Mémo utlisation Deville Cedra turbo 2 40 Bois cheminée sol

Mémo utlisation Deville Cedra turbo 2 40 Bois cheminée sol
MANUEL D’EMPLOI ET D’ENTRETIEN
ET NOTES GENERALES SUR L’INSTALLATION
DE LA CHAUDIERE BOIS
CEDRA TURBO
Mod. CTX30-2
Mod. CTX40-2
Mod. CTX49-2
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
2
DEVILLE THERMIQUE
La société Deville Thermique décline toute responsabilité pour les éventuelles inexactitudes causées par erreur
de transcription ou d’impression. Elle se réserve aussi le droit de modifier ses produits si nécessaire et utile, sans
en compromettre les caractéristiques principales.
Toute reproduction totale ou partielle en vue de leur publication ou de leur diffusion par quelque moyen et sous
quelque forme que ce soit, même à titre gratuit, est strictement interdite sans autorisation écrite préalable à la
société Deville Thermique S.A.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
3
DEVILLE THERMIQUE
SOMMAIRE
1.
PREAMBULE ............................................................................................................................................................. 5
2.
DONNEES TECHNIQUES ET DIMENSIONS .............................................................................................................. 6
3.
TECHNOLOGIE DE LA GAZEIFICATION.................................................................................................................... 7
4.
COMPOSANTS PRINCIPAUX DE LA CHAUDIERE .................................................................................................... 7
4.1.
4.2.
4.3.
4.4.
4.5.
4.6.
4.7.
4.8.
4.9.
MAGASIN DU BOIS .................................................................................................................................................... 7
CREUSET ET GRILLE ................................................................................................................................................ 7
ZONE D’ECHANGE ET CATALYSATEURS ............................................................................................................... 7
BOITE A FUMEE ET VENTILATEUR .......................................................................................................................... 7
GROUPE DISTRIBUTION AIR .................................................................................................................................... 7
ECHANGEUR DE SECURITE .................................................................................................................................... 7
LOGEMENTS POUR SONDES .................................................................................................................................. 8
POMPE DE RECIRCULATION ................................................................................................................................... 8
ISOLATION ................................................................................................................................................................. 8
5.
INSTALLATION .......................................................................................................................................................... 9
5.1.
5.2.
5.3.
5.4.
5.5.
MISE EN PLACE ........................................................................................................................................................ 9
VUE ECLATEE CHAUDIERE .................................................................................................................................... 10
VASE D’EXPANSION ............................................................................................................................................... 11
RACCORDEMENT A LA CHEMINEE ....................................................................................................................... 11
RACCORDEMENT SOUPAPE DE DECHARGE THERMIQUE ................................................................................ 13
6.
TABLEAU DE COMMANDE ...................................................................................................................................... 14
6.1.
6.2.
6.3.
7.
7.1.
7.2.
7.3.
8.
8.1.
8.2.
8.3.
8.4.
9.
9.1.
9.2.
9.3.
9.4.
9.5.
SCHEMA ELECTRIQUE .............................................................................................................................. 14
BRANCHEMENTS ELECTRIQUES AU BORNIER ET MICRO-INTERRUPTEUR DE PORTE .............................. 15
DESCRIPTION DES COMPOSANTS DU BANDEAU DE COMMANDE ............................................................ 16
SCHEMAS HYDRAULIQUES.................................................................................................................................... 17
SCHEMA POUR CHAUDIERE CHAUFFAGE SEUL ................................................................................................. 17
SCHEMA CHAUFFAGE ET ECS PAR PREPARATEUR ............................................................................................ 17
SCHEMA CHAUFFAGE ET ECS PAR PREPARATEUR AVEC BALLON TAMPON ............................................. 18
MISE EN ROUTE DE LA CHAUDIERE ...................................................................................................................... 19
ALLUMAGE .............................................................................................................................................................. 19
CHARGEMENT ........................................................................................................................................................ 19
REGLAGE AIR COMBUSTION ................................................................................................................................. 20
PRECONISATIONS. ................................................................................................................................................. 20
ENTRETIEN DE LA CHAUDIERE ............................................................................................................................. 20
ENTRETIEN QUOTIDIEN ......................................................................................................................................... 21
ENTRETIEN HEBDOMADAIRE ................................................................................................................................ 21
ENTRETIEN MENSULE............................................................................................................................................ 21
ENTRETIEN EXTRAORDINAIRE ............................................................................................................................. 21
CONSOMMABLES ................................................................................................................................................... 21
10. PETIT GUIDE DE DEPANNAGE………………………………………….....................................................................................................22
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
4
DEVILLE THERMIQUE
1.
PREAMBULE
Cette notice technique fait partie intégrante de l’équipement de série de la chaudière et doit donc être remise
au client final. Lire attentivement le contenu de cette notice car elle fournit d’importantes indications sur la
sécurité d’installation, l’emploi et l’entretien de la chaudière. Ranger soigneusement cette notice et la
consulter au moindre doute.
L’installation doit être effectuée par des professionnels qualifiés ou par un centre SAV agréé en suivant les
instructions du fabricant en fonction des normes et réglementation en vigueur. Une erreur d’installation peut
provoquer des dégâts matériels ou des lésions corporelles pour lesquels le fabricant décline d’ores et déjà
toute responsabilité.
Vérifier le bon état de la chaudière. En cas de doute, ne pas mettre en route la chaudière et s’adresse au
fabricant. Ne pas disperser les éléments d’emballage dans l’environnement, ni les laisser à la portée des
enfants.
Avant toute intervention sur la chaudière (entretien, nettoyage), couper toujours l’arrivée de courant en
désactivant l’interrupteur principal.
En cas de panne ou dysfonctionnement de l’appareil ou de la chaudière, la débrancher et ne pas essayer de
la réparer. S’adresser exclusivement à un centre SAV agréé et prétendre l’utilisation de pièces de rechange
d’origine.
Le fabricant décline toute responsabilité contractuelle et extracontractuelle en cas de dégâts provoqués par
une erreur d’installation ou d’emploi et, quoi qu’il en soit, par la non observation des instructions contenues
dans cette notice.
La non observation des instructions contenues dans cette notice peut nuire au fonctionnement de la
chaudière ou de ses composants, et générer un risque pour la sécurité du client final, pour lesquels le
fabricant décline d’ores et déjà toute responsabilité
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
5
DEVILLE THERMIQUE
2. DONNEES TECHNIQUES ET DIMENSIONS
Légende :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Réglage air primaire
Réglage air secondaire
Regard contrôle flamme
Porte inférieure (foyer)
Porte supérieure (magasin bois)
Modulateur air comburant
Volet anti déflagrant
Moteur ventilateur
Portes arrière nettoyage boîte de fumées
A1
A2
A3
A4*
A5
A6
A7
A8
Refoulement installation
Retour installation
Vidange chaudière
Prises échangeur production sanitaire
Prises échangeur de sécurité
Prises logements sondes refoul. chaudière
Prises logements sondes retour chaudière
Raccord conduit fumée
Modèle
Puissance
au foyer
maxi.
kW
Puissance
utile
maxi.
kW
Puissance
utile
mini.
kW
Pression
maxi.
exercice
bar
CTX 30 2
34
29
16
4
435
310
530
0.20
510
95
0,10
0,3
CTX 40 2
50
41
27
4
435
310
630
0.30
530
115
0,08
0,4
CTX 49 2
60
48
33
4
435
310
730
0.40
550
135
0,10
0,6
Ouverture Profondeur
logement
chambre
chargement combustion
mm
mm
Volume
Poids
Contenance Pertes de Pertes de
chambre
chaudière chaudière
charge
charge
combustion
côté eau côté fumée
m3
kg
l
m C.E.
mm CE.
Modèle
A
mm
B*
mm
C
mm
D
mm
E
mm
F
mm
G
mm
A1,
A2
ø
A3, A4, A5, A6,
A7
ø
A8
ø
CTX 30 2
610
1250
1300
180
150
1060
50
1 ½”
½”
180
CTX 40 2
610
1350
1300
180
150
1060
50
1 ½”
½”
180
CTX 49 2 610 1450
*avec moteur monté
1300
180
150
1060
50
1 ½”
½”
180
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
6
DEVILLE THERMIQUE
3.
TECHNOLOGIE DE LA GAZEIFICATION
Le principe de fonctionnement de la chaudière CEDRA TURBO se base sur la gazéification (ou distillation)
du bois. Le combustible solide, situé dans le logement supérieur de la chaudière (magasin du bois), en
contact avec les braises produites sur la grille développe des gaz qui, en se mélangeant avec l’air comburant
(air primaire), créent un mélange combustible. Ce mélange est aspiré à travers les fentes de la grille dans la
zone inférieure du foyer (zone d’échange) où il donnera origine à la caractéristique “flamme renversée”.
En ne brûlant pas directement le bois, mais en exploitant les gaz qu’il contient, la gazéification permet une
exploitation totale du combustible solide, qui se traduit par un rendement élevé de combustion et un très
faible impact sur l’environnement en raison de l’absence d’imbrûlés et de substances nocives dans la fumée.
La chaudière CEDRA TURBO a été étudiée pour limiter au maximum les effets négatifs des condensats
acides. Le foyer est épais 8 mm et n’a pas de cordon de soudure dans la zone supérieure du magasin du
bois. En outre, la cloison arrière est protégée par une couche en béton réfractaire et n’est jamais en contact
avec de l’eau (cloison au sec).
4.
COMPOSANTS PRINCIPAUX DE LA CHAUDIERE
4.1.
MAGASIN DU BOIS
Il s’agit de l’endroit de la chaudière où s’effectue le chargement du bois. Ce magasin est situé dans la partie
supérieure de la chaudière.
4.2.
CREUSET ET GRILLE
Le creuset est situé dans la partie centrale de la chaudière, entre le magasin bois et la zone inférieure
d’échange. Il est en béton réfractaire et fendu longitudinalement au milieu pour y loger la grille. Cette
dernière est en acier inoxydable et sa fonction est d’accueillir les braises et de permettre le passage du gaz
combustible à travers les fissures centrales (repères 2, 3 dessin page 10).
4.3.
ZONE D’ÉCHANGE ET CATALYSEURS
En traversant la grille, le gaz du bois produit une flamme qui, en se développant vers le bas, lèche une pièce
en acier, appelé catalyseur supérieur.
En passant à travers une zone de haute température, la flamme favorise l’élimination des particules de
carbone restées imbrûlées. Les gaz de la combustion, en traversant la zone d’échange, libère de la chaleur
vers l’eau (repères 35, 36 dessin page 10).
4.4.
BOÎTE À FUMÉES ET VENTILATEUR
Après avoir libéré de la chaleur à l’eau, les gaz de la combustion sont recueillis dans la boîte à fumée située
au dos de la chaudière. La boîte à fumées loge le ventilateur qui aspire la fumée. Il a un axe horizontal et se
compose d’un moteur électrique et d’un rotor. Il se démonte facilement pour l’entretien, car il est fixé avec
des goujons à ailettes (repères 27- 31, dessin page 10).
4.5.
GROUPE DISTRIBUTION AIR
Le collecteur d’aspiration de l’air comburant est situé sur la façade de la chaudière, entre la porte supérieure
et inférieure. Le conduit d’admission est muni d’un clapet interne à gravité qui se ferme lorsque le ventilateur
s’arrête, et d’une guillotine externe à actionnement thermostatique.
L’air qui entre dans le collecteur se divise en air primaire et secondaire. L’air primaire va au magasin du bois
qui, en se mélangeant au gaz distillé crée le mélange combustible, qui brûle en traversant la grille. L’air
secondaire, en revanche, passe à travers le conduit situé sous la grille, et injecte de l’oxygène directement
dans la zone de formation de la flamme, en optimisant ainsi la combustion (repères 4-11, dessin page 10).
4.6.
ÉCHANGEUR DE SÉCURITÉ
La chaudière est équipée en série d’un échangeur de sécurité pour la partie à bois. Sa fonction est de
refroidir la chaudière en cas de surchauffe à travers une soupape de décharge thermique raccordée
hydrauliquement à l’entrée de l’échangeur (voir § 5.5). Il est constitué d’un serpentin en acier, dont l’entrée et
la sortie se trouvent au dos de la chaudière à bois (prises A5). L’élément sensible de la soupape de
décharge thermique doit être branché dans la prise A6.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
7
DEVILLE THERMIQUE
4.7.
LOGEMENTS POUR SONDES
Au dos de la chaudière ont aussi été prévus deux logements en haut côté refoulement équivalents (A6) et un
logement en bas côté retour équivalents (A7), tous avec un manchon de ½”. Ils servent à :
 contenir la gaine en cuivre qui logera les sondes des thermostats du tableau de commande,
 contenir les sonde pour le relevé de la température.
4.8.
POMPE DE RECIRCULATION et MODULE DE RELEVAGE
Une pompe de recirculation a été prévue pour réduire au minimum la
formation de condensats dans la chaudière à bois. Le circulateur doit être
raccordé hydrauliquement entre le raccord de refoulement (A1) et de retour
(A2), avec le flux dirigé de haut en bas.
Dans le cas de l’installation d’un module de relevage de température (avec ballon tampon); celui-ci sera
branché sur les connections de la pompe d’installation « PI » (dans le tableau de commande de la
chaudière) soit en série avec le thermostat fumées (en option). La pompe d’installation sera branchée dans
ce cas de manière autonome et éventuellement en série avec un thermostat d’ambiance (ou autre).
4.9.
ISOLATION
L’isolation de la chaudière CEDRA TURBO aspirée est assurée par une briquette en laine minérale d’une
épaisseur de 60 mm posée en contact avec le corps de la chaudière, protégé à son tour par le manteau
externe en panneaux d’acier laqué époxy.
Légende :
1
2
3
4
5
6
7
8
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
8
Réglage air primaire
Réglage air secondaire
Regard contrôle flamme
Porte inférieure (foyer)
Porte supérieure (magasin du
bois)
Modulateur air comburant
Clapet anti-déflagrant
Moteur ventilateur
DEVILLE THERMIQUE
5.
INSTALLATION
La chaudière CEDRA TURBO est une chaudière à combustible solide. Elle ne requiert donc pas de règles
d’installation particulières, sinon les dispositions de sécurité prévues par la législation en vigueur. Le local de
chaufferie doit être bien ventilé avec des orifices d’aération dont la superficie totale doit être au moins égale
2
à 0,5 m . Dans tous les cas, on doit s’assurer d’une bonne accessibilité autour de la chaudière avec un
espace libre minimum égal correspondant à la longueur de la chaudière. La porte du local doit pouvoir
s’ouvrir à 90°, sans rencontrer d’obstacles.
La chaudière peut être posée directement sur le sol car elle est munie d’un bâti autoporteur. Cependant en
présence d’un environnement très humide, il est préférable de prévoir un socle en béton. Une fois installée,
la chaudière doit être plane et stable de façon à atténuer les vibrations et le bruit.
5.1.
MISE EN PLACE
Les chaudières modèles CEDRA TURBO doivent être installées dans des locaux conformes aux
réglementations nationales en vigueur (se renseigner auprès des autorités locales compétentes).
Les dessins ci-dessous illustrent les distances à respecter pour la mise en place de la chaudière dans une
chaufferie.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
9
DEVILLE THERMIQUE
5.2.
VUE ECLATEE CHAUDIERE
Légende
1 Corps chaudière
2 Creuset
3 Grille en INOX
4 Béton porte centrale
5 Porte centrale
6 Joint porte centrale
7 Bride aspiration
8 Joint bride aspiration
9 Collecteur aspiration
10 Thermorégulateur à bulbe
11 Carter aspiration
12 Béton porte supérieure
13 Joint porte supérieure
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
14 Porte supérieure
15 Contreporte supérieure
16 Poignée porte
17 Pare-flamme
18 Béton porte inférieure
19 Joint porte inférieure
20 Porte inférieure
21 Verrouillage porte
22 Contreporte inférieure
23 Regard de flamme
24 Panneau supérieur
25 Flanc gauche chaudière
26 Flanc droite chaudière
10
27 Boîte à fumées
28 Clapet anti-déflagrant
29 Moteur ventilateur fumées
30 Bride ventilateur fumées
31 Ventilateur
32 Portes pour entretien
33 Heurtoir porte supérieure
34 Micro interrupteur de porte
35 Catalyseur supérieur
36 Catalyseur inférieur
37 Panneau arrière
38 tableau de commande
39 Porte latérale boîte à fumées
DEVILLE THERMIQUE
Creuset
5.3.
Grille en acier inoxydable
CTX 30 2 L=520
CTX 30 2 : 2 pièces de 180
CTX 40 2 L=620
CTX 40 2 : 3 pièces de 150
CTX 49 2 L=720
CTX 49 2 : 2 pièces de 180
+ 1 pièce de 150
VASE D’EXPANSION
Selon la réglementation en vigueur, toutes les installations hydrauliques comportant une chaudière à
combustible solide, doivent être équipées de vase d’expansion du type ouvert ou fermé.
Attention : le montage avec un vase d’expansion fermé sous pression est autorisé, à la stricte condition
d’équiper l’installation des éléments de sécurité nécessaires (soupape de pression 3 bar et soupape de
décharge thermique)
5.4.
RACCORDEMENT A LA CHEMINEE
5.4.1 : Conduit de cheminée :
La chaudière doit être obligatoirement raccordée à un conduit de cheminée.
Quelques préconisations générales :
La chaudière ne doit pas être raccordée à un conduit de cheminée desservant un autre appareil.
Un bon conduit de cheminée doit être construit en matériaux peu conducteurs de chaleur afin de limiter
son refroidissement :
o Il doit être absolument étanche, sans rugosité et stable.
o Il ne doit pas comporter de variations de section brusques : pente par rapport à la verticale inférieure
à 45°.
o Il doit déboucher à 0,4 m au moins au-dessus du faîte du toit et des toits voisins, et 8m minimum de
tout obstacle. Se reporter en tout état de cause au DTU 24.1.
o Les boisseaux doivent être montés parties mâles vers le bas afin d’éviter le passage de coulures de
condensats et de bistre à l’extérieur.
o Le conduit de cheminée ne doit pas comporter plus de deux dévoiements (c’est à dire plus d’une
partie non verticale). L’angle de ces dévoiements ne doit pas excéder 45° avec la verticale.
Il est fortement recommandé d’installer un té de purge pour recueillir la condensation. Il doit être
raccordé à l’égout.
5.4.2 : Conduit de raccordement :
Dans le cas où le conduit de raccordement comporte une partie horizontale, une pente de 5cm par mètre
vers le té de purge doit exister (ne jamais dépasser 2 mètres de partie horizontale).
Il convient également d’éviter le recours excessif aux coudes (2 au maximum).
En aucun cas le diamètre de raccordement du conduit ne doit être réduit par rapport à la buse de
raccordement de la chaudière.
Le conduit doit être visible sur tout son parcours et ramonable de façon mécanique. Sa dilatation ne doit
pas nuire à l’étanchéité des jonctions amont et aval ainsi qu’à sa bonne tenue mécanique et à celle du
conduit de cheminée. Sa conception et, en particulier, le raccordement avec le conduit de cheminée doit
empêcher l’accumulation de suie, notamment au moment du ramonage.
Il faut s’assurer que le tirage minimal est garanti pour le bon fonctionnement de la chaudière.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
11
DEVILLE THERMIQUE
Cas d’un conduit de cheminée existant :
L’installateur prend à son compte la responsabilité des parties existantes. Il doit vérifier l'état du conduit de
cheminée et y apporter les aménagements nécessaires pour son bon fonctionnement et la mise en
conformité avec la réglementation.
Ramoner le conduit de cheminée puis procéder à un examen sérieux pour vérifier :
. La compatibilité du conduit avec son utilisation.
. La stabilité.
. La vacuité et l’étanchéité.
Si le conduit de cheminée n'est pas compatible, réaliser un tubage à l'aide d'un procédé titulaire d'un Avis
Technique favorable ou mettre en place un nouveau conduit de cheminée.
Cas d’un conduit de cheminée neuf :
Utilisation des matériaux suivants : (liste non exhaustive)
. Boisseaux de terre cuite conformes à la NF EN 1806.
. Boisseaux en béton conformes à la NF P 51-321.
. Conduits métalliques composites conformes aux NF D 35-304 et NF D 35-303.
. Briques en terre cuite conformes à la NF P 51-301.
. Briques réfractaires conformes à la NF P 51-302.
L'utilisation de matériaux isolés d'origine permet d'éviter la mise en place d'une isolation sur le chantier,
notamment au niveau des parois de la souche.
Dépression de la cheminée:
Pour un fonctionnement correct, la dépression de la cheminée doit être de 2 mm CE, chaudière à la
température de consigne et ventilateur à l’arrêt. Il est fortement préconisé d’installer sur le conduit un
régulateur de tirage si la dépression est trop importante.
tirage insuffisant :
o risque d’extinction de la chaudière en période de ralenti.
o mauvais fonctionnement de la chaudière en marche normale.
o risque de légère déflagration dans le foyer d’échange.
tirage trop important
o risque de surchauffe de la chaudière en période de ralenti.
o consommation de bois excessive.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
12
DEVILLE THERMIQUE
5.5.
RACCORDEMENT SOUPAPE DE DÉCHARGE THERMIQUE
Légende :
A3
A5
A6
A7




Vidange chaudière
Échangeur de sécurité
Logements sondes refoulement
chaudière
Logement sonde retour chaudière
Raccorder la soupape de décharge thermique à l’une des deux prises A5.
Raccorder l'entrée de l’eau froide à la soupape de décharge thermique.
Raccorder le raccord A5 resté libre (eau chaude courante) à un tuyau de vidange.
Introduire le bulbe de la soupape de décharge thermique dans le logement A6 resté libre.
Nota : la soupape de décharge thermique pourrait aussi être placée sur la sortie de l’eau chaude courante,
mais cela n’amènerait aucun bénéfice du point de vue de la sécurité, avec en plus le risque que les
sédiments présents dans l’échangeur nuisent au bon fonctionnement de la soupape même.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
13
DEVILLE THERMIQUE
6.
TABLEAU DE COMMANDE
Légende :
1
Interrupteur général avec témoin
2
Interrupteur ventilateur
3
Interrupteur pompe installation
4
Témoin basse température
5
Témoin Ventilateur
6
Témoin Pompe
7
Thermostat de réglage chaudière TC
8
9
15
16
17
18
19
Thermomètre
Thermostat de sécurité à réarmement manuel TS
Thermostat temp. minimale pompe (interne) Tmin
Thermostat d’échange (interne) Tsca
Thermostat de sécurité (interne) Tmax
Relais temporisateur (interne) RT
Thermostat anti condensation (interne) TR
SCHEMA ÉLECTRIQUE
Attention : Câblage standard sans ballon tampon, une seule zone et sans ballon à accumulation E.C.S.
Légende :
I1
Interrupteur général avec témoin
I2
Interrupteur ventilateur
I3
Interrupteur pompe installation
MP
Micro-interrupteur porte de chargement
TC
Thermostat de réglage chaudière
TS
Thermostat de sécurité
Tmin Thermostat temp. mini. fonc. pompe
Tmax Thermostat anti-inertie thermique
Tsca Thermostat d’échange
TR
Thermostat anti-condensation
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
S1
S4
S5
S6
PI
PR
V
RT
TA
14
Témoin incorporé de I1
Témoin basse température
Témoin Ventilateur fumées
Témoin pompe
Pompe installation
Pompe de recyclage chaudière
Ventilateur fumées
Relais temporisateur
Chrono thermostat ambiant (option)
DEVILLE THERMIQUE
6.1
BRANCHEMENTS ELECTRIQUES AU BORNIER ET MICRO-INTERRUPTEUR DE PORTE
6.1.1
CONNEXION ELECTRIQUE
La chaudière doit être alimentée sous tension monophasée de 230 V -50Hz + terre au moyen d’un câble à
trois fils fourni.
Un interrupteur général bipolaire protégé par un fusible de 4 A est obligatoire.
En tout état de cause se reporter aux normes en vigueur NFC 15-100 installations électriques-règles.
Pour les raccordements électriques, se conformer aux schémas suivants
Pour la sécurité de l’utilisateur, la connexion de la chaudière à une prise de terre efficace est obligatoire.
Mettre la chaudière hors tension avant d’effectuer toute intervention d’entretien ou de contrôle.
BRANCHEMENT à EFFECTUER :
-
alimentation électrique générale (câble en attente à l’arrière)
alimentation électrique de la pompe installation (câble en attente à l’arrière avec connecteur)
alimentation électrique de la pompe de recyclage (câble en attente à l’arrière avec
connecteur)
alimentation du ventilateur (câble en attente à l’arrière avec fiche)
branchement du thermostat d’ambiance en option (dans le tableau de commande borne TA)
SCHEMA ELECTRIQUE DE RACCORDEMENT STANDARD
Attention : Câblage standard sans ballon tampon, une seule zone et sans ballon à accumulation E.C.S.
Si l’installation prévoit plus d’une zone et/ou le chargement d’un ballon E.C.S., il faut connecter les
différentes pompes à la sortie « PI » de la chaudière.
Respecter strictement cette indication.
Dans le cas de l’installation d’un module de relevage de température (avec ballon tampon); celui-ci sera
branché sur les connections de la pompe d’installation « PI » (dans le tableau de commande de la
chaudière) soit en série avec le thermostat fumées (en option). La pompe d’installation sera branchée dans
ce cas de manière autonome et éventuellement en série avec un thermostat d’ambiance (ou autre).
Le schéma suivant illustre les branchements d’une installation à une seule zone avec un ballon à
accumulation E.C.S. et sans ballon tampon (sans module de relevage).
Attention : Les branchements n’étant pas prévus dans le tableau de commande de la chaudière, il est
nécessaire de faire ses branchements dans un boitier électrique prévu à cet effet (non fourni).
Dans le cas de la non utilisation de l’un des câbles raccordés dans le tableau de commande, comme la
pompe de circulation ou de recyclage « PR », il sera nécessaire d’isoler électriquement son extrémité.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
15
DEVILLE THERMIQUE
Installation à une seule zone avec ballon ECS
Câble « PI »
déjà raccordé
Installation à réaliser
Le micro-interrupteur de porte
Branchement :
Le micro-interrupteur de porte est situé sur le flanc
droit (vue de face) de la chaudière.
Les branchements doivent être réalisés comme illustré
sur le schéma ci-contre.
6.2.
DESCRIPTION DES COMPOSANTS DU TABLEAU DE COMMANDE
Thermostat de réglage (TC)
N° 7 C’est le thermostat qui fixe la température de fonctionnement de la chaudière bois. Il agit directement
sur le ventilateur et sa plage de travail est établie par le fabricant entre 65°C et 85°C.
Thermostat de sécurité (TS)
N° 9 Sécurité à réarmement manuel. Il se déclenche à 100°C et désactive le ventilateur. Pour le réarmer, il
suffit de dévisser le capuchon noir de protection et d’appuyer à fond sur l’ergot rouge.
Thermostat de température minimale pompe installation (Tmin)
N° 15, à l’intérieur du tableau à droite. Il acquitte le fonctionnement de la pompe de l’installation lorsque la
température de la chaudière a atteint un niveau suffisant. Il est réglable avec un tournevis et il est taré à la
température de 60°C.
Thermostat d’échange (Tsca)
N° 16 Situé dans la partie droite supérieure de la bride, à l’intérieur du tableau, il est taré à 45°C, et il est
réglable avec un tournevis. Lors de l’allumage, ce thermostat vérifie si la chaudière a atteint la température
minimale de fonctionnement dans le temps établi par le relais temporisateur. En phase d’extinction de la
chaudière, il éteint le ventilateur, une fois que la température est descendue sous les 45°C.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
16
DEVILLE THERMIQUE
Thermostat température maxi. (Tmax)
N° 17 Situé dans la partie droite à l’intérieur du tableau, il est taré à 90°C. Il actionne la pompe de
l’installation lorsque la chaudière a atteint la température de 90°C, en by-passant le thermostat ambiant.
Thermostat anti condensation (TR)
N°19 Situé dans la partie gauche à l’intérieur du tableau, il est taré à 55°C. Il coupe l’alimentation de la
pompe de recyclage lorsque la température de retour d’eau de la chaudière est supérieure à 55°C
Relais temporisateur (RT)
N° 18 Il définit le temps à disposition de la chaudière pour atteindre la température minimale de
fonctionnement établie par le thermostat d’échange (Tsca). Il se déclenche à l’allumage et à l’extinction de la
chaudière, et il est réglé à 40 min.
Nota : Le relais temporisateur est réinitialisé à chaque ouverture et fermeture de la porte de chargement du
magasin du bois ou à chaque actionnement de l’interrupteur général du tableau de commande.
Thermostat ambiant (TA)
Le thermostat ambiant, s’il est prévu, doit être raccordé aux bornes 16-17 après avoir enlevé le shunt.
Lorsque la température ambiante souhaitée est atteinte, le ventilateur s’arrête et la chaudière fonctionne à la
puissance minimale.
Nota : Les pompes fonctionnent en fonction du type d’installation.
Micro-interrupteur porte (MP)
Le micro-interrupteur de la porte de chargement se déclenche à la fermeture de la porte pour actionner le
ventilateur. Le micro-interrupteur est déjà connecté sur la chaudière.
Ventilateur (V)
Le ventilateur des nouvelles chaudières CEDRA TURBO est constitué d’un moteur électrique pour hautes
températures.
7
SCHEMAS HYDRAULIQUES
Tous les schémas hydrauliques reportés dans cette notice sont purement indicatifs et doivent être garantis
par un bureau technique. Le fabricant, la société DEVILLE THERMIQUE, décline toute responsabilité en cas
de dégâts matériels ou de lésions corporelles provoqués par une erreur de projet de l’installation. Pour tout
schéma ne figurant pas dans cette notice, contacter le bureau technique de la société DEVILLE
THERMIQUE. La mise en place d’installations non-conformes ou non autorisées entraînera l’annulation de la
garantie.
Nota :

Pour le bon fonctionnement du générateur, l’installation d’une pompe de recirculation ou le module de
relevage est obligatoire afin de maintenir constante la température de la chaudière.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
17
DEVILLE THERMIQUE
7.1
7.2
SCHEMA INDICATIF POUR CHAUDIERE CHAUFFAGE SEUL
INSTALLATION CHAUFFAGE ET E.C.S. PAR PREPARATEUR
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
18
DEVILLE THERMIQUE
7.3. INSTALLATION CHAUFFAGE et ECS PAR PREPARATEUR AVEC BALLON TAMPON
3
ECS
2
3
3
17
EVACUATION EGOUT
3
18
E-1
3
4
8
1
1
21
16
5E-2
7
15
9
22
CEDRA DUO
CEDRA
TURBO
9
14
6
ENTREE
EAU
FROIDE
11
13
11
12
11
10
EVACUATION EGOUT
19
LÉGENDE :
1 : Échangeur de sécurité CEDRA DUO
2 : Préscomano 3 Bars
3 : Purgeur automatique
4 : Vanne de mélange 3 voies
5 : Émetteurs de chaleur
6 : Pompe circuit installation
7 : Module de relevage de température avec circulateur
8 : Vase d’expansion sous pression chauffage
9 : Clapet anti retour
10 : Réducteur de pression
11: Vanne d’isolement
20
12 : Traitement eau
EVACUATION EGOUT
13 : Disconnecteur
14 : Vidange
15 : Pot de décantation
16 : Soupape de sécurité de décharge thermique avec alimentation automatique
17 : Pompe de charge préparateur ECS
18 : Préparateur ECS
19 : Groupe de sécurité sanitaire
20 : Vase d’expansion sanitaire
21 : ballon tampon
22 : Option vanne déviatrice (non fournie)
Attention : Le module de relevage de température (avec ballon tampon) sera branché sur les connections de
la pompe d’installation « PI » (dans le tableau de commande de la chaudière) soit en série avec le
thermostat fumées (en option). La pompe d’installation sera branchée dans ce cas de manière autonome et
éventuellement en série avec un thermostat d’ambiance (ou autre) dans les règles de l’art.
Dans ce cas, on portera une attention particulière à la non utilisation du câble de la pompe de circulation ou
de recyclage « PR » raccordé dans le tableau de commande, il sera nécessaire d’isoler électriquement son
extrémité.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
19
DEVILLE THERMIQUE
8.
MISE EN ROUTE DE LA CHAUDIERE
Avant d’allumer la chaudière, vérifier si :
a) les pièces de la grille en inox sont logées correctement au milieu du creuset,
b) les catalyseurs sont bien positionnés, et précisément :
 si le catalyseur supérieur est bien appuyé contre la porte,
 si le catalyseur inférieur adhère bien à la cloison arrière,
c) l’installation est remplie d’eau et bien purgée,
d) les robinets sont ouverts et les pompes ne sont pas bloquées.
8.1.
ALLUMAGE
Fermer la porte inférieure, enclencher les interrupteurs 2 et 3 (ventilateur, pompe installation), alimenter le
bandeau de commande avec l’interrupteur 1. Placer au milieu du creuset, au-dessus de la grille en acier, des
brindilles de bois sec disposées en croix. Placer dessus du matériau facilement inflammable (éviter les trop
grandes bûches ou les formes carrées). Allumer le tout avec du papier journal. Fermer immédiatement la
porte du magasin bois.
Attention !
8.2.
Vérifier le verrouillage de la porte du magasin bois. En tournant la poignée, on doit entendre le
« clic » du micro-interrupteur de la porte.
CHARGEMENT
Charger le bois après que le lit de braises se soit formé. Ouvrir lentement la porte
du magasin du bois, pour laisser le temps au ventilateur d’aspirer la fumée
accumulée dans le magasin du bois. A l’aide du tisonnier de série, ouvrir
lentement le clapet antifumée et positionner uniformément les braises sur le
creuset. Charger ensuite le bois avec des bûches adaptées à la longueur que du
foyer.
Nota : respecter strictement cette indication. En effet, pour une bonne
combustion, il est indispensable que le bois descende uniformément.
Vérifier donc que la longueur des bûches, leur forme et le mode de
chargement n’empêchent pas la descente régulière du combustible. Les
bûches doivent être disposées longitudinalement, aucune bûche ne doit
être inclinée ou placée de travers.
Avant d’effectuer une nouvelle charge de bois, consommer le plus possible la
précédente. Effectuer une nouvelle charge lorsque le lit de braises dans le
magasin du bois aura atteint une épaisseur de 5 cm environ. Disposer le bois
comme indiqué plus haut.
Conseils utiles :
 les bûches trop longues ne tombent pas régulièrement et provoquent des vides,
 ouvrir lentement la porte du magasin du bois pour éviter les bouffées de fumée,
 pendant le fonctionnement, il est absolument interdit d’ouvrir la porte inférieure de la chaudière à bois,
 éviter (spécialement en basse saison) de trop charger la chaudière pour qu’elle ne reste pas trop
longtemps à l’arrêt avec le magasin rempli de bois.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
20
DEVILLE THERMIQUE
8.3.
REGLAGE AIR COMBUSTION
L’air de combustion pour la chaudière à bois afflue par le conduit d’aspiration situé derrière le modulateur de
l’air comburant (repère 6, dessin page 8). Le flux admis est ensuite convoyé vers deux canaux séparés
appelés “air primaire” et “air secondaire”.
L’air primaire détermine la puissance de la chaudière et donc la quantité de bois brûlée : plus d’air, plus de
puissance et donc plus de consommation. Pour régler l’air primaire, agir sur la vis de l’air primaire (repère 1,
dessin page 8) située sur le conduit d’admission de l’air. En la tournant à droite, elle se ferme et en la
tournant à gauche, elle s’ouvre. La quantité d’air primaire nécessaire à la combustion dépend
essentiellement de la qualité du bois brûlé : un bois bien sec, fendu en petites bûches, très inflammable,
requiert peu d’air primaire, tandis que du bois humide, en gros morceaux, requiert une plus grande quantité
d’air primaire. L’air secondaire sert à compléter la combustion en oxydant complètement la flamme. Pour le
régler, agir sur la vis de l’air secondaire (repère 2, dessin page 8) située sous le conduit d’admission de l’air.
La cendre déposée sur les catalyseurs ne devra contenir que peu de braises imbrûlées. Si l’air primaire est
en excès, les cendres contiendront des braises et de petits morceaux de charbon, la flamme est rapide,
sèche, bruyante et de couleur froide. Agir sur la vis de réglage pour diminuer l’air primaire. Si l’air primaire
est insuffisant, la flamme est lente, petite et ne lèche pas le catalyseur supérieur et la puissance sera
insuffisante.
Si la flamme est de couleur orange foncé, l’air secondaire est insuffisant, si elle est petite et bleue, l’air
secondaire est en excès.
La flamme est modulée avec le modulateur de l’air comburant (repère 6, dessin page 8). Ce dispositif ferme
progressivement l’entrée de l’air comburant au fur et à mesure de l’élévation de la température de la
chaudière. Pour un bon réglage du modulateur, vérifier si avec la chaudière froide, la distance entre le
modulateur et le conduit de l’air est de 2 cm au moins, tandis que lorsque la chaudière a presque atteint la
température définie par le thermostat de réglage, la distance doit être de 3-4 mm au moins. De cette façon, la
puissance fournie par la chaudière est régulée en fonction de la puissance absorbée par l’installation.
8.4.
PRECONISATIONS
Un bois trop humide (humidité > 25%) et/ou des charges disproportionnées (avec des séjours prolongés
conséquents dans le magasin) provoquent une formation importante de bistre dans le magasin.
Une fois par semaine, vérifier les cloisons en acier du magasin du bois. Elles doivent être recouvertes d’une
légère couche de goudron sec et opaque, avec des bulles tendant à se rompre et à se décoller. Si en
revanche le goudron est brillant et coulant, et du liquide apparaît en le grattant avec le tisonnier, cela signifie
qu’il faut absolument utiliser du bois plus sec et/ou réduire la quantité de la charge. Le condensat interne du
magasin du bois provoque la corrosion de l’acier, qui n’est pas couvert par la garantie, car engendrée par un
mauvais usage de la chaudière (bois humide, charges excessives, etc.).
La fumée qui circule dans la chaudière est riche de vapeur d’eau, par effet de la combustion et du
combustible imprégné d’eau. En contact avec des surfaces relativement froides (60° environ), la fumée se
condense et se mélange avec les autres résidus de la combustion pour donner origine à la corrosion des
surfaces métalliques. Vérifier fréquemment la présence de bistrage (liquide noirâtre sur le sol, derrière la
chaudière et dans la partie inférieure du brûleur). Dans l’affirmative, utiliser du bois plus sec, vérifier le
fonctionnement de la pompe de recyclage (si elle est prévue) et la température de la fumée. Augmenter la
température de consigne. La corrosion par condensation de la fumée n’est pas couverte par la garantie car
elle due à l’humidité du bois et à la conduite de la chaudière.
9.
ENTRETIEN DE LA CHAUDIERE





Avant toute opération d’entretien, il faut absolument couper l’arrivée de courant vers la chaudière et
attendre qu’elle ait atteinte la température ambiante.
Ne jamais vidanger l’eau de l’installation, sauf si cela est indispensable.
Vérifier régulièrement le bon état du dispositif et/ou du conduit d’évacuation de la fumée.
Ne jamais nettoyer la chaudière avec des liquides inflammables (essence, alcool, solvants, etc.).
Ne jamais entreposer des matériaux inflammables dans la chaufferie.
Un entretien soigné est toujours synonyme d’économie et de sécurité.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
21
DEVILLE THERMIQUE
9.1.


9.2.
ENTRETIEN HEBDOMADAIRE




9.3.
Nettoyer le magasin du bois en éliminant tout résidu de combustion.
A l’aide d’un hérisson, nettoyer les passages de la zone d’échange (clapet inférieur).
Enlever la cendre de la boite de fumées à travers les portes latérales.
Vérifier si la grille n’est pas obturée et la nettoyer en cas de besoin.
ENTRETIEN MENSUEL


9.4.
ENTRETIEN QUOTIDIEN
A l’aide de l’outil de série prévu à cet effet, faire tomber le lit de braises à travers les fentes de la
grille afin de ne pas obturer cette dernière. Cette opération prévient le dysfonctionnement de la
chaudière et la surchauffe de la grille, et donc son usure précoce.
Enlever la cendre de la zone des catalyseurs.
Eliminer les dépôts sur les pales du ventilateur avec de l’air comprimé ou une brosse douce.
Procéder toujours délicatement, même en cas de dépôts tenaces, afin de ne pas déplacer le groupe
ventilateur, car cela rendrait son fonctionnement plus bruyant et moins performant.
Lubrifier le roulement du carter moteur.
ENTRETIEN ANNUEL


9.5.
A la fin de chaque saison de
chauffe, effectuer un nettoyage
complet de la chaudière à bois,
en vidant toute la cendre du
magasin du bois. Si la chaudière
n’est pas utilisée pendant l’été,
laisser les portes fermées.
Nettoyer le groupe de distribution
air, son logement et les conduits
de l’air secondaire en éliminant
les résidus de bois, le goudron et
la suie qui se sont déposés
pendant
le
fonctionnement
hivernal.
Nettoyer
soigneusement les conduits de
l’air secondaire avec un hérisson
doux (voir schéma ci-contre).
CONSOMMABLES
La grille est en acier inoxydable, matériau très résistant aux hautes températures et à l’acidité des gaz de
combustion. Sa durabilité dépens à la température de travail (qui dépend à son tour du type de bois, de
l’humidité, du pouvoir calorifique du bois, de la température de travail de la chaudière, des arrêts plus ou
moins fréquents de la chaudière, du contenu en acide acétique du bois, etc.), à l’acidité de la flamme, à
l’entretien de la zone grille et au bon fonctionnement de toute la chaudière.
Elle est considérée comme un consommable car soumise à l’usure et n’est donc pas couverte par la
garantie.
Font aussi partie des pièces d’usure les catalyseurs et le ventilateur.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
22
DEVILLE THERMIQUE
10.
PETIT GUIDE DE DEPANNAGE
Problème
Le ventilateur ne fonctionne pas
Causes probables
a) chaudière à température
b) température de chaudière trop
élevée
c) micro-interrupteur de by-pass
au point mort
d) basse
température
en
chaudière pendant une durée
supérieure
au
temps
programmé sur le relais
temporisateur
Solutions
a) tarer plus haut le thermostat
d’exercice
b) appuyer sur le bouton de
réarmement manuel du TS
c) visser à fond la manette du
magasin du bois
d) ouvrir le magasin du bois et
recommencer l’allumage
La chaudière a tendance à
s’éteindre avec formation d’une
voûte de bois imbrûlé dans le
a) la grille est obturée
magasin.
b) air primaire insuffisant
Le redémarrage est long et la
flamme a des difficultés à se
former.
a) nettoyer la grille
b) augmenter l’air primaire
La flamme est trop rapide,
bruyante et produit beaucoup de
cendre blanche et noire. La
chaudière consomme trop.
a) Excès d’air primaire.
a) Diminuer l’air primaire.
La flamme est courte, et lente, la
puissance est basse, le réfractaire
de la porte inférieure est noirci.
a) air primaire insuffisant
a) Augmenter l’air primaire.
La chaudière produit trop de bistre
dans le magasin du bois.
a) Utiliser du bois plus sec
a) Combustible trop humide
b) Régler le thermostat de
b) Température chaudière trop
consigne à une température de
basse.
75 - 80°C
c) Arrêts trop longs avec magasin c) Proportionner la quantité de
du bois plein.
bois chargée aux besoins
effectifs.
Le ventilateur de fumées ne
s’arrête jamais, et la chaudière
n’atteint pas la température
prévue.
Condensat
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
a) Chaudière encrassée.
b) Pompes pas branchées.
c) Mauvais chargement du
combustible.
a) Nettoyer soigneusement la
chaudière.
b) Brancher les pompes au
tableau de commande.
c) Charger le bois de façon à
mieux remplir le magasin, sans
créer de vides.
Température eau chaudière basse
a) Augmenter température
b) Vérifier la conduite d’eau
23
DEVILLE THERMIQUE
Problème
Causes probables
a) Air dans le circuit
b) Bois avec faible pouvoir
calorifique
c) Installation surdimensionnée
Les radiateurs ne chauffent pas
bien
Tirage insuffisant
a) Conduit de fumées inadapté.
b) Dimensionnement des prises
d’air non conforme.
c) Prises d’air fermées.
Solutions
a) Purger plusieurs fois les
radiateurs pour éliminer
complètement l’air dans le
circuit.
b) Utiliser du bois sec avec un bon
pouvoir calorifique
(3500Kcal/kg environ).
c) Augmenter la température
d) Intégrer d’autres sources
d’énergie
a) Encrassement ou mauvais
emplacement de la cheminée.
b) Revoir la dimension des prises
d’air.
c) Ouvrir les prises d’air.
Il est conseillé de s’adresser à un SAV agréé, quelque soit le type de problème.
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
24
DEVILLE THERMIQUE
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
25
DEVILLE THERMIQUE
IMPORTANT !
Pour bénéficier de la garantie, remplir les certificats de garantie joints et retourner un exemplaire à
l’adresse ci-dessous :
LE FABRICANT DECLINE TOUTE RESPONSABILITE EN CAS DE DEGATS A DES PERSONNES,
ANIMAUX OU BIENS PROVOQUES PAR LA NON-OBSERVANCE DES INSTRUCTIONS
CONTENUES DANS CE MANUEL.
DEVILLE THERMIQUE
ZAC LES MARCHES DU RHONE EST
69720 SAINT LAURENT DE MURE
www.devillethermique.com
NOTICE-CEDRA-TURBO-II-V2-09-09-2010
26
DEVILLE THERMIQUE
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement