Premiers pas avec Ubuntu 14.04

Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Copyright © 2010–2015 par l’équipe du manuel Ubuntu. Certains droits
réservés. c b a
Ce document est publié sous licence Creative Commons Paternité Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé (CC BY-SA 3.0).
Pour avoir une copie de cette licence, consultez Annexe A, visitez le site
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr ou écrivez à Creative Commons, 171 Second Street, Suite 300, San Francisco, California,
94105, USA.
Premiers pas avec Ubuntu 14.04 peut être téléchargé gratuitement à partir de http://ubuntu-manual.org/?lang=fr ou acheté sur http://ubuntumanual.org/buy/gswu1404e2/fr. Une édition imprimée de ce livre peut
être commandée à un prix couvrant les coûts d’impression et d’expédition.
Nous vous autorisons et même vous encourageons à distribuer des copies
de ce livre à vos collègues, vos amis, aux membres de votre famille et à
toute autre personne qui pourrait être intéressée.
http://ubuntu-manual.org/?lang=fr
Deuxième édition
Numéro de révision : 59
Date de révision : 2015-02-22 17:30:29 -0600
Sommaire
Avant-propos 5
Bienvenue 5
Philosophie Ubuntu 6
Bref historique d’Ubuntu 6
Ubuntu est-il fait pour vous ? 7
Coordonnées 8
À propos de l’équipe 8
Conventions utilisées dans ce livre 9
1
Installation 11
Obtenir Ubuntu 11
Essai d’Ubuntu 12
Installation d’Ubuntu— Démarrage
Fin de l’installation 18
13
2
Le bureau Ubuntu 21
Compréhension du bureau Ubuntu 21
Unity 21
Le lanceur 23
Le tableau de bord 24
Espaces de travail 26
Gestion des fenêtres 26
Raccourcis clavier d’Unity 28
Parcourir les fichiers de votre ordinateur 28
Gestionnaire de fichiers Fichiers 29
Recherche de fichiers et dossiers sur votre ordinateur 33
Personnalisation de votre bureau 33
Accessibilité 35
Options de session 36
Obtenir de l’aide 37
3
Travailler avec Ubuntu 39
Toutes les applications dont vous avez besoin 39
Se connecter 41
Naviguer sur le Web 48
Lecture et rédaction de courriels 58
Utiliser une messagerie instantanée 63
Visionner et modifier des photos 67
Regarder des vidéos et des films 71
Écoute audio et musique 72
Gravure de cd et de dvd 77
Travailler avec documents, feuilles de calcul et présentations 80
4
Matériel 83
Utilisation de vos périphériques 83
Identification du matériel 83
Affichages 83
Connexion et utilisation de l’imprimante
Son 87
Utilisation d’une webcam 88
85
4 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Numérisation de textes et d’images 88
Clavier et souris 89
Autres périphériques 90
5
Gestion des logiciels 93
Gestion des logiciels dans Ubuntu 93
Utilisation de la Logithèque Ubuntu 94
Gestion de logiciels supplémentaires 98
Installation manuelle d’un logiciel 101
Mises à jour et mises à niveau 102
6
Pour aller plus loin 105
Ubuntu pour les utilisateurs avancés 105
Introduction au terminal 105
Structure du système de fichiers d’Ubuntu 107
Sécurisation d’Ubuntu 108
Pourquoi Ubuntu est sûr 109
Concepts de sécurité de base 109
Utilisateurs et groupes 110
Mises à jour système 113
Pare-feu 113
Chiffrement 114
Exécuter des programmes Windows sur Ubuntu
114
7
Dépannage 121
Résolution des problèmes 121
Guide de dépannage 121
Obtenir plus d’aide 126
8
En apprendre plus 127
Que puis-je faire d’autre avec Ubuntu ? 127
Logiciels libres 127
Familles de distributions 128
Choisir entre Ubuntu et ses dérivés 128
Trouver de l’aide et de l’assistance supplémentaire 130
La communauté Ubuntu 132
Contribuer 133
A
Licence 135
Creative Commons Attribution–ShareAlike 3.0 Legal Code
Creative Commons Notice 141
Glossaire 143
Remerciements 147
Index 149
135
Avant-propos
Bienvenue
Bienvenue dans Premiers pas avec Ubuntu, guide à l’intention des
nouveaux utilisateurs d’Ubuntu.
Notre but est de présenter les bases d’Ubuntu (telles que l’installation
et l’utilisation du bureau) ainsi que la gestion logicielle et matérielle, l’utilisation de la ligne de commande et la sécurité. Ce guide est conçu pour
être simple, avec des instructions pas-à-pas et de nombreuses captures
d’écran, vous permettant ainsi de découvrir le potentiel de votre nouveau
système Ubuntu.
Canonical publie de nouvelles versions d’Ubuntu tous les six mois, une
version sur quatre est dite de « support à long terme » (lts). Chaque version d’Ubuntu possède un numéro de version qui se compose de l’année
et du mois de sa publication, et d’un nom de code allitératif utilisant un
adjectif et un animal. Les noms de code sont en ordre alphabétique consécutif, ce qui permet de déterminer rapidement quelle version est la plus
récente. Ubuntu 14.04 (nom de code Trusty Tahr) est considérée comme
une version LTS. Elle est prise en charge par Canonical avec des correctifs et des mises à niveau pendant cinq ans. La version lts précédente est
Ubuntu 12.04 (Precise Pangolin) et bénéficie d’une prise en charge pendant cinq ans (jusqu’en avril 2017). Chaque fois qu’une nouvelle version
d’Ubuntu sera publiée, nous incorporerons les mises à jour et les changements dans notre guide et une nouvelle version sera disponible à l’adresse
http://www.ubuntu-manual.org.
Premiers pas avec Ubuntu 14.04 n’est pas destiné à être un mode d’emploi complet d’Ubuntu. C’est un guide de démarrage rapide qui vous apprendra à prendre en main votre ordinateur facilement, sans vous soucier
des détails techniques. Avec l’aide de ce guide, les nouveaux utilisateurs
devraient s’habituer rapidement à l’environnement de bureau Unity. Unity
inclut le lanceur, le tableau de bord, le hud (affichage tête haute), des indicateurs et un système d’affichage de notifications à l’écran (osd). Toutes
ces caractéristiques seront décrites dans ce guide.
Pour des informations plus détaillées sur la manière d’utiliser Unity
et le bureau Ubuntu, consultez le Guide du bureau Ubuntu, qui peut être
obtenu de l’une des façons suivantes :
‣ dans le tableau de bord, saisissez aide ;
‣ Dans la zone des indicateurs, cliquez sur Indicateur de session ‣ Aide
Ubuntu.
‣ allez sur https://help.ubuntu.com, Ubuntu 14.04 ‣ Ubuntu Desktop
Help.
Internet est aussi une excellente ressource. Par exemple, sur http://doc.
ubuntu-fr.org/, vous trouverez de la documentation sur la façon d’installer
et d’utiliser Ubuntu, et sur les forums Ubuntu, http://forum.ubuntu-fr.org/
et Ask Ubuntu, http://askubuntu.com, vous trouverez les réponses à de
nombreuses questions liées à Ubuntu.
Si vous recherchez une information qui ne se trouve pas dans le présent manuel, vous la trouverez probablement dans l’un de ces endroits.
Nous ferons de notre mieux pour inclure les liens vers de l’aide détaillée
partout où cela est possible.
Vous trouverez plus d’informations à propos
de la documentation Ubuntu au Chapitre 8 : En
apprendre plus.
6 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Philosophie Ubuntu
Le terme « Ubuntu » est un concept africain traditionnel provenant
des langages bantous du sud de l’Afrique. Il peut être décrit comme un
moyen de se connecter aux autres personnes vivant au sein d’une même
communauté, où vos actions affectent l’humanité entière. Ubuntu est
plus qu’un système d’exploitation : c’est une communauté d’individus
qui se rassemblent bénévolement pour collaborer sur un projet logiciel
international qui a pour but d’offrir la meilleure expérience utilisateur
possible.
Certains se demandent parfois comment
prononcer Ubuntu. Chaque « U » se prononce
de la même manière que dans le mot tout.
La promesse d’Ubuntu
‣ Ubuntu sera toujours gratuit, ainsi que ses versions pour les entreprises
et ses mises à jour de sécurité.
‣ Ubuntu est accompagné d’un support commercial de Canonical et de
centaines de prestataires dans le monde.
‣ Ubuntu propose les meilleures traductions et la meilleure accessibilité
que la communauté des logiciels libres puisse offrir.
‣ Les principales applications d’Ubuntu sont gratuites et leurs sources
sont disponibles. Nous souhaitons que vous utilisiez des logiciels gratuits et libres, que vous les amélioriez et en parliez autour de vous.
Bref historique d’Ubuntu
Ubuntu a été conçu en 2004 par Mark Shuttleworth, un brillant entrepreneur sud-africain, et sa société Canonical. Shuttleworth a reconnu la
puissance de Linux et du logiciel ouvert, mais il est aussi conscient de ses
faiblesses qui en ont empêché l’utilisation grand public.
Shuttleworth annonça des intentions claires quant au traitement de
ces faiblesses et la création d’un système facile à utiliser, complètement
libre (voir Chapitre 8 : En apprendre plus pour la définition intégrale de
« libre »), et qui puisse rivaliser avec d’autres systèmes d’exploitation
courants. Avec le système Debian comme base, Shuttleworth commença
à élaborer Ubuntu. Avec ses propres fonds pour commencer, les cd d’installation furent gravés et expédiés à travers le monde à coût nul pour les
destinataires. Ubuntu s’est rapidement diffusé, sa communauté s’est vite
étendue, et bientôt Ubuntu devint la distribution Linux disponible la plus
populaire.
Avec plus de personnes que jamais travaillant sur le projet, ses fonctionnalités de base et la prise en charge matérielle ne cessent de s’améliorer, et Ubuntu a attiré l’attention de grandes organisations à travers le
monde.
Alors que les grandes organisations trouvent souvent pertinent de
payer pour des services d’assistance, Shuttleworth a promis que le système Ubuntu sur PC sera toujours gratuit. Ubuntu est installé sur une
estimation de 2% des ordinateurs dans le monde. Cela représente des
dizaines de millions d’utilisateurs à travers le monde, et le nombre augmente chaque année. Dans la mesure où il n’existe pas d’enregistrement
obligatoire, le pourcentage d’utilisateurs d’Ubuntu doit être considéré
comme une estimation.
Qu’est-ce que Linux ?
Ubuntu est basé sur Linux, qui fait partie de la famille des systèmes
Unix. Unix est l’un des plus anciens types de système d’exploitation, et
Pour en apprendre plus sur Canonical,
consultez http://www.canonical.com.
Debian est le système d’exploitation Linux sur
lequel Ubuntu est basé. Pour plus d’informations visitez http://www.debian.org/.
Pour toute information sur Ubuntu Édition
Serveur, et comment vous pouvez l’utiliser
dans votre société, visitez http://doc.ubuntufr.org/serveur (en Français) ou http://www.
ubuntu.com/business/server/overview (en
Anglais).
Avant-propos 7
avec Linux, il a apporté fiabilité et sécurité aux applications professionnelles pendant près d’un demi-siècle. Beaucoup de serveurs dans le monde
stockant des données pour le compte de sites Web populaires (tels YouTube ou Google) fonctionnent grâce à des variantes de Linux ou Unix.
Android, système bien connu pour smartphones, est une variante de Linux ; les ordinateurs embarqués des voitures fonctionnent généralement
sous Linux. Même le système os x d’Apple est basé sur Unix. Le noyau
Linux se décrit bien comme étant le cœur, ou presque le cerveau, du système d’exploitation Ubuntu.
Le noyau Linux est le contrôleur du système d’exploitation ; il est responsable de l’allocation de la mémoire et du temps processeur. Il peut
également être considéré comme le programme qui gère toutes les applications sur l’ordinateur.
Alors que les environnements de bureau graphiques modernes ont généralement remplacé les interfaces en lignes de commandes des premiers
temps, la ligne de commande peut toujours être une méthode rapide et
efficace pour réaliser nombre de tâches. Voir Chapitre 6 : Pour aller plus
loin pour plus d’informations, et Chapitre 2 : Le bureau Ubuntu pour en
apprendre plus sur GNOME et d’autres environnements de bureau.
Dès le début, Linux a été conçu en gardant à l’esprit la sécurité et la
compatibilité matérielle. Il est à présent un des systèmes d’exploitation
basés sur Unix les plus populaires. Un des atouts de Linux est qu’il est
incroyablement flexible et peut être configuré pour tourner sur à peu
près n’importe quel équipement — des plus petits micro-ordinateurs et
téléphones cellulaires jusqu’aux plus grands super-calculateurs. Unix
était intégralement basé sur des lignes de commandes, jusqu’à ce que les
interfaces utilisateur graphiques (gui) commencent à émerger en 1973
(par comparaison, Apple a sorti Mac os dix ans plus tard et Microsoft a
publié Windows 1.0 en 1985).
Les toutes premières interfaces étaient difficiles à configurer, poussives
et généralement utilisées seulement par des programmeurs chevronnés
en informatique. Cependant, dans la dernière décennie, les interfaces
utilisateur graphiques se sont grandement améliorées en termes de performances, de fiabilité et d’apparence. Ubuntu est une des nombreuses
distributions Linux différentes.
Ubuntu est-il fait pour vous ?
Les nouveaux utilisateurs d’Ubuntu peuvent trouver qu’il faut un
certain temps pour s’habituer lors de l’essai d’un nouveau système d’exploitation. Vous remarquerez sans aucun doute de nombreuses similarités
entre Microsoft Windows et Apple os x ainsi que quelques différences.
Les utilisateurs d’Apple os x sont plus susceptibles de noter des similarités
en raison du fait qu’Apple os x et Ubuntu proviennent d’Unix. L’environnement Unity, qui est celui par défaut dans Ubuntu, est un concept
totalement novateur, qui nécessite un peu d’exploration pour s’y habituer.
Voir Chapitre 2 : Le bureau Ubuntu pour plus d’information sur l’environnement Unity.
Avant de décider si Ubuntu vous convient ou pas, nous vous conseillons
de prendre votre temps afin de vous familiariser avec la manière dont les
choses se présentent sous Ubuntu. Vous devriez remarquer que certaines
choses sont différentes. Aussi, nous vous suggérons de prendre en compte
les éléments suivants :
Ubuntu est communautaire. C’est-à-dire qu’Ubuntu est développé, écrit et
maintenu par la communauté. De ce fait, il est peu probable que vous
Pour en apprendre plus sur les distributions
Linux, voir Chapitre 8 : En apprendre plus.
8 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
trouviez une assistance technique dans votre magasin d’informatique
local. Heureusement, la communauté derrière Ubuntu est là pour vous
aider. De nombreux didacticiels, manuels et articles sont disponibles,
tout comme des utilisateurs prêts à aider les débutants depuis des forums Internet ou sur des canaux Internet Relay Chat (irc). Par ailleurs,
nous avons inclus un chapitre « Dépannage » Chapitre 7 : Dépannage
vers la fin de ce manuel.
De nombreuses applications conçues pour Microsoft Windows ou Apple os
x ne fonctionnent pas sur Ubuntu. Pour la grande majorité des tâches
informatiques quotidiennes, vous trouverez des applications alternatives appropriées disponibles dans Ubuntu. Cependant, de nombreuses
applications professionnelles (telles que Adobe Creative Suite) ne sont
pas conçues pour fonctionner avec Ubuntu. Si vous dépendez d’un logiciel commercial qui n’est pas compatible avec Ubuntu, mais souhaitez
tout de même essayer Ubuntu, vous pouvez envisager le dual-boot.
Par ailleurs, certaines applications développées pour Windows fonctionnent sur Ubuntu avec un programme nommé Wine. Pour plus
d’informations à propos de Wine, voir Chapitre 6 : Pour aller plus loin.
De nombreux jeux commerciaux ne fonctionnent pas avec Ubuntu. Si vous
êtes un joueur invétéré, alors Ubuntu n’est peut-être pas pour vous.
Les développeurs de jeux conçoivent généralement leurs jeux pour
le marché le plus large. Puisque la part de marché d’Ubuntu n’est pas
aussi substantielle que celle de Microsoft Windows ou d’Apple os x,
peu de développeurs de jeux allouent des ressources pour rendre leurs
jeux compatibles avec Linux. Si vous appréciez simplement de jouer
de temps en temps, il existe de nombreux jeux de grande qualité qui
peuvent être simplement installés depuis la Logithèque Ubuntu. Un
grand nombre de jeux sont également disponibles sur http://store.
steampowered.com/browse/linux/.
Coordonnées
Un grand nombre de contributeurs ont consacré leur temps à ce projet.
Si vous remarquez une quelconque erreur ou si vous pensez que quelque
chose a été oublié, n’hésitez pas à nous contacter. Nous faisons tout notre
possible pour que ce manuel soit à jour, instructif et professionnel. Vous
trouverez ci-après les modalités de contact :
‣
‣
‣
‣
Site internet : http://www.ubuntu-manual.org/?lang=fr
Retours et commentaires des lecteurs : feedback@ubuntu-manual.org
irc : #ubuntu-manual sur le serveur freenode.net
Rapports d’anomalies : https://bugs.launchpad.net/ubuntu-manual/
+filebug
‣ Liste de diffusion : ubuntu-manual@lists.launchpad.net
À propos de l’équipe
Notre projet est un effort libre et bénévole afin de créer et de maintenir
une documentation de qualité pour Ubuntu et ses dérivés.
Vous voulez aider ?
Nous sommes toujours à la recherche de personnes talentueuses avec
qui travailler, et, du fait de la taille du projet, nous avons la chance de
pouvoir satisfaire un large éventail de compétences :
Pour en savoir plus sur l’installation d’Ubuntu
à côté d’un autre système d’exploitation
(dual-boot), voir Chapitre 1 : Installation.
Voir Chapitre 5 : Gestion des logiciels pour en
apprendre plus sur la Logithèque Ubuntu.
Avant-propos 9
‣
‣
‣
‣
‣
‣
‣
‣
‣
Auteurs et rédacteurs
Programmeurs (Python ou TEX)
Concepteurs de l’interface utilisateur
Concepteurs de pages et d’icônes
Organisateurs d’événements et personnes inventives
Testeurs
Créateurs Web et développeurs
Traducteurs et preneurs de captures d’écran
Rapporteurs d’anomalies et trieurs
Pour savoir comment participer, veuillez visiter http://ubuntu-manual.
org/getinvolved/?lang=fr.
Conventions utilisées dans ce livre
Les conventions typographiques suivantes sont utilisées dans ce manuel :
‣ Les intitulés de boutons, éléments de menu et autres éléments d’interface graphique sont en caractères gras.
‣ Les séquences de menu sont quelquefois composées comme Fichier ‣
Enregistrer Sous…, ce qui signifie « Choisir le menu Fichier, puis
sélectionner Enregistrer Sous… ».
‣ Les polices monospace sont utilisées pour les textes que vous saisissez
dans l’ordinateur, les textes que l’ordinateur affiche (comme dans un
terminal) et pour les raccourcis clavier.
1 Installation
Obtenir Ubuntu
Avant de commencer à utiliser Ubuntu, vous aurez besoin de vous
procurer une copie de l’image d’installation d’Ubuntu au format dvd ou
usb. Pour ce faire, certaines options sont détaillées ci-dessous.
Plusieurs entreprises (comme Dell ou System76) vendent des ordinateurs avec Ubuntu
pré-installé. Si Ubuntu est déjà installé sur
votre ordinateur, vous pouvez poursuivre au
Chapitre 2 : Le bureau Ubuntu.
Configuration minimale
Si vous n’êtes pas certain de son fonctionnement sur votre ordinateur,
le Live dvd est un excellent moyen de le tester. Vous trouverez ci-dessous,
la liste des pré-requis techniques que votre ordinateur doit satisfaire au
minimum :
‣
‣
‣
‣
‣
‣
Processeur 1 GHz x86 (Pentium 4 ou mieux) ;
1 Go de mémoire (ram) ;
5 Go d’espace disque (au moins 15 Go est recommandé) ;
Prise en charge de la vidéo avec une capacité de résolution de 1024×768 ;
Support audio ;
Une connexion internet (fortement recommandée, mais pas obligatoire).
Télécharger Ubuntu
La méthode la plus simple et la plus courante pour se procurer Ubuntu
est de télécharger l’image dvd d’Ubuntu directement depuis http://www.
ubuntu.com/download. Choisissez la manière dont vous voulez installer
Ubuntu :
‣ Le télécharger et l’installer
‣ L’essayer depuis un dvd ou une clé usb
Télécharger et installer / Essayer depuis un DVD ou une clé USB
Pour les options Téléchargement et installation, ou Essai à partir d’un
dvd ou d’une clé usb, choisissez la version 32 bits ou 64 bits (32 bits est
recommandé pour la plupart des utilisateurs), puis cliquez sur « Démarrer
le téléchargement ».
32 bits contre 64 bits
Ubuntu et ses dérivés sont disponibles en deux versions : 32 bits et 64
bits. Cette différence a trait à la façon dont les ordinateurs traitent l’information. Les ordinateurs capables d’exécuter des logiciels 64 bits peuvent
traiter plus d’informations que les ordinateurs exécutant des logiciels 32
bits ; cependant, les systèmes 64 bits nécessitent plus de mémoire pour ces
traitements. Néanmoins, ces ordinateurs ont de meilleures performances
en exécutant des logiciels 64 bits.
‣ Si votre ordinateur possède un processeur 64 bits, installez la version
64 bits.
‣ Si votre ordinateur est plus ancien, ou de type netbook, ou si vous
ne connaissez pas le type de processeur dans l’ordinateur, installez la
version 32 bits.
32 bits et 64 bits sont des types d’architectures de processeur. La plupart des ordinateurs de bureau ont des processeurs de type
64 bits.
12 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Si votre ordinateur a un processeur 64 bits, cliquez sur l’option « 64
bits » avant de cliquer sur « Démarrer le téléchargement ».
Télécharger Ubuntu via Bittorrent
Quand une nouvelle version d’Ubuntu est publiée, les serveurs de
téléchargement peuvent se trouver « embouteillés » dès lors qu’un grand
nombre de personnes essaient de télécharger et mettre à jour Ubuntu
en même temps. Si vous êtes habitué à l’utilisation des torrents, vous
pouvez télécharger le fichier torrent en cliquant sur « Téléchargements
alternatifs », puis sur « Téléchargement BitTorrent ». Télécharger par
torrent peut améliorer votre vitesse de téléchargement, et contribuera à la
diffusion d’Ubuntu auprès d’autres utilisateurs dans le monde.
Les Torrents sont un moyen de partager des
fichiers et informations sur Internet via le
partage de fichiers pair-à-pair (peer-to-peer).
Un fichier d’extension .torrent est rendu
disponible aux utilisateurs, et peut être
ouvert avec un programme compatible tel
que µTorrent, Deluge ou Transmission. Ces
programmes téléchargent des parties du
fichier chez d’autres personnes à travers le
monde.
Graver l’image du DVD
À la fin de votre téléchargement, vous disposez d’un fichier nommé
ubuntu-14.04-desktop-i386.iso ou similaire (i386 ici dans le nom de fichier
fait référence à la version 32 bits. Si vous avez téléchargé la version 64
bits, le nom de fichier contient amd64 à la place). Ce fichier est une image
dvd — une copie conforme du contenu d’un dvd — dont vous aurez besoin pour graver un dvd.
Bien que la version 64 bits d’Ubuntu soit
référencée en tant que version « AMD64 »,
elle fonctionnera sur Intel, AMD et tout autre
processeur compatible 64 bits.
Création d’un lecteur USB amorçable
Si votre pc peut démarrer à partir d’une clé usb, vous préférerez peutêtre utiliser une clé usb plutôt que graver un dvd. Déroulez la liste jusqu’à
« Graver votre dvd ou créer un lecteur usb », sélectionnez dvd ou clé
usb, choisissez l’os que vous utilisez pour créer le lecteur usb, puis cliquez
sur Montrez-moi comment. Si vous sélectionnez l’option « clé usb », votre
installation s’exécutera à partir de la clé usb. Dans ce cas, toute référence
au Live dvd s’appliquera à la clé usb.
Essai d’Ubuntu
Le dvd et la clé usb Ubuntu ne fonctionnent pas seulement comme
supports d’installation, mais vous permettent également de tester Ubuntu
sans engendrer de changements permanents sur votre ordinateur, en
exécutant le système d’exploitation entièrement à partir du dvd ou de la
clé usb.
Votre ordinateur lit les informations d’un dvd à une vitesse très inférieure à celle de la lecture d’un disque dur. L’exécution d’Ubuntu depuis
un Live dvd occupe également plus de mémoire vive dans votre ordinateur, qui devrait normalement être disponible pour l’exécution d’applications quand Ubuntu s’exécute depuis votre disque dur. L’essai du Live
dvd/usb paraîtra donc légèrement plus lent que lorsque Ubuntu est réellement installé sur l’ordinateur. L’exécution d’Ubuntu depuis un dvd/une
clé usb est un bon moyen de tester le système et d’essayer les applications
par défaut, naviguer sur Internet et avoir un aperçu général du système
d’exploitation. C’est également utile pour vérifier que votre ordinateur
fonctionne correctement avec Ubuntu et qu’il n’y a pas de problème majeur de compatibilité.
Pour essayer Ubuntu à partir d’un support Live dvd/usb, insérez le
dvd Ubuntu dans votre lecteur dvd ou branchez la clé usb, puis redémarrez votre ordinateur.
Dans certains cas, votre ordinateur ne reconnaîtra pas la présence du DVD Ubuntu ou
de la clé USB au démarrage et il démarrera
votre système d’exploitation habituel. Pour
exécuter Ubuntu depuis le Live DVD ou la clé
Live USB, il faut que l’ordinateur recherche
les informations du périphérique approprié
en premier. La modification de l’ordre de
démarrage s’effectue généralement dans les
réglages du BIOS ; cela sort du cadre de ce
guide. Si vous avez besoin d’aide pour modifier
l’ordre de démarrage, veuillez vous référer à
la documentation fournie par le fabricant de
votre ordinateur.
Installation 13
Lorsque votre ordinateur aura détecté votre support Live dvd/usb et
affiché brièvement un écran de chargement, l’écran de « Bienvenue »
apparaîtra. Au moyen de la souris, choisissez votre langue dans la liste
affichée à gauche, puis appuyez sur le bouton intitulé Essayer Ubuntu.
Dès lors, Ubuntu démarrera et fonctionnera directement à partir de votre
support Live dvd/usb.
Fig. 1.1 : l’écran de « Bienvenue » vous permet
de choisir votre langue.
Lorsqu’Ubuntu aura démarré, vous verrez le bureau par défaut. Nous
en dirons plus sur la manière d’utiliser Ubuntu au Chapitre 2 : Le bureau
Ubuntu, mais n’hésitez pas à essayer d’ores et déjà ce qui vous tente.
Ouvrez quelques applications, changez des options, et d’une manière générale explorez. À la fin, aucun des changements que vous aurez faits ne
sera sauvegardé, de sorte que vous n’avez pas à craindre d’endommager
accidentellement quelque chose.
Lorsque vous avez terminé l’exploration, redémarrez votre ordinateur
en cliquant sur le bouton « Éteindre » en haut à droite de votre écran
(un cercle coupé en haut par une ligne) puis sélectionnez Redémarrer.
Suivez les indications qui s’affichent à l’écran, y compris le retrait du
Live dvd et tapez sur Entrée quand cela sera demandé, de manière à ce
que l’ordinateur redémarre. Dès lors que le Live dvd ne sera plus dans le
lecteur, votre ordinateur retournera à son état d’origine, comme si rien ne
s’était passé !
Vous pouvez sinon également doublecliquer avec votre souris sur l’icône « Installer
Ubuntu 14.04 » visible sur le bureau lorsque
vous utilisez le Live DVD. Ceci démarrera
l’installation d’Ubuntu.
Installation d’Ubuntu — Démarrage
Il faut au moins 5 Go d’espace libre sur votre disque dur pour installer
Ubuntu ; cependant, un espace de 15 Go ou plus est recommandé. Ceci
vous assure d’avoir beaucoup de place pour installer d’autres applications
plus tard, ainsi que pour stocker vos propres documents, musiques et photos. Pour démarrer, insérez le dvd Ubuntu dans votre lecteur de dvd et
redémarrez votre ordinateur. Votre ordinateur devrait charger Ubuntu depuis le dvd. Lorsque vous démarrez la première fois depuis un dvd, vous
verrez un écran vous demandant si vous souhaitez d’abord essayer Ubuntu ou l’installer. Sélectionnez la langue dans laquelle vous souhaitez voir
l’installateur et cliquez sur le bouton Installer Ubuntu. Ceci démarrera le
processus d’installation.
Si vous possédez une connexion Internet, l’installateur vous demandera
si vous souhaitez « Télécharger les mises à jour pendant l’installation ».
Lorsque vous cliquez sur le lien souligné
« notes de version », ce lien ouvrira une page
Web contenant des informations importantes
concernant la version courante d’Ubuntu.
14 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Nous vous recommandons de le faire. La seconde option, « Installer ce
logiciel tiers », inclut le codec mp3 Fluendo, et le logiciel nécessaire au
fonctionnement de certains équipements de connexion sans fil. Si vous
n’êtes pas connecté à Internet, l’installateur vous aidera à paramétrer une
connexion sans fil.
L’écran « Préparation de l’installation d’Ubuntu » vous permettra
également de savoir si vous avez assez d’espace disque et si vous êtes
connecté à une source d’énergie (dans le cas où vous installez Ubuntu sur
un ordinateur portable fonctionnant sur la batterie). Lorsque vous avez
sélectionné vos choix, cliquez sur Continuer.
Fig. 1.2 : Préparation de l’installation.
Connexion Internet
Si vous n’êtes pas connecté à Internet, l’installateur vous demandera de
choisir un réseau sans fil (si disponible).
1. Cliquez sur Se connecter à ce réseau, puis sélectionnez votre réseau
dans la liste.
2. Si la liste n’apparaît pas immédiatement, patientez jusqu’à ce qu’un
triangle/flèche apparaisse à côté de l’adaptateur réseau puis cliquez sur
la flèche pour afficher les réseaux disponibles.
3. Dans le champ Mot de passe, entrez la clé wep ou wpa (si nécessaire).
4. Cliquez sur Se connecter pour continuer.
Nous vous recommandons d’être connecté lors
de l’installation, même si les mises à jour et les
logiciels tiers peuvent être installés une fois
l’installation terminée.
Fig. 1.3 : Mettre en place un réseau sans fil.
Installation 15
Allouer de l’espace disque
L’installateur d’Ubuntu détectera automatiquement tout système d’exploitation installé sur votre machine et présentera des options d’installation basées sur votre système. Les options listées ci-dessous dépendent de
votre système et ne seront peut-être pas toutes disponibles :
‣
‣
‣
‣
Si vous installez sur une machine neuve sans
système d’exploitation, vous n’aurez pas la
première option. L’option de mise à niveau
n’est disponible que si vous mettez à niveau
depuis une précédente version d’Ubuntu.
Installer à côté d’autres systèmes d’exploitation
Mettre à niveau Ubuntu … vers la version 14.04
Effacer … et installer Ubuntu
Autre chose
Installer à côté d’autres systèmes d’exploitation.
Pour les configurations de dual-boot plus complexes, vous devrez configurer les
partitions manuellement.
Fig. 1.4 : Choisissez l’emplacement où vous
souhaitez installer Ubuntu.
Mettre à niveau Ubuntu … vers la version 14.04
Cette option conservera tous vos documents, musiques, images et
autres fichiers personnels. Les logiciels installés seront conservés, dans
la mesure du possible (certains logiciels déjà installés ne seront peut-être
pas compatibles avec la nouvelle version). Les paramètres système seront
réinitialisés.
Effacer le disque et installer Ubuntu
Utilisez cette option si vous voulez effacer totalement votre disque.
Cela effacera tous les systèmes d’exploitation installés sur ce disque,
comme par exemple Microsoft Windows, et installera Ubuntu à sa place.
Cette option est également utile si vous avez un disque dur vide, dans ce
cas, Ubuntu créera pour vous les partitions nécessaires.
Le formatage d’une partition détruira toutes les données présentes sur cette
partition. Veuillez vous assurer d’avoir effectué une sauvegarde de toutes les
données que vous souhaitez conserver avant le formatage. Vous trouverez plus
d’informations et des instructions détaillées sur le partitionnement sur le site :
http://doc.ubuntu-fr.org/partitions.
Après avoir choisi le type d’installation, cliquez sur Continuer ou
Installer maintenant.
16 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Confirmation du choix des partitions et démarrage de l’installation
Si vous choisissez Autre chose, configurez les partitions suivant vos
besoins. Lorsque vous êtes satisfait de la manière dont les partitions seront créées, cliquez sur le bouton Installer maintenant en bas à droite
pour continuer.
Pour réduire le temps nécessaire à l’installation, Ubuntu continuera le
processus d’installation en tâche de fond, pendant que vous configurez les
informations utilisateur importantes — telles que votre nom d’utilisateur,
mot de passe, paramétrage du clavier et fuseau horaire par défaut.
Où vous trouvez-vous ?
Fig. 1.5 : Indiquez votre emplacement à
Ubuntu.
L’écran suivant affichera une carte du monde. Avec votre souris, cliquez sur votre position géographique sur la carte pour indiquer à Ubuntu
où vous vous situez. Vous pouvez également saisir votre emplacement
dans le champ en dessous de la carte. Cela permet à Ubuntu de configurer
votre horloge système et d’autres fonctionnalités basées sur la localisation. Cliquez sur Suivant lorsque vous êtes prêt à continuer.
Disposition du clavier
Fig. 1.6 : Vérifiez que la disposition de votre
clavier est correcte.
Ensuite, vous devez indiquer à Ubuntu quel type de clavier vous utilisez. Dans la plupart des cas, l’option proposée vous donnera satisfaction.
Installation 17
Si vous n’êtes pas sûr de l’option de clavier à sélectionner, vous pouvez cliquer sur le bouton Détecter la disposition du clavier pour laisser
Ubuntu déterminer le choix correct en vous demandant de taper une série
de touches. Vous pouvez également choisir manuellement la disposition
de votre clavier depuis la liste d’options. Si vous voulez, vous pouvez taper
du texte dans la boîte en bas de la fenêtre pour vérifier que votre choix est
satisfaisant, puis cliquez sur Continuer.
Qui êtes-vous ?
Ubuntu a besoin d’informations à votre sujet afin de paramétrer le
compte de l’utilisateur principal sur votre ordinateur. Lorsqu’il sera configuré, votre nom apparaîtra sur l’écran de connexion ainsi que dans le
menu utilisateur, que nous évoquerons dans le Chapitre 2 : Le bureau
Ubuntu.
Dans cet écran, il est nécessaire d’indiquer à Ubuntu :
‣
‣
‣
‣
‣
votre nom
le nom que vous souhaitez donner à votre ordinateur
le nom d’utilisateur que vous souhaitez
le mot de passe que vous souhaitez
comment vous souhaitez qu’Ubuntu vous connecte
Fig. 1.7 : Configurez votre compte utilisateur.
Entrez votre nom complet dans Votre nom. La zone de texte suivante
est le nom que votre ordinateur utilise, pour les terminaux et les réseaux.
Vous pouvez le modifier comme vous le voulez, ou conserver le nom prédéfini. Ensuite, il y a votre nom d’utilisateur, le nom utilisé pour le menu
utilisateur, votre dossier personnel et en arrière-plan. Vous remarquerez
qu’il est automatiquement rempli pour vous avec votre prénom. La plupart des utilisateurs trouvent cela plus simple. Vous pouvez toutefois le
modifier si vous le préférez.
Ensuite, choisissez un mot de passe et saisissez-le dans les deux champs
de mot de passe. Lorsque les deux mots de passe correspondent, un ratio
de force apparaîtra à droite indiquant si votre mot de passe est « trop
court », « faible », « moyen » ou « fort ». Vous avez la possibilité de
poursuivre l’installation quelle que soit la force de votre mot de passe,
mais, pour des raisons de sécurité, il est préférable d’en choisir un fort. Le
mieux est de choisir un mot de passe d’au moins six caractères de long,
avec un mélange de lettres, chiffres, symboles et majuscules/minuscules.
Il faut également éviter les mots de passe trop évidents, qui contiennent
18 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
votre date de naissance, le nom de votre conjoint ou celui de votre animal
de compagnie.
Options de connexion
Enfin, au bas de cet écran, vous avez deux options parmi lesquelles
vous devez choisir votre mode de connexion à Ubuntu. Vous pouvez
également choisir qu’Ubuntu chiffre votre dossier personnel.
‣ Ouvrir la session automatiquement
‣ Demander mon mot de passe pour ouvrir une session
– Chiffrer mon dossier personnel
Ouvrir la session automatiquement
Ubuntu vous connectera automatiquement à votre compte principal
lorsque vous démarrerez l’ordinateur, vous n’aurez donc pas à saisir votre
nom d’utilisateur et votre mot de passe. Cela rend votre connexion plus
rapide et plus simple, mais si vous êtes soucieux de sécurité et de confidentialité, nous vous déconseillons cette option. Quiconque ayant accès
à votre ordinateur pourra le faire démarrer et aura également accès à vos
fichiers.
Nécessite un mot de passe pour se connecter
C’est l’option par défaut. Elle empêchera l’accès à votre ordinateur
à toute personne non autorisée si elle n’a pas connaissance du mot de
passe créé précédemment par vos soins. C’est une bonne option pour ceux
qui, par exemple, partagent l’ordinateur avec les autres membres de la
famille. Une fois le processus d’installation complété, un compte d’accès
supplémentaire peut être créé pour chacun d’entre eux. Chacun aura alors
son nom et mot de passe de connexion, ses préférences, ses marque-pages
Internet et son espace de stockage personnel.
Chiffrer mon dossier personnel
Cette option offre un niveau supplémentaire de sécurité. Votre dossier
personnel est l’emplacement où sont stockés vos fichiers personnels. En
sélectionnant cette option, Ubuntu activera automatiquement le chiffrement de votre dossier personnel, ce qui signifie que les fichiers et dossiers
doivent être déchiffrés à l’aide de votre mot de passe avant d’être accessibles. Par conséquent, si quelqu’un accède physiquement à votre disque
dur (par exemple en cas de vol de votre ordinateur, si le disque dur a été
retiré), il ne pourra pas accéder à vos fichiers s’il ne connaît pas votre mot
de passe.
Si vous choisissez cette option, veillez à ne pas activer ultérieurement l’ouverture de session automatique. Cela causerait des complications avec votre
dossier personnel chiffré, et risquerait de vous empêcher d’accéder à des fichiers
importants.
Fin de l’installation
Ubuntu va maintenant terminer l’installation sur votre disque dur.
Durant la progression de l’installation, un diaporama vous présentera
une introduction à quelques-unes des applications incluses par défaut
Installation 19
avec Ubuntu. Ces applications sont présentées plus en détail dans le
Chapitre 3 : Travailler avec Ubuntu. Le diaporama présentera également
les options de support d’Ubuntu.
Fig. 1.8 : Options d’aide communautaire pour
Ubuntu. Où obtenir de l’aide pour Ubuntu.
Après vingt minutes environ, l’installation est terminée et vous pourrez
cliquer sur Redémarrer maintenant pour réinitialiser votre ordinateur et
lancer Ubuntu. Le dvd est éjecté, il convient donc de l’enlever du lecteur.
Appuyez ensuite sur la touche Entrée pour poursuivre.
Fig. 1.9 : Vous êtes maintenant prêt à redémarrer votre ordinateur.
Patientez pendant que l’ordinateur redémarre ; vous voyez ensuite la
fenêtre de connexion (sauf si vous avez choisi la connexion automatique).
Écran de connexion
Une fois l’installation terminée et après avoir redémarré votre ordinateur, vous serez accueilli par l’écran de connexion d’Ubuntu. L’écran de
connexion vous présentera votre nom d’utilisateur et vous devrez taper
votre mot de passe pour continuer. Cliquez sur votre nom d’utilisateur
et tapez votre mot de passe. Lorsque c’est fait, vous pouvez cliquer sur la
flèche ou appuyer sur Entrée pour arriver sur le bureau Ubuntu. L’écran
de connexion Ubuntu prend en charge plusieurs utilisateurs et permet
également d’utiliser des décors de fond différents pour chaque utilisateur. En fait, Ubuntu recherche votre fond de bureau personnel et l’affiche
comme fond de votre écran de connexion.
L’écran de connexion vous permet de mettre à jour la langue de votre
clavier, le réglage du volume et d’activer/désactiver les paramètres d’accessibilité avant de vous connecter à votre bureau. Il affiche également la
date/l’heure et le niveau de la batterie pour les ordinateurs portables. Vous
pouvez également arrêter ou redémarrer votre ordinateur depuis l’écran
de connexion.
20 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Fig. 1.10 : Écran de connexion
2 Le bureau Ubuntu
Compréhension du bureau Ubuntu
Vous pouvez déjà noter de nombreuses similitudes entre Ubuntu et
d’autres systèmes d’exploitation, tels que Microsoft Windows ou Apple
os x. Cela est dû au fait qu’ils sont tous basés sur le concept d’interface
utilisateur graphique (gui) — c’est-à-dire que vous utilisez votre souris
pour naviguer sur le bureau, ouvrir des applications, déplacer des fichiers
et accomplir la plupart des autres tâches. Bref, les choses sont orientées
visuellement. Le but de ce chapitre est de vous aider à vous familiariser
avec les applications et les menus d’Ubuntu afin que vous preniez de
l’assurance avec l’utilisation de l’interface graphique d’Ubuntu.
Fig. 2.1 : Le bureau par défaut d’Ubuntu 14.04.
Unity
Tous les systèmes d’exploitation à base d’interface graphique utilisent
un environnement de bureau. Les environnements de bureau contiennent
de nombreuses fonctionnalités, y compris (mais pas uniquement) :
‣ La présentation du système
‣ L’organisation du bureau
‣ Comment l’utilisateur navigue sur le bureau
Ubuntu utilise Unity comme environnement de bureau par défaut.
Le bureau d’Unity se compose de l’arrière-plan du bureau et de deux
barres — l’une horizontale située en haut de votre bureau, appelée la
barre de menus, l’autre orientée verticalement, située à l’extrême gauche,
dénommée la barre de lanceurs.
Pour en savoir plus à propos des autres
variantes d’Ubuntu, vous pouvez consulter le
Chapitre 8 : En apprendre plus.
22 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
L’arrière-plan du bureau
Au-dessous de la barre de menus en haut de l’écran se trouve une
image qui couvre tout le bureau. Il s’agit de l’arrière-plan par défaut du
bureau, ou papier peint, faisant partie du thème par défaut d’Ubuntu 14.04
appelé Ambiance. Pour plus de détails sur la personnalisation de votre bureau (changement d’arrière-plan inclus), voir la section Personnalisation
de votre bureau ci-dessous.
La barre de menus
La barre de menus incorpore les fonctions courantes utilisées dans
Ubuntu. Les icônes à l’extrême droite de la barre de menus se trouvent
dans une zone appelée zone des indicateurs ou zone de notifications.
Chaque installation d’Ubuntu peut apporter de légères différences quant
au type ou au nombre d’icônes, en fonction de quelques facteurs, notamment le type de matériel et les accessoires embarqués sur lesquels
l’installation d’Ubuntu est basée. Certains programmes ajoutent une icône
à la zone des indicateurs automatiquement pendant l’installation. Les
indicateurs les plus courants sont :
Paramètres de saisie de texte ( ) montre l’agencement actuel du clavier
(comme En, Fr, Ku etc.) et si plusieurs agencements de clavier ont été
choisis, vous permet de sélectionner un agencement du clavier. Le
menu Indicateur de clavier comporte les options suivantes : Table de
caractères, Représentation de l’agencement et Paramètres de saisie de
texte.
Indicateur de réseau ( ou ) gère vos connexions réseau et vous permet
de vous connecter rapidement et facilement à un réseau avec ou sans
fil.
Indicateur de messagerie ( ) englobe toutes vos applications relationnelles. D’ici vous pouvez accéder, entre autres, aux clients de messagerie instantanée et aux clients de courriel.
Indicateur audio ( ) vous fournit une manière aisée d’ajuster le volume
sonore et également d’accéder à votre lecteur de musique et aux réglages liés au son.
Horloge affiche l’heure actuelle et vous fournit un moyen facile d’accéder
à votre agenda et aux paramètres d’heure et de date.
Indicateur de session ( ) fournit un moyen facile d’accéder aux paramètres du système, à l’aide Ubuntu et aux options de session pour
verrouiller votre ordinateur, ouvrir une session utilisateur/invité, fermer la session, redémarrer l’ordinateur ou l’arrêter complètement.
Chaque application a un système de menus où différentes actions
peuvent être exécutées à l’intérieur de l’application (comme Fichier, Édition, Affichage, etc.) ; le système de menus d’une application est nommé
de manière appropriée menu de l’application. Au lieu de cela, il se trouve
sur la partie gauche de la barre de menus. Dans Unity, par défaut, le menu de l’application ne se trouve pas sur la barre de titre de l’application
comme on en a l’habitude avec d’autres environnements graphiques.
Pour rendre visible le menu d’une application, déplacez simplement
votre souris vers la barre de menus du bureau Ubuntu. Tant que votre
souris est positionnée là, les menus de l’application active se superposent
à la barre de menus du bureau Ubuntu, ce qui vous permet de les utiliser. Cliquer sur le bureau fera réapparaître la barre de menus du bureau
Ubuntu. Cette aptitude d’Unity à ne montrer le menu d’une application
que lorsqu’on en a besoin est tout spécialement un avantage pour les utilisateurs de mini-portables (« netbooks ») et d’ordinateurs portables ayant
Pour plus de détails sur :
‣ l’Indicateur de messagerie voir Utiliser une
messagerie instantanée page 63 ;
‣ l’Indicateur du réseau voir Se connecter
page 41 ;
‣ l’Indicateur de session voir Options de
session page 36.
Fig. 2.2 : Les indicateurs de la barre de menus.
Notez que d’autres applications plus anciennes
peuvent encore afficher leur menu dans la
fenêtre de l’application.
Fig. 2.3 : Pour rendre visible le menu d’une
application, déplacez simplement votre souris
vers la barre de menus du bureau Ubuntu (en
haut de l’écran).
Le bureau Ubuntu
23
une taille d’écran réduite. Vous pouvez désactiver cette fonctionnalité via
Indicateur de session ‣ Paramètres système… ‣ Apparence. Dans l’onglet
Comportement, sous Afficher les menus pour une fenêtre, sélectionner
Dans la barre de titre de la fenêtre.
Le lanceur
La barre verticale sur la gauche du bureau, avec les icônes, est appelée
le lanceur. Le lanceur permet un accès aisé aux applications, aux périphériques montés et à la corbeille. Toute application présente sur votre
système ajoutera sa propre icône dans le lanceur pendant son fonctionnement. Pour changer la taille des icônes du lanceur, allez dans Indicateur
de session ‣ Paramètres système… ‣ Apparence, onglet Aspect.
La première icône en haut du lanceur est le tableau de bord (parfois
appelé « dash »), une composante d’Unity. Nous explorerons le tableau
de bord plus loin dans ce chapitre. Par défaut, d’autres applications apparaissent dans le lanceur, dont le gestionnaire de fichiers Fichiers, LibreOffice, Firefox, tous les périphériques montés ainsi que la corbeille, qui
contient les fichiers et les dossiers supprimés, au pied du lanceur.
Si vous maintenez appuyée la touche Super, connue aussi sous le nom
de touche Windows (touche Win), située entre les touches Ctrl et Alt,
Ubuntu superposera un numéro sur les dix premières applications dans
le lanceur et affichera également un écran plein de raccourcis utiles. Vous
pouvez lancer une application portant un nombre n en tapant Super+n.
Si vous ouvrez plus d’applications que le lanceur ne peut en afficher, le
lanceur « repliera » les icônes des applications dans sa partie inférieure.
Déplacez simplement votre souris vers le bas du lanceur, vous verrez alors
les icônes du lanceur « glisser » et les icônes des applications pliées se
déplier pour un accès facile.
Fig. 2.4 : Le lanceur Ubuntu à gauche comportant quelques applications.
Lancement d’applications
Pour démarrer une application depuis le lanceur (ou refaire apparaître
une application déjà en fonctionnement), cliquez simplement sur l’icône
de l’application.
Des applications en cours de fonctionnement auront un ou plusieurs
triangles sur le côté gauche de leur icône, indiquant le nombre de fenêtres
ouvertes pour cette application. Les applications en cours de fonctionnement ont aussi une icône rétro-éclairée sur le lanceur.
L’application au premier plan (c’est-à-dire celle qui est au-dessus de
toutes les fenêtres des autres applications ouvertes) est signalée par la
présence d’un unique triangle blanc sur le côté droit de son icône.
Vous pouvez aussi lancer une application à partir du tableau de bord, ce
qui sera exploré dans la section Le tableau de bord.
Ajout et suppression d’applications à partir du Lanceur
Il existe deux façons d’ajouter une application au Lanceur :
‣ Ouvrez le tableau de bord, cherchez l’application à ajouter, faites-la
glisser pour la déposer dans la barre de lanceurs.
‣ Lancez l’application que vous voulez ajouter au lanceur, faites un clic
droit sur l’icône de l’application dans le lanceur et choisissez Conserver dans le lanceur.
Pour supprimer une application du lanceur, faites un clic droit sur
l’icône de l’application et choisissez Retirer du lanceur.
On peut se référer à une application au
premier plan en parlant d’application qui a le
focus.
Fig. 2.5 : Les triangles de chaque côté de
l’icône de Firefox indiquent que Firefox est
au premier plan et qu’à cet instant, une seule
fenêtre est associée à Firefox.
24 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Le tableau de bord
Le tableau de bord vous aide à trouver rapidement des applications
et des fichiers sur votre ordinateur. Si vous avez utilisé Windows dans
le passé, le tableau de bord vous paraîtra similaire au menu démarrer
de Windows ou à l’écran de démarrage de Windows 8. Les utilisateurs
d’Apple os x verront une similitude entre le tableau de bord et le Launchpad dans le dock. Si vous avez utilisé une version précédente d’Ubuntu
ou d’une autre distribution de Linux gnome, vous verrez que le tableau
de bord remplace les menus de gnome 2. Le tableau de bord vous permet
de rechercher des informations, à la fois localement (applications installées, fichiers récents, marque-pages, etc.) et à distance (Twitter, Google
Documents, etc.)
Vous trouverez plus de détails sur le tableau
de bord et ses lentilles sur : http://doc.ubuntufr.org/unity.
Fig. 2.6 : Le tableau de bord
Pour explorer le tableau de bord, cliquez sur l’icône la plus haute du
lanceur ; cette icône contient le logo d’Ubuntu. Lorsque vous aurez cliqué
sur l’icône du tableau de bord, le bureau sera recouvert par une fenêtre
translucide affichant une zone de recherche (tout en haut), ainsi qu’un
regroupement des applications, fichiers et téléchargements auxquels vous
avez récemment accédé. Ubuntu inclut aussi les résultats de services de
recherche populaires. La barre de recherche fournit dynamiquement ses
résultats, au fur et à mesure de la saisie des termes de votre recherche.
Lentilles
Les lentilles agissent comme des catégories de recherche spécialisées
dans le tableau de bord : les recherches sont effectuées à l’aide d’une ou
plusieurs lentilles, aussi appelées « moteurs intelligents », chaque lentille
étant chargée de fournir une catégorie de résultats de recherche pour le
tableau de bord.
Les sept lentilles installées par défaut au bas de cette fenêtre sont des
liens vers la lentille Accueil ( ), la lentille Applications ( ), la lentille
Fichiers et dossiers ( ), la lentille Musique ( ), les lentilles Photos ( ),
Vidéos ( ) et Messages des réseaux sociaux ( ).
Le bureau Ubuntu
25
Rechercher des fichiers et des applications avec le tableau de bord
Le tableau de bord est un outil extrêmement puissant qui vous permet
de rechercher des applications et des fichiers sur votre ordinateur.
Trouver des fichiers/dossiers
Le tableau de bord peut vous aider à trouver des noms de fichiers ou
de dossiers. Saisissez simplement une partie du nom du fichier ou du
dossier, et au fur et à mesure de la frappe, des résultats apparaîtront dans
le tableau de bord. La lentille Fichiers et dossiers peut également vous
aider à trouver des fichiers ou des dossiers — elle vous montre les fichiers
auxquels vous avez accédé en dernier ainsi que les téléchargements les
plus récents. Vous pouvez utiliser le bouton Filtrer les résultats, en haut à
droite du tableau de bord, pour filtrer les résultats par attributs tels que la
date et l’heure de modification des fichiers ou dossiers, le type des fichiers
(.odt, .pdf, .doc, .tex, etc.) ou la taille.
Trouver des applications
Une installation standard d’Ubuntu est fournie avec de nombreuses
applications. Les utilisateurs peuvent de plus télécharger des milliers d’applications depuis la Logithèque Ubuntu. Lorsque vous aurez collecté un
arsenal d’applications impressionnantes (et obtenu un bon point pour
cette accumulation !), il sera sans doute difficile de vous souvenir du nom
d’une application en particulier ; la lentille Applications du tableau de
bord peut vous aider dans cette recherche. Cette lentille classera automatiquement les applications installées sous « Utilisées récemment », « Installées » ou « Plus de suggestions ». Vous pouvez également saisir le nom
d’une application (ou une partie de celui-ci) dans la barre de recherche du
tableau de bord et les noms des applications correspondant à votre critère
de recherche apparaîtront. Même si vous ne vous souvenez pas du tout du
nom de l’application, vous pouvez saisir un mot-clé pertinent pour cette
application et le tableau de bord la trouvera. Par exemple, saisissez musique et le tableau de bord vous montrera le lecteur de musique par défaut
ainsi que tous les lecteurs de musique que vous avez utilisés.
La Logithèque Ubuntu et la gestion des
logiciels sera abordée en détail au Chapitre 5 :
Gestion des logiciels.
Si vous êtes nouveau dans le monde d’Ubuntu,
assurez-vous de lire le Chapitre 3 : Travailler
avec Ubuntu. Il vous fournira de l’aide pour
choisir la ou les application(s) correspondant à
vos besoins.
Fig. 2.7 : Vous pouvez voir les résultats par
défaut lorsque vous appuyez sur la lentille
Applications.
26 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Résultats de recherche externes
En plus de rechercher des applications et des fichiers sur votre ordinateur local, le tableau de bord effectuera également des recherches en
ligne (par exemple sur amazon.com). Les résultats correspondant à vos
critères de recherche sont retournés dans le tableau de bord. Si vous vous
inquiétez au sujet de l’envoi des termes de recherche locale sur Internet,
vous pouvez désactiver cette fonctionnalité dans la section Sécurité et vie
privée des Paramètres système.
La recherche en ligne dans le tableau de bord est activée par défaut lors de
l’installation. Si vous ne voulez pas de résultats de recherche externes, allez
dans Paramètres système ‣ Confidentialité ‣ Résultats de la recherche
et réglez le commutateur « Inclure les résultats de recherche en ligne » sur la
position Désactivé. Comme niveau supplémentaire de protection des renseignements personnels, vous pouvez également empêcher tout enregistrement de
l’activité de recherche.
Espaces de travail
Les espaces de travail sont également considérés comme des bureaux
virtuels. Ces vues distinctes de votre bureau vous permettent de regrouper
des applications, et ce faisant de réduire l’encombrement et améliorer la
navigation dans votre bureau. Par exemple, vous pouvez ouvrir toutes
vos applications multimédia dans un espace de travail, votre suite bureautique dans un autre, votre navigateur internet dans un troisième. Ubuntu
dispose par défaut de quatre espaces de travail.
La fonctionnalité relative aux espaces de travail n’est pas activée par
défaut dans Ubuntu. Pour activer les espaces de travail, cliquez sur Indicateur de session ‣ Paramètres système… ‣ Apparence puis cliquez sur
l’onglet Comportement et cliquez sur la case à cocher Activer les espaces
de travail. Lorsque cette case sera cochée, vous remarquerez qu’une icône
supplémentaire ressemblant à un vitrage a été ajoutée en bas du lanceur. Il
s’agit du Sélecteur d’espace de travail.
Basculer entre les espaces de travail
Si vous avez activé le sélecteur d’espace de travail comme décrit cidessus, vous pouvez basculer entre les espaces de travail en cliquant sur
l’icône du Sélecteur d’espace de travail située dans le lanceur. Cet utilitaire
vous permet de basculer entre les espaces de travail (qu’ils contiennent
ou non des applications ouvertes) et de choisir celui que vous souhaitez
utiliser. Vous pouvez également lancer le sélecteur d’espace de travail
en appuyant sur Super+s et choisir un espace de travail en utilisant les
flèches du clavier suivies par ENT (la touche Retour chariot / Entrée).
Gestion des fenêtres
Lors de l’ouverture d’un programme dans Ubuntu (tel qu’un navigateur
Web ou un éditeur de texte — voir le Chapitre 3 : Travailler avec Ubuntu
pour plus d’informations sur l’utilisation des applications) — une fenêtre
apparaîtra sur votre bureau. Pour faire simple, une fenêtre est une boîte
qui apparaît sur votre écran lorsque vous lancez un programme. Dans
Ubuntu, la partie supérieure d’une fenêtre (la barre de titre) comportera à
sa gauche le nom de l’application (le plus souvent, le titre sera identique
au nom de l’application). Une fenêtre aura également trois boutons dans
Fig. 2.8 : Le Sélecteur d’espace de travail dans
la barre de lanceurs.
Le bureau Ubuntu
27
le coin supérieur gauche. De gauche à droite, ces boutons représentent
la fermeture, la minimisation et la maximisation de la fenêtre. D’autres
options de gestion des fenêtres sont disponibles en faisant un clic droit
n’importe où dans la barre de titre.
Fermer, maximiser, restaurer et réduire les fenêtres
Pour fermer une fenêtre, cliquez sur le bouton fermer ( ) se trouvant
dans le coin supérieur gauche de la fenêtre — le bouton le plus à gauche.
Le bouton immédiatement à droite du bouton de fermeture est le bouton minimiser ( ) qui masque la fenêtre et la minimise dans le lanceur.
Lorsqu’une application est minimisée dans le lanceur, un triangle apparaît
du côté gauche de l’icône correspondant. Cliquer sur l’icône de l’application minimisée restaurera la fenêtre dans sa position d’origine.
Enfin, le bouton le plus à droite est le bouton maximiser ( ) qui force
l’application à remplir complètement l’espace du bureau. Si une fenêtre
est maximisée, ses boutons supérieurs gauches et son menu sont automatiquement masqués. Pour les faire réapparaître, déplacez simplement
votre souris jusqu’à la barre de menu. Cliquez de nouveau sur le bouton
maximiser rendra sa taille d’origine à la fenêtre.
Déplacer et redimensionner des fenêtres
Pour déplacer une fenêtre dans l’espace de travail, placez le pointeur
de la souris au-dessus de sa barre de titre, puis cliquez et faites glisser la
fenêtre tout en maintenant le bouton gauche de la souris enfoncé. Vous
pouvez également déplacer une fenêtre en maintenant la touche Alt enfoncée et en cliquant et maintenant le bouton gauche appuyé tout en
pointant n’importe où dans la fenêtre puis en tirant la fenêtre jusqu’au
nouvel emplacement. Pour redimensionner une fenêtre, placez le pointeur
sur un bord ou un coin de la fenêtre, de sorte que le pointeur se transforme en une flèche bidirectionnelle plus grande (reconnue comme icône
de redimensionnement). Cliquez alors et tirez pour redimensionner la
fenêtre.
Naviguer parmi des fenêtres ouvertes
Dans Ubuntu, il existe de nombreuses manières de basculer entre les
fenêtres ouvertes :
1. Si la fenêtre est visible sur votre écran, cliquez sur n’importe quelle
partie de celle-ci pour la porter au-dessus de toutes les autres fenêtres.
Ou,
2. Utilisez Alt+Tab pour sélectionner la fenêtre avec laquelle vous souhaitez travailler. Maintenez la touche Alt enfoncée tout en appuyant
sur Tab jusqu’à ce que la fenêtre que vous recherchez apparaisse en
surbrillance dans la fenêtre de sélection. Puis, relâchez la touche Alt et
l’application en surbrillance dans la fenêtre de sélection sera mise en
premier plan sur votre bureau. Ou,
3. Cliquez sur l’icône correspondante sur le lanceur en déplaçant votre
souris sur le côté gauche de l’écran et en faisant un clic droit sur l’icône
de l’application. Si l’application comporte plusieurs fenêtres ouvertes,
double-cliquez sur l’icône afin de sélectionner la fenêtre désirée.
Appuyez sur Ctrl+Super+D pour masquer toutes les fenêtres et afficher le
bureau, ou également pour restaurer toutes les fenêtres.
Fig. 2.9 : Il s’agit de la barre supérieure d’une
fenêtre, appelée barre de titre. Les boutons
permettant de fermer, minimiser et maximiser
la fenêtre se trouvent dans le coin supérieur
gauche de la fenêtre.
28 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Déplacer une fenêtre vers un espace de travail différent
Pour déplacer une fenêtre vers un autre espace de travail, vérifiez que
la fenêtre n’est pas maximisée. Si elle l’est, cliquez à gauche de la barre
de titre sur le bouton le plus à droite pour rendre sa taille d’origine à la
fenêtre. Faites ensuite un clic droit sur la barre de titre de la fenêtre et
sélectionnez :
‣ Déplacer vers l’espace de travail de gauche, pour déplacer la fenêtre
vers l’espace de gauche ;
‣ Déplacer vers l’espace de travail de droite, pour déplacer la fenêtre
vers l’espace de droite ;
‣ Déplacer vers l’espace de travail du dessous, pour l’espace du dessous ;
‣ Déplacer vers un autre espace de travail, et choisir ensuite l’espace de
travail vers lequel vous souhaitez déplacer la fenêtre.
Veuillez noter que les options disponibles lors du déplacement de fenêtres vers différents espaces de travail dépendent de l’espace de travail
contenant la fenêtre que vous déplacez. Si la fenêtre se trouve dans l’espace de travail inférieur droit, vous ne verrez pas d’option Déplacer vers
l’espace de travail du dessous car il n’y a pas l’espace de travail disponible au-dessous du quadrant inférieur droit d’un espace de travail de
quatre quadrants.
Fenêtre toujours au premier plan ou sur l’espace de travail visible
Parfois, vous voulez forcer une fenêtre à être toujours au premier plan,
de façon à ce qu’elle reste visible ou contrôlable en travaillant simultanément avec d’autres applications. Par exemple, si vous voulez naviguer sur
la toile et, en même temps, pouvoir voir et répondre à un message instantané. Pour conserver une fenêtre toujours au premier plan, faites un clic
droit sur la barre de titre de la fenêtre et choisissez Toujours au premier
plan. Cette fenêtre sera maintenant au-dessus de toutes les fenêtres de
l’espace de travail courant. Si vous voulez qu’elle reste au premier plan
malgré le fait que vous ayez plus d’un espace de travail, choisissez l’option Toujours sur l’espace de travail visible. Cette fenêtre sera alors au
premier plan dans tous les espaces de travail.
Raccourcis clavier d’Unity
Lorsque vous maintenez appuyée la touche Super (aussi connue sous
le nom de touche Windows) pendent quelques secondes, Unity affiche une
liste de raccourcis clavier très pratiques, dont certains ont été mentionnés
plus haut :
Parcourir les fichiers de votre ordinateur
Il existe deux manière de localiser des fichiers dans votre ordinateur —
les rechercher ou y accéder directement à partir de leurs répertoires. Vous
pouvez rechercher un fichier en utilisant le tableau de bord ou le gestionnaire de fichiers Fichiers. Vous pouvez également utiliser le tableau de
bord ou le gestionnaire de fichiers Fichiers pour accéder aux répertoires
utilisés fréquemment (tels que Documents, Musique, Téléchargements)
ainsi qu’aux fichiers ouverts récemment.
Vous pouvez également utiliser les touches
Maj+Ctrl+Alt en combinaison des touches
flèches pour déplacer une fenêtre dans un
espace de travail différent.
Le bureau Ubuntu
29
Fig. 2.10 : Raccourcis clavier usuels affichés par
Unity.
Votre répertoire personnel
Le répertoire personnel est utilisé pour stocker tous vos fichiers personnels (contrairement aux fichiers système, tels que les applications).
Dans Ubuntu, par défaut, le contenu de votre répertoire personnel est
accessible et peut être lu par d’autres utilisateurs qui ont un compte
sur votre ordinateur personnel.
Le nom de votre répertoire personnel correspond à votre identifiant
de connexion et est créé lorsque votre compte utilisateur est créé. Lors
de l’ouverture de votre répertoire personnel, vous verrez un ensemble de
plusieurs répertoires, dont Bureau (qui contient tous les fichiers qui sont
visibles sur le bureau), Documents, Téléchargements, Musique, Images,
Public, Modèles et Vidéos. Ces répertoires sont créés automatiquement au
cours du processus d’installation. Vous pouvez y ajouter autant de fichiers
et de dossiers que souhaité.
Gestionnaire de fichiers Fichiers
Tout comme Microsoft Windows dispose de l’Explorateur Windows et
Apple os x de Finder pour parcourir les fichiers et les répertoires, Ubuntu
utilise le gestionnaire de fichiers Fichiers par défaut.
La fenêtre du gestionnaire de fichiers Fichiers
Lorsque vous sélectionnez le raccourci Fichiers dans le lanceur, cliquez
sur un répertoire dans le lanceur ou double-cliquez sur un répertoire de
votre bureau, Ubuntu ouvre le gestionnaire de fichiers Fichiers. La fenêtre
par défaut contient les fonctionnalités suivantes :
barre de menus La barre de menus se trouve tout en haut de l’écran. Le
menu Fichiers vous permet de modifier la disposition du navigateur,
d’afficher, de parcourir et de supprimer des signets, d’ouvrir un document d’aide, d’ouvrir une nouvelle fenêtre, de se connecter à un
serveur ou de quitter. Choisir Saisir l’emplacement ouvre le champ de
saisie le l’emplacement où vous pouvez saisir directement n’importe
quel emplacement.
barre de titre La barre de titre affiche le nom du répertoire actuellement
sélectionné. Elle contient aussi les boutons Fermer, Minimiser et
Maximiser.
barre d’outils La barre d’outils affiche l’historique de votre navigation
dans les différents répertoires (en utilisant deux boutons en forme de
Les termes « répertoire » et « dossier » sont
souvent utilisés indifféremment.
30 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Fig. 2.11 : Le gestionnaire de fichiers Fichiers
affichant votre répertoire personnel.
flèches), votre localisation dans le système de fichiers, un bouton de
recherche et des options d’affichage de votre répertoire actuel :
Fig. 2.12 : La barre d’outils de l’application
Fichiers lors de la navigation dans le répertoire
/var/log/apt/, avec la fonctionnalité de
Recherche activée.
- Dans le coin supérieur gauche de la barre d’outils se trouvent deux
icônes en forme de flèches. Elles fonctionnent de la même manière
que les boutons « Précédent » et « Suivant » dans les navigateurs
Web pour accéder à l’historique. L’application Fichiers garde une
trace de votre position et vous permet de revenir en arrière si nécessaire. En temps que tels, les boutons Emplacement visité précédent
et Emplacement visité suivant vous permettent de naviguer dans
votre historique de navigation dans les répertoires.
- Au milieu de la barre d’outils, vous verrez une représentation de
l’emplacement actuel de votre répertoire.
- Cliquer sur l’icône Rechercher ouvre un champ texte vous permettant de rechercher un fichier ou un répertoire grâce à son nom.
- Cliquer sur l’icône Voir les éléments sous forme d’une grille
d’icônes (le réglage par défaut) vous permet de voir les fichiers et les
répertoires sous forme d’icônes. Dans cet affichage, des aperçus de
photos et de fichiers texte sont également affichés.
- Cliquer sur l’icône Voir les éléments sous forme de liste vous
permet de voir une liste de fichiers et de répertoires, accompagnés
de leurs tailles, types et dates de dernière modification. Vous pouvez
personnaliser quelles informations sont affichées en effectuant
un clic droit indifféremment sur Nom, Taille, Type ou Dernière
modification. Cette action affichera une liste de choix des options
disponibles.
volet de gauche Le volet de gauche du navigateur de fichiers — intitulé
Raccourcis — comporte des raccourcis vers les répertoires couramment
utilisés. Vous pouvez aussi marquer un répertoire d’un signet grâce
à la barre d’outils en choisissant le menu Signets ‣ Ajouter un signet
pour cet emplacement. Une fois le signet créé, le répertoire devrait
apparaître dans le volet de gauche. Quel que soit le répertoire que vous
Le bureau Ubuntu
parcourez actuellement, le volet de gauche contiendra toujours les
mêmes répertoires.
volet de droite Le plus grand des volets montre les fichiers et les répertoires à l’intérieur du répertoire que vous parcourez actuellement.
Pour parcourir un répertoire dans Fichiers, cliquez (ou double-cliquez)
sur son icône dans le volet de droite, le volet de gauche ou la barre d’outils.
Ouverture de fichiers
Un fichier, dans sa forme la plus simple, équivaut à des données. Les
données peuvent représenter un document texte, des informations de
base de données ou d’autres médias tels que de la musique ou des vidéos.
Pour ouvrir un fichier, vous pouvez double-cliquer sur son icône. Ubuntu
essaiera de trouver une application appropriée avec laquelle ouvrir le
fichier sélectionné. Dans certains cas, vous pouvez souhaiter ouvrir le
fichier avec une application différente de celle qu’Ubuntu a sélectionnée.
Pour choisir une application, faites un clic droit sur l’icône et sélectionnez
l’une des options Ouvrir avec.
Création de nouveaux répertoires
Pour créer un nouveau répertoire depuis le gestionnaire de fichiers
Fichiers, faites un clic droit dans une zone vide du volet de droite et sélectionnez Nouveau dossier dans le menu contextuel (cette action marchera également sur le bureau). Remplacez le nom par défaut « Nouveau
dossier » par celui de votre choix (e.g., « Comptabilité personnelle »).
Vous pouvez également créer un nouveau répertoire en appuyant sur les
touches Ctrl+Maj+N.
Fichiers et répertoires cachés
SI vous souhaitez cacher certains répertoires ou fichiers, placez un
point (.) au début de leurs noms (e.g., « .Comptabilité personnelle »). Dans
certains cas, il est impossible de cacher les fichiers et les répertoires sans
les préfixer avec un point.
Vous pouvez aisément voir les fichiers cachés en cliquant sur Options
d’affichage ‣ Afficher les fichiers cachés ou en tapant Ctrl+H. Cacher les
fichiers au moyen d’un point (.) n’est pas une mesure de sécurité — c’est
simplement un moyen pour vous aider à organiser vos fichiers.
Copie et déplacement des fichiers et des répertoires
Vous pouvez couper, copier et coller des fichiers et des répertoires dans
le gestionnaire de fichiers Fichiers en effectuant un clic droit sur l’élément
et en sélectionnant le bouton correspondant dans le menu contextuel.
Vous pouvez également utiliser les raccourcis clavier Ctrl+X, Ctrl+C et
Ctrl+V pour respectivement couper, copier et coller les fichiers et les
répertoires.
Plusieurs fichiers peuvent être sélectionnés en effectuant un clic
gauche dans un emplacement vide (i.e., pas sur un fichier ou un répertoire), en maintenant enfoncé le bouton de la souris et en déplaçant le
curseur au-dessus des fichiers ou des répertoires voulus. Cette action de
« cliquer-déplacer » est utile lorsque vous sélectionnez des éléments qui
sont proches les uns des autres. Pour sélectionner plusieurs fichiers ou
31
32 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
répertoires qui ne sont pas positionnés les uns à côté des autres, maintenez appuyée la touche Ctrl tout en cliquant sur chaque élément individuellement. Une fois que les fichiers et/ou les répertoires souhaités sont
sélectionnés, effectuez un clic droit sur n’importe lequel des éléments
sélectionnés pour effectuer une action, de la même manière que vous le
feriez pour un élément unique.
Une fois qu’un ou plusieurs éléments ont été « copiés », naviguez jusqu’à l’emplacement désiré puis faites un clic droit sur une zone vide de
la fenêtre et sélectionnez Coller pour les copier dans le nouvel emplacement. Alors que la commande copier peut être utilisée pour réaliser
une copie d’un fichier ou d’un répertoire dans un nouvel emplacement,
la commande couper peut être utilisée pour déplacer des fichiers et des
répertoires. Cela veut dire qu’une copie sera placée dans un nouvel emplacement et que l’original sera supprimé de son emplacement actuel.
Notez que lorsque vous « coupez » ou « collez » un fichier ou un répertoire, rien ne se produira jusqu’à ce que vous le « copiez » quelque part.
La copie concernera uniquement le ou les élément(s) les plus récemment
coupés ou copiés.
Pour déplacer un fichier ou un répertoire, sélectionnez l’élément à
déplacer, puis cliquez sur Édition ‣ Couper. Déplacez-vous jusqu’à l’emplacement désiré, puis cliquez sur Édition ‣ Coller. Si vous cliquez sur un
fichier ou un répertoire, le déplacez, maintenez enfoncée la touche Alt et
le relâchez dans son répertoire de destination, un menu apparaîtra vous
demandant si vous souhaitez copier, déplacer ou lier l’élément.
Tout comme pour la commande copier ci-dessus, vous pouvez également effectuer cette action en utilisant le menu contextuel accessible par
clic droit et cela fonctionnera pour plusieurs fichiers et répertoires à la
fois. Une façon alternative de déplacer un fichier ou un répertoire est de
cliquer sur l’élément, puis de le déplacer vers son nouvel emplacement.
Utilisation de plusieurs onglets ou de plusieurs fenêtres Fichiers
Ouvrir plusieurs fenêtre du gestionnaire de fichiers Fichiers peut être
utile pour déplacer des fichiers et des répertoires entre plusieurs emplacements. Vous pouvez également avoir plusieurs onglets pour parcourir
plusieurs emplacements à la fois.
Pour ouvrir une seconde fenêtre lors de la navigation dans un répertoire de Fichiers, sélectionnez Fichier ‣ Nouvelle fenêtre ou appuyez sur
Ctrl+N. Cela ouvrira une nouvelle fenêtre, vous permettant de déplacer
des fichiers et/ou des répertoires entre deux emplacements. Pour ouvrir
un nouvel onglet, cliquez sur Fichier ‣ Nouvel onglet ou appuyez sur
Ctrl+T. Une nouvelle ligne contenant deux onglets apparaîtra au-dessus
de l’espace utilisé pour parcourir vos fichiers — les deux onglets afficheront le répertoire que vous parcouriez à l’origine. Vous pouvez cliquer sur
ces onglets pour basculer entre eux afin de sélectionner et de déplacer des
fichiers ou des répertoires entre les onglets de la même manière que vous
le feriez entre des fenêtres.
Lors du déplacement d’éléments entre les fenêtres ou les onglets de
Fichiers, un petit symbole apparaîtra au dessus du curseur de la souris
pour vous faire savoir quelle action sera effectuée lorsque vous relâcherez
le bouton de la souris. Un signe plus (+) vous indique que vous êtes sur
le point de copier l’élément, tandis qu’une petite flèche signifie que l’élément sera déplacé. L’action par défaut dépendra des répertoires que vous
utilisez.
Le bureau Ubuntu
33
Recherche de fichiers et dossiers sur votre ordinateur
Vous pouvez rechercher des fichiers et dossiers à l’aide du tableau de
bord ou du gestionnaire de fichiers Fichiers.
Recherchez des fichiers et dossiers rapidement
en appuyant sur Ctrl+F dans Fichiers et en
saisissant ensuite ce que vous recherchez.
Recherche en utilisant le Tableau de bord
Saisissez simplement les termes de votre recherche dans la barre de
recherche en haut du tableau de bord.
Alternativement, vous pouvez utiliser les lentilles Applications ou
Fichiers et dossiers ; là, vous pouvez utiliser un filtre pour affiner votre
recherche. Ouvrez le menu déroulant sur le côté droit de la barre de recherche. Si vous avez choisi Applications, vous pourrez filtrer par type
d’application. Si vous avez choisi Fichiers et dossiers, vous pourrez filtrer à l’aide d’une foule d’options, dont Dernière modification, Type (par
exemple Documents) ou Taille. Il suffit de taper les premières lettres du
fichier ou du dossier que vous recherchez.
Rechercher à l’aide du gestionnaire de fichiers Fichiers
Dans le gestionnaire de fichiers Fichiers, cliquez sur le bouton représentant une loupe ou tapez Ctrl+F. Ceci ouvre une zone de texte où vous
pouvez taper le nom du fichier ou du dossier que vous recherchez.
Personnalisation de votre bureau
Fig. 2.13 : Vous pouvez modifier la plupart des
paramètres de votre système ici.
La majorité des personnalisations peut être faite en sélectionnant
l’Indicateur de session puis Paramètres système… pour ouvrir la fenêtre
de l’application Paramètres système. Le tableau de bord, l’apparence du
bureau, les thèmes, les arrière-plans, l’accessibilité et d’autres paramètres
de configuration sont disponibles ici. Pour plus d’informations, voir le
Options de session.
Apparence
L’onglet Apparence
Dans l’onglet Apparence, vous pouvez modifier l’arrière-plan, le thème
de fenêtre et la taille des icônes dans le lanceur pour modifier encore
34 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Fig. 2.14 : Vous pouvez changer le thème dans
l’onglet Aspect de la fenêtre « Apparence ».
plus l’aspect de votre bureau. Pour commencer, ouvrez Apparence soit en
effectuant un clic droit sur votre arrière-plan et en sélectionnant Modifier
l’arrière-plan du bureau, soit en sélectionnant Indicateur de session ‣
Paramètres système… ‣ Apparence. Sélectionnez l’onglet Aspect.
Thème La fenêtre « Apparence » montre le papier peint d’arrière-plan et
le thème actuellement sélectionnés. Les thèmes déterminent l’apparence
de vos fenêtres, boutons, barres de défilement, barre supérieure, icônes et
autres composantes de votre bureau. Le thème Ambiance est utilisé par
défaut, mais d’autres thèmes sont disponibles. Il suffit de cliquer une fois
sur l’un des thèmes répertoriés pour pouvoir l’essayer. Le nouveau thème
changera instantanément l’apparence de votre bureau.
Fond d’écran du bureau Pour modifier l’Arrière-plan, sélectionnez Papiers peints, Dossier d’images ou Couleurs et dégradés dans la liste déroulante. Lorsque Papiers peints est sélectionné, vous verrez la sélection
de papier peints par défaut d’Ubuntu. Pour modifier l’arrière-plan, cliquez
simplement sur l’image que vous souhaitez utiliser. Vous n’êtes pas limité
à cette sélection. Pour utiliser une de vos propres images, cliquez sur le
bouton + et naviguez jusqu’à l’image que vous voudriez utiliser. Cliquez
ensuite sur le bouton Ouvrir et le changement s’effectuera instantanément. Cette image sera ajoutée à la liste de vos arrière-plans disponibles.
La sélection du Dossier d’images ouvre votre dossier Images, dans lequel
vous pouvez choisir une image comme arrière-plan. Le bouton Couleurs
et dégradés vous permet de remplir l’arrière-plan avec une couleur unie
ou un dégradée. Cliquez sur les boutons Couleur unie, puis Choisissez
une couleur pour choisir une couleur unie. Les boutons Dégradé vertical et Dégradé horizontal font apparaître deux boutons Choisissez une
couleur. Choisissez simplement les deux couleurs que vous souhaitez et
regardez si vous avez atteint le résultat escompté.
Taille des icônes de la barre de lanceurs Au bas de l’onglet Aspect, se
trouve un curseur pour modifier la taille des icônes sur le lanceur. Vous
pouvez choisir toute valeur comprise entre 16 et 64 pixels.
L’onglet Comportement
Dans l’onglet Comportement, vous trouverez plusieurs options pour
modifier le comportement de votre bureau.
Le bureau Ubuntu
35
Masquage automatique de la barre de lanceurs Basculez le Cacher automatiquement le lanceur pour soit afficher le lanceur soit le révéler en
déplaçant le pointeur vers la zone sensitive définie. Lorsque cette fonction
est activée, vous pouvez choisir l’emplacement de la zone sensitive — Côté
gauche ou Coin supérieur gauche — et la sensibilité d’apparition.
Activer les espaces de travail Par défaut, les espaces de travail ne sont
pas activés. Vous pouvez activer des espaces de travail en cochant cette
option.
Ajouter l’icône « Afficher le bureau » au lanceur Cochez cette option si
vous souhaitez afficher l’icône du bureau sur le lanceur.
Afficher les menus pour une fenêtre Vous pouvez choisir ici si vous voulez
que les menus s’affichent dans la barre de menu ou dans la barre de titre
des fenêtres.
Vous pouvez restaurer les paramètres du comportement en cliquant sur
le bouton Rétablir les paramètres par défaut.
Accessibilité
Ubuntu dispose d’outils intégrés qui rendent l’utilisation de l’ordinateur plus facile pour les personnes atteintes de handicaps. Vous pouvez
trouver ces outils en ouvrant le tableau de bord et en cherchant « Accès
universel » ou en cliquant sur Indicateur de session ‣ Paramètres système… ‣ Accès universel. Utilisez l’onglet Vision pour gérer la taille du
texte, le contraste des interfaces, activer un outil de zoom, un clavier virtuel, un lecteur d’écran, etc. La sélection de thèmes fortement contrastés
et de grandes tailles de police à l’écran peut aider ceux ayant des problèmes de vision. Vous pouvez activer « Alertes visuelles » dans l’onglet
Audition si vous souffrez de déficience auditive. Vous pouvez également
ajuster les paramètres du clavier et de la souris pour convenir à vos besoins respectivement dans les onglets Saisie et Pointage et clic de souris.
Fig. 2.15 : Accès universel vous permet
d’activer des fonctionnalités supplémentaires
pour rendre votre ordinateur plus facile à
utiliser.
Une fois que vous aurez fini de régler les paramètres selon vos besoins,
vous aurez sans doute besoin de fermer la session puis de la rouvrir pour
que les changements prennent effet.
36 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Lecteur d’écran (Orca)
Orca est un outil très utile pour les personnes qui rencontrent des
difficultés avec leur vision. Il est préinstallé avec Ubuntu et fourni la
fonctionnalité de « Lecteur d’écran » dans Accès universel.
Le lecteur d’écran peut être activé en utilisant une des méthodes suivantes :
‣ En utilisant le raccourci clavier ALT-Super-s (dans cet ordre), ou
‣ En utilisant Indicateur de session ‣ Paramètres système… ‣ Accès
universel ‣ Lecteur d’écran ‣ Activé/Désactivé, ou
‣ En cliquant sur le Tableau de bord et en lançant Orca.
Options de session
Quand vous avez fini de travailler sur votre ordinateur, vous pouvez fermer la session, mettre en veille, redémarrer ou éteindre grâce à
l’Indicateur de session tout à fait à droite dans la barre de menus.
Fermer la session
Se déconnecter n’arrêtera pas l’ordinateur mais le bureau retournera
à l’écran de connexion. Ce qui est utile pour passer d’un utilisateur à
l’autre, lorsque par exemple une autre personne désire se connecter à son
compte, ou bien quand vous devez suivre une consigne comme « Veuillez
vous déconnecter puis vous reconnecter ». Vous pouvez également vous
déconnecter en appuyant simultanément sur Ctrl+Alt+Suppr. Avant de
vous déconnecter, vérifiez toujours que vous avez bien enregistré votre
travail dans toutes les applications ouvertes.
Mettre en veille
Pour économiser l’énergie, vous pouvez mettre votre ordinateur en
mode veille, ce qui permettra de sauvegarder les applications actuellement
ouvertes dans la mémoire interne RAM), mettre hors tension la plupart
des périphériques et matériels internes, et vous permettra de redémarrer
plus rapidement. Contrairement à l’hibernation, lorsqu’il est en veille,
l’ordinateur va continuer à utiliser un minimum d’électricité. Notez que si
l’alimentation est coupée pendant la veille, les modifications non enregistrées seront perdues et il peut y avoir une perte de données. Pour mettre
en veille votre ordinateur, choisissez Mettre en veille dans l’« Indicateur
de session ».
Redémarrer
Pour redémarrer votre ordinateur, sélectionnez Éteindre… dans l’« Indicateur de session » et cliquez sur Redémarrer….
Éteindre
Pour éteindre complètement votre ordinateur, sélectionnez Éteindre…
dans l’« Indicateur de session » et cliquez sur Éteindre….
Autres options
Depuis l’« Indicateur de session », choisissez Verrouiller/Changer
d’utilisateur pour verrouiller l’écran de l’utilisateur courant ou changer
Le bureau Ubuntu
de compte utilisateur. Vous pouvez verrouiller votre écran rapidement à
l’aide du raccourci clavier Ctrl+Alt+L. Il est conseillé de verrouiller votre
écran si vous vous éloignez même un court instant de votre ordinateur.
Obtenir de l’aide
Aide générale
Fig. 2.16 : L’aide intégrée du système, accessible par le raccourci clavier F1, fournit une
aide thématique pour Ubuntu.
Ubuntu, comme tous les autres systèmes d’exploitation, propose une
aide intégrée appelée Guide du bureau Ubuntu (Figure 2.16 page 37). Pour
y accéder, cliquez sur le tableau de bord et tapez Aide. Vous pouvez aussi
appuyer sur F1 lorsque vous êtes sur le bureau ou cliquer sur le bouton
Aide Ubuntu dans le menu Aide de la barre de menus. De nombreuses
applications ont leur propre section d’aide accessible en cliquant sur le
menu Aide dans la fenêtre de l’application.
Aide en ligne
Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question dans ce manuel ou
dans le Guide du bureau Ubuntu, vous pouvez demander l’aide d’autres
utilisateurs d’Ubuntu à travers les forums Ubuntu (http://forum.ubuntufr.org/). Pour obtenir la meilleure aide à la résolution du problème, il est
préférable de donner le plus d’informations possible quand vous formulez
votre demande, comme :
‣ Informations sur le système (e.g. version d’Ubuntu, marque et modèle
du PC)
‣ Le texte complet de tous les messages d’erreur que vous avez rencontrés,
‣ Ce que vous faisiez à cet instant,
‣ Ce que vous essayiez de faire / ce qui aurait dû se produire…
Beaucoup d’utilisateurs d’Ubuntu ouvrent un compte sur les forums
afin de recevoir de l’aide et en fournir à leur tour à mesure qu’ils acquièrent des connaissances supplémentaires. Une autre ressource utile
est le Wiki Ubuntu (http://doc.ubuntu-fr.org), un site internet maintenu par la communauté Ubuntu. Vous trouverez de plus la Documenta-
37
38 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
tion Officielle d’Ubuntu préparée par des développeurs d’Ubuntu sur
https://help.ubuntu.com (en anglais) et sur http://guide.ubuntu-fr.org (en
français).
Aide de l’affichage tête haute
Fig. 2.17 : Le HUD (affichage tête haute)
affiche des informations d’aide spécifique
à l’application en fonction de ce que vous
saisissez.
Le hud (« Heads-Up Display » ou « Affichage Tête Haute ») est un
utilitaire convivial, commandé au clavier, qui vous aide à trouver des
commandes, des fonctionnalités et des préférences enfouies profondément
dans un empilement de menus à l’intérieur d’une application. Activez le
hud en appuyant sur la touche Alt gauche sur le clavier.
Par exemple, si vous voulez ajouter de la musique dans Rhythmbox, le
lecteur de musique par défaut dans Ubuntu, ouvrez le lecteur de musique,
appuyez sur la touche Alt gauche et saisissez Ajouter de la musique.
Les options disponibles dans Rhythmbox apparaîtront. Vous pouvez utiliser la touche Flèche du bas pour naviguer et appuyer sur la touche
Entrée pour activer la commande. Le hud est également très pratique
à l’intérieur d’applications comportant des menus profonds, tels que LibreOffice et Gimp.
3 Travailler avec Ubuntu
Toutes les applications dont vous avez besoin
Parce qu’Ubuntu est un système d’exploitation distinct, certaines applications qui sont disponibles pour d’autres systèmes d’exploitation (tels
que FreeBSD, Windows ou os x) peuvent ne pas être disponibles pour
Ubuntu et vice versa. Cela est particulièrement vrai pour les logiciels dont
les sources sont fermées (i.e., propriétaires) distribués par les fabricants de
systèmes d’exploitation dont les sources sont fermées.
Si vous migrez depuis une plate-forme Windows ou Mac, certains
des programmes que vous utilisiez possèdent des versions natives dans
Linux. Pour ceux qui manquent de compatibilité, il existe des alternatives
reconnues de logiciels libres qui couvriront vos besoins. Cette section
recommandera quelques unes de ces applications de logiciels libres qui
sont connues pour fonctionner correctement sous Ubuntu.
Suites bureautiques
Dans Ubuntu, vous pouvez choisir parmi de nombreuses suites bureautiques. La suite la plus populaire est LibreOffice (anciennement OpenOffice). Sont inclus dans la suite :
‣
‣
‣
‣
‣
‣
Writer : traitement de texte
Calc : tableur
Impress : gestionnaire de présentations
Draw : programme de dessin
Base : base de données
Math : éditeur d’équation
La Suite LibreOffice est installée par défaut avec Ubuntu. Notez que
Base n’est pas installé par défaut et peut être installé grâce à la Logithèque
Ubuntu.
D’autres applications bureautiques que vous voudrez peut être essayer
sont KOffice, Gnome Office, Abiword (traitement de texte), Gnumeric
(tableur), Kexi (base de données), etc.
Applications de Messagerie Électronique
Tout comme pour les suites bureautiques, il existe de nombreuses possibilités concernant l’application de courriel. Une application de courriel
très populaire est Mozilla Thunderbird, qui est également disponible pour
Windows. Thunderbird est l’application de courriel par défaut dans Ubuntu. D’autres possibilités sont Evolution et KMail.
Navigateurs Web
Le navigateur Web par défaut dans Ubuntu est Firefox. D’autres navigateurs que vous voudrez peut être tester sont Epiphany, Midori, Chromium, Opera* et Google Chrome*.
Lecteurs PDF
Evince est le lecteur de fichiers pdf par défaut dans Ubuntu. D’autres
possibles sont Okular et Adobe Reader*.
La plupart des applications listées dans
cette section peuvent être installées via la
Logithèque Ubuntu, sont open source et
disponibles gratuitement. Celles suivies par
une astérisque (*) peuvent être téléchargées
directement à partir de leurs sites Web
respectifs.
40 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Lecteurs multimédia
Pour le multimédia, les utilisateurs d’Ubuntu ont accès à une large
gamme de lecteurs de haute qualité. Bien que VLC soit un incontournable
parmi les vidéophiles, le classique et convivial Totem est le lecteur multimédia par défaut dans Ubuntu. GMplayer et Kaffeine sont également
parmi les choix à votre disposition via la Logithèque Ubuntu.
Lecteurs de musique et agrégateurs de podcasts
Il existe de nombreuses options pour écouter de la musique avec Ubuntu : Rhythmbox (installé par défaut), Amarok, Banshee, Audacity (qui fait
également office d’éditeur de sons), Miro, VLC, etc. Ces applications vous
permettent d’écouter votre musique et vos podcasts préférés. Amarok
est similaire à Winamp. Miro peut être particulièrement utile à ceux qui
regardent des podcasts vidéos et des émissions tv à partir d’Internet. VLC
est bien connu pour sa capacité à lire une multitude de formats de fichiers
multimédias.
Gravure de CD/DVD
Il existe plusieurs applications célèbres de gravure de disque telles que
Gnome-baker, Brasero (application de gravure par défaut d’Ubuntu) et
K3b. Ces outils de création de CD / DVD sont puissants et proposent des
interfaces conviviales et de nombreuses fonctionnalités.
Gestion de Photos
Vous pouvez visualiser et gérer vos photos favorites avec Shotwell,
le gestionnaire de photos d’Ubuntu par défaut, gThumb, Gwenview ou
F-Spot, entre autres.
Édition & Retouche graphique
gimp est un éditeur d’images très puissant. Vous pouvez créer vos
propres graphismes, retoucher vos photographies et modifier vos images.
gimp n’est pas installé par défaut mais peut être installé via la Logithèque
Ubuntu.
Messagerie instantanée
Vous pouvez utiliser Pidgin, Empathy ou Kopete pour communiquer
via la plupart des protocoles dont : aim, msn, Google Talk, Jabber/xmpp,
Facebook, Yahoo ! et icq. Cela signifie que vous n’avez besoin que d’une
application pour communiquer avec tous vos amis. Notez que certains de
ces clients disposent d’une prise en charge partielle de la vidéo.
Applications de Voix sur IP
Les technologies de voip vous permettent de parler à des personnes
grâce à Internet. L’application la plus célèbre est Skype, qui est disponible
pour Ubuntu. Une alternative open-source, Ekiga, prend en charge la communication vocale en utilisant le protocole sip. Skype utilise un protocole
propriétaire et est, de ce fait, incompatible.
Travailler avec Ubuntu
41
Clients BitTorrent
Il existe un grand nombre de clients BitTorrent pour Ubuntu : Transmission, le client par défaut d’Ubuntu, est simple et léger. Deluge, Vuze et
KTorrent offrent de nombreuses fonctionnalités et peuvent satisfaire les
utilisateurs les plus avancés.
Se connecter
Cette section du manuel va vous aider à vérifier votre connexion à
Internet et à la configurer si nécessaire. Ubuntu peut se connecter à Internet à l’aide d’une connexion filaire, sans fil ou d’une connexion par le
réseau commuté. Ubuntu gère également des méthodes de connexion plus
avancées, qui seront présentées brièvement à la fin de cette section.
Une connexion filaire se fait quand votre ordinateur est connecté à
Internet à l’aide d’un câble Ethernet. Le câble est généralement branché
sur une prise murale ou sur un périphérique réseau — tel qu’un switch ou
un routeur.
Une connexion sans fil relie votre ordinateur à Internet à l’aide d’un réseau radio sans fil — communément appelé Wi-Fi. La plupart des routeurs
ont maintenant une fonction sans fil, de même que la plupart des ordinateurs portables et netbooks. Pour cette raison, le Wi-Fi est le type de
connexion le plus répandu pour ces types d’appareils. La connectivité sans
fil rend les ordinateurs portables et netbooks plus facilement portables
pour se déplacer dans différentes pièces de la maison ou pour voyager.
Une connexion commutée relie votre ordinateur à Internet avec un
modem et une ligne téléphonique.
Gestionnaire de réseau
Pour vous connecter à Internet en utilisant Ubuntu, vous devez utiliser
l’utilitaire Gestionnaire Réseau. Le Gestionnaire Réseau permet d’activer
ou de désactiver les connexions réseau, de gérer les réseaux filaires et sans
fil et de créer d’autres connexions : par ligne commutée (bas débit), mobile
à large bande ou vpn.
Vous pouvez accéder au Gestionnaire Réseau à l’aide de son icône qui
se trouve dans les indicateurs. Cette icône peut avoir un aspect différent
en fonction de l’état actuel de votre connexion. Cliquer sur cette icône
fera apparaître une liste des connexions réseau disponibles. Au-dessous de
la connexion actuelle (s’il y en a une) sera écrit « Se déconnecter ». Vous
pouvez cliquer sur « Se déconnecter » pour vous déconnecter manuellement du réseau.
Ce menu vous permet aussi de voir les détails techniques sur votre
connexion en cours ou de modifier les paramètres de connexion.
Dans l’image de droite, vous verrez une coche à côté de « Activer le
réseau ». Cliquez sur la coche pour désactiver toute connexion réseau.
Cliquer une seconde fois réactivera la connexion réseau. Ceci peut être
très utile quand vous devez éteindre toutes les communications sans fil,
comme en avion.
Établir une connexion filaire
Si vous êtes déjà en ligne comme l’indique l’icône du Gestionnaire Réseau dans la zone des indicateurs en montrant une connexion, alors vous
avez certainement réussi à vous connecter pendant le processus de paramétrage d’Ubuntu. Vous pouvez aussi ouvrir simplement un navigateur
(a)
(b)
(c)
Fig. 3.1 : Les états de la connexion réseau : (a)
déconnecté, (b) filaire et (c) sans fil.
Fig. 3.2 : Ici vous pouvez voir que la connexion
active en cours est « Connexion filaire 1 ».
42 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
et voir si vous avez accès à Internet. Si c’est le cas, vous n’avez plus rien à
faire pour le reste de cette section. Sinon, poursuivez la lecture.
Si vous avez un câble Ethernet branché sur une prise murale ou sur un
périphérique réseau tel que switch ou routeur, alors vous devrez paramétrer une connexion filaire dans Ubuntu.
Pour vous connecter à Internet avec une connexion filaire, vous devez savoir si votre réseau supporte le dhcp (Dynamic Host Configuration
Protocol). Le dhcp est un moyen pour votre ordinateur d’être automatiquement paramétré pour accéder à votre réseau et/ou votre connexion
Internet. Le dhcp est habituellement configuré automatiquement sur votre
routeur. C’est en général le moyen le plus facile et le plus rapide d’établir
une connexion à Internet. Si vous n’êtes pas sûr que votre routeur soit paramétré pour utiliser le dhcp, vous devriez contacter le service clients de
votre fai (Fournisseur d’Accès Internet) pour le vérifier. Si votre routeur
n’est pas configuré pour utiliser le dhcp, votre service clients vous indiquera les paramètres de configuration dont vous avez besoin pour vous
connecter.
Connexions automatiques avec DHCP
Fig. 3.3 : Cette fenêtre affiche votre adresse IP
et autres informations de connexion.
Si votre réseau supporte le dhcp, vous êtes alors prêt pour l’accès
en ligne. Pour le vérifier, cliquez sur l’icône du Gestionnaire Réseau. Il
devrait y avoir un titre « Réseau Ethernet » dans le menu. Si « Connexion
filaire 1 » apparaît juste en dessous, alors votre machine est actuellement
connectée et probablement paramétrée pour le dhcp. Si « Déconnecté »
apparaît en grisé au-dessous de la section réseau filaire, regardez plus bas
pour voir si une option intitulée « Connexion filaire 1 » apparaît dans la
liste. Si oui, cliquez dessus pour essayer d’établir une connexion filaire.
Pour vérifier si vous êtes en ligne, cliquez sur l’icône du gestionnaire réseau dans la barre de menus et choisissez l’option Informations
sur la connexion. Vous devriez voir une fenêtre montrant les détails de
votre connexion. Si votre adresse ip est affichée comme 0.0.0.0 ou commence par 169.254, alors votre ordinateur n’a pas pu se faire attribuer
des informations de connexion par dhcp. S’il montre une autre adresse
(par exemple,192.168.219.133), alors il y a de fortes chances que votre
connexion au routeur en dhcp ait réussi. Pour tester votre connexion,
vous pouvez ouvrir le navigateur Internet Firefox pour essayer de charger une page Web. Vous trouverez plus d’informations sur l’utilisation de
Firefox plus loin dans ce chapitre.
Une adresse IP (Internet Protocol) est un
nombre unique attribué à votre machine pour
que votre routeur puisse vous identifier sur
le réseau. C’est un peu comme un numéro de
téléphone pour votre ordinateur. Avoir cette
adresse unique permet au routeur de parler à
votre ordinateur, et ainsi, d’envoyer/recevoir
des données. Si vous n’êtes toujours pas
en ligne après avoir suivi ces étapes, vous
devrez peut-être essayer de paramétrer
manuellement votre connexion réseau en
utilisant une adresse IP statique.
Travailler avec Ubuntu
Configuration manuelle avec adresse statique
Si votre réseau ne gère pas le dhcp, alors vous devez connaître quelques
informations avant de pouvoir vous connecter. Si vous ne connaissez pas
ces informations, vous devrez appeler votre fai.
‣ Une adresse ip — C’est une adresse unique utilisée pour identifier
votre ordinateur sur le réseau. Une adresse ip est toujours donnée
sous la forme de quatre groupes de chiffres séparés par des points, par
exemple : 192.168.100.10. Quand on se connecte en dhcp, cette adresse
change périodiquement (d’où le terme « dynamique »). Cependant,
si vous avez configuré une adresse ip statique, votre adresse ip ne
changera jamais.
‣ Un masque de sous-réseau — Ceci indique à votre ordinateur la taille
du réseau auquel il est connecté. Il est formaté de la même façon que
l’adresse ip, mais ressemble généralement à 255.255.255.0.
‣ Une passerelle — C’est l’adresse ip du périphérique auquel votre machine s’adresse pour accéder à Internet. C’est en général l’adresse ip du
routeur.
‣ serveur dns — C’est l’adresse ip du serveur dns (Domain Name Service)
(service de noms de domaines). Votre ordinateur utilise dns pour résoudre la correspondance entre adresses ip et noms de domaines. Par
exemple, http://www.ubuntu-fr.org correspond à 193.55.221.76. C’est
l’adresse ip du site web d’Ubuntu-fr sur Internet. dns sert à vous éviter d’avoir à retenir des adresses ip. Des noms de domaines (comme
ubuntu-fr.org) sont beaucoup plus faciles à retenir. Vous avez besoin
d’au moins une adresse de serveur dns mais vous pouvez en entrer
jusqu’à trois pour le cas où un serveur est indisponible. Si vous ne
connaissez pas les adresses de serveurs dns de votre fai, Google a des
serveurs dns que tout le monde peut utiliser gratuitement. Les adresses
de ces serveurs sont : primaire — 8.8.8.8 secondaire — 8.8.4.4.
Pour configurer manuellement une connexion filaire, cliquez sur
l’icône Connexion Réseau et sélectionnez Modification des connexions…
Assurez-vous d’être dans l’onglet « Filaire » dans la fenêtre « Connexion
Réseau ». La liste a peut-être déjà une entrée telle que « Connexion filaire
1 » ou un nom semblable. Si une connexion est listée, sélectionnez-la et
cliquez sur le bouton Modifier… Si aucune connexion n’est listée, cliquez
sur le bouton Ajouter.
Si vous ajoutez une connexion, vous devez lui donner un nom qui
permettra de la distinguer de toutes les autres connexions ajoutées plus
tard. Dans le champ « Nom de la connexion », choisissez un nom comme
« Domicile filaire ».
Fig. 3.4 : Dans cette fenêtre, vous pouvez
modifier manuellement la connexion.
43
44 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Pour paramétrer la connexion :
1. Assurez-vous que l’option Connecter automatiquement est sélectionnée en dessous du nom de la connexion.
2. Allez dans l’onglet Paramètres ipv4.
3. Dans le menu déroulant Méthode choisissez « Manuelle ».
4. Cliquez sur le bouton Ajouter à côté de la liste vide d’adresses.
5. Saisissez votre adresse ip dans le champ en dessous du titre Adresse.
6. Cliquez à droite de l’adresse ip, juste en dessous du titre Masque de
réseau et saisissez votre masque de réseau. Si vous n’êtes pas sûr, le
plus courant est « 255.255.255.0 ».
7. Cliquez à droite du masque de réseau, juste en dessous du titre Passerelle et saisissez l’adresse de votre passerelle.
8. Dans le champ serveurs dns au-dessous, saisissez l’adresse de votre
serveur dns. Vous pouvez en saisir plusieurs en les séparant par des
virgules — par exemple : « 8.8.8.8, 8.8.4.4 ».
9. Cliquez sur Appliquer pour enregistrer les modifications.
Une adresse mac est une adresse matérielle pour la carte réseau de votre ordinateur. Saisir cette information est parfois important pour utiliser une connexion
par modem. Si vous connaissez l’adresse mac de votre carte réseau, vous pouvez
la saisir dans le champ adéquat de l’onglet Filaire dans la fenêtre de modification. Pour trouver les adresses mac de tous les périphériques réseau installés,
ouvrez une fenêtre de terminal, et à l’invite de commande, tapez ifconfig. Cela va afficher de nombreuses informations sur chacun des périphériques réseau
installés dans l’ordinateur. Les périphériques filaires seront nommés LAN0,
LAN1, etc. Les périphériques sans fil apparaîtront comme WLAN0, WLAN1,
etc.
Quand vous êtes revenu sur l’écran Connexions réseau, votre connexion
nouvellement ajoutée devrait apparaître dans la liste. Cliquez sur Fermer
pour retourner sur le bureau. Si votre connexion a été correctement configurée, l’icône de Gestionnaire réseau doit changer d’aspect pour montrer
une connexion filaire active. Pour vérifier si votre connexion est bien paramétrée, ouvrez simplement un navigateur Internet. Si vous parvenez à
aller sur Internet, alors vous êtes connecté !
Réseaux sans fil
Si votre ordinateur est équipé d’une carte sans fil (Wi-Fi) et si vous
disposez d’un réseau sans fil à proximité, vous devriez pouvoir établir une
liaison sans fil dans Ubuntu.
Se connecter à un réseau sans fil pour la première fois
Si votre ordinateur dispose d’une carte réseau sans fil, vous pouvez
vous connecter à un réseau sans fil. La plupart des ordinateurs portables
et netbooks disposent d’une carte réseau sans fil intégrée.
Ubuntu est généralement capable de détecter tout réseau sans fil à portée de votre ordinateur. Pour voir une liste des réseaux sans fil, cliquez
sur l’icône du Gestionnaire réseau. Sous le titre « Réseaux sans fil », vous
devriez voir une liste des réseaux sans fil disponibles. Chaque réseau sera
affiché par son nom et une petite icône à gauche montrant la puissance
relative du signal. L’icône ressemble à un groupe de barres semblable au
signal de qualité du réseau que l’on peut voir sur un téléphone portable.
En bref, plus il y a de barres, plus le signal est fort. Pour améliorer la vitesse et la fiabilité de votre connexion sans fil, essayez de vous rapprocher
de votre routeur ou point d’accès sans fil.
Travailler avec Ubuntu
Un réseau sans fil peut être ouvert à tout le monde, ou il peut être
protégé par un mot de passe. Un petit cadenas sera affiché à côté de la
barre de signal si un des réseaux sans fil à portée est protégé par mot de
passe. Vous aurez besoin de connaître le mot de passe correct afin de vous
connecter à ces réseaux sécurisés sans fil.
Pour vous connecter à un réseau sans fil, sélectionnez le réseau désiré
en cliquant sur son nom dans la liste. Ce sera le nom qui a été utilisé lors
de l’installation du routeur ou du point d’accès sans fil. La plupart des
fai fournissent des routeurs pré-configurés portant un autocollant qui
mentionne le nom actuel du réseau sans fil et le mot de passe. La plupart
des réseaux sans fil publics sont facilement identifiables par le nom utilisé
pour le réseau sans fil — par exemple « Starbucks-wifi ».
Si le réseau n’est pas protégé (c’est-à-dire, si la jauge de signal ne
montre pas un cadenas), une connexion doit être établie en quelques secondes — et sans demander de mot de passe. L’icône du Gestionnaire
réseau dans le panneau supérieur s’anime pendant qu’Ubuntu tente de se
connecter au réseau. Si la connexion est réussie, l’icône change pour afficher une jauge de signal. Un message de notification sur l’écran apparaît
également pour vous informer que la connexion a réussi.
Si le réseau est protégé par mot de passe, Ubuntu affiche une fenêtre
appelée « Authentification nécessaire pour le réseau sans fil » durant
la tentative d’établissement de la connexion. Cela signifie qu’un mot de
passe valide est nécessaire pour établir une connexion. Voici à quoi l’écran
devrait ressembler :
Fig. 3.5 : Saisissez le mot de passe de votre
réseau sans fil.
Si vous connaissez le mot de passe, saisissez-le dans le champ Mot de
passe puis cliquez sur le bouton Se connecter. Pendant que vous tapez le
mot de passe, il sera masqué pour empêcher les autres de le lire à mesure
que vous le saisissez. Pour vérifier les caractères que vous utilisez dans
votre mot de passe, vous pouvez l’afficher en cochant la case Afficher le
mot de passe. Puis vous pouvez le masquer à nouveau en décochant la
même case. Une fois que le mot de passe est saisi, cliquez sur le bouton
Se connecter. L’icône du Gestionnaire réseau située dans le panneau supérieur va s’animer pendant qu’Ubuntu essaie de se connecter au réseau.
Lorsque la connexion est établie, l’icône va se changer en un indicateur de
connectivité. Un message va apparaître à l’écran pour vous informer que
la connexion a bien été établie.
Si vous n’avez pas saisi le mot de passe correctement, ou s’il ne correspond pas au bon mot de passe (par exemple s’il a été changé depuis
peu et que vous l’avez oublié), le Gestionnaire réseau fera une nouvelle
tentative de connexion au réseau, et la fenêtre « Authentification pour le
réseau sans fil » réapparaîtra pour vous permettre de ressaisir le mot de
passe. Vous pouvez appuyer sur le bouton Annuler pour interrompre la
connexion. Si vous ne connaissez pas le bon mot de passe, vous pourriez
avoir besoin d’appeler le service après-vente de votre fai ou de contacter
votre administrateur réseau.
Une fois que vous avez réussi à établir une connexion sans fil, Ubuntu
va stocker ces paramètres (y compris le mot de passe) pour faciliter la
45
46 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
connexion à ce même réseau sans fil à l’avenir. Vous pouvez également
être invité ici à sélectionner un mot de passe pour le trousseau de clés. Le
trousseau de clés stocke les mots de passe en un seul endroit afin que vous
puissiez accéder à tous à l’avenir en ne vous souvenant que du mot de
passe du trousseau de clés.
Se connecter à un réseau sans fil déjà enregistré
Ubuntu essaiera automatiquement de se connecter à un réseau sans fil
à portée si ses paramètres sont enregistrés. Cela fonctionne à la fois sur
les réseaux sans fil ouverts et sécurisés.
Si vous avez de nombreux réseaux sans fil à votre portée qui sont
enregistrés sur votre ordinateur, Ubuntu peut choisir de se connecter à
un réseau alors que vous voudriez peut-être vous connecter à un autre
réseau. Pour remédier à ceci, cliquez sur l’icône du Gestionnaire de Réseaux. Une liste des réseaux sans fil apparaît avec leur jauge de signal. Il
vous suffit de cliquer sur le réseau auquel vous souhaitez vous connecter,
Ubuntu se déconnecte du réseau actuel et tente de se connecter à celui que
vous avez sélectionné.
Si le réseau est sécurisé et que les détails de ce réseau ont déjà été enregistrés, Ubuntu se connectera automatiquement. Si les détails de cette
connexion réseau ne sont pas enregistrés, ou incorrects, ou ont changé,
alors vous serez invité à entrer à nouveau le mot de passe réseau. Si le
réseau est ouvert (pas de mot de passe requis), tout cela se fera automatiquement et la connexion sera établie.
Se connecter à un réseau sans fil invisible
Dans certains environnements, vous pouvez avoir besoin de vous
connecter à un réseau sans fil invisible. Ces réseaux cachés ne diffusent
pas leur nom, et, par conséquent, leur nom ne figurera pas dans la liste des
réseaux sans fil disponibles même s’ils sont à portée. Pour vous connecter
à un réseau sans fil invisible, vous aurez besoin d’obtenir son nom et les
informations de sécurité auprès de votre administrateur réseau ou fai.
Pour se connecter à un réseau sans fil invisible :
1. Cliquez sur Gestionnaire réseau dans la barre de menus.
2. Sélectionnez Se connecter à un réseau sans fil invisible… Ubuntu
ouvrira alors la fenêtre « Réseau sans fil Invisible ».
3. Dans le champ Nom du réseau, saisissez le nom du réseau. Ceci est
aussi appelé ssid (Service Set Identifier). Vous devez saisir le nom
exactement comme il vous a été donné. Par exemple, si le nom est
« Ubuntu-WiFi », saisir « ubuntu-wifi » ne marchera pas car le « U »,
le « W » et le « F » sont tous les trois en majuscule dans le nom correct.
4. Dans le champ Sécurité du réseau sans fil, sélectionnez une des options. Si le réseau est un réseau ouvert, laissez le champ réglé sur « Aucune ». Si vous ne connaissez pas le réglage correct pour le champ,
vous ne serez pas en mesure de vous connecter au réseau invisible.
5. Cliquez sur le bouton Se Connecter. Si le réseau est sécurisé, vous
serez invité à saisir le mot de passe. Si les informations que vous
avez fournies sont correctes, la connexion réseau devrait s’établir,
et vous recevrez une notification sur l’écran pour vous informer que la
connexion a réussi.
Comme dans le cas des réseaux sans fil visibles, les paramètres des
réseaux sans fil invisibles seront enregistrés quand une connexion sera
Travailler avec Ubuntu
établie, et le réseau sans fil invisible apparaîtra alors dans la liste des
connexions enregistrées.
Désactiver et activer votre carte wi-fi
Par défaut, l’accès sans fil est activé si vous avez une carte sans fil
installée dans votre ordinateur. Dans certains environnements (comme
dans les avions), vous devrez peut-être désactiver temporairement votre
carte sans fil.
Pour désactiver votre carte réseau sans fil, cliquez sur l’icône Gestionnaire réseau et désélectionnez l’option Activer la connexion sans
fil. Votre connexion radio sans fil sera maintenant désactivée et votre
ordinateur ne recherchera plus les réseaux sans fil.
Pour réactiver votre carte réseau sans fil, choisissez simplement Activer les réseaux sans fil. Ubuntu va alors commencer à rechercher les
réseaux sans fil automatiquement. Si vous êtes à portée d’un réseau enregistré, vous serez automatiquement connecté.
De nombreux ordinateurs portables modernes ont aussi un commutateur physique/bouton intégré dans le châssis qui offre un moyen rapide
d’activer/désactiver la carte sans fil.
Modification d’un réseau sans fil existant
Parfois, vous devrez peut-être modifier les paramètres d’un réseau sans
fil enregistré — par exemple lorsque le mot de passe sans fil est changé.
Modifier et enregistrer une connexion à un réseau sans fil :
1. Cliquez sur l’icône Gestionnaire réseau et sélectionnez Modifier les
Connexions…
2. Une fenêtre « Connexions réseau » s’ouvre. Cliquez sur l’onglet Sans
fil.
3. Par défaut, les réseaux enregistrés sont listés par ordre chronologique,
le plus récemment connecté en haut. Trouvez le réseau que vous souhaitez modifier, cliquez dessus, puis cliquez sur le bouton Modifier.
4. Ubuntu va maintenant ouvrir une fenêtre appelée « Modification de
〈nom de la connexion〉 », où 〈nom de la connexion〉 est le nom de la
connexion que vous modifiez. Cette fenêtre affiche un certain nombre
d’onglets.
5. Au-dessus des onglets, il y a un champ appelé Nom de connexion où
vous pouvez modifier le nom de la connexion pour lui donner un nom
plus reconnaissable.
6. Si l’option Connexion automatique n’est pas sélectionnée, Ubuntu
détectera le réseau sans fil, mais ne tentera pas de s’y connecter jusqu’à
ce qu’il soit sélectionné depuis le menu du Gestionnaire réseau. Cochez
ou décochez cette option selon votre choix.
7. Dans l’onglet Sans fil, vous devrez peut-être modifier le champ ssid.
Un ssid est un nom de réseau de la connexion sans fil. Si ce champ
n’est pas correctement rempli, Ubuntu sera incapable de se connecter
au réseau sans fil en question.
8. Sous le champ ssid se trouve un champ Mode. Le mode « Infrastructure » signifie que vous vous connecterez à un routeur ou point d’accès
sans fil. Le mode « Adhoc » sert à une connexion d’ordinateur à ordinateur (où un ordinateur partage la connexion d’un autre) et n’est
souvent utilisé que dans des cas avancés.
9. Dans l’onglet Sécurité sans fil, vous pouvez modifier le champ Sécurité. Le choix de « Aucune » signifie que vous utilisez un réseau ouvert
47
48 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
qui ne requiert aucun mot de passe. Les autres choix dans cet onglet
peuvent nécessiter des informations supplémentaires :
Clé wep 40/128-bit (Hex ou ASCII) est un paramètre de sécurité plus
ancien, toujours utilisé par certains anciens périphériques sans
fil. Si votre réseau utilise cette méthode de sécurité, vous devrez
entrer une clé dans le champ Clé qui apparaît lorsque ce mode est
sélectionné.
wep 128-bit à phrase secrète est le même ancien système de sécurité
que plus haut. Cependant, au lieu d’avoir une clé, votre administrateur réseau devrait vous avoir donné une phrase d’authentification
pour vous connecter au réseau.
wpa et wpa2 personnel est le mode de sécurité le plus répandu pour
les connexions sans fil. Une fois que vous avez sélectionné ce mode,
vous devrez saisir un mot de passe dans le champ Mot de passe.
Si votre administrateur réseau exige leap, wep dynamique (802.1x)
ou wpa et wpa2 entreprise alors vous aurez besoin de l’aide de
l’administrateur pour ces modes.
10. Dans l’onglet Paramètres ipv4, vous pouvez modifier le champ Méthode et passer de « Automatique (dhcp) » à « Manuel » ou bien à une
autre des méthodes proposées. Pour paramétrer la méthode manuelle
(aussi appelée adresse statique), veuillez consulter la section ci-dessus
consacrée au paramétrage manuel des connexions filaires au réseau.
11. Lorsque vous avez terminé les changements concernant votre connexion,
cliquez sur Enregistrer… pour les enregistrer et fermez la fenêtre. Vous
pouvez cliquer sur Annuler à tout moment pour fermer la fenêtre sans
qu’aucune des modifications ne soit conservée.
12. Enfin, cliquez sur Fermer dans la fenêtre « Connexions réseau » pour
revenir au bureau.
Après avoir cliqué sur Enregistrer…, tout changement fait sur les
connexions réseau prendra effet immédiatement.
Autres méthodes de connexion
Il existe d’autres façons de se connecter avec Ubuntu :
‣ Avec le Gestionnaire réseau, vous pouvez configurer des connexions
« haut débit mobile » pour vous connecter à Internet via votre opérateur de téléphonie mobile (données).
‣ Vous pouvez vous connecter à des réseaux dsl (Digital Subscriber Line),
une méthode de connexion à Internet via votre ligne téléphonique
grâce à un modem.
‣ Il est également possible pour le Gestionnaire réseau d’établir une
connexion à un vpn (Virtual Private Network) (Réseau Privé Virtuel).
Ceux-ci sont plus couramment utilisés pour créer une connexion sécurisée à un réseau d’entreprise.
Les instructions pour établir des connexions en utilisant le « haut débit
mobile », dsl, ou vpn sont au-delà du champ de ce guide.
Naviguer sur le Web
Une fois que vous êtes connecté à Internet, vous devriez être en mesure
de naviguer sur le Web. Mozilla Firefox est votre navigateur par défaut
sous Ubuntu.
Travailler avec Ubuntu
49
Fig. 3.6 : La page d’accueil par défaut d’Ubuntu
pour le navigateur web Firefox.
Démarrer Firefox
Il y a plusieurs façons de démarrer Firefox. Par défaut, l’icône de Firefox se trouve sur le Lanceur (la barre verticale située à gauche de l’écran).
Sélectionnez cette icône pour ouvrir Firefox. Vous pouvez également ouvrir le Tableau de bord (l’icône qui se trouve tout en haut du Lanceur)
et rechercher firefox à l’aide de la boîte de recherche. Si votre clavier
possède un bouton « www », vous pouvez appuyer sur ce bouton pour
ouvrir Firefox.
Parcourir les pages Web
Afficher votre page d’accueil
Lorsque vous démarrez Firefox, vous voyez votre page d’accueil. Par
défaut, il s’agit de la page de démarrage d’Ubuntu.
Pour accéder rapidement à votre page d’accueil, appuyez sur les
touches Alt+Début de votre clavier ou cliquez sur l’icône d’accueil dans
Firefox.
Passer d’une page à l’autre
Pour passer à la page Web suivante, vous devez saisir son adresse Internet (autrement dit son url) dans la barre d’adresse. Les url commencent
en principe par « http:// » puis comportent un ou plusieurs mots qui identifient l’adresse de la page Web. Par exemple « http://www.ubuntu.com/ ».
(Vous pouvez négliger la partie « http:// » initiale de l’adresse, Firefox
l’ajoutera automatiquement pour vous).
Pour naviguer :
1. Double-cliquez dans la barre d’adresse, ou appuyez sur les touches
Ctrl+L pour mettre en surbrillance l’url qui s’y trouve déjà.
2. Saisissez l’url de la page que vous souhaitez visiter. L’url que vous
saisissez remplace le texte déjà présent dans la barre d’adresse.
URL est l’acronyme de « Uniform Resource
Locator » (localisateur uniforme de ressource).
C’est l’adresse qui permet à l’ordinateur
de trouver une ressource sur Internet —
document, page Web ou adresse électronique.
WWW est l’acronyme de World Wide Web,
c’est l’ensemble des pages web avec lesquelles
la plupart des gens interagissent sur Internet.
Fig. 3.7 : Vous pouvez entrer une adresse Web
ou effectuer des recherches sur Internet en
tapant dans la barre d’adresse.
50 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
3. Appuyez sur Entrée.
Si vous ignorez l’url dont vous avez besoin, entrez un terme désiré
dans la barre de recherche située à droite de la barre d’adresse. Votre
moteur de recherche préféré — Google par défaut — vous fournira une
liste de sites Web dans laquelle vous pourrez choisir (vous pouvez aussi
saisir votre requête directement dans la barre d’adresse).
Sélection d’un lien
La plupart des pages Web contiennent des liens que vous pouvez sélectionner. On les appelle les « liens hypertextes ». Un lien hypertexte
peut vous permettre de passer à une autre page, télécharger un document,
modifier le contenu de la page et plus encore.
Pour sélectionner un lien :
1. Déplacez le pointeur de la souris jusqu’à ce qu’il se transforme en doigt
pointé. Cela se produit lorsque le pointeur se trouve sur un lien. La
plupart des liens sont du texte souligné, mais les boutons et les images
sur une page Web peuvent également contenir des liens.
2. Cliquez une fois sur le lien. Tandis que Firefox localise la page cible du
lien, les messages d’état apparaissent en bas de la fenêtre.
Revenir sur vos pas
Si vous voulez revenir à une page que vous avez déjà parcourue, il
existe plusieurs moyens de le faire.
‣ Pour revenir en arrière ou avancer d’une page, cliquez sur les icônes
Reculer ou Avancer sur le côté gauche de la barre d’adresse.
‣ Pour avancer ou reculer plus d’une page, cliquez-et-maintenez-appuyé
sur le bouton correspondant. Vous verrez une liste des pages que vous
avez récemment visitées. Pour revenir à une page, sélectionnez-la dans
la liste.
‣ Pour voir une liste de toutes les urls que vous avez saisies dans la
barre d’adresse, appuyez sur la flèche vers le bas à l’extrémité droite de
la barre d’adresse. Sélectionnez une page dans la liste.
‣ Pour choisir parmi les pages que vous avez visitées durant la session en
cours, ouvrez le menu Historique et choisissez dans la liste de la partie
inférieure du menu.
‣ Pour choisir parmi les pages que vous avez visitées depuis quelques
mois, ouvrez le menu Historique ‣ Afficher l’historique (ou appuyez
simultanément sur les touches Ctrl+Maj+H). Firefox ouvre une fenêtre intitulée « Bibliothèque » qui affiche une liste de dossiers dont
le premier est « Historique ». Choisissez un sous-dossier qui vous intéresse, ou bien entrez un terme de recherche dans la barre située en
haut à droite pour rechercher des pages que vous avez déjà parcourues.
Double-cliquez sur un résultat pour ouvrir la page voulue.
Pour avancer ou reculer d’une page, vous
pouvez aussi utiliser respectivement les
combinaisons de touches Alt+flèche
droite et Alt+flèche gauche.
Arrêter et actualiser
Si une page se charge trop lentement ou encore si vous ne souhaitez
plus qu’elle soit affichée, appuyez sur la touche Esc pour annuler son
affichage. Pour actualiser la page courante, au cas où elle aurait changé
depuis que vous l’avez chargée, cliquez sur le bouton Actualiser la page
courante ou appuyez sur les touches Ctrl+R.
Le bouton Actualiser la page courante est
placé à l’extrémité droite de la barre d’adresse.
Travailler avec Ubuntu
51
Ouvrir de nouvelles fenêtres
Vous voudrez peut-être parfois avoir plus d’une fenêtre de navigateur
ouverte. Cela peut vous aider à mieux organiser votre session de navigation ou à séparer les pages Web que vous consultez pour des raisons
différentes.
Il existe quatre façons de créer une nouvelle fenêtre :
‣ Dans la barre supérieure, sélectionnez Fichier ‣ Nouvelle fenêtre.
‣ Appuyez sur Ctrl+N.
‣ Faites un clic droit sur l’icône de Firefox sur le lanceur et sélectionnez
Ouvrir une nouvelle fenêtre.
‣ Cliquez sur l’icône de Firefox située sur le lanceur en utilisant le bouton central de la souris.
Une fois qu’une nouvelle fenêtre s’est ouverte, vous pouvez l’utiliser
exactement comme la première fenêtre — y compris la navigation et
l’ouverture d’onglets. Vous pouvez ouvrir plusieurs fenêtres.
Ouverture d’un lien dans une nouvelle fenêtre
Parfois, vous souhaitez cliquer sur un lien pour accéder à une autre
page Web, mais sans fermer la page d’origine. Pour ce faire, vous pouvez
ouvrir le lien dans une fenêtre indépendante.
Il y a deux moyens d’ouvrir un lien dans sa propre fenêtre :
‣ Cliquez-droit sur un lien et sélectionnez Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre.
‣ Maintenez appuyée la touche Maj pendant que vous cliquez sur le lien.
Navigation par onglets
Une alternative à l’ouverture de nouvelles fenêtres est l’utilisation de la
navigation par onglets.
La navigation par onglets vous permet d’ouvrir plusieurs pages dans
une seule fenêtre de navigation de Firefox, chacune indépendante des
autres. Vous disposez donc de plus d’espace sur votre bureau puisque vous
n’avez pas à ouvrir une nouvelle fenêtre à chaque nouvelle page Web.
Vous pouvez ouvrir, fermer et réactualiser les pages Web en un seul point
sans avoir à passer d’une fenêtre à l’autre.
Vous pouvez alterner rapidement entre différents onglets en utilisant le
raccourci clavier Ctrl+Tab.
Ouverture d’un nouvel onglet vierge
Il y a trois façons de créer un nouvel onglet de page vierge :
‣ Cliquez sur le bouton Ouvrir un nouvel onglet qui est un petit signe +
vert sur la droite du dernier onglet ouvert.
‣ Dans la barre de menus, choisissez Fichier ‣ Nouvel onglet.
‣ Appuyez sur Ctrl+T.
Lorsque vous créez un nouvel onglet, il contient une page vierge avec
le curseur positionné dans la barre d’adresse. Entrez l’adresse (url) d’une
page Web ou bien un terme de recherche pour ouvrir un site Web dans ce
nouvel onglet.
Un nouvel onglet est indépendant des autres
de la même façon qu’une nouvelle fenêtre
est indépendante des précédentes. Vous
pouvez d’ailleurs tout combiner à votre gré
— par exemple, une fenêtre peut contenir des
onglets pour vos courriels, pendant qu’une
autre contient des onglets relatifs à votre
travail.
52 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Ouvrir chaque lien dans un onglet distinct
Parfois, vous voudrez peut-être cliquer sur un lien pour accéder à une
autre page Web, mais ne voulez pas fermer l’onglet original. Pour ce faire,
vous pouvez ouvrir le lien dans son propre onglet.
Il existe plusieurs manières d’ouvrir un lien dans un onglet distinct.
‣ Cliquez-droit sur un lien et sélectionnez Ouvrir le lien dans un nouvel
onglet.
‣ Appuyez et maintenez la touche Ctrl enfoncée tout en cliquant sur un
lien.
‣ Cliquez sur le lien en utilisant soit le bouton central de la souris soit les
boutons gauche et droit de la souris simultanément.
‣ Glissez-déposez le lien dans un espace libre de la barre d’onglets ou
bien sur le bouton Ouvrir un nouvel onglet.
‣ Appuyez et maintenez les touches Ctrl+Maj enfoncées tout en cliquant
sur un lien.
Fermer un onglet
Une fois que vous avez fini de visualiser une page Web dans un onglet,
vous avez plusieurs façons de fermer ce dernier :
‣ Cliquez sur le bouton Fermer sur le côté droit de l’onglet.
‣ Cliquez sur l’onglet avec le bouton central de la souris ou la molette de
la souris.
‣ Appuyez sur Ctrl+W.
‣ Faites un clic droit sur l’onglet et sélectionnez Fermer l’onglet.
Restaurer un onglet fermé
Parfois, vous pouvez fermer le mauvais onglet par accident, ou vous
voulez restaurer un onglet que vous avez récemment fermé. Restaurez un
onglet de l’une des deux façons suivantes :
‣ Appuyez sur Ctrl+Shift+T pour réouvrir l’onglet le plus récemment
fermé.
‣ Sélectionnez Historique ‣ Onglets récemment fermés, et choisissez le
nom de l’onglet à restaurer.
Changer l’ordre des onglets
Déplacez un onglet vers une autre position sur la barre d’onglets en
faisant un glisser-déposer à la souris. Pendant que vous faites glisser
l’onglet, Firefox affiche un petit indicateur pour vous montrer la nouvelle
position de l’onglet.
Déplacer un onglet entre fenêtres
Vous pouvez déplacer un onglet dans une nouvelle fenêtre Firefox ou,
si une est déjà ouverte, dans une autre fenêtre Firefox.
Faites glisser un onglet loin de la barre d’onglets, et il s’ouvrira dans
une nouvelle fenêtre. Faites-le glisser depuis la barre d’onglets vers la
barre d’onglets d’une autre fenêtre ouverte de Firefox, ce sera son nouvel
emplacement.
Un nouvel onglet s’ouvre toujours « en arrièreplan » — en d’autres termes, c’est l’onglet
initial qui reste au premier plan. La dernière
méthode (Ctrl+Maj) est une exception ;
elle met le nouvel onglet au premier plan
immédiatement.
Travailler avec Ubuntu
53
Rechercher
Vous pouvez lancer une recherche sur le Web à partir de Firefox sans
d’abord visiter la page d’accueil du moteur de recherche. Par défaut,
Firefox recherche sur le Web en utilisant le moteur de recherche Google.
Chercher sur le Web
Pour rechercher sur le Web dans Firefox, saisissez quelques mots dans
la barre de recherche de Firefox. Par exemple, si vous souhaitez trouver
des informations sur Ubuntu :
1. Placez votre curseur dans la Barre de recherche en utilisant votre
souris ou en appuyant simultanément sur les touches Ctrl+K.
2. Tapez au clavier le mot Ubuntu. Votre saisie remplacera le texte quelconque qui se trouvait dans la barre de recherche.
3. Cliquez sur la loupe ou appuyez sur la touche Entrée pour lancer la
recherche.
Les résultats de recherche de Google pour « Ubuntu » apparaîtront
dans la fenêtre de Firefox.
Choisir un moteur de recherche
Si vous ne souhaitez pas vous servir de Google comme moteur de
recherche, il est possible de modifier le choix du moteur de recherche que
Firefox utilise.
Pour changer votre moteur de recherche favori, cliquez sur le logo (à
gauche de la barre de recherche — Google par défaut) et choisissez le moteur de recherche qui vous convient. Certains, tels que Bing, Google et
Yahoo, recherchent sur tout le Web ; d’autres, comme Amazon ou Wikipédia, ne recherchent que sur des sites spécifiques.
Fig. 3.8 : Voici les autres moteurs de recherche
disponibles — (par défaut) — dans la barre de
recherche de Firefox.
Rechercher sur le Web des mots sélectionnés dans une page Web
Parfois, vous souhaitez chercher une phrase que vous voyez sur une
page Web. Vous pouvez copier et coller l’expression dans la barre de
recherche, mais il existe un moyen plus rapide.
1. Sélectionnez le mot ou l’expression dans une page Web en utilisant le
bouton gauche de la souris.
2. Cliquez-droit sur le texte en surbrillance et choisissez Recherche [Nom
du moteur de recherche] pour [votre sélection].
Firefox passe le texte en surbrillance dans le moteur de recherche, et
ouvre un nouvel onglet avec les résultats.
Rechercher dans une page
Fig. 3.9 : Vous pouvez rechercher dans les
pages Web avec la barre d’outils Recherche.
Vous pouvez rechercher un texte spécifique dans la page Web que vous
consultez. Pour rechercher du texte dans la page courante dans Firefox :
1. Choisissez Édition ‣ Rechercher ou appuyez simultanément sur les
touches Ctrl+F pour ouvrir la zone de recherche au bas de la fenêtre
de Firefox.
54 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
2. Saisissez vos termes de recherche dans le champ de Recherche de la
barre du bas. La recherche commence immédiatement, dès que vous
commencez à taper quelque chose dans le champ.
3. Une fois qu’un texte quelconque a été rencontré dans la page Web, il
vous est possible de :
‣ Cliquer sur le bouton Suivant pour trouver dans la page du texte
situé plus bas que la position courante du curseur.
‣ Cliquer sur le bouton Précédent pour trouver dans la page du texte
situé plus haut que la position courante du curseur.
‣ Cliquer sur le bouton Tout surligner pour surligner en couleur
toutes les occurrences des mots que vous recherchez dans la page
courante.
‣ Cocher la case Respecter la casse pour limiter la recherche aux
textes dont la casse est identique à celle des mots recherchés.
Pour trouver rapidement le même mot ou la même phrase, appuyez sur
F3.
Vous pouvez complètement éviter d’ouvrir la Barre de recherche.
1. Activez l’option d’accessibilité adéquate dans Édition ‣ Préférences ‣
Avancé ‣ Général ‣ Accessibilité ‣ Lancer la recherche lors de la saisie
du texte ‣ Fermer.
2. Maintenant, si votre curseur n’est pas dans un champ de texte lorsque
vous commencez à taper, il démarre automatiquement la recherche de
texte.
Affichage plein écran des pages Web
Pour afficher davantage de contenu Web sur l’écran, vous pouvez utiliser le Mode plein écran, dans lequel tout ce qui n’est pas le contenu principal est caché. Pour activer le mode plein écran, choisissez Affichage ‣
Plein écran ou bien appuyez sur la touche F11. Quand vous êtes en mode
plein écran, déplacez le curseur de votre souris vers le bord supérieur de
l’écran pour faire apparaître les barres d’adresse et de recherche.
Appuyez sur F11 pour revenir au mode normal.
Copier et enregistrer des pages
Avec Firefox, vous pouvez copier une partie de page que vous collerez
où bon vous semble, ou enregistrer une page complète ou partielle sous
forme de fichier dans votre ordinateur.
Copier une partie de page
Pour copier du texte, des liens ou des images d’une page :
1. Mettez en surbrillance le texte et les images avec votre souris.
2. Cliquez-droit sur le texte en surbrillance et choisissez Copier, ou bien
appuyez simultanément sur les touches Ctrl+C.
Pour copier uniquement une seule image, il n’est pas nécessaire de la
mettre en surbrillance. Effectuez juste un clic droit sur l’image et sélectionnez Copier.
Vous pouvez coller les résultats dans une autre application, telle que
LibreOffice.
Travailler avec Ubuntu
55
Copie d’un lien
Pour copier le lien (url) d’un texte ou d’une image depuis une page :
1. Placez le curseur sur le texte, le lien ou l’image. Votre curseur de souris
se change en un doigt pointé.
2. Cliquez-droit sur le lien ou l’image pour ouvrir un menu contextuel.
3. Sélectionnez Copier l’adresse du lien.
Vous pouvez coller le lien dans d’autres applications ou dans la barre
d’adresse de Firefox.
Enregistrer tout ou partie d’une page
Pour enregistrer une page en totalité dans Firefox :
1. Choisissez Fichier ‣ Enregistrer sous… dans la barre de menus, ou
appuyez sur les touches Ctrl+S. Firefox ouvrira la fenêtre « Enregistrer
sous ».
2. Choisissez un emplacement pour la page à enregistrer.
3. Saisissez un nom de fichier pour la page.
4. Cliquez sur Enregistrer.
Pour enregistrer une image dans une page :
1. Placez le pointeur de souris sur l’image.
2. Cliquez-droit sur l’image et choisissez Enregistrer l’image sous…,
Firefox ouvre alors la fenêtre « Enregistrer l’image ».
3. Choisissez un emplacement pour l’image enregistrée.
4. Saisissez un nom de fichier pour l’image.
5. Cliquez sur Enregistrer.
Changer votre page d’accueil
Firefox affiche la Page d’accueil au démarrage. Par défaut, il s’agit
de la page de démarrage d’Ubuntu. Vous pouvez choisir une autre page
d’accueil par défaut et même choisir plusieurs pages.
Fig. 3.10 : Modifiez les paramètres de Firefox
dans cette fenêtre.
Pour changer votre page d’accueil :
56 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
1. Naviguez jusqu’à la page que vous aimeriez avoir pour nouvelle page
d’accueil. Si vous voulez que Firefox ouvre plus d’un onglet au démarrage, ouvrez un nouvel onglet et naviguez jusqu’à la page supplémentaire, et ceci autant de fois que vous le souhaitez.
2. Choisissez Édition ‣ Préférences ‣ Général ‣ Démarrage ‣ Pages courantes ‣ Fermer.
Paramètres de téléchargement
Dans Édition ‣ Préférences ‣ Général ‣ Téléchargements, vous pouvez
afficher ou masquer la fenêtre Téléchargements, demander à Firefox où
placer les fichiers téléchargés, et s’il doit ou non demander à chaque fois
la destination du téléchargement.
Marque-pages
Lorsque vous naviguez sur le Web, vous souhaitez peut-être revenir
à certaines pages Web à nouveau sans avoir à mémoriser l’url. Pour ce
faire, vous pouvez ajouter un marque-page à chaque page. Ces marquepages sont enregistrés dans le navigateur Web, et vous pouvez les utiliser
pour ré-ouvrir ces pages Web.
Marquer une page
Après avoir navigué vers une page Web, vous pouvez enregistrer son
emplacement en l’ajoutant aux marque-pages. Il y a deux façons de marquer une page :
‣ Dans la barre de menus, sélectionnez Marque-pages ‣ Marquer cette
page, ou appuyez sur Ctrl+D. Une fenêtre s’ouvre pour vous permettre
de donner un nom décrivant le marque-page et l’adresse (dans les
marque-pages du navigateur) pour l’enregistrer. Appuyer sur Terminer
pour enregistrer le marque-page.
‣ Appuyez sur l’étoile à droite de la barre d’adresse. Elle devient bleue.
Cela enregistre la page dans le dossier Marque-pages non classés.
Visiter une page marquée
Pour consulter une page marquée, ouvrez le menu Marque-pages
dans la barre de menus, et choisissez votre marque-page. Firefox ouvre le
marque-page dans l’onglet courant.
Vous pouvez faire apparaître les marque-pages, y compris les marque-pages
non classés, dans un panneau latéral sur la gauche de la fenêtre du navigateur.
Sélectionnez Affichage ‣ Panneau latéral ‣ Marque-pages ou appuyez sur
Ctrl+B. Renouvelez cette opération ou appuyez sur le bouton fermer situé en
haut pour masquer le panneau latéral.
Suppression ou modification d’un marque-page
Pour supprimer ou modifier un marque-page, effectuez l’une des actions suivantes :
‣ Si vous regardez déjà la page, l’étoile dans la barre d’adresse sera bleue.
Appuyez dessus. Firefox ouvre une petite fenêtre dans laquelle vous
pouvez soit Supprimer le marque-page ou modifier celui-ci.
La page d’accueil peut aussi être paramétrée
en entrant les adresses des pages qui doivent
être ouvertes dans votre Page d’accueil, en
les séparant avec une barre verticale ou pipe
(« | ») pour qu’elles s’ouvrent dans des onglets
séparés.
La fenêtre des Téléchargements affiche la
progression des fichiers en cours de téléchargement et la liste des fichiers téléchargés dans
le passé. Elle peut être utilisée pour ouvrir ou
re-télécharger les fichiers.
Travailler avec Ubuntu
‣ Sélectionnez Marque-pages ‣ Afficher tous les marque-pages ou appuyez sur les touches Maj+Ctrl+O. Dans la fenêtre qui s’ouvre, vous
pouvez naviguer dans les marque-pages. Sélectionnez celui que vous
souhaitez modifier. Pour supprimer, faites un clic droit et choisissez
Supprimer ou appuyez sur la touche Suppr de votre clavier. Pour éditer, modifiez les détails figurant au bas de la fenêtre.
Historique
Chaque fois que vous naviguez sur le Web, Firefox enregistre votre
historique de navigation. Cela vous permet de revenir à une page Web
que vous avez récemment visitée sans avoir à vous souvenir de l’url de la
page ou à ajouter un marque-page.
Pour voir l’historique le plus récent, ouvrez le menu Historique dans
la barre de menus. Le menu affiche quelques-unes des pages Web les
plus récentes que vous avez vues. Choisissez une de ces pages pour y
retourner.
Pour consulter l’historique complet, soit :
‣ Sélectionnez Affichage ‣ Panneau latéral ‣ Historique ou appuyez sur
Ctrl+H pour voir l’historique dans un panneau latéral ; cela remplacera
le panneau latéral des marque-pages si celui-ci est déjà ouvert. (Renouvelez cette opération ou appuyez sur le bouton fermer situé en haut
pour masquer le panneau latéral.)
‣ Sélectionnez Historique ‣ Afficher l’historique ou appuyez sur Maj+Ctrl+H
pour voir l’historique dans une fenêtre popup.
Votre historique de navigation est trié en « Aujourd’hui », « Hier »,
« Les 7 derniers jours », « Ce mois-ci », les cinq mois précédents par nom
et enfin « Plus de 6 mois ». Si l’historique d’une catégorie n’existe pas,
cette catégorie ne sera pas affichée. Sélectionnez une des catégories de
date dans le panneau latéral pour la développer et voir les pages que vous
avez visitées pendant cette période. Lorsque vous avez trouvé la page que
vous voulez, sélectionnez-la pour la ré-afficher.
Vous pouvez également rechercher une page par son titre ou son url.
Saisissez quelques lettres d’un ou plusieurs mots ou éventuellement l’url
dans la zone de Recherche en haut du panneau de l’historique. Le panneau de l’historique affiche une liste des pages Web correspondant à votre
recherche. Sélectionnez la page qui vous intéresse. (Vous pouvez également faire cela dans la barre d’adresse, ce qui vous évite d’avoir à ouvrir la
fenêtre de l’historique ou une fenêtre popup.)
Effacer les données personnelles
Firefox stocke toutes ses données uniquement sur votre ordinateur.
Néanmoins, si vous partagez votre ordinateur, vous pouvez parfois vouloir
supprimer toutes les données privées.
Sélectionnez Historique ‣ Supprimer l’historique récent… ou appuyez
sur Maj+Ctrl+Suppr. Choisissez votre Intervalle à effacer et sous Détails
quels éléments à effacer, puis appuyez sur Effacer maintenant.
Empêcher Firefox d’enregistrer des données privées
Vous pouvez commencer la session de « navigation privée » durant
laquelle Firefox n’enregistre rien de façon permanente. Cela dure jusqu’à
ce que vous la désactiviez ou jusqu’à ce que vous redémarriez Firefox.
57
58 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Sélectionnez Fichier ‣ Nouvelle fenêtre de navigation privée ou appuyez sur Maj+Ctrl+P. Tant que vous resterez dans ce mode, Firefox
n’enregistrera pas les historiques de navigation, de téléchargement, les
formulaires ou les recherches, ni les cookies, et n’enregistrera aucun fichier dans le cache. Cependant, si vous enregistrez des marque-pages ou
si vous téléchargez des fichiers, ils seront conservés.
Pour mettre fin à la navigation privée, fermez simplement la fenêtre de
navigation privée en cliquant sur son bouton fermer ou en appuyant sur
Maj+Ctrl+W, ou en redémarrant Firefox.
Utiliser un autre navigateur Web
Fig. 3.11 : Les Applications par défaut où vous
pouvez modifier votre navigateur préféré.
Si vous choisissez d’installer un autre navigateur Web sur votre ordinateur, vous pouvez l’utiliser comme navigateur par défaut lorsque vous
cliquez sur des liens à partir de courriels, messages instantanés et d’autres
endroits. Canonical prend en charge Firefox et Chromium (la version open
source de Google Chrome), mais il en existe plusieurs autres que vous
pouvez installer.
Pour changer votre navigateur Web préféré, ouvrez l’Indicateur de session à l’extrémité droite du panneau supérieur et choisissez Paramètres
système… ‣ Détails ‣ Applications par défaut. Choisissez votre navigateur
Web préféré dans le menu déroulant Sites Web.
Lecture et rédaction de courriels
Introduction à Thunderbird
Thunderbird est un client de courriel développé par Mozilla facile à
paramétrer et à utiliser. Il est gratuit, rapide et doté de nombreuses fonctionnalités utiles. Même si vous débutez avec Ubuntu et Thunderbird, vous
serez opérationnel en un rien de temps, prêt à récupérer vos courriels et
rester en contact avec vos amis et votre famille.
Configuration de Thunderbird
Dans le coin supérieur droit du bureau Ubuntu, vous verrez une icône
en forme d’enveloppe dans la zone de notification. C’est le menu de messagerie. De là, vous pouvez lancer Thunderbird en cliquant sur Configurer
la messagerie. Vous pouvez également cliquer sur le bouton Ubuntu en
haut à gauche du Lanceur pour faire apparaître le Tableau de bord et taper
thunderbird dans la boîte de recherche. Dès que Thunderbird s’ouvre, une
Travailler avec Ubuntu
59
fenêtre popup vous accueillera et vous demandera de paramétrer votre
compte de courriel.
Fig. 3.12 : Configuration de Thunderbird
Avant qu’il soit possible de paramétrer un premier compte de courriel
dans Thunderbird, le premier écran qui apparaît est un message de présentation de Mozilla vous invitant à créer un compte de courriel chez un
fournisseur de service. Pour les besoins de ce qui suit, nous supposerons
que vous avez déjà une adresse de courriel, vous pouvez donc cliquer
sur le bouton en bas à gauche disant Passer cette étape et utiliser mon
adresse existante.
Sur l’écran suivant intitulé Paramètres des comptes, saisissez votre
nom dans le premier champ de texte, votre adresse de courriel dans le
deuxième champ (par exemple, nomdelutilisateur@domaine.com) et votre
mot de passe de messagerie dans le troisième champ.
Quand vous avez terminé, cliquez sur le bouton Continuer. Thunderbird
créera automatiquement votre compte de courriel pour vous. Quand
Thunderbird a fini de détecter vos paramètres de courriel, cliquez sur
Créer le compte et Thunderbird fera le reste. Vous pouvez aussi établir
Thunderbird comme votre lecteur par défaut de nouvelles et de rss en
cochant les cases dans la fenêtre popup qui apparaît après avoir cliqué sur
Créer le compte. Si vous ne voulez pas voir ce message à chaque fois que
vous lancez Thunderbird, dé-sélectionnez simplement Toujours effectuer
cette vérification au démarrage de Thunderbird. Vous êtes maintenant
prêt à utiliser Thunderbird.
Au sujet de l’espace de travail Thunderbird
Maintenant que vous avez paramétré votre compte, faisons connaissance avec l’espace de travail de Thunderbird. Thunderbird est conçu pour
être très convivial et facile à utiliser. Quand vous ouvrez l’application,
vous voyez l’espace de travail principal avec vos dossiers de courriels
(panneau des dossiers) sur la gauche. À droite de l’écran, vous verrez deux
panneaux. Le panneau en haut à droite affiche la liste de vos messages
reçus, et le panneau en bas à droite affiche le message actuellement ouvert. Chacun de ces panneaux peut être facilement redimensionné pour
s’adapter à votre environnement d’affichage. Pour redimensionner les
panneaux, saisissez simplement la barre qui sépare deux panneaux à l’aide
d’un clic gauche et déplacez-la vers le haut ou vers le bas jusqu’à la position voulue. Le panneau des dossiers est celui où vous voyez vos dossiers
de courriels. Ce panneau peut aussi contenir :
Boîte de réception Dossier où vos courriers électroniques sont stockés et
accessibles
Dossier Adresse courriel Un dossier pour chacun des comptes que vous
avez configurés
Si Thunderbird ne parvient pas à créer le
compte, vous devrez peut-être le configurer
manuellement, en utilisant les paramètres qui
vous ont été envoyés par votre fournisseur
d’adresse de courriel et par votre FAI. Si
vous ne parvenez toujours pas à paramétrer
votre compte, vous pouvez obtenir l’aide des
membres de la communauté à http://www.
ubuntu-fr.org/.
60 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Brouillons Dossier où vos brouillons de courriels sont stockés
Envoyés Dossier où sont stockés les courriels que vous avez envoyés
Indésirables Dossier où sont stockés les pourriels présumés pour que vous
puissiez les vérifier afin de vous assurer que vous n’avez pas perdu de
courriels importants
Corbeille Emplacement où sont stockés les messages que vous avez supprimés. Vous pouvez y vérifier que vous n’avez pas par mégarde détruit
un courriel important (c’est aussi un des dossiers locaux)
Important Emplacement où les courriels que vous avez marqués comme
importants sont stockés
Favoris Emplacement où les courriels que vous avez marqués d’une étoile
sont stockés
Personnel Emplacement où les courriels que vous avez marqués comme
étant personnels sont stockés
Reçus Dossier vers lequel vous pouvez déplacer des reçus importants
Voyage Dossier que vous pouvez utiliser pour stocker les courriels de
voyage tels que les horaires de vol et réservations
Travail Dossier dans lequel vous pouvez stocker des courriels de travail
pour les garder séparés de vos courriels personnels
Messages en attente Dossier où sont stockés les courriels que vous êtes en
train d’envoyer (également un des dossiers locaux)
En haut de l’espace de travail de Thunderbird, vous verrez au moins
quatre boutons, Relever, Écrire, Adresses et Étiquette. Ils servent à relever vos courriels, écrire vos courriels, accéder à votre carnet d’adresses et
étiqueter vos messages.
Dans l’angle supérieur droit de la fenêtre de Tous les dossiers, vous trouverez une série de boutons de filtrage rapide, Non lus, Suivis, Contacts,
Étiquettes et Pièces jointes. Vous pouvez utiliser ces boutons pour filtrer
vos messages et ne voir ainsi que ceux qui ne sont pas encore lus, ceux
que vous privilégiez (suivis), ceux qui viennent de contacts dans votre carnet d’adresses, ceux que vous avez marqués et ceux qui sont accompagnés
de pièces jointes.
Si vous êtres habitué à un bureau plus traditionnel et avez agrandi la
fenêtre de Thunderbird en plein écran, vous pouvez vous demander où
sont les menus. Ils sont toujours là, et si vous voulez y accéder, déplacez
votre souris tout en haut de l’écran et vous verrez les menus familiers :
Fichier, Édition, Affichage, Aller à, Messages, Outils et Aide.
En haut de la fenêtre qui affiche vos messages, vous trouverez six
boutons d’actions à réaliser, Répondre, Répondre à tous, Transférer, Archiver, Indésirable et Supprimer. Ils vous seront très utiles pour répondre
immédiatement à un message, le faire suivre à un autre correspondant,
l’archiver (le sauvegarder), le marquer comme indésirable ou le supprimer
immédiatement. À gauche de ces boutons d’action rapide se trouvent des
informations sur le message que vous voyez : le nom de l’expéditeur, le
sujet du message, l’adresse de réponse, et le destinataire du courriel.
Utilisation de votre carnet d’adresses
En haut de la fenêtre principale, vous verrez le bouton du Carnet
d’adresses. Cliquez dessus pour accéder au carnet d’adresses. Le carnet
s’ouvre dans une nouvelle fenêtre. Dans celle-ci vous pouvez organiser
facilement vos contacts. En haut de la fenêtre du carnet d’adresses, vous
remarquez cinq boutons, Nouveau contact, Nouvelle liste, Propriétés,
Écrire et Supprimer. Ils offrent les fonctionnalités suivantes :
Nouveau contact Ce bouton vous permet d’ajouter un nouveau contact et
Travailler avec Ubuntu
61
d’ajouter autant de détails que vous souhaitez sauvegarder, y compris
le nom, le pseudo, l’adresse, le courriel, le courriel supplémentaire, le
numéro de travail, le numéro de la maison, le télécopieur, le téléavertisseur et le numéro de portable.
Nouvelle liste Ce bouton vous permet d’ajouter des listes pour vos
contacts telles que famille, amis, connaissances, etc.
Propriétés Ce bouton vous permet de renommer votre carnet d’adresses.
Le nom par défaut est carnet d’adresses personnel, mais vous pouvez
modifier le nom comme bon vous semble.
Écrire Ce bouton vous permet d’envoyer rapidement un courriel à un
contact sélectionné sans avoir besoin de retourner dans l’espace de
travail principal de Thunderbird. Sélectionnez simplement un contact
dans votre carnet d’adresses et cliquez sur le bouton Écrire pour lui
envoyer un courriel.
Supprimer Ce bouton vous permet de supprimer rapidement un contact
de votre carnet d’adresses. Il suffit de sélectionner le contact que vous
souhaitez supprimer et d’appuyer sur supprimer pour supprimer le
contact de votre carnet d’adresses.
Vérifier l’arrivée de nouveaux messages et les lire
Thunderbird vérifiera automatiquement l’arrivée de nouveaux messages toutes les dix minutes, mais si, à tout moment, vous voulez vérifier
l’arrivée de nouveaux messages, faites un clic gauche sur le bouton Relever en haut à gauche de l’espace de travail. Thunderbird vérifiera alors
l’arrivée de nouveaux messages pour votre compte et les récupérera.
Au fur et à mesure du téléchargement, vous verrez les nouveaux messages apparaître dans le panneau des messages à droite de l’espace de
travail. Quand vous cliquez sur un de vos courriels, il apparaît dans le
panneau en dessous de votre liste de courriels. Si vous voulez voir votre
courriel en pleine fenêtre, faites un double clic gauche sur le courriel choisi, et Thunderbird affichera le courriel en pleine fenêtre dans son propre
onglet.
En haut du courriel ouvert, vous verrez des informations à propos
du courriel et les cinq boutons d’action rapide, Répondre, Transférer,
Archiver, Indésirable et Supprimer comme nous avons vu précédemment.
Si un courriel a un contenu distant, vous verrez un message demandant si
vous voulez ou non afficher le courriel.
Vous pouvez souhaiter trier vos courriels de temps en temps ; c’est
très facile à faire avec Thunderbird. Quand vous avez sélectionné un
courriel et voulez l’étiqueter, cliquez simplement sur le bouton Étiquette
et une liste déroulante s’affichera. Dans cette liste déroulante, vous pouvez
choisir entre Supprimer toutes les étiquettes ou Marquer comme…,
Important, Travail, Personnel, À faire, En attente. Vous pouvez aussi
créer une Nouvelle étiquette plus adaptée à vos besoins personnels.
Rédaction de messages
Pour composer un nouveau courriel, cliquez sur le bouton Écrire en
haut à gauche de l’espace de travail. Cela va ouvrir une nouvelle fenêtre
dans laquelle vous pourrez composer votre nouveau message. Dans le
champ Pour :, saisissez l’adresse de courriel du destinataire — le contact à
qui vous envoyez ce courriel. Si vous écrivez à plusieurs contacts en même
temps, séparez les différents destinataires par des virgules.
Si un contact auquel vous vous adressez est dans votre carnet d’adresses,
vous pouvez le désigner par son nom. Commencez à saisir le nom du
Contenu distant représente des parties d’un
courriel qui peuvent être hébergées ailleurs.
Un contenu distant peut être composé de
vidéo ou d’audio, mais est généralement
composé d’images ou de contenu HTML.
Par mesure de sécurité, Thunderbird vous
demandera si vous voulez afficher ce contenu
distant.
62 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
contact ; Thunderbird affichera la liste des contacts au-dessous de votre
texte. Une fois que vous voyez le contact de votre choix, cliquez sur son
adresse de courriel ou utilisez la flèche vers le bas et appuyez sur Entrée
pour sélectionner l’adresse.
Si vous souhaitez envoyer le message en copie à d’autres contacts, cliquez sur Pour : et choisissez Copie à :. Les contacts listés dans les champs
Pour : et Copie à : recevront le message et verront les autres contacts à
qui le courriel a été envoyé. Si vous voulez envoyer un courriel à certains
contacts sans révéler à qui vous avez envoyé le courriel, vous pouvez envoyer une copie aveugle ou Copie cachée. Pour activer la Copie cachée,
choisissez Copie cachée à : en cliquant sur Pour : et en sélectionnant Copie cachée à :. Tout contact saisi dans le champ Copie cachée à : recevra
le message, mais aucun des destinataires ne verra les noms ou adresses de
courriels des contacts dans le champ Copie cachée à :.
Au lieu de taper les adresses de courriels ou les noms des contacts
auxquels vous adressez le message, vous pouvez sélectionner les contacts
dans votre carnet d’adresses. Commencez à taper quelques lettres du
prénom ou du nom de votre contact dans le champ Pour : pour filtrer la
liste et n’afficher que les contacts courrier. Quand vous avez identifié le
contact auquel vous voulez écrire, cliquez sur son nom dans la liste. Si
vous avez ajouté le contact par erreur, supprimez son adresse et saisissez
l’adresse correcte.
Vous pouvez saisir un sujet pour votre message dans le champ Sujet :.
Les messages devraient avoir un sujet pour aider les destinataires à identifier le contenu général du courriel lorsqu’ils jettent un coup d’œil à la liste
de leurs messages. Saisissez le contenu de votre message dans le grand
champ de texte en dessous du sujet. Il n’y a pratiquement pas de limite à
la taille du texte que vous pouvez inclure dans votre message.
Par défaut, Thunderbird va détecter automatiquement le format correct
pour votre courriel, mais vous pouvez le changer en cliquant sur Options puis Format et en sélectionnant votre option préférée dans la liste.
Vous avez le choix entre Détection automatique, Texte seulement, HTML
seulement et Texte et HTML.
Lorsque vous avez fini de composer votre courriel, cliquez sur le bouton Envoyer dans la barre d’outils de la fenêtre. Votre message sera placé
dans la boîte d’envoi et sera envoyé au destinataire souhaité.
Si vous ne mettez pas de sujet dans votre
courriel, Thunderbird vous avertira de cette
omission.
Envoyer des pièces jointes
Il peut vous arriver de vouloir envoyer des fichiers à vos correspondants. Pour cela vous allez devoir les joindre à votre message. Pour joindre
un fichier à un message que vous rédigez, cliquez sur l’icône Joindre.
Quand la nouvelle fenêtre s’ouvre, choisissez le fichier que vous voulez
envoyer et cliquez sur Ouvrir. Le fichier que vous avez sélectionné sera
alors joint au courriel quand vous aurez cliqué sur Envoyer.
Répondre à des messages
En plus de composer de nouveaux courriels, vous pouvez répondre aux
messages que vous recevez. Il existe trois types de réponses par courriel :
Répondre ou Répondre à l’Expéditeur envoie votre réponse uniquement à
l’expéditeur du message auquel vous répondez.
Répondre à tous envoie votre réponse à l’expéditeur du message mais
aussi vers toute adresse des champs Pour : ou Copie à :.
Transférer vous permet d’envoyer le message à d’autres destinataires,
vous pouvez y ajouter un commentaire quelconque de votre choix.
Vous pouvez joindre toutes sortes de formats
de fichiers à vos courriels, mais prêtez
attention à la taille des pièces jointes ! Si
elles sont trop volumineuses, certains clients
courriels rejetteront le courriel que vous
envoyez et votre destinataire ne le recevra
jamais !
Travailler avec Ubuntu
63
Pour utiliser chacune de ces méthodes, cliquez sur le message auquel
vous voulez répondre et cliquez sur le bouton Répondre, Répondre à tous
ou Transférer sur la barre d’outils du message. Thunderbird ouvrira la
fenêtre de réponse. Cette fenêtre devrait ressembler à la fenêtre de composition de nouveau message, mais les champs Pour :, Copie à :, Sujet : et le
corps du message devraient être remplis à partir du message auquel vous
répondez. Éditez les champs Pour :, Copie à :, Copie cachée à :, Sujet : et
le corps du message à votre convenance. Quand votre réponse est terminée, cliquez sur le bouton Envoyer de la barre d’outils. Votre message sera
placé dans le dossier Messages en attente et sera envoyé.
Utiliser une messagerie instantanée
La messagerie instantanée vous permet de communiquer avec des
interlocuteurs en ligne et en temps réel. Ubuntu inclut l’application Empathy qui vous permet d’utiliser les fonctionnalités de la messagerie
instantanée pour rester en contact avec votre réseau social. Empathy vous
permet de vous connecter à de nombreux réseaux de messagerie instantanée. Vous pouvez vous connecter à : Facebook, Google Talk, Windows
Live, Salut, Jabber, Yahoo ! et aim. Pour lancer Empathy, ouvrez le menu
Messagerie (l’icône représentant une enveloppe dans la barre de menus),
puis choisissez Empathy. Notez que vous ne le verrez qu’après avoir lancé
Empathy pour la première fois (voir ci-dessous).
Fig. 3.13 : Ceci est l’icône qu’affiche Empathy
dans le lanceur.
Fig. 3.14 : Accéder à Empathy à partir du menu
Messagerie dans la barre de menus.
Premier lancement d’Empathy
Pour lancer Empathy pour la première fois, vous devez le démarrer
depuis le tableau de bord (voir Le tableau de bord). Vous devriez voir un
écran similaire à celui de la figure 3.15. À cet instant, Empathy ne sait rien
de vos comptes de messagerie instantanée.
Fig. 3.15 : Vous devriez voir une fenêtre
comme celle-ci la première fois que vous
ouvrez Empathy.
64 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Ajout de comptes
Vous devez avoir des comptes de chat compatibles avec Empathy. Si vous n’avez
pas encore de compte, vous devrez en créer un avant de poursuivre.
Vous pouvez ajouter des comptes utilisables avec Empathy en cliquant
sur le bouton Paramètres des comptes comme le montre la figure 3.15, ou
vous pouvez utiliser la barre de menus pour aller à Empathy ‣ Comptes.
Vous devriez voir une fenêtre similaire à la figure 3.16. C’est le Gestionnaire de comptes en ligne.
Attention, lorsque vous ajoutez ou supprimez
des comptes avec le gestionnaire de Comptes
en ligne, vous ajouterez ou supprimerez
également ces comptes pour toutes les
applications dans lesquelles ils s’intègrent et
pas uniquement Empathy.
Fig. 3.16 : Ajouter vos comptes de discussion
existants pour une utilisation dans Empathy en
utilisant le gestionnaire de comptes en ligne.
Cliquez sur Ajouter un compte… sur le côté gauche de la fenêtre si ce
n’est pas déjà sélectionné. En haut de la fenêtre, où il est dit Afficher les
comptes qui s’intègrent avec :, sélectionnez empathy dans le menu déroulant. Maintenant, cliquez sur le nom du service de messagerie instantanée
avec lequel vous avez un compte. Comme le montre la figure 3.17, nous
avons sélectionné un compte Google. Vous devez maintenant entrer vos
identifiants de connexion et autoriser Ubuntu à accéder à votre compte.
Fig. 3.17 : Vous devez saisir vos informations
de compte et autoriser Ubuntu à utiliser votre
compte.
Lorsque vous avez autorisé Ubuntu à accéder à votre compte, vous
voyez toutes les applications qui s’intègrent avec le compte, y compris
Empathy. Toutes les applications ont un bouton I/O pour contrôler leur
intégration avec le compte. Assurez-vous que le bouton I/O est réglé
Travailler avec Ubuntu
65
sur I pour Empathy. Il y a aussi un bouton Options pour la modification
des informations utilisées par Empathy. Les informations affichées sont
spécifiques à chaque application. Après l’ajout de vos comptes, vous
pouvez maintenant utiliser Empathy pour discuter avec tous vos amis,
directement depuis votre bureau Ubuntu !
Communiquer avec les contacts
Texte
Pour communiquer avec un contact, sélectionnez le contact dans la
fenêtre principale d’Empathy et double-cliquez sur son nom. Empathy
ouvre une nouvelle fenêtre dans laquelle vous pouvez saisir les messages
vers votre contact et voir un enregistrement des messages précédemment
échangés.
Fig. 3.18 : Bavarder avec des amis dans
Empathy.
Pour envoyer un message à un contact, entrez votre message dans le
champ de texte sous l’historique des conversations. Lorsque vous avez saisi votre message, appuyez sur la touche Entrée pour envoyer le message
à votre contact. Si la personne avec laquelle vous discutez vous répond,
une petite icône en forme de clavier apparaîtra à côté de son nom dans la
fenêtre de discussion.
Si vous êtes en communication avec plus d’une personne, alors toutes
les conversations seront affichées soit dans des onglets dans la fenêtre
d’Empathy soit dans des fenêtres séparées, en fonction de l’option que
vous avez choisie dans l’élément du menu Empathy ‣ Préférences.
Appel audio et vidéo
Vous pouvez utiliser Empathy pour discuter avec vos amis également
en audio et en vidéo. Pour démarrer un appel audio ou vidéo, faites un
clic droit sur le nom du contact, puis sélectionnez Appel audio ou Appel
vidéo, comme le montre la figure 3.19. Ceci avertira la personne que vous
essayez de joindre et il lui sera demandé si elle veut répondre à l’appel.
Si la personne que vous appelez accepte votre demande, vous obtiendrez la connexion et vous pourrez commencer à parler. Si la personne
que vous appelez ne peut pas vous voir ou vous entendre, vous devez
configurer votre webcam ou votre microphone ; voyez respectivement les
sections Son et Utilisation d’une webcam. Vous pouvez terminer l’appel
en cliquant sur le bouton en forme de téléphone rouge dans la fenêtre de
discussion.
Fig. 3.19 : Un clic droit sur un contact affiche
de nombreuses façons de communiquer.
66 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Envoi et réception de fichiers
Envoi d’un fichier
Lorsque vous êtes en conversation avec un contact et voulez lui envoyer un fichier, faites un clic droit pour afficher la liste des contacts et y
sélectionner le contact — comme sur la figure 3.19 — puis choisissez Envoyer fichier. Empathy devrait ouvrir la fenêtre « Sélectionner fichier ».
Choisissez le fichier à envoyer, puis cliquez sur le bouton Envoyer. Une
fenêtre « Transferts de fichiers » s’ouvrira, montrant le fichier et la progression du transfert. Dès que le transfert sera complet vous pourrez
fermer la fenêtre « Transferts de fichiers ».
Modification de votre état
Vous pouvez utiliser votre état pour montrer à vos contacts à quel
point vous êtes occupé ou ce que vous faites. Vos contacts voient votre
état à côté de votre nom lorsqu’ils discutent avec vous. Vous pouvez
utiliser les états standards, qui sont :
‣
‣
‣
‣
‣
Disponible
Occupé(e)
Absent(e)
Invisible
Hors ligne
Deux de ces statuts ont des fonctionnalités supplémentaires. Le statut
Invisible vous permet de voir vos contacts qui sont en ligne, mais ne
leur permet pas de voir que vous êtes en ligne. Le statut Hors ligne vous
déconnecte complètement ; vous ne pourrez pas voir quels contacts sont
connectés et eux ne vous verront pas non plus.
Ceux-ci peuvent être changés de deux manières. La première consiste
à utiliser la liste déroulante qui se trouve au haut de la fenêtre principale
d’Empathy.
Une liste déroulante identique vous permet de définir un état personnalisé en choisissant « Message personnalisé… » à proximité de l’icône
qui correspond à votre état. Entrez le libellé de l’état que vous voulez voir
s’afficher, et cliquez sur la coche verte.
La deuxième méthode consiste à cliquer sur l’Icône de messagerie,
comme indiqué ci-dessus dans la figure 3.14. Depuis ce menu, vous verrez
toutes les options présentées par Empathy, mais accessibles sans que vous
ayez à ouvrir la fenêtre de l’application.
Partage de bureau
Le partage de bureau est une fonctionnalité vraiment géniale disponible sous Ubuntu. Il peut servir à de nombreux desseins comme le dépannage, les réunions en ligne ou simplement pour montrer votre bureau
sympa à votre ami(e). Il est très facile de faire fonctionner un partage de
bureau entre deux machines Ubuntu.
Pour partager votre écran, vous devrez d’abord configurer le Partage
de bureau. Ouvrez l’application Partage de bureau depuis le tableau de
bord (voir Le tableau de bord). Ensuite, sélectionnez Autoriser d’autres
utilisateurs à voir votre bureau ; si vous le voulez, vous pouvez décocher
Autoriser d’autres utilisateurs à contrôler votre bureau.
Après avoir configuré Partage de bureau, ouvrez Empathy. Pour commencer à partager votre bureau, faites un clic droit sur le contact avec
Travailler avec Ubuntu
lequel vous voulez partager votre bureau et sélectionnez Partager mon
bureau.
Il est à noter que l’autre utilisateur pourra évidemment voir les données affichées sur votre écran. Veillez à garder cela à l’esprit si vous avez
des documents ou fichiers à caractère privé ouverts sur votre bureau.
Modification des réglages concernant les comptes
Si vous voulez ajouter d’autres comptes après le lancement initial
d’Empathy, ouvrez le menu Empathy et sélectionnez Comptes. Empathy
affichera alors la fenêtre du gestionnaire de Comptes en ligne.
Modification d’un compte
Vous pouvez avoir besoin de modifier les détails d’un compte. Sélectionnez le compte que vous voulez modifier à gauche de la fenêtre de
Comptes en ligne puis cliquez sur le bouton Options pour Empathy. Le
gestionnaire de Comptes en ligne devrait afficher les informations courantes du compte. Après avoir effectué vos modifications, cliquez sur
Terminer.
Suppression d’un compte d’Empathy
Pour arrêter l’affichage d’un compte dans Empathy, sélectionnez-le sur
le côté gauche de la fenêtre du gestionnaire de Comptes en ligne. Cliquez
ensuite sur le bouton I/O pour Empathy et réglez-le sur O.
Modification des contacts
Ajout d’un contact
Pour ajouter un contact, ouvrez Empathy ‣ Contacts ‣ Ajouter des
contacts… dans la barre de menus. Empathy ouvre la fenêtre « Nouveau
Contact ».
Dans la liste déroulante Comptes, choisissez le compte auquel vous
souhaitez ajouter le contact. Lors de la création d’un contact, vous devez
sélectionner le service qui correspond à celui que votre contact utilise.
Après avoir choisi le compte auquel vous souhaitez ajouter le contact,
saisissez son id de connexion, son nom d’utilisateur, son pseudonyme ou
son adresse électronique dans le champ de texte Identifiant. Ensuite, dans
le champ de texte Alias, saisissez le nom que vous voulez voir dans votre
liste de contacts. Cliquez sur Ajouter pour ajouter le contact à votre liste
de contacts.
Retirer un contact
Faites un clic droit sur le contact que vous voulez supprimer puis choisissez Supprimer. Cela va ouvrir la fenêtre « Suppression du contact ».
Cliquez sur le bouton Supprimer pour confirmer que vous souhaitez supprimer ce contact ou cliquez sur Annuler pour garder le contact.
Visionner et modifier des photos
Le Gestionnaire de photos Shotwell est l’application par défaut pour
gérer vos photos dans Ubuntu. Cette application vous permet de visionner, commenter, éditer et partager vos photos. Pour démarrer le gestionnaire de photos Shotwell, cliquez sur l’icône Ubuntu dans le coin
67
68 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
supérieur gauche de votre écran, puis sélectionnez l’icône Gestionnaire de
photos Shotwell. Si vous ne voyez pas le gestionnaire de photos Shotwell,
tapez simplement Shotwell dans la zone de recherche du tableau de bord,
et vous verrez bientôt apparaître l’application Gestionnaire de photos
Shotwell.
Fig. 3.20 : Gérez votre collection de photos,
retouchez vos photos tout en conservant
l’original, et partagez vos souvenirs en ligne
grâce au Gestionnaire de photos Shotwell.
Importation de photos
Au premier démarrage du gestionnaire de photos Shotwell, la fenêtre
« Bienvenue ! » vous accueille et vous explique comment importer des
photos. Cliquez sur OK. Vous pouvez dès lors importer des photos en faisant glisser les photos dans la fenêtre du gestionnaire de photos Shotwell
ou en connectant à l’ordinateur votre appareil photo ou un dispositif de
stockage externe.
Depuis un appareil photo numérique Connectez votre appareil à l’ordinateur au moyen du câble de transmission des données et allumez-le. Si
votre appareil est correctement détecté, vous verrez une nouvelle fenêtre
vous proposant de choisir une action à faire. Sélectionnez gestionnaire de
photos Shotwell dans la liste déroulante puis cliquez sur Valider. Votre
appareil sera ajouté dans la liste du panneau latéral du gestionnaire de
photos Shotwell. Sélectionnez cet appareil dans le panneau latéral. Vous
verrez une prévisualisation du contenu stocké dans la mémoire de l’appareil photo. Vous pouvez sélectionner des photos individuellement en
appuyant sur la touche Ctrl et en la maintenant enfoncée tout en cliquant
successivement sur chacune des photos que vous voulez importer, et ensuite en cliquant sur Importer la sélection au bas de la fenêtre. Sinon,
vous pouvez choisir d’importer toutes les photos d’un coup en cliquant
sur Tout importer.
Depuis votre ordinateur Vous pouvez importer des photos dans le gestionnaire de photos Shotwell en glissant des photos depuis votre gestionnaire de fichiers dans la fenêtre du gestionnaire de photos Shotwell. Sinon,
vous pouvez cliquer sur Fichier ‣ Importer un dossier… puis sélectionner
le dossier contenant les photos que vous voulez importer.
Travailler avec Ubuntu
Depuis un disque dur externe, une clé usb ou un cd/dvd Importer des
photos depuis un stockage externe se fait d’une manière analogue à
l’importation depuis un ordinateur. Votre dispositif de stockage externe
devrait également apparaître sous l’intitulé Appareils photos dans le
panneau latéral du gestionnaire de photos Shotwell.
Sélection de l’emplacement où le Gestionnaire de Photos Shotwell enregistre les photos
Par défaut, la Photothèque du Gestionnaire de photos Shotwell est
placée dans votre dossier Images. Lorsque vous importez des images dans
la fenêtre d’« Importation », vous aurez le choix entre copier les fichiers
dans votre Photothèque ou laisser les fichiers à leur place.
Si vos photos sont déjà stockées sur votre ordinateur, l’option Importer
sur place est appropriée car les photos ne seront pas dupliquées. Si vous
importez des photos depuis une source externe comme un disque dur
portable, une clé usb ou un cd/dvd, vous devriez choisir Copier dans la
photothèque, de sorte que les photos soient copiées dans votre ordinateur
— sinon les photos n’apparaîtront plus lorsque vous aurez retiré la source
externe.
Visionner des photos
Sélectionnez Photothèque ou l’une des collections du panneau latéral
pour visionner les photos de votre sélection. Utilisez le curseur de la barre
inférieure pour ajuster la taille des vignettes. Pour voir une image en
pleine fenêtre, double-cliquez sur une photo. Avec la vue en plein écran,
vous pouvez parcourir la collection en utilisant les flèches avant et arrière,
zoomer sur l’image au moyen du curseur, recadrer l’image en cliquant
dessus et en la déplaçant, et sortir de la vue en plein écran en doublecliquant sur l’image.
Pour visionner la collection en plein écran, appuyez sur F11 ou choisissez Affichage ‣ Plein écran. Vous pouvez parcourir la collection en
utilisant la barre d’outils qui apparaît lorsque vous déplacez votre souris
au bas de l’écran. Pour voir un diaporama de la collection, appuyez sur F5
ou choisissez Affichage ‣ Diaporama. Appuyez sur la touche Échap pour
sortir du mode Plein écran ou du Diaporama.
Classement des photos
Le gestionnaire de photos Shotwell facilite la recherche de photos grâce
aux étiquettes. Vous pouvez attribuer autant d’étiquettes que vous voulez
à une même photo. Pour attribuer des étiquettes aux photos, commencez
par sélectionner des photos. Ensuite, faites un clic droit sur les photos et
sélectionnez Ajouter des étiquettes. Saisissez les étiquettes souhaitées
dans la zone de texte, en les séparant par des virgules. Lorsque vous ajoutez de nouvelles étiquettes, celles-ci apparaissent dans le panneau latéral
sous l’intitulé Étiquettes.
Éditer des images
Il se pourrait que vous ayez envie de modifier certaines des photos
que vous importez dans le gestionnaire de photos Shotwell, par exemple,
enlever quelque chose se trouvant sur un bord, ajuster la couleur, réduire l’effet « yeux rouges » ou redresser l’image. Pour éditer une photo,
double-cliquez sur la photo à modifier et cliquez sur l’un des boutons
suivants :
69
70 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Pivoter
Cliquez sur Pivoter pour basculer l’image de 90° dans le sens des aiguilles d’une montre. À chaque nouveau clic sur ce bouton, l’image pivotera de 90° supplémentaires.
Rogner
Cliquez sur Rogner pour modifier le cadrage de la photo. L’image
s’assombrit alors et une zone de sélection apparaît. Ajustez la zone de
sélection à la taille désirée en tirant sur un coin ou sur un côté. Si vous
souhaitez appliquer un format ayant un ratio particulier, utilisez le menu
déroulant permettant de sélectionner un ratio prédéfini ou de saisir un
ratio personnalisé. Un bouton de pivotement est à disposition pour transformer le format paysage en portrait et vice versa. Quand votre sélection
vous convient, cliquez sur Rogner pour appliquer les modifications ou
Annuler pour les abandonner.
Correction de l’effet « yeux rouges »
Si vous avez pris une photo et que le sujet a les yeux rouges à cause du
flash, vous pouvez corriger ce problème avec le Gestionnaire de Photos
Shotwell.
Cliquez sur le bouton Yeux rouges. Un cercle apparaît.
Glissez ce cercle au-dessus d’un œil du sujet et ajustez la taille du
cercle.
Lorsque le cercle est superposé à l’œil, cliquez sur Appliquer pour
corriger la couleur. Vous devrez répéter l’opération pour chaque œil.
Soyez prudent lorsque vous adaptez la taille du cercle. Un cercle trop
grand qui couvre la peau peut provoquer une décoloration au moment
d’appliquer la correction de l’effet « yeux rouges ».
Ajuster
Cliquer sur Ajuster fera apparaître une fenêtre vous permettant de
modifier un certain nombre de paramètres :
Niveau d’exposition Similaire à contraste
Exposition Degré de luminosité de l’image
Saturation Degré de coloration de l’image
Teinte Couleur d’ensemble
Température Définit si l’image est chaude (plus de jaune) ou froide (plus
de bleu)
Ombres Degré d’obscurcissement des ombres
Pour modifier ces valeurs, faites glisser les curseurs jusqu’à ce que
l’image vous convienne. Cliquez sur Valider pour appliquer les changements, Réinitialiser pour annuler les modifications et recommencer, ou
Annuler pour abandonner les modifications.
Rehaussement automatique de la qualité avec Améliorer
Cliquez sur Améliorer pour que le Gestionnaire de Photos Shotwell
ajuste automatiquement la couleur, les niveaux, l’exposition, le contraste
et la température pour rendre l’image plus plaisante.
Travailler avec Ubuntu
71
Remettre une image modifiée à son état d’origine
Lorsque vous éditez une photo dans le gestionnaire de photos Shotwell,
l’original reste intact. Vous pouvez annuler les modifications et revenir à
l’original en effectuant un clic droit sur la photo et sélectionnant Revenir
à l’original. Cette option n’est disponible que pour les photos modifiées.
Partage de vos photos
Vous pouvez aisément partager vos photos sur le Web grâce à la fonction de publication du gestionnaire de photos Shotwell. Choisissez les
photos que vous voulez partager puis allez dans le menu supérieur et
cliquez sur Fichier ‣ Publier. Une nouvelle fenêtre apparaîtra pour vous
demander où se trouvent les photos à publier. Choisissez Facebook, Flickr
ou Picasa Web Albums dans la liste déroulante en haut à droite. Certains
services peuvent vous demander d’autoriser le gestionnaire de photos
Shotwell pour qu’il puisse publier les photos. Suivez les indications dans
la fenêtre, choisissez les options désirées et cliquez sur Publier pour envoyer vos images sur le Web.
Informations complémentaires
Nous n’avons fait que survoler les fonctionnalités du gestionnaire de
photos Shotwell. Pour obtenir une aide supplémentaire, choisissez Aide ‣
Sommaire. Ceci va charger le manuel en ligne, où vous pourrez obtenir
des indications plus détaillées sur l’utilisation concrète du gestionnaire de
photos Shotwell.
Regarder des vidéos et des films
Pour regarder des vidéos et des dvd dans Ubuntu, vous pouvez utiliser l’application Vidéos. Pour lancer Vidéos, cliquez dans le tableau de
bord, puis cherchez « Vidéos » et sélectionnez-le. Cela ouvrira la fenêtre
« Vidéos ».
Fig. 3.21 : L’application « Vidéos » (plus
communément appelée « Totem’ ») lit des
vidéos ainsi que de la musique.
Codecs
Regarder la plupart des dvd commerciaux et certains fichiers vidéo
peut nécessiter que vous installiez des logiciels additionnels. Vous aurez besoins de « codecs » pour Ubuntu afin de décoder des fichiers de
DRM, ou Digital Restrictions Management
(« Gestion des droits numériques »), est la
pratique consistant à imposer des restrictions
technologiques qui contrôlent ce que les
utilisateurs peuvent faire avec des médias
numériques. Lorsqu’un programme est conçu
pour vous empêcher de copier ou de partager
une chanson, de lire un livre numérique sur
un autre appareil ou de jouer à un jeu à un
seul joueur sans connexion Internet, vous êtes
restreints par un DRM.
72 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
musique et de vidéos propriétaires ou comportant un drm. Vous aurez besoin de « logiciels de déchiffrage » pour accéder à des dvd commerciaux
chiffrés par drm.
Notice légale : les lois sur les brevets et le copyright s’appliquent de diverses
manières selon le pays dans lequel vous résidez. Veuillez consulter l’avis officiel
si vous avez un doute à propos d’un brevet particulier ou de restrictions d’usage
s’appliquant à un format de média que vous souhaiteriez utiliser dans votre
pays.
Pour installer ces logiciels additionnels, ouvrez la Logithèque Ubuntu
soit via le Tableau de bord soit grâce au Lanceur. Lorsque la fenêtre de la
« Logithèque Ubuntu » s’ouvre, utilisez la zone de recherche en haut à
droite et recherchez les logiciels suivants :
‣ ubuntu-restricted-extras
‣ libdvdread4
‣ libdvdnav4
Faites un double-clic sur chaque élément ci-dessus puis cliquez sur le
bouton Installer. Cela peut ouvrir une fenêtre intitulée « S’authentifier ».
Si tel est le cas, saisissez votre mot de passe administrateur puis cliquez
sur S’authentifier pour lancer le processus d’installation.
Lecture de vidéos à partir d’un fichier
Ouvrez le menu Film dans l’application Vidéos, puis sélectionnez
Ouvrir…, ce qui ouvrira la fenêtre « Sélectionnez les films ou les listes de
lecture ». Trouvez le ou les fichiers que vous souhaitez lire et cliquez sur
le bouton Ajouter. La ou les vidéos commenceront à être lues.
Lecture d’un DVD
Quand vous insérez un dvd dans l’ordinateur, Ubuntu ouvre la fenêtre « Un dvd vidéo a été inséré. Choisissez une application à lancer. ».
Assurez-vous que Ouvrir lecteur vidéo est bien sélectionné dans la liste
déroulante, puis cliquez sur Valider. La fenêtre du « Lecteur vidéo »
s’ouvre et le film démarre.
Si la fenêtre du « Lecteur Vidéo » est déjà ouverte, ouvrez le menu
Film, puis sélectionnez Lecture de disques… et le film commence.
Écoute audio et musique
Ubuntu est fournit avec le lecteur de musique Rhythmbox pour écouter
votre musique, lire des flux de radios sur Internet et gérer des listes de lecture et des podcasts. Rhythmbox (Figure 3.22) peut également vous aider à
trouver et à acheter de la musique, mais aussi à gérer des abonnements à
vos flux rss favoris.
Démarrer Rhythmbox
Il y a plusieurs façons de démarrer Rhythmbox :
‣ Ouvrez le tableau de bord, tapez Rhythmbox ou Musique et cliquez sur
l’icône du lecteur de musique Rhythmbox.
Travailler avec Ubuntu
73
Fig. 3.22 : Lecteur de musique Rhythmbox
‣ Ubuntu est fournit avec un menu d’indicateur dans la barre supérieure
pour les applications et les appareils en lien avec le son ( ). Une
fois que vous aurez ouvert Rhythmbox pour la première fois, un lien
pour lancer Rhythmbox et des contrôles de base seront placés sous cet
indicateur.
Si vous fermez Rhythmbox en appuyant sur les touches Alt+F4 ou
ou en cliquant sur le bouton rouge de fermeture ( ), il disparaîtra
mais continuera à lire de la musique en arrière-plan. Vous pouvez toujours contrôler la lecture de la musique ou rouvrir l’application depuis
l’indicateur de son ( ), comme montré dans la Figure 3.23.
Ctrl+W
Fig. 3.23 : Les contrôles de Rhythmbox sont
affichés sous l’indicateur de son. L’application
est actuellement en train de jouer le premier
mouvement « Mélanges » de Pléïade de Iannis
Xenakis par Les Percussions de Strasbourg.
Lire de la musique
Pour lire de la musique, vous pouvez soit double-cliquer sur votre fichier de musique soit importer votre musique dans votre bibliothèque.
Dans ce deuxième cas de figure, choisissez Fichier ‣ Ajouter de la musique… ou appuyez sur les touches Ctrl+O sur votre clavier pour importer
un dossier contenant des fichiers audio. Vous pouvez utiliser la liste déroulante pour sélectionner le dossier dans lequel est stocké votre musique
ou cliquer sur l’option Autre… pour trouver un dossier alternatif.
La barre d’outils de Rhythmbox contient la plupart des contrôles dont
vous aurez besoin pour parcourir et lire votre musique. Si vous voulez
écouter un morceau, double-cliquez sur une piste ou cliquez dessus et
appuyez sur le bouton Lecture dans la barre d’outils (vous pouvez aussi
choisir Contrôle ‣ Lire depuis la barre de menus ou taper Ctrl+Espace).
Pendant l’écoute d’un morceau, le bouton Lecture se transforme en bouton Pause. Utilisez ce bouton, Contrôle ‣ Lire ou Ctrl+Espace pour alter-
74 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
ner entre lecture de la piste et pause. Les boutons Suivant et Précédent
sont situés à côté du bouton Lecture/Pause. Vous pouvez cliquer sur ces
boutons pour lire le morceau suivant ou précédent de votre bibliothèque
ou liste de lecture.
Rhythmbox dispose également de commandes de bascule en mode
répétition (Répétition, Contrôle ‣ En boucle ou Ctrl+R) ou en mode
aléatoire (Aléatoire, Contrôle ‣ Aléatoire ou Ctrl+U).
Lecture de CD audio
Pour lire votre cd, insérez-le dans votre lecteur cd. Il apparaîtra automatiquement dans Rhythmbox, dans le panneau latéral, au-dessous de
votre bibliothèque musicale. Vous pouvez cliquer sur le cd (appelé cd
audio, ou sur le nom de l’album) et double cliquer sur une des pistes qu’il
contient pour lire les pistes du cd.
Importer (« Ripper ») des CD audio
Commencez par insérer un cd. Rhythmbox le détectera automatiquement et l’ajoutera dans le menu latéral. Si votre connexion Internet est
active, Rhythmbox essaiera de trouver les détails de l’album via le Web.
Cliquez sur le cd. Désélectionnez toute piste que vous ne désirez pas importer. Appuyez sur le bouton Extraire, situé au coin supérieur gauche
du panneau de droite, et l’importation de votre cd débutera. Chacune des
pistes importées apparaîtra dans votre bibliothèque musicale aussitôt son
chargement terminé.
Écoute audio en continu
Rhythmbox est pré-configuré pour vous permettre une écoute de
flux audio provenant de diverses sources. Il y a par exemple des stations
diffusées sur Internet (radio dans le panneau latéral), Last.fm et Libre.fm.
Pour écouter une station radio sur Internet, cliquez sur l’icône Radio dans
le panneau latéral et vous obtiendrez une liste de stations pré-configurées.
Le panneau central vous permet de les filtrer par genre. Pour ajouter une
nouvelle station radio, choisissez Ajouter et entrez l’url de la station.
Connecter des lecteurs audio numériques
Les stations audio en flux continu sont des
« stations radio » qui diffusent sur Internet.
Certaines d’entre elles sont de vraies stations
radio qui sont en plus diffusées sur Internet,
d’autres ne sont diffusées que sur Internet.
Vous pourrez trouver un choix de stations
radio sur http://doc.ubuntu-fr.org/radio ou
rechercher « stations radio Internet » au
moyen de votre navigateur.
Rhythmbox peut se connecter à de nombreux lecteurs populaires de
médias numériques. Les lecteurs connectés apparaîtront dans la liste des
périphériques. Les fonctionnalités dépendront du lecteur (et souvent de
sa popularité), mais des tâches usuelles comme le transfert de morceaux
de musique et de listes de lecture devraient normalement être pris en
charge. Si votre appareil n’est pas affiché dans la Liste des périphériques,
essayez de le rechercher en cliquant sur Musique ‣ Vérifier la présence de
nouveaux périphériques.
Écouter de la musique partagée
Si vous vous trouvez sur le même réseau que d’autres utilisateurs de
Rhythmbox (ou de la plupart des autres logiciels de lecture de musique),
vous pouvez partager votre musique ou écouter la leur. Pour ce faire,
choisissez Musique ‣ Se connecter à un partage DAAP… Ensuite, entrez l’adresse ip, le numéro du port, puis cliquez sur Ajouter. Choisir
une bibliothèque partagée vous permettra de parcourir et d’écouter des
morceaux de musique en provenance d’autres ordinateurs.
DAAP est un protocole d’accès audio numérique (en anglais « Digital Audio Access
Protocol »), méthode conçue par Apple pour
permettre à des logiciels de partager des
médias au travers d’un réseau.
Travailler avec Ubuntu
75
Fig. 3.24 : Rhythmbox connecté à un périphérique Android
Gérer les podcasts
Rhythmbox peut gérer vos podcasts favoris. Cliquez sur Podcasts dans
le panneau latéral pour voir les podcasts que vous avez ajoutés. La barre
d’outils affichera les options additionnelles Parcourir, Afficher tout, Ajouter
et Mettre à jour. Choisissez Ajouter dans la barre d’outils et introduisez les
url des podcasts à conserver dans Rhythmbox. Les podcasts seront téléchargés automatiquement à intervalles réguliers. Vous pourrez également
mettre à jour les flux manuellement. Choisissez un épisode et cliquez sur
Lire. Vous pouvez également supprimer des épisodes.
Préférences Rhythmbox
La configuration par défaut de Rhythmbox ne vous convient pas forcément. Choisissez Édition ‣ Préférences pour modifier les paramètres
de l’application. L’outil des préférences vous propose quatre onglets pour
autant de sujets distincts : général, lecture, musique et podcasts.
Général vous permet de choisir comment vous voulez que Rhythmbox
affiche les informations sur les artistes et les pistes. Vous pouvez également ajuster les colonnes visibles dans votre bibliothèque et choisir
comment seront affichées les icônes dans la barre d’outils.
Lecture des options vous permettent d’activer un « fondu enchaîné »
entre les morceaux et d’en régler la durée.
Musique vous permet de choisir l’endroit où vos fichiers musicaux seront
placés et la structure de la bibliothèque pour les nouveaux morceaux
ajoutés dans Rhythmbox. Vous pouvez également choisir quel sera
votre format audio préféré.
Podcasts vous permet de choisir l’endroit où les podcasts sont stockés
dans votre ordinateur, et aussi de déterminer la fréquence de vérification de la présence de nouveaux épisodes.
Greffons
Rhythmbox prend en charge une large gamme de greffons qui ajoutent
des fonctionnalités à Rhythmbox. De nombreux greffons fournissent
une lecture audio de base et vous devrez peut-être cocher quelques cases
76 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
supplémentaires, par exemple pour accéder à la boutique Magnatune
ou pour obtenir un volume de lecture cohérent (ReplayGain). Pour voir
ou modifier les greffons activés, cherchez dans la barre de menu globale
(Édition ‣ Greffons…).
Gestion de la musique
Rhythmbox permet de créer des listes de lecture. Les listes de lecture
peuvent être soit des listes statiques de morceaux à lire dans l’ordre, soit
des listes de lecture intelligentes basées sur des critères de filtre. Les listes
de lecture ne contiennent pas vraiment des morceaux, mais fournissent
uniquement des références vers ceux-ci. Ainsi, si vous supprimez un
morceau d’une liste de lecture (clic droit sur le morceau ‣ Enlever de la
liste de lecture), le morceau restera dans votre bibliothèque et sur votre
disque dur.
Pour créer une liste de lecture, choisissez Musique ‣ Liste de lecture ‣
Nouvelle liste de lecture, tapez Ctrl+N ou faites un clic droit dans la zone
vide au bas du panneau latéral et choisissez Nouvelle liste de lecture.
Celle-ci apparaîtra dans le panneau latéral sous l’intitulé « Nouvelle liste
de lecture ». Faites un clic droit dessus et sélectionnez Renommer pour lui
donner le titre que vous aurez choisi. Faites glisser des morceaux depuis
votre bibliothèque vers la nouvelle liste de lecture du panneau latéral
ou faites un clic droit sur les morceaux, choisissez Ajouter à la liste de
lecture et sélectionnez la liste de lecture.
Des Listes de lecture intelligentes peuvent être créées de la même manière. Choisissez Musique ‣ Nouvelle liste de lecture intelligente ou faites
un clic droit dans la zone vide au bas du panneau latéral et choisissez
Nouvelle liste de lecture intelligente. Définissez vos critères de filtre.
Vous pouvez ajouter plus d’une règle de filtre, puis enregistrer et donner
un nom à la liste. Vous pouvez modifier n’importe quelle liste de lecture
(y compris les listes prédéfinies) en faisant un clic droit sur son nom et en
choisissant Modifier.
Rhythmbox permet de noter les morceaux. Faites un clic droit sur
un morceau de votre bibliothèque ‣ Propriétés ‣ Détails et cliquez sur
le nombre d’étoiles. Pour retirer les étoiles, il suffit d’en choisir zéro.
D’autres informations sur les morceaux comme le titre, l’artiste ou l’album peuvent être modifiées. Faites un clic droit sur un morceau de votre
bibliothèque ‣ Propriétés ‣ Basique.
Pour retirer un morceau, faites un clic droit ‣ Enlever. Pour le supprimer complètement de votre disque dur, faites un clic droit ‣ Mettre à la
corbeille. Si par hasard vous voulez déplacer un morceau (ou un groupe
de morceaux), mettez-le en surbrillance dans votre bibliothèque et faites-le
glisser vers un répertoire ou vers votre bureau. Cela aura pour effet de
déposer une copie de ce(s) fichier(s) audio à l’endroit choisi.
Codecs audio
La variété des types de fichiers audio (mp3, wav, aac, ogg, etc.) exige le
recours à des outils uniques pour leur décodage et leur écoute. Ces outils
sont appelés codecs. Rhythmbox essaie de détecter tout codec manquant
sur votre système, afin de permettre l’écoute de tout fichier audio présent
sur votre système. Si un codec est absent, Rhythmbox tente automatiquement de le trouver en ligne et vous guide pendant son installation.
Travailler avec Ubuntu
Aide à propos de Rhythmbox
Rhythmbox est utilisé par de nombreuses personnes dans le monde.
Il existe de multiples ressources d’aide disponibles dans beaucoup de
langues.
‣ Aide ‣ Sommaire ou F1 pour l’aide principale.
‣ Aide ‣ Recevoir de l’aide en ligne pour poser des questions et signaler
des anomalies.
‣ Le site Web de Rhythmbox sur http://www.rhythmbox.org/.
‣ La section Lecture et configuration multimédia du forum Ubuntu :
http://forum.ubuntu-fr.org/viewforum.php?id=17.
Gravure de CD et de DVD
Pour créer un cd ou un dvd, ouvrez le tableau de bord, cherchez
et appuyez sur la touche Entrée ou cliquez sur son icône. Cela
ouvre l’application Gravure de disque Brasero. Les options de gravure
(Figure 3.25) apparaissant dans Brasero sont expliquées ci-dessous.
Brasero
Fig. 3.25 : Brasero grave des DVD et CD de
musique, de vidéo et de données.
Prise en main
Avant d’être à même d’utiliser Brasero, il vous faut Créer un nouveau
projet. Trois types de projets de média sont à disposition : Projet audio,
Projet de données et Projet vidéo. Deux projets utilitaires sont aussi
disponibles : Copier un disque et Graver une Image. Choisissez selon le
besoin.
Les options suivantes s’appliquent à tous les projets sauf Copier un
disque et Graver une image.
Ajout de fichiers à un projet
Pour ajouter des fichiers à la liste, cliquez sur le bouton +. Ce bouton
ouvrira la fenêtre de « Sélection des fichiers ». Parcourez les répertoires
jusqu’au fichier que vous souhaitez ajouter, cliquez sur le fichier voulu,
et ensuite cliquez sur le bouton Ajouter. Répétez l’opération pour chaque
fichier jusqu’à ce qu’ils soient tous ajoutés.
À ce jour, Brasero ne prend pas en charge le
Blu-Ray.
77
78 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Supprimer des fichiers
Si vous voulez enlever un fichier du projet, cliquez sur le nom du fichier dans la liste et ensuite sur le bouton -. Pour retirer d’un coup tous
les fichiers de la liste, cliquez sur le bouton en forme de balai.
Enregistrer un projet
Pour enregistrer un projet non terminé, choisissez Projet ‣ Enregistrer.
La fenêtre « Enregistrer le projet actuel » s’ouvre. Choisissez l’endroit
où vous voulez enregistrer le projet. Puis, dans la zone de texte intitulée
Nom :, saisissez le nom du projet. Enfin, cliquez sur le bouton Enregistrer et votre projet non terminé sera enregistré. Quand vous enregistrez
un projet, vous n’enregistrez que les paramètres du projet ; vous n’avez
encore rien gravé sur le disque.
Gravure du disque
Lorsque vous cliquez sur le bouton Graver…, la fenêtre « Propriétés
de… » apparaît.
Vous pouvez spécifier la vitesse de gravure dans la liste déroulante
Vitesse de gravure. Il est plus sûr de choisir la vitesse la plus faible pour
éviter de corrompre un disque CD / DVD.
Pour graver votre projet directement sur le disque, cochez l’option
Graver l’image directement sans l’enregistrer sur le disque dur. Avec
cette coche, aucun fichier image n’est créé et aucun fichier n’est enregistré
sur votre disque dur. Toutes les données sont enregistrées sur le cd ou
dvd vierge. Veuillez noter que Brasero ne grave les informations que sur
des CD et DVD standards ; à ce jour, Brasero ne peut pas graver sur un
DVD Blu-Ray.
L’option Simuler avant de graver est utile lorsque vous rencontrez
des problèmes pour graver des disques. Choisir cette option vous permet de simuler le processus de gravure du disque sans réellement écrire
de données sur un disque — un processus qui entraîne un gaspillage si
votre ordinateur n’arrive pas à enregistrer correctement les données. Si
la simulation réussit, Brasero effectue une pause de dix secondes avant
de procéder à la gravure réelle du disque. Pendant ces dix secondes, vous
avez la possibilité d’annuler le processus de gravure.
Effacer un disque
Certains CD et DVD portent l’indication rw. rw signifie simplement
que le disque est réinscriptible (Re-Writable), c’est-à-dire que les données
actuelles sur le disque peuvent être complètement effacées et de nouvelles
données peuvent être écrites sur le disque. Pour effacer un disque, ouvrez
le menu Outils et choisissez Effacer… La fenêtre « Effacement du disque »
s’ouvrira. Dans la liste déroulante Choisissez un disque, vous pourrez
sélectionner celui que vous voulez effacer.
Vous pouvez cocher la case Effacement rapide si vous voulez écourter
le temps d’effacement. Toutefois cette option n’efface pas totalement les
fichiers ; si vous avez des données sensibles sur le disque, il est préférable
de ne pas cocher la case Effacement rapide.
Une fois le disque effacé (vidé), vous verrez le message Le disque a été
effacé avec succès. Cliquez sur le bouton Fermer pour terminer.
Travailler avec Ubuntu
Projet audio
Si vous enregistrez votre propre musique, alors peut-être aimeriezvous transférer cette musique sur un cd audio, pour que vos amis ou
votre famille puissent l’écouter. Vous pouvez créer un projet audio en
choisissant Projet ‣ Nouveau projet ‣ Nouveau projet audio.
Lors de la gravure d’un cd de musique, il est important de se souvenir
que les cd de musique commerciaux comportent généralement un intervalle de deux secondes entre les morceaux. Pour vous assurer que votre
musique a le même genre d’intervalle entre les morceaux, cliquez sur le
fichier et insérez l’intervalle en cliquant sur le bouton pause.
Vous pouvez couper les fichiers en morceaux en cliquant sur le bouton
Couteau. Ceci ouvre une fenêtre « Division de la piste ». La liste déroulante Méthode vous présente quatre options, chacune vous offrant une
méthode différente pour diviser la piste. Une fois la piste divisée, cliquez
sur Valider.
Dans la liste déroulante au bas de la fenêtre principale de « Brasero »,
assurez-vous que vous avez choisi le disque où vous voulez graver les
fichiers. Ensuite, cliquez sur le bouton Graver.
Projet de données
Si vous souhaitez, par exemple, créer une sauvegarde de vos documents
ou de vos photos, il est préférable de choisir un projet de données. Vous
pouvez commencer un projet de données en cliquant sur Projet ‣ Nouveau
projet ‣ Nouveau projet de données.
Si vous souhaitez ajouter un dossier, cliquez sur l’image Dossier, puis
saisissez le nom du dossier.
Dans la liste déroulante au bas de la fenêtre principale de « Brasero »,
assurez-vous que vous avez choisi le disque où vous voulez graver les
fichiers. Ensuite, cliquez sur le bouton Graver.
Projet vidéo
Si vous souhaitez, par exemple, créer un dvd de vos vidéos de famille,
il est préférable de créer un projet vidéo.
Vous pouvez le faire en cliquant sur Projet ‣ Nouveau projet ‣ Nouveau
projet vidéo.
Dans la liste déroulante au bas de la fenêtre principale de « Brasero »,
assurez-vous que vous avez choisi le disque où vous voulez graver les
fichiers. Ensuite, cliquez sur le bouton Graver.
Copier un disque
Vous pouvez créer une copie d’un disque existant en cliquant sur Projet ‣ Nouveau projet ‣ Copier un disque…. Cela ouvre la fenêtre « Copie
de cd et de dvd ».
Si vous ne disposez que d’un lecteur, vous aurez besoin de créer tout
d’abord une image de disque puis de le graver sur un disque vierge. Si
vous disposez de deux lecteurs de cd/dvd, vous pouvez copier un disque
de l’un vers l’autre directement, en supposant que le disque d’origine est
dans un des lecteurs et que le disque de destination (le support vierge) est
dans l’autre.
Dans la liste déroulante Choisissez le disque à copier, sélectionnez le
disque à copier. Dans la liste déroulante Choisissez un disque à graver,
sélectionnez soit un fichier image, soit le disque sur lequel vous souhaitez
copier.
79
80 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Image de disque
Vous pouvez également créer un fichier image de vos données. Une
« image », dans ce contexte, est une représentation dans un fichier unique
des contenus du disque. Le fichier est habituellement suivi d’une extension .iso ou .img. Un fichier image est similaire à un groupe de fichiers
zippés. Changez l’emplacement où le fichier image est enregistré en cliquant sur Graver…. Cela affiche l’« Emplacement du fichier image ». Vous
pouvez modifier le nom du fichier dans le champ de texte Nom :.
Le répertoire par défaut pour l’enregistrement est votre dossier personnel, vous pouvez modifier cette destination en cliquant sur le bouton
+ à côté du champ Parcourir d’autres dossiers. Lorsque vous avez choisi
l’emplacement où vous voulez enregistrer la photo ou l’image, cliquez sur
Fermer.
De retour dans la fenêtre « Copie de cd et de dvd », cliquez sur Créer
une image. Brasero ouvrira la fenêtre « Création de l’image » et montrera
la progression de la tâche. Une fois le processus terminé, cliquez sur
Fermer.
Graver une image
« Graver » une image sur un disque ne devrait pas être confondu avec copier
un fichier image sur un disque. Une fois gravé, le contenu du fichier image est
copié sur le disque, plutôt que le fichier image en lui-même.
Pour graver une image, autrement dit, pour transférer le contenu à
l’intérieur du fichier image vers un disque vierge, ouvrez le menu Projet ‣
Nouveau projet ‣ Graver une image…. Brasero ouvrira la fenêtre « Options de gravure d’une image ». Cliquez sur la liste déroulante Cliquez
ici pour sélectionner une image disque et la fenêtre « Sélection d’une
image disque » apparaîtra. Frayez-vous un chemin vers l’image que vous
souhaitez graver, cliquez dessus puis cliquez sur Ouvrir.
Dans le menu déroulant Choisissez un disque à graver, cliquez sur la
désignation du disque que vous voulez graver, puis cliquez sur Créer une
image.
Travailler avec documents, feuilles de calcul et présentations
La suite LibreOffice est la suite bureautique par défaut lorsque vous
travaillez avec des documents texte, des feuilles de calcul et des présentations de diapositives.
Travailler avec des documents
Si vous avez besoin de travailler avec des documents, vous pouvez
utiliser le traitement de texte de LibreOffice. Writer dispose de toutes les
fonctionnalités que vous pouvez attendre d’un traitement de texte et d’un
outil de publication bureautique moderne et complet y compris un créateur intégré de PDF ainsi que la possibilité d’enregistrer des documents
sous les formats courants depuis les fichiers .doc jusqu’aux fichiers .txt. Il
est assez simple pour un mémo rapide, mais suffisamment puissant pour
créer des livres complets avec contenu, diagrammes, index et plus. Vous
pouvez vous concentrer librement sur votre message, pendant que Writer
l’embellit. Pour lancer le traitement de texte, ouvrez le tableau de bord,
recherchez LibreOffice Writer et sélectionnez LibreOffice Writer.
Le traitement de texte de LibreOffice est
connu sous le nom de LibreOffice Writer.
Le tableur de LibreOffice est connu sous le
nom de Calc et le logiciel de présentation de
LibreOffice est connu sous le nom d’Impress.
Travailler avec Ubuntu
Travailler avec des feuilles de calcul
Si vous avez besoin de travailler avec des feuilles de calcul, vous pouvez utiliser le tableur de LibreOffice (Calc). Calc est le tableur dont vous
avez toujours eu besoin. Les débutants le trouvent intuitif et facile à utiliser. Les explorateurs de données professionnels et les utilisateurs de
calculs intensifs apprécieront l’éventail complet de fonctions avancées.
Pour démarrer le tableur, cliquez sur l’icône du Tableau de bord, tapez
LibreOffice Calc et sélectionnez LibreOffice Calc.
Travailler avec des présentations
Si vous avez besoin de travailler avec des diapositives pour une présentation, vous pouvez utiliser LibreOffice Impress. Impress est un outil
extraordinaire pour créer des présentations multimédia efficaces. Vos présentations peuvent être enrichies d’images 2D et 3D, d’effets spéciaux et
de styles de transition, d’animations et de dessins faisant forte impression.
Pour lancer l’application de présentation, ouvrez le tableau de bord et
cherchez LibreOffice Impress. Sélectionnez ensuite LibreOffice Impress.
Obtenir plus d’aide
Chacune de ces applications est fournie avec un jeu complet d’écrans
d’aide. Si vous cherchez plus d’aide avec ces applications, appuyez sur la
touche F1 après avoir démarré l’application.
81
4 Matériel
Utilisation de vos périphériques
Ubuntu prend en charge un large éventail de matériels dont la liste
s’accroît à chaque nouvelle version.
Identification du matériel
Il existe plusieurs façons d’identifier votre matériel dans Ubuntu. Le
plus simple est d’installer une application appelée Sysinfo à partir de la
Logithèque Ubuntu.
Pour commencer, ouvrez la « Logithèque Ubuntu », utilisez ensuite la
boîte de recherche en haut à droite pour rechercher sysinfo. Sélectionnez
l’application, cliquez sur Installer. Saisissez votre mot de passe lorsqu’il
vous est demandé, pour installer l’application.
Pour lancer l’application, recherchez Sysinfo dans la barre de recherche
du tableau de bord. Cliquez sur le programme une fois que vous le trouverez. Le programme Sysinfo va ouvrir une fenêtre qui affiche des informations sur le matériel de votre système.
Affichages
Pilotes de matériel
Un pilote est un logiciel qui indique à votre ordinateur comment communiquer avec un composant matériel. Chaque composant d’un ordinateur nécessite un pilote pour fonctionner, que ce soit l’imprimante, le
lecteur dvd, le disque dur ou la carte graphique.
La majorité des cartes graphiques sont fabriquées par trois sociétés
mondialement connues : Intel, amd/ati et nvidia Corp. Vous pouvez trouver le fabricant de votre carte vidéo en vous reportant au manuel de votre
ordinateur, en regardant les spécifications de votre ordinateur sur Internet ou en utilisant la commande lspci dans un terminal. La Logithèque
Ubuntu héberge un certain nombre d’applications qui peuvent vous donner des informations détaillées sur votre système. SysInfo est un de ces
programmes que vous pouvez utiliser pour obtenir des informations pertinentes sur les périphériques de votre système. Ubuntu prend en charge les
périphériques graphiques fabriqués par les entreprises mentionnées plus
haut ainsi que de nombreux autres, dès l’installation. Cela signifie que
vous n’avez pas à rechercher et installer de pilote par vous-même, Ubuntu
s’occupe de tout.
Pour rester dans la ligne de la philosophie d’Ubuntu, les pilotes utilisés
par défaut pour faire fonctionner les périphériques graphiques sont open
source. Ceci signifie que les pilotes peuvent être modifiés par les développeurs d’Ubuntu et leurs problèmes peuvent être résolus. Cependant, dans
certains cas, un pilote propriétaire (pilote restreint) fourni par le fabricant
peut procurer de meilleures performances ou des fonctionnalités qui ne
sont pas présentes dans le pilote open source. Dans d’autres cas, il se peut
que votre périphérique particulier ne soit pas encore pris en charge par un
pilote open source. Dans ce cas, vous devrez installer le pilote fourni par
le fabricant.
Votre carte graphique est le composant de
votre ordinateur qui gère l’affichage sur
l’écran. Que ce soit pour regarder des vidéos
sur YouTube, regarder des DVD ou simplement
pour profiter d’effets de transition fluides
quand vous maximisez/minimisez vos fenêtres,
votre périphérique graphique effectue un
travail ardu en arrière-plan.
84 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Pour des raisons à la fois philosophiques et pratiques, Ubuntu n’installe pas de pilote restreint par défaut mais permet à l’utilisateur de faire
un choix éclairé. Souvenez-vous que les pilotes restreints, contrairement
aux pilotes open source pour votre périphérique, ne sont pas pris en
charge par Ubuntu. Les problèmes causés par ces pilotes ne seront résolus que quand le fabricant voudra s’en occuper. Pour savoir si des pilotes
restreints sont disponibles pour votre système, allez dans Paramètres système… puis ouvrez Logiciels & Mises à jour et allez dans l’onglet Pilotes
additionnels. Si un pilote est fourni par le fabricant de votre périphérique particulier, il apparaîtra dans la liste. Vous pouvez alors simplement
cliquer sur Activer pour activer le pilote. Ce processus nécessite une
connexion Internet et il vous demandera votre mot de passe. Une fois
l’installation terminée, vous devrez redémarrer votre ordinateur pour finir
d’activer le pilote.
Les développeurs d’Ubuntu préfèrent les pilotes open source parce
qu’ils permettent d’identifier tous les problèmes et de les régler en s’appuyant sur les connaissances de la communauté. Le développement
d’Ubuntu est extrêmement rapide et il est très probable que votre appareil sera pris en charge par des pilotes open source. Vous pouvez utiliser
le dvd Ubuntu Live pour vérifier la compatibilité de votre appareil avec
Ubuntu avant de l’installer, ou bien poser une question en ligne, sur les
forums d’Ubuntu, ou sur http://www.askubuntu.com, à propos de votre
appareil spécifique.
Autre ressource utile, la documentation
officielle en ligne (http://doc.ubuntu-fr.org/),
avec son chapitre « Matériels et pilotes » qui
procure des informations détaillées sur divers
pilotes graphiques et problèmes connus. La
même documentation peut être trouvée en
cherchant Aide dans la barre de recherche du
tableau de bord ou en appuyant sur la touche
F1 de votre clavier.
Paramétrage de la résolution de votre écran
L’une des tâches les plus courantes liées à l’affichage est de définir la
résolution d’écran optimale pour votre écran de bureau ou portable.
Ubuntu identifie de lui-même la résolution native de votre écran et la
règle pour vous. Cependant, en raison de la grande variété d’appareils
disponibles, il se peut qu’Ubuntu n’identifie pas correctement votre résolution.
Pour régler ou vérifier votre résolution d’écran, allez dans Paramètres
système… ‣ Affichage. La fenêtre « Affichage » détecte automatiquement le type d’affichage et vous donne le nom du moniteur et sa taille en
pouces. La résolution d’écran et le taux de rafraîchissement sont réglés
aux valeurs recommandées par Ubuntu. Si les paramètres recommandés ne vous conviennent pas, vous pouvez les modifier en choisissant la
résolution de votre choix dans le menu déroulant. Ubuntu 14.04 inclut
maintenant des paramètres « HiDPI » dans le module Affichage des paramètres système. Vous pouvez désormais ajuster la taille des menus et
barres de titre qui convient à vos besoins.
Ajout d’un écran supplémentaire
Il peut vous arriver de vouloir associer plus d’un appareil d’affichage
à votre ordinateur, ou d’ajouter un moniteur à votre ordinateur portable.
C’est une opération assez simple. Qu’il s’agisse d’un moniteur supplémentaire, d’un écran lcd ou d’un projecteur, Ubuntu s’occupe de tout. Ubuntu
prend en charge l’addition de multiples systèmes d’affichage par défaut, et
c’est aussi simple que du plug and play (on branche et ça marche).
Ubuntu reconnaît par défaut presque tous les modèles de moniteurs,
téléviseurs et projecteurs les plus récents. Il arrive parfois que votre système d’affichage additionnel ne soit pas détecté lorsque vous le connectez
à votre machine. Pour résoudre le problème, allez au menu Paramètres
système… ‣ Affichage. Cela permettra de détecter les moniteurs connec-
Les dispositifs d’affichage sont composés de
milliers de pixels minuscules. Chaque pixel
affiche une couleur différente et, lorsqu’ils
sont combinés, ils forment l’image que vous
voyez. La résolution d’écran native est la
mesure du nombre réel de pixels de votre
affichage.
Matériel 85
tés à votre machine. Vous pouvez également accéder à cette possibilité
dans le menu du panneau supérieur en haut à droite. Vous pouvez aussi
rechercher les affichages dans la barre de recherche du tableau de bord.
Maintenant, vous pouvez activer deux modes pour vos écrans. Une
option consiste à répartir votre bureau sur deux moniteurs ou plus. Ceci
est particulièrement utile si vous travaillez sur plusieurs projets et que
vous avez besoin de garder un œil sur chacun d’eux en même temps. Vous
pouvez configurer l’écran pour qu’il soit de n’importe quel côté de l’écran
principal c.-à-d. à droite, à gauche ou au dessus (particulièrement agréable
si vous travaillez sur un écran large, par exemple un grand écran ou un
téléviseur connecté à votre ordinateur portable 12-13 pouces), il suffit
de déplacer l’écran dans les paramètres d’affichage vers le côté de votre
choix.
La seconde possibilité est de reproduire l’affichage de votre ordinateur
sur chacun des systèmes d’affichage. C’est utile quand vous utilisez un
ordinateur portable pour envoyer son affichage vers un grand écran, par
exemple un projecteur. Pour activer cette option, il vous suffit de cocher la
case Même image sur tous les écrans puis de cliquer sur Appliquer pour
enregistrer ces paramètres. Vous verrez apparaître une fenêtre popup de
notification qui vous demandera si vous désirez conserver les paramètres
actuels ou bien revenir aux précédents. Cliquez pour conserver les paramètres actuels. À partir d’Ubuntu 12.04, vous pouvez aussi choisir si
vous souhaitez voir le lanceur d’Unity sur tous les systèmes d’affichage
ou seulement sur l’affichage primaire. Ubuntu 14.04 LTS a hérité d’une
meilleure prise en charge du mode multi-écran pour les résolutions plus
élevées introduites dans Ubuntu 13.04.
Connexion et utilisation de l’imprimante
Ubuntu prend en charge la plupart des imprimantes récentes. Vous
pouvez ajouter, supprimer et modifier les propriétés de l’imprimante en
accédant à Paramètres système… ‣ Imprimantes. Vous pouvez également
rechercher Imprimantes dans la barre de recherche du tableau de bord.
Ouvrir Imprimantes affichera la fenêtre « Imprimantes - localhost ».
Lorsque vous souhaitez ajouter une imprimante, vous devrez vous
assurer qu’elle est sous tension et connectée à votre ordinateur avec un
câble usb ou connectée à votre réseau.
Installation d’une imprimante locale
Si votre imprimante est connectée à votre ordinateur à l’aide d’un câble
usb, elle est désignée par le terme imprimante locale. Vous pouvez ajouter
une imprimante en cliquant sur le bouton Ajouter.
Dans le panneau gauche de la fenêtre « Nouvelle imprimante », toutes
les imprimantes dont l’installation est possible sont listées. Choisissez
l’imprimante que vous voulez installer et cliquez sur Suivant.
Vous pouvez maintenant spécifier le nom, la description et l’emplacement de l’imprimante. Chacun de ces éléments devrait vous rappeler cette
imprimante particulière afin que vous puissiez choisir la bonne à utiliser
lors de l’impression. Enfin, cliquez sur Appliquer.
Ajout d’une imprimante réseau
Assurez-vous que votre imprimante est connectée à votre réseau soit
avec un câble Ethernet, soit en Wi-Fi et qu’elle est allumée. Vous pouvez ajouter une imprimante en cliquant sur Ajout d’imprimante. La
Si votre imprimante peut automatiquement
faire une impression recto-verso, elle aura
sans doute un duplexeur (unité recto verso).
Veuillez vous référer aux instructions fournies
avec l’imprimante si vous n’êtes pas sûr. Si vous
avez un duplexeur, vérifiez que la case unité
recto verso installée est cochée, puis cliquez
sur le bouton Suivant.
86 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
fenêtre « Nouvelle imprimante » s’ouvre. Cliquez sur le signe « + » à côté
d’Imprimante réseau.
Si votre imprimante a été trouvée automatiquement, elle apparaît
sous Imprimante réseau. Cliquez sur le nom de l’imprimante puis sur
Suivant. Dans les champs texte vous pouvez maintenant définir son nom,
sa description et son emplacement. Ce sont des aides-mémoire pour vous
rappeler l’imprimante concernée et faire le bon choix à l’utilisation. Enfin,
cliquez sur le bouton Appliquer.
Vous pouvez également ajouter votre imprimante réseau en saisissant
l’adresse ip de l’imprimante. Choisissez « Rechercher une imprimante
réseau », saisissez l’adresse ip de l’imprimante dans la zone Hôte : et appuyez sur le bouton Rechercher. Ubuntu recherchera l’imprimante et
l’ajoutera. La plupart des imprimantes sont détectées automatiquement
par Ubuntu. Si Ubuntu ne peut pas détecter automatiquement l’imprimante, il vous demandera de saisir la marque et la référence du modèle de
l’imprimante.
Modification des options de l’imprimante
Les options de l’imprimante vous permettent de changer la qualité
d’impression, la taille du papier et le type de support. Vous y accédez par
un clic droit sur une imprimante et en choisissant Propriétés. La fenêtre
« Propriétés de l’imprimante » s’affichera ; dans le panneau de gauche,
sélectionnez Options de l’imprimante.
Vous pouvez maintenant définir des réglages en modifiant les options
des boîtes déroulantes. Certaines d’entre elles sont explicitées ci-dessous.
Taille du média
C’est la taille du papier disposé dans le tiroir papier de l’imprimante.
Source de média
C’est le tiroir qui sert à l’alimentation en papier.
Modèle de couleurs
C’est utile si vous souhaitez imprimer en Échelle de gris pour économiser de l’encre ou en Couleur ou bien encore en Échelle de gris inversée.
Type de média
Selon l’imprimante, vous pouvez choisir entre :
‣
‣
‣
‣
‣
Papier vierge
Automatique
Papier photo
Film transparent
Support cd ou dvd
Qualité d’impression
Cela définit indirectement la quantité d’encre utilisée lors de l’impression, Brouillon utilisant le moins d’encre et Photo haute-résolution le
plus.
L’imprimante par défaut est celle qui est
sélectionnée automatiquement quand
vous imprimez un fichier. Pour définir une
imprimante par défaut, faites un clic droit
sur l’imprimante que vous voulez désigner
par défaut et cliquez sur Définir comme
imprimante par défaut.
Matériel 87
Son
Généralement, Ubuntu détecte le matériel audio automatiquement
pendant l’installation. Dans Ubuntu, le son est fourni par un serveur audio
nommé PulseAudio. Une interface graphique (gui) pré-installée avec
Ubuntu, très simple à utiliser, permet de régler les préférences audio.
Indicateur de volume et préférences sonores
Une icône de volume, située dans la zone de notification, donne accès à
de nombreuses fonctions liées au son. Lorsque vous faites un clic gauche
sur l’icône de volume, quatre options s’offrent à vous : une option de
sourdine, tout en haut, un curseur coulissant horizontalement qui vous
permet de monter/baisser le volume, un raccourci vers le lecteur audio
par défaut, Rhythmbox, et une option d’accès aux réglages du son. En
sélectionnant Paramètres sonores…, une autre fenêtre s’ouvre, qui vous
donne accès aux options de changement des préférences d’entrée et de
sortie matérielles pour les haut-parleurs, les microphones et les casques.
Elle vous permet également de régler le niveau de volume pour chaque
application. Les réglages du son sont également disponibles depuis les
Paramètres Système…, sous l’intitulé Son.
Sortie L’onglet Sortie dresse la liste de toutes les cartes son disponibles
sur votre système. Généralement une seule est listée ; toutefois, si vous
avez une carte graphique qui prend en charge l’audio en hdmi, elle apparaîtra également dans la liste. L’onglet Sortie est utilisé pour configurer la
sortie audio. Vous pouvez augmenter/diminuer le volume de sortie, couper/réactiver le volume et choisir votre périphérique de sortie préféré. Si
vous avez plus d’un périphérique de sortie, il sera signalé dans la section
intitulée « Jouer le son au travers de ». Le matériel de sortie par défaut,
qui est automatiquement détecté par Ubuntu pendant l’installation, sera
sélectionné. Cette section vous permet aussi de modifier la balance de
son entre les haut-parleurs de droite et de gauche sur votre ordinateur de
bureau ou sur votre ordinateur portable. Une nouvelle option introduite
dans Ubuntu 14.04 LTS vous permet d’augmenter le volume au-delà de
100. Vous devez cocher la case « Autoriser au-delà de 100% ».
Entrée Le deuxième onglet permet de configurer l’Entrée audio. Vous
pourrez utiliser cette section si vous avez un microphone intégré dans
votre système ou si vous avez branché un microphone externe. Vous pouvez également ajouter à vos périphériques d’entrée un casque Bluetooth
qui peut servir de microphone. Vous pouvez augmenter/diminuer et couper/rétablir le niveau d’entrée du son dans cet onglet. S’il y a plusieurs
périphériques d’entrée, vous les verrez listés dans la case blanche qui stipule Enregistrer le son depuis. Si vous exécutez des applications de VoIP
telles que Skype, vous verrez le curseur du microphone juste en dessous
du curseur de volume dans le menu son de la zone de notification pendant
un appel vocal ou vidéo.
Effets sonores Le troisième onglet est Effets sonores. Vous pouvez activer,
désactiver ou modifier le thème de son existant à partir de cette section.
Vous pouvez également modifier les sons d’alerte pour différents événements.
Applications L’onglet Applications permet de changer le volume des applications en cours d’exécution. Ceci est pratique si vous avez plusieurs
Un microphone est utilisé pour passer les
appels audio/vidéo qui sont gérés par des
applications comme Skype ou Empathy. On
peut également l’utiliser pour enregistrer des
sons.
Si vous changez votre périphérique de sortie
son, il restera par défaut.
Il faut noter que par défaut dans toute
installation d’Ubuntu, l’entrée son du micro est
très basse ou coupée. Vous devrez augmenter
le volume manuellement ou réactiver le
son pour permettre à votre microphone
d’enregistrer des sons ou de l’utiliser pendant
des appels audio/vidéo.
Par défaut, le volume est réglé au maximum
lors de l’installation d’Ubuntu.
Vous pouvez ajouter de nouveaux thèmes
sonores en les installant depuis la Logithèque
(par exemple, le thème audio GNOME d’Ubuntu Studio.) Vous trouverez les thèmes sonores
installés dans le menu déroulant. Vous pouvez
également activer les sons de fenêtres et de
boutons.
88 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
applications audio lancée en même temps, par exemple, si vous avez
Rhythmbox, le lecteur vidéo Totem et une vidéo dans un navigateur Web
lancés en même temps. Dans cette situation, vous serez en mesure d’augmenter/diminuer, couper/réactiver le volume pour chaque application à
partir de cet onglet.
Plus de fonctionnalités
L’icône permet de contrôler divers aspects du système, le volume des
applications et des lecteurs de musique comme Rhythmbox, Banshee, Clementine et Spotify. L’icône de l’indicateur de volume peut maintenant être
facilement appelée le menu son, étant donné la diversité des fonctionnalités de l’icône. Les contrôles média disponibles incluent lecture/pause,
piste précédente et piste suivante. Vous pouvez également basculer entre
les différentes listes de lecture de l’option Choisir une liste de lecture. Si
le morceau en cours de lecture possède une pochette d’album, elle sera
affichée à côté du nom de la piste en cours, sinon vous ne verrez que les
détails de la chanson. L’indicateur affiche le nom de la piste, le nom de
l’artiste et le nom de l’album de la piste actuelle.
Vous pouvez démarrer et contrôler le lecteur
de musique par défaut, Rhythmbox, par un
simple clic gauche sur le menu son et en
sélectionnant Rhythmbox dans la liste. Cliquer
sur le bouton lire démarre également le
lecteur.
Utilisation d’une webcam
Les ordinateurs portables et netbooks ont souvent une webcam intégrée. Certains ordinateurs de bureau, tels les iMacs Apple, ont une
webcam intégrée dans leur écran. Si vous achetez une webcam parce que
votre ordinateur n’en est pas équipé, il est fort probable qu’elle utilise une
connexion usb. Pour utiliser une webcam usb, il vous suffit de la brancher
sur un port usb libre sur votre ordinateur.
La plupart des modèles récents de webcams sont détectés automatiquement par Ubuntu. Vous pouvez configurer les webcams individuellement
pour des applications telles que Skype et Empathy dans le menu de paramétrage de l’application. Si votre webcam ne fonctionne pas correctement
avec Ubuntu, rendez-vous sur le site http://doc.ubuntu-fr.org/webcam
pour obtenir de l’aide.
Numérisation de textes et d’images
Il est très facile de numériser un document ou une image dans Ubuntu.
L’application Simple Scan permet d’effectuer des numérisations. Le plus
souvent, Ubuntu détectera votre scanner et vous serez en mesure de
l’utiliser immédiatement. Pour numériser un document, veuillez suivre ces
étapes :
1.
2.
3.
4.
Placez le document à numériser sur le scanner.
Cliquez pour ouvrir le tableau de bord et saisissez numériser.
Cliquez sur Simple Scan.
Cliquez pour choisir entre Texte ou Photo depuis Document ‣ Numériser ‣
Texte.
5. Cliquez sur Numériser.
6. Cliquez sur l’icône papier pour ajouter une autre page.
7. Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer la numérisation.
Vous pouvez enregistrer des documents et des images numérisés en
jpeg. Vous pouvez également enregistrer au format pdf pour permettre
une ouverture dans Acrobat Reader. Pour ce faire, ajoutez l’extension .pdf
à la fin du nom de fichier.
Plusieurs applications vous seront utiles pour
utiliser une webcam. Cheese peut capturer
des images avec votre webcam et le lecteur de
média VLC peut capturer des vidéos avec votre
webcam. Vous pouvez les installer depuis la
Logithèque Ubuntu.
Matériel 89
Dépannage de votre scanner
Si votre scanner n’est pas détecté, Ubuntu peut afficher un message
« Aucun dispositif disponible » lorsque vous tentez de numériser. Il y
a peut-être une raison pour laquelle Ubuntu ne peut pas trouver votre
scanner.
‣ Débranchez simplement le scanner et rebranchez-le. Si le scanner est
un modèle usb récent, il fonctionnera probablement immédiatement.
‣ Le pilote de votre scanner n’est pas chargé automatiquement. Redémarrez votre système. Cela pourrait régler le souci !
‣ Essayez de redémarrer le service du numériseur. Ouvrez un terminal à
partir du tableau de bord et tapez sudo /etc/init.d/saned restart
‣ Votre scanner n’est pas pris en charge par Ubuntu. Le type de scanner le plus souvent non pris en charge est un vieux scanner sur port
parallèle ou un tout-en-un imprimante/scanner/fax Lexmark.
‣ Le projet sane tient une liste des scanners pris en charge. Le programme sane (Scanner Access Now Easy) (Accès maintenant facile
au scanner) est utilisé en arrière-plan de la plupart des logiciels de
numérisation sur Ubuntu.
‣ Consultez http://doc.ubuntu-fr.org/scanner pour savoir quels sont les
scanners fonctionnant sous Ubuntu.
Clavier et souris
Le clavier et la souris sont des périphériques d’entrée essentiels pour
un grand nombre d’utilisateurs d’ordinateurs d’aujourd’hui. Il y a beaucoup de marques et de modèles différents de claviers et de souris, y compris de nombreux claviers prenant en charge différentes langues.
Dans cette section, nous allons examiner les différents paramètres de
votre clavier et souris. Ce sera d’une grande utilité pour les utilisateurs
internationaux.
Clavier
Le clavier est probablement l’un de vos principaux moyens d’interaction avec votre ordinateur. Malheureusement, tous les claviers ne sont pas
conçus de manière uniforme, ils peuvent varier selon le pays, la langue ou
l’apparence. Dans Ubuntu 14.04, la langue par défaut du clavier apparaît
maintenant comme un menu d’applet juste à côté de l’icône du gestionnaire de réseau. En cliquant sur le menu de l’applet du clavier, celui-ci
va vous montrer quel est le jeu de langue par défaut pour le clavier et
vous permettre également d’accéder à trois options : 1. Table de caractères
2. Agencement du clavier 3. Paramètres de saisie de texte.
Souris & pavé tactile
Une souris est un autre mode de saisie et va de pair avec le clavier.
Ubuntu prend en charge tous les types de souris plug and play, y compris
les pavés tactiles et trackballs. Si vous prévoyez d’utiliser une souris avec
votre ordinateur portable, il suffit de la brancher et Ubuntu la reconnaîtra
instantanément.
Il y a un menu de réglages sous Paramètres système… ‣ Souris & pavé tactile où vous pouvez modifier les paramètres de la souris comme la
vitesse du double-clic, la vitesse du pointeur, la limite du glisser-déposer,
les clics pour droitiers ou gauchers. Si vous utilisez le pavé tactile de votre
ordinateur portable/netbook, vous pouvez aussi augmenter la sensibilité
Fig. 4.1 : menu de l’applet clavier.
90 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
de votre pavé tactile. Vous pouvez également activer le défilement horizontal, le défilement sur le bord et le défilement à deux doigts sur votre
ordinateur portable/netbook.
Prise en charge du multitouch et des gestes
Ubuntu possède une prise en charge complète des mouvements tactiles multipoints. Cela signifie que n’importe qui disposant d’un appareil
ou d’une interface tactile qui est activée peut utiliser les fonctionnalités
tactiles multipoints. Une fois activées, le redimensionnement et le déplacement de fenêtres peuvent être réalisés avec des appareils compatibles avec
cette technologie en utilisant un appui avec trois doigts sur une fenêtre
d’application.
Ubuntu prend également en charge le défilement à deux doigts comme
sur les ordinateurs portables et les ordinateurs de bureau Apple os x.
Cette fonction peut être activée à partir du menu Paramètres système… ‣
Souris et pavé tactile ‣ Pavé tactile. Sélectionnez « Défilement à deux
doigts » dans l’option Défilement. Vous pouvez également rechercher
souris et pavé tactile dans la barre de recherche du tableau de bord et
activer l’option. Veuillez noter que l’activation du défilement à deux doigts
désactivera le défilement sur le bord.
Autres périphériques
USB
Les ports USB sont maintenant disponibles en standard sur quasiment
tous les ordinateurs. Ils sont utilisés pour connecter une multitude de
périphériques à votre ordinateur. Cela comprend des disques durs portables, des lecteurs flash, des lecteurs/graveurs de cd/dvd/Blu-Ray, des
imprimantes, des scanners et des téléphones mobiles.
Lorsque vous êtes connecté, les lecteurs flash et disques durs portables
sont automatiquement détectés — le gestionnaire de fichiers s’ouvre et
affiche le contenu du disque. Vous pouvez ensuite utiliser les disques pour
copier des données vers et à partir de l’ordinateur.
Tous les nouveaux appareils photo, les caméscopes et les cartes sd des
téléphones mobiles sont détectés automatiquement par Ubuntu. Ces cartes
SD contiennent différents types de données, donc une fenêtre s’ouvrira
avec un menu déroulant pour choisir entre l’importation de vidéo, d’audio
et le gestionnaire de fichiers — vous pouvez choisir l’action que vous
voulez dans ce menu.
Firewire
Firewire désigne une connexion présente sur certains ordinateurs qui
permet le transfert de données depuis des périphériques. Ce port est utilisé généralement pour les caméscopes et les appareils photo numériques.
Si vous souhaitez importer une vidéo à partir de votre caméscope, vous
pouvez le faire en raccordant votre caméscope au port Firewire. Vous
aurez besoin d’installer un programme appelé Kino qui est disponible
dans la Logithèque Ubuntu.
Bluetooth
Bluetooth est une technologie sans fil qui est largement utilisée par les
différents types de périphériques pour se connecter les uns aux autres.
Firewire est connu officiellement comme IEEE
1394. Il est également appelé le Sony i.LINK et
Texas Instruments Lynx.
Pour en savoir plus sur Kino, visitez le site
http://www.kinodv.org/.
Matériel 91
Il est fréquent de voir une souris ou un clavier qui prend en charge
Bluetooth. Vous pouvez également trouver des gps, téléphones portables, casques, lecteurs de musique et de nombreux autres dispositifs
qui peuvent se connecter à vos ordinateurs de bureau ou vos ordinateurs
portables et vous permettent de transférer des données, d’écouter de la
musique ou de jouer à des jeux, par exemple.
Si votre ordinateur prend en charge le Bluetooth, alors vous devriez voir l’icône du Bluetooth dans la barre supérieure, habituellement à gauche de l’icône du volume. Si vous cliquez sur l’icône du
Bluetooth, cela ouvrira un menu déroulant comportant des choix pour
Activer/Désactiver le Bluetooth, Activer/Désactiver la visibilité de l’appareil, définir l’accès à un appareil Bluetooth et également accéder aux
réglages du Bluetooth.
Les préférences Bluetooth sont également accessibles à partir de Paramètres système… ‣ Bluetooth. Si vous souhaitez connecter (apparier)
un nouveau périphérique — par exemple, envoyer des photos ou des vidéos de votre téléphone portable vers votre ordinateur, — sélectionnez
Configurer un nouveau périphérique…
Ubuntu ouvrira une fenêtre destinée à l’installation du nouveau périphérique. Quand vous cliquerez sur le bouton Suivant, Ubuntu vous
montrera combien de périphériques Bluetooth sont présents sur votre ordinateur. La liste des périphériques disponibles peut prendre une minute
ou deux à apparaître sur l’écran tandis que votre système scanne votre
environnement pour détecter ces périphériques. Chacun d’eux sera affiché
dès qu’Ubuntu l’aura trouvé. Dès qu’apparaît dans la liste un appareil avec
lequel vous souhaitez être connecté, cliquez dessus, puis choisissez un
code pin avec le bouton options du PIN.
Trois codes pin prédéfinis sont disponibles, mais vous pouvez aussi
créer un code pin personnalisé. Vous aurez besoin de saisir ce code pin sur
le périphérique que vous appariez avec Ubuntu.
Une fois que l’appareil a été apparié, Ubuntu va ouvrir la fenêtre « programme d’installation terminé ». Dans Ubuntu, votre ordinateur est caché
par défaut pour des raisons de sécurité. Cela signifie que votre système
Ubuntu peut rechercher d’autres appareils Bluetooth, mais que les autres
ne peuvent pas trouver votre système Ubuntu lorsqu’ils effectuent une
recherche sur leur propre ordinateur. Si vous souhaitez laisser un autre
dispositif trouver votre ordinateur, vous devrez explicitement permettre
à votre ordinateur d’être trouvé. Pour permettre à votre ordinateur d’être
trouvé par d’autres appareils Bluetooth, activez la « Visibilité de votreordinateur » dans Paramètres système… ‣ Bluetooth. Vous pouvez également
cliquer sur l’icône Bluetooth et cliquer sur Visible pour rendre votre ordinateur détectable.
Vous pouvez également ajouter un nom convivial pour votre système
Ubuntu où le Bluetooth est activé en changeant le texte dans Nom convivial.
Une autre fonctionnalité présente dans le menu de l’icône Bluetooth
est « Envoyer des fichiers sur le périphérique ». Utilisez cette option
pour envoyer un fichier à un téléphone portable sans appariement avec
l’ordinateur.
Fig. 4.2 : Le menu de l’applet Bluetooth.
Quand vous appariez deux périphériques
Bluetooth, vous laissez chaque dispositif
faire confiance à l’autre. Une fois que vous
appariez deux appareils, ils se connecteront
automatiquement l’un à l’autre à l’avenir sans
avoir besoin d’un code PIN.
Les appareils Android doivent être appariés à
tout moment, même pendant le transfert de
fichiers.
5 Gestion des logiciels
Gestion des logiciels dans Ubuntu
L’installation de logiciels sous Ubuntu étend la fonctionnalité et la
convivialité de ce système d’exploitation. Ce chapitre décrit la façon dont
Ubuntu gère l’installation des logiciels et comment il les maintient à jour.
Système de gestion des paquets
Ubuntu et plusieurs autres variantes de Linux utilisent un ensemble
d’outils logiciels appelés un système de gestion des paquets, ou gestionnaire
de paquets. Un gestionnaire de paquet est un ensemble d’outils qui facilitent l’installation, la suppression, la mise à jour et la configuration de
logiciels. Un système de gestion des paquets dispose d’une base de données de logiciels appelée dépôt où chaque logiciel est regroupé dans ce
que l’on appelle un paquet. Ces paquets, en plus du logiciel, contiennent
des informations importantes au sujet du logiciel lui-même, telles que le
nom du logiciel, sa description, sa version, le nom du fournisseur et une
liste de plusieurs dépendances sur lesquelles le logiciel s’appuie pour une
installation correcte.
La plupart des autres systèmes d’exploitation nécessitent que l’utilisateur achète des logiciels commerciaux (en ligne ou en boutique) ou
recherche sur Internet une alternative gratuite (s’il en existe une). Il faut
alors vérifier l’intégrité du fichier d’installation, le télécharger et le localiser sur l’ordinateur, ensuite l’utilisateur doit suivre une procédure
avec beaucoup de messages et d’options d’installation. Un système de
gestion de paquets supprime l’intervention de l’utilisateur de ces étapes et
automatise la quasi totalité du processus d’installation.
Ubuntu est livré avec un système de gestion de paquets avancé appelé
Advanced Packaging Tool ou apt.
Comme nous l’avons vu dans le Chapitre 3 : Travailler avec Ubuntu,
Ubuntu vous offre un vaste choix d’applications pour vos tâches quotidiennes. Ubuntu est fourni avec un ensemble d’applications de base pour
les tâches courantes que sont la navigation Internet, la gestion des courriels, l’écoute de musique et l’organisation de vos photos et vidéos. Vous
aurez parfois besoin d’un niveau plus élevé de spécialisation : vous voudrez peut-être, par exemple, retoucher vos photos, exécuter un logiciel
professionnel ou jouer à un nouveau jeu. Dans chacun de ces cas, vous
pouvez rechercher une application, l’installer et l’utiliser — en général
gratuitement.
Par défaut, Ubuntu fournit un point centralisé avec deux façons de
parcourir les dépôts pour la recherche, l’installation et la suppression des
logiciels.
‣ La Logithèque Ubuntu
‣ La ligne de commande apt-get
La Logithèque Ubuntu rend la recherche, l’installation et/ou la suppression d’applications faciles et pratiques ; c’est le système de gestion
d’applications le plus souvent utilisé par les utilisateurs d’Ubuntu aussi
bien débutants qu’experts. Nous vous recommandons vivement la Logithèque Ubuntu pour rechercher, installer et supprimer des applications,
bien que vous ayez toujours la possibilité d’utiliser l’application en ligne
Fig. 5.1 : Icône de la Logithèque
94 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
de commande apt-get, ou d’installer et d’utiliser l’application avancée
Gestionnaire de paquets Synaptic. Les logiciels dans Ubuntu étant fournis
sous forme de paquets, l’installation d’un logiciel se résume à une seule
étape et un simple clic.
Utilisation de la Logithèque Ubuntu
Il existe plusieurs manières d’installer des logiciels sur un système
d’exploitation. Dans Ubuntu, la manière la plus rapide et la plus simple
pour trouver et installer de nouvelles applications est de procéder via la
Logithèque Ubuntu. La logithèque est votre propre vitrine et vous donne
un accès instantané à des milliers d’excellentes applications. Certaines de
ces applications sont en téléchargement gratuit tandis que d’autres sont
disponible à l’achat. Chaque application à l’intérieur de la logithèque est
accompagnée d’avis et de commentaires rendant plus facile le choix des
applications que vous voulez installer.
Pour démarrer l’application, cliquez sur le tableau de bord et recherchez la Logithèque Ubuntu.
Fig. 5.2 : Vous pouvez installer et supprimer
des applications de votre ordinateur en
utilisant la Logithèque.
La Logithèque Ubuntu peut être utilisée pour installer des applications
disponibles dans les dépôts officiels d’Ubuntu. La fenêtre de la Logithèque
se compose de quatre parties — une liste de catégories sur la gauche, une
bannière en haut, un parreau « Nouveautés » en-dessous de la bannière
supérieure puis un panneau « Recommandé pour vous » et enfin un
panneau « Les mieux notées » en bas. En cliquant sur chaque catégorie,
vous obtenez une liste d’applications associées. Par exemple, la catégorie
Internet comprend le navigateur Web Firefox.
Les zones de logiciels mis en vedette proposent des « Nouveautés »
et des applications « Mieux notées ». Chaque zone affiche les icônes de
diverses applications. Il vous suffit de cliquer sur une de ces icônes pour
obtenir davantage d’informations sur une application et ensuite l’installer.
Pour voir tout le contenu de chaque zone, cliquez sur le bouton Plus dans
le coin supérieur droit de chaque panneau.
Les trois sections du haut représentent votre vue actuelle du catalogue
de la Logithèque. Cliquez sur le bouton Tous les logiciels pour voir les
logiciels disponibles pour installation, cliquez sur le bouton Installés
pour voir la liste des logiciels qui sont déjà installés sur votre ordinateur,
Gestion des logiciels
95
ou cliquez sur Historique pour voir les installations et les suppressions
antérieures organisées par date.
Trouvez votre application
La Logithèque Ubuntu affiche différentes sources dans la section
« Tous les logiciels ». Cliquer sur la flèche à côté de « Tous les logiciels »
affichera une liste des sections. Sélectionner « Fourni par Ubuntu » n’affichera que des logiciels libres officiels, « Payant » affichera des logiciels
disponibles à l’achat et « Partenaires de Canonical » affichera des logiciels
de partenaires de Canonical tels qu’Adobe.
Si vous êtes à la recherche d’une application, vous connaissez peutêtre déjà un nom spécifique (par exemple, Lecteur multimédia VLC) ou
vous pouvez juste avoir une catégorie générale à l’esprit (par exemple,
la catégorie Son et Vidéo comprend un certain nombre d’applications
différentes telles que les convertisseurs vidéo, les éditeurs audio et les
lecteurs de musique).
Pour vous aider à trouver la bonne application, vous pouvez naviguer
dans le catalogue de la Logithèque en cliquant sur la catégorie qui reflète
le type de logiciel que vous recherchez. Lorsque vous sélectionnez une
catégorie, vous verrez apparaître une liste d’applications. Certaines catégories ont des sous-catégories — par exemple, la catégorie Jeux a des
sous-catégories pour les jeux de simulation et de cartes. Pour vous déplacer dans les catégories, vous pouvez utiliser les boutons Précédent et
Suivant dans la partie supérieure de la fenêtre.
Lorsque vous affichez une catégorie de logiciels, vous remarquerez une
boîte de recherche dans le coin supérieur droit de la fenêtre. Cette boîte de
recherche peut être utilisée pour des recherches de noms spécifiques ou
par mots clés dans cette catégorie.
Fig. 5.3 : Recherche d’une application dans la
Logithèque Ubuntu
Installation de logiciels
Une fois que vous avez trouvé une application que vous voulez essayer,
l’installation se fait en un simple clic.
Pour installer le logiciel :
1. Cliquez sur Installer situé à droite du paquet sélectionné. Si vous
souhaitez en savoir plus sur le logiciel avant de l’installer, cliquez
96 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
d’abord sur le bouton Plus d’informations juste en dessous du logiciel
choisi. Cela vous montrera une brève description de l’application, ainsi
qu’une capture d’écran et un lien Web quand disponibles. Les modules
complémentaires associés seront listés en dessous de la description
de l’application. Vous pouvez également cliquer sur Installer à partir
de cet écran. Vous devez disposer d’une connexion à Internet pour
installer des logiciels avec la Logithèque Ubuntu. Pour savoir comment
configurer votre connexion Internet, voir le chapitre Se connecter.
2. Après avoir cliqué sur Installer, saisissez votre mot de passe dans la
fenêtre d’authentification qui s’affiche. C’est le même mot de passe
que vous utilisez pour vous connecter à votre compte. Vous devez
le saisir chaque fois que vous installez ou supprimez des logiciels
afin d’empêcher quelqu’un sans accès administrateur d’effectuer des
modifications non autorisées sur votre ordinateur. Si vous recevez un
message d’échec d’authentification après avoir saisi votre mot de passe,
vérifiez que vous l’avez saisi correctement en essayant à nouveau.
Fig. 5.4 : Ici, cliquer sur « Installer » va télécharger et installer le paquet « Stellarium ».
3. Attendez jusqu’à ce que l’installation du paquet soit terminée. Lors
de l’installation (ou la suppression) des programmes, vous verrez une
icône animée avec des flèches rotatives à droite du bouton Historique
en haut de l’écran. Cette icône animée est étiquetée En cours. Si vous le
souhaitez, vous pouvez maintenant retourner à la fenêtre de navigation
principale et choisir des logiciels supplémentaires à installer en suivant
les étapes ci-dessus. À tout moment, cliquer sur le bouton En cours
en haut vous amène à un résumé de toutes les opérations en cours
de traitement. Ici, vous pouvez également cliquer sur l’icône X pour
annuler les opérations listées.
Une fois que la Logithèque Ubuntu a terminé l’installation d’une application, celle-ci est prête à être utilisée. Vous pouvez lancer l’application
nouvellement installée en allant sur le tableau de bord et en tapant le nom
de l’application dans la barre de recherche.
Suppression de logiciels
La désinstallation d’applications est très semblable à l’installation de
logiciels. Commencez par rechercher le logiciel installé dans la Logithèque
Ubuntu. Vous pouvez cliquer sur le bouton Installés qui vous montrera
Gestion des logiciels
97
tous les logiciels installés listés par catégories. Descendez jusqu’à l’application que vous souhaitez supprimer. Si vous cliquez sur la flèche à côté
du bouton Installés, vous verrez la liste des fournisseurs de logiciels, qui
peut vous aider à affiner votre recherche. Vous pouvez aussi saisir des
mots-clés dans le champ de recherche pour trouver rapidement un logiciel
installé ou faire une recherche par date dans l’onglet Historique (plus sur
l’historique ci-dessous).
Fig. 5.5 : Ici, cliquer sur « Supprimer » supprimera le paquet « SuperTux ».
Pour supprimer le logiciel :
1. Cliquez sur le bouton Supprimer à droite de l’application sélectionnée.
2. Saisissez votre mot de passe dans la fenêtre d’authentification. Comme
pour l’installation, la suppression de logiciels exige que vous saisissiez
votre mot de passe pour protéger votre ordinateur contre les modifications non autorisées. Le paquet sera alors mis en attente pour le retrait,
et apparaîtra dans la section d’avancement en haut.
La suppression d’un paquet logiciel met aussi à jour les menus en
conséquence.
Historique logiciel
La Logithèque Ubuntu garde la trace des actions concernant les logiciels dans la section Historique. Ceci est utile si vous voulez annuler des
installations ou suppressions et que vous ne vous souvenez pas du nom de
l’application.
La section Historique comporte quatre boutons — Tous les changements, Installations, Mises à jour et Suppressions. Si vous cliquez sur la
flèche à côté d’un jour, une liste des paquets individuels s’affiche, ainsi
que ce qui a été fait avec eux et à quelle heure.
Recommandations de logiciels
La Logithèque Ubuntu recommande les logiciels en fonction des logiciels déjà installés sur votre système. Lorsque vous activez les recommandations, une liste de logiciels installés localement sera périodiquement
envoyée aux serveurs de Canonical. Les recommandations apparaîtront
dans le même volet. Si vous souhaitez désactiver ces recommandations,
allez dans le menu Affichage ‣ Désactiver les recommandations….
98 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Fig. 5.6 : Vous pouvez activer les recommandations de logiciels en cliquant sur le bouton
Activer les recommandations.
Fig. 5.7 : La section « D’autres personnes ont
également installé » montre les applications
installées par les utilisateurs ayant déjà celle
que vous allez installer.
Gestion de logiciels supplémentaires
Bien que la Logithèque Ubuntu propose un large choix d’applications,
seuls les paquets disponibles dans les dépôts officiels d’Ubuntu sont listés.
Mais une application particulière qui n’est pas disponible dans ces dépôts
peut parfois vous intéresser. Il est important de comprendre les méthodes
alternatives pour se procurer des logiciels et les installer dans Ubuntu,
telles que le téléchargement et l’installation manuelle de fichiers depuis
Internet ou l’ajout de dépôts supplémentaires. Nous allons d’abord voir
comment gérer vos dépôts avec l’application Logiciels & Mises à jour.
Sources de logiciels
La Logithèque Ubuntu ne liste que les applications disponibles dans les
dépôts que vous avez activés. Les dépôts peuvent être ajoutés ou supprimés à l’aide de l’application Logiciels & Mises à jour. Vous pouvez ouvrir
Logiciels & Mises à jour depuis la Logithèque Ubuntu. Allez simplement
dans Édition ‣ Logiciels & Mises à jour ou ouvrez le hud (avec la touche
Alt de gauche) et recherchez « sources ».
Fig. 5.8 : Le programme Logiciels & Mises à jour
vous permet d’ajouter, supprimer et gérer des
dépôts de paquets.
Gestion des dépôts officiels
Quand vous ouvrez l’application Logiciels & Mises à jour, elle vous
montre l’onglet Logiciels Ubuntu où les quatre premières options sont
activées par défaut.
Logiciels libres pris en charge par Canonical (main) Ce dépôt contient tous
les paquets libres qui sont maintenus par Canonical.
Logiciels open source maintenus par la communauté (universe) Ce dépôt
contient tous les paquets open source développés et maintenus par la
communauté Ubuntu.
Pilotes propriétaires de périphériques (restricted) Ce dépôt contient les
Gestion des logiciels
99
pilotes propriétaires qui peuvent être nécessaires pour exploiter toutes
les fonctions de certains de vos périphériques ou matériels.
Fig. 5.9 : Les pilotes peuvent être installés ou
retirés via l’application Pilotes additionnels.
Logiciels restreints par des droits d’auteur ou des questions juridiques (multiverse) Ce dépôt contient des logiciels dont l’usage peut être interdit
dans certains états ou pays en raison de copyright ou de lois en réglementant l’usage. En utilisant ce dépôt, vous assumez la responsabilité
pour l’usage de tout paquet que vous installez.
Code source Ce dépôt contient le code source utilisé pour construire les
paquets de logiciels de certains autres dépôts. La construction d’une
application depuis une source est un processus avancé de la création de
paquets, qui ne concerne généralement que les développeurs. L’option
Code source ne devrait pas être cochée, sauf si vous avez de l’expérience dans la compilation d’applications depuis des sources.
Choix du meilleur serveur de téléchargement
Pour distribuer les applications et logiciels, Ubuntu accorde la permission à de nombreux serveurs partout dans le monde d’agir comme miroirs
officiels pour héberger une copie exacte de tous les fichiers contenus dans
les dépôts officiels Ubuntu.
Pour le choix d’un serveur, vous pouvez prendre en considération ce
qui suit :
Distance jusqu’au serveur. Cela va affecter la vitesse que vous pouvez
atteindre avec le serveur de fichiers — plus vous êtes proche du serveur,
plus votre connexion pourra être rapide.
Fournisseur d’Accès à Internet. Certains fournisseurs d’accès Internet
offrent des téléchargements moins coûteux ou même un nombre illimité de téléchargements gratuits à partir de leurs propres serveurs.
Qualité du serveur. Certains serveurs peuvent n’offrir des téléchargements qu’à une vitesse bridée, ce qui limite la vitesse à laquelle vous
pouvez installer et mettre à jour les logiciels sur votre ordinateur.
Ubuntu choisira automatiquement un serveur approprié lors de l’installation, de sorte que ces paramètres ne doivent pas être modifiés, sauf
si vous changez d’emplacement physique de façon radicale ou si vous
estimez que votre connexion Internet devrait atteindre une vitesse plus
élevée. Le guide ci-dessous vous aidera à choisir un serveur optimal.
Ubuntu fournit un outil permettant de sélectionner le serveur qui
fournit la connexion la plus rapide avec votre ordinateur.
1. Cliquez sur la liste déroulante à côté de « Télécharger depuis :» dans la
fenêtre Logiciels & Mises à jour.
100 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Fig. 5.10 : Vous pouvez utiliser la sélection
automatique ou choisir un serveur manuellement.
2. Choisissez l’option « Autre… » dans la liste.
3. Dans la fenêtre « Choisissez un serveur de téléchargement » qui apparaît, cliquez sur le bouton Sélectionner le meilleur serveur en haut
à droite. Votre ordinateur va alors tenter de se connecter à tous les
serveurs disponibles, il choisira ensuite le plus rapide.
Si la sélection automatique vous donne satisfaction, cliquez sur Choisir
un serveur pour revenir à la fenêtre Logiciels & Mises à jour.
Si la sélection automatique ne vous convient pas ou si vous préférez ne
pas utiliser l’outil, le serveur le plus rapide est souvent le plus proche de
vous géographiquement. Dans ce cas, il vous suffit de choisir « Autre… »
puis de rechercher l’emplacement le plus proche de votre ordinateur.
Lorsque les paramètres choisis vous conviennent, cliquez sur Choisir ce
serveur pour retourner à la fenêtre Logiciels & Mises à jour.
Si vous n’avez pas de connexion Internet active, les mises à jour et les
programmes peuvent être installés depuis le support d’installation luimême en insérant votre média et en cochant l’option « Installation depuis
le cd-rom/dvd ». Une fois cette option cochée, le média se trouvant dans
le lecteur de cd-rom/dvd fonctionnera comme un dépôt en ligne et de
ce fait, le logiciel sur le média pourra être installé depuis la Logithèque
Ubuntu.
Ajout de dépôts logiciels supplémentaires
Ubuntu facilite l’ajout de dépôts supplémentaires tierce-partie à la
liste de vos sources logicielles. Les dépôts les plus courants que l’on peut
ajouter à Ubuntu sont appelés les ppa. Un ppa est une Personal Package
Archive (archive personnelle de paquets). Ce sont des dépôts en ligne
utilisés pour héberger les dernières versions de paquets logiciels, projets
informatiques et autres applications. Les ppa vous permettent d’installer
des paquets logiciels qui ne sont pas disponibles dans les dépôts officiels
et vous serez automatiquement prévenu chaque fois que des mises à jour
pour ces paquets seront disponibles.
Si vous connaissez l’adresse Web du site Launchpad d’un ppa, l’ajouter
à votre liste de sources de logiciels est relativement simple. Pour cela, vous
devrez utiliser l’onglet Autres logiciels dans la fenêtre de « Logiciels &
Mises à jour ».
Sur le site Launchpad d’un ppa, vous verrez à gauche un titre appelé
« Adding this PPA to your system ». (Ajouter ce PPA à votre système)
Au-dessous se trouve un court paragraphe contenant une url unique
de la forme ppa:test-ppa/example. Mettez cette url en surbrillance en
la sélectionnant avec votre souris, puis faites un clic droit et choisissez
Copier.
Retournez dans la fenêtre de « Sources de logiciels », et dans l’onglet
Autres logiciels, cliquez sur Ajouter… en bas. Une nouvelle fenêtre va
apparaître et vous verrez les mots « Ligne APT :» suivis par un champ de
Gestion des logiciels
101
Fig. 5.11 : Voici un exemple de la page Launchpad pour le PPA de l’application Ubuntu
Tweak. Ubuntu Tweak est une application qui
n’est pas disponible dans les dépôts officiels
Ubuntu. Toutefois en ajoutant ce PPA à votre
liste de sources logicielles, il vous sera facile
d’installer et mettre à jour cette application
par l’intermédiaire de votre Logithèque.
saisie de texte. Faites un clic droit à l’intérieur de ce champ et choisissez
Coller, vous devriez voir apparaître l’url que vous avez copiée précédemment depuis le site Launchpad du ppa. Cliquez sur Ajouter une source de
mise à jour pour revenir à la fenêtre de « Logiciels & Mises à jour ». Vous
verrez qu’une nouvelle entrée a été ajoutée à la liste des sources dans
cette fenêtre, avec, juste à sa gauche, une case cochée signifiant qu’elle est
activée.
Si vous cliquez sur Fermer dans l’angle inférieur droit de cette fenêtre,
une alerte apparaît vous informant que « Les informations sur les logiciels
disponibles sont obsolètes ». Ceci est dû au fait que vous venez d’ajouter
un nouveau dépôt à Ubuntu et qu’il a besoin de se connecter à ce dépôt
pour télécharger la liste des paquets logiciels qu’il met à disposition. Cliquez sur le bouton Actualiser et patientez pendant qu’Ubuntu rafraîchit
les informations des dépôts que vous avez activés (y compris celui que
vous venez d’ajouter). Lorsque c’est terminé, la fenêtre se ferme automatiquement.
Félicitations, vous venez d’ajouter un ppa à votre liste de sources de
logiciels. Vous pouvez maintenant ouvrir la Logithèque Ubuntu et installer
des applications à partir de ce ppa, de la même manière que vous avez déjà
installé des applications à partir des dépôts par défaut d’Ubuntu.
Installation manuelle d’un logiciel
Bien que de nombreux logiciels soient disponibles avec Ubuntu, dans
certains cas, vous voudrez peut-être installer manuellement des paquets
logiciels qui ne sont pas disponibles dans les dépôts. S’il n’existe pas de
ppa pour le logiciel, vous devrez l’installer manuellement. Avant de faire
ce choix, assurez-vous que le paquet et son développeur sont dignes de
confiance.
Les paquets dans Ubuntu ont une extension .deb. Double-cliquer sur
un paquet ouvrira une page d’aperçu dans la Logithèque Ubuntu, qui vous
donnera plus d’informations sur ce paquet.
La vue d’ensemble donne des informations techniques concernant ce
paquet, un lien vers son site Web (le cas échéant) et la possibilité d’instal-
102 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
ler. Cliquer Installer va installer le paquet comme toute autre installation
dans la Logithèque Ubuntu.
Fig. 5.12 : Installer des fichiers .deb manuellement à l’aide de la Logithèque
Mises à jour et mises à niveau
Ubuntu vous permet également de décider comment gérer les mises à
jour des paquets logiciels par l’intermédiaire de l’onglet Mises à jour de la
fenêtre Logiciels & Mises à jour.
Mises à jour d’Ubuntu
Dans cette section, vous pouvez spécifier les types de mises à jour que
vous souhaitez installer sur votre système, Le type de mise à jour dépend
généralement de vos préférences concernant la stabilité du système, plutôt
que l’accès aux derniers développements.
Fig. 5.13 : Vous pouvez mettre à jour les
logiciels installés en utilisant le gestionnaire
de mises à jour dans Ubuntu.
Mises à jour de sécurité (trusty-security) Ces mises à jour sont fortement
recommandées pour vous assurer que votre système reste aussi sécurisé que possible. Celles-ci sont activées par défaut.
Mises à jour recommandées (trusty-updates) Ces mises à jour ne sont pas
aussi importantes pour conserver votre système sûr. Cependant, les
mises à jour listées dans cette section maintiendront vos logiciels à
jour avec les correctifs de bogues les plus récents ou les mises à jour
mineures qui ont été testées et approuvées. Cette option est également
activée par défaut.
Gestion des logiciels
Mises à jour en préversion (trusty-proposed) Cette option est pour ceux qui
préfèrent rester à jour avec les toutes dernières versions des applications, au risque d’installer une mise à jour comportant des bogues ou
des conflits non résolus. Notez qu’il est possible que vous rencontriez
des problèmes avec ces applications mises à jour, donc cette option
n’est pas activée par défaut.
Mises à jour non gérées (trusty-backports) Ce sont des mises à jour qui
n’ont pas encore été entièrement testées et examinées par Canonical.
Quelques bogues peuvent survenir lors de l’utilisation de ces mises à
jour, et cette option n’est pas non plus activée par défaut.
Mises à jour automatiques
La partie centrale de cette fenêtre vous permet de personnaliser la
manière dont votre système gère les mises à jour, comme la fréquence
de vérification de la mise à disposition de nouveaux paquets logiciels, de
même que l’installation directe (sans vous demander la permission) des
mises à jour importantes, leur seul téléchargement ou bien la seule alerte
ou non.
Parution des mises à niveau
En bas de l’onglet Mises à jour dans la fenêtre Logiciels & Mises à
jour, vous verrez une liste déroulante marquée Me prévenir lorsqu’une
nouvelle version d’Ubuntu est disponible :. Cette option vous permet de
dire à Ubuntu comment vous souhaitez gérer les mises à jour de version.
Dette liste déroulante contient les options de notification suivantes :
Jamais Choisissez cette option si vous ne souhaitez pas être averti des
nouvelles versions d’Ubuntu.
Pour chaque nouvelle version Choisissez cette option si vous voulez toujours avoir la dernière version d’Ubuntu, indépendamment du fait qu’il
s’agisse d’une version de support à long terme ou non. Cette option est
recommandée pour une utilisation familiale normale.
Pour les versions prises en charge sur le long terme Choisissez cette option
si vous avez besoin d’une version qui sera plus stable et dont le support
sera de plus longue durée. Si vous utilisez Ubuntu dans un environnement professionnel, vous pouvez envisager de choisir cette option.
Canonical diffuse une nouvelle version du système d’exploitation
Ubuntu tous les six mois. Presque toutes les versions sont des versions
normales. Cependant, toutes les quatre versions — ou tous les deux
ans — Canonical diffuse une version de support à long terme (lts) du
système d’exploitation. Les versions de support à long terme sont
prévues pour être les versions les plus stables et sont prises en charge
pour une période de temps plus importante. Ubuntu 14.04 est une
version LTS. Ubuntu 14.10 est une version normale.
103
6 Pour aller plus loin
Ubuntu pour les utilisateurs avancés
Jusqu’à présent, nous avons fourni des instructions détaillées pour que
vous puissiez tirer le meilleur parti des fonctionnalités de base d’Ubuntu.
Dans ce chapitre, nous allons détailler quelques-unes des fonctionnalités
les plus avancées d’Ubuntu — telles que l’usage du terminal, un outil puissant qui peut vous aider à exécuter des tâches sans recourir à l’interface
utilisateur en mode graphique (gui). Nous aborderons également certains
dispositifs de sécurité avancée que vous pouvez implémenter pour rendre
votre ordinateur encore plus sûr.
Ce chapitre a été écrit en pensant aux utilisateurs avancés. Si vous débutez avec Ubuntu, ne partez pas du principe que vous devez maîtriser ces
sujets pour pouvoir utiliser au mieux votre nouveau système d’exploitation (vous pouvez tout à fait passer directement au chapitre suivant sans
le moindre inconvénient quant à votre usage d’Ubuntu). Toutefois, si vous
souhaitez enrichir vos connaissances sur Ubuntu, nous vous encourageons
à continuer ici votre lecture.
Introduction au terminal
Tout au long de ce manuel, nous nous sommes concentrés principalement sur l’interface utilisateur graphique de bureau. Pour prendre
pleinement conscience de la puissance d’Ubuntu, vous devrez apprendre à
utiliser le terminal.
Qu’est-ce que le terminal ?
La plupart des systèmes d’exploitation, y compris Ubuntu, ont deux
types d’interfaces utilisateur. Le premier est une interface utilisateur
graphique (GUI). C’est le bureau avec les fenêtres, menus et barres d’outils
sur lesquels vous cliquez pour travailler. Le deuxième type d’interface,
plus ancien, est l’interface en ligne de commande (cli).
Le terminal est l’interface de la ligne de commande d’Ubuntu. C’est une
méthode pour contrôler certains aspects d’Ubuntu en utilisant uniquement des commandes saisies au clavier.
Pourquoi devrais-je utiliser le terminal ?
Vous pouvez effectuer l’essentiel de votre activité quotidienne sans jamais avoir besoin d’ouvrir un terminal. Cependant, le terminal est un outil
puissant et inestimable qui peut être utilisé pour effectuer de nombreuses
tâches utiles que vous ne pourriez pas accomplir avec une interface graphique. Par exemple :
‣ La résolution de tout problème pouvant survenir lors de l’utilisation
d’Ubuntu peut quelquefois nécessiter que vous utilisiez le terminal.
‣ Une interface en ligne de commande est parfois un moyen plus rapide
pour accomplir une tâche. Par exemple, il est souvent plus facile d’effectuer des opérations sur plusieurs fichiers simultanément en utilisant
le terminal.
‣ L’apprentissage de l’interface en ligne de commande est un premier
pas vers la résolution de problèmes plus complexes, l’administration du
106 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
système et les techniques de développement logiciel. Si vous aspirez à
devenir développeur ou utilisateur expert d’Ubuntu, la connaissance de
la ligne de commande est essentielle.
Ouverture du terminal
Vous pouvez ouvrir le terminal en cliquant sur Tableau de Bord puis
en recherchant le mot « term ». Vous verrez une application appelée terminal. Cliquez sur cette application pour ouvrir un terminal. Vous pouvez
aussi ouvrir le terminal en appuyant simultanément sur Ctrl+Alt+T.
Le terminal vous donne accès à ce que l’on appelle un interpréteur
de commande. Lorsque vous saisissez une commande dans le terminal,
l’interpréteur de commande interprète cette commande, ce qui entraîne
l’action souhaitée. Différents types d’interpréteurs de commandes acceptent des commandes légèrement différentes. Le plus populaire s’appelle « bash », c’est l’interpréteur de commandes par défaut dans Ubuntu.
Quand la fenêtre du terminal s’ouvre, elle est pratiquement vide mis à
part un texte en haut à gauche de l’écran, suivi d’un bloc clignotant connu
sous le nom de curseur. Ce texte est votre invite — qui est constituée par
défaut de votre nom d’utilisateur connecté et du nom de l’ordinateur suivi du répertoire en cours. Le tilde (~) signifie que le répertoire courant
est votre répertoire home (dossier personnel). Enfin, le rectangle clignotant est le curseur — il indique l’endroit où sera inséré le texte que vous
saisirez au clavier.
Pour tester une commande de terminal, saisissez pwd et appuyez sur
Entrée. Le terminal devrait afficher /home/votre-nom-utilisateur. Ce
texte est appelé la « sortie ». Vous venez d’utiliser la commande pwd (print
working directory, imprimer le répertoire en cours) qui sort (affiche) le
répertoire courant.
Fig. 6.1 : La fenêtre par défaut du terminal
vous permet de lancer des centaines de
commandes utiles.
Toutes les commandes dans le terminal suivent la même approche :
vous tapez une commande, suivie en général par un ou plusieurs paramètres, et vous appuyez sur la touche Entrée pour accomplir une action
donnée. Les paramètres (appelés aussi commutateurs) sont des segments
de texte supplémentaires, habituellement situés en fin de ligne de commande, qui modifient la façon dont la commande elle-même va être interprétée. Ils prennent habituellement la forme -h ou --help, par exemple.
En fait, --help peut être ajouté à la plupart des commandes pour afficher
une brève description de celles-ci, de même qu’une liste de tous les autres
paramètres qui peuvent être associés à une commande donnée.
Il arrive souvent qu’un message affiché par la console confirme le
succès de l’exécution d’une commande. Cela peut cependant dépendre
de la commande qui a été exécutée. Par exemple, utiliser la commande cd
Pour aller plus loin
107
pour changer votre répertoire courant (voir plus bas) modifiera l’invite de
commande mais n’affichera aucun message.
Le reste de ce chapitre traite de quelques usages très courants du terminal. Tout au long de la deuxième partie de ce manuel, nous allons continuer à nous référer à la ligne de commande, en particulier en discutant
des étapes de dépannage et de la gestion plus avancée de votre ordinateur.
Structure du système de fichiers d’Ubuntu
Ubuntu utilise le système de fichiers Linux, qui est basé sur une série
de dossiers dans le répertoire racine. Chacun de ces dossiers contient des
fichiers système importants qui ne peuvent pas être modifiés sauf si vous
le faites en tant qu’utilisateur root ou utilisez sudo. Cette restriction existe
à la fois pour la sécurité et des raisons de sûreté ; les virus informatiques
ne seront pas en mesure de modifier les fichiers système de base, et les
utilisateurs ordinaires ne devraient pas être en mesure d’endommager
accidentellement quoi que ce soit de vital.
Fig. 6.2 : Quelques-uns des répertoires les plus
importants du système de fichiers racine.
Commençons notre discussion sur la structure du système de fichiers
par le sommet — connu sous le nom de répertoire racine — noté /. Le
répertoire racine contient tous les autres répertoires et fichiers de votre
système. Sous le répertoire racine se trouvent les répertoires système
essentiels :
et /sbin De nombreuses applications essentielles du système (équivalent à C:\Windows)
/etc Fichiers de configuration système
/home Chaque utilisateur possède un sous-répertoire pour stocker ses
fichiers personnels (par exemple /home/votre-nom-utilisateur, équivalent à C:\Users ou C:\Documents and Settings)
/lib Fichiers de bibliothèque, similaires aux fichiers .dll sur Windows
/media Les médias amovibles (cd-rom et disques usb) seront montés
dans ce répertoire
/root Celui-ci contient les fichiers de l’utilisateur root (à ne pas confondre
avec le répertoire racine)
/usr Se prononce « user » (utilisateur), il contient la plupart des fichiers
de programmes (à ne pas confondre avec le répertoire home de chaque
utilisateur). C’est l’équivalent de C:\Program Files dans Microsoft
Windows.
/var/log Contient des fichiers de journal écrits par de nombreuses applications.
/bin
108 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Chaque répertoire dispose d’un chemin. Le chemin est la dénomination
complète d’un répertoire — il décrit le chemin pour atteindre ce répertoire
depuis n’importe quel point du système.
Par exemple, le répertoire /home/votre-nom-utilisateur/Bureau
contient tous les fichiers qui sont dans votre bureau Ubuntu. On peut
analyser comme suit les différents segments du chemin :
‣
‣
/
— indique que le chemin démarre au répertoire racine
— à partir du répertoire racine, le chemin va dans le répertoire
home/
home
‣
— à partir du répertoire home, le chemin va
dans le répertoire votre-nom-utilisateur
‣ Bureau — à partir du répertoire votre-nom-utilisateur, le chemin se
termine dans le répertoire Bureau
votre-nom-utilisateur/
Chaque répertoire dans Ubuntu dispose d’un chemin d’accès complet
qui commence par / (le répertoire racine) et se termine par le nom du
dossier lui-même.
Les répertoires et les fichiers dont le nom commence par un point sont
cachés. Ceux-ci sont habituellement visibles uniquement grâce à une
commande spéciale ou en sélectionnant une option spécifique. Dans le
gestionnaire de fichiers Fichiers, vous pouvez afficher les fichiers et les
répertoires cachés en sélectionnant l’option Afficher les fichiers cachés
dans le menu Affichage. Les fichiers cachés peuvent également être affichés en appuyant simplement sur les touches Ctrl+H dans le gestionnaire
de fichiers Fichiers. Si vous utilisez le terminal, vous taperez alors ls a et appuierez sur Entrée pour voir les fichiers et répertoires cachés. Il
existe de nombreux fichiers cachés dans votre répertoire personnel qui
sont utilisés pour stocker les préférences des programmes. Par exemple,
/home/votrenomdutilisateur/.thunderbird stocke les préférences utilisées par l’application de courriel Thunderbird.
Montage et démontage de périphériques amovibles
Chaque fois que vous ajoutez un média de stockage à votre ordinateur
— que ce soit un disque dur interne ou externe, une clé usb, un cd-rom —
il doit d’abord être monté pour être accessible. Monter un appareil signifie
lui associer un nom de répertoire, ce qui vous permet de naviguer jusqu’à
ce répertoire et d’accéder aux fichiers de l’appareil en question.
Quand un périphérique tel qu’une clé usb ou un lecteur multimédia est
monté dans Ubuntu, un dossier est automatiquement créé pour lui dans
le répertoire media et vous avez les permissions nécessaires en lecture et
écriture pour cet appareil.
La plupart des gestionnaires de fichiers ajouteront automatiquement
un raccourci vers l’appareil monté dans la barre latérale de votre dossier
home, ce qui facilite l’accès à l’appareil. Vous ne devriez pas avoir à naviguer physiquement vers le répertoire media d’Ubuntu, à moins que vous
n’ayez choisi de le faire en ligne de commande.
Lorsque vous avez fini d’utiliser un appareil, vous pouvez le démonter.
Le démontage d’un appareil le dissocie de son répertoire, ce qui vous
permet de l’éjecter. Si vous déconnectez ou supprimez un appareil avant
de le démonter, vous risquez de perdre des données.
Sécurisation d’Ubuntu
Maintenant que vous en savez un peu plus sur l’utilisation de la ligne
de commande, nous pouvons l’utiliser pour rendre votre ordinateur plus
Pour aller plus loin
sûr. Les sections suivantes décrivent les différents concepts de sécurité,
ainsi que des procédures pour garder votre Ubuntu en bon fonctionnement, en toute sécurité.
Pourquoi Ubuntu est sûr
Ubuntu est structurellement sûr pour plusieurs raisons :
‣ Ubuntu fait clairement la distinction entre les utilisateurs normaux et
les administrateurs.
‣ Les logiciels pour Ubuntu sont conservés dans un dépôt en ligne sécurisé qui ne contient aucun logiciel trompeur ou malveillant.
‣ Les logiciels open source comme Ubuntu permettent une détection
rapide des failles de sécurité.
‣ Les correctifs de sécurité pour les logiciels open source comme Ubuntu
sont publiés fréquemment et rapidement.
‣ Beaucoup de virus conçus pour atteindre principalement les systèmes
basés sur Windows n’affectent pas les systèmes Ubuntu.
Ce n’est pas parce qu’Ubuntu repose par défaut sur un modèle de sécurité
fort que l’utilisateur peut faire fi de toute prudence. Il faut toujours être
prudent lors du téléchargement de fichiers, de l’ouverture de courriels et
de la navigation sur Internet. L’utilisation d’un bon programme antivirus
est aussi justifiée.
Concepts de sécurité de base
Les sections suivantes décrivent des concepts de sécurité de base
comme les permissions sur les fichiers, les mots de passe et les comptes
d’utilisateurs. La compréhension de ces concepts vous aidera à sécuriser
votre ordinateur.
Droits d’accès
Avec Ubuntu, les fichiers et les dossiers peuvent être paramétrés de
telle sorte que seuls des utilisateurs spécifiques pourront les lire, les modifier ou les lancer. Vous pouvez par exemple souhaiter partager un fichier
important avec d’autres utilisateurs, mais leur interdire de le modifier.
Ubuntu contrôle l’accès aux fichiers de votre ordinateur grâce à un système de « permissions ». Les permissions sont des paramètres configurés
pour contrôler avec précision l’accès et l’utilisation des fichiers de votre
système.
Pour en savoir plus à propos des modifications des droits d’accès,
consultez http://doc.ubuntu-fr.org/droits.
Mots de passe
Vous devriez utiliser un mot de passe fort pour augmenter la sécurité
de votre ordinateur. Votre mot de passe ne doit pas contenir de noms ou
de mots trop communs ni d’expressions courantes. Par défaut, la longueur
minimale d’un mot de passe dans Ubuntu est de quatre caractères. Nous
recommandons un mot de passe comportant plus de caractères que le
nombre minimum requis. Un mot de passe avec un minimum de huit
caractères, qui comprend à la fois des majuscules et des minuscules, des
chiffres et des symboles est considéré comme fort.
109
110 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Verrouillage de l’écran
Quand vous laissez votre ordinateur sans surveillance, vous souhaiterez peut-être verrouiller l’écran. Le verrouillage de l’écran empêche
quiconque d’utiliser votre ordinateur sans entrer le mot de passe. Pour
verrouiller l’écran :
‣ Cliquez sur l’icône de session sur le côté droit de la barre supérieure,
puis sélectionnez Verrouiller, ou
‣ Appuyez sur Ctrl+Alt+L pour verrouiller l’écran. Ce raccourci clavier
peut être modifié en allant dans l’Indicateur de session ‣ Paramètres
système… ‣ Clavier ‣ Raccourcis puis en sélectionnant Système depuis
la liste dans la colonne de gauche et en cliquant sur Verrouiller l’écran
dans la colonne de droite.
Utilisateurs et groupes
Comptes utilisateurs
À l’installation, le système d’exploitation Ubuntu est automatiquement configuré pour être utilisé par une seule personne. Si davantage
d’utilisateurs se servent de l’ordinateur, chacun devrait avoir son compte
personnel distinct. Ainsi, chacun peut avoir ses paramètres personnels,
ses documents et ses fichiers de toutes sortes. Si nécessaire, vous pouvez
également protéger vos fichiers des autres utilisateurs qui ne pourront ni
les lire ni les modifier sans permissions spécifiques.
Comme la plupart des systèmes d’exploitation, Ubuntu vous permet
de créer des comptes utilisateurs séparés pour chaque personne. Ubuntu
prend également en charge les groupes d’utilisateurs, ce qui vous permet
de gérer les autorisations pour plusieurs utilisateurs en même temps.
Chacun des utilisateurs d’Ubuntu est membre d’au moins un groupe.
Au strict minimum, l’utilisateur de l’ordinateur a les permissions du
groupe qui porte son nom. Un utilisateur peut aussi être membre d’autres
groupes. Vous pouvez paramétrer certains fichiers et répertoires pour
qu’ils ne soient accessibles qu’à certains utilisateurs ou certains groupes.
Par défaut, les fichiers d’un utilisateur ne sont accessibles qu’à l’utilisateur
lui-même et les fichiers système ne sont accessibles qu’à l’utilisateur root.
Fig. 6.3 : Ajouter, supprimer et modifier les
comptes d’utilisateurs.
Gestion des utilisateurs
Si le compte que vous utilisez est un compte administrateur, vous
pouvez gérer les utilisateurs et groupes d’utilisateurs grâce à l’application
d’administration des utilisateurs et groupes. Vous la trouverez en cliquant
dans le menu Indicateur de session ‣ Paramètres système… ‣ Comptes
Pour aller plus loin
utilisateurs. Cliquez ensuite sur le bouton Déverrouiller et saisissez votre
mot de passe pour accéder aux paramètres. Choisissez ensuite dans la
liste l’utilisateur dont vous voulez modifier le compte. Puis cliquez sur
l’élément que vous désirez modifier.
Ajout d’un utilisateur Cliquez sur le bouton + qui apparaît au bas de
la liste des comptes utilisateur courants. Une fenêtre avec trois champs
vous est proposée. Le champ Type de compte contient une liste de types
de comptes utilisateur. Soyez prudent en choisissant le type de compte à
assigner à un utilisateur. Un Administrateur a l’accès complet à toutes les
parties d’Ubuntu, alors que le type de compte Standard est plus limité. Le
champ Nom complet contient un nom affiché convivial. Le champ Nom
d’utilisateur est destiné au véritable nom de l’utilisateur. Lorsque vous
entrez le nom complet de l’utilisateur, le champ de texte Nom d’utilisateur se remplira automatiquement avec une version en minuscules et sans
espace du nom complet de l’utilisateur. Si vous préférez utiliser un autre
nom d’utilisateur pour cet utilisateur, sélectionnez le nom d’utilisateur et
saisissez le nom d’utilisateur de votre choix. Une fois que tous les champs
sont remplis, cliquez sur Ajouter. Une nouvelle boîte de dialogue apparaît,
montrant les détails du compte de l’utilisateur. Les nouveaux comptes
sont désactivés par défaut. Pour activer un compte, cliquez sur le bouton
Compte désactivé à côté de Mot de passe. Une nouvelle fenêtre s’ouvrira
pour vous permettre de définir un mot de passe pour le nouvel utilisateur.
Dans la partie supérieure de la nouvelle fenêtre, il y a un menu déroulant à côté de la mention Action. Par défaut, l’option « définir un mot
de passe maintenant » est automatiquement sélectionnée. Vous pouvez
également choisir « se connecter sans mot de passe », mais ce n’est pas
recommandé puisque le le compte sera accessible à n’importe qui. La dernière option, « activer ce compte » est disponible une fois que le mot de
passe a été défini. L’utilisation de cette option permet à un administrateur
d’activer ou désactiver un compte sans perdre le mot de passe.
Ubuntu vous offre la possibilité de créer un mot de passe sûr en cliquant sur le bouton engrenages se trouvant dans le champ Nouveau
mot de passe. Une séquence aléatoire de chiffres, lettres et symboles sera entrée dans ce champ. Les permissions que vous accordez au nouvel
utilisateur peuvent être modifiées dans les « Paramètres utilisateurs ».
Vous pouvez aussi tout simplement entrer un mot de passe de votre choix
en le saisissant dans le champ Nouveau mot de passe. Ensuite, entrez de
nouveau ce même mot de passe dans l’espace à côté de Confirmer le mot
de passe.
Ubuntu applique les politiques de mot de passe sur cet écran, donc faites attention aux informations situées entre les champs Nouveau mot de passe et
Confirmer le mot de passe pour l’information sur le mot de passe que vous
êtes en train de définir. Si des problèmes apparaissent avec le mot de passe,
Ubuntu vous dira ce qui ne va pas et vous empêchera d’entrer le même mot de
passe dans le champ Confirmer le mot de passe jusqu’à ce que le nouveau
mot de passe réponde aux exigences.
Modification d’un utilisateur Cliquez sur le nom d’un utilisateur dans la
liste des utilisateurs, puis cliquez sur le champ de texte qui apparaît à côté
de chacune des options suivantes :
‣ Type de compte :
‣ Langue :
111
112 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
‣ Mot de passe :
‣ Connexion automatique :
Vous pouvez également modifier le nom d’utilisateur en cliquant sur le
nom d’utilisateur en haut et en saisissant un nouveau nom.
Suppression d’un utilisateur Sélectionnez un utilisateur dans la liste
et cliquez sur -. Ubuntu va désactiver le compte de l’utilisateur, et vous
pouvez choisir de supprimer le dossier personnel de l’utilisateur ou de
le laisser en place. Si un utilisateur est supprimé et que les fichiers de
l’utilisateur demeurent, le seul utilisateur qui peut accéder aux fichiers
sera root — aussi appelé super-utilisateur — ou toute personne associée au
groupe du fichier.
Gestion des groupes
La gestion des groupes se fait par la ligne de commande (terminal) ou
en ajoutant des applications tierces (qui sont au-delà de la portée de ce
manuel). Vous trouverez plus d’informations dans la section ci-dessous
intitulée « Utilisation de la ligne de commande ».
Ajout d’un groupe Pour ajouter un groupe, saisissez sudo addgroup
et appuyez sur Entrée, en remplaçant nomdugroupe par le
nom du groupe que vous souhaitez ajouter. Par exemple, sudo addgroup
ubuntuusers ajoutera le groupe ubuntuusers à la liste des groupes.
nomdugroupe
Modification d’un groupe Pour modifier les utilisateurs dans un groupe
existant, saisissez sudo adduser nomdelutilisateur nomdugroupe pour
ajouter un utilisateur, ou sudo deluser nomdelutilisateur nomdugroupe
pour supprimer un utilisateur et appuyez sur Entrée, en remplaçant
nomdelutilisateur et nomdugroupe dans ces commandes par les véritables
nom d’utilisateur et nom du groupe que vous souhaitez modifier.
Suppression d’un groupe Pour supprimer un groupe, tapez sudo delgroup nomgroupe puis appuyez sur Entrée, en remplaçant nomgroupe par
le nom du groupe que vous souhaitez supprimer.
Association de groupes à des fichiers et dossiers
Pour modifier le groupe associé avec un fichier ou un dossier, ouvrez le
gestionnaire de fichiers Fichiers et naviguez jusqu’au fichier ou au dossier
approprié. Puis, sélectionnez le menu Fichier et choisissez Propriétés, ou
alors faites un clic droit sur le fichier ou le dossier et sélectionnez Propriétés. Dans la fenêtre de dialogue Propriétés, cliquez sur l’onglet Permissions et sélectionnez le groupe souhaité à partir de la liste déroulante
Groupes. Fermez ensuite la fenêtre.
Utilisation de la ligne de commande
Vous pouvez également modifier les paramètres utilisateurs et groupes
d’utilisateurs en utilisant la ligne de commande. Nous vous recommandons plutôt d’employer l’interface graphique telle que décrite plus haut,
à moins que vous n’ayez une raison impérative d’utiliser la ligne de
commande. Pour en savoir plus sur l’usage de la ligne de commande
pour modifier les comptes utilisateurs, consultez le Guide du serveur
Ubuntu à cette adresse https://help.ubuntu.com/13.04/serverguide/usermanagement.html.
Pour aller plus loin
Mises à jour système
Un système à jour permet un bon niveau de sécurité. Ubuntu fournit
des logiciels libres et des mises à jour de sécurité. Vous devez appliquer
régulièrement ces mises à jour. Voir Mises à jour et mises à niveau pour
apprendre comment mettre à jour votre ordinateur Ubuntu avec les derniers correctifs et mises à jour de sécurité.
Faire confiance aux sources tierces
En règle générale, vous ajouterez des applications à votre ordinateur
en passant par la Logithèque Ubuntu qui télécharge les logiciels depuis
les dépôts Ubuntu comme l’explique le Chapitre 5 : Gestion des logiciels.
Il peut cependant être nécessaire à l’occasion d’ajouter des logiciels provenant d’autres sources. Par exemple, vous pouvez éprouver ce besoin si
une application n’est pas disponible dans les dépôts Ubuntu, ou bien si
vous voulez une version plus récente que celle qui est disponible dans les
dépôts Ubuntu.
Des dépôts supplémentaires sont disponibles à partir de sites tels que
http://www.getdeb.net et les ppa Launchpad qui peuvent être ajoutés
comme décrit dans Sources de logiciels. Vous pouvez télécharger les paquets deb pour certaines applications à partir de leurs sites Web de projet
respectifs sur Internet. Sinon, vous pouvez compiler des applications à
partir de leur code source.
Seule l’utilisation de sources reconnues comme celles du site d’un
projet, d’un ppa ou de divers dépôts de la communauté (comme http://
www.getdeb.net) est plus sûre que de télécharger des applications à partir d’une source quelconque (et parfois de mauvaise réputation). Quand
vous utilisez une source tierce-partie, assurez-vous de sa crédibilité et
informez-vous soigneusement sur ce que vous installez sur votre ordinateur.
Pare-feu
Un pare-feu est une application qui protège votre ordinateur contre les
accès non-autorisés de personnes sur Internet ou votre réseau local. Les
pare-feux bloquent les connexions de sources inconnues à votre ordinateur. Ceci aide à prévenir des failles de sécurité.
Uncomplicated Firewall (ufw) (un pare-feu simple) est le programme
de configuration du pare-feu par défaut d’Ubuntu. Il fonctionne en ligne
de commande, mais un programme appelé Gufw vous permet de l’utiliser
avec une interface utilisateur graphique (gui). Voir Chapitre 5 : Gestion
des logiciels pour en savoir plus sur l’installation du paquet Gufw.
Une fois que Gufw est installé, démarrez Gufw en cliquant sur Tableau de bord ‣ Applications ‣ Configuration du pare-feu. Pour activer le
pare-feu, sélectionnez l’option Activer. Par défaut, toutes les connexions
entrantes sont refusées. Ce paramètre devrait convenir à la plupart des
utilisateurs.
Si vous faites tourner des logiciels serveurs sur votre système Ubuntu
(tel un serveur Web ou ftp), vous aurez alors besoin d’ouvrir les ports
utilisés par ces services. Si vous n’avez aucun besoin d’exécuter des applications serveurs ou des services, vous n’aurez vraisemblablement pas
besoin de le faire.
Pour ouvrir un port, cliquez sur le bouton Ajouter. Dans la plupart des
cas, les réglages de l’onglet Préconfiguré suffisent. Sélectionnez Autoriser
113
114 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
dans la première boîte de liste puis choisissez le programme ou le service
requis.
L’onglet Simple peut être utilisé pour autoriser l’accès sur un port
unique et l’onglet Avancé pour autoriser l’accès sur une plage de ports.
Chiffrement
Vous pouvez souhaiter protéger vos données personnelles sensibles,
par exemple des dossiers financiers, en les chiffrant. Chiffrer un fichier ou
un dossier consiste principalement à le « verrouiller » en l’encodant avec
un algorithme qui le maintient brouillé jusqu’à ce qu’il soit correctement
décodé avec un mot de passe. Le chiffrement de données personnelles
veille à ce que personne ne puisse ouvrir vos dossiers personnels ou lire
vos données personnelles sans votre autorisation grâce à l’utilisation
d’une clé privée.
Ubuntu inclut un certain nombre d’outils pour chiffrer des fichiers et
des dossiers. Ce chapitre traitera de deux d’entre eux. Pour plus d’informations sur l’utilisation du chiffrement avec soit des fichiers individuels
soit des courriels, voir les documents d’aide de la Communauté Ubuntu
sur http://doc.ubuntu-fr.org.
Dossier personnel
Lors de l’installation d’Ubuntu, il est possible de chiffrer le dossier
personnel d’un utilisateur. Consultez le Chapitre 1 : Installation pour plus
d’informations sur le chiffrement du dossier personnel.
Dossier privé
Si vous n’avez pas choisi de chiffrer le dossier personnel (home) entier
d’un utilisateur, il est possible de chiffrer un dossier unique — appelé Private — dans le dossier personnel d’un utilisateur. Pour ce faire, procédez
comme suit :
1. Installez le paquet ecryptfs-utils depuis la Logithèque Ubuntu. (Pour
plus d’informations sur la Logithèque Ubuntu, parcourez Utilisation de
la Logithèque Ubuntu.)
2. Utilisez le terminal pour lancer la commande ecryptfs-setup-private
pour paramétrer le dossier privé.
3. Entrez le mot de passe de votre compte lorsqu’il est demandé.
4. Ou bien, choisissez ou générez une phrase de passe pour son montage.
5. Conservez ces deux phrases de passe dans un endroit sûr. Elles vous
seront demandées si jamais vous devez récupérer vos données manuellement.
6. Déconnectez-vous et reconnectez-vous pour monter le dossier chiffré.
Lorsque le dossier Private est configuré, tous les fichiers ou dossiers
en faisant partie seront automatiquement chiffrés.
Si vous avez besoin de récupérer vos fichiers chiffrés manuellement,
consultez http://doc.ubuntu-fr.org/ecryptfs.
Exécuter des programmes Windows sur Ubuntu
Comme de nombreux utilisateurs de Windows doivent le savoir, certains programmes que vous pouvez utiliser sur un système Windows ne
fonctionnent plus sous Ubuntu. Par exemple, LibreOffice fonctionne sur
les systèmes Windows et Ubuntu, mais Microsoft Office ne fonctionne que
Pour aller plus loin
115
sur un système Windows. De nombreux utilisateurs Windows qui utilisent Ubuntu voulant retrouver la totalité de leurs programmes Windows,
de nombreux programmeurs ont collaboré pour créer Wine. Wine est un
acronyme pour « W ine I s N ot an Emulator ».
Cette section va expliquer ce qu’est Wine et comment l’utiliser sur
votre installation Ubuntu. Pour des informations récentes sur Wine,
veuillez visiter le site officiel de Wine sur http://www.winehq.org.
Qu’est-ce que Wine ?
Wine est une application d’arrière-plan qui permet aux utilisateurs de
Linux et d’Apple os x d’installer et d’exécuter des programmes Windows
sur leur système. Bien que tous les programmes Windows ne soient pas
compatibles avec Wine, de nombreux programmes semblent être totalement compatibles avec Wine tout en fonctionnant sur Linux ou Apple os
x. Par exemple, Microsoft Office peut ne pas être compatible sans installation de composants supplémentaires (comme Microsoft .NET Framework
4.0). La version stable actuelle de Wine est 1.6.2, et la dernière version de
développement est 1.7.22.
Installation de Wine
Pour installer Wine 1.6.2, veuillez suivre les étapes suivantes :
Si vous avez une précédente version de Wine installée, désinstallez Wine
avant de continuer en utilisant la commande sudo apt-get remove --purge
wine1.* winetricks && sudo apt-get autoremove
1. Ouvrez le terminal et saisissez : sudo apt-add-repository ppa:ubuntuwine/ppa. Cela permet d’installer le ppa officiel de Wine.
2. Après que le terminal a terminé l’installation du ppa WINE, saisissez :
sudo apt-get update. Cela mettra à jour la liste des ppa.
3. Quand le terminal a fini d’actualiser la liste du ppa, saisissez : sudo
apt-get install-y wine1.6 winetricks. Cela permet d’installer Wine
1.6.2 et Winetricks. Winetricks est une logithèque pour Wine dont
l’usage est facultatif dans la plupart des cas.
Fig. 6.4 : Le Terminal montrant l’installation du
PPA Wine.
Lors de l’installation de Wine et de Winetricks, vous devrez accepter
le contrat de licence de l’utilisateur final Microsoft et le contrat de licence
pour les polices de base Microsoft afin que les polices Microsoft et les
fichiers natifs puissent être installés.
116 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Fig. 6.5 : La boîte de dialogue du CLUF des
polices Microsoft de base ouverte dans le
Terminal.
Quand vous acceptez le contrat de licence pour les polices de base Microsoft, le bouton Ok n’est pas mis en évidence. Pour mettre en évidence
et accepter le CLUF de Microsoft, appuyez sur la touche Tab, puis sur la
touche Entrée. Le Contrat de Licence d’Utilisateur Final de Microsoft sera
affiché dès que vous aurez accepté le CLUF des polices de base Microsoft.
Par défaut, le bouton Non est mis en évidence. Pour mettre en évidence le
bouton Oui et accepter le CLUF de Microsoft, appuyez sur la touche Tab,
puis sur la touche Entrée.
Fig. 6.6 : La boîte de dialogue du CLUF des
polices Microsoft de base ouverte dans le
Terminal.
Veuillez noter qu’il est recommandé de redémarrer votre système après
l’installation de Wine et de Winetricks, bien que cela ne soit pas toujours
nécessaire.
Installation de Wine (Alternative)
Pour une installation alternative de Wine 1.6.2 (qui ne requiert pas le
terminal), suivez ces étapes :
Si vous avez une précédente version de Wine installée, désinstallez Wine avant
de continuer en ouvrant la Logithèque Ubuntu en allant dans le menu Installés,
en sélectionnant et désinstallant la version de Wine que vous aviez installée
(par exemple Wine1.5, Wine1.4)
1. Ouvrez la Logithèque Ubuntu et allez sur le menu de l’application.
2. Sélectionnez Édition ‣ Sources de logiciels….
3. Quand une invite de mot de passe apparaît, saisissez votre mot de passe
afin de vous assurer que tout changement a votre approbation. Ensuite,
cliquez sur OK.
Pour aller plus loin
4. Une nouvelle fenêtre devrait apparaître lorsque vous appuyez sur OK,
en supposant que vous avez saisi correctement votre mot de passe.
Sur le haut de la fenêtre, il y aura une rangée d’onglets. Cliquez sur le
deuxième onglet, Autres logiciels.
5. En bas de la fenêtre, cliquez sur le bouton Ajouter….
6. Dans la fenêtre suivante, saisissez : ppa:ubuntu-wine/ppa. Ensuite,
cliquez sur le bouton Ajouter une source de mise à jour.
7. Rechercher et installer Wine 1.6.2 et Winetricks comme vous le feriez
pour tout autre application dans la logithèque d’Ubuntu.
Lors de l’installation de Wine et Winetricks, la Logithèque va probablement se figer. Alors que la logithèque est figée, une nouvelle fenêtre
s’est ouverte sous celle de la Logithèque et attend que vous acceptiez le
contrat de licence utilisateur final Microsoft et le contrat de licence pour
les polices de base Microsoft afin que les polices Microsoft et les fichiers
natifs puissent être installés. Dans cette fenêtre, intitulée « Debconf sur
votre-ordinateur » (remplacer votre-ordinateur par le nom de votre ordinateur), le CLUF Microsoft Core Fonts sera affiché (en anglais). Pour
accepter le CLUF Microsoft Core Fonts, cochez la case Do you accept the
EULA license terms ? et cliquez sur le bouton Suivant.
Fig. 6.7 : La boîte de dialogue du CLUF des
polices de base Microsoft ouverte dans la
Logithèque.
Il est recommandé de redémarrer votre système après l’installation de
Wine et winetricks, même si cela n’est pas toujours nécessaire.
Configuration de Wine
Wine 1.6.2/1.7.22 contiennent de nombreuses fonctionnalités qui vont
changer l’apparence des applications Windows que vous essayez de lancer. Par exemple, vous pouvez changer le thème de l’interface Windows
et la version de Windows que vous souhaitez exécuter (de Windows 2.0 à
Windows 8).
Pour modifier ces paramètres, ouvrez le tableau de bord et recherchez
Configurer Wine. Ensuite, ouvrez l’application.
Onglet Applications Dans l’onglet Applications, vous pouvez changer la
façon dont Wine exécute les applications. Certains programmes Windows
ne fonctionnent que pour des versions spécifiques de Windows. Cette
fonction vous permet de modifier la version de Windows que Wine exécutera pour une application spécifique, ou de choisir la même version pour
toutes vos applications.
Onglet Bibliothèques Dans l’onglet Bibliothèques, vous pouvez modifier
les fichiers de base de Windows en fonction de vos besoins. De nombreux
117
118 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Fig. 6.8 : La Configuration de Wine ouverte à
l’onglet Applications.
programmes Windows installent des fichiers dll, ou Dynamic Link Libraries. Ces fichiers contiennent toutes les informations nécessaires à une
application pour travailler sur un système Windows. Beaucoup de fichiers
dll sont nécessaires pour faire fonctionner un système Windows et ils
diffèrent selon les versions de Windows. Dans cette fonction, vous pouvez modifier ou remplacer les fichiers dll existants. Cela vous permet de
modifier les fichiers système de Windows, en fonction de vos besoins.
Ces fichiers ne doivent pas être modifiés. Ce sont des fichiers de base nécessaires
pour le fonctionnement correct de Wine. Ne modifiez ces fichiers que si c’est
indispensable.
Onglet Affichage Dans l’onglet Affichage, vous pouvez changer l’apparence de la façon dont Wine fonctionne. Vous pouvez faire en sorte que
Wine émule un bureau virtuel (cette fonctionnalité ouvre une nouvelle
fenêtre qui va contenir n’importe quelle application Windows en cours
d’exécution alors que cette option est en vigueur), l’aspect des applications, et la résolution utilisée pour exécuter l’application.
Onglet Intégration avec le bureau Dans l’onglet Intégration avec le
bureau, vous pouvez changer la façon dont les boutons, les menus et
autres éléments apparaissent dans une application. Chaque version de
Windows a apporté son propre style visuel unique pour ses applications.
Avec cette fonction, vous pouvez installer et modifier le thème appliqué.
Dans cet onglet, vous pouvez également modifier les principaux dossiers.
Par exemple, quand vous utilisez Ubuntu, votre dossier d’images est situé
dans /home/utilisateur/Photos/ mais dans Windows, votre dossier
d’images est situé dans C:\Documents and Settings\utilisateur\Mes
Documents\Mes images\ ou C:\Utilisateurs\utilisateur\Mes images\.
Cette fonction vous permet de dire à Wine où se trouvent vos dossiers
pour une référence rapide.
Onglet Lecteurs Dans l’onglet Lecteurs, vous pouvez gérer les disques
connectés auxquels Wine sera en mesure d’accéder. Contrairement à
Ubuntu, Windows applique une lettre de lecteur à chaque lecteur. Cette
lettre identifie le lecteur. Par exemple, sur tous les systèmes Windows, le
lecteur C: est le lecteur de base. Il contient tous les fichiers nécessaires
au fonctionnement du système d’exploitation. Le lecteur C: est l’équivalent de root (système de fichiers, ou /) dans Ubuntu. Cette fonction
vous permet de changer les lettres de lecteur pour n’importe quel lecteur,
Pour aller plus loin
119
ou d’ajouter une lettre de lecteur pour un dossier spécifique dans votre
système de fichiers, ou pour un lecteur de cd.
Onglet Audio Dans l’onglet Audio, vous pouvez modifier les paramètres
audio. Cette fonction vous permet de changer la source audio que Wine va
utiliser pour les applications Windows (haut-parleurs, microphones, etc.).
Onglet À propos Dans l’onglet À propos, vous pouvez voir la version
de Wine actuellement installée, y compris la note de Wine à tous les
utilisateurs. Cette fonction vous permet également d’ajouter un nom et
un nom d’entreprise aux informations Windows. Les applications utilisent
ces informations pour vous identifier par votre nom.
Microsoft .NET Framework et Wine
Microsoft a créé de nombreux programmes qui sont nécessaires pour
exécuter des applications couramment utilisées, Microsoft .NET Framework
étant le plus commun. .NET Framework est nécessaire pour exécuter la
plupart des applications les plus récentes créées par Microsoft ainsi que
par d’autres sociétés. Wine n’est pas entièrement pris en charge par toutes
les versions de .NET, mais est compatible avec la plupart des versions.
Voici une liste des versions de .NET et leur compatibilité avec Wine :
‣
‣
‣
‣
‣
‣
‣
‣
‣
.NET Framework 1.0
.NET Framework 1.1
. NET Framework 2.0
.NET Framework 3.0
.NET Framework 3.5
.NET Framework 4.0
.NET Framework 4.5*
.NET Framework 4.5.1**
.NET Framework 4.5.2**
Pour que certains des plus récents .NET Frameworks fonctionnent correctement, vous devrez peut-être installer Wine 1.7.22. Pour installer Wine
1.7.22, ouvrez le Terminal et tapez sudo apt-get install -y wine1.7.
Pour plus d’informations concernant la compatibilité de l’installation
et l’exécution de Microsoft .NET Framework en utilisant Wine, allez à :
http://appdb.winehq.org/objectManager.php?sClass=application&iId=
2586.
* Cet environnement applicatif pose des
problèmes connus d’exécution sous Wine et il
est le plus souvent installable et suffisamment
stable pour être utilisé avec la plupart des
applications.
** Ce framework n’a pas été testé avec une
version courante de Wine fonctionnant sur
Ubuntu, on ne sait pas si elle sera compatible
ou pas. A utiliser à vos risques et périls.
7 Dépannage
Résolution des problèmes
Parfois, les choses ne fonctionnent pas comme elles devraient. Par
chance, les problèmes que l’on rencontre avec Ubuntu sont souvent faciles
à résoudre. Nous vous proposons ci-dessous un guide de résolution des
problèmes basiques que les utilisateurs peuvent rencontrer avec Ubuntu.
Au cas où vous auriez besoin d’une quelconque aide supplémentaire allant
au-delà de ce qui est couvert par ce chapitre, reportez-vous aux autres
options de support développées dans Trouver de l’aide et de l’assistance
supplémentaire plus loin dans le présent manuel.
Guide de dépannage
La clé d’un dépannage efficace consiste à travailler lentement, effectuer
toutes les étapes du dépannage et documenter les changements que vous
apportez à Ubuntu. De cette manière, vous serez capable de revenir en
arrière ou de donner aux autres utilisateurs une description de vos tentatives précédentes, dans les cas où vous auriez besoin de vous adresser à la
communauté pour obtenir de l’aide.
Ubuntu n’arrive plus à démarrer après l’installation de Windows
Il peut arriver que vous installiez Ubuntu et décidiez ensuite d’installer
Microsoft Windows comme deuxième système d’exploitation fonctionnant
en parallèle avec Ubuntu. Ce cas de figure est géré par Ubuntu, mais vous
constaterez peut-être qu’après avoir installé Windows, vous ne pouvez
plus démarrer Ubuntu.
Lorsque vous allumez votre ordinateur, au tout début, un « programme
d’amorçage » est chargé de démarrer un système d’exploitation, tel
qu’Ubuntu ou Windows. En installant Ubuntu, vous avez installé automatiquement un programme d’amorçage perfectionné appelé grub. grub
vous permet de choisir entre les différents systèmes d’exploitation présents sur votre ordinateur, comme Ubuntu, Windows, Solaris ou Mac os x.
Cependant, si Windows est installé avant Ubuntu, l’installation de Windows remplace grub par son propre programme d’amorçage, supprimant
ainsi la possibilité de choisir de travailler avec un autre système d’exploitation. Vous pouvez restaurer grub et retrouver la possibilité de choisir
votre système d’exploitation en suivant les étapes ci-dessous, à l’aide du
dvd qui vous a permis d’installer Ubuntu.
D’abord, insérez le dvd dans votre ordinateur puis redémarrez, en
vous assurant que votre ordinateur redémarrera à partir du dvd (voir le
Chapitre 1 : Installation). Ensuite, choisissez votre langue (par exemple, le
français) et choisissez Essayer Ubuntu. Lorsque Ubuntu démarre, cliquez
sur l’icône située au plus haut de la liste du lanceur (l’icône du Tableau
de bord). Puis recherchez le Terminal en utilisant la boîte de recherche
et choisissez Terminal dans les résultats de recherche (ou appuyez sur
Ctrl+Alt+T). Une fenêtre devrait s’ouvrir avec une invite de commande
clignotante. Tapez ce qui suit et appuyez sur la touche Entrée :
$ sudo fdisk -l
Disk /dev/hda: 120.0 GB, 120034123776 bytes
255 têtes, 63 secteurs/piste, 14593 cylindres
Un programme d’amorçage est le premier
logiciel en action, dont le rôle est de charger
le système d’exploitation au moment où vous
allumez votre ordinateur.
122 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Unités = cylindres de 16065 * 512 = 8225280 octets
Périphérique Amorce
/dev/sda1
/dev/sda2
Début
1
*
Fin
Blocs
1224
1225
2440
/dev/sda3
2441
14593
/dev/sda4
14532
14593
64228+
9767520
97618972+
498015
Id
83
a5
5
82
Système
Linux
Windows
Extended
Linux swap
Les entrées de la table de partitions ne sont pas dans l'ordre du disque
Cette sortie montre que votre système (Linux, sur lequel est basé Ubuntu) est installé sur le dispositif /dev/sda1, mais que votre ordinateur
s’amorce à partir de /dev/sda2 (où est situé Windows). Nous avons besoin
de régler cela en indiquant à l’ordinateur d’amorcer le dispositif Linux à la
place.
Pour ce faire, créez d’abord un endroit pour connecter votre installation Ubuntu existante avec votre session de dépannage temporaire :
$ sudo mkdir /mnt/root
Ensuite, liez votre installation d’Ubuntu avec ce nouveau dossier :
$ sudo mount /dev/sda1 /mnt/root
Si vous avez fait cela correctement, vous devez voir ce qui suit :
$ ls /mnt/root bin dev home lib mnt root srv usr boot etc
initrd lib64 opt sbin sys var cdrom initrd.img media proc selinux tmp
vmlinuz
Maintenant, vous pouvez réinstaller grub :
$ sudo grub-install --root-directory=/mnt/root /dev/sda
Installation terminée. Aucune erreur n'a été signalée.
Ceci est le contenu de la carte des périphériques
/boot/grub/device.map. Vérifiez si tout est correct ou non. Si l'une des
lignes est incorrecte, corrigez-la et ré-exécutez le script
grub-install. (hd0) /dev/sda
Ensuite, vous devrez démonter le disque dur. Cela garantit que le lecteur ne sera pas corrompu lorsque vous redémarrez :
$ sudo umount /mnt/root
Enfin, retirez le disque d’Ubuntu de votre lecteur de dvd-rom, redémarrez votre ordinateur et vous pourrez commencer à profiter à nouveau
de votre système d’exploitation Ubuntu.
Il se peut que les indications données dans ce guide ne soient pas
pertinentes pour tous les utilisateurs d’Ubuntu en raison de différences
de configurations entre divers systèmes. Mais voici la méthode de restauration du chargeur d’amorçage grub. Si vous suivez ce guide et que
la restauration du grub échoue sur votre ordinateur, essayez d’autres
méthodes de résolution du problème exposées sur http://doc.ubuntufr.org/tutoriel/comment_recuperer_ubuntu_apres_installation_windows.
J’ai oublié mon mot de passe
Si vous avez oublié votre mot de passe dans Ubuntu, vous devez le
réinitialiser en utilisant le « mode de récupération ».
Pour démarrer le mode de récupération, arrêtez votre ordinateur et
faites-le redémarrer. Au moment où celui-ci redémarre, appuyez sur
Maj. Choisissez l’option mode récupération en utilisant les touches de
direction de votre clavier. Le mode récupération devrait être sous le titre
Options avancées dans la liste.
Attendez qu’Ubuntu démarre — ce qui peut prendre quelques minutes.
Une fois démarré, vous ne verrez pas un écran de connexion normal. Au
Le dispositif (/dev/sda1, /dev/sda2, etc.)
que nous recherchons est identifié par le mot
« Linux » dans la colonne Système. Modifiez
les instructions ci-dessous si nécessaire, en
remplaçant /dev/sda1 par le nom de votre
dispositif Linux.
Dépannage 123
Fig. 7.1 : Ceci est l’écran de grub où vous
pouvez choisir le mode de récupération.
lieu de celui-ci vous allez trouver le menu de récupération. Choisissez
root en utilisant les touches de direction et appuyez sur Entrée.
Vous allez maintenant être dans un terminal :
root@ubuntu:~#
Pour réinitialiser votre mot de passe, entrez :
# passwd nomdelutilisateur
Remplacez « nomdelutilisateur » ci-dessus par votre nom d’utilisateur,
après quoi Ubuntu vous demandera de saisir un nouveau mot de passe.
Saisissez le mot de passe de votre choix puis validez avec la touche Entrée
et saisissez à nouveau ce même mot de passe, et à nouveau la touche
Entrée (Ubuntu vous demande de confirmer ce mot de passe pour être sûr
que vous ne faites pas d’erreur de saisie au clavier). Lorsque vous avez
rétabli votre mot de passe, revenez à l’environnement normal du système
en entrant :
# init 2
Connectez-vous comme d’habitude et continuez de profiter d’Ubuntu.
J’ai accidentellement supprimé quelques fichiers dont j’ai besoin
Si vous avez supprimé un fichier par accident, vous pouvez le restaurer à partir du dossier Corbeille d’Ubuntu. C’est un dossier spécial où
Ubuntu garde les fichiers supprimés avant qu’ils ne soient définitivement
supprimés de votre ordinateur.
Pour accéder au dossier Corbeille, cliquez sur l’icône Corbeille en bas
du lanceur Unity.
Si vous voulez restaurer des éléments supprimés à partir de la Corbeille :
1. Ouvrez la Corbeille.
2. Cliquez sur chaque élément que vous souhaitez restaurer pour le sélectionner. Appuyez et maintenez Ctrl pour sélectionner plusieurs
éléments.
3. Cliquez sur Restaurer les éléments sélectionnés pour remettre les
éléments supprimés à leur emplacement d’origine.
Comment nettoyer Ubuntu ?
Le système d’empaquetage des logiciels d’Ubuntu accumule des paquets et fichiers temporaires inutilisés après un certain nombre de mises à
jour. Ces fichiers temporaires, également appelés caches, contiennent des
fichiers issus de tous les paquets que vous avez installés. Le temps passant,
ce cache peut s’être agrandi considérablement. Nettoyer le cache vous
124 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
permet de récupérer de l’espace sur le disque dur de votre ordinateur,
au bénéfice du stockage de vos documents, musiques, photos ou autres
fichiers.
Pour vider le cache, vous pouvez utiliser les options clean, ou bien
autoclean avec la ligne de commande apt-get.
Pour exécuter l’option clean, ouvrez un Terminal et saisissez :
$ sudo apt-get clean
Les paquets peuvent également cesser d’être utilisés au fil du temps.
Si un paquet a été installé pour aider à l’exécution d’un autre programme
— et que ce programme a ensuite été supprimé, vous n’avez plus besoin
du paquet sous-jacent. Vous pouvez l’enlever avec apt-get autoremove.
Chargez le Terminal et saisissez :
$ sudo apt-get autoremove
Je ne peux pas lire certains fichiers audio ou vidéo
De nombreux formats utilisés pour distribuer des contenus multimédia
enrichis sont propriétaires, ce qui signifie que vous n’êtes pas libre de les
utiliser, de les modifier ou de les diffuser avec un système d’exploitation
open source comme Ubuntu. Par conséquent, Ubuntu n’offre pas par
défaut la possibilité d’utiliser ces formats ; cependant, les utilisateurs
peuvent facilement paramétrer Ubuntu pour pouvoir utiliser ces formats
propriétaires. Pour en savoir davantage sur la différence entre les formats
propriétaires et ceux qui sont open source, parcourez le Chapitre 8 : En
apprendre plus.
Si vous éprouvez le besoin d’utiliser un format propriétaire, vous pouvez installer les fichiers nécessaires à l’utilisation de ce format dans la
Logithèque Ubuntu. Assurez-vous que vous avez activé les dépôts Universe et Multiverse avant de continuer. Voir la section Sources de logiciels
pour apprendre comment le faire. Lorsque vous êtes prêt à continuer,
installez le logiciel requis comme suit :
1. Ouvrez la Logithèque Ubuntu en la recherchant à partir du tableau de
bord (le bouton le plus en haut du lanceur).
2. Recherchez ubuntu-restricted-extras en saisissant « Ubuntu restricted extras » dans la boîte de recherche sur le côté droit de la fenêtre
principale de la Logithèque Ubuntu. Lorsque la Logithèque trouve le
logiciel approprié, cliquez sur la flèche à côté de son titre.
3. Cliquez sur Installer, puis attendez qu’Ubuntu installe le logiciel.
Le lecteur multimédia VLC est un programme capable de lire un grand
nombre de ces formats. Il peut être installé à partir de la Logithèque
Ubuntu. Une fois qu’Ubuntu a installé avec succès ce logiciel, vos contenus multimédia enrichis devraient fonctionner correctement.
Comment puis-je changer ma résolution d’écran ?
L’image sur chaque moniteur est composée de millions de petits points
colorés nommés pixels. Modifier le nombre de pixels affichés sur votre
écran s’appelle un « changement de résolution ». Augmenter la résolution
rend les images plus fines, mais tend également à les rendre plus petites.
Le contraire est vrai si la résolution de l’écran est diminuée. La plupart
des moniteurs ont une « résolution native », qui est la résolution correspondant le mieux au nombre de pixels de l’écran. Les affichages sont en
règle générale les plus nets quand votre système d’exploitation utilise la
résolution native d’affichage.
La commande clean supprimera tous les
éléments du cache, alors que la commande
autoclean se contente de supprimer les
éléments dans le cache qui ne peuvent plus
être téléchargés (il s’agit le plus souvent
d’éléments inutiles).
Dépannage 125
L’utilitaire de configuration Ubuntu Affichage permet aux utilisateurs
de modifier la résolution. Ouvrez-le en cliquant sur le menu Indicateur de
session, puis sur Affichage… La résolution peut être modifiée à l’aide de la
liste déroulante dans le programme. Choisir les options les plus hautes de
la liste (par exemple, celles avec de plus grand nombres) va augmenter la
résolution.
Fig. 7.2 : Vous pouvez modifier vos paramètres
d’affichage.
Vous pouvez essayer diverses résolutions en cliquant sur le bouton
Appliquer au bas de la fenêtre jusqu’à ce que vous trouviez celle qui vous
convient. En principe, la meilleure résolution sera celle qui est native.
Choisir une résolution et cliquer sur le bouton Appliquer changera provisoirement la résolution de l’écran selon la valeur sélectionnée, et une
boîte de dialogue sera également affichée pendant 30 secondes. La boîte
de dialogue vous permet de revenir à la résolution précédente ou bien
de conserver la nouvelle résolution. Si vous n’avez pas accepté la nouvelle résolution et/ou que les trente secondes se sont écoulées, la boîte de
dialogue disparaîtra et la résolution de l’affichage reviendra à sa valeur
précédente.
Fig. 7.3 : Vous pouvez revenir à vos anciens
paramètres si vous en avez besoin.
Cette fonctionnalité permet d’éviter aux utilisateurs de voir leur ordinateur bloqué à cause d’une résolution qui perturbe l’affichage du
moniteur et le rend inutilisable. Quand vous avez terminé le réglage de
la résolution de l’écran, cliquez sur Fermer.
Ubuntu ne fonctionne pas correctement sur mon MacBook ou MacBook Pro
Apple
Lorsqu’il est installé sur les ordinateurs portables Apple — tels que le
Macbook ou le Mac Book Pro — Ubuntu n’est pas toujours capable d’activer tous les périphériques intégrés de l’ordinateur, comme la caméra
iSight et l’adaptateur Internet Wi-Fi Airport. Heureusement, la communauté Ubuntu fournit de la documentation pour pallier ces problèmes et
d’autres. Si vous avez des difficultés lors de l’installation d’Ubuntu sur
votre portable Apple, veuillez suivre les directives données à l’adresse
http://doc.ubuntu-fr.org/mac. Vous choisirez le guide correspondant au
126 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
numéro d’identification du modèle de votre ordinateur. Pour des instructions à ce propos, consultez la page Web ci-dessus.
Ubuntu ne fonctionne pas correctement avec mon EeePC Asus
Lorsqu’il est installé sur des netbooks Asus — tels que le EeePC —
Ubuntu n’active pas toujours tous les composants intégrés à l’ordinateur,
y compris les touches de raccourcis clavier et l’adaptateur Internet Wi-Fi.
La communauté Ubuntu fournit de la documentation sur l’activation de
ces composants et la solution à d’autres problèmes. Si vous avez des problèmes pour installer ou utiliser Ubuntu sur votre EeePC Asus, veuillez
suivre les instructions sur http://doc.ubuntu-fr.org/asus_eee_pc. Cette
page de documentation contient des informations spécifiques aux netbooks EeePC.
Pour activer la plupart des fonctionnalités et touches de fonction, une
solution rapide consiste à ajouter « acpi_osi=Linux » à votre configuration grub. Depuis le Terminal :
$ gksudo gedit /etc/default/grub
et changez très soigneusement la ligne
GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet splash"
en
GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet splash acpi_osi=Linux"
Enregistrez et fermez le fichier. Puis, à partir du terminal :
$ sudo update-grub
Une fois la commande exécutée et votre ordinateur redémarré, vous pourrez utiliser les touches Fn normalement.
Mon matériel ne fonctionne pas correctement
Ubuntu a parfois du mal à fonctionner sur certains ordinateurs, le
plus souvent quand les fabricants de matériel utilisent des composants
non-standard ou propriétaires. La communauté Ubuntu offre de la documentation pour vous aider à régler les problèmes les plus courants
qui se posent dans cette situation, y compris les problèmes relatifs aux
cartes Wi-Fi, scanners, souris et imprimantes. Vous trouverez le guide
complet de dépannage du matériel sur le wiki d’aide d’Ubuntu, accessible
à l’adresse http://doc.ubuntu-fr.org/materiel. Si votre problème matériel
persiste, veuillez consulter Obtenir plus d’aide pour trouver davantage de
possibilités de dépannage ou des informations sur la manière d’obtenir
l’aide d’un utilisateur d’Ubuntu.
Obtenir plus d’aide
Ce guide ne couvre pas tous les flux de travail possibles, toutes les
tâches ou tous les problèmes concernant Ubuntu. Si vous avez besoin
d’une assistance qui dépasse les informations contenues dans ce manuel,
vous trouverez un éventail de possibilités de soutien en ligne.
Plus d’informations sur les options de soutien qui s’offrent à vous sont
disponibles dans Trouver de l’aide et de l’assistance supplémentaire plus
loin dans ce livre.
8 En apprendre plus
Que puis-je faire d’autre avec Ubuntu ?
Vous devriez être capable maintenant d’utiliser Ubuntu pour la plupart
de vos activités quotidiennes — telles que naviguer sur le Web, envoyer
des courriels et créer des documents. Maintenant, vous avez peut-être
envie d’en savoir plus au sujet d’autres versions d’Ubuntu qui pourraient
s’intégrer à vos habitudes numériques. Dans ce chapitre, nous aborderons les versions additionnelles d’Ubuntu conçues et spécialisées pour
certaines tâches. Nous vous fournirons également des ressources pour répondre à toutes vos éventuelles questions, et vous indiquerons aussi comment vous pouvez vous impliquer dans la communauté des utilisateurs
d’Ubuntu. Nous allons d’abord parler des technologies qui font d’Ubuntu
une puissante collection de logiciels et un système d’exploitation évolutif.
Logiciels libres
Ubuntu est un logiciel libre. Un logiciel libre est différent d’un logiciel
propriétaire. Un logiciel propriétaire est un logiciel dont le code source
n’est pas librement disponible pour modification ou distribution par
quelqu’un d’autre que le détenteur des droits. Microsoft Windows et
Adobe Photoshop sont des exemples de logiciels propriétaires.
Contrairement aux logiciels non-libres, les logiciels inclus dans Ubuntu
sont spécifiquement licenciés pour promouvoir le partage et la collaboration. Les règles légales qui gouvernent la production et la distribution
d’Ubuntu donnent l’assurance que tout le monde puisse les obtenir, les
exécuter ou les partager pour toute utilisation. Les utilisateurs peuvent
modifier un logiciel libre pour qu’il réponde à leurs besoins personnels, le
partager, l’améliorer ou le traduire dans d’autres langues — dès l’instant
où ils publient le code source pour ces modifications, afin que d’autres
puissent en faire de même. En fait, les termes de nombreux accords de
licences libres rendent réellement illégale la non-publication des sources.
Pour plus d’informations concernant les standards de licence des logiciels
Ubuntu, voir http://www.ubuntu.com/project/about-ubuntu/licensing.
Comme le logiciel libre est développé par de grandes communautés de
programmeurs réparties dans le monde, il bénéficie à la fois de cycles de
développement rapides et de mises à jour de sécurité rapides lorsque des
bogues sont identifiés dans le logiciel. En d’autres termes, le logiciel libre
est mis à jour, amélioré et rendu plus sûr chaque jour car des programmeurs du monde entier continuent à l’améliorer.
En plus de ces avantages techniques, le logiciel libre a aussi des avantages économiques. Bien que les utilisateurs doivent se conformer aux
termes d’un accord de licence d’un logiciel libre lors de l’installation et
l’utilisation d’Ubuntu, ils n’ont pas besoin de payer pour obtenir cette
licence. Tous les logiciels open source ne sont pas exempts de coûts monétaires, mais une grande majorité de ceux-ci sont disponibles gratuitement.
Pour en savoir plus sur les logiciels libres, consultez la définition donnée par cette page Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre.
128 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Familles de distributions
Ubuntu est l’un des systèmes d’exploitation populaires basés sur Linux. Ces systèmes d’exploitation basés sur Linux — appelés « distributions » Linux — peuvent être différents d’Ubuntu à première vue, mais
ils partagent des caractéristiques similaires en raison de leurs racines
communes.
Les distributions Linux peuvent être divisées en deux grandes familles :
la famille Debian et de la famille Red Hat. Chaque famille porte le nom
de la distribution sur laquelle les distributions dérivées sont basées. Par
exemple, « Debian » désigne à la fois le nom d’une distribution Linux ainsi que la famille de distributions dérivées de Debian. Ubuntu est une partie
de cette famille. En décrivant les relations entre les différents projets open
source, les développeurs de logiciels utilisent souvent la métaphore des
affluents d’un fleuve. Pour cette raison, vous pouvez entendre dire que
Ubuntu est situé « en aval » de Debian, parce que des modifications à
la famille Debian sont diffusées dans les nouvelles versions d’Ubuntu.
En outre, les améliorations apportées sur Ubuntu se répercutent généralement en « amont » — vers Debian et les membres de sa famille qui
peuvent ainsi en bénéficier. La famille Debian comprend aussi Linux Mint,
Xandros, et CrunchBang Linux. Dans la famille Red Hat on trouve les
distributions Fedora et Mandriva.
La plus importante différence entre les distributions basées sur Debian
et les distributions basées sur Red Hat est le système utilisé par chacune
pour installer et mettre à jour les logiciels. Ces systèmes sont appelés
systèmes de gestion de paquets. Les systèmes de gestion de paquets sont
les outils utilisés par les utilisateurs pour installer, supprimer et gérer les
logiciels installés sur les ordinateurs équipés d’un système d’exploitation
libre comme Ubuntu. Les paquets des logiciels sur Debian sont des fichiers
deb, alors que les paquets des logiciels sur Red Hat sont des fichiers rpm.
Les deux systèmes sont généralement incompatibles. Pour plus d’informations sur la gestion des paquets, consultez le Chapitre 5 : Gestion des
logiciels.
Vous trouverez également des distributions Linux spécialisées pour
certaines tâches. Nous décrirons ensuite ces versions d’Ubuntu et expliqueront les usages pour lesquels chacune a été développée.
Choisir entre Ubuntu et ses dérivés
Tout comme Ubuntu est basé sur Debian, plusieurs distributions sont
basées sur Ubuntu et en découlent. Chacune diffère par les logiciels inclus
dans la distribution. Certaines sont développées pour un usage général,
alors que d’autres sont conçues pour la réalisation d’un ensemble plus
restreint de tâches.
Les interfaces alternatives
Ubuntu fournit une interface utilisateur graphique (gui) basée sur le
bureau open source unity7. Les versions précédentes d’Ubuntu utilisaient
le bureau gnome. Comme nous l’avons expliqué dans le Chapitre 2 : Le
bureau Ubuntu, une « interface utilisateur » est un ensemble d’éléments
logiciels — icônes, couleurs, fenêtres, thèmes et menus — qui déterminent
comment quelqu’un peut interagir avec un ordinateur. Certaines personnes préfèrent utiliser des alternatives à gnome, elles ont ainsi créé des
distributions d’Ubuntu proposant différentes interfaces utilisateur. Cela
inclut :
En apprendre plus
‣ Kubuntu, qui utilise l’interface graphique kde
‣ Lubuntu, qui utilise l’interface graphique lxde
‣ Xubuntu, qui utilise l’interface graphique xfce
De plus, chacune de ces distributions peut contenir des applications par
défaut différentes de celles proposées dans Ubuntu. Par exemple, le lecteur
de musique par défaut dans Ubuntu est Rhythmbox. Dans Lubuntu, le lecteur de musique par défaut est Audacious et, dans Kubuntu, Amarok est
installé par défaut. Assurez-vous de regarder ces différences si vous vous
apprêtez à installer une distribution d’Ubuntu avec un environnement de
bureau alternatif.
Pour plus d’informations sur ce sujet et d’autres distributions dérivées,
voir http://doc.ubuntu-fr.org/variantes.
Distributions conçues pour des tâches spécifiques
D’autres distributions Ubuntu ont été créées pour accomplir des tâches
spécifiques ou être utilisées dans des environnements et contextes spécialisés.
Ubuntu Server Edition
Ubuntu Edition Serveur est un système d’exploitation optimisé pour
effectuer des tâches multi-utilisateurs. Ces tâches peuvent inclure le
partage de fichiers, un site Web, ou l’hébergement de courriel. Si vous
prévoyez d’utiliser un ordinateur pour effectuer ces types de tâches, vous
pouvez utiliser cette distribution serveur spécialisée en conjonction avec
un matériel de serveur. Bien qu’il soit possible de faire fonctionner un
environnement de type serveur en utilisant uniquement la version de
bureau d’Ubuntu, il est préférable d’utiliser l’édition serveur qui est mieux
optimisée pour l’environnement multi-utilisateur.
Ce manuel n’explique pas le processus de fonctionnement d’un serveur Web sécurisé ou comment effectuer d’autres tâches avec l’édition
serveur d’Ubuntu. Pour plus de détails sur l’utilisation de l’édition serveur
d’Ubuntu, reportez-vous au manuel sur http://www.ubuntu.com/business/
server/overview.
Edubuntu
Edubuntu est une variante d’Ubuntu personnalisée pour une utilisation dans les écoles et autres établissements d’enseignement. Edubuntu
contient des logiciels similaires à ceux disponibles dans Ubuntu, mais propose aussi des applications supplémentaires comme un éditeur de texte
collaboratif et des jeux éducatifs.
Pour plus d’informations concernant Edubuntu, visitez le site en Français http://doc.ubuntu-fr.org/edubuntu ou le site en Anglais http://www.
edubuntu.org/.
Ubuntu Studio
La variante d’Ubuntu appelée Ubuntu Studio s’adresse tout particulièrement aux personnes qui utilisent leurs ordinateurs pour créer et éditer
des projets multimédias. Ubuntu Studio dispose d’applications pour aider
les utilisateurs à manipuler des images, composer de la musique et éditer
des vidéos. Alors que les utilisateurs peuvent installer ces applications sur
des ordinateurs exécutant la version classique d’Ubuntu, ces applications
sont disponibles dans Ubuntu Studio immédiatement après l’installation.
129
130 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Si vous désirez en savoir plus sur Ubuntu Studio (ou en obtenir une
copie), visitez le site http://ubuntustudio.org/.
Mythbuntu
Mythbuntu permet aux utilisateurs de transformer leur ordinateur en
centre de divertissement. Mythbuntu aide les utilisateurs à organiser et à
visualiser différents types de contenu multimédia tels que des films, des
émissions de télévision et des podcasts vidéo. Les utilisateurs disposant
d’une carte tv dans leur ordinateur peuvent également utiliser Mythbuntu pour enregistrer des vidéos en direct, ainsi que des émissions de
télévision.
Pour en savoir plus à propos de Mythbuntu, visitez http://www.
mythbuntu.org/.
Trouver de l’aide et de l’assistance supplémentaire
Ce guide ne peut évidemment pas aborder tous les aspects d’Ubuntu
que vous pourriez avoir besoin de connaître un jour. Nous vous encourageons à tirer parti des ressources de l’immense communauté Ubuntu
lorsque vous cherchez des informations complémentaires, voulez régler
des problèmes techniques ou poser des questions sur votre ordinateur.
Il est important de noter qu’Internet regorge de ressources de parties
tierces et de personnes qui publient des informations sur les blogs et les
forums. Bien que ces ressources paraissent souvent très utiles, certaines
peuvent vous induire en erreur ou être obsolètes. Il est toujours préférable de vérifier les informations de sources tierces avant de suivre leurs
conseils. Il est préférable de faire confiance à la documentation officielle
d’Ubuntu pour l’aide sur Ubuntu.
Maintenant, nous allons discuter de quelques-unes des ressources
disponibles pour en savoir plus sur Ubuntu et les autres distributions
Linux.
Discussion en direct
Si vous êtes familier avec « Internet Relay Chat » (irc), vous pouvez utiliser des clients de messagerie instantanée tels que XChat ou
Pidgin pour rejoindre le canal #ubuntu sur irc.freenode.net (le canal
francophone est #ubuntu-fr). Sur ces canaux, des centaines d’utilisateurs bénévoles peuvent répondre à vos questions ou offrir un soutien technique en temps réel. Pour en savoir plus sur l’utilisation de
l’IRC pour demander de l’aide sur Ubuntu, visitez le site https://help.
ubuntu.com/community/InternetRelayChat, ou son équivalent en français
http://doc.ubuntu-fr.org/salons_irc.
Équipes LoCo
La communauté Ubuntu comporte des dizaines de groupes d’utilisateurs locaux appelés « équipes LoCo ». Disséminées dans le monde entier,
ces équipes offrent de l’aide et des conseils, répondent aux questions et
promeuvent Ubuntu dans leur entourage en organisant régulièrement
des manifestations. Pour situer et contacter l’équipe LoCo au plus près de
chez vous, consultez http://loco.ubuntu.com/.
En apprendre plus
Livres et magazines
De nombreux livres ont été écrits sur Ubuntu, et les magazines professionnels diffusent souvent des nouvelles ou des informations au sujet
d’Ubuntu. Vous trouverez souvent ces publications près de chez vous,
dans votre librairie ou votre kiosque à journaux. En outre, ces publications
imprimées sont également disponibles à l’achat en téléchargement depuis
la Logithèque Ubuntu. Pour trouver ces ressources, lancez la Logithèque,
puis cliquez sur « Livres & Magazines » dans le panneau de gauche.
Documentation officielle d’Ubuntu
L’équipe de documentation d’Ubuntu maintient un guide officiel conçu
pour aider les utilisateurs débutants et expérimentés qui souhaitent en
savoir plus sur Ubuntu. La communauté Ubuntu approuve ces documents,
qui sont un premier point de référence fiable pour les utilisateurs recherchant de l’aide en ligne. Vous pouvez accéder à ces ressources sur
http://guide.ubuntu-fr.org. Pour accéder au guide intégré dans Ubuntu,
tapez help dans le tableau de bord.
Les forums Ubuntu
Les forums Ubuntu sont les forums officiels de la communauté Ubuntu.
Des millions d’utilisateurs d’Ubuntu les utilisent chaque jour pour demander de l’aide et du soutien aux autres. Vous pouvez créer un compte
sur le forum Ubuntu en quelques minutes. Pour créer un compte et en
savoir plus sur Ubuntu grâce aux membres de la communauté, visitez
http://forum.ubuntu-fr.org.
Réponses Launchpad
Launchpad, un dépôt de code open source et une communauté d’utilisateurs, fournit un service de questions et réponses qui permet à quiconque de poser des questions sur n’importe quel sujet lié à Ubuntu. L’ouverture d’un compte Launchpad prend quelques secondes. Vous pouvez
poser une question en visitant Launchpad sur https://answers.launchpad.
net/ubuntu (en anglais).
Ask Ubuntu
Ask Ubuntu est un site Web gratuit et collectif en anglais destiné
aux utilisateurs et aux développeurs d’Ubuntu. Comme sur les forums
d’Ubuntu, les utilisateurs peuvent poser des questions auxquelles d’autres
membres de la communauté Ubuntu peuvent répondre. Mais Ask Ubuntu
permet également aux visiteurs d’évaluer les réponses fournies par les utilisateurs, de sorte que les réponses les plus utiles ou pratiques seront rendues plus visibles sur le site. Ask Ubuntu fait partie des sites Web du Stack
Exchange Network, c’est l’un des meilleurs sites d’aide Ubuntu disponibles gratuitement. Pour commencer, visitez http://www.askubuntu.com.
Moteurs de recherche
Ubuntu étant un système d’exploitation open source populaire, de
nombreux utilisateurs ont écrit sur Internet à son sujet. Par conséquent,
l’utilisation des moteurs de recherche pour trouver les réponses à vos
questions à propos d’Ubuntu est souvent un moyen efficace d’obtenir de
l’aide. Lors de l’utilisation des moteurs de recherche pour répondre aux
131
132 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
questions sur Ubuntu, rendez vos requêtes aussi précises que possible. En
d’autres termes, une recherche avec « interface Unity » vous donnera des
résultats moins utiles que ceux associés à la requête « comment utiliser
l’interface Unity d’Ubuntu » ou « comment personnaliser l’interface Unity
d’Ubuntu ».
Soutien de la communauté
Si vous avez épuisé toutes ces ressources et n’avez pas encore trouvé
de réponse à vos questions, sollicitez l’aide de la communauté à l’adresse
http://www.ubuntu.com/support/community.
La communauté Ubuntu
Ubuntu est le produit phare créé par une communauté mondiale d’utilisateurs passionnés qui veulent aider les autres à adopter, à utiliser, à
comprendre et même à modifier ou améliorer Ubuntu. En choisissant
d’installer et d’exécuter Ubuntu, vous êtes devenu un membre de cette
communauté. En progressant dans votre connaissance d’Ubuntu, vous
pouvez collaborer avec d’autres pour promouvoir Ubuntu auprès de nouveaux utilisateurs, pour partager des conseils ou pour répondre aux questions d’autres utilisateurs. Dans cette section, nous allons discuter de
quelques projets communautaires qui peuvent vous mettre en contact
avec d’autres utilisateurs d’Ubuntu.
Le magazine Full Circle
Le magazine Full Circle est « le magazine indépendant pour la communauté Ubuntu/Linux ». Publié chaque mois, le magazine Full Circle
contient des tests de nouveaux logiciels (y compris les jeux) pour Ubuntu,
des didacticiels pas-à-pas concernant les projets que vous pouvez entreprendre avec Ubuntu, des éditoriaux discutant des questions importantes
dans la communauté Ubuntu, des conseils d’autres utilisateurs. Full Circle
Magazine est publié dans de nombreux formats différents et est toujours
gratuit. Vous pouvez télécharger les numéros du magazine Full Circle
francophone depuis http://www.fullcirclemag.fr (L’édition en anglais est
disponible sur le site officiel http://fullcirclemagazine.org/).
Le Podcast Ubuntu UK
Produite par les membres de l’équipe Ubuntu UK LoCo, cette émission audio en ligne bimensuelle (« baladodiffusion » ou « podcast »)
propose des discussions animées à propos d’Ubuntu, et inclut souvent des entretiens avec des membres de la communauté Ubuntu qui
travaillent pour améliorer Ubuntu. Les épisodes sont disponibles sur
http://podcast.ubuntu-uk.org/ (en Anglais).
OMG ! Ubuntu !
OMG ! Ubuntu ! est un blog dédié à l’information de la communauté
Ubuntu à propos des dernières nouvelles, des événements, des annonces
et dernières mises à jour d’Ubuntu, le tout avec diligence et ponctualité.
Il permet aussi aux utilisateurs d’Ubuntu d’échanger sur les différents
moyens de promouvoir l’adoption d’Ubuntu. Vous pouvez lire ce blog ou
bien vous y abonner en vous enregistrant ici http://www.omgubuntu.co.
uk/.
En apprendre plus
Contribuer
Contribuer à Ubuntu
Comme nous l’avons mentionné plus tôt dans ce chapitre, Ubuntu est
un système d’exploitation maintenu par une communauté. Vous pouvez
aider à améliorer Ubuntu de plusieurs manières. La communauté se compose de milliers d’individus et d’équipes. Si vous souhaitez contribuer à
Ubuntu, veuillez visiter http://www.ubuntu-fr.org/contribuer-ubuntu-fr
(en Français) ou https://wiki.ubuntu.com/ContributeToUbuntu (en Anglais).
Vous pouvez également participer à la communauté Ubuntu en contribuant à ce manuel. Vous pouvez choisir d’écrire un nouveau contenu,
de modifier ses chapitres afin qu’ils soient plus faciles à comprendre et à
utiliser pour les nouveaux utilisateurs d’Ubuntu, ou le traduire dans votre
propre langue. Ou peut-être que prendre des captures d’écran est votre
passion ! Peu importe votre talent ou votre capacité, si vous avez une passion pour contribuer à la communauté Ubuntu de manière significative, le
projet du Manuel Ubuntu vous invite à bras ouverts ! Pour contribuer au
projet du Manuel Ubuntu, visitez http://ubuntu-manual.org/getinvolved
(en Anglais).
133
A Licence
Premiers pas avec Ubuntu 14.04 est sous licence Creative Commons
Paternité - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé (CC
BY-SA 3.0).
Vous êtes libre:
de partager de copier, distribuer et transmettre ce travail
de remixer de modifier cette œuvre
Sous les conditions suivantes:
Attribution Vous devez citer le travail tel qu’indiqué par l’auteur ou le
concédant (mais pas d’une manière qui suggérerait qu’ils vous soutiennent ou approuvent votre utilisation de l’œuvre)
Share Alike Si vous modifiez, transformez ou adaptez ce guide, vous
devrez distribuer le travail final sous une licence identique ou similaire
à celle-ci.
En raison de la diversité des lois selon les pays où ce manuel peut
être distribué, nous ne sommes pas en mesure d’inclure une licence
entièrement traduite pour le moment. Vous pouvez toutefois lire la licence complète en ligne sur http://creativecommons.org/licenses/bysa/3.0/legalcode.
Creative Commons Attribution–ShareAlike 3.0 Legal Code
the work (as defined below) is provided under the terms of
this creative commons public license (“ccpl” or “license”). the
work is protected by copyright and/or other applicable law. any
use of the work other than as authorized under this license or
copyright law is prohibited.
by exercising any rights to the work provided here, you accept
and agree to be bound by the terms of this license. to the extent
this license may be considered to be a contract, the licensor
grants you the rights contained here in consideration of your
acceptance of such terms and conditions.
1. Definitions
(a) “Adaptation” means a work based upon the Work, or upon the
Work and other pre-existing works, such as a translation, adaptation, derivative work, arrangement of music or other alterations
of a literary or artistic work, or phonogram or performance and
includes cinematographic adaptations or any other form in which
the Work may be recast, transformed, or adapted including in any
form recognizably derived from the original, except that a work that
constitutes a Collection will not be considered an Adaptation for the
purpose of this License. For the avoidance of doubt, where the Work
is a musical work, performance or phonogram, the synchronization
of the Work in timed-relation with a moving image (“synching”) will
be considered an Adaptation for the purpose of this License.
(b) “Collection” means a collection of literary or artistic works, such
as encyclopedias and anthologies, or performances, phonograms
136 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
(c)
(d)
(e)
(f)
(g)
(h)
(i)
or broadcasts, or other works or subject matter other than works
listed in Section 1(f) below, which, by reason of the selection and
arrangement of their contents, constitute intellectual creations,
in which the Work is included in its entirety in unmodified form
along with one or more other contributions, each constituting
separate and independent works in themselves, which together
are assembled into a collective whole. A work that constitutes a
Collection will not be considered an Adaptation (as defined below)
for the purposes of this License.
“Creative Commons Compatible License” means a license that is
listed at http://creativecommons.org/compatiblelicenses that has
been approved by Creative Commons as being essentially equivalent to this License, including, at a minimum, because that license:
(i) contains terms that have the same purpose, meaning and effect
as the License Elements of this License; and, (ii) explicitly permits
the relicensing of adaptations of works made available under that license under this License or a Creative Commons jurisdiction license
with the same License Elements as this License.
“Distribute” means to make available to the public the original and
copies of the Work or Adaptation, as appropriate, through sale or
other transfer of ownership.
“License Elements” means the following high-level license attributes
as selected by Licensor and indicated in the title of this License:
Attribution, ShareAlike.
“Licensor” means the individual, individuals, entity or entities that
offer(s) the Work under the terms of this License.
“Original Author” means, in the case of a literary or artistic work,
the individual, individuals, entity or entities who created the Work
or if no individual or entity can be identified, the publisher; and in
addition (i) in the case of a performance the actors, singers, musicians, dancers, and other persons who act, sing, deliver, declaim,
play in, interpret or otherwise perform literary or artistic works or
expressions of folklore; (ii) in the case of a phonogram the producer
being the person or legal entity who first fixes the sounds of a performance or other sounds; and, (iii) in the case of broadcasts, the
organization that transmits the broadcast.
“Work” means the literary and/or artistic work offered under the
terms of this License including without limitation any production
in the literary, scientific and artistic domain, whatever may be the
mode or form of its expression including digital form, such as a
book, pamphlet and other writing; a lecture, address, sermon or
other work of the same nature; a dramatic or dramatico-musical
work; a choreographic work or entertainment in dumb show; a
musical composition with or without words; a cinematographic
work to which are assimilated works expressed by a process analogous to cinematography; a work of drawing, painting, architecture,
sculpture, engraving or lithography; a photographic work to which
are assimilated works expressed by a process analogous to photography; a work of applied art; an illustration, map, plan, sketch
or three-dimensional work relative to geography, topography, architecture or science; a performance; a broadcast; a phonogram; a
compilation of data to the extent it is protected as a copyrightable
work; or a work performed by a variety or circus performer to the
extent it is not otherwise considered a literary or artistic work.
“You” means an individual or entity exercising rights under this
License who has not previously violated the terms of this License
Licence 137
with respect to the Work, or who has received express permission
from the Licensor to exercise rights under this License despite a
previous violation.
(j) “Publicly Perform” means to perform public recitations of the Work
and to communicate to the public those public recitations, by any
means or process, including by wire or wireless means or public
digital performances; to make available to the public Works in such
a way that members of the public may access these Works from a
place and at a place individually chosen by them; to perform the
Work to the public by any means or process and the communication
to the public of the performances of the Work, including by public
digital performance; to broadcast and rebroadcast the Work by any
means including signs, sounds or images.
(k) “Reproduce” means to make copies of the Work by any means
including without limitation by sound or visual recordings and the
right of fixation and reproducing fixations of the Work, including
storage of a protected performance or phonogram in digital form or
other electronic medium.
2. Fair Dealing Rights. Nothing in this License is intended to reduce,
limit, or restrict any uses free from copyright or rights arising from
limitations or exceptions that are provided for in connection with the
copyright protection under copyright law or other applicable laws.
3. License Grant. Subject to the terms and conditions of this License,
Licensor hereby grants You a worldwide, royalty-free, non-exclusive,
perpetual (for the duration of the applicable copyright) license to
exercise the rights in the Work as stated below:
(a) to Reproduce the Work, to incorporate the Work into one or more
Collections, and to Reproduce the Work as incorporated in the
Collections;
(b) to create and Reproduce Adaptations provided that any such Adaptation, including any translation in any medium, takes reasonable
steps to clearly label, demarcate or otherwise identify that changes
were made to the original Work. For example, a translation could
be marked “The original work was translated from English to Spanish,” or a modification could indicate “The original work has been
modified.”;
(c) to Distribute and Publicly Perform the Work including as incorporated in Collections; and,
(d) to Distribute and Publicly Perform Adaptations.
(e) For the avoidance of doubt:
i. Non-waivable Compulsory License Schemes. In those jurisdictions in which the right to collect royalties through any statutory
or compulsory licensing scheme cannot be waived, the Licensor reserves the exclusive right to collect such royalties for any
exercise by You of the rights granted under this License;
ii. Waivable Compulsory License Schemes. In those jurisdictions
in which the right to collect royalties through any statutory or
compulsory licensing scheme can be waived, the Licensor waives
the exclusive right to collect such royalties for any exercise by
You of the rights granted under this License; and,
iii. Voluntary License Schemes. The Licensor waives the right to
collect royalties, whether individually or, in the event that the
Licensor is a member of a collecting society that administers
voluntary licensing schemes, via that society, from any exercise
by You of the rights granted under this License.
138 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
The above rights may be exercised in all media and formats whether
now known or hereafter devised. The above rights include the right
to make such modifications as are technically necessary to exercise
the rights in other media and formats. Subject to Section 8(f), all
rights not expressly granted by Licensor are hereby reserved.
4. Restrictions. The license granted in Section 3 above is expressly made
subject to and limited by the following restrictions:
(a) You may Distribute or Publicly Perform the Work only under the
terms of this License. You must include a copy of, or the Uniform
Resource Identifier (URI) for, this License with every copy of the
Work You Distribute or Publicly Perform. You may not offer or impose any terms on the Work that restrict the terms of this License or
the ability of the recipient of the Work to exercise the rights granted
to that recipient under the terms of the License. You may not sublicense the Work. You must keep intact all notices that refer to this
License and to the disclaimer of warranties with every copy of the
Work You Distribute or Publicly Perform. When You Distribute
or Publicly Perform the Work, You may not impose any effective
technological measures on the Work that restrict the ability of a
recipient of the Work from You to exercise the rights granted to that
recipient under the terms of the License. This Section 4(a) applies to
the Work as incorporated in a Collection, but this does not require
the Collection apart from the Work itself to be made subject to the
terms of this License. If You create a Collection, upon notice from
any Licensor You must, to the extent practicable, remove from the
Collection any credit as required by Section 4(c), as requested. If You
create an Adaptation, upon notice from any Licensor You must, to
the extent practicable, remove from the Adaptation any credit as
required by Section 4(c), as requested.
(b) You may Distribute or Publicly Perform an Adaptation only under
the terms of: (i) this License; (ii) a later version of this License with
the same License Elements as this License; (iii) a Creative Commons
jurisdiction license (either this or a later license version) that contains the same License Elements as this License (e.g., AttributionShareAlike 3.0 US)); (iv) a Creative Commons Compatible License. If
you license the Adaptation under one of the licenses mentioned in
(iv), you must comply with the terms of that license. If you license
the Adaptation under the terms of any of the licenses mentioned
in (i), (ii) or (iii) (the “Applicable License”), you must comply with
the terms of the Applicable License generally and the following
provisions: (I) You must include a copy of, or the URI for, the Applicable License with every copy of each Adaptation You Distribute
or Publicly Perform; (II) You may not offer or impose any terms on
the Adaptation that restrict the terms of the Applicable License or
the ability of the recipient of the Adaptation to exercise the rights
granted to that recipient under the terms of the Applicable License;
(III) You must keep intact all notices that refer to the Applicable
License and to the disclaimer of warranties with every copy of the
Work as included in the Adaptation You Distribute or Publicly Perform; (IV) when You Distribute or Publicly Perform the Adaptation,
You may not impose any effective technological measures on the
Adaptation that restrict the ability of a recipient of the Adaptation
from You to exercise the rights granted to that recipient under the
terms of the Applicable License. This Section 4(b) applies to the
Adaptation as incorporated in a Collection, but this does not require
Licence 139
the Collection apart from the Adaptation itself to be made subject to
the terms of the Applicable License.
(c) If You Distribute, or Publicly Perform the Work or any Adaptations
or Collections, You must, unless a request has been made pursuant
to Section 4(a), keep intact all copyright notices for the Work and
provide, reasonable to the medium or means You are utilizing: (i)
the name of the Original Author (or pseudonym, if applicable) if
supplied, and/or if the Original Author and/or Licensor designate
another party or parties (e.g., a sponsor institute, publishing entity, journal) for attribution (“Attribution Parties”) in Licensor’s
copyright notice, terms of service or by other reasonable means,
the name of such party or parties; (ii) the title of the Work if supplied; (iii) to the extent reasonably practicable, the URI, if any, that
Licensor specifies to be associated with the Work, unless such URI
does not refer to the copyright notice or licensing information for
the Work; and (iv) , consistent with Ssection 3(b), in the case of an
Adaptation, a credit identifying the use of the Work in the Adaptation (e.g., “French translation of the Work by Original Author,” or
“Screenplay based on original Work by Original Author”). The credit
required by this Section 4(c) may be implemented in any reasonable manner; provided, however, that in the case of a Adaptation
or Collection, at a minimum such credit will appear, if a credit for
all contributing authors of the Adaptation or Collection appears,
then as part of these credits and in a manner at least as prominent
as the credits for the other contributing authors. For the avoidance of doubt, You may only use the credit required by this Section
for the purpose of attribution in the manner set out above and, by
exercising Your rights under this License, You may not implicitly
or explicitly assert or imply any connection with, sponsorship or
endorsement by the Original Author, Licensor and/or Attribution
Parties, as appropriate, of You or Your use of the Work, without the
separate, express prior written permission of the Original Author,
Licensor and/or Attribution Parties.
(d) Except as otherwise agreed in writing by the Licensor or as may
be otherwise permitted by applicable law, if You Reproduce, Distribute or Publicly Perform the Work either by itself or as part of
any Adaptations or Collections, You must not distort, mutilate, modify or take other derogatory action in relation to the Work which
would be prejudicial to the Original Author’s honor or reputation.
Licensor agrees that in those jurisdictions (e.g. Japan), in which any
exercise of the right granted in Section 3(b) of this License (the right
to make Adaptations) would be deemed to be a distortion, mutilation, modification or other derogatory action prejudicial to the
Original Author’s honor and reputation, the Licensor will waive
or not assert, as appropriate, this Section, to the fullest extent permitted by the applicable national law, to enable You to reasonably
exercise Your right under Section 3(b) of this License (right to make
Adaptations) but not otherwise.
5. Representations, Warranties and Disclaimer
unless otherwise mutually agreed to by the parties in writing,
licensor offers the work as-is and makes no representations
or warranties of any kind concerning the work, express, implied, statutory or otherwise, including, without limitation,
warranties of title, merchantibility, fitness for a particular purpose, noninfringement, or the absence of latent or
140 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
other defects, accuracy, or the presence of absence of errors,
whether or not discoverable. some jurisdictions do not allow
the exclusion of implied warranties, so such exclusion may not
apply to you.
6. Limitation on Liability. except to the extent reqired by applicable law, in no event will licensor be liable to you on any legal
theory for any special, incidental, conseqential, punitive or
exemplary damages arising out of this license or the use of the
work, even if licensor has been advised of the possibility of
such damages.
7. Termination
(a) This License and the rights granted hereunder will terminate automatically upon any breach by You of the terms of this License.
Individuals or entities who have received Adaptations or Collections
from You under this License, however, will not have their licenses
terminated provided such individuals or entities remain in full compliance with those licenses. Sections 1, 2, 5, 6, 7, and 8 will survive
any termination of this License.
(b) Subject to the above terms and conditions, the license granted here
is perpetual (for the duration of the applicable copyright in the
Work). Notwithstanding the above, Licensor reserves the right to
release the Work under different license terms or to stop distributing the Work at any time; provided, however that any such election
will not serve to withdraw this License (or any other license that
has been, or is required to be, granted under the terms of this License), and this License will continue in full force and effect unless
terminated as stated above.
8. Miscellaneous
(a) Each time You Distribute or Publicly Perform the Work or a Collection, the Licensor offers to the recipient a license to the Work on the
same terms and conditions as the license granted to You under this
License.
(b) Each time You Distribute or Publicly Perform an Adaptation, Licensor offers to the recipient a license to the original Work on the
same terms and conditions as the license granted to You under this
License.
(c) If any provision of this License is invalid or unenforceable under
applicable law, it shall not affect the validity or enforceability of the
remainder of the terms of this License, and without further action
by the parties to this agreement, such provision shall be reformed
to the minimum extent necessary to make such provision valid and
enforceable.
(d) No term or provision of this License shall be deemed waived and
no breach consented to unless such waiver or consent shall be in
writing and signed by the party to be charged with such waiver or
consent.
(e) This License constitutes the entire agreement between the parties
with respect to the Work licensed here. There are no understandings, agreements or representations with respect to the Work not
specified here. Licensor shall not be bound by any additional provisions that may appear in any communication from You. This License
may not be modified without the mutual written agreement of the
Licensor and You.
(f) The rights granted under, and the subject matter referenced, in this
License were drafted utilizing the terminology of the Berne Conven-
Licence 141
tion for the Protection of Literary and Artistic Works (as amended
on September 28, 1979), the Rome Convention of 1961, the WIPO
Copyright Treaty of 1996, the WIPO Performances and Phonograms
Treaty of 1996 and the Universal Copyright Convention (as revised
on July 24, 1971). These rights and subject matter take effect in the
relevant jurisdiction in which the License terms are sought to be
enforced according to the corresponding provisions of the implementation of those treaty provisions in the applicable national law.
If the standard suite of rights granted under applicable copyright
law includes additional rights not granted under this License, such
additional rights are deemed to be included in the License; this
License is not intended to restrict the license of any rights under
applicable law.
Creative Commons Notice
Creative Commons is not a party to this License, and makes no warranty whatsoever in connection with the Work. Creative Commons will
not be liable to You or any party on any legal theory for any damages
whatsoever, including without limitation any general, special, incidental
or consequential damages arising in connection to this license. Notwithstanding the foregoing two (2) sentences, if Creative Commons has expressly identified itself as the Licensor hereunder, it shall have all rights
and obligations of Licensor.
Except for the limited purpose of indicating to the public that the
Work is licensed under the CCPL, Creative Commons does not authorize
the use by either party of the trademark “Creative Commons” or any
related trademark or logo of Creative Commons without the prior written
consent of Creative Commons. Any permitted use will be in compliance
with Creative Commons’ then-current trademark usage guidelines, as
may be published on its website or otherwise made available upon request
from time to time. For the avoidance of doubt, this trademark restriction
does not form part of the License.
Creative Commons may be contacted at http://creativecommons.org/.
Glossaire
applet Un petit programme qui fonctionne dans la barre supérieure. Les
applets fournissent des fonctionnalités utiles, comme le lancement d’un
programme, l’affichage de l’heure ou l’accès au menu principal d’une
application.
barre supérieure La barre supérieure est une zone particulière située
dans le bord supérieur de l’écran. Elle donne accès aux applets relatifs
aux fonctionnalités habituelles telles que les programmes en cours
d’exécution, l’affichage de l’heure ou l’accès au menu principal.
Canonical Canonical, support financier d’Ubuntu, fournit un support
technique pour le cœur du système Ubuntu. La société emploie plus de
500 personnes à travers le monde qui s’assurent de la stabilité du cœur
du système d’exploitation. Elles vérifient également le travail effectué
par tous les contributeurs bénévoles. Pour en savoir plus à propos de
Canonical : http://www.canonical.com.
chiffrement Le chiffrement est une mesure de sécurité qui empêche les
autres d’accéder à vos fichiers et/ou disques durs et d’en voir le contenu. Les fichiers doivent d’abord être déchiffrés avec votre mot de passe.
cli cli ou interface en ligne de commande est une autre dénomination du
terminal.
connexion commutée Une connexion commutée utilise un modem pour
vous connecter à votre fai via la ligne téléphonique.
connexion filaire Une connexion filaire relie votre ordinateur physiquement à un routeur ou un port Ethernet avec un câble, c’est la méthode
classique pour se connecter à Internet et un réseau local pour les ordinateurs de bureau.
connexion sans fil Une connexion sans fil utilise un signal sans fil pour
communiquer avec un routeur, un point d’accès ou un ordinateur.
dhcp dhcp est l’acronyme pour Dynamic Host Configuration Protocol
(Protocole de configuration dynamique de l’hôte) ; ce protocole est utilisé par un serveur dhcp pour assigner automatiquement une adresse
ip sur un réseau.
distribution Une distribution est un ensemble de logiciels pré-compilés,
configurés et prêts à être installés. Ubuntu, par exemple, est une distribution.
dual-boot Le dual-boot est un processus permettant de sélectionner un
système parmi deux systèmes d’exploitation installés en même temps
sur un ordinateur, depuis le menu de démarrage. Une fois sélectionné,
votre ordinateur démarrera sur le système que vous avez sélectionné
au menu de démarrage. Le terme dual-boot est également utilisé de
manière générique, et peut référer au démarrage sur plus de deux
systèmes d’exploitation.
environnement de bureau Un terme générique pour décrire une interface
pour que les humains puissent interagir avec les ordinateurs. Il existe
de nombreux environnements de bureau tels que Unity, gnome, kde,
xfce et lxde, pour n’en citer que quelques uns.
144 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
fai fai est l’acronyme de Fournisseur d’Accès Internet ; un fai est une
société qui met à votre disposition une connexion Internet.
gnome gnome est un environnement de bureau populaire qui était auparavant l’environnement de bureau par défaut utilisé dans Ubuntu.
gui gui (Interface Utilisateur Graphique) désigne un type d’interface
permettant à l’utilisateur d’interagir avec l’ordinateur à l’aide de graphismes et d’images au lieu de texte uniquement.
interpréteur de commande Le terminal ouvre l’accès à l’interpréteur de
commande ; lorsque vous saisissez une commande dans le terminal et
appuyez sur Entrée, l’interpréteur de commande la prend en charge et
effectue l’action appropriée.
invite Dans un terminal, l’invite est le message que l’ordinateur affiche
pour vous montrer qu’il attend une saisie. Elle contient des informations utiles concernant votre ordinateur et elle peut être personnalisée,
aussi bien par des couleurs différentes que par l’affichage de l’heure,
de la date et du répertoire courant ou toute autre information qui vous
semble utile.
Live dvd Un Live dvd vous permet d’essayer un système d’exploitation
avant de l’installer réellement ; c’est utile pour tester votre matériel,
diagnostiquer des problèmes ou restaurer votre système.
Logithèque La logithèque permet de gérer facilement l’installation et la
suppression de logiciels ainsi que les logiciels installés via les Archives
de Paquets Personnels (PPA).
lts lts signifie « support à long terme » (long-term support) et qualifie
une version d’Ubuntu qui est officiellement supportée pendant une
durée plus longue que les versions normales.
maximiser Lorsque vous agrandissez la fenêtre d’une application dans
Ubuntu, elle recouvre alors tout le bureau, à l’exception du lanceur et
de la barre supérieure.
minimiser Quand vous minimisez une application ouverte, la fenêtre ne
sera plus affichée. Si vous cliquez sur l’icône du lanceur d’une application minimisée, elle sera alors restaurée à son état normal et vous
permettra d’interagir avec elle.
paquet Les paquets contiennent des logiciels dans un format prêt à installer. La plupart du temps vous utiliserez la Logithèque au lieu d’installer
les paquets à la main. Les paquets ont l’extension .deb dans Ubuntu.
paramètre Les paramètres sont des commutateurs spéciaux, qui, utilisés en association avec des commandes de terminal, en modifient le
comportement et en démultiplient l’utilité.
point d’accès Un périphérique permettant une connexion sans fil à un
réseau local, via Wi-Fi, Bluetooth, etc.
port Ethernet Un port Ethernet est un port sur lequel on branche le câble
Ethernet si on utilise une connexion filaire.
ppa Un ppa (personal package archive) est un dépôt logiciel personnalisé
qui contient typiquement des paquets qui sont plus récents ou qui
n’existent pas dans les dépôts Ubuntu de base.
propriétaire Un logiciel propriétaire est un logiciel créé par des sociétés
qui ne publient pas leur code source sous licence libre.
routeur Un routeur est un ordinateur dont la conception logicielle et
Glossaire
matérielle particulière permet de router l’information provenant d’Internet sur un réseau. Il est parfois aussi appelé passerelle.
serveur Un serveur est un ordinateur qui fonctionne avec un système
d’exploitation spécialisé et qui fournit des services aux ordinateurs qui
s’y connectent et qui lui en font la demande.
sortie La sortie d’une commande est constituée de tout texte affiché lors
de son exécution, par exemple si vous tapez pwd dans un terminal et
appuyez sur Entrée, le répertoire affiché sur la ligne suivante est la
sortie.
terminal Le terminal est l’interface texte d’Ubuntu. C’est une manière de
contrôler le système d’exploitation uniquement via des commandes
saisies au clavier. L’autre méthode est d’utiliser un gui tel que Unity.
USB USB (Universal Serial Bus) est une spécification d’interface standard
pour connecter les périphériques matériels aux ordinateurs. Parmi les
périphériques USB, on trouve par exemple des disques durs externes,
des scanners et des imprimantes.
zone de notification La zone de notification est un applet de la barre supérieure qui fournit toutes sortes d’informations telles que le contrôle du
volume sonore, le morceau en cours de lecture dans Rhythmbox, l’état
de votre connexion Internet et de vos courriels.
145
Remerciements
Ce manuel n’aurait pas été possible sans les efforts et les contributions
des personnes suivantes :
Chefs d’équipe
Kevin Godby — Chef TEXnicien
Hannie Dumoleyn — Coordinateur de rédacteurs & responsable de la traduction
Sylvie Gallet — Captures d’écran
Auteurs
Thomas Corwin
Sayantan Das
Patrick Dickey
Mehmet Atif Ergun
Mehmet Kani
Sam Klein
Eric Ponvelle
Hannie Dumoleyn
Mehmet Atif Ergun
Sylvie Gallet
Kevin Godby
Mehmet Kani
Andrew Montag
David Pires
Scott Stainton
Rédacteurs & relecteurs
Mario Burgos
Edmond Condillac
Thomas Corwin
Sayantan Das
Captures d’écran
Mehmet Atif Ergun
Sylvie Gallet
Concepteurs
Thorsten Wilms
Développeurs
Adnane Belmadiaf
Kevin Godby
Rédacteurs de la traduction
Fran Diéguez (Galicien)
Hannie Dumoleyn (Néerlandais)
Sylvie Gallet (Français)
Aleksey Kabanov (Russe)
Xuacu Saturio (Asturien)
Daniel Schury (Allemand)
Susah Sebut (Malais)
Jose Luis Tirado (Espagnol)
Chris Woollard (Anglais britannique)
John Xygonakis (Grec)
Andrej Znidarsic (Slovène)
Enrico Rosina
Geode
Ghislain Antony Vaillant
Guillaume F
Gérard Duteil
Ir0nsh007er
Jacques DAFFLON
Jean Marc
Kevin Godby
Loic Treyvaud
Marie-Claude Fleury
Moez Bouhlel
Nizar Kerkeni
Paquelier Alain
Traducteurs
Adnane Belmadiaf
Alex THIERRY
Alexandre Franke
Alexandre Touret
Anne
ButterflyOfFire
Emmanuel Sunyer
148 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Pascal Maugendre
Pierre Dinh-van
Pierre Slamich
Roms
Stanislas Michalak
Sylvie Gallet
Séverin Lemaignan
Tubuntu
Urien Desterres
Vilsafur
Vincent Sarrazy
YannUbuntu
YoBoY
gisele perreault
hoffman
jean-bernard marcon
manu
simon
Anciens contributeurs
Bryan Behrenshausen (Auteur)
Senthil Velan Bhooplan (Auteur)
John Cave (Auteur)
Jim Connett (Auteur/Rédacteur/Coordinateur)
Che Dean (Auteur)
Rick Fosburgh (Rédacteur en chef)
Herat Gandhi Amrish (Auteur)
Benjamin Humphrey (Fondateur du projet)
Will Kromer (Auteur)
Paddy Landau (Auteur/Rédacteur)
Simon Lewis (Auteur)
Ryan Macnish (Auteur)
Mez Pahlan (Auteur)
Vibhav Pant (Rédacteur)
Brian Peredo (Auteur)
Joel Pickett (Auteur)
Tony Pursell (Auteur/Rédacteur)
Kev Quirk (Auteur)
Kartik Sulakhe (Auteur)
Tom Swartz (Auteur)
David Wales (Auteur)
Chris Woollard (Rédacteur)
Index
32 bits contre 64 bits, 11–12
Accessibilité
lecteur d’écran, 36
accessibilité, 35
affichage
ajouter un affichage secondaire,
84–85
changer la résolution, 84
dépannage, 124
aide
affichage tête haute (hud), 38
aide générale, 37
Ask Ubuntu, 131
discussion en direct, 130
documentation, 131
en ligne, 37
forums, 131
Launchpad Answers, 131
Magazine Full Circle, 132
appareil photo, importer des photos, 68
Apple, voir MacBook
application de présentation, 81
applications
ajout et suppression, 23
lancement, 23
présentation, voir LibreOffice
recherche, 25
tableur, voir LibreOffice
traitement de texte, voir LibreOffice
audio, voir son et musique
audio, écoute, voir Rhythmbox
baladodiffusion, 75
Bluetooth, 90–91
bureau
arrière-plan, 22
barre de menus, 22
partage, 66
personnalisation, 33
apparence, 33
arrière-plan, 34
thème, 34
Canonical, 6
cd et dvd
codecs, 71
copier, 79
effacer, 78
extraction, 74
gravure, 77–80
lecture, 72, 74
chiffrement, voir sécurité
clavier, 89
codecs
audio, 76
vidéo, 71
configuration système requise, 11
courriel, voir Thunderbird
Debian, voir Linux
déconnexion, 36
démarrage, voir amorçage
dépanner, 121
démontage de périphériques, 108
dérivées, 128
diaporama, voir LibreOffice
disque, voir cd et dvd
Distributions Linux, 128
dossier personnel, 29
DRM, 71
dual-boot, 15
dvd et cd, voir cd et dvd
écran, voir affichage
Edubuntu, 129
EeePC
dépannage, 126
effets sonores, 87
Empathy, 63–67
ajouter des comptes, 63
configuration, 63
discussion, 65
partage de bureau, 66
espaces de travail, 26
extinction, 36
fenêtres, 26
changer de, 27
déplacer, 27
déplacer vers, 28
fermer, 27
forcer au premier plan, 28
minimiser, 27
redimensionner, 27
restaurer, 27
Fichiers, 29
fenêtre, 29
fenêtres multiples, 32
onglets multiples, 32
ouverture de fichiers, 31
fichiers
parcourir, 28
récupération, 123
fichiers et dossiers
afficher les cachés, 31
copier, 31
créer, 31
déplacer, 31
recherche, 33
Firefox, 48–58
FireWire, voir ieee 1394
gestes, 90
Gestionnaire de réseau, 41
groupes, voir aussi utilisateurs
ajout, 112
fichiers et dossiers, 112
gestion, 112
modification, 112
suppression, 112
ieee 1394, 90
imprimante, 85–86
ajouter via le réseau, 85
ajouter via usb, 85
interfaces alternatives, 128–129
Internet
connexion, 41–48
navigation, 48–58
sans fil, 44
La barre de lanceurs, 23
Lanceur
lancement d’applications, 23
Lecteur vidéo, 71
LibreOffice, 80–81
ligne de commande, voir terminal
Linux, 6–7
Live dvd, voir Live dvd Ubuntu
Live dvd Ubuntu, 12–13
logiciels
ajout de dépôts, 100–101
courriel, 39
dépôts, 98
gestion, 98
historique d’installation, 97
installation, 95–96
installation manuelle, 101–102
lecteur de pdf, 39
lecteurs de films, 40
lecteurs de musique, 40
lecteurs de podcasts, 40
lecteurs multimédia, 40
lecteurs vidéo, 40
navigateur web, 39
présentation, 39
recherche d’applications, 95
recommandations, 97
serveurs, 99–100
suites bureautiques, 39
suppression, 96–97
tableur, 39
traitement de texte, 39
logiciels open source, 127
150 Premiers pas avec Ubuntu 14.04
Logithèque, 94
Mac os x, voir MacBook
MacBook
dépannage, 125
matériel
dépannage, 126
messagerie instantanée, voir Empathy
mise en veille de l’ordinateur, 36
mises à jour
à propos, 102–103
automatique, 103
mises à niveau, 103
moniteur, voir affichage
montage de périphériques, 108
mot de passe, voir sécurité
multitouch, 90
musique, voir Rhythmbox
Mythbuntu, 130
noyau, 7
options de connexion, 18
pare-feu
installation, 113
utilisation, 113
pavé tactile, 89
photos, voir aussi Shotwell
éditer, 69
importer, 68
visionner, 67
pilotes, 83–84
Promesse d’Ubuntu, 6
Radio sur internet, 74
redémarrage, 36
ReplayGain, 75
Rhythmbox, 72–77
lecture de musique, 73
podcasts, 75
Radio sur internet, 74
scanner, 88
dépannage, 89
sécurité
chiffrement, 114
introduction, 108–109
mises à jour système, 113
mots de passe, 109
permissions, 109
réinitialisation de mots de passe, 122
verrouillage de l’écran, 110
Shotwell, 67–71
Shuttleworth, Mark, 6
son
dépannage, 124
enregistrement, 87
entrée, 87
sortie, 87
volume, 87
souris, 89
structure du système de fichiers, 107–
108
Tableau de bord, 24
tableur, 81
terminal
à propos, 105
utilisation, 106–107
Thunderbird, 58–63
configuration, 58
torrent
image Ubuntu, 12
traitement de texte, 80
Ubuntu
définition de, 6
histoire de, 6
installation, 13–19
lecteur usb amorçable, 12
philosophie de, 6
téléchargement, 11
Ubuntu Server Edition, 129
Ubuntu Studio, 129
Unity, 21
Unix, 6–7
usb, 90
utilisateurs, voir aussi groupes
ajout, 111
création pendant l’installation, 17–18
gestion, 110
modification, 111
suppression, 112
Verrouillage de l’écran, 36
vidéo
dépannage, 124
vidéos
codecs, 71
lecture, 71
volume, voir son
webcam, 88
Wi-Fi, 44
colophon
Ce livre a été composé avec XƎLATEX.
La conception de cet ouvrage se fonde sur le modèle Tufte-LATEX disponible à cette
adresse http://code.google.com/p/tufte-latex/.
La police de caractères est Linux Libertine, dessinée par Philipp H. Poll. C’est une
police de caractères libre disponible à cette adresse http://linuxlibertine.sf.net/.
Les légendes et notes de marge sont réalisées en Ubuntu, une police de caractères commandée par Canonical et conçue par Dalton Maag. Elle est disponible
gratuitement en téléchargement à http://font.ubuntu.com/.
Le texte du terminal et des frappes au clavier est en police DejaVu Sans Mono
(disponible à l’adresse http://dejavu-fonts.org/), initialement développée par
Bitstream, Inc. comme Bitstream Vera.
Les pictogrammes des pages de titre et de couverture contiennent des formes
issues de la bibliothèque d’icônes Humanity, disponible ici https://launchpad.net/
humanity.
Les pages de titre et de couverture ont été élaborées avec Inkscape, disponible ici
http://inkscape.org/.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising