiqués de 5 % de la
valeur primitive pour 10 °C d'écart.
Pendant le séchage toutes les ouvertures du moteur doivent être dégagées (boîte à bornes, trous de purge).
Avant mise en service, toutes ces fermetures devront
être replacées pour que le moteur présente un degré de
protection IP 65. Nettoyer les bouchons et les orifices
avant remontage.
M
Attention : L'essai diélectrique ayant été
fait en usine avant expédition, s'il devait
être reproduit, il sera réalisé à la tension moitié
de la tension normalisée soit : 1/2 (2 U + 1000 V).
S'assurer que l'effet capacitif dû à l'essai diélectrique est annulé avant de faire le raccordement
en reliant les bornes à la masse.
Avant mise en service : pour tous les moteurs :
* procéder au dépoussiérage de l'ensemble
de la machine
* faire tourner le moteur à vide, sans charge mécanique, pendant 2 à 5 minutes, en vérifiant qu'il
n'y a aucun bruit anormal ; en cas de bruit anormal voir § 11.
5 - INSTALLATION
5.2 - Emplacement - ventilation
5.1 - Position des anneaux de levage
Nos moteurs sont refroidis selon le mode IC 411 (norme
CEI 34-6) c'est-à-dire "machine refroidie par sa surface,
en utilisant le fluide ambiant (air) circulant le long de la
machine".
Le refroidissement est réalisé par un ventilateur placé entre le moteur et le frein. L’air est soufflé le long des ailettes de la carcasse du moteur.
Le moteur sera installé dans un endroit suffisamment aéré,
l'entrée et la sortie d'air étant dégagées d'une valeur au
moins égale au quart de la hauteur d'axe.
L'obturation même accidentelle (colmatage) de l’entrée
d’air est préjudiciable au bon fonctionnement du moteur.
Il est nécessaire de vérifier qu'il n'y a pas recyclage de
l'air chaud ; s'il en était autrement, pour éviter un échauffement anormal du moteur, il faut prévoir des canalisations d'amenée d'air frais et de sortie d'air chaud.
Dans ce cas et si la circulation de l'air n'est pas assurée
par une ventilation auxiliaire, il faut prévoir les dimensions des canalisations pour que les pertes de charge y
soient négligeables vis-à-vis de celles du moteur.
Les anneaux de levage sont prévus pour
soulever le moteur seul. Ils ne doivent pas
être utilisés pour soulever l'ensemble de la machine après fixation du moteur sur celle-ci.
Le Code du Travail spécifie que, au-delà de 25 kg,
toute charge doit être équipée d'organes de levage facilitant sa manutention.
Nous précisons ci-dessous la position des anneaux de
levage et les dimensions minimum des barres d'élinguage afin de vous aider à préparer la manutention des moteurs. Sans ces précautions, il existe un risque de déformer ou de casser par écrasement certains équipements
tels que boîte à bornes, capot et tôle parapluie.
• Position horizontale
Mise en place
Le moteur sera monté, dans la position prévue à la
commande, sur une assise suffisamment rigide pour
éviter les déformations et les vibrations.
Lorsque les pattes du moteur sont pourvues de six trous
de fixation, il est préférable d'utiliser ceux qui correspondent aux cotes normalisées de la puissance (se référer au
catalogue technique des moteurs asynchrones) ou à défaut à ceux correspondant à B2.
A
2 x Øt
h
e
Position horizontale
Type
B
A
e mini
h mini
Øt
100
120
200
150
9
112
120
200
150
9
132
160
200
150
9
1
B
2
Prévoir un accès aisé à la boîte à bornes, aux bouchons
d'évacuation des condensats et selon le cas aux graisseurs.
Utiliser des appareils de levage compatibles avec la
masse du moteur (indiquée sur la plaque signalétique).
Lorsque le moteur est pourvu d'anneaux de
levage, ils sont prévus pour soulever le
moteur seulement et ils ne doivent pas être utilisés pour soulever l'ensemble de la machine après
fixation du moteur sur celle-ci.
Nota 1 : Dans le cas d'une installation avec
moteur suspendu, il est impératif de prévoir une
protection en cas de rupture de fixation.
Nota 2 : Ne jamais monter sur le moteur.
7
fr
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
Moteurs asynchrones
triphasés fermés à cage
type LSPX-FAP 2
5.3 - Accouplement
Préparation
Faire tourner le moteur à la main avant accouplement
afin de déceler une éventuelle avarie due aux manipulations.
Enlever l'éventuelle protection du bout d'arbre. Evacuer
l’eau qui a pu se condenser par effet de rosée à l'intérieur du moteur en retirant les bouchons qui obturent les
trous d'évacuation. Avant mise en service, ces bouchons
devront être replacés et le moteur présenter un degré de
protection IP 65.
Dispositif de blocage du rotor
Pour les moteurs réalisés sur demande avec roulements
à rouleaux, supprimer le dispositif de blocage du rotor.
Dans les cas exceptionnels où le moteur devrait être déplacé après le montage de l'organe d'accouplement, il
est nécessaire de procéder à une nouvelle immobilisation du rotor.
Equilibrage
Les machines tournantes sont équilibrées selon la norme
CEI 34-14 :
- demi-clavette lorsque le bout d'arbre est marqué H.
Sur demande particulière, l’équilibrage pourra être fait :
- sans clavette lorsque le bout d'arbre est marqué N,
- clavette entière lorsque le bout d'arbre est marqué F,
donc tout élément d'accouplement (poulie, manchon,
bague, etc.) doit être équilibré en conséquence.
Moteur à 2 bouts d'arbre :
Si le deuxième bout d'arbre n'est pas utilisé, pour
respecter la classe d'équilibrage, il est nécessaire de
fixer solidement la demi-clavette ou la clavette dans
sa rainure pour qu'elle ne soit pas projetée lors de la
rotation (équilibrages H ou F) et de le protéger
contre les contacts directs.
8
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
5.4 - Fixation sur glissières
En option : possibilité de monter le moteur sur glissières normalisées (conformes à la norme NFC 51-105)
Ces glissières en acier sont fournies avec les vis de tension, les 4 boulons et écrous de fixation du moteur sur les glissières,
mais sans les boulons de scellement des glissières.
fr
X
Z
Y
ØJ
H
A
L
Hauteur d'axe
moteur
71
80
90
100
112
132
K
E
Type
glissière
G 90/8 PM
G 90/8 PM
G 132/10 PM
G 132/10 PM
G 132/10 PM
A
355
355
480
480
480
E
395
395
530
530
530
H
40
40
49,5
49,5
49,5
Encombrement
K
L
2,5
50
2,5
50
7
60
7
60
7
60
X
324
324
442
442
442
Y
264
264
368
368
368
Z
294
294
405
405
405
ØJ
13
13
15
15
15
Masse de la paire
de glissières (kg)
3
3
6
6
6
9
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
6 - PARAMETRES ELECTRIQUES
VALEURS LIMITES
6.1 - Puissance maximale des moteurs alimentés directement (kW) par le réseau
L'extrait de norme NFC 15-100 indique les limites tolérées
pour le démarrage direct de moteur raccordé au réseau
d'alimentation.
Types de moteurs Monophasé
Triphasé
400 (380) V
230 (220) V démarrage
Locaux
direct
autres
modes de
démarrage
Locaux d'habitation
Autres locaux *
1.4
5.5
11
Réseau aérien
Réseau souterrain
3
5.5
11
22
22
45
* Les "autres locaux" comprennent des locaux tels que
ceux du secteur tertiaire, du secteur industriel, des services généraux du bâtiment d'habitation, du secteur
agricole, …
L'examen préalable par le distributeur d'énergie est
nécessaire dans les cas de moteurs entraînant une
machine à forte inertie, de moteurs à démarrage lent, de
moteurs à freinage ou inverseur de marche par contrecourant.
Les modes de démarrage "électroniques" contrôlent la
tension aux bornes du moteur pendant toute la phase de
mise en vitesse et permettent des démarrages très
progressifs sans à-coups.
6.3 - Tension d'alimentation
La tension nominale est indiquée sur la plaque signalétique.
Nous garantissons la température maximale de surface (voir § 8) de nos moteurs pour
une alimentation sous tension nominale ± 10 %.
6.4 - Temps de démarrage
Les temps de démarrage doivent rester dans les limites indiquées ci-dessous à condition que le nombre de démarrages, répartis dans l'heure, reste inférieur ou égal à 6.
On admet de réaliser 3 démarrages successifs à partir de
l'état froid de la machine, et 2 démarrages consécutifs à
partir de l'état chaud. Dans ces conditions, les températures maximales de surface (voir § 8) sont garanties.
ID
_
IN
20
6.2 - Limitation des troubles dus au démarrage des moteurs
Pour la conservation de l'installation, il faut éviter tout
échauffement notable des canalisations, tout en s'assurant que les dispositifs de protection n'interviennent pas
pendant le démarrage.
Les troubles apportés au fonctionnement des autres
appareils reliés à la même source sont dus à la chute de
tension provoquée par l'appel de courant au démarrage
(multiple du courant absorbé par le moteur à pleine charge
(environ 7) voir catalogue technique moteurs asynchrones
LEROY-SOMER).
Même si les réseaux permettent de plus en plus les
démarrages directs, l'appel de courant doit être réduit
pour certaines installations.
Un fonctionnement sans à-coups et un démarrage progressif sont les garants d'un meilleur confort d'utilisation
et d'une durée de vie accrue pour les machines entraînées.
Un démarrage de moteur asynchrone à cage est caractérisé par deux grandeurs essentielles :
- couple de démarrage
- courant de démarrage.
Le couple de démarrage et le couple résistant déterminent le temps de démarrage.
Selon la charge entraînée, on peut être amené à adapter
couple et courant à la mise en vitesse de la machine et
aux possibilités du réseau d'alimentation.
Les cinq modes essentiels sont :
- démarrage direct,
- démarrage étoile / triangle,
- démarrage statorique avec autotransformateur,
- démarrage statorique avec résistances,
- démarrage électronique.
15
10
9
8
7
6
5
4
3
3
4
5
7
15
t
S
Temps de démarrage admissible des moteurs en fonction du rapport ID / IN pour démarrages en partant de l'état froid.
6.5 - Alimentation par variateur de fréquence
Voir page 14.
Nota : le frein doit être alimenté en direct à la tension nominale quel que soit le mode de démarrage.
10
10
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
6.6 - Fonctionnement en cadences S4
Les différents démarrages et charges entraînées peuvent conduire à un échauffement excessif du moteur-frein. Choisir le moteur tel que Zo ≥ Zoc (Zo fréquence de démarrage du moteur-frein).
Zc
Jm
Jc
J + Jc
Zoc = Zc m
Jm
fréquence de démarrage du cycle
moment d’inertie moteur
moment d’inertie de la charge entraînée
Zc FRÉQUENCE DE DÉMARRAGE DU CYCLE
Zc =
h
n
tc
n
tc
nombre de démarrages du cycle pendant tc
temps total du cycle
FM FACTEUR DE MARCHE
FM =
h–1
kgm2
kgm2
h
%
tm
tc
tm
× 100
tc
temps de marche du moteur dans le cycle
temps total du cycle
h
h
Cycle type service S4
P
t
1
n
2
Pour chaque type de moteur-frein, les valeurs de Zc sont
données pour les FM 25 %, 40 %, 60 %. Ces fréquences
de démarrages s’entendent pour moteur à puissance nominale et avec Jc = 0. Elles correspondent au moteur-frein
standard.
On peut obtenir des fréquences de démarrage plus élevées
de plusieurs façons :
– desserrage anticipé,
– déclassement du moteur,
– réalisations particulières.
Nous consulter.
tc
Fréquence de démarrage Zo
en 4, 6 ou 8 pôles exprimé en h–1.
Moteur
H. axe
FM
25 %
50 %
60 %
100-112
1200
1000
1000
900
800
700
132
1000
900
700
71 à 90
11
fr
h–1
Zoc FRÉQUENCE DE DÉMARRAGE ÉQUIVALENTE DU CYCLE
Moteurs asynchrones
triphasés fermés à cage
type LSPX-FAP 2
7 - UTILISATION
Protections thermiques (voir § 9) et résistances de réchauffage
Type
Protection thermique
à ouverture
PTO
Principe du
fonctionnement
bilame à chauffage
indirect avec contact
à ouverture (0)
Courbe de
fonctionnement
2,5 sous 250 V
à cos ϕ 0,4
surveillance globale
surcharges lentes
T
bilame à chauffage
indirect avec contact
à fermeture (F)
2,5 sous 250 V
à cos ϕ 0,4
surveillance globale
surcharges lentes
T
Résistance variable
non linéaire à
chauffage indirect
0
surveillance globale
surcharges rapide
Effet Peltier
0
surveillance continue
ponctuelle
des points chauds
T
Montage dans les tableaux
de contrôle avec appareil
de lecture associé
(ou enregistreur)
1 par point à surveiller
R
Résistance variable
linéaire à
chauffage indirect
Montage avec relais associé
dans circuit de commande
3 en série
V
K (T<1000°C)
Cuivre Cuivre-Nickel
Sonde thermique
au platine
PT 100
Montage dans circuit
de commande
R
TNF
T (T<150°C)
Cuivre Constantan
Montage dans circuit
de commande
2 ou 3 en parallèle
TNF
T
Thermocouples
Montage
Nombre d'appareils*
2 ou 3 en série
TNF
I
F
Thermistance
à coefficient de
température positif CTP
Protection assurée
I
O
Protection thermique
à fermeture
PTF
Pouvoir de
coupure (A)
0
surveillance continue
de grande précision
des points chauds clés
Montage dans les tableaux
de contrôle avec appareil
de lecture associé
(ou enregistreur)
T
1 par point à surveiller
- TNF : température nominale de fonctionnement
- Les TNF sont choisies en fonction de l'implantation de la sonde dans le moteur et de la classe d'échauffement.
* Le nombre d'appareils concerne la protection des bobinages.
Alarme et préalarme
Tous les équipements de protection peuvent être doublés (avec des TNF différentes) : le premier équipement
servant de préalarme (signaux lumineux ou sonores,
sans coupure des circuits de puissance), le second servant d'alarme (assurant la mise hors tension des circuits
de puissance).
Protection contre la condensation : résistances de
réchauffage
Repérage : 1 étiquette rouge
Une résistance en ruban tissé avec de la fibre de verre
est fixée sur 1 ou 2 tête(s) de bobines et permet de réchauffer les machines à l'arrêt donc d'éliminer la condensation à l'intérieur des machines.
Alimentation : 230 V monophasé sauf spécifications
contraires demandées par le client.
Les bouchons de purge situés au point bas du moteur
doivent être ouverts tous les 6 mois environ. Ils doivent
être remis en place et garantir le degré de protection
IP 65 du moteur.
Protection magnéto-thermique
La protection des moteurs doit être assurée par un dispositif magnéto-thermique, placé entre le sectionneur et
le moteur. Ces équipements de protection assurent une
protection globale des moteurs contre les surcharges à
variation lente.
12
Ce dispositif peut être accompagné de coupe-circuits à
fusibles.
Protections thermiques directes incorporées
Pour les faibles courants nominaux, des protections de
type bilames, traversées par le courant de ligne, peuvent
être utilisées. Le bilame actionne alors des contacts qui
assurent la coupure ou l'établissement du circuit d'alimentation. Ces protections sont conçues avec réarmement manuel ou automatique.
Protections thermiques indirectes incorporées
Les moteurs peuvent être équipés en option de sondes
thermiques ; ces sondes permettent de suivre l'évolution
de la température aux "points chauds" :
- détection de surcharge,
- contrôle du refroidissement,
- surveillance des points caractéristiques pour la maintenance de l'installation.
Il faut souligner qu'en aucun cas ces sondes ne peuvent
être utilisées pour réaliser une régulation directe des cycles d'utilisation des moteurs.
8 - CONDITIONS PARTICULIERES D'UTILISATION
- Protections thermiques (voir § 7 & 9)
pièces. Les joints aux passages d'arbre doivent être
montés avec de la graisse de même nature que celle
des roulements.
- Résistances de réchauffage (voir § 7)
- Sécurité des travailleurs
- Températures : stockage et ambiante
Nota : Ta = température ambiante
Protéger tous les organes en rotation avant de mettre
sous tension.
Dans le cas d'un stockage à une température inférieure
à -10 °C, réchauffer le moteur (voir § 4) et tourner l'arbre
à la main avant la mise en fonctionnement de la machine.
Dans le cas d'une utilisation à une température inférieure
à -25 °C, le moteur ne doit pas être équipé de sonde. Il
peut être équipé de thermocouples.
En construction standard, nos moteurs sont prévus pour
fonctionner à une température ambiante comprise entre
-25 °C et 40 °C.
Si -25 °C > Ta ≥ -40 °C, les joints des passages d'arbre
doivent être en silicone et le ventilateur métallique.
Si -25 °C > Ta ≥ -40 °C ou (et) Si 50 °C < Ta ≤ 60 °C, les
joints plans de la boîte à bornes doivent être réalisés à
l'aide de mastic silicone ou polyuréthane.
- Température de surface
En standard, la température maximale de surface de nos
moteurs est de 125 °C avec une température ambiante
maximale ≤ 40 °C. Sans déclassement du moteur, la
température maximale de surface sera de :
• 135 °C si 40 °C ≤ Ta ≤ 50 °C
• 145 °C si 50 °C ≤ Ta ≤ 60 °C
- Zones d'installation
Nos moteurs présentent un degré de protection IP 65 et
nous garantissons leur température de surface. Ils sont
donc prévus pour une utilisation dans des atmosphères
explosibles poussiéreuses du groupe II - Catégorie 2
(zone 21) ou Catégorie 3 (zone 22).
- Raccordement
Une attention toute particulière doit être portée aux indications de la plaque signalétique pour choisir le bon couplage correspondant à la tension d'alimentation.
- Mise à la terre
La mise à la terre du moteur est obligatoire et doit être
assurée conformément à la réglementation en vigueur
(protection des travailleurs).
En cas de mise en route d'un moteur sans qu'un organe
d'accouplement ne soit monté, immobiliser soigneusement la clavette dans son logement.
Toutes les mesures doivent être prises pour se protéger
des risques encourus lorsqu'il y a des pièces en rotation
(manchon, poulie, courroie, etc.).
Attention au dévirage lorsque le moteur est hors tension.
Il est indispensable d'y apporter un remède :
- pompes, installer un clapet antiretour, par exemple.
- Démarreur électronique "Digistart" LEROY SOMER
C'est un système électronique multifonction à microcontrôleur, qui s'utilise avec tous les moteurs asynchrones
triphasés à cage.
Il assure le démarrage progressif du moteur avec :
- réduction du courant de démarrage,
- accélération progressive sans à-coup, obtenue par un
contrôle de l'intensité absorbée par le moteur.
Après le démarrage, le DIGISTART assure des fonctions
supplémentaires de gestion du moteur dans ses autres
phases de fonctionnement : régime établi et ralentissement.
- Modèles de 9 à 500 kW
- Alimentation : 220 à 700 V - 50/60 Hz
Le DIGISTART est économique à installer, il ne nécessite
en complément qu'un interrupteur à fusibles.
Le démarreur électronique "Digistart" associé avec le
moteur doit être installé hors zone dangereuse (hors zones 20, 21 et 22).
- Contacteurs - sectionneurs
Dans tous les cas, les contacteurs, sectionneurs, … doivent être installés et leurs raccordements effectués dans
un coffret présentant un degré de protection et une température de surface compatible avec la zone d'installation, ou hors zone dangereuse (hors zones 20, 21 et 22).
- Résistance aux chocs
Le moteur peut supporter un choc mécanique faible
(IK 08 suivant EN 50-102). L'utilisateur doit assurer une
protection complémentaire en cas de risque de choc mécanique élevé.
- Etanchéité
Après tout démontage des bouchons de purge, les remettre en place afin d'assurer le degré de protection
IP 65 du moteur. Remplacer les joints démontés par des
joints neufs de même nature. Nettoyer les orifices et les
bouchons avant le remontage.
A chaque démontage, et au minimum 1 fois par an, remplacer les joints aux passages d'arbre, aux emboîtements des paliers, au couvercle de boîte à bornes par
des joints neufs de même nature après nettoyage des
13
fr
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
- Vitesse variable
L'utilisation de ces moteurs avec une alimentation par
variateur de fréquence ou de tension oblige à des précautions particulières :
La tension de référence (sortie variateur ou
entrée moteur) est de 400 V à 50 Hz ; le variateur devra délivrer au moteur un signal tension/fréquence constant.
La plage d'utilisation est limitée de 25 à
50 Hz pour les réseaux 50 Hz et pour les
moteurs de conception 50 Hz à ventilation naturelle.
Les variateurs, les organes de raccordement des sondes doivent être placés hors
des zones dangereuses (hors zones 20, 21 et 22).
Quelle que soit la polarité, la vitesse ne devra
jamais dépasser 3 600 min-1.
Les moteurs alimentés par variateur de fréquence doivent être
équipés de sondes de bobinage, et
éventuellement d'une sonde sur le palier avant. Ces sondes doivent être reliées à un dispositif placé hors zone explosible mettant le moteur hors tension
afin que la température maximale de
surface indiquée sur l'appareil ne soit
jamais atteinte (voir § 7 & 9).
14
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
Tolérances et ajustements
Les tolérances normalisées sont applicables aux valeurs
des caractéristiques mécaniques publiées dans les catalogues. Elles sont en conformité avec les exigences de
la norme CEI 72-1.
- Se conformer strictement aux instructions du fournisseur
des organes de transmission.
- Eviter les chocs préjudiciables aux roulements.
Utiliser un appareil à vis et le trou taraudé du bout d'arbre
avec un lubrifiant spécial (graisse molykote par ex.) pour
faciliter l'opération de montage de l'accouplement.
Il est indispensable que le moyeu de l'organe de transmission :
- vienne en butée sur l'épaulement de l'arbre ou, en son
absence, contre la bague de butée métallique formant
chicane et prévue pour bloquer le roulement (ne pas
écraser le joint d'étanchéité) ;
- soit plus long que le bout d'arbre (de 2 à 3 mm) pour
permettre le serrage par vis et rondelle ; dans le cas
contraire il sera nécessaire d'intercaler une bague entretoise sans couper la clavette (si cette bague est importante, il est nécessaire de l'équilibrer).
;;;;;;;;;;;;;;; ;;;;;;;;;;;;;;;;;;
;
;;;;
;;;;
;
;;;;;;;;;;; ;;;;;;;;;;;
;
;;;
;;;
;;;
;;;
;;;
;;;
;;;
;;;
Appui
sur épaulement d'arbre
Appui
sur bague de butée
Accouplement direct par manchon
Le manchon doit être choisi en tenant compte du couple
nominal à transmettre et du facteur de sécurité fonction
des conditions de démarrage du moteur électrique.
L'alignement des machines doit être réalisé avec soin,
de telle sorte que les écarts de concentricité et de parallélisme des deux demi-manchons soient compatibles
avec les recommandations du constructeur du manchon.
Les deux demi-manchons seront assemblés de façon
provisoire pour faciliter leur déplacement relatif.
Régler le parallélisme des deux arbres au moyen d'une
jauge. Mesurer en un point de la circonférence l'écarte
ment entre les deux faces de l'accouplement ; par rapport à cette position initiale, faire tourner de 90°, 180°, et
270° et mesurer à chaque fois. La différence entre les
deux valeurs extrêmes de la cote "x" ne doit pas dépasser 0,05 mm pour les accouplements courants.
x
Pour parfaire ce réglage et en même temps contrôler la
coaxialité des deux arbres, monter 2 comparateurs suivant le schéma et faire tourner lentement les deux arbres.
Les déviations, enregistrées par l'un ou l'autre, indiqueront la nécessité de procéder à un réglage axial ou radial
si la déviation dépasse 0,05 mm.
Accouplement direct par manchon rigide
Les deux arbres doivent être alignés afin de respecter
les tolérances du constructeur du manchon.
Respecter la distance minimale entre les bouts d'arbre
pour tenir compte de la dilatation de l'arbre du moteur et
de l'arbre de la charge.
Dans le cas d'un deuxième bout d'arbre, il doit être utilisé
seulement pour un accouplement direct et les mêmes recommandations doivent être observées.
Ø (mm)
A (mm)
mini
9 à 38
1
Le 2e bout d'arbre peut être également plus
petit que le bout d'arbre principal et ne peut
en aucun cas délivrer des couples supérieurs à la
moitié du couple nominal.
Ø
A
Les volants d'inertie ne doivent pas être montés directement sur le bout d'arbre, mais installés entre paliers et
accouplés par manchon.
Accouplement direct sur machine
En cas de montage directement sur le bout d'arbre du
moteur de l'organe mobile (turbine de pompe ou de ventilateur), veiller à ce que cet organe soit parfaitement
équilibré et que l'effort radial et la poussée axiale soient
dans les limites indiquées dans le catalogue pour la tenue
des roulements.
15
fr
9 - REGLAGE
Moteurs asynchrones
triphasés fermés à cage
type LSPX-FAP 2
Transmission par poulies courroies
Le diamètre des poulies est choisi par l'utilisateur.
Les poulies en fonte sont déconseillées à partir du diamètre 315 pour des vitesses de rotation de 3 000 min-1.
Les courroies plates ne sont pas utilisables pour des
vitesses de rotation de 3 000 min-1 et plus.
Mise en place des courroies
déterminée par la longueur de courroie et dans le sens
transversal par la poulie de la machine entraînée.
Bien monter les glissières avec les vis tendeur dans le
sens indiqué par la figure (la vis de la glissière côté
courroie entre le moteur et la machine entraînée).
Fixer les glissières sur le socle, régler la tension de courroie comme vu précédemment.
Les courroies doivent être antistatiques et
difficilement propagatrices de la flamme.
Pour permettre une mise en place correcte des cour-
Vis tendeur
roies, prévoir une possibilité de réglage de plus ou moins
3 % par rapport à l'entraxe E calculé.
Il ne faut jamais monter les courroies en force.
Pour les courroies crantées, positionner les crans dans
les rainures des poulies.
Vis tendeur
E
Protections thermiques
Alignement des poulies
Vérifier que l'arbre moteur est bien parallèle à celui de la
poulie réceptrice.
Réglage de la tension des courroies
Le réglage de la tension des courroies doit être effectué
très soigneusement en fonction des recommandations
du fournisseur de courroies et des calculs réalisés lors
de la définition du produit.
Rappel :
- tension trop importante = effort inutile sur les paliers
pouvant entraîner une usure prématurée de la pivoterie
(palier-roulements) jusqu'à rupture d'arbre ;
- tension trop faible = vibrations (usure de la pivoterie).
Entraxe fixe :
Mettre un galet tendeur sur le brin mou des courroies :
- galet lisse sur la face externe de la courroie ;
- galet à gorges dans le cas de courroies trapézoïdales
sur la face interne des courroies.
Entraxe réglable :
Le moteur est généralement monté sur glissières ce qui
permet le réglage optimal de l'alignement des poulies et
de la tension des courroies.
Mettre les glissières sur un socle parfaitement horizontal.
Dans le sens longitudinal, la position des glissières est
16
Attention : quel que soit le type de protecteur (PTO ou PTF), sa TNF ne doit pas dépasser :
• 150 °C maxi pour le stator et 120 °C maxi pour
les paliers si température maximale de surface =
125 °C.
• 160 °C maxi pour le stator et 130 °C maxi pour
les paliers si température maximale de surface =
135 °C.
• 170 °C maxi pour le stator et 140 °C maxi pour
les paliers si température maximale de surface =
145 °C.
Dans le cas d'utilisation de sondes à variation de
résistance ou de thermocouples, l'appareillage
associé devra provoquer l'arrêt du moteur à une
température de :
• 150 °C maxi pour le stator et 120 °C maxi pour
les paliers si température maximale de surface =
125 °C.
• 160 °C maxi pour le stator et 130 °C maxi pour
les paliers si température maximale de surface =
135 °C.
• 170 °C maxi pour le stator et 140 °C maxi pour
les paliers si température maximale de surface =
145 °C.
Protections en ligne
Réglage de la protection thermique (voir § 7)
Elle doit être réglée à la valeur de l'intensité relevée sur
la plaque signalétique du moteur pour la tension et la
fréquence du réseau raccordé.
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
10.1 - Boîte à bornes
ou ne conviendrait plus, la construction symétrique de la
boîte à bornes permet de l'orienter dans les 4 directions
à l'exception de la position (2) pour les moteurs avec bride à trous lisses (B5).
Une entrée de câble ne doit jamais être ouverte vers le
haut.
Elle est placée en standard sur le dessus et à l'avant du
moteur. Elle présente un degré de protection IP 65 et
elle est équipée de presse-étoupe.
Attention : même pour les moteurs à bride, la position de
la boîte à bornes ne peut pas être modifiée simplement,
les trous d'évacuation (éventuels) des condensats devant
rester à la partie basse.
S'assurer que le rayon de courbure d'arrivée des câbles
évite à l'eau de pénétrer par l'entrée de câble.
Entrée de câble (Normes NFC 68-311 et 312)
La position standard de l'entrée de câble (1) est à droite
vue du bout d'arbre moteur.
Dans le cas où la position spéciale de l'entrée de câble
n'aurait pas été correctement spécifiée à la commande,
A Position
standard
3
2
4
1
Position
standard
Capacité de serrage des presse-étoupe et diamètre
de perçage des plaques support de presse-étoupe
Capacité de serrage
Ø maxi
Ø mini
Adapter l'entrée de
câble et son réducteur ou amplificateur éventuel au diamètre du câble utilisé.
Pour conserver au moteur sa protection IP 65
d'origine, il est indispensable d'assurer l'étanchéité entre la bague caoutchouc et le câble en
serrant correctement le presse-étoupe (il ne doit
être dévissable qu'avec un outil).
Les entrées de câbles non utilisées doivent être
remplacées par des bouchons filetés.
Les orifices non utilisés doivent être également
obturés par bouchons filetés. Il est indispensable
que le montage des dispositifs d'entrées de câbles ou d'obturation soit effectué avec interposition d'un joint en Perbunan, mastic silicone ou
polyuréthane entre les entrées de câbles, les bouchons, les réducteurs ou (et) les amplificateurs, le
support ou le corps de boîte.
L'étanchéité IP 6X du passage des câbles est
réalisée sous la responsabilité de l’installateur.
Type de
Ø mini du câble
Ø maxi du câble
presse-étoupe *
(mm)
(mm)
CMDEL PG 9
6
11
CMDEL PG 11
6
11
CMDEL PG 16
12,5
18
CMDEL PG 21
12,5
18
CMDEL PG 21
17,5
23,5
* Presse-étoupe certifié EExe à amarrage de câble livré en standard
Jusqu'au 30/06/2003, les moteurs mis sur le
marché seront équipés de presse-étoupe certifiés suivant les règles du CENELEC relatives
aux matériels électriques utilisables en atmosphères explosives du groupe II. Les moteurs
mis sur le marché à partir de cette date seront
équipés de presse-étoupe conformes à la directive 94/9/CE et possédant une attestation CE de
type.
17
fr
10 - RACCORDEMENT AU RESEAU
Moteurs asynchrones
triphasés fermés à cage
type LSPX-FAP 2
10.2 - Section des câbles d'alimentation
démarrage) on devra limiter la chute de tension à 3 % max
(qui correspondra à une chute de couple de l'ordre de 6 à
8 %).
Respecter l'abaque ci-dessous qui permet de choisir la
section des conducteurs en fonction de la longueur des câbles d'alimentation et de l'intensité de démarrage afin de limiter la chute de tension à 3 % maxi.
La chute de tension dans les câbles (Norme NFC 15-100
ou norme du pays utilisateur final) sera d'autant plus importante que le courant sera élevé. On fera donc le calcul
pour la valeur du courant de démarrage et l'acceptation
se fera en fonction de l'application. Si le critère le plus
important est le couple de démarrage (ou le temps de
Longueur en m
Chute de tension maxi de 3 % (circuits triphasés - câble en cuivre)
1000
900
800
700
600
500
400
1
1.5 2.5
4
6
10
16 25 35 50 75 90
Section des conducteurs
300
200
100
90
80
70
60
50
40
30
20
10
1
2
3
4
5
6 7 8 9 10
2
3
4
5
6 7 8 9 100
2
3
4
5
6 7 8 9 1000
2
3
4
5
Intensité en A
Courant de démarrage
En aucun cas, le câble ne doit être utilisé pour la manutention du moteur.
18
Moteurs asynchrones
triphasés fermés à cage
type LSPX-FAP 2
Tous les moteurs sont livrés avec un schéma de branchement placé dans la boîte à bornes. En cas de besoin
ce schéma doit être réclamé au fournisseur en précisant
le type et le numéro du moteur qui figurent sur la plaque
signalétique du moteur.
Les barrettes nécessaires à la réalisation du couplage
sont disponibles à l'intérieur de la boîte à bornes.
Les moteurs freins monovitesses sont équipés de
2 planchettes à 6 bornes conformes à la norme NFC 51120 (HA 80 à 112), dont les repères sont conformes à la
CEI 34-8 (ou NFC 51-118).
Elles doivent être assurées contre l'autodesserrage par
rondelle frein, contre-écrou ou collage au frein filet.
Le dimensionnement des câbles doit être conforme aux
prescriptions de la norme EN 50-281-1-1.
10.6 - Branchement des câbles d'alimentation à
la planchette
Les câbles doivent être équipés de cosses adaptées à la
section du câble et au diamètre de la borne.
Elles doivent être serties conformément aux indications
du fournisseur de cosses.
Le raccordement doit s'effectuer cosse sur cosse (voir
schémas ci-dessous) :
10.4 - Sens de rotation
Lorsque le moteur est alimenté en U1, V1, W1 ou 1U,
1V, 1W par un réseau direct L1, L2, L3, il tourne dans le
sens horaire lorsqu'on est placé face au bout d'arbre
principal.
En permutant l'alimentation de 2 phases, le sens de
rotation sera inversé (il y aura lieu de s'assurer que le
moteur a été conçu pour fonctionner dans les 2 sens de
rotation).
Lorsque le moteur comporte des accessoires (protection
thermique ou résistance de réchauffage), ceux-ci sont
raccordés sur des minibornes.
Câble
Cosse
Moteur équipé d'une planchette à bornes
Sonde
Moment de serrage (N.m) sur les écrous des planchettes à
bornes ou des isolateurs.
Moteur
frein
Borne
M4
M5
M6
Acier
2
3.2
5
Laiton
1
2
3
11
La visserie utilisée pour le raccordement des câbles doit
être de même nature que les bornes : ne pas monter de
la visserie acier sur des bornes laiton par exemple.
A la fermeture de la boîte, veiller à la mise en place
correcte du joint.
D'une façon générale s'assurer que ni
écrou, ni rondelle, ni autre corps étranger
n'est tombé et ne soit entré en contact avec le
bobinage.
10.5 Borne de masse et mise à la terre
La mise à la terre du moteur est obligatoire
et doit être assurée conformément à la réglementation en vigueur (protection des travailleurs).
Une est située à l'intérieur de la boîte à bornes ; une autre à l'extérieur de l'enveloppe. Elle sont repérées par le
symbole :
19
fr
10.3 - Schéma de branchement planchette à
bornes ou isolateurs
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
11 - MAINTENANCE
11.1 - Généralités
11.1.3 - Pièces de rechange
11.1.1 - Surveillance fréquente
Cette surveillance, généralement effectuée par le personnel d'exploitation, a pour objet :
Pour toute commande de pièces de rechange, il
est nécessaire d'indiquer le type complet du
moteur, son numéro et les informations indiquées sur la plaque signalétique (voir § 2).
- de compléter, de façon concrète, la formation du personnel sur les risques et leurs moyen de prévention.
L'accumulation de poussière entre les ailettes ou (et) contre la grille entrée de ventilation conduisant à une augmentation de la
température de surface, il y a lieu de procéder au
nettoyage du moteur.
Les repères des pièces sont à relever sur les
vues éclatées et leur désignation sur la nomenclature (§ 12).
Des kits de maintenance courante peuvent-être
approvisionnés dans nos Services Après-Vente.
Dans le cas de moteur avec bride de fixation, indiquer le type de la bride et ses dimensions (voir
ci-dessous).
11.1.2 - Réparation
La réparation proprement dite du matériel électrique utilisable en zone 21 ou 22 doit être faite à l'identique. Cette
condition de remise dans l'état d'origine, en respectant
scrupuleusement la configuration de départ du moteur,
est obligatoire. Son non-respect peut affecter la sûreté
du matériel (par exemple indice de protection non
conforme à IP 65) ou la température de surface (par
exemple rebobinage du moteur). Une autorisation préalable écrite du constructeur reste nécessaire, afin de ne
pas engager la responsabilité de l'intervenant.
Moteur avec bride à trous lisses
LA
T
M
P
- de déceler le plus tôt possible des anomalies parfois
dangereuses telles que destruction de gaine de câble
par abrasion,
NJ6
- de surveiller, à titre préventif, l'état des équipements
(câbles, presse-étoupe…) compte tenu de l'environnement (température, humidité…),
nØS
Moteur avec bride à trous taraudés
sans accord écrit du constructeur,
toute intervention pouvant affecter
la sûreté du moteur,
se fait sous la responsabilité
de l'intervenant.
Des centres de service
sont formés et agréés
par Leroy-Somer pour garantir
en toute sécurité la maintenance
et la réparation de ces moteurs.
M
P
ATTENTION :
NJ6
T
n Ø M.S
Notre réseau de stations-service est à même de
fournir rapidement les pièces nécessaires.
Afin d'assurer le bon fonctionnement et la
sûreté de nos moteurs, nous préconisons l'utilisation des pièces de rechange d'origine constructeur.
A défaut, la responsabilité du constructeur
serait dégagée en cas de dommages.
20
11.2 - Maintenance corrective : généralités
Couper et verrouiller l'alimentation avant
toute intervention.
- Ouvrir la boîte à bornes, repérer les fils et leur position,
- débrancher les fils d'alimentation,
- désaccoupler le moteur de l'organe entraîné.
Pour extraire les organes montés sur le bout d'arbre du
moteur, utiliser impérativement un extracteur.
Le montage peut se réaliser correctement de différentes
façons :
- à froid : l'emmanchement doit s'effectuer sans choc
avec un appareil à vis (le marteau est donc proscrit) ;
l'effort d'emmanchement ne doit pas passer par le chemin
de roulement, il faut donc prendre appui sur la cage intérieure (attention à ne pas appuyer sur le flasque d'étanchéité pour les roulements étanches) ;
- à chaud : chauffage du roulement de 80 à 100 °C : en
étuve, dans un four ou sur une plaque chauffante.
(Le chauffage avec un chalumeau est proscrit dans tous
les cas ainsi que le chauffage par bain d'huile.)
Après démontage et remontage d'un roulement, il faut
remplir de graisse tous les intervalles des joints et chicanes, afin d'empêcher l'entrée des poussières et l'apparition de rouille sur les parties usinées.
Voir instructions détaillées dans les pages suivantes.
11.2.4 - Remontage du moteur
11.2.1 - Démontage du moteur
Se reporter aux instructions détaillées dans les pages
suivantes. Il est recommandé de repérer les flasques par
rapport au stator et le sens du ventilateur sur le rotor.
11.2.2 - Contrôles avant remontage
Stator :
- le stator doit être dépoussiéré : si un nettoyage du bobinage s'avère nécessaire, le liquide doit être approprié :
diélectrique et inerte sur les isolants et les peintures,
- vérifier l'isolement (voir § 4) et si besoin est, procéder à
un étuvage,
- bien nettoyer les emboîtements, faire disparaître toutes
les traces de chocs et de joint en mastic sur les faces
d'appui s'il y a lieu.
Rotor :
Remplacer les joints aux passages d'arbre,
aux emboîtements des paliers par des
joints neufs de même nature après nettoyage des
pièces. Les joints aux passages d'arbre doivent
être montés avec de la graisse de même nature
que celle des roulements.
- Nettoyer et vérifier les portées de roulement ; en cas de
détérioration, refaire les portées ou changer le rotor,
- vérifiez le bon état des filetages, des clavettes et de
leurs logements.
Flasques, paliers :
- Nettoyer les traces de souillures (graisse usée, poussière agglomérée, joint en mastic…),
- nettoyer les logements de roulement et l'emboîtement,
- si nécessaire passer du vernis antiflash à l'intérieur des
flasques,
- nettoyer soigneusement les chapeaux de roulements et
les soupapes à graisse (si le moteur en est équipé).
11.2.3 - Montage des roulements sur l'arbre
Cette opération est primordiale, la moindre empreinte de
bille sur les pistes de roulement provoquerait bruit et
vibrations.
Lubrifier légèrement les portées d'arbre.
1
4
3
2
Couple de serrage des tiges ou vis de fixation
des paliers ou flasques
Type
71
80
90
100
112
132
Ø tige ou vis
M4
M5
M5
M5 ou M6
M5 ou M6
M6
Couple de serrage
N.m ± 5 %
3
6
6
6 ou 10,5
6 ou 10,5
10,5
Attention à bien remettre le stator dans sa position
d'origine aussi bien pour le centrage des paquets de tôle (en général boîte à bornes vers l'avant) que pour la
position des trous d'évacuation d'eau s'ils sont sur la carcasse.
Serrage des tiges de montage
Le serrage est à effectuer en diagonale et au couple
indiqué (voir ci-dessus).
11.2.5 - Remontage de la boîte à bornes
Rebrancher tous les fils d'alimentation suivant schéma
ou repérages faits avant le démontage et surveiller la
mise en place correcte des joints avant fermeture. S'assurer du bon serrage des composants de boîte à bornes.
Nota : Il est recommandé de faire un essai à vide du
moteur
- Si nécessaire repeindre le moteur.
- Monter l'organe de transmission sur le bout d'arbre du
moteur et installer à nouveau le moteur sur la machine à
entraîner (voir § 5.3).
21
fr
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
11.3 - Règles de sécurité
Avant toute intervention sur le moteur ou
dans l'armoire, s'assurer que le matériel
n'est plus sous tension (vérifier la tension aux
bornes puissance et auxiliaires éventuelles).
Avant toute intervention sur le moteur ou
sur l'armoire, s'assurer que les condensateurs de compensation du cosinus ϕ sont isolés
et/ou déchargés (relever la tension aux bornes).
Avant toute intervention dans la boîte à bornes ou dans l'armoire, s'assurer que les
résistances de réchauffage sont hors tension.
11.4.1 - Graissage
11.4.1.1 - Paliers à roulements graissés à vie
Pour les moteurs LSPX de type inférieur ou égal 180, les
roulements définis permettent des durées de vie de
graisse importantes et donc un graissage à vie des
machines. La durée de vie de la graisse en fonction des
vitesses de rotation et de la température ambiante est indiquée par l'abaque ci-après.
T amb (°C)
60
50
40
Selon le type de protecteur thermique, le
moteur peut rester sous tension. Il faudra
s'assurer de la coupure du réseau avant toute
intervention dans la boîte à bornes ou dans
l'armoire.
11.4 - Maintenance courante
Contrôle après mise en service
Après environ 50 heures de fonctionnement, vérifier le
serrage des vis de fixation du moteur et de l'organe
d'accouplement ; et en cas de transmission par chaîne
ou courroie, contrôler le bon réglage de la tension.
Nettoyage
Pour le bon fonctionnement du moteur, éliminer poussières
et corps étrangers pouvant colmater l'entrée d'air et les
ailettes du carter.
Précaution à prendre : s'assurer de l'étanchéité (boîte à
bornes, trous de purge...) avant d'entreprendre toute
opération de nettoyage.
Un nettoyage à sec (aspiration ou air comprimé) est
toujours préférable à un nettoyage humide.
Le nettoyage doit toujours s'exercer à
pression réduite du centre du moteur vers
les extrémités pour ne pas risquer d'introduire
poussières et particules sous les joints.
Vidange des condensats
Les écarts de température provoquent la formation de
condensats à l'intérieur du moteur. Il faut les éliminer
avant qu'ils ne soient préjudiciables au bon fonctionnement du moteur.
Des trous d'évacuation des condensats situés aux points
bas des moteurs en tenant compte de la position de fonctionnement sont obturés par des bouchons qu'il faut tous
les six mois enlever puis remettre.
Nota : En cas de forte humidité et de fort écart de température ou d'un arrêt prolongé, nous préconisons une période plus courte.
Remettre en place les obturateurs des trous
de purge afin d'assurer le degré de protection IP 65 du moteur. Remplacer les joints démontés par des joints neufs de même nature. Nettoyer
les orifices et les bouchons avant le remontage.
22
30
N = 750 min -1
N = 1000 min -1
N = 1500 min -1
N = 3000 min -1
20
10
0
5
10
15
20
25
Durée de vie en milliers d'heures
30
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
11.5.1 - Vérification des roulements
Dès que vous détectez sur le moteur :
- un bruit ou des vibrations anormales,
- un échauffement anormal au niveau du roulement alors
qu'il est graissé correctement,
il est nécessaire de procéder à une vérification de l'état
des roulements.
Les roulements détériorés doivent être remplacés
dans les plus brefs délais pour prévenir des dommages
plus importants au niveau du moteur et des organes
entraînés.
Lorsque le remplacement d'un roulement est nécessaire,
il faut remplacer aussi l'autre roulement.
Le roulement libre doit assurer la dilatation de l'arbre
rotor (s'assurer de son identification pendant le démontage).
11.5.2 - Remise en état des paliers
Paliers à roulements sans graisseur
Démonter le moteur (voir § 11.1) ; retirer l'ancienne graisse (si les roulements ne sont pas du type étanche) et
nettoyer roulements et accessoires avec du dégraissant.
Mettre de la graisse neuve: le taux de remplissage du
palier avec de la graisse neuve est de 50 % du volume
libre.
11.6 - Etanchéité IP 65 du moteur
A chaque démontage lors de la maintenance prédictive du site, remplacer les joints
aux passages d'arbre, aux emboîtements des paliers, au couvercle de boîte à bornes (si en mastic) par des joints neufs de même nature après
nettoyage des pièces. Les joints aux passages
d'arbre doivent être montés avec de la graisse de
même nature que celle des roulements.
Après tout démontage des bouchons de
purge, les remettre en place afin d'assurer
le degré de protection IP 65 du moteur. Remplacer les joints démontés par des joints neufs de
même nature. Nettoyer les orifices et les bouchons avant le remontage.
Après démontage du couvercle de boîte à
bornes, remplacer le joint par un joint neuf
de même nature après nettoyage des pièces si
son état ne garantit plus le degré de protection requis.
r
23
fr
11.5 - Maintenance des paliers
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
11.7 - Guide de dépannage
Incident
Cause possible
Bruit anormal
Origine moteur ou machine entraînée ?
Moteur bruyant
Cause mécanique : si le bruit persiste après
coupure de l'alimentation électrique
Remède
Désaccoupler le moteur de l'organe entraîné
tester le moteur seul
tester le déblocage du frein
- vibrations
- vérifiez que la clavette est conforme au type
d'équilibrage (voir § 11.3)
- roulements défectueux
- changer les roulements
- frottement mécanique : ventilation, disque
frein, accouplement
- vérifier
Cause électrique : si le bruit cesse après cou- - vérifier l'alimentation aux bornes du moteur
pure de l'alimentation électrique
Moteur chauffe
anormalement
- tension normale et 3 phases équilibrées
- vérifier le branchement planchette et le serrage
des barrettes
- tension anormale
- vérifier la ligne d'alimentation
- déséquilibre de phases (courant)
- vérifier la résistance des enroulements et
l'équilibrage du réseau (tension)
- ventilation défectueuse
- tension d'alimentation défectueuse
- contrôler l'environnement
- nettoyer le capot de ventilation et les ailettes
de refroidissement
- vérifier le montage du ventilateur sur l'arbre
- vérifier
- erreur couplage barrettes
- vérifier
- surcharge
- vérifier l'intensité absorbée par rapport à celle
indiquée sur la plaque signalétique du moteur
- vérifier la continuité électrique des
enroulements et/ou de l'installation
- court-circuit partiel
Moteur ne démarre pas
24
- déséquilibre de phases
- vérifier la résistance des enroulements
à vide
- blocage mécanique
- ligne d'alimentation interrompue
Débloquer le frein et, hors tension moteur,
- vérifier à la main la libre rotation de l'arbre
- vérifier fusibles, protection électrique,
dispositif de démarrage, continuité électrique
en charge
- déséquilibre de phases
Hors tension :
- vérifier le sens de rotation (ordre des phases)
- vérifiez la résistance et la continuité
des enroulements
- vérifier la protection électrique
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
Guide de dépannage
Le frein ne desserre pas
Cause possible
Tension d'alimentation insuffisante :
Alimentation monophasée :
Compression exagérée des ressorts :
Le frein desserre mais l'élec
tro aimant est très bruyant :
Pression inégale des 3 ressorts :
Entrefer irrégulier, ou trop important :
Corps étranger dans l'entrefer :
Remède
la limite admissible de chute de tension est de
15 % de la tension nominale
phase coupée ; vérifier l'alimentation
desserrer les écrous de réglage 26 suivant la
procédure
le moteur étant en fonctionnement exercer une
pression à la main au niveau de chaque ressort
sur l'armature :
si le bruit diminue en poussant vers le moteur,
serrer légèrement le ressort correspondant
si le bruit diminue en poussant à l'opposé du
moteur, desserrer légèrement le ressort correspondant
les faces de l'armature et de l'électro-aimant ne
sont pas parallèles, ou trop éloignées ;
retoucher le réglage des écrous 24 et 31 (voir
procédures de réglage de l'entrefer)
démonter si nécessaire et nettoyer
Court-circuit à la mise sous
tension, déséquilibre des
phases, courant absorbé
exagéré :
Stator, frein :
vérifier les liaisons des bornes du stator et du
frein
vérifier le branchement du moteur (et du frein si
nécessaire)
Le frein desserre mais le
freinage est faible
Pression des ressorts insuffisante :
Pression des ressorts correcte :
procéder au réglage (selon procédure) et
vérifier l'usure des garnitures
vérifier l'usure des garnitures
vérifier l'état de surface de la couronne et du
flasque frein
nettoyer à la soufflette les poussières dues au
frottement
25
fr
Incident
Moteurs asynchrones
triphasés fermés à cage
type LSPX-FAP 2
12 - MOTEURS LSPX
Attention : avant toute intervention sur le
frein, il est indispensable de déconnecter le
moteur frein.
Réglage de l'entrefer
Le réglage de l'entrefer devient nécessaire dès que le
desserrage ne se fait plus normalement. L'entrefer se
mesure à l'arrêt, moteur non alimenté. Sa valeur optimale est comprise entre 5 et 7/10 millimètre (le frein doit
se desserrer en claquant franchement et l'armature rester collée sans vibration anormale).
• Visser les écrous (24) et dévisser les écrous (31) de
plusieurs tours.
• Reculer l'électroaimant (9) contre les écrous (31).
• Introduire dans l'entrefer ainsi agrandi une jauge plate
de 5/10.
• Plaquer l'électroaimant (9) contre l'armature (11) (jauge
interposée) en dévissant également les écrous (24), jusqu'à venir en contact avec l'électroaimant (9).
• Retirer la jauge, contrôler que l'entrefer est correct sur
toute la périphérie de l'électroaimant. Serrer et bloquer
alors les écrous (31).
Réglage du moment de freinage
• Freinage trop fort
Dévisser les 3 écrous de réglage (26) de 1/2 tour chacun. Faire un essai ; si le moment de freinage est encore
trop fort, recommencer l'opération.
• Freinage trop faible
Visser les 3 écrous de réglage (26) de 1/2 tour chacun.
Faire un essai ; si le moment de freinage est encore trop
faible, recommencer l'opération.
Démontage
• Couper l'alimentation. Ouvrir la boîte à bornes, repérer
les fils et leur position (alimentation du moteur et du
frein, sondes…).
• Débrancher les fils d'alimentation. Démonter le moteur
frein avec des outils appropriés (arrache-moyeu, arracheroulement, maillets en cuir ou plastique, clefs et tournevis
calibrés, pinces à circlips…).
• Enlever les écrous de fixation (41) du capot (39) et le
retirer.
• Dévisser et enlever les 3 écrous de fixation (31) et
l'écrou "Nylstop" (25).
• Retirer l'électroaimant (9), les écrous (24) et (26), les
ressorts (28) et l'armature (11).
• Le disque (15) peut alors être enlevé (repérer le sens de
montage).
• Nettoyer les pièces :
- à la soufflette uniquement pour les parties électriques
(ni solvants ni produits humides) ;
- au white spirit ou similaire pour les parties mécaniques ;
- au grattoir pour les emboîtements ;
- dégraisser si besoin les surfaces de frottement et garnitures.
• Changer les joints et vérifier l'état des roulements.
• Vérifier l'isolement du stator (> 5 mégohms).
26
• Repérer toutes les pièces défectueuses pour commande
de pièces de rechange.
Remontage
• Lubrifier légèrement les arbres et cages de roulements.
• Garnir de graisse les lèvres des joints d'étanchéité qui
seront remontés avec précaution (utiliser des douilles de
protection de rainure de clavette).
• Les emboîtements devant assurer une étanchéité
seront enduits d'une mince couche de pâte à joint.
• Remonter le disque (15) en respectant le sens de montage. Enfiler l'armature (11), les 3 ressorts (28).
• Visser les écrous (26), puis (24).
• Engager le câble d'alimentation du frein dans le trou de
passage.
• Enfiler l'électroaimant (9), les rondelles frein (32) puis
les écrous (31) et l'écrou "Nylstop" (25).
• Connecter les câbles de liaison sur la planchette à bornes en respectant les couleurs.
• Régler l'entrefer et le moment de freinage (voir procédure plus haut).
• Rebrancher tous les fils d'alimentation suivant les repérages faits avant démontage.
Vérifier le bon fonctionnement de l'ensemble avant remontage sur la machine.
Démontage du moteur
Après avoir démonté le frein :
• Enlever le circlips intérieur (17).
• Enlever le moyeu (16).
• Défaire les 4 vis de fixation (35).
• A l'aide d'un maillet en bois, enlever le flasque frein (8).
• Enlever le joint côté frein.
• Extraire le ventilateur (22) à l'aide d'un arrache-moyeu.
• Retirer les tiges de montage (5).
• Retirer les clavettes (60) et (19) ainsi que la goupille (43).
• Retirer le flasque avant (3).
• Récupérer la rondelle de précharge (33).
• Sortir l'arbre rotor et le flasque arrière en évitant de heurter le bobinage.
• Enlever le circlips intérieur (6).
• Enlever le flasque arrière.
Pour enlever les roulements, utiliser un arrache-roulements et éviter de heurter les portées de l'arbre.
Remontage du moteur
• Monter les roulements sur l'arbre moteur (ne pas oublier le circlips (6)).
• Monter le flasque arrière et mettre en place le circlips.
• Introduire le rotor dans le stator en prenant toutes les
précautions pour ne pas heurter le bobinage.
• Monter le flasque avant après avoir mis la rondelle de
précharge dans la cage du roulement.
• Mettre en place les tiges de montage et les serrer en
diagonale.
• Remonter le ventilateur.
• Remettre le joint côté frein à la graisse.
• Remettre le flasque frein, les 4 vis de fixation et les serrer correctement.
• Remettre le moyeu et son circlips de maintien.
Moteurs asynchrones
triphasés fermés
type LSPX-FAP 2
fr
Moteur frein FAP 2 pour LSPX 71 à 132
Nomenclature FAP 2
Rep.
Désignation
Qté
Rep.
Désignation
Qté
Rep.
Désignation
Qté
1
Carter et stator bobiné
1
19
Clavettes
2
39
Capot frein
1
2
Arbre rotor
1
20
Ecrous d'assemblage
4
41
Ecrous "Nylstop" + rondelles
3
3
Flasque avant
1
22
Ventilateur
1
43
Goupille ventilateur (ou clavette)
1
4
Roulement côté arbre
1
24
Ecrous de réglage de l'entrefer
3
44
Blocage ventilateur
1
5
Tiges d'assemblage
4
25
Ecrou de desserrage
1
46
Planchette à bornes frein
1
6
Circlips intérieur
1
26
Ecrous de réglage du moment (Mf)
3
48
Planchette à bornes moteur
1
7
Roulement côté frein
1
27
Tige de desserrage
1
49
Joint côté frein
1
8
Flasque frein
1
28
Ressorts de pression
3
50
Joints d'étanchéité (a et b)
2
9
Electroaimant
1
31
Ecrous de montage de l'électroaimant
3
51
Etanchéité de tige
1
10
Joint
1
32
Rondelles frein
3
52
Boîte à bornes moteur
1
11
Armature
1
33
Rondelle élastique (Borelly)
1
60
Clavette de bout d'arbre
1
15
Disque frein
1
35
Vis de fixation
4
61
Vis de bout d'arbre
1
16
Moyeu
1
38
Flasque d'adaptation
1
62
Rondelle de bout d'arbre
1
17
Circlips intérieur
1
27
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement