Canon | 4374B001 | SOCIÉTÉ TECHNAUTE

www.cyberpresse.ca/vivre
M O N T R É A L V E N D R E D I 3 0 J U I L L E T 201 0
SEXUALITÉ
ALIMENTATION
Certains aliments permettent de lutter contre les pellicules. Le bœuf maigre et les légumes
à feuilles, en particulier. Lire la suite sur cyberpresse.ca/pellicules
Selon le sexothérapeute Ian Kerner, les meilleurs préliminaires pour une femme sont les tâches ménagères
faites par les hommes, sans demande. Plus de détails sur cyberpresse.ca/preliminaires
VIVRE
JEUX VIDÉO, MODE, SANTÉ, SOCIÉTÉ ET TECHNO
SOCIÉTÉ
TECHNAUTE
PAGE 2
PAGE 4
LESBIENNES
« SUR LE TARD »
L’iPHONE 4 ARRIVE
AU PAYS
MONTRÉAL, VILLE
Ils ont marié lingerie et opéra. Ils ont fait monter des mannequins en talons hauts sur les capots de rutilantes Jaguar
noires. Ils ont demandé à des gymnastes de calibre olympique de faire leurs acrobaties vêtues de maillots Shan, au son
d’une musique opéra-techno. En 10 ans, les « créatifs » du Festival mode et design en ont eu, des idées folles. Nous
avons rencontré ceux qui tiennent à bout de bras cette manifestation haute en couleur : les fondateurs Jean-François
Daviau et Chantal Durivage, le directeur artistique Dick Walsh, la styliste en chef Sophie Lanza et le directeur musical
Christian Pronovost. Pleins feux sur le 10e anniversaire du festival le plus glamour de Montréal. À LIRE EN PAGE 3.
59
PHOTO FOURNIE PAR LE FMDM
2 VIVRE
LA PRESSE MONTRÉAL VENDREDI 30 JUILLET 2010
llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll
VIVRE SOCIÉTÉ
PHOTO NICOLAS ASFOURI, ARCHIVES AFP
Selon le psychologue Richard Lippa, de l’Université de Californie à Fullerton, il est clair que l’orientation sexuelle des femmes est beaucoup plus « grise » que celle des hommes.
Lesbiennes «sur le tard»
Elles seront nombreuses,
demain, à afficher leur
fierté au cours de la
soirée Lesbomonde
de Divers/Cité. Des
femmes d’ordinaire plutôt
discrètes, lesbiennes
depuis toujours... ou pas.
Portrait de ces lesbiennes
« sur le tard », qui
intriguent de plus en plus
les chercheurs.
SILVIA GALIPEAU
C
arole Gauthier a 62 ans.
Ouvertement lesbienne,
elle avoue toutefois ne
pas l’avoir toujours été. Du
tout, en fait.
« Jeune, j’étais en amour
avec des gars, confie la présidente du Réseau des lesbiennes
du Québec. Oh oui ! Et c’était
bien le fun. Je me suis bien
amusée. Et puis, à un moment
donné, c’est arrivé... »
Elle a rencontré une femme.
Et elle est tombée amoureuse.
C’était il y a 30 ans.
« J’étais en amour avec des
ga rs. Je ne me posais pas
nécessairement de questions.
Et puis à un moment donné,
on rencontre une femme, et on
tombe amoureuse. Et là, on se
sent encore plus comblée. »
Des femmes qui ont eu une
vie hétérosexuelle épanouie,
qui se sont souvent mariées,
ont eu des enfants, puis qui
sont ensuite tombées amoureuses d’une femme, elle en
connaît plusieurs. « J’ai beaucoup d’amies comme ça, il y
en a beaucoup ! »
C’est le cas, entre autres, de
l’auteure américaine Carren
Strock, 66 ans, qui a publié
un livre sur la question, avec
une bonne centaine de témoignages de femmes de 20 à 60
ans, toutes prises de court par
un coup de foudre pour... une
femme (Married Women Who
Love Women). « Moi, j’ai découvert mon identité à 44 ans, ditelle. Avant ça, je ne m’en suis
jamais douté. Je n’y ai même
jamais pensé, en fait. »
Mariée à un homme depuis
25 ans, elle croit aussi que toutes les femmes ont cette « inclinaison » naturelle à aimer les
femmes. « Le premier amour
de toutes les femmes, c’est une
femme, dit-elle. C’est la mère.
Mais nous sommes élevées à
penser que nous allons faire
notre vie avec un homme. »
Avec la sortie de placard
de quelques person nalités
publiques, nota m ment les
comédiennes Cynthia Nixon
(Sex & the City) et Portia de Rossi
(conjointe d’Ellen DeGeneres),
le phénomène commence à
faire de plus en plus jaser, et ce,
partout sur la planète. L’auteure
vient d’accorder des entrevues
au Guardian de Londres, à la
BBC, et le congrès annuel de
l’Association américaine de
psychologie, qui se déroule à la
mi-août, consacrera une table
ronde au sujet de cette « fluide »
orientation sexuelle, chez les
femmes lesbiennes, dites « sur
le tard » (« Sexual fluidity and
late blooming lesbians »).
Se découvrir lesbienne
Est-ce à dire qu’on ne naît
pas lesbienne et que l’orientation sexuelle des femmes est
un choix ? Les chercheurs sont
très prudents avant de répondre à la question et préfèrent
tous ne pas généraliser, et surtout éviter les étiquettes. Il faut
dire que l’orientation sexuelle
des femmes n’est pas facile à
cerner, souligne à cet effet la
sociologue I rène Demczuk,
auteure de Sortir de l’ombre, qui
s’est beaucoup intéressée à la
question. « Chez les petites
« J’ai découvert mon
identité à 44 ans. Avant
ça, je ne m’en suis jamais
douté. Je n’y ai même
jamais pensé, en fait. »
— Carren Strock,
auteure américaine
filles, il y a beaucoup plus de
marques de tendresse qui sont
possibles, socialement. Il est
donc beaucoup plus difficile, à
l’adolescence et à l’âge adulte,
de tracer une ligne entre l’amitié et le sentiment amoureux »,
dit-elle, en soulignant que
chez un garçon, au contraire,
l’érection ne trompe pas.
« L’immense majorité des
lesbiennes ont un passé hétérosexuel », indique la sociologue. Selon elle, un sentiment
amoureux, pour une femme
ou pour un homme, peut aussi
« apparaître à n’importe quel
âge ». Pourquoi ? « Parce que
la sexualité n’est pas liée à la
reproduction, mais au désir.
C ’est donc nécessairement
polymorphe. Et ce n’est pas
moi qui le dis, c’est Freud ! »
Certes, certaines femmes
affirment n’aimer que les femmes. Et ce, depuis toujours.
C’est le cas de Cécile Fly,
46 ans, qui s’est néanmoins
mariée avec un homme, seulement pour avoir des enfants.
« À 20 ans, j’ai dû faire un
choix. Et moi, je voulais des
enfants. » Vingt-cinq ans et
quatre enfants plus tard, elle
est finalement sortie du placard: «Je n’existais pas. Je ne
vivais que pour me conformer
aux attentes. » Selon elle, ces
femmes qui se découvrent lesbiennes sur le tard vivent dans
le déni: «Je ne crois pas qu’on
puisse se réveiller un beau jour
et préférer les femmes. Je crois
qu’il y a simplement une évolution dans l’acceptation.» Un avis
que partage Diane Heffernan,
coordonnatrice du Réseau des
lesbiennes du Québec. «C’est
qu’il y a toute une oppression,
une obligation de se conformer
et se ranger, qui fait en sorte
que certaines femmes plient,
pour ne pas avoir à se battre.»
Ni blanc ni noir, mais gris
Les dernières recherches
se montrent beaucoup plus
nuancées dans la définition
de l’orientation sexuelle des
femmes. Ainsi, Lisa Diamond,
professeure de psychologie à
l’Université de l’Utah, a suivi
79 femmes sur 10 ans, ayant
toutes déjà éprouvé un semblant d’attirance pour d’autres
femmes (parfois très subtil).
Au x deu x a ns , de 2 0 % à
30 % d’entre elles ont redéfini leur orientation sexuelle.
Au bout des 10 ans, 70 % en
avaient fait autant. « Ce n’est
pas qu’elles vivaient dans le
déni, souligne-t-elle dans les
pages du Guardian, mais qu’en
dehors du contex te d ’u ne
relation, ces petits fantasmes
n’étaient tout simplement pas
significatifs. »
S elon le psyc holog ue
Richard Lippa, de l’Université
de Californie à Fullerton, il est
clair que l’orientation sexuelle
des femmes est beaucoup plus
« grise » que celle des hommes. Toutes ses recherches
pointent dans cette direction :
« J’aime dire que les hommes
préfèrent un sexe, et n’aiment
pas l’autre. Les femmes, elles,
préfèrent davantage un sexe,
et moins l’autre », nuance-t-il.
Or, ce degré de préférence, au
gré de la vie et des rencontres,
peut être appelé à changer
chez une majorité de femmes.
Déjà , les jeu nes fem mes
aujou rd ’hu i se mont rent
beaucoup plus ouver tes à
l’exploration. Sur les campus
u n iversita i res a mérica i ns ,
certaines s’affichent comme
« LUG » (lesbian until graduation). D’autres refusent de définir leur orientation, préférant
se dire « en questionnement »,
ou « plutôt hétéro ». « C’est un
discours que l’on trouve seulement chez les filles, conclut
le chercheu r. L’orientation
sexuelle des femmes est effectivement moins polarisée que
celle des hommes. »
Une minorité invisible
ANABELLE NICOUD
PHOTO ARCHIVES REUTERS
« On a peur de perdre des promotions, de la même façon qu’on a
peur de perdre nos familles, amis et enfants. On a des droits égaux,
mais socialement, ce n’est pas encore la même chose », explique une
gestionnaire de carrière homosexuelle.
D a ny T u r c o t t e , P h i l i p p e
Dubuc, A ndré Boisclair ou
Réjea n Thomas, nombreuses sont les person na lités
publiques masc u li nes qu i
sont ouvertement gaies. Les
exemples de femmes sont plus
rares : une discrétion souvent
motivée par des craintes de
discrimination.
« On a peur de perdre des
promotions, de la même façon
qu’on a peur de perdre nos
fa m illes, a m is et en fa nts .
On a des droits égaux, mais
so c ia lement , ce n ’e st pa s
encore la même c hose »,
explique Jocelyne Hétu, 50
ans, gestionnaire à HydroQuébec, « sortie du placard »
depuis sept ans.
Son orientation sexuelle ne
l’a pas discriminée au travail,
souligne celle qui est aussi
bénévole pour l’orga nisme
communautaire GRIS Québec.
Mais ce nouveau statut peut
faire changer le comportement
des supérieurs hiérarchiques
masculins, selon elle : « On
dirait qu’ils ne savent pas trop
comment agir avec nous. »
Ce malaise, Valérie, ingénieure dans la jeune trentaine,
le constate souvent auprès de
collègues masculins, « allumés » par la révélation de son
homosexualité. « C’est évident
qu’ils ont une image dans la
tête », dit-elle. Valérie ne s’en
offusque pas, mais souligne
que pour certaines femmes,
ce rega rd est u n obstacle
insurmontable.
Le faible nombre de personnalités publiques ouvertement lesbiennes entretient le
peu de visibilité des femmes
homosexuelles, déplore Diane
Hef fer na n , coordon natrice
du Réseau des lesbiennes du
Québec. « Si on ne se donne
pas de la visibilité, cela ne
changera pas », estime-t-elle.
Malgré tout, Montréal reste
une ville très « gay friendly »,
selon Valérie, qui est amenée
à travailler régulièrement à
Calgary. « Là-bas, le milieu
gai n’existe pas. Les gens ne
parlent pas de leur vie privée,
et moi, je ne parle jamais de
ma vie personnelle », dit celle
qui se décrit comme « semiin, semi-out ». « Au Québec,
on est vraiment chanceux »,
estime-t-elle.
VIVRE
LA PRESSE MONTRÉAL VENDREDI 30 JUILLET 2010
3
llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll
VIVRE MODE
10 ANS
PHOTO JIMMY HAMELIN FOURNIE PAR LE FMDM
ÈVE DUMAS
L’
idée d’un festival de mode gratuit et grand public est venue
à Cha nta l Du rivage et Jea nFrançois Daviau à la faveur d’une
promenade sur le boulevard SaintLaurent, en plein Grand Prix. « On
s’est dit que ce serait le fun d’amener
la mode da ns la rue », raconte la
cofondatrice.
La créatrice Mariouche Gagné, de
Harricana, a été la première à signer une
lettre d’appui.
Les deux fonceurs ont ensuite communiqué avec Dick Walsh, légendaire
directeur artistique montréalais reconnu
pour son sens du fashiontainment. Ils ont
fini par le convaincre de quitter tempo-
rairement New York, sa ville d’adoption, pour participer à Sensation Design
2001... et 2002. Il est de retour pour le
Festival mode et design 2010.
« Mais le plus grand défi de l’implantation du festival a été de réussir à
faire fermer la rue pendant trois jours.
Les commerçants étaient terrorisés », se
souvient Jean-François Daviau, aussi
coprésident et cofondateur avec Chantal
Durivage du Groupe Sensation Mode,
qui organise la Semaine de mode
de Montréal.
La suite a prouvé aux sceptiques
qu’ils se trompaient.
En 2004, Sensation Design a déménagé sur l’avenue McGill College.
« Quand les gens d’affaires du centreville nous ont vus débarquer avec nos
paillettes, ils ont été un peu inquiets,
raconte M. Daviau. Et c’était sans
compter tous les commentaires des gens
qui pensaient qu’on allait se casser la
gueule. »
Encore une fois, les sceptiques se sont
tous trompés.
Même sans le Grand Prix et le lot de
vedettes qu’il attirait à Montréal – en
2003, Ozzy Osbourne a voulu qu’on lui
ouvre la rue pour qu’il se rende au défilé
en voiture –, le Festival mode et design
(rebaptisé en 2006) a reçu l’an dernier
plus de 500 000 visiteurs, dont 20 000
touristes, et a généré des retombées
financières de 40 millions de dollars.
Le succès de l’événement glamour de
l’année tient notamment à sa formule
totalement originale, qui, au dire de
Chantal Durivage, n’existe nulle part
ailleurs au monde.
«Avec Sensation Design, notre but est
de faire éclater la frontière entre la vitrine
et la rue, mais également de revisiter
le défilé traditionnel», avait expliqué
Chantal Durivage à La Presse, en 2002.
Le volet Fashion Musique en est un
bon exemple. Lui-même as des platines,
Christian Pronovost est passé maître
dans l’art de marier musique et mode
de manière tout à fait inusitée. Cette
année, par exemple, deux chanteuses
de gorge inuites monteront sur la pas-
serelle avec les musiciens du groupe
électro Le Golden, pour accompagner
un défilé célébrant la créativité canadienne. Ariane Moffatt, Lulu Hugues,
Stefie Shock, Beast, Fritz Helder, Plastik
Patrik, Misstress Barbara et bien d’autres
y ont tous fait un tour de chant ou de
table tournante.
«Tous les shows de musique sont uniques et créés pour l’événement. Il faut que
les musiciens jouent en continu. Aucune
pause, aucun "Bonsoir Montréal." La
musique doit se mettre au service de la
mode. De plus, on ne fait pas de répétition», explique le directeur musical.
« Nous tenons beaucoup à ce côté
improvisé du festival. Nous revendiquons le droit de nous tromper», affirme
Jean-François Daviau.
Visiblement, en 10 ans, l’équipe n’a
pas trop erré.
Le Festival mode et design de Montréal
se tient du 3 au 7 août, sur l’avenue
McGill College. Renseignements :
festivalmodedesign.com
Dick Walsh, Chantal Durivage et Jean François Daviau.
SOUVENIRS
> JEAN-FRANÇOIS DAVIAU, COFONDATEUR: «En 2001, j’avais remarqué une dame de 75, 80 ans, bien coquette, qui attendait devant la
barrière en pleine canicule. Le défilé ne commençait que plusieurs
heures plus tard. On lui avait offert une chaise. Elle attendait le
"spectacle". C’était une dame qui avait travaillé toute sa vie en mode
et qui était venue en autobus pour assister au défilé.»
> DICK WALSH, DIRECTEUR ARTISTIQUE INVITÉ: «La première année, on
avait réussi à obtenir que le mannequin vedette Rachel Hunter, exépouse de Rod Stewart, ouvre le défilé dans une robe rouge feu signée
Justine McCaffrey. Elle avait réclamé une roulotte à elle toute seule,
un maquilleur, des bananes avec des fraises et une console Nintendo.
Une fois toutes ses demandes comblées, elle avait été bien gentille!»
> CHRISTIAN PRONOVOST, DIRECTEUR MUSICAL: «Pour le volet Fashion
Musique, il a fallu tout inventer. Au début, la grande question était: où
placer les musiciens? On a essayé toutes les configurations imaginables. Sur la passerelle, au deuxième étage, dans la rue...»
> CHANTAL DURIVAGE, COFONDATRICE: «L’an dernier, pour le défilé
des designers montréalais, on avait fait appel à un tandem musical
bien connu. Ils n’avaient prévu que 50 minutes de musique, alors que
nous avions 60 minutes de défilé. Tandis qu’ils finissaient leur dernière pièce, on comptait les tenues qu’il restait à sortir sur la passerelle. Il y en avait au moins 50! Heureusement, la chanteuse n’a pas
eu peur d’improviser. Personne n’a rien remarqué.»
> SOPHIE LANZA, STYLISTE EN CHEF: «C’était l’année où les jeans déchirés étaient à la mode. Le mannequin était sur le point de sortir sur
la passerelle quand je l’ai aperçue. Le look était complètement raté.
Alors j’ai pris mes ciseaux et, en panique, j’ai commencé à couper
les jeans directement sur les jambes de la fille. Elle me regardait
d’un air éberlué, en disant : You gotta love it, you gotta love it ! (Il faut
vraiment aimer ça...) »
PHOTOS FOURNIES PAR LE FMDM
FESTIVAL MODE ET DESIGN 2010
Pour sa 10e année, le Festival mode et design ne lésinera pas sur le strass et les paillettes.
On fêtera en grand, avec une programmation qui fera honneur aux trois passions des organisateurs: la mode, le design et la musique. Voici quelques éléments à ne pas manquer:
> Tous les défilés de fin de soirée (22 h) :
Pendant Montréal Loves Fashion (le mercredi
4 août), les créations d’une soixantaine de designers montréalais seront mises en valeur par les
rythmes de Tanuki Project, un groupe coloré
pour lequel l’image est aussi importante que la
musique. TransCanada Runway (jeudi) promet
une expérience musicale hors du commun
avec Karen Panigoniak et Maria Illungiayok aux
chants de gorge et Le Golden aux beats électros.
Le défilé de clôture, I Love Sensation (samedi), est
signé Dick Walsh. Il nous promet quelque chose de
«très été 2010», où le Comité olympique, Marie Saint
Pierre et Dollarama se côtoieront!
> La zone design: Dans un cadre urbain conçu par
le studio Rita, on pourra découvrir une trentaine de
designers urbains et industriels de Montréal qui ont,
chacun, contribué au titre de ville de design que
l’UNESCO a attribué à Montréal en 2006.
> Crème à la glace, limonade sucrée (samedi,
à 14h30, 15h30 et 16h30): Allez écouter, et
peut-être découvrir, trois jeunes groupes tout frais:
Donzelle, Random Recipe et La patère rose.
> Le Rallye shopping : Jeudi, de 17 h à 21 h, un
grand nombre de détaillants du centre-ville animeront leurs boutiques avec des DJ, cocktails,
ateliers et autres surprises pour les participants, qui
pourront également profiter de rabais. Les 1300
premiers inscrits (rallyeshopping.com) auront
droit à un sac-cadeau.
Geneviève Borne,
porte-parole 2010
PHOTO FMDM
4 VIVRE
LA PRESSE MONTRÉAL VENDREDI 30 JUILLET 2010
llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll
VIVRE TECHNAUTE
L’iPHONE 4 ARRIVE AU CANADA
Des problèmes, quels problèmes?
PHOTO KIMBERLY WHITE, REUTERS
MARIE-EVE MOR ASSE
L’iPhone 4 arrive au Canada
aujourd’hui, précédé d’une
importante couverture médiatique et d’une réputation...
pas des plus enviables. Apple
a en effet eu droit à de vives
critiques au cours des dernières semaines, notamment aux
États-Unis où l’appareil est
vendu depuis plus d’un mois.
Une histoire d’antenne pas
toujours fiable qui ne semble
toutefois pas refroidir les acheteurs québécois.
«Si j’étais un acheteur,
j’attendrais un peu.
Un acheteur prudent
devrait attendre qu’Apple
règle le problème plutôt
que de vivre avec une
solution improvisée.»
— Charles Tanguay, responsable
des communications à l’Union des
consommateurs
« Ça ne me fait pas
peur », dit d’emblée Richard
Joh nson . Cet habitué des
produits Apple a réservé son
iPhone 4 depuis belle lurette
et ce n’est pas une histoire
gonflée « par les journalistes et la jalousie des autres
entreprises » qui va le faire
changer d’idée.
Cette histoire, désormais
surnommée « Antennagate »
(voir chronologie), a débuté
après que des propriétaires
d’iPhone 4 eurent noté que le
signal avait tendance à faiblir,
voire à flancher, quand ils
tenaient leur téléphone d’une
certaine façon.
PHOTO JASON DECROW, AFP
Vendu depuis déjà un mois aux États-Unis, l’iPhone 4 n’a pas une réputation
très enviable parce que son antenne ne serait pas toujours fiable.
En conférence de presse à la
mi-juillet, le patron d’Apple a
tenté de calmer le jeu en annonçant qu’il allait offrir un étui
à tous ceux qui achèteront le
téléphone intelligent d’ici la fin
du mois de septembre. En plus
de régler un problème de nature
technologique, les étuis «ajoutent une touche de style à tout
iPhone 4», tente de convaincre
Apple sur son site internet.
Les gens qui feront la file ce
matin pour mettre la main sur
le téléphone savent donc à quoi
s’attendre : ils doivent mettre
un étui autour de leur appareil,
faute de quoi ils courent le risque de perdre la communication avec leur interlocuteur.
Pointures femmes 5 à 11 • Largeurs de AA à EE • Pointures hommes 7 à 13
SOLDE
D’ÉTÉ
20à%
50 %
« Si j’étais un acheteur, j’attendrais un peu, dit Charles
Ta ng uay, responsable des
com mu nications à l’ Union
des consommateurs. Un acheteur prudent devrait attendre
qu’Apple règle le problème
plutôt que de vivre avec une
solution improvisée. »
Il reste que cette histoire
d’antenne n’inquiète pas outre
mesure l’analyste Iain Grant,
du Seaboa rd G oup. « Mon
nom est encore sur la liste
pour l’achat d’un iPhone 4. En
tout cas, je sais où ne pas le
toucher », rigole-t-il.
Il croit en outre que l’appareil va bien se vendre au
Ca nada , ma lg ré la mauvaise presse qui l’a précédé.
Il estime aussi que Steve Jobs
a fait un bon travail lors de
sa plus récente conférence
de presse, pour rassurer tant
les consommateurs que les
investisseurs.
Déjà détenteur d’un iPhone 3G S , R ic ha rd Joh n son
a regardé la conférence de
presse en différé sur le web. Il
a été convaincu par les propos
du grand patron d’Apple.
« On au ra it pu entend re
une mouche voler quand il
parlait, dit le journalier. C’est
un homme très intelligent,
ce qu’il dit a de l’allure. »
L e « vieil » i Phone 3G S de
Richard Johnson sera donc
légué à son père et c’est avec
enthousiasme qu’il se procurera un iPhone 4.
Il n’est pas le seul à avoir
été convaincu par Steve Jobs.
Selon Apple, plus de 3 millions d’iPhone 4 ont été vendus dans le monde depuis son
lancement, le 24 juin dernier.
Non, ce n’est pas une antenne
qui va freiner les a rdeu rs
des amateurs de la pomme
californienne
SOLDE
ESTIVAL
NOUS PAYONS LES TAXES
SUR MARCHANDISE À PRIX RÉGULIER
3 799 $
434, avenue Victoria,
SUR MARCHANDISE À PRIX RÉGULIER
Saint-Lambert (Stationnement) 450.465.5671
Lundi au mercredi, de 10 h à 18 h • Jeudi et vendredi, de 10 h à 20 h • Samedi, de 10 h à 17 h • Dimanche, de 12 h à 17 h
3 02 , chemin K nowlton,
Knowlton (Québ ec) 450.242.1400
Lundi au vendredi, de 10 h à 18 h • Samedi, de 10 h à 17 h • Dimanche, de 10 h à 17 h
L ’ A R T
D E
V I V R E.
La seule
destination
de cuir.
MARIE-EVE MOR ASSE
> 2 4 ju i n : A pple la nce
l’iPhone 4 aux États-Unis, en
Grande-Bretagne, en France,
en Allemagne et au Japon.
Quelques heures plus tard, les
vidéos montrant que le signal
de l’appareil faiblit lorsqu’il
est tenu du côté inférieur gauche commencent à apparaître
sur YouTube. Les sites spécialisés en font état.
> 28 juin : Apple annonce avoir
vendu 1,7 million d’iPhone 4.
> 2 juillet : Confronté à une
presse de plus en plus insistante, Apple publie une lettre
ouverte dans laquelle elle dit
que les barres indiquant la
force du signal sans fil baissent
en raison d’un problème logiciel. L’entreprise écrit qu’elle
fera une mise à jour du logiciel,
ce qui réglera le problème.
> 12 juillet : Au terme de tests
menés sur les iPhone 4, le
prestigieux magazine Consumer
R e p o r t s c o n f i r m e q u e le s
antennes des téléphones font
défaut et déconseille l’achat de
l’appareil.
> 16 juillet : Le patron d’Apple
convoque les journalistes à une
conférence de presse pour faire
le point sur les problèmes d’antenne de l’iPhone. Il annonce
que ceux qui auront acheté un
iPhone 4 avant le 30 septembre
auront droit à un étui gratuit.
> 27 ju i l le t : E n F r a n c e ,
l’Union fédérale des consommateu rs emboîte le pa s à
Consumer Reports et déconseille
l’achat de l’iPhone 4 en raison
des problèmes d’antenne.
Vendu à compter de ce matin,
l’iPhone 4 peut être acheté « débarré »
dans les magasins Apple Store du
pays. En payant leur appareil plus
cher, les acheteurs n’auront pas
l’obligation de signer un contrat avec
un fournisseur de services sans fil
et pourront changer de fournisseur
quand bon leur semble. Jusqu’ici,
Bell, TELUS, Rogers et Virgin Mobile
ont annoncé qu’ils allaient offrir des
forfaits pour l’iPhone 4. Chez Rogers,
avec un forfait de trois ans, les iPhone
4 de 16 Go sont vendus 159 $ et
ceux de 32 Go, 269 $. Au moment
de mettre sous presse, Apple n’avait
pas officiellement confirmé le prix de
ses iPhone 4 débarrés. Selon la CBC,
le téléphone de 16 Go sera vendu
659 $, tandis que celui de 32 Go
se vendra 779 $.
FINANCEMENt DISPONIbLE 12 mOiS SaNS iNtérêtS
Chaussures Canadiennes et européennes de qualité
« Antennagate » :
une chronologie
PLUS DE LIBERTÉ
EN SOLDE
En vigueur jusqu’au 1er août
BOUTIQUE PRESTIGE
En conférence de presse à la mijuillet, le patron d’Apple a tenté
de calmer le jeu en annonçant qu’il
allait offrir un étui à tous ceux qui
achèteront le téléphone intelligent
d’ici la fin du mois de septembre.
150, promenade du Centropolis
(angle St-Martin et autoroute 15), Laval
450-978-3030
GRANDE VENTE D’ÉTÉ
20 50
%à
% de réduction*
Valide jusqu’au 8 août 2010
*Modèles sélectionnés
1850, boul. Le Corbusier, Laval
Tél.: (450) 978-1701
Fermé le dimanche
VIVRE
LA PRESSE MONTRÉAL VENDREDI 30 JUILLET 2010
5
llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll
VIVRE JEUX VIDÉO
SIN & PUNISHMENT: STAR SUCCESSOR
LES CLASSIQUES
DU JEU DE TIR
Plein feu à la japonaise
dommage. La seule façon de gagner
en puissance est de jouer avec un
autre joueur. Cela permet d’ajouter
une autre mire sur l’écran afin de
faire feu à deux.
Le scénario, quant à lui,
ne sera certa inement
jamais porté sur les
écrans de cinéma.
Pour faire court,
les joueurs incarnent deux êtres au
passé nébuleux qui
essaient de s’évader
d’u ne pla nète où les
humains ne sont pas bienvenus.
Mais on ne joue pas à
Sin & Punishment: Star Successor pour
son scénario. On y joue pour tirer.
Du point de vue graphique, le jeu
est impression na nt. L a pléiade
d’ennemis, par exemple, se distingue par son originalité et sa beauté.
Les tableaux s’enchaînent et ne
sont jamais semblables. Souvent,
les « boss » qui sont monstrueusement gigantesques se suivent sans
interruption. Chaque seconde est
porteuse de nouveauté, on change
aussi sans cesse de plan de jeu,
passant du défilement horizontal
au défilement en profondeur, le tout
sans aucune interruption de jeu ni
quelconque ralentissement.
Les amoureux de jeux de tir à la
japonaise se régaleront. Et ils ne
bouderont sans doute pas leur plaisir, car de moins en moins de jeux
du genre traversent l’océan pour
être vendus en Amérique du Nord.
KEVIN MASSÉ
JEUX VIDÉO
C
eux qui ont expérimenté les
a ncien nes produc tions de
Treasure comprendront ce qui
les attend avec Sin & Punishment: Star
Successor. Il n’y a qu’à citer Ikaruga
ou encore Gradius V pour nous rappeler ces jeux de tir où il fallait
avoir deux paires d’yeux afin de
comprendre tout ce qui se passait
à l’écran. Missiles, balles, bombes,
vaisseaux, tout cela arrivait de toute
part et devait être évité et éliminé en
même temps.
Sin & Punishment, c’est encore un
peu tout ça. Jeu de tir à la troisième
personne, il revisite le style en réunissant le jeu sur rails et le jeu de
tir classique. Ainsi, d’une part, il y
a une mire à l’écran, qui indique où
l’on fait feu et, d’autre part, on peut
diriger notre personnage afin d’éviter la multitude de projectiles.
L es com ma ndes demeu rent
simples, on vise en pointant avec
la W i i mote et on d i r ige not re
person nage avec le « stick » du
Nunchuk. Des boutons serviront à
(Valide du 3027juillet au 31 décembre 2010)
IKARUGA (2002)
Également conçu par Treasure, Ikaruga a
la réputation d’être le plus difficile jeu du
genre. À la commande d’un vaisseau spatial,
le joueur doit éviter tout ce qui arrive sur
lui tout en détruisant ses ennemis avec des
munitions de la bonne couleur. Les tactiques
de défense et d’attaque sont axées sur la
polarité des couleurs. Des versions arcade et
pour Dreamcast ont été lancées en 2002. La
GameCube a eu droit à sa version en 2003.
Depuis 2008, il est offert sur Xbox Live.
— Kevin Massé
Offrez-vous le confort et la sécurité
50
5000 abat-jour
en magasin.
Rez est un jeu de tir sur rails dans lequel le
joueur doit déplacer une mire afin de détruire
des cibles, avec un visuel et une trame sonore
qui ont fait date. Il s’agit en fait d’une aventure
immersive dans laquelle on incarne un virus
qui explore un réseau informatique afin de
délivrer une femme. Difficile de dénicher une
copie du jeu original pour PS2 et Dreamcast.
Cependant, Rez HD est offert sur Xbox Live
depuis 2008. Un jeu à découvrir avant que la
suite, Child of Eden, soit lancée.
HHH 1/2
Concepteur : Treasure
Éditeur : Nintendo
Plateforme : Wii
Cote : T (13 ans et +)
Solde
Plus de
REZ (2001)
Sin & Punishment:
Star Successor
esquiver, tirer, attaquer au corps à
corps et, finalement, envoyer une
énorme bombe.
Avec Sin & Punishment, pas de nouvelle arme, pas de bouclier, finalement rien ne bouge du côté des
forces de notre personnage pendant
le déroulement du jeu. Ce qui est
jusqu’à
1942 (1984)
Édité depuis 1984 sur plusieurs supports,
1942 est un jeu de tir en défilement vertical.
À la commande d’un avion de combat, un
héros a pour mission de détruire les escadrilles
japonaises qui lui font face afin d’atteindre
Tokyo. Les graphiques sont très, très simples
– le jeu date de 1984 –, mais le défi était de
taille. Il est maintenant possible de se procurer
1942: Joint Strike sur PS3 et Xbox 360 en
téléchargement. La version HD enlève un peu
au cachet du jeu original, par contre.
Vista
%
Panther
Trophy
èles
od
Nouveaux1M
20 0
Jazzy 6
Vista
Idéal pour le voyage
(19 lb)
Winner
LOCATION | LIVRAISON | RÉPARATION | SeRVICe PeRSONNALISÉ à dOmICILe
Lit électrique • Fauteuil roulant • Marchettes et béquilles • Quadriporteur • Adaptation pour salle de bains
6873, Plaza St-Hubert
Montréal
514 276-1360
275 boul. Curé-Poirier O. Longueuil
(angle Brébeuf, voisin du CLSC)
(450) 442-4111 • 1 877 442-4111
Golf liquidation inc.
VENTE DE FAILLITE
FERMETURE DÉFINITIVE LE 30 AOÛT PROCHAIN !!!
AUCUNE OFFRE RAISONNABLE REFUSÉE SUR LES PRODUITS AFFICHÉS !!!
COUPE-VENT
Balle
recyclée
Catégorie 1
manche 3/4
Rég. 95 $
Rég. 25 $
25$ 7 99$
paquet de 100
Rég. 11.99 $
la douzaine
NiKE dyMO
dyMO2 460
Rég. 398 $
140$
VisièrE
TEEs 2 3/4’’
5$
ParaPlUiE
Rég. 13.99 $
Rég. 24.99 $
5$
5$
12$
3$
8999$
85$
WEdgE/POTTEr
20$
25$
15$
TITANIUM
HEURES HABITUELLES
DE MAGASIN
Rég. 799 $
Rég. 299 $
driVEr 460CC
Rég. 60 $
St-Hubert
Magasin-Entrepôt
3415, boul. Taschereau
(en face du Winners)
450-812-4653
POlOs dry-fiT
Comprenant Driver 460cc
et 2 bâtons hybrides
bOis d’allÉE
driVEr aViaTOr
Rég. 395 $
POlOs
dE gOlf
Firsteen
Rég. 35 $
ENsEMblE
COMPlET
HybridE
Rég. 79 $
gaNTs
À partir de
250$ 10$
CHariOT 3 rOUEs PaNTalON dE PlUiE
Rég. 179 $
99$
Boucherville
Magasin
684, chemin du Lac
(coin Montbrun et 132)
450-906-3377
Rég. 100 $
saC adaMs
Plusieurs variétés offertes
À partir de...
25$ 69,99$
Repentigny
St-Constant
450-721-4653
450-721-4653
Magasin-Entrepôt
350, Notre-Dame
(voisin de la marina)
Musée
ferroviaire
110 rue St-Pierre
Montréal
Magasin
4910, Jean-Talon Ouest,
(entre Décarie et Victoria) Métro Namur
514-731-4652
« Captez le meilleur de vos vacances! »
E,
EN PRIM
MISEZ
ÉCONO
OTO
SAC PATHD’UN T2I
200$
À L’ACH R DE 7999$
VALEU
HF M30
2 549 99$
999 99$
Ensemble T2i avec
objectif 18-55mm IS
1 249 99$
Ensemble T2i avec
objectifs 18-55mm IS
et 55-250mm IS
Rég. 1 26999$
CA T2IDUOIS
•
•
•
Capteur CMOS 1/4po HD intégrale, prise micro
Zoom 15x HD vidéo
• Écran tactile de 2,7 po
• Stabilisateur d'image motorisé
• Fonction Auto intelligente
• Mémoire interne de 8 Go
• EN PRIME, cartes rabais1
•
CA 2764B006
•
PERFORMANCES ÉLEVÉES
21,1 mégapixels, CMOS plein capteur
Vidéo HD, système de nettoyage du capteur
• Sensibilité jusqu'à 25 600 ISO
• EN PRIME, cartes rabais1
CMOS 18 mégapixels, jusqu'à 12 800 ISO
Vidéo HD intégrale et prise microphone
•
•
EN PRIME, cartes rabais 1
EN PRIME, sac Lowepro Omni Sport
(valeur de 79 99$ )
MISEZ
ÉCONO
MISEZ
ÉCONO
MISEZ
ÉCONO
40$
CA 4355B001
MISEZ
ÉCONO
160$
50$
Rég. 79999$
ENREGISTREZ, VOYEZ, SOYEZ HD
Boîtier 5D Mark II et
objectif 24-105mm L IS
3 469 99$
L’ÉVOLUTION CONTINUE
•
CA 2764B005
Rég. 2 64999$
CA 4462B004
599 99$
Boîtier 5D Mark II
220$
Les 31 juillet et 1er août
Journées portes ouvertes
Les Ateliers Lozeau
Samedi 31 juillet
729
99$
Rég. 769
99$
HANDYCAM HDR-CX300
Capteur CMOS 1/4 po rétro-éclairé
Zoom grand-angle de 12x
• HD intégrale
• Mémoire interne de 16 Go
• Stabilisateur d'image optique
mode actif
• EN PRIME, carte rabais1
1 149
99$
Rég. 1 199
99$
•
•
•
Capteur CMOS 1/2,88 po rétro-éclairé
Zoom grand-angle G 10x
• HD intégrale, GPS intégré
• Mémoire interne de 64 Go
• Stabilisateur d'image optique
mode actif
• EN PRIME, carte rabais1
SO HDRCX300
HD intégrale, 3 CMOS 1/4,1 po
Disque dur de 240Go
• Zoom grand-angle 35mm Dicomar
Leica 12x F/.,5
• Entrée micro et options manuelles
• EN PRIME, carte rabais1
•
699 99$
Ensemble Rebel T1i
avec 18-55mm IS
Rég. 569
CA 2762B004
Rég. 869
CA 3818B005
Rég. 1 899
Ensemble Rebel T1i
avec 18-55mm IS et
55-250mm IS
2 39999$
729 99$
Rég. 84999$
Ensemble Rebel XS
avec 18-55mm IS et
55-250mm IS
959 99$
Rég. 1 14999$
CA XSDUO
Capteur CMOS de 10,1 mégapixels
Processeur d'images DIGIC III
• EN PRIME, carte rabais1
1 649 99$
99$
Rég. 2 59999$
CA T1IDUOIS
15,1 mégapixels, vidéo plein HD
EN PRIME, carte rabais1
• EN PRIME, sac Lowepro Omni
Sport (valeur de 79 99$ )
14h à 16h
Intro à la photo sous-marine avec
appareils compacts
Capteur CMOS 1/2,6 po HD intégrale,
24p natif
Zoom 10x HD vidéo
• Écran LCD tactile 3,5"
• Mémoire interne de 64 Go, prise micro
• EN PRIME, carte rabais1
•
•
CA 4374B001
Dimanche 1er août
10h à 12h
Intro à la photo sous-marine avec
appareils compacts
14h à 16h
Nikon D90: exploration de l’appareil
* Aucune réservation. Places limitées.
MISEZ
ÉCONO
150$
99$
DE 329
VALEUR
Ensemble Rebel XS
avec 18-55mm IS
99$
Canon Rebel T1i et T2i:
exploration des appareils
E
POIGNÉ7
BG-E
99$
499 99$
99$
10h à 12h
99$
E,
EN PRIM
OTO
SAC PH 79
DE
VALEUR
Rég. 1 449
PAN HDCHS700K
E,
EN PRIM
120$
1 229
99$
VIXIA HF S21
•
SO HDRCX550V
MISEZ
ÉCONO ’À
JUSQU
Rég. 1 549
99$
HDC-HS700
HANDYCAM HDR-CX550V
•
1 389
99$
Boîtier 7D
CA 3814B005
18 mégapixels, vidéo plein HD
EN PRIME, carte rabais1
• EN PRIME, poignée BG-E7
(valeur de 32999$)
•
•
•
•
•
•
949 99$
Rég. 96999$
EF-S 10-22MM F/3,5-4,5 USM
Ensemble 7D avec
15-85mm IS
CA 3814B011
S
ATELIER *
S
IT
U
T
GRA
Couverture ultra grand-angle
• Conçu pour les reflex numériques
• 3 lentilles asphériques et
1 élément UD
• Mise au point manuelle
en tout temps
•
1 069 99$
Rég. 1 21999$
EF 100MM F/2.8 L MACRO
IS USM
Stabilisateur d’image hybride
• Grande ouverture de F/2.8
• Diamètre de 67mm
• Système de focus interne
•
1 349 99$
EF-S 70-200MM F/4L IS USM
•
•
•
Stabilisateur d'image optique
16 lentilles réparties en 13 groupes
Ouverture maximale de F/4
constante
CA 1258B002
CA 3554B002
CA 9518A002
NT
INCLUA UR
LECTE
CARTE, RROIE
ET COU TE
N
FLOTTA 99$
MISEZ
ÉCONO
MISEZ
ÉCONO
70$
50$
Rég. 1 38999$
DE
VALEUR
79
5m
199 99$
Rég. 24999$
POWERSHOT SX120 IS
10 mégapixels, zoom de 10x
• Mode Auto intelligent
• Stabilisateur d’image optique
• Grand écran ACL de 3 po
• EN PRIME, carte rabais2
•
329 99$
Rég. 34999$
POWERSHOT SD3500 IS
14,1 mégapixels
• Zoom grand-angle de 5x
• Vidéos HD 720p,
• Écran ACL tactile 3,5 po
• Disponible en rose, gris et noir
• EN PRIME, carte rabais2
•
CA 3634B005
Faites votre choix
CA 4194B002
369 99$
Rég. 39999$
POWERSHOT SD4000 IS
10 mégapixels, CMOS rétro-éclairé
• Objectif F/2,0, stabilisateur optique
• Vidéos HD 720p, écran ACL 3 po
• Rafale jusqu'à 8,4 ips
• EN PRIME, carte rabais2
•
499 99$
Rég. 56999$
POWERSHOT G11
10 mégapixels
• Zoom grand-angle de 5x
• Écran orientable de 2,8 po
• Mode de capture RAW
• EN PRIME, carte rabais2
•
CA 4249B002
CA 3632B005
259 99$
599 99$
Ensemble K-x avec
18-55mm DA L
PE 16303
899 99$
Ensemble K-x avec
18-55mm WR et
55-200mm WR
•
PE KXDUOWR
•
Rég. 1 04999$
Capteur CMOS 12,4 mégapixels
• Stabilisation d'image SR, vidéo HD
• Garantie de 2 ans
• EN PRIME, carte rabais1
•
6229, S AINT-H UBERT
M ONTRÉAL , Q UÉBEC
514 274 6577
1 800 363 3535
Prix valides jusqu’au 4 août 2010. Photos peuvent différer. Aucune commande spéciale.
1Incluant: Rabais de 15$ sur un plan de protection reflex ou caméscope, rabais de 10% sur les cadres et albums (sauf cadres numériques), rabais de 20$ sur un atelier, 1 impression HD 8x10 ou 8x12 gratuite.
2Incluant: Rabais de 5$ sur un plan de protection compact, rabais de 10% sur les cadres et albums (sauf cadres numériques), rabais de 20$ sur un atelier, 1 impression HD 8x10 ou 8x12 gratuite.
Rég. 29999$
OPTIO W80
12,1 mégapixels
Zoom grand-angle de 5x
Étanche (5m), résistant à la poussière
• Mode vidéo HD
• INCLUANT, carte 4Go, lecteur de carte
et courroie flottante (valeur de 7999$)
• EN PRIME, carte rabais2
•
PE KITW80BLECT
Download PDF