PCUpdate
COMPUTEX 2003
reportage sur le salon géant de Taïwan
PCUpdate
4 Novembre/Decembre 03 - n 8
GUIDES PRATIQUES
P.26
Spécial
Athlon64
Le comparatif
des cartes mère
Athlon 64
Les
performances
de l’Athlon 64 face
à la concurrence :
Athlon XP,
Pentium 4
Les premiers
MiniPC
Shuttle et
Biostar
COMPARATIF P.108
écrans
16 TFT
les meilleurs
17’ et 18’
pour les jeux, la vidéo,
la bureautique…
Sécurisez
votre PC
Attaques pirates, virus :
les vrais dangers
Se protéger simplement
et à moindre cout
Optimisez
Windows
Nos astuces pour un Windows
plus rapide et plus confortable
Nettoyez ou réinstaller Windows
sans perdre de données
Booster un
vieux PC
Athlon, Duron, PII, PIII,
comment redonner un peu de
souffle à un vieux processeur
Cartes 3D :
les pièges
du haut de
gamme .50
P
Un comparatif surprenant !
Neuston
Virtuoso :
Divx, mp3
et internet de
votre PC à votre
TV sans fils ! P.124
bel / lux : 6,5 ¤ CH 9,5 FS - CAN 9 $ - DOM/TOM 6,10 ¤
DOSSIER
pour choisir, upgrader et booster son PC !
PCUpdate
Un autre exemple ? Allons y. Nous recevons une jolie
alimentation aux reflets bleutés qui nous tape dans l’œil.
Mettons là dans les news donc, elle le mérite. Le jour du
La publicité est un élément quasi indissociable des bouclage, nous recevons une pub du constructeur de cette
magazines. Informatives, égaillant un magazine par leurs alimentation. Ah, pas de chance, il communique justement
couleurs et leurs messages tentateurs, elles sont aussi la sur ce produit. Certains vont bien croire que nous avons
source de bien des mots, voire de maux si on la gère mal. fait la news pour faire plaisir. Et bien non, même pas !
Ces cas de figure sont les plus typiques mais il y en a bien
d’autres pour semer le doute là ou
Soupçons des lecteurs, pression
il n’y a aucune anguille qui traîne.
de certains annonceurs, la
COMPUTEX 2003 reportage sur le salon géant de Taïwan
Cet édito n’est pas là pour dire que
publicité prête parfois au doute
la triche n’existe pas. Si cela se fait
semble-t-il. Alors, comment ça
ailleurs, cela ne nous regarde pas.
marche vraiment la pub, du
pour choisir, upgrader et booster son PC !
Et d’ailleurs, nous pouvons parfois
GUIDES PRATIQUES
moins quand on veut en rester
céder nous même à la tentation de
indépendant comme dans votre
Spécial
Sécurisez
mettre un peu plus en valeur les
votre PC
magazine préféré ?
Attaques pirates, virus :
les vrais dangers
constructeurs qui nous aident, par
Le comparatif
Indépendant ? Mais comment
Se protéger simplement
des cartes mère
et à moindre cout
des prêts de matériel ou… des
Athlon 64
se fait il alors que l’on retrouve
Optimisez
Les
pubs. Mais ce sera alors quand il
performances
souvent des annonceurs dont
Windows
de l’Athlon 64 face
Nos astuces pour un Windows
s’agira de choisir une photo
plus rapide et plus confortable
à la concurrence :
les produits sont dans nos
Nettoyez ou réinstaller Windows
Athlon XP,
sans perdre de données
purement illustrative dans un
Pentium 4
comparatifs et en bonne place
Les premiers
Booster un
dossier pratique par exemple.
en plus. Voilà un joli serpent qui
MiniPC
vieux PC
Shuttle et
Jamais dans un test ou un
Athlon, Duron, PII, PIII,
Biostar
se mort à la queue. Quelques
comment redonner un peu de
souffle à un vieux processeur
comparatif !
semaines avant la sortie du
Cartes 3D :
écrans
Les contre exemples existent. Le
les pièges
magazine sont déterminés les
du haut de
mois dernier dans Hardware Mag
gamme
sujets du mag, et notamment
les meilleurs Un comparatif surprenant !
arrive une pub d’un nouveau site
ceux qui vont a priori faire la
Neuston
17’ et 18’
Virtuoso :
Divx, mp3
pour les jeux, la vidéo,
de vente micro, 1000ordis, que
couverture. Est alors à l’affût le
et internet de
la bureautique…
votre PC à votre
TV sans fils !
nous ne connaissions pas.
commercial qui veut tout savoir.
Alléchés par la pub vraiment
Pourquoi ? Tout simplement
parce qu’il va proposer en priorité aux annonceurs sympa, son message totalement décalé par rapport à
concernés par les sujets principaux ses services. Ils ont en beaucoup qui correspond tout à fait à notre état d’esprit,
effet plus de chance de toucher leur public puisque nous épluchons le site. Eh bien ! Ce n’est pas tous les jours
beaucoup parmi vous achetez les magazines selon les qu’on voit un site web sur lequel des produits top qualité
thèmes de leur couverture. Et plouf, on se retrouve avec figurent en bonne place en homepage, Asetek et
une pub pour l’écran qui gagne ce comparatif. Ca fait Thermalright en tête ; une adresse à connaître. Si bien que
louche, on vous comprend, mais on n’y peut rien. Et promis, nous aurions du vous annoncer ce nouveau venu avec ou
ils n’avaient aucune idée qu’ils allaient gagner (et nous non sans pub. Fis, l’info, nous est parvenue trop tard pour figurer
dans les news. Au moins la pub était là pour vous en
plus) quand ils ont signés.
informer ! Vous voyez que çà sert ces pages là ! ;)
CM
PCUpdate
4 Novembre/Decembre 03 - n 8
DOSSIER
P.26
Athlon64
16 TFT
P.50
P.124
PCUpdate
bel / lux : 6,5 ¤ CH 9,5 FS - CAN 9 $ - DOM/TOM 6,10 ¤
COMPARATIF P.108
38 rue garibaldi, 93100 Montreuil
Email : redac@techage.fr
Editeur et Rédacteur en chef : Christian Marbaix Rédacteur en chef adjoint : Jérémy Panzetta
Ont participé à ce numéro : Philippe Ramelet, M. Scott, Fabien Husson, Eric Forgeron, Laurent
Dilain
Conception graphique : DB - Maquettiste : Cyril Albo
Abonnements : PC Update - Service abonnements - BP 1121 - 31036 Toulouse Cedex 01
Directeur de la publication : Christian Marbaix
PC Update est édité par Tech.Age SAS au capital de 78300 €
Principaux actionnaires, Christian Marbaix et Christophe Carrere.
Siège : 38 rue Garibaldi 93100 Montreuil RCS Bobigny B 442 769 410
Siret : 442 769 410 14.
Président : Christian Marbaix
Publicité :AE Media : 8, Rue de Berri 75008 Paris
Tel 01 42 99 96 20 Fax 01 42 99 96 21
Directeur de Publicité AE Media
Albert Elbaz 01 42 99 96 26
Directeur de Clientèle
Pierre Bon 01 41 57 58 74
PCUpdate
Ah ma pub !
L’envoi de tout texte, photo ou vidéo implique l’acceptation par
l’auteur de leur libre publication dans le journal. Les documents
ne sont pas retournés. La loi du 11 mars 1957 n’autorisant aux
termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41 d’une part que « des
copies ou reproductions strictement réservées à l’usage du
copiste et non destinées à une utilisation collective» et d’autre
part que les analyses et courtes citations dans un but d’exemple
et d’illustration, « toute représentation ou reproduction, intégrale
ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses
ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinea premier de
l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelques
procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon
sanctionnée par les articles 425 et suivants de l’ancien code
pénal.
Textes, photos, vidéo : copyright 2002/03 Tech.Age SAS
Impimeur : N.I.I.A.G Printed in Italy, imprimé en Italie
N ° de commission paritaire : 0108k 82571
Dépôt légal : troisième trimestre 2003
Distribution : MLP
Sommaire
COMPARATIF
News
Cartes 3D :
Le meilleur du hardware
6
Les nouveautés dignes d’intérêt, les tendances du marché : l’essentiel de la micro !
les pièges
du haut de
gamme
Le meilleur du jeu
12
Les jeux les plus attendus et notre sélection des meilleurs parmis les derniers sortis !
Reportage : Computex 03
16
Le Computex est le plus grand salon informatique de la micro d’Asie. L’occasion de
plonger dans les arcanes de la micro, quasiment à sa source, observer les nouvelles
tendances et ce que nous concoctent les constructeurs pour les mois à venir !
ATI 9800 et
9800 Pro,
Nvdia 5900 SE,
5900 et 5900 Ultra:
le comparatif
.50
P
COMPARATIF
Dossiers
Special Athlon 64
26
Comparatif de cartes mère
16 écrans
TFT
les meilleurs 17” et 18”
pour les jeux, la vidéo,
la bureautique, …
.108
P
SÉCURITÉ
L’Athlon 64 face à la concurrence
Pentium 4 et Athlon XP
Voici un test approfondi de l’Athlon 64 face à ses concurrents après le premier
round du mois dernier. L’A64 confirme son potentiel mais il a bien entendu à faire
face à une très sérieuse concurrence. Les chipsets qui accompagneront ce processeur sont eux aussi décortiqués. Compagnons indissociables, ils ne doivent
surtout pas être négligés.
Les premiers MiniPC Athlon
Les deux premières marques à proposer des MiniPC A64 sont celles qui avaient
sorti les meilleurs produits Athlon XP et P4, ça tombe plutôt bien non ? Reste à
voir qui de Biostar ou Shuttle a su le mieux évoluer.
Sécurisez
votre PC
Attaques pirates, virus :
les vrais dangers
Se protéger simplement
et à moindre cout
Les meilleures cartes mère pour Athlon 64 au banc d’essai. Nous avons décortiqué les bundles, les fonctions intégrées et les performances pour y trouver la
perle rare !
Cartes 3D : les pièges du haut de gamme 50
Dans le très mouvementé marché des cartes 3D haut de gamme, les pièges ne
manquent pas pour vous faire dépenser inutilement beaucoup d’argent. A contrario, certaines perles rares pas forcément mises en avant dans les magasins
valent vraiment le détour. Alors SE, value, Pro, XT, Ultra, que choisir ?
Sécurisez votre PC
.84
P
84
Le thème du hacking et des virus est souvent sujet au sensationnalisme. Nous
avons voulu aller à contre courant avec un dossier exposant les véritables dangers réels certes mais qui ne doivent pas non plus faire tomber dans la paranoïa.
Et vous donner bien sûr des solutions simples et pragmatiques pour les éviter.
jeu concours 33
abonnement 36
DOSSIER
anciens numéros 138
P.26
Spécial
Athlon 64
Le comparatif des cartes mère Athlon 64
Les performances de l’Athlon 64 face
à la concurrence : Athlon XP, Pentium 4
Les premiers MiniPC Shuttle 64 et Biostar
Tests
Pratique
Donnez du souffle à un vieux PC
58
Il y a plein de méthodes pour booster un vieux PC et nous en avons déjà abordé
beaucoup. Pourtant, l’une des plus efficace peut rebuter au premier abord et est
fort peu documentée : l’overclocking. Cette technique n’est pas l’apanage des
derniers P4, elle a toujours été possible. Replongeons donc dans le passé pour
voir ce que vous pouvez obtenir de votre vieux micro !
Optimisez Windows XP
72
Les ventilateurs 120mm
120
Les ventilateurs 120mm ont beaucoup d’avantages sur les 80mm. Plus silencieux
et plus performants, ils font une percée significative sur les boîtiers récents et peuvent même être utilisés à d’autres fins. L’occasion d’un comparatif et de suggestions d’usages futées.
Neuston Virtuoso
124
Il existe des multitudes d’astuces ou de petits programmes pour augmenter les
performances de Windows, améliorer son ergonomie, le rendre plus convivial ou
plus efficace. Nous avons sélectionné les idées les plus pertinentes pour améliorer votre quotidien sous Windows.
Pour relier un PC à un téléviseur, on disposait jusqu’à présent de sortie TV sur les cartes vidéo ou de transmetteurs sans fil. Le Virtuoso inaugure un nouveau principe. Il
reprend l’électronique d’une platine DIVX mais va chercher les données, DVD, vidéos
DivX, fichiers MP3 ou images, sur votre PC avec une connexion réseau Ethernet ou
WIFI. Il se transforme même en navigateur Internet ou radio numérique. Grâce à lui,
votre PC devient une centrale multimédia, même s’il est à l’opposé de votre TV !
Réinstallez Windows sans
perdre de données
Que vaut une carte mère à 35 €
100
Windows XP, pour robuste qu’il soit, finit souvent par devenir une usine à gaz
assez poussive. Dans ce cas, rien ne vaut une bonne réinstallation ou un nettoyage en profondeur. Comment le faire rapidement, et sans perdre ses données,
ses mots de passe ou ses préférences ? En suivant ce guide !
ATI All In Wonder contre
nVidia Personal Cinema 2
132
La bataille entre ATI et nVidia ne se cantonne pas aux cartes 3D pures et dures.
Les fonctions vidéo et TV les intéressent aussi beaucoup et tous deux proposent
de magnifiques solutions. Quelle est la meilleure pour transformer votre PC en
téléviseur, studio de montage vidéo et magnétoscope numérique ?
Comparatif
16 écrans TFT 17’ et 18’
128
ECS et PC Chips sont spécialisés dans des cartes mère à très bas prix. Vous étiez
nombreux à nous demander ce que valaient ces cartes, voilà la réponse !
108
Vous nous l’avez beaucoup réclamé et nous nous sommes arrachés les cheveux
pour le réaliser. Voici le comparatif des principaux écrans TFT 17’ du marché avec
une sélection de 18’ en complément. Absence de rémanence pour les jeux ou la
vidéo, confort pour Internet et la bureautique, ergonomie des réglages, respect et
nuance des couleurs pour la photo, luminosité et contraste, tous les critères ont
été passés au crible pour enfin trouver l’écran idéal !
Réseau gigabit : un vrai intérêt ?
136
1000 Mbps dans une carte réseau, est ce que ça apporte vraiment quelque chose
et comment l’exploiter ? Alors que beaucoup de cartes mère commencent à intégrer des ports Gigabit, nous avons voulu mesurer son intérêt, en profitant pour
faire le point sur le matériel nécessaire.
>
NEWS
Jeu concours Corsair
Voici les heureux gagnants du concours de
Hardware Magazine / Corsair. Bravo à eux !
Premier prix : Chrsitophe Wyffels
Second prix : Alain Barrière
Troisième prix : Valerie Laroque
ECS et nForce 2
En complément du test des modèles ECS et PC
Chips de ce numéro, sachez qu’ECS va sortir
bientôt une carte à base de nForce2 pour
Athlon. Elle sera sans doute assez dépouillée
(son 5.1 présent, 4 ports USB2 seulement et
réseau en option) mais permettra de tirer un
meilleur parti des processeurs avec un prix qui
sera sans doute comme toujours chez ECS le
meilleur du marché. Une opportunité à saisir
pour qui veut monter un PC performant mais le
moins cher possible. Les amateurs
d’overclocking devront toutefois vérifier les
capacités du bios, sachant qu’avec une carte
un peu plus chère, on peut économiser
beaucoup sur le processeur, même chez AMD.
Notez que ECS annonce même une carte pour
Athlon 64 mais les acheteurs d’un processeur
aussi cher seront sans doute attirés par des
cartes mère plus haut de gamme.
Abit et l’Athlon 64
Une seule grande marque manque à notre
dossier cartes mère pour Athlon 64, Abit.
Celui-ci ne sera pas pour autant absent de ce
marché bien sûr. ellel a juste pris le temps de
sortir son produit (il n’y a pas urgence il est
vrai). Abit a choisi de commencer avec son
haut de gamme en série max3, ici la KV8Max3, choix logique puisque l’A64 est plutôt
élitiste pour l’instant. Basé sur le chipset VIA
K8T800, il offre donc beaucoup de fonctions
en standard : contrôleurs Serial-ATA et RAID,
port Ethernet 1 Gbit, son AC'97 7.1, FireWire
et 6 ports USB 2.0. Même si l’A64 ne
s’overclocke pas
beaucoup pour
l’instant, la carte
dispose de
l’OTES qui
refroidit les
composants
essentiels de la
carte mère et du
SoftMenu qui a tant
participé à l’image
d’Abit. Il y a peu de
doute sur le fait que
cette carte vienne
rejoindre les
meilleures de notre
comparatif, aucune ne
déméritant de toute
façon.
Au sommaire de
Hardware Mag 7
Tout sur les processeurs
AMD ou Intel ? Quel est le meilleur
rapport prix/puissance ? Quelles sont vos
capacités d’upgrade ? Quel est le meilleur
CPU pour l’overclocking ? Faut il craquer
pour l’Athlon 64 ou FX, attendre le
nouveau Intel « Presscot ». Notre labo a
effectué des centaines de mesures et vous
en livre l’analyse pour choisir les meilleurs
rapports qualité/prix ou les top perfs du
moment.
Special DIVX
• Créer un DIVX de A à Z, à partir d’un DVD,
d’une vidéo DV, d’un enregistrement AVI.
Insérez des sous titres, recadrez ou
redimensionnez vos vidéos.
• La comparaison des meilleurs codecs : taille,
temps de compression.
• Platines DIVX : comparatif des lecteurs DVD
de salon qui relisent vos vidéos DIVX !
Et aussi :
• Mémoire : la bonne quantité
• Disques durs : les clés d’un choix réussi
• Les meilleurs ventirads P4
• Le fonctionnement d’un processeur ou d’une
carte graphique
• Résolution, pixels : 2, 3, 4 ou 5 Megapixels ?
• Et les tests des meilleurs produits du moment
<6>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Athlon 64 : dernière minute
L’info est arrivée trop tard pour être intégrée
à notre dossier Athlon 64 et même si elle
ne change pas fondamentalement la
donne, elle mérite d’être signalée. La
rumeur, appelons là ainsi, veut
qu’AMD prépare une version 32 bits
de l’Athlon 64 ! Un gag ? Non, tout
simplement, l’opportunité pour un
fabriquant décidemment en
peine pour lutter contre Intel
d’élargir l’offre de son nouveau
socket 754, qui a bien des
avantages sur celui des
Athlon XP. Ce processeur
proposerait les
caractéristiques d’un Thoroughbreg
avec une mémoire cache de 256 Ko et des Prating aux alentours du 3000+ mais avec le code des Athlon
64 (sauf la partie 64 bits donc). Face un Athlon XP, l’avantage pour
l’utilisateur sera d’acheter une machine aux capacités d’upgrade supérieures,
avec un CPU moins fragile et plus facile à fixer, en admettant que ce nouveau
venu soit au même prix. Ce ne sera de toute façon pas avant le printemps ou
l’été prochain où il répondra alors à la principale lacune des Athlon XP. Celuici va en effet poser problème à ceux qui comptent upgrader d’ici 12 à 16
mois. La règle d’or veut qu’on n’achète jamais le dernier processeur sorti
dont le rapport qualité/prix est toujours mauvais mais plutôt un milieu ou
entrée de gamme. Dans ce cadre, l’Athlon 64 n’est pas intéressant pour
l’instant alors que le Barton 2500+ est sans conteste la meilleure affaire du
marché. Mais son upgrade se limitera au 3200+, un maigre gain (sans
compter qu’on l’overclocke à 3000+ couramment). On sera donc obligé de
changer de carte mère le moment venu, ce qui ne sera plus le cas avec
l’Athlon XP en socket 754. Le calcul final est néanmoins simple pour qui veut
acheter tout de suite. Barton 2500+ et carte mère nforce2 = 180 €. Athlon 64
et carte mère VIA K8 = 500 €. Pour 320 € d’ici 16 mois, vous aurez sans
doute de quoi vous acheter un Athlon FX 3600+ et une belle carte mère ! Et si
l’idée de changer une carte mère un jour vous fatigue déjà, vous n’avez plus
qu’à attendre cet « Athlon XP socket 754 » !
DVD double
couche 8.5Go !
Si les DVDR de 4 Go ne vous
suffisent pas pour stocker vos
données, c’est sans doute que vous
rippez des DVD vidéo. Cela ne nous
regarde pas mais vous serez alors
heureux d’apprendre que les DVDR
double couche de 8.5Go arrivent.
Annoncés par Philips suivi peu après
par Pioneer (ben oui, pourquoi
arrêter la guéguerre DVD-R et
DVD+R en si bon chemin n’est ce
pas), ces nouveaux médias
nécessiteront bien entendu de
nouveaux graveurs. Sachant qu’ils
ne seront disponibles qu’au
printemps à des prix « spécial
nouveau produit à la mode » comme
d’habitude prohibitifs, que cela ne
vous fasse pas trop hésiter à
craquer un graveur DVD simple
couche bien plus abordable et
suffisant pour la plupart des besoins.
L'arrivée des modèles 8x (et même
12 et 16x l’année prochaine dont
des modèles en Serial ATA) ne
devrait en plus qu’accentuer les
baisses de prix déjà sympathiques
que l’on observe sur ce
périphérique. Moins de 150 €
aujourd’hui, moins de 130 sans
doute pour les fêtes, cela devrait
faire craquer n’importe quel amateur
de vidéo !
256 Mo pour une carte vidéo ?
La tendance actuelle en matière de carte graphique semble vouloir s’orienter vers du haut de gamme
en 256 Mo de mémoire. Si vous comptez acheter une carte graphique bien costaude (CF notre dossier
de ce mois), vous pourriez donc être tenté par ce choix que nous n’avons toutefois pas retenu.
Sachez en effet qu’aucun jeu ou presque n’exploite cette quantité de mémoire. On est même déjà bien
content quand ils se servent des 128 Mo dont beaucoup d’entre nous commencent à disposer !
En revanche, cette quantité de mémoire supérieure se fait souvent au détriment des timings des
puces, voire de leur fréquence. Doubler la quantité de mémoire ne changera rien à la qualité graphique
des jeux avant longtemps, perdre 100 Mhz de fréquence ou du temps d’accès est très dommageable
pour les performances. Alors avant d’acheter une carte, notamment de constructeur exotique, vérifiez
bien qu’elle respecte les spécifications nvidia ou ATI (même si ces derniers poussent aussi hélas vers le
256 Mo dans le très haut de gamme). Notre tableau des chipsets de carte graphique dans Hardware
Mag peut vous y aider, le dossier de ce numéro aussi ainsi que les sites officiels des 2 fondeurs précités.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<7>
>
news
Windows 64 : l’arlésienne
La date de sortie de Windows version 64 bits change
un peu près tous les 2 jours en fonction de la rumeur
à la mode. Selon les plus pessimistes, il ne verrait le
jour qu’en 2006 alors qu’il était annoncé pour début
2004. Cette date qui est sans doute aussi politique
que technique changera encore sans doute de
nombreuses fois,
sans doute tant
qu’Intel ne jugera
pas opportun de
lancer son
processeur 64
bits grand public.
Mais ces
atermoiements montrent une nouvelle fois qu’il
ne sert pas à grand-chose de baver sur le 64
bits. L’Athlon 64 a de beaux arguments à faire
valoir d’ici quelques mois quand ses prix seront
abordables (CF notre dossier) mais hélas pas
celui qu’il met le plus en avant.
Alimentations Globalwin
Elles sont très belles, mais surtout elles sont vraiment très silencieuses.
Les nouvelles alimentations Globalwin nous ont tapé dans l’œil.
Nous attendrons un futur comparatif pour juger de leurs
performances en usage extrême. Mais en attendant, pour la
plupart d’entre nous qui nous contentons d’un overclocking
normal (voire pas d’OC du tout), la comptabilité Serial ATA (plus
besoin d’adaptateurs), le look sympa avec les faces transparentes
agrémentées de led bleues et surtout le silence annoncé (et
respecté) de 19db ainsi que la possibilité de réguler
automatiquement les ventilateurs du PC sont déjà bien tentants. Le
produit reste élitiste puisque le modèle 420 coûte 129 € mais un
boîtier tuning à dominance bleue le vaut bien n’est ce pas ? ;)
Plus accessible, la gamme SAF commence en 320 watts, ce qui
suffit normalement à un PC standard. Proposée dans une
jolie couleur argent poli, ces alimentations offrent elles
aussi le Serial ATA, et un silence lui aussi très
honorable de 22db alors que
l’autorégulation des ventilateurs est
remplacée par une molette à 3
positions. Le modèle 320 watts
est bien plus accessible à
55 € mais le
modèle 420
watts ne vaut
que 11 € de
moins que la
Saphire à 118 €.
<8>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
>
news
Asus chez ATI
L’élégance chez
Logitech
Fourbissant ses armes pour les
fêtes, Logitech enrichit sa gamme
de claviers/souris de quelques
nouveautés. C’est le diNovo Media
Desktop qui nous a tapé dans l’œil.
Tout d’abord par son design high
tech du plus bel effet mais aussi par
sa conception originale et sa
technologie sans fils Bluetooth.
L’appareil est divisé en quatre : le
clavier lui-même, le pavé numérique
ou MediaPad, la souris wireless
MX900, et la base de recharge
faisant aussi office de borne
BlueTooth. Si le clavier offre des
fonctions classiques, ce n’est pas le
cas du MediaPad qui présente
quelques fonctionnalités très
intéressantes. Celui- intègre en effet
un petit écran à cristaux liquides
indiquant toutes sortes
d’informations provenant de votre
messagerie ou des médias en cours
de lecture (vidéos, musiques…). Il
peut également faire office de
calculatrice « intelligente » en
s’intégrant facilement dans les
logiciels de traitement de texte par
exemple, ou se transformer en
télécommande afin de diriger les
applications multimédias. Un atout
non négligeable donc sans compter
que ce pad s’associe à la
technologie Bluetooth assurant une
portée maximum de 10 mètres. La
base Bluetooth servira par ailleurs à
synchroniser les données de la
messagerie ou du carnet d’adresse
entre le PC et un téléphone portable
(ou agenda électronique). Elle
pourra aussi accueillir un maximum
de sept périphériques Bluetooth
(imprimante, appareil photo
numérique…). Et grâce au logiciel
Mobile Phone de Logitech, même
les SMS et autres messages reçus
sur votre portable s’afficheront sur
le MediaPad. Disponible fin
novembre, le diNovo Media Desktop
sera vendu au prix élevé de 299 €.
<10>
La guéguerre que se livre actuellement ATI et nVidia
confine parfois au ridicule absolu. Vous livrer ici toutes
les rumeurs absurdes qui peuvent circuler en ce
moment serait dérisoire mais il est vrai que
nVidia s’en prend vraiment plein les dents
depuis quelques temps. Les performances
des cartes FX avec les futurs jeux Direct X9
sont de plus en plus remises en question,
de même que la façon dont nVidia joue
avec les spécifications DirectX dans
ses drivers. Bien difficile de juger
pourtant à l’heure d’aujourd’hui
(notez à ce sujet l’arrivée d’un
bench testant spécifiquement les
Pixel Shader, Shadermark,
disponible sur
www.shadermark.de (site en
anglais) ; L’interface est un peu
rugueuse mais les effets sont
intéressants).
En revanche, la décision d’Asus, un des plus
beaux constructeurs de l’escarcelle nVidia, de ne
plus placer tous ses œufs dans le même panier en
complétant sa gamme nVidia par des cartes ATI est un
sacré pavé dans la marre, au moins dans le segment retail (les
ventes en magasin par opposition aux ventes en gros auprès des
fabricants de PC). Asus commencera avec les 9200SE, Radeon
9600SE, Radeon 9600XT et Radeon 9800XT réalisées avec un
design spécifique comme à l’habitude chez ce fabricant de renom.
Pour se consoler, nVidia poura compter sur Gigabyte qui fait le
chemin inverse en complémant sa gamme ATI par du nVidia.Cela
ne change bien sûr rien de fondamental pour le consommateur si
ce n’est une offre de bundles plus variée. Mais il serait intéressant
de voir plus de constructeurs travailler des deux cotés de la
barrière car la concurrence n’en serait que plus saine !
Enfin le réseau par les prises électriques !
Si le haut débit à la campagne via le réseau EDF
ne semble pas être pour demain, l’utilisation des
prises électriques d’une maison pour en faire un
réseau Ethernet est pour aujourd’hui. Le WIFI
peinant en effet à traverser certains murs et la
plupart d’entre nous ne se résignant pas à
lézarder leur parquet de câbles réseau, quoi de
mieux que les prises électriques présentes dans
chaque pièce. Si la plupart des grands noms des
périphériques réseau préparent leurs produits, ce
sont les petits français de Celektron qui montrent
les appareils les premiers ! Ceux-ci sont
désarmants de simplicité. On les utilise
forcément par paire évidemment (2 adaptateurs
ou un adaptateur plus un routeur), on les branche
sur une prise électrique (et même une multiprise)
et aux PC et voilà vos 2 PC en réseau en 14
Mbps !
Deux adaptateurs sont disponibles, l’un se branchant vers une carte réseau RJ45
traditionnelle, l’autre sur un port USB avec un driver spécifique puisque Windows ne gère pas
directement les connexions réseau USB. Tous deux seront vendues 119 € mais la version
RJ45 a notre préférence à l’heure où toutes les cartes mère ou presque disposent du réseau
intégré. Est même disponible un point d’accès WIFI et un modem/routeur (209 et 239 €). Leur
alimentation… électrique sert aussi de prise WAN, c’est à dire de connexion au réseau.
Perturbant mais génial si nos tests que vous retrouverez le mois prochain sont à la hauteur !
Tous ces produits seront vendus avant Noël d’après le constructeur, ils nous ont d’ailleurs été
livrés dans un packaging commercial. La réalité du réseau local via la prise électrique est donc
bel et bien palpable désormais.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Chemin vers l'infini
Séries de carte mère Gigabyte K8 Triton avec ses 6-Dual
K8 Triton™
Séries
GA-K8NNXP
nForce3 150
• Supporte les processeurs de nouvelle génération AMD
Athlon™64
• L’unique design de GIGABYTE : Dual Power
System–K8 (DPS-K8)
• Augmente la performance du système avec
la mémoire DDR400
• Intègre la solution Dual LAN avec LAN en Gigabit
• Intègre l’interface Serial-ATA avec la fonction RAID 0,1
• Intègre l'Interface GigaRAID IDE RAID
• Fournit 3 ports FireWire IEEE 1394b
Serial ATA IDE RAID Dual LAN IEEE 1394b USB 2.0 UAJ
DualBIOS™ EasyTune™ 4 @BIOS™ Q-Flash™
K7 Triton™
Séries
GA-7NNXP nForce2 Ultra 400 SPP+MCP-T
• Supporte le processeur AMD Athlon™ XP à FSB 400MHz
• L'unique design de GIGABYTE : le Dual Power System (DPS)
• Supporte l’architecture mémoire en mode Dual Channel
DDR400
• Intègre l’interface Serial-ATA avec la fonction RAID 0,1
• Intègre l’interface GigaRAID IDE RAID
• Intègre la solution Dual LAN avec Intel® PRO/1000 CT
• Supporte l’audio sur 6 canaux Dolby Digital
via la sortie S/P-DIF
• Intègre l’interface FireWire IEEE 1394
Serial ATA Dual LAN ATA133 RAID IEEE 1394 USB 2.0
™
6-Channel Audio DualBIOS™ EasyTune™ 4 @BIOS™ Q-Flash
* These speed settings are not guaranteed by GIGABYTE.
-- The specification and pictures are subject to change without notice.
-- All trademarks and logos are the properties of their respective holders.
-- Any overclocking is at user’s risk, Giga-Byte Technology shall not be responsible
for any damage or instability to your processor, motherboard, or any other components.
Retrouvez nos points de ventes sur : www.gigabtye.com.tw
Le meilleur du jeu,
tout frais sorti
ou à venir
>
Ils sont sortis,
nous les avons aimés (ou pas du tout)
nage comme bon vous semble et
même du côté obscur, et de choisir des missions selon votre profil.
Malgré un scénario un peu plat,
un moteur graphique vieillissant
et des missions assez linéaires ce
titre reste tout de même assez
prenant et contentera les amateurs de Jedi Outcast.
1
1 Medal of Honor
Débarquement Allié :
L'Offensive (EA)
Neverwinter Night : Shadow
of Undrentide (Infogrames)
Les joueurs ayant retrouvés le
plaisir d’un Baldur’S Gate avec
Neverwinter Night et ses modules
online vont pouvoir s’en donner à
cœur joie avec la première extension officielle, Shadow of
Undrentide. Une campagne solo
d’une quarantaine d’heures, des
nouveaux sorts, monstres, armes
et compétences, ainsi que des
outils de conceptions de niveaux
supplémentaires sont au programme. Rien de tel pour que
votre personnage soit encore
plus « billesque ». Notez par
ailleurs qu’une deuxième extension baptisée Hordes of the
Underdark est prévue pour cette
fin d’année 2003.
vous entrez dans la peau d’un
jeune Jedi qu’il faudra faire évoluer. Parmi les points forts du jeu,
on notera la possibilité de construire et de définir la couleur des
ses sabres lasers (simple ou double), de faire évoluer son person-
Cette nouvelle et deuxième
extension de Medal of Honor
peut laisser un avis mitigé mais
elle a le mérite de rafraîchir ce
titre qui n’avait pas été gâté par
son premier Add on. Côté gameplay aucune modification n’a été
effectuée si ce n’est quelques
situations de combat apportées
par les nouvelles maps, et côté
équipement de nouvelles armes
2
2
Sim City 4 : Rush Hour (EA)
Moins d’un an après le premier
opus, voici le premier add on
pour Sim City 4. Parmi les nouveautés on retiendra l’ajout de
nombreuses fonctions touchant à
la circulation routière, de nouveaux terrains et nouvelles « catastrophes », le fait de pouvoir ajouter des liaisons maritimes entre
ses régions, de pouvoir conduire
toute sorte de véhicule même si
cela reste très simpliste, ou de
pouvoir baptiser soit même
chaque route ou bâtiment. En
bref, une extension réussie et
indispensable pour tous les
joueurs forcenés de Sim City 4.
3
Homeworld 2
(Vivendi Universal Games)
3
Star Wars Jedi Knight : Jedi
Academy (Lucas Arts)
Basé sur le principe de Jedi
Knight 2, dans Jedi Academy
<12>
sont présentes ainsi qu’un plus
grand nombre de véhicules.
Quant aux missions, la encore on
retrouve ce qui a fait le succès
des versions précédentes. On
aurait pu s’attendre à plus de
nouveautés et de surprises donc
mais les adeptes trouveront dans
cette extension ce qu’il faut pour
passer encore des heures et des
heures de jeu sur ce titre.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Suite du jeu de stratégie en
temps réel du même nom,
Homeworld 2 était attendu
depuis longtemps. Le principe est
le même, il s’agit de récolter des
ressources afin de produire ses
vaisseaux, de lancer ses recherches, de se défendre ou de
conquérir de nouveaux systèmes.
Le scénario sait tenir en haleine
malgré une durée de vie assez
courte, le moteur graphique est
gourmand mais réussi, le gameplay est toujours aussi appréciable mais le jeu demande un
bonne prise en main. Les
connaisseurs de Homeworld
Cataclysm regretteront qu’il n’y
ait pas plus de nouveautés, ceux
qui n’aimait pas n’apprécieront
toujours pas et les autres trouveront dans ce titre ce qui se fait de
mieux dans sa catégorie avec
Haegemonia.
Star Wars Galaxies (LucasArts)
Ca y est, SWG est enfin dispo en
France, le 7 novembre pour être
précis. Même si comme tout jeu
de rôle massivement online, SWG
souffre de bugs de jeunesse, on a
vu bien pire par le passé. Mieux,
le jeu est vraiment bien pensé
avec un développement de perso
très ouvert, un PVP optionnel à
plusieurs niveaux, et un gameplay
certes perfectible mais déjà prenant. Les MMO sont des jeux à
part et ne peuvent séduire tout le
monde. Mais si vous avez assez
de temps à lui consacrer, celui-ci
est assurément le meilleur du
moment.
Chrome (Take Two Interactive)
Si le moteur graphique de
Chrome est réussi, ce n’est pas le
4
>
5
On les attend
de pied ferme
Lock On : Modern
Combat (Ubi Soft)
cas du jeu et du gameplay en
général qui nous ont déçus. Il
n’est pas facile pour un FPS de
se faire une place sur le marché
vu le nombre de titres développées mais Chrome n’offre pas
d’éléments déterminants qui peuvent faire la différence. Très proche d’un Halo avec ses véhicules,
Chrome tente de se distinguer
par l’ajout d’un système de nanotechnologie mais celui-ci ne
donne malheureusement pas l’effet
escompté.
4
UFO Aftermath
(SG Diffusion)
Certains l’auront devinés, UFO
Aftermath s’inspire de la série XCom. Le scénario n’a donc pas
changé où peu, vous devrez éradiquer la menace alien venant
d’envahir la Terre via votre commando de soldats et un système
de stratégie tour par tour (fonc-
tion pause). Le jeu offre beaucoup
de possibilités mais peu paraître
long et fastidieux aux premiers
abords à cause de sa relative
complexité. Si la bande son est
réussie ce n’est pas le cas des
graphismes mais la fidélité du
titre aux versions précédentes et
le riche gameplay devraient suffire aux fans.
5
Air
On a peine à respirer quand on
voit la beauté des screenshots de
ce simulateur. Si vous avez une
solide connexion internet, régalez
vous : http://www.lo-mac.com/
screenshots.php. Que dire sinon
que ce jeu s’annonce proche de
la perfection et que l’on aimerait
juste avoir un plus d’avions pilotables dans la longue liste de
ceux présents dans le jeu. Ma
radeon 9700 Pro n’attends plus
que lui pour exploser !
Halo (Microsoft)
Enorme succès sur XBox, Halo
débarque enfin sur PC. On aurait
pu s’attendre à de meilleurs graphismes pour ce changement de
plateforme mais les rendus restent très corrects. Le scénario est
en tout point identique, l’IA est
toujours aussi bonne et le jeu
s’enrichi de quelques nouveaux
véhicules et armes par rapport à
la version console. La force de
cet opus PC vient de ses multiples modes multi joueurs entièrement paramétrables et qui assureront de très longues nuits de
Lan party. Il est cela dit très dommage que le mode coopérative si
appréciable sur la version console, et permettant de faire la campagne solo à plusieurs, ait disparu. Halo est sans conteste un très
bon titre mais il va certainement
souffrir d’une sévère concurrence
avec Half Life 2 ou Breed.
3
Breed (CDV Software)
Breed est l’un des jeux qui devrait
vraiment montrer ce que donne
une Radeon 9700 ou une Ge
Force FX. Rien que pour çà, il est
intéressant, mais en plus, il semble que cela soit un très bon jeu
d’action. Halo et Chrome étant
mitigé, c’est le meilleur espoir des
fan de RTS en attendant les poids
lourds Doom 3 et Halflife 2.
Half Life 2
(Vivendi Universal Games)
Qui n’a jamais joué Half Life ou un
de ses multiples Add-on? Pas
grand monde. Ce jeu a en effet
marqué son temps et après plusieurs années d’attente, la suite
est sur le point d’arriver dans les
rayons. Les vidéos diffusées sur
le site officiel sont tout simplement magnifiques, reste à espérer que ce nouveau volet offrira
un scénario, une mise en scène et
un gameplay aussi réussis que la
première version.
6 Age of Mythologie :
The titan (Microsoft)
Microsoft proposera bientôt une
extension pour Age of Mythology,
un titre pourtant bien complet par
défaut. Au programme, nouveaux
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<13>
>
news
7
8
6
héros et scénarios, plus de pouvoirs et d’unités ainsi qu’une race
supplémentaire, les Atlantes. Cet
add on qui enrichi considérablement les possibilités du RTS est
déjà sorti aux US et a ravi les
amateurs, il en sera certainement
de même chez nous.
7
10
Deus Ex : Invisible War 2
(Eidos Intercative)
Prévu pour le mois de décembre,
on sait peu de chose pour le
moment à propos du FPS Deus
Ex Invible War. Le principe de jeu
restera le même que sur le version précédent mais on comptera
naturellement bien plus d’interactions avec l’environnement ou les
NPC. Les screenshots et le trailer
vidéo disponibles sur le site officiel mettent facilement l’eau à la
bouche, verdict définitif à noël.
9
<14>
8
Etherlord 2 (Strategy First)
Inspiré par le principe du jeu de
cartes
Magic
l’Assemblée,
Etherlord revient sur PC au mois de
novembre. Le jeu mélange les phases de stratégie à la Age of Wonder
ou Heroes of Might & Magic et les
phases de combat tour par tour
basées sur les règles de bataille de
Magic avec ses manas, ses créatures, ses enchantements, ses sortilèges et ses éphémères. On notera
également la présence d’un mode
multi joueur permettant d’opposer
jusqu’à huit sorciers en 1 Vs 1 ou
en équipe. A conseiller uniquement
aux amateurs du célèbre jeu de
cartes.
9
Call of Duty
(Activision)
Call of Duty est l’un des titres FPS
que nous attendons avec le plus
d’impatience. Il nous a en effet
bluffé tant par son ambiance
6
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
sonore et visuelle que par son
gameplay soutenu et prenant.
Proche d’un Medal of Honor ou
d’un Battlefield 1942, Call of Duty
prend place pendant la seconde
guerre mondiale et repose globalement sur le même principe de
jeu. Nous ne pouvons que vous
conseiller de télécharger la demo
simple joueur sur le site officiel,
vous ne serez pas dessus
(www.callofdutygame.com).
>
Special Computex
COMPUTEX
2003
Par la rédaction
Comme chaque année, l'île de Taiwan accueille le salon Computex. Il
avait cependant une allure particulière cette fois puisqu'il prenait
place fin septembre au lieu de début juin. C'est donc avec plus de 3
mois de retard que se tient le Computex qui, rappelons-le est un des
3 plus grands salons mondiaux dédiés à l'informatique. Plus que les
produits qui dans l’univers effréné de la micro n’attendent pas les
salons pour sortir, c’est l’atmosphère et les tendances qu’il était
intéressant de sonder.
L
e Computex prend place
au cœur de la capitale de
Taiwan : Taipei. Taipei est une
ville fascinante sous pas mal
d'aspects. Elle est notamment
très contrastée avec ses quartiers plus anciens où on peut
reconnaître la couleur locale
sans peine et les quartiers
modernes bordés d'immenses
building dont le fameux Taipei
101. Taipei c'est aussi un
concentré de haute technologie
puisque beaucoup de grandes
sociétés y sont basées ou y ont
des postes importants. Et enfin,
nous ne pouvons pas vous parler de Taipei sans aborder ce
point : les marchés informatiques. Inconnus en Europe,
ceux-ci ont beaucoup de succès là-bas. On n’y voit pas sépcialement plus de nouveautés
qu'ici mais les prix y sont très
intéressants. Un des gros
avantages de ces marchés reste une ouverture
très tardive !
Remplacer son lecteur
DVD à 23h est donc
tout à fait fai-
<16>
sable, tout comme acheter un
câble réseau bleu avec les fiches
vertes dans une boutique qui ne
vend que du câble réseau !
Les chipsets de
carte mère
Le chipset est un élément
important mais il ne passionne
pas autant que le processeur ou
la carte graphique. Qu'il fonctionne correctement et qu'il gère
une connectique complète semble être le plus mis en avant.
Pourtant, la différence de performance induite par un chipset est
importante quand il offre le dual
band par exemple. En revanche,
elle est effectivement négligeable entre 2 chipsets concurrents
offrant les mêmes caractéristiques. C’est alors le prix et les
fonctions périphériques qui peuvent faire la différence et ces
dernières sont de plus en plus
nombreuses.
Mais quelle qu’en puisse être la
perception, les chipsets évo-
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
luent continuellement. Les 2
réelles nouveautés en ce qui
concerne les chipsets sont le
PT880 de VIA pour les Pentium
4 et le nForce 3 250Gb de NVIDIA pour les Athlon 64. Le premier s'aligne enfin sur les chipsets Intel et supporte le Dual
Channel. Une première pour
VIA. Le second corrige quelques
défauts du nForce 3 Pro 150.
Celui-ci avait quelques lacunes
au niveau des technologies supportées. La version 250Gb
apporte le support du Serial ATA
et du réseau gigabit. La fameuse APU (audio processing unit)
qui a fait le succès des nForce 2
n'y fait cependant toujours pas
son apparition. Pour compenser
ce manque, NVIDIA devrait proposer très bientôt une puce
dédiée à l'APU que les fabricants de cartes mère pourront
intégrer s'ils le désirent. Depuis
un moment déjà, NVIDIA met
l'accent sur la qualité de ses
drivers et de sa suite logicielle
qui accompagne ses produits.
Ce sera encore plus le cas à
l'avenir étant donné que NVI-
DIA vient de transposer sa
suite logicielle en un produit
nommé Forceware. Forceware
contient tout ce qui est logiciel
chez NVIDIA : drivers, utilitaires,
lecteur multimédia… Outre ce
nouveau nom, il y aura de légers
changements comme une interface revue pour le panneau de
contrôle de l'APU, un utilitaire
pour vérifier l'état du système et
l'overclocker, un utilitaire avancé
pour gérer le RAID et une nouvelle version du nView.
Le Computex était pour ATI l'occasion de réaffirmer sa satisfaction face au comportement de
son nouveau chipset baptisé
Radeon IGP 9100. S'il ne dispose pas de performances brutes
équivalentes aux derniers chipsets Intel, surtout dans le
domaine des transferts mémoire, il intègre un core graphique
très évolué qui devrait faire le
bonheur des fabricants de PC.
Peu coûteuse et suffisamment
performante, cette solution
devrait se retrouver dans pas
mal de PC d'entrée de gamme
de Noël. Qui plus est, le core
intégré supporte les Pixel
Shader ! Une première. En pratique, il correspond à un demi
Radeon 9200. Les Vertex
Shader, eux, ne sont pas gérés
en hardware mais pris en charge
par le CPU. Ceci ne devrait
cependant pas poser de grand
problème étant donné que l'IGP
9100 sera intégré avant tout
dans les PC de grande surface
dont les CPU sont souvent
disproportionnés par rapport au
reste de la machine. Mais globalement, ce chipset fera plus le
bonheur des PC multimédia que
des PC ludiques !
Ca bouge dans
le monde des
GPU !
NVIDIA et ATI n'ont rien annoncé
lors du Computex et se sont
contentés de faire des démonstrations privées à la presse du
Radeon 9800XT et du GeForce
FX 5950, déjà annoncés il y a
quelques
semaines
(CF
Hardware Mag 7) mais qui ne
seront sans doute guère disponibles à Noël (et encore, la FX 5950
qui n’a parait il pas la faveur des
fabricants ne le sera peut être
pas du tout). Mais d'autres leur
ont emboîtés le pas en la personne de S3 et XGI, bien décidé à
revenir sur ce marché.
ATI était certes présent sur le
Computex au travers de ses différents partenaires mais inutile
de chercher le stand ATI, il n'y
en avait pas. ATI a préféré l'intimité des suites de l'hôtel situé
juste à côté. En ce qui concerne
les GPU, nous avons pu voir
tourner le Radeon 9800XT et le
Radeon 9600XT ainsi qu'un
autre GPU encore en développement qui supporte le PCIExpress. Il est malheureusement
encore trop tôt pour vous en dire
plus à son sujet. Vous noterez
malgré tout qu'ATI est déjà bien
avancé sur cette nouvelle interface. Tout se passe donc très
bien pour ATI au niveau des
GPU et ça se sent au travers de
l'ambiance positive qui émane
de ses employés. La suprématie
des Radeon lorsqu'il s'agit de
traiter des Pixel Shader ne doit
pas y être étrangère…
Tout comme ATI, NVIDIA n'a pas
annoncé de nouveau GPU et ne
disposait pas de stand sur le
salon.
NVIDIA s'est contenté de donner une conférence afin de présenter ses nouveautés. Le cons-
L'AN51R DE SHUTTLE EST UNE DES PREMIÈRES CARTES-MÈRE BÂTIE AUTOUR
DU NFORCE 3 250GB. NVIDIA N'AYANT PAS INTÉGRÉ SON CONTRÔLEUR AUDIO
ÉVOLUÉ DANS CE CHIPSET, SHUTTLE UTILISE UNE PUCE VIA POUR L'AUDIO.
LES BOÎTIERS ET LES ÉCRANS GIGABYTE DISPOSENT D'UN DESIGN TRÈS
TRAVAILLÉ. PROBABLEMENT LE PLUS BEL ENSEMBLE DU SALON !
Media Center déchaîne les foules
Il y avait beaucoup d'enthousiasme autour de ce nouvel OS de Microsoft
orienté multimédia et très grand public. Après quelques essais, force est
de constater qu'il est très convivial et que sa prise en main ne pose aucun
problème. Un fabricant de composants destinés au Media Center nous a
cependant confié qu'il espérait que la régionalisation serait faite correctement, notamment pour les fonctions TV d’enregistrement de programmes
récupéres sur le net sans quoi cette convivialité pourrait ne pas se retrouver sur toutes les versions.
Tant ATI que NVIDIA proposent des solutions adaptées à Windows MCE
dont l'ergonomie et la facilité d'utilisation risquent de faire merveille.
Cependant, NVIDIA a actuellement bien plus avancé sur ce terrain
étant donné qu'il dispose d'une solution complète à destination des
fabricants de PC alors qu'ATI ne dispose pas encore de tuner TV certifié par Microsoft. Ce n’est pourtant pas une question de qualité :
Microsoft demande pour l’instant à ce que la carte TV soit séparé de
la carte graphique, ce qui disqualifie d’office l’All in Wonder et le
Personal Cinema 2 ! Stupide non ?
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<17>
>
Special Computex
Cartes mère :
toujours plus ?
Les fabricants de cartes mère
essayent tous de se démarquer les
uns des autres. Dans la pratique,
les performances ne permettent
guère de le faire d’où le festival de
fonctions spécifiques sur les cartes
mère haut de gamme (CF notre
comparatif A64). Au salon, nous
avons remarqué une idée de DFI
simple et pratique au sein du bios :
des profils pour mémoriser plusieurs variantes de réglages. Si la
démonstration était limitée à des
profils "overclocking", les possibilités sont bien plus nombreuses. Le
système n'en étant qu'à ses
débuts, il est probable que DFI le
fasse évoluer. Pourquoi pas avec
un système externe au boîtier destiné à sélectionner le profil ? Profils
qui pourraient représenter des
configurations multi-boot… Les
plus linuxiens d'entre vous s’imaginent déjà pouvoir choisir de démarrer Linux ou Windows à partir d'un
bouton extérieur. Ou pourquoi pas
un mode jeu overclocké et un mode
cinéma déclocké et silencieux…
tructeur a malgré tout annoncé un produit graphique totalement nouveau et
dédié au marché des PDA et des GSM :
le GoForce 2150. Cette puce est le premier pas de NVIDIA vers le monde des
PDA et des GSM. Il est en partie le fruit
de l'acquisition récente de MediaQ
spécialisé dans ce domaine. Le
GoForce 2150 prend en charge l'affichage 2D, aide lors de la lecture de
vidéo et consomme très peu ! C'est
d'ailleurs l'un de ses principaux avantages. Peut-être y a-t-il là-dedans des
idées à puiser pour éviter les refroidissements impressionnants sur les
GeForce FX ?
UNE DES PREMIÈRES GEFORCE FX SIGNÉES
GIGABYTE ! UN COUP DUR POUR ATI QUI
PERD UN PARTENAIRE EXCLUSIF. NOTEZ QUE
POUR COMPENSER, ATI RÉCUPÈRE ASUS,
EX-PARTENAIRE EXCLUSIF DE NVIDIA.
<18>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
MSI PRÉSENTAIT DES GEFORCE FX 5600
ÉQUIPÉES D'UN SYSTÈME DE
REFROIDISSEMENT DÉPOURVU DE
VENTILATEUR. LE SYSTÈME DE MSI EST
ÉTUDIÉ POUR TRANSFÉRER TRÈS
RAPIDEMENT LA CHALEUR.
Nous avons pu voir tourner les fameux
Volari de XGI qui pourrait devenir le troisième larron de la 3D ! Notre avis sur ces
GPU est assez mitigé. Nous avons pu
constater qu'ils fonctionnaient mais
aussi qu'ils avaient des difficultés dans
DirectX 9 et quelques "problèmes de
qualité". Bien entendu, les drivers utilisés étaient très jeunes et ils devraient
s'améliorer fortement. Nous espérons
bien entendu que XGI évitera de tomber
dans les travers de la triche à tout va
avec les spécifications DirectX. Les
Volari se déclinent en plusieurs versions
destinées à couvrir tous les segments
du marché, une solution utilisant 2 GPU
>
Special Computex
Tuning : une
nouvelle voie ?
LES CARTES
PRÉSENCE DE
3D ANNONCÉES PAR XGI EXISTENT EN VERSION BI-GPU ! NOTEZ LA
2 CONNECTEURS D'ALIMENTATIONS ! ESPÉRONS QUE XGI CORRIGE CE
POINT SUR LES CARTES FINALES.
et disposant de 16 pipelines (dont 8
compatibles DirectX9) s'occupant du
haut de gamme. Les performances de
cette solution dans 3Dmark03 semblent
bonnes de prime abord, mais quand on
y regarde de plus près, on peut voir un
manque de performances dans Mother
Nature et de très bonnes performances
dans Battle of Proxycon qui compensent. Nous avons cependant pu remarquer que la qualité dans les deux tests
de classe DirectX 8 n'était pas parfaite… XGI nous a clairement indiqué vouloir se battre contre NVIDIA et ATI sur le
haut de gamme. Est-ce vraiment réaliste ? Si sur le milieu et l'entrée de
gamme il est toujours possible de se
LE VOLARI-DUO AFFICHE UN SCORE GLOBAL
HONORABLE, MAIS SON SCORE DANS LE TEST
DIRECTX 9 EST BIEN MOINS BON QUE CELUI
DES SOLUTIONS D'ATI ET DE NVIDIA.
trouver une petite place, il est très facile
de se casser les dents sur le haut de
gamme. Nous avons de sérieux doutes
quand aux capacités de XGI à pouvoir
concurrencer ATI et NVIDIA dans cette
niche. Qui plus est, leur solution bi-GPU
risque de coûter cher et n'offre qu'un
support très moyen du FSAA… limité au
<20>
Les fabricants de matériel PC en
général et de boîtiers en particulier
ont maintenant compris qu'ils
devaient prendre soin de l'aspect
de leurs produits. Les boîtiers doivent ainsi pouvoir s'intégrer dans
une chambre ou dans un salon
sans briser l'harmonie de la pièce.
Ils doivent être jolis mais discrets.
Qui voudrait encore du boîtier
gris/beige qui équipaient tous les
PC il y a encore quelques années ?
Cette amélioration de l'aspect des
produits PC est cependant un problème pour les fabricants de matériel de tuning puisqu'elle les prive
d'une partie du marché. Entre les
tuners purs et durs qui préfèrent
tout fabriquer par eux-mêmes (ou
presque) et les utilisateurs de boîtiers déjà très travaillés et bien
équipés, ce marché doit trouver sa
voie. Le tuning était ainsi bien
moins visible ou Computex qu'au
Cebit de mars. Toutefois, les accessoires de plus en plus soignés que
proposent Enermax, Coolermaster,
Antec et d’autres ainsi que tous les
spécialistes du silence montrent
que le tuning a largement sa place
quand il associe à l’esthétique une
utilité plus pragmatique.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
NOUS AVONS PU VOIR TOURNER UNE
SOLUTION À BASE DE 2 GPU VOLARI ! TOUT
SEMBLE DONC FONCTIONNEL.
NVIDIA
GeForce FX 5950
ATI
Radeon 9800 XT
XGI Volari
V8 Ultra Duo
S3
DeltaChrome F1
Fréquence GPU
Fréquence mémoire DDR
475 MHz
412 MHz
350 MHz
350 MHz
475 MHz
365 MHz
375 MHz
(+ support de la
DDR-II 500 MHz)
350 MHz
Pipelines
Unités géométriques
Largeur du bus
Bande passante
Fillrate MAX
Opérations ALU
+ textures DX9 MAX
Opérations ALU DX9 MAX
Antialiasing
4
8
16
8
3
4
4
4
256 bits
256 bits
256 bits
128 bits ?
28,3 Go/s
21,8 Go/s
22,4 Go/s
10,4 Go/s ?
1,9 Gpixels/s
3,3 Gpixels/s
5,6 Gpixels/s
2,8 Gpixels/s
7,6 Gops/s
9,9 Gops/s
8,4 Gops/s ?
5,6 Gops/s
5,7 Gops/s
6,6 Gops/s
2,8 Gops/s
2,8 Gops/s
Multisampling
Multisampling
Supersampling
Supersampling
très peu performant supersampling (cet
antialiasing crée un effet de flou sur les textures peu agréable)…
Cela fait déjà quelques temps que S3 a
annoncé le DeltaChrome. Il est malheureusement toujours aux abonnés absents
mais cela devrait bientôt changer selon S3.
Enfin, espérons-le pour eux ! Pour rappel,
le DeltaChrome est semblable au Radeon
9700/9800 dans les grandes lignes mais ne
dispose pas de touts les petits plus des
Radeon 9700/9800, ce qui devrait le rendre moins efficace en pratique. Il est également très limité au niveau du FSAA. Nous
avons pu avoir une discussion très intéressante avec S3. Pour S3, les 2 reproches
formulés ci-dessus ne sont pas vraiment
un problème étant donné qu'ils ne visent
pas le haut de gamme. S3 nourrit des
objectifs bien plus réalistes que XGI à ce
sujet. Lorsque nous sommes arrivés au
point qui fâche, les optimisations, nous
avons été agréablement surpris par la
réponse de S3 qui a une vision des choses
des plus respectables : les optimisations
dans les jeux, c'est très bien, mais les compromis qui réduisent la qualité, même légèrement, doivent être optionnels. Bref, une
bonne mentalité. Reste à voir ce que donnera réellement le DeltaChrome en pratique
! S3 a par ailleurs fortement insisté sur la
faible consommation et le faible dégagement thermique de ses DeltaChrome.
Comme le rappelle S3, le besoin d'un ventilateur ou de plusieurs ventilateurs fait augmenter les coûts de plusieurs manières : il
faut payer le ou les ventilateurs, il faut payer
le système d'alimentation qui leur est dédié
sur la carte graphique et cela fait augmenter les coûts du support, le ventilateur étant
un élément en plus qui peut tomber en
panne (et qui tombe régulièrement en
panne). Une fois de plus, force est de constater que le discours de S3 est très réaliste.
Reste à voir si leurs produits correspondront bien à toutes ces belles paroles.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<21>
>
Special Computex
Quelle mémoire
pour le futur ?
La mémoire vive des PC fait l’objet
d’intenses enjeux et parier sur le futur
standard détermine l’avenir de nombreuses sociétés. Les représentants
de Hynix, Elpida, Infineon, Kentron et
Micron ont accepté de s'asseoir à
une même table et de répondre aux
questions de la presse. Nous y avons
principalement appris que pour tous
les acteurs du marché de la mémoire, l'année 2004 sera l'année de la
DDR-II, qu'ils sont presque prêts et
qu'ils miseront tout sur cette mémoire. Au cours de la discussion, nous
avons cependant pu remarquer des
divergences entre les fabricants sur
des détails qui pourraient s'avérer
très importants (par exemple, certains comptent miser la majorité de
leur production sur de la DDR-2 400
alors que d'autres estiment qu'il est
plus sûr de viser la DDR-II 533).
Micron a par ailleurs confirmé que l'évolution des mémoires pour carte
graphique ne va pas vraiment ralentir
avec la GDDR3 très bientôt et la
GDDR4 dans 2 ans.
Et Intel ?
Intel n’était pas le plus visible au
Computex. Il est vrai que le géant
avait son propre salon la semaine
d’avant, l’IDF, et qu’il y avait bien
sûr montré en priorité ses nouveautés. Pas vraiment au sujet des processeurs d’ailleurs. Puisque le
Pentium 4 E (on passe directement
du C au E), alias Presscott semble
un petit peu en retard. Encore plus
que l’ensemble du Computex, Intel
a insisté sur ses innovations dans
le domaine des portables et de la
mobilité. On constate ainsi que les
portables vont profiter très vite des
innovations de nos PC avec le chipset
Sonata,
successeur
du
Centrino, y compris le PCI Express,
la DDR2, le son 7.1, le Serial ATA,
voire le FSB800 ! La connectivité
était aussi à l’honneur. Intel imagine
déjà le moment où tous les appareils électroniques du téléphone au
portable en passant par les PDA
communiqueront entre eux via le
net et quel que soit leur mode de
De son côté, VIA réaffirme son attachements à la mémoire QBM (ou
QDR). Pour rappel, la QBM se base
sur de la DDR et permet d'augmenter le débit sans trop toucher aux
coûts, ce qui permet aussi de réduire les coûts à débit égal. La QBM II
se basera quant à elle sur la DDR-II
avec les mêmes bénéfices. Les barrettes QBM se logeront dans des
slots DDR classiques. Il faut simplement que le bios et le chipset la supportent. Aujourd’hui, seuls les nouveaux chipsets VIA comme le PT880
sont prêts pour cette mémoire qui
n'est toujours pas apparue (depuis
le temps qu'on en parle…) et on
peut se demander si elle le fera un
jour puisque ni Intel, ni nVidia ne s’y
intéressent.
<22>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
communication, GSM, bluetouth,
wifi, etc. Ce sont effectivement des
perspectives à long terme mais
elles montrent bien vers quoi lorgnent les grands constructeurs
aujourd’hui. Quel symbole de constater que le processeur Intel le plus
nouveau du salon était le Xscale,
destiné aux PDA, et qui permet une
lecture parfaite des vidéos, voire
d’animer des jeux en 3D. On imagine facilement les constructeurs
rêver à tous ce public pas très
ouvert au PC mais qui se verrait
bien doter d’un téléphone portable
PDA chargeant automatiquement le
journal du matin ou un jeu dans le
métro. Quel énorme marché !
Intel a également introduit un format de boîtier censé remplacer ou
compléter notre bon vieux ATX.
Evidemment, sa principale caractéristique est d’être beaucoup plus
petite. Via et son Epia risque de
trouve là un sacré concurrent.
VTF 2003
V
IA organisait en marge
du Computex le VTF, un
forum technologique semblable à l’IDF, témoin de l'envie de
VIA de se positionner de plus
en plus comme un fournisseur
de technologie. Il s'agit à la fois
d'un choix et d'une nécessité
pour VIA qui, dépourvu de production, doit avant tout se
concentrer sur des concepts et
sur l'aspect technologique qui
les accompagnent, et vivre
face à Intel. Une bonne partie
des informations des pages
précédentes sont d’ailleurs
tirées des conférences du VTF
auquel participaient de nombreux fabricants autant que du
salon lui-même.
VIA a à l’évidence une vision du
PC, et montre une vraie logique
dans le développement de ses
technologies,
notamment
quand il s’agit de pousser le
PC dans les foyers, en modifiant sa forme, sa taille, et en
élargissant son usage. C’est
grâce à ce genre d’initiative
que le PC envahira la TV, les
téléphones, et tout ce qui est
électronique en général et non
pas une xboxstation 10 fermée
à toute personnalisation. Mais
VIA pourra t il placer quelques
billes face à l’ogre Intel ? Rien
n’est moins évident.
C'est le Président de VIA,
Wenchi Chen, qui a ouvert le
VTF en présentant, notamment, dans les grandes lignes
les nouveautés technologiques de VIA. Celles-ci se
résument en 2 points. Le premier est la confirmation que
VIA est bien avancé sur les
futures normes que sont la
DDR-II et le PCI-Express.
Mais le cœur du sujet n’était
pas là : le VTF2003 avait ainsi
un titre très évocateur de la
tendance actuelle : "Total
Connectivity – The Revolution".
Mobilité et
miniaturisation :
toujours plus
Vous avez pu le constater
dans les pages précédentes,
le monde mobile continue de
prendre de l'importance. Tous
les fabricants veulent avoir
des produits "mobilité" à leur
catalogue, quels qu'ils soient.
Personne ne peut plus se permettre d'ignorer ce marché
aux marges beaucoup plus
juteuses et à la croissance
plus forte. Nous avons ainsi
vu des portables de tout type,
de toute qualité et de toute
taille ! Entre le mastodonte de
17" (7 Kg) d'Acer et les ultraportables de 12" pesant à
peine 1 Kg, il y a un monde de
différence tout comme il peut
y en avoir entre les performances d'un Pentium 4 EE
d'Intel et d'un C3 de VIA !
D’après les constructeurs, les
performances vont perdre
petit à petit de l'importance
face à la mobilité tout simplement parce que le marché des
PC de bureau va devoir faire
face à un surplus de puissance inutilisé par la majorité des
utilisateurs. Ce n’est évidemment pas notre point de vue,
et si un tablet PC est en effet
un bel objet, utile qui plus est,
rien ne remplacera le plaisir
d’une belle tour, que l’on peut
upgrader, modifier, optimiser,
relooker, etc, etc… et ce surcroît de puissance, nous sommes nombreux à savoir quoi
en faire n’est ce pas ? ;)
LE LOOK DE CE BOÎTIER EXPOSÉ PAR VIA NE LAISSE PAS INDIFFÉRENT ! SA
CONFIGURATION ENCORE MOINS : BI-OPTERON, RADEON 9800 PRO 256
MO, 2 GO DE DDR ET DISQUES DURS EN RAID !
Gageons plutôt que les passionnés que nous sommes
préférerons leurs tours, voire
disposerons des 2 systèmes,
quoi que les écrans sans fils
qui finiront bien par être
accessibles nous en dispensent ! La vision de VIA est en
ce sens un juste milieu. La
compagnie exploite des technologies PC relativement
ouvertes et les transforme
pour insérer des petits bouts
de PC dans les objets électroniques de la vie courante ou
transforme un PC pour qu’il
remplace ces objets. Prenons
un exemple concret. Préférez
vous
un
magnétoscope
numérique exploitant un format propriétaire protégé et
sans communication avec
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
votre PC ou une DivX box
communicant avec votre PC
principal ? Pour notre part, le
choix est vite fait !
Pour arriver à ces fins, La miniaturisation continue son chemin.
Les boîtiers compacts se généralisent et certains prototypes
ressemblent plus à des objets
de décoration qu'à des ordinateurs ! VIA continue ainsi de
miser sur les systèmes mini-formats. Si, lors de leur lancement,
les mini-plateformes de VIA
nous paraissaient être avant
tout un refuge pour expliquer les
performances décevantes du
C3, force est de constater que
la plateforme EPIA mini-ITX
prend de plus en plus d'intérêt.
Sa petite taille lui permet de
<23>
>
Special Computex
s'intégrer facilement dans des PC au
design original ou dans des éléments de
type HiFi. VIA vient qui plus est de dévoiler une version Pentium 4 de ses cartes
mini-ITX. Ces systèmes restent malheureusement toujours très limités en 3D. A
quand une carte mini-ITX à base d'IGP
9100 ?
Nano-ITX,
la révolution
Mais au-delà du mini-itx, le nano-ITX
et est la grande nouveauté présentée
par VIA. Le nano-ITX est une version
réduite du mini-ITX utilisé dans les
plates-formes EPIA. Sa petite taille
laisse envisager énormément d'utilisations potentielles. C'est clairement
l'aboutissement des travaux de VIA
dans la miniaturisation de la plateforme. Seul le chipset semble encore
nécessiter une adaptation. Il est en
effet étrange de le voir occuper tant
de place alors que le format du CPU a
été réduit au strict minimum.
Grâce à la miniaturisation, VIA compte
essayer de s'installer un petit peu partout pour augmenter les possibilités du
matériel HiFi, domestique etc… Le but
est bien entendu en partie de finir par
les relier entre eux. Le futur format
réduit (nano) du processeur Eden ainsi
que le chipset CN400 vont clairement
dans ce sens. D'ici 2005, VIA compte
lancer une plateforme destinée à être
intégrée dans un téléviseur et basée
sur un processeur Eden de type nano.
VIA FAISAIT LA DÉMONSTRATION D'UN PC
BÂTI AUTOUR DE LEUR PLATEFORME EPIA ET
PRENANT PLACE DANS UN BLOC DE TYPE HIFI.
LA PETITE TAILLE DES CARTES MÈRE MINIITX PERMET LA CRÉATION DE BOÎTIERS TRÈS
ORIGINAUX !
Le challenge pour VIA est énorme.
Car ce n’est plus seulement Intel qu’il
va retrouver en face de lui. Sur ce
marché qui définira la forme de quasiment tous les appareils électriques
dans le futur, des monstres comme
Sony, Thomson ou Matsushita comptent eux aussi imposer leur vision.
Espérons de notre point de vue que
ça soit un acteur du monde PC qui
gagne !
VIA A DÉVOILÉ LE FORMAT NANO-ITX LORS
DU COMPUTEX. IL CORRESPOND A UNE
AVANCÉE VERS LA MINIATURISATION D'UN
SYSTÈME INFORMATIQUE.
<24>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
1 millions
de wafers !
Le Dr Morris Chang, Chairman de
TSMC, fondeur de puces pour les
compagnies n’ayant pas leurs
propres usines, est venu remettre
le millionième wafer commandé
par VIA ! Les CPU de VIA sont
fabriqués en 0.13µ chez TSMC
depuis quelques temps déjà, et
bien avant les GeForce FX, preuve
supplémentaire, au passage, que
les problèmes qu'a rencontrés
NVIDIA avec le 0.13µ de TSMC ne
viennent pas que de TSMC… Pour
rappel, NVIDIA n'a pas hésité à
mettre le retard de la gamme
GeForce FX sur le dos de TSMC et
de son procédé 0.13µ qui, selon
NVIDIA, ne fonctionnait pas. Ce
millionième wafer est un bon indicateur des bonnes relations entre
VIA et TSMC. Celui-ci est un partenaire primordial pour VIA qui
sans lui ne pourrait rien produire.
Autrement dit, il vaut mieux que
leurs relations restent bonnes !
>
dossier
64
Athlon
ses chipsets
et ses cartes
mère
Par : M.Scott et Philippe Ramelet
<26>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Ca y’est ! Les nouveautés ATI et nVidia sont enfin disponibles. Malgré
tout, mis à part pour le haut de gamme les résultats restent dans
l’ensemble relativement décevants et les améliorations tiennent plus
aux nouvelles fonctionnalités qu’aux performances brutes. C’est
justement l’occasion de comparer ces nouveautés entre elles et de
voir dans quels cas une mise à jour s’impose.
Athlon FX,
Athlon 64-51 :
combien
d’Athlon ?
H
istoire de nous compliquer
un peu les choses, AMD a
choisi de sortir non pas un mais
trois processeurs x86-64 ! Et le
clou du spectacle est qu’ils
fonctionneront tous sur un socket différent : socket 754, 940
et 939. Le premier est l’Athlon
64 (socket 754) qui est doté
d’un mégaoctet de cache L2 et
dispose d’un contrôleur mémoi-
re simple canal utilisant de la
mémoire standard unbuffered.
Autre nouveauté, le SSE2 est
intégré et n’est donc plus réservé au P4 d’Intel, et le contrôleur
mémoire est aussi intégré, ce
qui permet de réduire les temps
de latence. Il y a dans un premier temps un Athlon 64 3200+
cadencé à 2 GHz mais aussi
dans un second temps une ver-
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
sion 3400+ cadencée à 2.2
GHz. On voit donc déjà que le
P-Rating n’a guère évolué par
rapport au Barton et que les
cadences n’augmentent que
grâce à la future version 3400+.
La gestion d’un simple canal
mémoire est par contre un pas
en arrière par rapport à l’Athlon
XP. C’est d’ailleurs l’avantage
de notre second Athlon :
L’Athlon FX-51 (socket 940). Ce
dernier représente le haut de
gamme de la génération de
processeurs x86-94 et diffère
largement de l’Athlon 64. Il dispose en effet d’un contrôleur
mémoire Dual DDR400 registered ECC alors que l’Athlon 64
se contente d’un simple canal.
Pour en profiter il faudra par
contre débourser une somme
puisque la DDR400 ECC registered devrait être assez chère.
La seule différence entre
l’Athlon FX-51 avec l’Opteron
est l’intégration d’un seul canal
Hypertransport au lieu de trois.
Dans la pratique cela ne permettra pas d’avoir un contrôleur PCI 64 bits par exemple, ce
qui n’est pas indispensable
pour le commun des mortels et
tous ceux qui d’une manière
générale ne font pas grand
usage d’un réseau fibre 10
<27>
>
dossier
SSE2
Gigabit. Il y aura enfin une
troisième version de l’Athlon
FX (sûrement appelée FX-53)
qui fonctionnera elle sur socket
939, qui devrait avoir les
mêmes possibilités et performances que l’Athlon FX-51
mais pourra fonctionner avec
de la mémoire unbuffered,
comme celle que nous utilisons
aujourd’hui et bien moins
chère. Ce dernier, le plus prometteur de la bande et le plus à
même d’inquiéter Intel ne
devrait pas être disponible
avant le second trimestre 2004.
U
ne des nouveautés de
l’Athlon 64 est l’inclusion
de SSE2, comme le Pentium 4.
SSE2 est un jeu d’instructions,
comme x86 ou MMX. Un jeu
d’instructions permet aux programmeurs d’automatiser des
fonctions et ainsi d’optimiser
leurs programmes. Depuis l’apparition du PC, les processeurs
sont basés sur l’ancestral jeu
de composants x86 puis x87
jusqu’au Pentium premier du
nom. Ils permettent d’effectuer
toutes les opérations “de base”.
Depuis, trois jeux d’instructions
ont vu le jour, MMX, 3DNow!
puis SSE apportant de nombreuses fonctions dédiées au
multimédia. Les atouts de ces
jeux de composants ont été de
permettre la lecture des fichiers
modernes comme les MP3
sans utiliser trop de ressources
processeur, d’améliorer les performances de calcul dans des
cas précis (virgule flottante par
exemple) puis plus récemment
de permettre la lecture des DVD
sans carte de décompression.
Avec le Pentium 4, SSE2 a vu le
jour, et c’est au tour d’AMD de
l’implémenter sur son nouvel
Athlon 64. SSE2 est encore plus
performant pour le multimédia,
permettant par exemple des
gains de temps importants lors
de la compression vidéo.
<28>
Un contrôleur
mémoire
intégré
Autre nouveauté, sur les nouveaux Athlon le contrôleur
mémoire est intégré au sein du
processeur. A titre de rappel,
jusqu’à présent ce dernier
était géré par la carte mère, ce
qui n’était pas d’ailleurs sans
provoquer quelques incompatibilités
entres
certaines
mémoires et certains chipsets.
L’intérêt de cette intégration
est de réduire les temps de
latence associés aux transferts entre Northbridge et processeur et d’améliorer donc
les performances globales.
AMD a également intégré aux
Athlon
x86-64
l’Hyper
Transport. Ce bus, qui fait déjà
office de lien entre SPP/IGP et
MCP chez NVIDIA depuis le
premier nForce, offre tel qu´il
est implémenté sur les Athlon
64 une bande passante de 3.2
Go /s dans un sens comme
dans l´autre, pour un total qui
s´élève donc à 6.4 Go /s vers
le chipset. Si les Athlon 64 se
contentent
d´un
lien
HyperTransport, ce n´est pas
le cas des Opteron qui en ont
3. Ces derniers peuvent servir
de lien vers une puce I/O
(réseau par exemple) mais
sont aussi utilisés pour le lien
vers les autres processeurs
dans le cas d’un système multiprocesseurs. Le cache L2 a
pour sa part été revu à la
hausse. En effet si le cache L1
reste inchangé à 128 Ko
depuis les premiers Athlon, on
passe à 1024 Ko pour le cache
L2 sur les AMD64, contre 512
Ko pour l´Athlon “Barton” et
256 Ko pour ses prédécesseurs. On notera que le cache
L2 est en grande partie à l´origine de l´augmentation de la
taille du core, puisqu´on passe
de 101mm2 sur un Barton à
193mm2 pour l´Opteron. Enfin,
les Athlon 64 supportent, en
plus du MMX, 3D Now! et
SSE1, le SSE2 et ses 144 instructions introduites avec le
Pentium 4. C’est un très bon
point puisque ces instructions
sont utilisées dans un nombre
croissant d’applications.
Vous l’avez remarqué, dans «
Athlon 64 » il y a 64. Ce 64
signifie que le nouvel Athlon
est doté d’une extension 64
bits du jeu d’instruction x86,
soit celui que nous utilisons
aujourd’hui. Une architecture
64 bits signifie simplement
qu’elle est dotée de registres
capables d’adresser les données sur 64 bits. Un registre
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
est une petite zone de mémoire du processeur qui est utilisée pour stocker temporairement les données. Mais est-ce
que cela va vraiment nous
changer la vie ? Peut être pas,
les processeurs actuels qui utilisent également les instructions SSE2 ou x87 utilisent
déjà l’adressage des données
sur 64 bits pour le traitement
des nombres flottants ou des
entiers, mais jamais les deux à
la fois. Avec le x86-64, introduit pas AMD, on va plus loin
puisque cette fois tout se fait
en 64 bits, que ce soit pour les
entiers ou l’adressage qui se
faisait jusqu’alors en 32 bits.
Ainsi, en mode x86, les AMD64
disposent de 8 registres x87
80 bits, de 8 registres généraux 32 bits et de 8 registres
SSE/SSE2 128 bits. En mode
x86-64, les registres x87 ne
changent pas alors que les 8
registres généraux passent à
64 bits et sont doublés. AMD
va même dans le sens d’Intel
en faisant passer les registres
SSE de 8 à 16. L’intérêt du 64
bits est avant tout de pouvoir
adresser la mémoire sur 64
bits et jusqu’à 4 Go alors que
l’on est limité à 2 Go sur un
système 32 bits. Le second
intérêt, non négligeable sur le
papier, est de pouvoir traiter
bien plus rapidement les calculs sur les nombres entiers.
En effet, plus le processeur
peut coder un entier sur un
nombre restreint de registres,
moins il aura à doubler ces
registres et à effectuer des
cycles d’horloge. Cet avantage
devrait être très net mais ne
concernera que certains types
d’applications comme le calcul
scientifique, l’encryptage ou la
compression de données.
L’avantage de la technologie
x86-64 présentée par AMD est
d’être adaptable à toutes les
solutions présentes et futures.
Aujourd’hui, avec un système
d’exploitation comme Windows
XP et des applications 32 bits le
processeur fonctionnera en
mode dit « legacy ». Cela correspond d’ailleurs au fonctionnement d’un Barton classique et
explique pourquoi les résultats
obtenus lors des benchs ne
montrent pas un bond en avant
fulgurant par rapport à ce dernier. Lorsque Longhorn sera
disponible votre Athlon 64 pourra alors fonctionner en « mode
étendu » et adresser la mémoire sur 64 bits au lieu de 32 mais
uniquement sous des applications 64 bits.
Lorsqu’une application 32 bits
sera utilisée le système fonctionne alors en « mode compatibilité » dans lequel l’adressage mémoire se fait en 32 bits
mais ou il sera malgré tout possible de dépasser la barre des 2
Go de mémoire vive utilisable.
Nouvelles
architecture =
nouvel
environnement
logiciel
Vous l’aurez compris, l’intérêt
du 64 bits en lui-même pour le
moment est donc nul, faute
d’avoir d’une part un système
d’exploitation 64 bits et
d’autres part des applications
développées pour le 64 bits.
Reste
que
l’architecture
AMD64 conserve tout de même
les avantages de la génération
précédente au niveau des unités de calcul (3 ALU et 3 FPU)
qui ont fait le succès de l’Athlon
XP. En ce qui concerne le système d’exploitation, les prochains
opus de Windows devraient
être dédiés au 64 bits, ce qui est
une bonne nouvelle pour AMD
et les futurs acheteur d’Athlon
64 et FX. Pour notre test nous
avons pu avoir une version béta
de Windows XP- 64 bits Edition
mais le manque cruel d’application et également de drivers ne
nous a pas permis de vraiment
se rendre compte d’un éventuel
gain de performances dans des
application usuelles. Notons
que seul le nForce 3 dispose à
ce jour et à notre connaissance
de drivers 64 bits. AMD a tout
de même fourni une suite de
tests applicatifs tournant en 32
et 64 bits qui donnent des
résultats
variables.
L’encryptage AES-128 donne
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
par exemple un gain de 68%
en version 64 bits par rapport à
la version 32 bits. La compression Minigzip résulte sur un
gain astronomique de 110% et
l’encodage Divx 16%. Il faut
bien préciser que ces gains
sont certes appréciables mais
ils seront à vérifier dans les
futurs jeux et logiciels usuels.
Dans la réalité, il est probable
que l’on puisse compter sur un
gain variant entre 10 et 20% de
performances lorsque nous
aurons un environnement
100% 64 bits. Nous avons
également comparé les comportements de chaque logiciel
de test en 32 bits sous
Windows XP 32 bits et 64 bits.
La il n’y a aucune différence
vraiment notable qui dépasse
les 2% de performances en
plus ou en moins. Cela provient
peut être du fait que le
Windows XP-64 bits Edition
n’en n’est qu’au stade de pré
version.
<29>
>
dossier
LES CHIPSETS
DE L’ATHLON 64
Il existe plusieurs chipsets actuellement
disponibles pour l’Athlon 64: le nForce 3
150 de nVidia, le K8T800 de VIA, le Sis 755
et le M1687 d’ALI.
E
tant donné qu’à l’heure où
nous écrivons ces lignes,
seules des cartes mères basées sur
le nForce 3 150 de nVidia et le
K8T800 de VIA sont disponibles,
nous avons mis l’accent sur cellesci. Aucune carte mère n’est en effet
pour l’instant à l’horizon du coté du
Sis 755 ou du M1687 d’ALI.
Pour le nForce 3 150, nVidia a
adopté une solution originale
puisque ce chipset possède la particularité d’avoir abandonné la notion
de Northbridge/southbridge pour
adopter une solution en un seul chip.
Cela améliore théoriquement les
temps de latence grâce à la suppression du temps de communication entre les deux entités. Les fonctionnalités
habituelles
du
Northbridge sont donc également
intégrées. C’est le cas de l´AGP 8X
ainsi que le lien HyperTransport vers
le processeur. L’HyperTransport
désigne le bus de communication
qui permet aux différents ponts de la
carte mère de communiquer
ensemble, et donc notamment le
chipset et le cpu. Ce dernier est
cadencé à 600 MHz et fonctionne en
16 bits dans le sens CPU vers
nForce3 et 8 bits dans l´autre sens,
pour une bande passante totale
cumulée de 3.6 Go /s inférieure au
chipset VIA mais qui devrait à priori
être suffisante dans la majorité des
<30>
cas. Hormis peut-être lors d’une utilisation intensive de l’AGP, mais
seuls quelques benchmarks arrivent
à étrangler le bus AGP à l’heure
actuelle, ce qui n’est pas très grave.
La version 1.0 du nForce 3 150 est
par contre assez pauvre du coté des
fonctionnalités que l’on retrouve
d’habitude sur le southbridge puisqu’elle n’intègre pas de contrôleur
Raid ou réseau. Sur les premières
cartes nForce 3 150 ces fonctions
seront donc gérées par des puces
externes. Mais chez nVidia le plus
intéressant proviendra sûrement du
nForce 3 250, bien mieux doté avec
notamment le support nVRaid et du
réseau 1 Gbits. Ce dernier devrait
être disponible d’ici la fin de l’année
2003.
VIA repart du bon
pied
Du coté de VIA c’est le K8T800 qui
va accompagner nos Athlon 64. Il est
plus complet que le nForce 150 et
utilise un design traditionnel northbridge-southbridge. Il offre un lien
HyperTransport 16 bits / 800 MHz bidirectionnel, soit 6.4 Go /s, et un bus
AGP 8X. Le lien avec le southbridge
VT8237 s’effectue via un V-Link à
533 Mo/s. Sur le papier le K8T800
exploite donc l’HyperTransport de
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
manière totale. Un point théoriquement positif puisqu’il y a possibilité
de saturation en cas d´utilisation
simultanée au maximum de toutes
les fonctions du Southbridge, mais à
priori, cela n’arrive jamais. Le
Southbridge de ce chipset est également très intéressant puisqu’il
intègre la gestion du SATA, le réseau
10/100, un contrôleur audio pouvant
gérer jusqu’à 8 canaux, l’USB 2.0 et
un contrôleur raid. La différence de
performances entre ces chipsets est
pour le moment très infime et c’est
surtout grâce à leurs fonctionnalités
que le choix en faveur de l’un ou de
l’autre se fera. En l’état actuel des
choses il est clair que le K8T800 est
sensiblement plus attrayant que le
nForce 3 150. Un point à surveiller à
l’achat d’une carte mère.
ATHLON 64 ET
ATHLON FX-51
LES PERFORMANCES
n OS 64 bits ainsi que les
applications qui vont avec
étant pour le moment hors de notre
portée, nous avons observé les
performances des deux derniers
processeurs d’AMD dans un environnement 32 bits. Cela permet
d’une part de se rendre compte
d’un éventuel gain au niveau de
l’architecture par rapport à la génération précédente et d’autre part de
pouvoir dire clairement dans quel
cas une upgrade peut être mise en
œuvre vers l’Athlon 64 ou l’Athlon
FX-51. Précisons d’emblée que le
FX n’est qu’une démonstration
technologique qui a le mérite de
montrer ce qu’on peut espérer du
vrai FX de la mi 2004. C’est vrai
également pour l’anecdotique
Pentium 4 EE d’Intel, réponse du
berger à la bergère dans la course
au titre du CPU le plus puissant du
moment. Une politique marketing
que l’on peut comprendre pour soi-
U
gner son image mais qui ne facilite
pas forcément le choix des
consommateurs.
Les processeurs que nous avons
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
obtenus étaient respectivement un
Athlon 64 3200+ cadencé à 2 GHz
et un Athlon FX-51 cadencé à 2.2
GHz. Les tests ont été effectués sur
une SK8N d’AsusTEK pour l’Athlon
FX-51 et sur une GA-8KNNPX de
Gigabyte pour l’Athlon 64. Les
benchmarks que nous utilisons
habituellement pour les processeurs comme Sisoft Sandra ou
CPUMark donnant des résultats
peu avantageux pour les nouveaux
processeurs AMD (et surtout qui ne
reflètent pas les résultats des tests
pratiques) nous nous sommes
donc concentrés sur les applications les plus communes comme
les outils de compression audio et
vidéo ou encore les jeux. Mais pour
commencer, rien ne vaut un test de
calcul de rendu 3D sous Lightwave
7. Là c’est le P4 3.0 GHz qui mène
la danse avec un temps de rendu
inférieur de 5% par rapport à
l’Athlon FX-51. L’Athlon 64 3200+
n’est pas très loin et l’Athlon XP
<31>
>
dossier
3200+ fini bon dernier. A ce
stade là donc, on ne peut pas
dire que les petits derniers
d’AMD fassent des miracles.
Mais si l’on se penche sur des
travaux de compression plus
usuels on voit que tout n’est
pas perdu, loin de là. En effet,
en compression Divx 5.02 c’est
l’Athlon FX-51 qui domine suivi
de l’Athlon 64 3200+ puis du
P4 3.0 GHz relativement loin
derrière. Là encore l’Athlon XP
3200+ fini bon dernier ce qui
montre que les nouveaux processeurs d’AMD ne bénéficient
pas que d’un éventuel mode 64
bits et qu’il permettent d’augmenter les performances. Cela
se confirme d’ailleurs en compression MP3 avec Lame 3.92,
même si le P4 3.0 GHz surpasse d’un cheveu l’Athlon FX-51.
Avec Winrar et une compres-
<32>
sion de plusieurs fichiers c’est
L’Athlon FX-51 qui prend la tête
suivi de l’Athlon 64 3200+ et du
P4 3.0 Ghz ex æquo. Dans
toutes ces applications on a
donc un léger avantage pour
l’Athlon FX-51 et des résultats
corrects pour l’Athlon 64 3200+
mais ce n’est tout de même
pas flamboyant par rapport au
Pentium 4 3.0 GHz qui ne
constitue pas de son coté le fer
de lance d’Intel. Pour approfondir la question nous avons
effectué plusieurs tests sous
3DMark 2003 et Aquamark afin
d’obtenir le fameux score
général qui tient compte non
seulement des performances
de la carte graphique mais
aussi de celles du processeur.
Sous 3DMark 2003 comme
sous Aquamark 3 c’est clairement l’Athlon FX-51 qui obtient
le meilleur score avec 5802
points pour le premier et 38798
point pour le second. Le
Pentium 4 3.0 Ghz est donc
légèrement à la traîne aux
cotés de l’Athlon 64 3200+ et
l’Athlon XP 3200+ est dernier
avec des scores somme toute
très honorable pour ce processeur qui était il y a encore
quelques semaine le nec plus
ultra de chez AMD. Ces deux
benchmarks n’étant pas forcément les plus représentatifs de
la réalité des performances il
était nécessaire de vérifier ces
chiffres avec quelques jeux.
Sous Unreal Tournament 2003
les chiffres des benchmarks se
confirment largement avec 8%
d’images par seconde supplémentaire pour l’Athlon FX-51
par rapport au P4 3.0 GHz.
L’Athlon 64 3200+ et ce dernier
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
sont par contre au coude à
coude, ce qui n’est pas mal
pour un processeur censé
représenter la future entrée de
gamme d’AMD ! Wracraft III
confirme également la supériorité de l’Athlon FX-51 et donne
aussi un score très correct pour
l’Athlon FX 64 3200+. Très
gourmand en ressources processeur, Operation Flashpoint
: Resistance nous fait également observer les mêmes
résultats. Les nouveaux Athlon
64 et FX confirment donc la
propension des processeurs
AMD a offrir d’excellentes performances dans les applications ludiques. Pour les travaux
un peu plus sérieux comme la
compression audio ou de
fichiers Intel devrait garder un
avantage certain.
Athlon 64 et FX-51 : Overclocking
L’overclocking peut parfois permettre un gain de performances non
négligeable. Mais que valent les nouveaux processeurs d’AMD à ce niveau ?
P
our ce premier test, nous
nous sommes contenté d’un
ventirad standard livré avec les processeurs. On notera l’ingénieux
système de fixation des nouveaux
Athlon 64 qui fonctionne avec deux
simples vis qui fixent le radiateur à
la carte mère sans aucun effort particulier. Que ce soit pour l’Athlon 64
3200+ ou l’Athlon FX-51, nous
n’avons pas pu atteindre des résultats extrêmement flamboyants en
terme de fréquences. L’Athlon 64
3200+ a tout de même été à 2.2
GHz (10x220) ce qui le met à priori
au niveau du futur Athlon 64 3400+.
Ce gain de fréquence de 10% provoque un bond de 7% sous Unreal
Tournament 2003 par rapport à la
fréquence standard de 2 GHz. On
Athlon 64 3200+
Athlon FX-51
Athlon XP 3200+
note un passage de 49 degrés à 56
degrés sur le processeur, ce qui
reste raisonnable. Du coté de
l’Athlon FX-51 nous avons réalisé le
même « saut de puce » en le faisant passer de 2.2 à 2.4 GHz
(11x218), soit un gain en fréquence
de 9%. La température monte plus
vite sur ce dernier puisqu’il est
passé de 50 à 58 degrés lors du
passage à 2.4 GHz. Malgré tout,
cela reste en deçà des limites de
température admises et permet par
exemple un gain de 10%
d’images/secondes sous UT2003.
De son côté, un P4 3Ghz monte
facilement à 3.4 ou 3.5 Ghz mais
c’est bien sûr la version 2.4 que l’on
passe à 3 ou 3.2 Ghz qui a toujours
notre faveur.
Fréquence
d’origine
Fréquence
atteinte
2.0 GHz
2.2 GHz
2.2 GHz
2.2 GHz
2.4 GHz
2.4 GHz
Gain en %
+10%
+9%
+9%
>
dossier
PEUT-ON OUI OU NON
FAIRE LE PAS VERS
L’ATHLON 64 ?
Avec la sortie d’une nouvelle génération de processeurs, la
question que tout le monde se pose est de savoir quel intérêt
on a ou non à upgrader sa configuration actuelle. Etablir des
vérités immuables à ce sujet serait prématuré, mais il est
toutefois possible d’entrevoir certaines solutions.
C
omme il est expliqué plus bas
dans la conclusion, nous ne parlerons pas de l’Athlon FX-51 en tant
que réelle solution d’upgrade. En
effet, ce processeur coûte très cher,
demande de la RAM également très
chère et peu disponible et sera de
plus produit en très petites quantités.
A l’instar du Pentium 4 EE, il s’agit
plus d’une vitrine technologique
qu’autre chose pour le moment. C’est
donc l’Athlon 64 et ses performances
honorables qui fait l’objet de toutes
nos attentions. La première question
que l’on doit se poser est de savoir à
partir de quel moment on peut obtenir
un gain de performance qui en vaille
la chandelle et qui soit satisfaisant au
vu de l’investissement à effectuer. Si
l’on compare une configuration à
base de Radeon 9600 Pro couplée à
un Athlon XP2200+ puis à un Athlon
64 3200+, on observe un écart de
performances variant entre 15 et 38%
dans les jeux par exemple. Dans le
cas de travaux de compression, ce
gain varie de 17 à 40% selon le type
d’application utilisée. On a donc déjà
dans ce cas un élément de réponse
par rapport à une configuration récente de milieu de gamme. Pour augmenter les performances de votre PC
vous avez donc le choix (si l’on reste
du coté d’AMD) entre un Athlon XP
plus puissant comme le Barton 2600+
ou 3000+ par exemple ou passer
directement à l’Athlon 64 3200+. Là,
si l’on adopte une logique purement
économique la réponse est claire : si
vous avez une carte mère qui supporte le FSB333 et le Barton, mieux vaut
<34>
pour le moment rester sur les bons
vieux XP, qui demeurent dans leurs
dernières versions très attrayants.
Vous n’aurez donc à priori qu’à changer de processeur et éventuellement
de ventilateur et de RAM si ceux-ci ne
sont pas à la hauteur. On pourrait
rétorquer qu’un passage à l’Athlon 64
est toujours possible ou souhaitable
en raison des possibilités d’évolution
future mais à ce jour personne ne
peut dire si le socket 754 est destiné
à durer ou non. Mais dans le cas où
votre matériel actuel demanderait un
changement de carte mère même
pour passer sur un Barton 2600+, il
est clair que le passage à l’Athlon 64
devient un peu plus intéressant. En
effet, tant qu’à changer le trio
cpu/carte mère/RAM, autant le faire
avec les composants les plus récents.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Mais attention, au vu des prix des premiers bundles carte mère+A64 3200+
qui se situent aux alentours de 700
euros chez MSI et Asustek, cela représente un investissement un peu plus
lourd que pour une configuration à
base de Barton. Sans oublier la RAM
en DDR400 qui plombe un peu plus
l’addition finale. Il faudra également
penser à l’acquisition d’un nouveau
ventilateur puisque seuls quelques
produits récents destinés au Pentium
4 sont compatibles avec le système
de l’Athlon 64, comme le Zalmann
CNPS-700A par exemple. Dans le cas
de l’acquisition d’une nouvelle machine par contre la solution de l’Athlon 64
est plus qu’envisageable. Car même si
le socket 754 n’est pas forcément
destiné à perdurer, il l’est toujours plus
que le socket A.
PCUpdate &
Grand jeu concours
Jeu-concours gratuit sans obligation d'achat
gagnez les dernières nouveautés
VIA, Globalwin, Bacata et Hercules
1 2
er
ème
Un Barebone BleuJour AS
avec carte mère VIA CL 10000
6
ème
prix
Boîtier
Icaricio
IC-222
Une ABIT IC7-MAX 3 : la reine des cartes mère
P4C FSB 800
3e prix
4e prix
5e prix
Une Hercules
9600 pro
256 Mo
Un boîtier
Globalwin
GAT001
Un boîtier
Morex Al-301BK
7
ème
prix
1 Zalman
ZM80C-HP
+ ZM-OP1
8
ème
prix
Thermalright
SP-94
9 au 13 prix
ème
ème
5 ventilateurs :
SP 802512 L
Deux façons simples de jouer
Par SMS depuis votre téléphone mobile
Compatible tous téléphones et tous types d’abonnements
et cartes.
Par téléphone
Depuis n’importe quelle ligne fixe ou mobile:
1. Rédigez un nouveau message « JEU PCU8 »
et envoyez-le au 61076
2. Vous recevez la première question par SMS
3. Envoyez la réponse (A, B, ou C) au 61076. Attention:
chaque seconde compte!
4. Répondez aux 4 questions suivantes
5. Vous recevez votre score et votre classement.
1. Appelez le 08 92 68 93 73*
2. Lorsqu’on vous le demande, tapez le code 55003 et #
3. Répondez aux 5 questions en tapant 1, 2, ou 3.
Attention: chaque seconde compte!
4. On vous indique votre score et votre classement.
*08 92 68 93 73: 0.34 €/mn. 61076: 0,35 € + prix du SMS par message envoyé. 8 SMS maximum par participation. Services fournis par Interactive Media Factory, RCS Paris B 443
374 012. Les numéros des participants seront inscrits dans notre base de donnes et sont susceptibles de recevoir des offres promotionnelles d'IMF et/ou ses partenaires. En
conformité avec la loi n° 78-17 du 6/1/1978, vous disposez d'un droit d'accès, rectificationou suppression des informations vous concernant en écrivant à : IMF Désinscription - 9
rue Lauriston - 75116 Paris. Extrait du règlement : Jeu-concours gratuit sans obligation d'achat du 01/11/03 au 01/12/03 ouvert aux personnes de 13 ans ou plus résidant en
France métropolitaine. Règlement complet déposé chez Me Odoux, huissier de justice à Bavay, et disponible gratuitement en écrivant à IMF - Règlement jeu PC PCU8 - 9 rue
Lauriston - 75116 Paris. Valeur estime des lots: 1 Barebone BleuJour AS avec carte mère VIA CL 10000 : 490 € ; ABIT IC7-MAX 3 : 267 € ; Hercules 9600 Pro 256Mo : 199 € ;
Boitier globalwin GAT001 : 149.50 € ; Morex Al-301BK : 137 € ; Boîtier Icaricio IC-222 : 88 € ; Thermalright SP-94 : 77 € ; Zalman ZM80C-HP + ZM-OP1 : 38,5 € ; Global win ventilateur
SP 802512 L : 13 €. Photos non contractuelles. Remboursement des frais de participation(soit 4,41 € pour les SMS + envoi du courrier ou 1,60 € pour un appel Audiotel + envoi du
courrier) sur demande écrite à IMF - Jeu PC8 - 9 rue Lauriston - 75116 Paris accompagnée d'un RIB, des date, heure et mode de participation et du numéro de la ligne utilisée
pour appeler. Un seul remboursement par foyer (même nom, même adresse ou même RIB ou même numéro de téléphone).
2
Hardware Mag
3
PC Update et Hardware Mag
❏ Oui je m'abonne à PC Update pour 6 numéros
au prix spécial de 33 €
❏ Oui je m'abonne à PC Update pour 12 numéros
au prix spécial de 63 €
❏ Oui je m'abonne à Hardware Magazine pour 6 numéros
au prix spécial de 33 €
❏ Oui je m'abonne à Hardware Magazine pour 12 numéros
au prix spécial de 63 €
❏ Oui je m'abonne à Hardware Magazine pour 6 numéros
et PC Update pour 6 Numéros au prix spécial de 63 €
❏ Oui je m'abonne à Hardware Magazine pour 12 numéros
et PC Update pour 12 Numéros au prix spécial de 120 €
magazine
Hardware
?
N’ACHETEZ PLUS SANS NOUS !
S, IA
AT VID
ULT E N
D
Hardware
Juin/Juillet 2003 numéro 5 5,90 4
RÉS
S NSE
IER O
RÉP
Un PC portable peut il remplacer un PC de bureau ?
magazine
Economisez ! Boitiers,
alimentations
Comment upgrader ou
acheter au moindre prix
Les clés
pour bien
choisir
les pièges à éviter
❏
Mme
❏
Melle
Adresse :
Bel/Lux : 6,50 3- CH 9,5 FS-Dom/Tom 6,50 3- CAN 9$
> toutes les
nouveautés
des chipsets de
référence Intel
> le comparatif des
meilleurs produits
> les gains du Pentium 4 FSB 800
> notre guide pour l’upgrade
et le montage
Pour mieux comprendre
> notre guide des chipsets, de la 3D et de la RAM
PCUpdate
Mr
Prénom :
Cartes
mères ?
I865 et I875 FSB800
Stockage de poche
clés USB, mini
disques, notre
sélection
Code Postal :
Ville :
Serial ATA
les disques durs
sont enfin là !
Pays :
Le réseau sans fil passe au haut débit !
TEST EXCLUSIF
❏
Nom :
Faut il craquer
pour les nouvelles
Cartes 3D
Que faut il
acheter
aujourd’hui
(merci de remplir cette partie en lettres majuscules)
hm6
DOSSIER PORTABLE
00
59
FX
Test et mise en pratique des premiers kits 54 Mbps
PCUpdate
4 Mai / juin 2003 - numéro 5
Téléphone :
pour choisir, upgrader et booster son PC !
DOSSIER PRATIQUE
DOSSIER PRATIQUE
Rajeunissez
votre PC !
ET COMPARATIF
Fax :
Spécial
DVD
Email :
> Graveurs
Les vrais gains
de l’upgrade
composant
par composant
> Normes
> Lecture vidéo
> Création
de DVD
> Copie
PRATIQUE
bel / lux : 6,5 ¤ CH 9,5 FS - CAN 9 $ - DOM/TOM 6,10 ¤
Gagnez en performances
en dépensant moins !
ET COMPARATIF
Watercooling
Performant !
Silencieux !
EN
PRATIQUE
Esthétique !
Montage de PC
Monitoring
pas à pas pour un montage la chaleur arrive,
propre, pratique et esthétique surveillez votre PC !
Facile et pas si
cher que çà !
NVIDIA 5200&5600, ATI 9800 :
SY U S
D
T 2 NALY NÉE
BI ET A L’AN
CENTHÈSAELON DE
Hardware
LES NOUVELLES CARTES 3D CHANGENT LA DONNE
magazine
Hardware
Avril/mai 2003
N’ACHETEZ PLUS SANS NOUS !
Mémoire et chipsets
> Les
réponses à toutes vos
questions
> Marque ou générique ?
> 2100, 2700, 3200: les vrais gains !
> Le secret des timings
> Que vaut vraiment le dual band ?
> Les atouts des nouveaux chipsets 2003
numéro 4
5,90 4
3 E
00 S
magazine
Joysticks
Pads
Volants
Les 24
meilleurs !
€ par :
Ci-joint mon règlement de
❏ Chèque bancaire ou postal (à l’ordre de Tech-Age)
❏ Mandat à l’ordre de Distri-abonnements
❏ Carte bancaire CB- VISA - Eurocard
N° :
Jeu
Bureautique
Home Cinéma...
Votre
prochain PC
sera-t-il
un Mini PC ?
Les 10 meilleurs modèles
au banc d’essai
>les alternatives : microatx, format hi-fi
DVD Audio
Tout sur le
successeur du
CD audio
Athlon Barton
Faut-il craquer
pour le nouveau
processeur AMD ?
Bel/Lux : 6,50 3- CH 9,5 FS-Dom/Tom 6,50 3- CAN 9$
comme vous le souhaitez...
PC Update
EM
PR LA
FIN
EN
ABONNEZ-VOUS
1
Scanners
Notre sélection
et nos conseils
d’utilisation
Expire fin :
Date : ...… / . . . … / . . . …
signature :
En cas de paiement par carte bancaire, vous pouvez aussi envoyer un fax
au 05 61 727 650
Bulletin d’abonnement à retourner à l’adresse suivante :
Tech.Age service abonnements
BP 1121 - 31036 Toulouse Cedex 01
Tarif valable pour la France métropolitaine uniquement. En application de la loi informatique et libertés
du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant.
CONCLUSION
constructeur. A coté de cela, l’Athlon
64 3200+ apparaît somme toute
modeste mais bien plus réaliste que
ses confrères. C’est tout d’abord en
cela qu’il est attrayant mais il ne faut
pas oublier que ce dernier est censé
préfigurer l’entrée de gamme
d’AMD. Et on peut dire qu’un processeur d’entrée de gamme du
niveau d’un Pentium 4 3.0 GHz laisse entrevoir de grandes possibilités
pour l’avenir ! Mais pour le moment
l’Athlon 64 3200+ est une solution
u coté des processeurs, cette
rentrée aura plus été celle des
démonstrations
technologiques qu’autre chose. En effet, les
deux processeurs les plus puissants
à ce jour sont le Pentium 4 EE et
l’Athlon FX-51 d’AMD. Il s’agit de
deux processeurs qui sont certes
très intéressants mais qui seront
produits en petites quantité, vendus
à un prix exorbitant et dont le seul
but est d’occuper la place de numéro 1 des performances pour leur
D
haut de gamme puisque ses performances en ont voulu ainsi. En attendant que son prix baisse il reste une
solution d’upgrade moyennement
intéressante mais représente surtout
un attrait pour un nouveau PC musclé.
La course aux performances menée
par AMD et Intel a donc bel et bien
changé le haut du tableau mais en ce
qui concerne les meilleurs rapports
qualité prix les palmes reviennent à
l’Athlon 2500+ et aux Pentium 4 « C »
2.4 et 2.6 GHz.
Chipsets
Fréquence
Type mémoire
Athlon 64 3200+
VIA K8T800, nVidia nForce 3 150,
nVidia nForce 3 250, Sis 755,
ALI M1687
2.0 GHz
DDR333 unbuffered
Athlon 64 3400+
VIA K8T800, nVidia nForce 3 150,
nVidia nForce 3 250, Sis 755,
ALI M1687
3.2 GHz
DDR33 unbuffered
Athlon FX-51
VIA K8T800, nForce 3 150 Pro
2.2 GHz
DDR400 ECC
registered
Athlon FX-52
VIA K8T800, nForce 3 150 Pro
2.4 GHz
DDR400 ECC
registered
Athlon FX-53 ( ?)
n.c
n.c
DDR400 unbuffered
Pentium 4 EE 3.2 GHz
I865PE, i875
3.2 GHz
DDR400 unbuffered
Celeron P4
Cache L2
128 ko
Cache L3
Fréquence
400 MHz
de bus
Support
Socket 478
Fréquences
1.7 à
2.6 GHz
Pentium 4 Pentium 4
Northwood Extreme
Edition
Athlon XP
TBred
Athlon XP
Barton
Athlon 64
512 ko
512 ko
256 ko
512 ko
1 Mo
-
2 Mo
-
-
-
400, 533,
800 MHz
800 MHz
266,
333 MHz
333 MHZ
200 MHz
Socket 478
Socket 478
Socket 462
Socket 462
Socket 754
1.6 à
3.2 GHz
3.2 GHz
1700+
(1.46 GHz)
à 2800+
(2.25 GHz)
2500+
(1.83 GHz)
à 3200+
(2.2 GHz)
3200+ (2 GHz)
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<37>
>
dossier
LES CARTES MÈRE
POUR ATHLON 64
Vous vous êtes décidé à acheter un Athlon 64 avant tout le
monde ? Si tel est votre souhait, vous devrez obligatoirement
passer par l’étape carte mère. Voici un comparatif des
premiers modèles intéressants de ce nouveau marché.
A
quelques exceptions prêt, la
majorité des grands constructeurs ont répondu présent au
moment de nous envoyer une carte
mère pour Athlon 64. Vous trouverez
dans les pages qui suivent une
sélection de cinq cartes mères et de
deux barebones pour les nouveaux
processeurs AMD. Tous sont de
bons produits et comme vous pourrez vous en rendre compte, le choix
n’est pas toujours évident.
de ce dernier, de nombreux
constructeurs aient opté pour le
chipset nVidia. Sans doute espèrentils tirer profit de la notoriété du
nForce2 pour les Athlon de la génération précédente. Toujours est-il
que nous avons testé les cartes avec
ces deux chipset sur un pied d’égalité et que la différence est loin d’être
importante. Nous y reviendrons.
Chipset
Qu’y a-t-il de nouveau sur les cartes
mères Athlon 64 ? Pas grand-chose
finalement. Pour commencer, le support du processeur est nouveau, il
s’agit du Socket 754. La conception
a quelque peu évoluée puisque c’est
désormais le processeur qui s’occupe de piloter la mémoire vive, et non
le Northbridge comme à l’accoutumée. L’apparition de la technologie HyperTransport
Comme nous l’avons déjà dit, quatre
chipsets existent pour les AMD
Athlon 64, mais pour le moment,
seuls deux sont réellement disponibles. Oublions temporairement les
SiS 755 et Ali M1687 pour nous
concentrer sur le VIA K8T800 et les
nVidia nFORCE3 PRO 150. Il semblerait que, malgré les désavantages
<38>
Différences ?
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
apporte également sont lot de nouveautés.
Rappelons
que
l’HyperTransport est le bus d’échange de données qui relie le processeur au chipset. Ce dernier peut
fonctionner de plusieurs manières
(par blocs de 8 ou 16 bits par
exemple) et à des fréquences différentes. Ceci à entraîné l’apparition
de quelques nouveaux réglages
dans le BIOS, mais il n’y a pas de
quoi s’inquiéter. Par défaut, les paramètres sont réglés au maximum de
ce dont est capable le chipset. Quel
intérêt aurait-on à le baisser ? Peut
être par soucis d’éventuelles incompatibilités, mais nous n’en avons pas
rencontré une seule durant les tests.
Autrement les cartes mères ressemblent fortement aux générations précédentes, il n’y a aucune modification fondamentale à relever sur le
plan technologique. Soulignons simplement que les constructeurs semblent vouloir se faire remarquer
à tout prix dans
les étalages tant
les boîtes de ces
nouvelles cartes
sont grosses et
voyantes ! Loin de
la boîte classique,
certaines sont deux
à trois fois plus
volumineuses. Le
plus
surprenant,
c’est que ce n’est
jamais du vent ! Entre
les nombreuses nappes,
les modes d’emplois de plus
en plus étoffés, les guides de
montages et autres accessoires, il ne reste jamais la
moindre place de libre.
FICHE
TECHNIQUE
Comment choisir une carte mère pour Athlon 64
? N’ayez crainte, c’est très facile. Finalement, les
points essentiels restent les mêmes qu’avant, et
les nouveautés ne sont pas indomptables. Voici les
points à surveiller.
Les connectiques
Le chipset
Depuis toujours, nous n’avons
cesse de répéter que le choix du
chipset est de la première importance. Pour le moment, rien de
bien difficile puisque seuls deux
modèles sont disponibles sur le
marché. Sur papier, mieux vaut choisir le chipset VIA K8T800. Il est plus
complet et plus proche des spécifications
AMD que son concurrent direct le nForce3 Pro 150.
Cependant, les tests prouvent qu’ils offrent des performances similaires. Puisque les constructeurs semblent
palier aux manques de fonctions avancées telles que le
Firewire par l’ajout de contrôleurs externes, le choix du
chipset passe pour une fois en arrière plan. En ce qui
concerne l’avenir, pas de gros changement. Nous attendons simplement le nForce3 Pro 250 destiné à tenir tête
efficacement au VIA K8T800. Tous ces chipsets supportent d’emblée des Athlon 64 3200+ et 3400+ ainsi que
les futurs modèles.
Les connectiques, de part leur type et leur nombre sont un
moyen de choisir une carte mère pour Athlon 64. Par
exemple, si vous souhaitez brancher quatre disques durs
IDE ainsi qu’un lecteur DVD et un graveur CD dans votre
nouveau PC, vous serez ravi de pouvoir le faire grâce aux
cartes qui proposent de gérer six appareils IDE ou plus. De
même, si vous souhaitez encore relier un vieux modem
ainsi qu’une des premières télécommandes pour PC, il
vous faudra des ports série. Certaines cartes mères testées n’en offre plus qu’un. Pour l’USB, c’est moins important. Bien que nous en ayons tous besoin les cartes mères
ne sont pas avars à ce sujet puisqu’elles proposent toutes au minimum quatre ports. Si
vous faites de l’acquisition vidéo numérique, pensez à vérifier la présence
d’un port Firewire pour vous épargner l’achat d’une carte supplémentaire. Enfin, pour un branchement à votre Home Cinéma, pensez à vérifier la présence d’une
sorti audio numérique optique ou
coaxiale, à choisir en fonction de
votre ampli.
Les fonctions "plus"
A la lecture des deux pavés précédents, vous pouvez vous rendre compte qu’il n’y a plus trop de moyens de choisir
une carte mère si ce n’est son prix ou une marque fétiche. En effet, des chipsets semblables, le même nombre d’emplacements mémoire, le même nombre de slots AGP et PCI… rien ne permet de dire qu’une carte est meilleure qu’une
autre. Le moyen d’y parvenir est de donner du regard du côté des goodies. Chaque constructeur y va de ses propres
extras, à vous de choisir ! Leadtek propose de protéger vos données confidentielles, MSI d’overclocker de façon dynamique, Asus de spécifier les erreurs de démarrage par un texte vocal, j’en passe et des meilleurs. Nous parlerons de
ces extras carte mère par carte mère.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<39>
>
dossier
ASUS K8V DELUXE
Nous attaquons le comparatif avec l’un des leaders du
marché de la carte mère, Asus. Que vaut la K8V Deluxe face à
la concurrence, l’une des cartes à embarquer un chipset VIA ?
L
Asus
Wi-Fi@HOME
A
fin de simplifier au
maximum le réseau
domestique, Asus propose
Wi-Fi@HOME. Reposant
sur la norme IEEE 802.11b,
il s’agit d’une solution sans
fil capable de communiquer
jusqu'à 11 Mbits par seconde. Grâce au logiciel AP
fourni (Windows XP uniquement), vous pourrez transformer l’un des PC de la
maison en point d’accès et
tout configurer sans avoir
de connaissances particulières en réseau. Echange
de fichiers, partages d’imprimante ou de connexion
Internet, tout est prévu !
Côté matériel, vous devez
disposer d’une carte mère
avec le slot Wi-Fi comme la
K8V Deluxe et acheter la
carte Asus WiFi-b pour
chacun des ordinateurs à
relier. Les cartes mères des
séries P4P et P4C sont
également munies du port
Wi-Fi. Hélas, nous n’avons
pas eu le temps de tester si
des PC avec une carte
réseau sans-fil de marque
différente
pouvait
se
connecter au PC "principal"
exécutant le programme
AP. Reposant sur le standard
802.11b,
nous
sommes en droit de penser
que cela est possible, mais
c’est à vérifier.
<40>
es fidèles de la rue
Montgallet à Paris ont eu
du mal à en croire leurs yeux
lorsque ils ont vu les tous premiers kits Athlon 64 en vente il y
a un mois ! Affichés à plus de
600 euros dans quelques boutiques, ils trônaient fièrement en
vitrine. A l’intérieur du package, il
y a une carte mère Asus K8V
Deluxe que nous avons décidé
de tester pour ce premier comparatif.
VIA K8T800
Pour son premier essai concernant l’Athlon 64, Asus a opté pour
le Chipset K8T800. C’est un bon
choix puisque ce dernier s’avère
plus complet que le nForce3 150
sans oublier qu’il exploite mieux
le
nouveau
bus
AMD
HyperTransport. La carte reprend
donc une architecture classique
avec un Northbridge et un
Southbridge dont les rôles ne
sont plus à définir. Vous disposerez d’un port AGP 8X et de 5
ports PCI. Notons également la
présence d’un port spécifique
destiné à accueillir une carte
réseau sans-fil vendue en option
(cf. encadré ci-contre). Le panneau arrière est assez classique,
avec du PS/2, du parallèle, du
série, de l’USB 2.0, du Firewire,
du réseau et le son. L’installation
du processeur se fait sans
encombre, et le nouveau standard de fixation des Athlon 64 est
bien respecté. Dès le premier
boot la carte est utilisable, reconnaissant bien un Athlon 64
3200+. Windows XP s’installe
sans problème et les performances sont belles et bien au
rendez-vous ! Les différences de
performance vis-à-vis des cartes
nForce3 sont finalement minimes,
mais à l’avantage du K8T800.
Goodies
Comme vous pourrez vous en rendre
compte tout au long
de ce dossier, les
cartes mères se
ressemblent beaucoup. Mêmes performances, mêmes
options principales.
C’est
donc
au
niveau des petits
plus que chaque
constructeur tente
de se démarquer de
la
concurrence.
Chez Asus, nous
retrouvons
les
désormais traditionnels fonctions AI ainsi que quelques nouveautés. AI Net permet de diagnostiquer la performance et
d’éventuelles pannes sur le
réseau. AI BIOS offre tout ce
qu’il faut pour prévenir et régler
les ennuis de BIOS. Par
exemple, CrashFree 2 apporte le
confort de booter depuis le CD
et de restaurer le BIOS en cas de
panne. Côté multimédia, vous
pourrez profiter d’Instant Music
qui offre la possibilité d’écouter
vos CD sans démarrer Windows
! Pratique pour s’endormir.
ASUS K8V DELUXE
Prix : 185€ sans l’option réseau Wi-Fi Web : www.asus.com
Caractéristiques
Processeur : Athlon 64 3200+ et au-delà, Socket 754
Chipset : VIA K8T800 (K8T800 + VT8237)
Mémoire : DDR simple canal, 3 ports
AGP/PCI : 1 (8x) / 5
IDE / SATA : 6 disques IDE avec RAID pour 2 d’entre eux + 4 disques
SATA avec RAID
Divers : Son ADI AD1980 5.1 avec sortie audio numérique coaxiale,
réseau 3COM 3C940 Gigabit + réseau sans fil en option, 8x USB 2.0
(dont 4 utilisables uniquement en ajoutant des bracelets
supplémentaires ou des prises en façade), Firewire x2
Bundle : deux nappes IDE, une nappe disquette, carte Wi-Fi + antenne
(option présente sur notre version de test), bracelet avec second port
série, stickers à coller sur le clavier pour Instant Music
Qualité Asus
+ •• Option
WiFi intéressante
- • Bundle ?
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
>
dossier
CHAINTECH
ZENITH ZNF3-150
Le plein
d’accessoires
C
’est désormais avec
les accessoires que
les constructeurs de cartes
mères peuvent faire la différence. La ZNF3-150 propose, pour commencer, le
système Radex. Il s’agit
d’un refroidissement actif
pour les composants d’alimentation du processeur.
Peu bruyant, il n’est utile
qu’aux
overclockers
extrêmes, et donc sans
grand intérêt pour l’Athlon
64. Le rack CBOX3 vient
prendre place en façade de
votre PC. C’est un lecteur
de cartes 6 en 1 avec des
prises USB et audio. Un
petit afficheur indique en
temps réel la température
du processeur. Chaintech
n’oublie pas le tuning car
toutes les nappes sont
rondes et de couleur orangée. L’offre logicielle n’est
pas en reste avec le
célèbre Norton AntiVirus
de Symantec ainsi que des
outils pour faire une image
de votre disque dur ou
dépanner le système.
<42>
Chaintech reste fidèle à sa production de cartes mère
visuellement agressives. Outre
l’une des plus grosses boîtes du
comparatif et des dorures ici et
là, cette carte est-elle à la
hauteur de ses concurrentes ?
L
a Zenith ZNF3-150 est la
première carte mère Athlon
64 de Chaintech. Cette dernière
est conçue autour du chipset
nForce3 150 du constructeur
nVidia. Comme nous l’avons déjà
dit, ce dernier n’offre pas beaucoup de fonctionnalités, et c’est
en utilisant des contrôleurs
externes que les fabricants de
cartes mères peuvent compléter
les possibilités de leurs produits.
Nous allons y revenir.
nForce3 PRO 150
Comme la plupart des plateformes de ce dossier, la ZNF3150 repose sur le chipset
nForce3. Sur le papier, ce chipset
est moins intéressant que le VIA
K8T800 pour deux raisons. Il offre
beaucoup moins de fonctionnalités (pas de SATA ni de réseau
Gigabyte par exemple) et la prise
en charge du bus de communication HyperTransport est en dessous des spécifications d’AMD,
offrant une bande passante de 3.6
Go/s contre 6.4 pour le modèle VIA.
En attendant l’arrivée imminente du
nForce3 250, le chipset VIA semble
donc être le meilleur. Mais en pratique, l’écart se réduit fortement.
Pour parler de performances pures,
le surplus de bande passante offert
par le VIA n’est pas encore nécessaire et vous ne serez pas bridé par
le nForce3. Sous SiSoft Sandra, les
résultats parlent d’eux-mêmes !
Pour le benchmark Mermory
Integer, l’Asus K8T800 atteint 3052,
seulement 9 points devant la
Chaintech nForce3 avec 3043.
Même chose pour le
benchmark Memory
Floating Point où
l’écart n’est plus que
de 5 points (3045 pour
VIA,
3040
pour
nVidia). Les benchmarks
processeur
indiquent la même
tendance, et nous
trouvons même un
léger avantage pour
la
solution
nVidia
sous
3DMark2003. Bref, les chipsets
VIA K8T800 et nVidia nForce3 150
sont aussi performants l’un que
l’autre pour l’instant. Pour ce qui
est des fonctionnalités manquantes, les constructeurs de
cartes mères n’hésitent plus à
implémenter des contrôleurs addi-
tionnels. Ainsi, la carte Chaintech
adopte une puce Sli3114 pour le
Serial-ATA avec RAID, 2 composants VIA (ironie symbolique)
pour le Firewire, le son 7.1 et un
contrôleur réseau Gigabit estampillé Broadcom. Que lui manqueil ?
CHAINTECH ZENITH ZNF3-150
Prix : 229€
Web : www.chaintech.com.tw
Caractéristiques
Processeur : Athlon 64 3200+ et au-delà, Socket 754
Chipset : nVidia nFORCE 3 150
Mémoire : DDR simple canal, 3 ports
AGP/PCI : 1 (8x) / 5
IDE / SATA : 6 disques IDE + 4 disques SATA avec RAID
Divers : Son Via 7.1 avec sortie audio numérique optique, réseau
Gigabit, 4x USB 2.0 (dont deux en façade), Firewire x2
Bundle : trois nappes IDE, quatre nappes SATA, quatre adaptateurs
électriques SATA, une carte fille audio + Firewire, un rack 3.5" lecteur de
cartes multiformat et USB 2.0
+
-
• Refroidissement du bloc d’alimentation électrique
• Bundle complet
• Rack multifonctions en façade
• Look ?
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
GIGABYTE
TRITON K8NNXP
Gigabyte et
l’Athlon 64
C
hez Gigabyte, sept
cartes mères pour
Athlon 64 sont déjà au
catalogue ! Selon vos
besoins, vous préférerez
peut être un modèle différent que notre GA-K8NNXP
de test. Voici l’essentiel.
• GA-K8VT800M : µATX,
VIA K8T800,
• GA-K8VT800 Pro : ATX,
VIA K8T800, SATA, Firwire
• GA-K8VT800 : ATX, VIA
K8T800, SATA
• GA-K8VNXP : ATX, VIA
K8T800, SATA (interne +
externe)
• GA-K8N : ATX, nVidia
NFORCE3 150
• GA-K8N Pro : ATX, nVidia
NFORCE3 150, SATA,
Firewire
• GA-K8NNXP : ATX, nVidia
NFORCE3 150, SATA
(interne + externe),
Firewire 2
Gigabyte n’a pas chômé à l’annonce de l’Athlon 64. Plusieurs
modèles sont déjà au catalogue dont la superbe GA-K8NNXP
que nous avons testé. C’est la seconde carte du comparatif
à base de nForce3 150, quels sont ses atouts ?
n
Vidia, VIA… Gigabyte propose une carte mère à base
de chacun des deux chipsets les
plus célèbres pour Athlon 64.
Nous avons testé la GA-K8NNXP
avec son nForce3 150 puisqu’il
s’agit de la première trouvable en
France. A première vue, rien ne la
distingue
vraiment
de
la
Chaintech qui propose le même
chipset. Nous serions même tentés de préférer sa concurrente
rien que le rack multifonction livré
en standard. Mais la carte
Gigabyte ne nous a pas encore
tout dévoilé !
Dual tout !
Chez Gigabyte, on aime bien
doubler un peu tout ce qui peut
l’être sur les cartes mères. Nous
retrouvons pour commencer l’excellent Dual BIOS qui permet de
conserver une copie de sauvegarde d’un BIOS valide dans une
seconde puce en cas de plantage
du BIOS principal. La K8NNXP
introduit également le Dual Power
System K8. Il s’agit d’une carte
fille qui intègre un second jeu de
composants pour alimenter le
processeur. Cette solution très
appréciée des overclockers
depuis longtemps ne semble pas
vraiment utile pour le moment. En
effet, une bonne partie de nos
tests ont été effectués sans la
carte fille du DPS L8 en place. Le
PC n’a pas planté pour autant ! Et
comme l’Athlon XP 3200+ ne
semble pas une bête d’overcloc-
king, ce système n’est pas prêt
d’être indispensable. Plus intéressant, la K8NNXP propose également le Dual LAN. La carte offre
deux cartes réseaux intégrées,
une en 100 Mbps et l’autre en
1000 Mbps (Gigabyte). Même si
tout le monde n’a pas besoin
d’une seconde carte réseau,
c’est bien pratique pour partager
une connexion Internet (avec un
modem Ethernet) ou se connecter à deux réseaux physiquement
séparés. Enfin, Gigabyte est le
premier à doubler le taux de
transfert maximal du Firewire
puisqu’un contrôleur Texas
Instrument IEEE 1394b est soudé
sur la carte. Les atouts de la carte
Gigabyte ne s’arrêtent pas là. En
effet, si vous souhaitez brancher
de nombreux disques et périphériques IDE dans votre PC, vous
pouvez compter sur les quatre
ports IDE (8 disques) et les deux
ports SATA. En parlant de SATA,
notons la bonne idée de Gigabyte
qui propose une petite carte à
visser à l’arrière du boîtier et permettant de brancher facilement
un disque dur SATA sans ouvrir le
PC ni disposer d’un rack. Le
SATA étant connectable à chaud,
c’est très pratique pour échanger
des données sans s’ennuyer.
Enfin, notons une fonction intégrée au BIOS permettant de faire
une sauvegarde de son système
sous forme d’image. Bien que
cette dernière fonctionne très
bien, elle ne va pas jusqu’au bout.
Il faut obligatoirement utiliser un
disque en maître primaire et si
vous décidez de supprimer l’image, la place occupée sur le
disque reste vacante (il faut
recréer une partition dans l’espace vierge).
GIGABYTE TRITON K8NNXP
Prix : 240€
Web : www.gigabyte.com
Caractéristiques
Processeur : Athlon 64 3200+ et au-delà, Socket 754
Chipset : nVidia nFORCE3 150
Mémoire : DDR simple canal, 3 ports
AGP/PCI : 1 (8x) / 5
IDE / SATA : 8 disques IDE + 2 disques SATA
Divers : Son ALC658 5.1 avec sorties audio numériques optique et
coaxiale, réseau 100 Mbps + réseau Gigabit, 6x USB 2.0 (dont quatre
sur un bracelet), Firewire (1394b) x2 (sur bracelet)
Bundle : trois nappes IDE, deux nappes SATA, un adaptateur électrique
SATA, une nappe disquette, un bracelet audio, un bracelet Firewire +
USB 2.0 et un bracelet USB 2.0
• Très complète
2
+ •• Firewire
Disques durs SATA en externe
-
• Manque d’utilité de la fonction de sauvegarde
du système
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<43>
>
dossier
LEADTEK
WINFAST K8N PRO
Athlon 64 et
mémoire vive
L
’Athlon 64 a été conçu
pour fonctionner avec
seulement deux barrettes
de mémoire. Pour satisfaire
les utilisateurs que nous
sommes,
bien
des
constructeurs ajoutent un
troisième
emplacement
pour mémoire DDR. Hélas,
la compatibilité des barrettes devient compliquée,
voici un tableau pour mieux
comprendre. L’Athlon 64
fonctionne avec de la
mémoire DDR unbuffered
(la plus courante). Il peut y
avoir 8 ou 16 puces sur
chaque face de la barrette.
Notez l’importance d’une
barrette avec des composants sur une seule face ou
sur deux faces. Dans tous
les cas, vous ne pourrez pas
utiliser de la DDR400 sur
plus de deux slots.
Le spécialiste de la carte graphique nous revient avec l’une
des premières cartes Athlon 64 du marché. La série K8N
repose elle aussi sur le chipset nVidia nForce3. Nous avons
testé la version Pro, place au verdict.
A
u risque de nous répéter,
les cartes mères haut de
gamme se ressemblent de plus
en plus, et c’est encore plus vrai
aujourd’hui avec les nouveautés
pour Athlon 64. Si vous avez fait
un peu attention, nous ne parlons plus vraiment de qualité de
fabrication, ni même pour l’instant de réglages de BIOS. Et
pour cause ! Tous les constructeurs se sont plus ou moins alignés les uns faces aux autres.
Parmi les sept marques présentées dans ce comparatif, il n’y en
a aucune qui se démarque particulièrement pour une finition
vraiment accrue face aux autres,
ou pour des réglages dans le
BIOS, concernant notamment
l’overclocking, au dessus du lot.
La WinFast K8N Pro ne déroge
pas à la règle et ressemble beaucoup aux modèles testés précédemment. Au menu donc, du
Serial-ATA, du Firewire, du
réseau Gigabit… cela devient
d’un commun ! La seule distinction de la carte Leadtek provient
de son système de sécurisation
des données.
X-Wall
La première fois que nous avons
vu un système de cryptage des
données livré avec une carte
mère remonte au milieu de l’été.
Abit proposait une petite carte
électronique baptisée Secure
IDE avec la carte mère IC7MAX3. Reprenant le même principe, Leadtek offre X-Wall. Vous
pouvez brancher un disque dur
sur un troisième connecteur IDE
pour bénéficier d’un encodage
hardware des données qui vont y
transiter. Pour fonctionner, le
système s’appui sur une clé
contenant le code unique pour
votre machine qu’il faut brancher
à un port de type Firewire. Tant
que la clé est présente, vous
pouvez utiliser votre PC de façon
transparente. En vous absentant, il suffit d’emporter la clé
avec vous pour rendre impossible tout utilisation non souhaitée de la machine, ainsi qu’une
lecture des données en installant
votre disque dur sur un autre PC.
Nous sommes en droit de nous
demander si il y a un intérêt réel
pour ce type d’options dans nos
ordinateurs mais quoi qu’il en
soit, le système fonctionne
bien… a condition de ne pas
égarer la clé ! Le reste de cette
carte mère est tout ce qu’il y a de
plus classique, il suffit de lire la
fiche technique ci-contre pour
s’en assurer.
LEADTEK WINFAST K8N PRO
Prix : nc
Web : www.leadtek.com.tw
Caractéristiques
Slot 1
Slot 2
Slot 3
x8 simple
face ou x16
x8 simple
face ou x16
x8 simple
face ou x16
DDR333
x8 simple
face ou x16
x8 simple
face ou x16
x8 double face
DDR200
x8 simple
face ou x16
x8 double face
x8 simple
face ou x16
DDR200
x8 simple
face ou x16
x8 double face
x8 double face
DDR200
x8 double face
x8 simple
face ou x16
x8 simple
face ou x16
DDR333
x8 double face
x8 simple
face ou x16
x8 double face
DDR200
x8 double face
x8 double face
x8 simple
face ou x16
DDR200
x8 double face
x8 double face
x8 double face
DDR200
<44>
Vitesse maxi
Processeur : Athlon 64 3200+ et au-delà, Socket 754
Chipset : nVidia nFORCE3 150
Mémoire : DDR simple canal, 3 ports
AGP/PCI : 1 (8x) / 5
IDE / SATA : 6 disques IDE (2 sur le connecteur Security) + 4 SATA
Divers : Son ALC658 5.1 avec sortie audio numérique coaxiale, réseau
100 Mbps + réseau Gigabit, 6x USB 2.0 (dont deux pour un bracelet à
acheter séparément ou des prises en façade), Firewire x3
Bundle : nappes, un bracelet avec 3 ports Firwire, 2 clés X-Wall
+
-
• Système de sécurité X-Wall
• Difficile à trouver en magasin
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
MSI K8T Neo
MS-6702
CoreCell et
Dynamic
Overclocking
Technologie
SI deviendrait il une
référence pour l’overclocking ? C’est en
tout cas ce qu’ils souhaitent
en proposant leurs technologies CoreCell puis, plus
récemment, DOT. CoreCell
est une puce supplémentaire
sur la carte mère qui permet
de gérer le refroidissement et
la consomation électrique de
nombreux composants dans
le PC en fonction de l’utilisation demandée. S’il n’y a pas
besoin de refroidir de trop, le
PC passe alors en mode
silence pour notre plus grand
bonheur. En revanche, dès
que vous jouez ou overclockez votre PC, CoreCell modifie la stratégie pour refroidir
au mieux la machine. En ce
qui concerne l’overclocking
pur et dur, MSI propose à
présent DOT, pour Dynamic
Overclocking Technologie.
Cette nouvelle fonction
implémentée dans la puce
CoreCell permet de changer
automatiquement la fréquence de fonctionnement de
votre processeur selon que
vous avez besoin de puissance ou non. De plus, il n’y
a plus besoin de mettre les
mains dans de nombreux
paramètres du BIOS pour
réussir un overclocking.
Hélas, nos tests n’ont pas
été très concluants et le PC a
rapidement planté avec DOT
réglé sur le paramètre
“Captain”. Nous pouvons
mettre cela sur le dos de
l’Athlon 64 qui n’est pas pour
l’instant une référence en la
matière. Heureusement, MSI
à laissé les options permettant de réaliser un overclocking “manuel”.
M
MSI fut l’un des premiers à proposer une carte mère
Athlon 64, sa position de poids lourd du marché
l’avantageant clairement en ce domaine. La K8T Neo est la
seconde carte du comparatif à intégrer un chipset VIA,
voyons si le choix était judicieux.
M
SI à la réputation de
construire des cartes
mères à bon prix et globalement
bien conçues. Sans que cet
adage soit remis en cause, la
série Neo lorgne néanmoins vers
le haut de gamme, et des fonctions avancées sont apparues
peu à peu, avec en prime une
qualité de fabrication au top.
Aperçu rapide
A l’exception de son chipset, la
K8T Neo offre les mêmes caractéristiques principales que ses
concurrentes. Au menu, 1 port
AGP 8x, 5 ports PCI, 3 ports de
DDR et de quoi brancher un bon
nombre de disques durs en IDE
et/ou en Serial-ATA. Ajoutez à
cela un peu d’USB 2.0, de
Firewire et une pointe de réseau
Gigabyte pour obtenir une excellente base pour Athlon 64. Au
sujet du stockage, sachez que
les 4 disques durs IDE gérés par
le VIA K8T800 ne sont pas configurable en RAID comme on peut
le faire pour les disques SATA.
Cependant, cette carte intègre
un contrôleur supplémentaire
pour deux disques IDE et deux
disques SATA pour lesquels il est
possible de créer un volume
RAID (IDE + IDE, SATA + SATA et
même IDE + SATA).
Pratique
A l’utilisation, la MSI s’avère
simple et pratique. En chargeant
les paramètres par défaut du
BIOS, il n’y a déjà presque plus
rien à faire pour avoir un PC opé-
rationnel. En ce qui
concerne les branchements, c’est pareil. Alors
que la majorité des
constructeurs réduisent le
nombre de sorties audio,
MSI à choisi de laisser les
entrées ligne et micro en
sus des sorties son
arrières et centrale/caisson de basse. C’est à la
fois plus simple et utile si
vous souhaitez brancher
un micro sans défaire le kit
d’enceinte à chaque fois !
Du côté des utilitaires, nous
retrouvons les dernières moutures des spécialités MSI. Ainsi,
Live Update 3 vous permet d’être
informé automatiquement des
mises à jours de BIOS et de
pilotes et peut les upgrader sans
avoir à passer par une disquette
de boot DOS ! Core Center vous
permet de piloter les vitesses du
processeur et de la mémoire
directement sous Windows !
Vous pouvez également vérifier
les températures et les tensions
électriques.
MSI K8T NEO
Prix : 185/600 (bundle) € Web : www.msi.com.tw
Caractéristiques
Processeur : Athlon 64 3200+ et au-delà, Socket 754
Chipset : VIA K8T800 (K8T800 + VT8237)
Mémoire : DDR simple canal, 3 ports
AGP/PCI : 1 (8x) / 5
IDE / SATA : 6 disques IDE avec RAID + 4 disques SATA avec RAID
Divers : Son ALC655 5.1 avec sortie audio numérique coaxiale, réseau
Gigabit, 8x USB 2.0 (dont 2 sur un bracelet et 2 pour un raccordement
en façade)
Bundle : une nappe IDE ronde, deux nappes SATA, deux adaptateurs
électriques SATA, une nappe disquette, un bracelet Firewire et un
bracelet D-Bracket 2 (2x USB 2.0)
+
-
• Chipset VIA K8T800
• Prix
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<45>
>
dossier
IDEQ 200P
Encore récent dans l’univers florissant des barebones,
Biostar ne cesse de nous impressionner. Evolution de la série
des iDEQ 200, la version P est à base d’une carte mère
nForce3 Pro 150 pour Athlon 64.
La gamme
Biostar iDEQ
• iDEQ 200S : Pentium 4 sur
chipset SiS 651 + 962
• iDEQ 200V : Athlon sur
chipset VIA KM400 +
VT8235
• iDEQ 200T : Pentium 4 sur
Chipset i865G + ICH5
• iDEQ 200N : Athlon sur
chipset nVidia nFORCE2
+ MCP-T
• iDEQ 200P : Athlon 64 sur
chipset nVidia nFORCE3
PRO 150
E
ncore frais du voyage en
avion pour la France, c’est
avec justesse que l’iDEQ 200P
est arrivé en nos locaux pour les
tests ! Dès le déballage, c’est
avec plaisir que nous retrouvons
l’un des plus beaux barebones du
marché. Très compact, c’est le
plus petit qui soit avec les nouveaux Shuttle et les MSI.
Esthétiquement parlant, il ressemble comme deux gouttes
d’eau au iDEQ 200N que nous
avions testé (notre référence en
miniPC Athlon XP et P4), sauf que
sa robe est passée de l’argent au
noir. Nous constatons que le
récepteur IR pour la télécommande en option n’est plus présent
sur le nouveau iDEQ, en revanche,
un lecteur de cartes multiformat à
prix place en façade à l’emplacement du lecteur de disquettes.
C’est une bonne chose.
BIOSTAR IDEQ 200P
Prix : 349€
Web : www.biostar.com.tw
Caractéristiques
Dimensions (L,l,H) : 32.3x21x18.7
Processeur : Athlon 64 3200+ et au-delà, Socket 754
Chipset : nVidia nFORCE3 Pro 150
Mémoire : DDR simple canal, 2 ports
AGP/PCI : 1 (8x) / 1
IDE / SATA : 4 disques IDE + 2 disques SATA avec RAID (seulement
2 emplacements internes au boîtier !)
Divers : Son ALC650 5.1 avec entrée et sortie audio numérique
optique, réseau Gigabit, réseau sans-fil en option, 4x USB 2.0,
Firewire x2, boîtier barebone avec 1 emplacement 5.25" externe, 1
emplacement 3.5" externe occupé par un lecteur de cartes
multiformats et 2 emplacements 3.5" internes.
Bundle : deux nappes IDE préinstallées, une nappe SATA, un
adaptateur électrique SATA, un cordon d’alimentation, un ventilrad
pour Athlon 64 et le logiciel OS StudioFun.
+
<46>
• Look
• Conception interne, silence
Installation
Tout d’un grand
Comme tout barebone, la place
est comptée dans le iDEQ 200P.
Malgré tout, c’est un bonheur de
monter ce dernier tant tout à été
bien pensé. Par exemple, les
disques durs sont disposés en
latéral afin que le branchement
des nappes soit plus aisé. Par
ailleurs, toutes les nappes et
connecteurs d’alimentation sont
pré positionné. Notons que le
radiateur proposé n’adopte pas
la fixation des Athlon 64 que
nous avons utilisé avec les cinq
cartes testées précédemment.
Cela ressemble plutôt à une fixation pour Pentium 4. De toute
manière, il y a peu de chances
que vous changiez
de radiateur dans
un boîtier ou peu de
gros modèles tiennent. La ventilation
est aidée par un
cache en plastique
qui vient guider l’air
chaud extrait du
processeur directement vers l’arrière
du iDEQ.
Le fonctionnement du iDEQ 200P
est globalement silencieux, même
si nous pourrions encore rêver de
mieux. En ce qui concerne les
options, il a tout. Serial ATA,
Firewire, sorties audio numériques, réseau en Gigabit Ethernet
rien lui manque, si ce n’est une
carte graphique embarquée. A ce
sujet, notons un bug sur la face
arrière du iDEQ. En effet notre
exemplaire de test arborait le
même autocollant autour des différentes prises que ses prédécesseurs, indiquant une double sortie
de carte graphique alors qu’il
s’agit de deux ports série. Rien de
bien important, donc.
• Moins d’accessoires optionnels
que chez Shuttle
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
SHUTTLE SN85G4
Chaque sortie d’un nouveau miniPC Shuttle est un
événement en soit. Leader du marché des barebones, tout
le monde attends de savoir ce que va proposer ce
constructeur avant de finaliser sa décision d’achat.
Voyons le nouveau modèle pour Athlon 64.
Installer
Windows sur
un disque SATA
uestion à dix points :
comment
installer
Windows XP sur un disque
dur serial ATA ? La réponse
est simple et la méthode
s’applique pour tout le
monde. Il faut démarrer
depuis le lecteur CD Rom
puis, lorsque Windows propose d’appuyer sur F6 pour
charger un pilote supplémentaire, s’exécuter. Après
quelques instants, Windows
vous propose d’insérer une
disquette contenant un pilote. Il faut a ce moment mettre
la disquette contenant le
pilote du contrôleur de votre
carte mère. Une fois le pilote
chargé, l’installation reprend
et cette fois ci, le programme
d’installation doit bien voir
votre disque dur. Le problème vient des machines
modernes dans lesquelles on
ne met plus de lecteur de
disquette. Dites vous en
achetant par exemple le dernier barebone Shuttle que
vous ne pourrez installer un
disque Serial ATA qu’en
branchant un lecteur de disquette en externe (heureusement qu’il y a un connecteur
sur la carte mère) et ayant
pris le soin, depuis un autre
PC, de copier le pilote SATA
du CD sur une disquette.
Compliqué non ?
Q
L
e Shuttle nouveau change
légerement de look. Fini
l’emplacement 3.5" pour un
éventuel lecteur de disquette, si
rarement utilisé, et place à un
lecteur de carte 6 en 1 (Compact
Flash I et II, Smart Media, Secure
Digital, Multimedia Card et
Memory Stick).
Petit
Avec seulement 20 cm de large
et 18 cm de haut, le SN85G4 est
actuellement l’un des barebone
les plus compacts. Ceci est du,
en partie, à l’abandon de l’emplacement 3.5"du lecteur de disquette. Hélas, il n’y a qu’un seul
emplacement 3.5" interne pour
disque dur. Si vous souhaitez
mettre deux disques, mieux vaut
se tourner vers le iDEQ 200P. La
conception interne du nouveau
Shuttle n’a pas tellement évoluée, et l’installation n’est pas
plus simple qu’autrefois, même
si nous avons vu pire. Le refroidissement à changé quelque
peu, notamment le refroidissement de l’alimentation, beaucoup plus silencieux désormais.
A propos de silence, le BIOS
permet de jouer sur plusieurs
profils en fonction de la température. Puisque le bruit change en
temps réel depuis le BIOS, vous
pourrez facilement vous rendre
compte de la différence. Notons
tout de même que la température de l’alimentation est assez
élevée en utilisation normale du
barebone. Rien d’inquiétant
puisque "c’est prévu pour"
cependant. Le refroidissement
du processeur est toujours assuré par un radiateur à heatpipe qui
vient transmettre la chaleur à
l’arrière du boîtier, expulsée par
un ventilateur de 80 mm. Ce dernier pourra toujours être changé
pour un plus puissant ou un plus
silencieux selon vos besoins.
SHUTTLE SN85G4
Prix : 418€
Web : www.shuttle.com
Caractéristiques
Dimensions (L,l,H) : 29.5 x 20 x 18 cm, 2.85 Kg à vide
Processeur : Athlon 64 3200+ et au-delà, Socket 754
Chipset : nVidia nFORCE 3 150
Mémoire : DDR simple canal, 2 ports
AGP/PCI : 1 (8x) / 1
IDE / SATA : 4 disques IDE + 2 disques SATA avec RAID (seulement 2
emplacements internes !)
Divers : Son ALC650 5.1 avec entrée et sortie audio numérique optique,
réseau Gigabit, 4x USB 2.0, Firewire x2, boîtier barebone avec 1
emplacement 5.25" externe, 1 emplacement 3.5" externe occupé par
un lecteur de cartes multiformats et 1 emplacements 3.5" interne,
alimentation 240 W
Bundle : deux nappes IDE (une courte pour disque dur, une longue pour
lecteur CD), une nappe SATA, un adaptateur électrique SATA intégré à
l’alimentation, un cordon d’alimentation et un ventilrad pour Athlon 64.
+
-
• Look
• Silence
• 1 seul emplacement 3.5"
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<47>
>
dossier
CONCLUSION
Les pages de tests qui ont précédé vous ont présenté les produits, mais
le moment de trancher est venu. Voici notre avis sur la question.
as évident de trancher entre
ces différentes cartes mères
tant elles sont semblables.
Aucune d’entre elle ne domine vraiment en matière de performance ou
d’overclocking et leurs fonctions de
bases sont identiques. Il faut aller
chercher dans les petits plus pour
les départager. Bien sur, le prix sera
P
là pour vous aider en cas de doute.
Et si vous ne parvenez toujours pas
à vous décider, pensez à regarder la
couleur de la carte mère pour l’accorder
avec
votre
PC
!
Concrètement, si nous ne devions
en garder qu’une, ce serait la MSI
K8T Neo. Nous avons également un
petit coup de cœur pour Gigabyte
GA-K8NNXP qui est la plus complète mais son prix de vente est un peu
trop élevé. Du côté des barebones,
le choix est moins difficile. Notre
préférence s’oriente vers le modèle
Biostar qui offre une meilleure
conception interne, le montage de
ce dernier est plus aisé. Il est également moins cher.
Biostar iDEQ 200P
Shuttle SN85G4
Dimensions (L, l, H)
Processeurs
Chipset
Mémoire
AGP / PCI
IDE / SATA
32.3x21x18.7
29.5 x 20 x 18 cm, 2.85 Kg à vide
Athlon 64 3200+ et au-delà, Socket 754
Athlon 64 3200+ et au-delà, Socket 754
nVidia nFORCE3 PRO 150
nVidia nFORCE3 PRO 150
DDR simple canal, 2 ports
DDR simple canal, 2 ports
1 (8x) / 1
1 (8x) / 1
4 disques IDE + 2 disques SATA avec RAID (seulement 2
emplacements 3.5" internes au boîtier !)
4 disques IDE + 2 disques SATA avec RAID (seulement 1
emplacement 3.5" interne !)
Divers
Son ALC650 5.1 avec entrée et sortie audio numérique optique,
réseau Gigabit, réseau sans-fil en option, 4x USB 2.0, Firewire
x2, boîtier barebone avec 1 emplacement 5.25" externe,
1 emplacement 3.5" externe occupé par un lecteur de cartes
multiformats et 2 emplacements 3.5" internes
Son ALC650 5.1 avec entrée et sortie audio numérique optique,
réseau Gigabit, 4x USB 2.0, Firewire x2, boîtier barebone avec 1
emplacement 5.25" externe, 1 emplacement 3.5" externe occupé
par un lecteur de cartes multiformats et 1 emplacements 3.5"
interne, alimentation 240 W
Bundle
deux nappes IDE préinstallées, une nappe SATA,
un adaptateur électrique SATA, un cordon d’alimentation,
un ventilrad pour Athlon 64, visserie complète
et le logiciel OS StudioFun
deux nappes IDE (une courte pour disque dur, une longue pour
lecteur CD), une nappe SATA, un adaptateur électrique SATA
intégré à l’alimentation, un cordon d’alimentation, un ventilrad
pour Athlon 64 et visserie complète
Prix
Web
349 €
318 €
www.biostar.com.tw
www.shuttle.com
Asus K8V
Deluxe
Chaintech
ZNF3-150
Gigabyte Triton
K8NNXP
Leadtek
WinFast K8N Pro
MSI K8T Neo
MS-6702
et au-delà,
Socket 754
Athlon 64 3200+
et au-delà,
Socket 754
Athlon 64 3200+
et au-delà,
Socket 754
Athlon 64 3200+
et au-delà,
Socket 754
Athlon 64 3200+
et au-delà,
Socket 754
Chipset
VIA K8T800
(K8T800 + VT8237)
nVidia nFORCE3
PRO 150
nVidia nFORCE3
PRO 150
nVidia nFORCE3
PRO 150
VIA K8T800
(K8T800 + VT8237)
Mémoire
DDR simple canal,
3 ports
DDR simple canal,
3 ports
DDR simple canal,
3 ports
DDR simple canal,
3 ports
DDR simple canal,
3 ports
AGP / PCI
IDE / SATA
1 (8x) / 5
1 (8x) / 5
1 (8x) / 5
1 (8x) / 5
1 (8x) / 5
6 disques IDE avec
RAID pour 2 d’entre
eux + 4 disques
SATA avec RAID
6 disques IDE avec
RAID + 4 disques
SATA avec RAID
8 disques IDE +
2 disques SATA
avec RAID
6 disques IDE (2 sur
le connecteur Security)
+ 4 SATA avec RAID
6 disques IDE avec
RAID pour 2 d’entre
eux + 4 disques
SATA avec RAID
Divers
Son ADI AD1980 5.1
avec sortie audio
numérique coaxiale,
réseau 3COM 3C940
Gigabit + réseau sans
fil en option, 8x USB
2.0 (dont 4 utilisables
uniquement en ajoutant
des bracelets
supplémentaires ou
des prises en façade),
Firewire x2
Son Via 7.1 avec sortie
audio numérique
optique, réseau Gigabit,
4x USB 2.0 (dont deux
en façade), Firewire x2
Son ALC658 5.1 avec
sorties audio numériques
optique et coaxiale, réseau
100 Mbps + réseau Gigabit,
6x USB 2.0 (dont quatre sur
un bracelet), Firewire (1394b)
x2 (sur bracelet)
Son ALC658 5.1 avec
sortie audio numérique
coaxiale, réseau 100 Mbps
+ réseau Gigabit, 6x USB
2.0 (dont deux pour un
bracelet à acheter
séparément ou des
prises en façade),
Firewire x3
Son ALC655 5.1 avec
sortie audio numérique
coaxiale, réseau
Gigabit, 8x USB 2.0
(dont 2 sur un bracelet
et 2 pour un
raccordement
en façade)
Bundle
deux nappes IDE,
une nappe disquette,
carte Wi-Fi + antenne
(option présente sur notre
version de test), bracelet
avec second port série,
stickers à coller sur le
clavier pour Instant Music
trois nappes IDE, quatre
nappes SATA, quatre
adaptateurs électriques
SATA, une carte fille audio
+ Firewire, un rack 3.5"
lecteur de cartes
multiformat et USB 2.0
trois nappes IDE, deux
nappes SATA, un adaptateur
électrique SATA, une nappe
disquette, un bracelet audio,
un bracelet Firewire + USB
2.0, un bracelet USB 2.0,
une carte pour brancher des
disques SATA en externe
nappes, un bracelet
avec 3 ports Firwire,
2 clés X-Wall
une nappe IDE ronde,
deux nappes SATA,
deux adaptateurs
électriques SATA, une
nappe disquette, un
bracelet Firewire et un
bracelet D-Bracket 2
(2x USB 2.0)
Prix
Web
188/30 €
229 €
240 €
XXXXXX €
185/600 (bundle) €
www.asus.com
www.chaintech.com.tw
www.gigabyte.com
www.leadtek.com.tw
www.msi.com.tw
Processeurs Athlon 64 3200+
>
pratique
GE FORCE FX 5900,
5900 SE ET
RADEON 9800 :
LA 3D HAUT DE GAMME
SANS SE RUINER
Par : Philippe Ramelet
Le Ge Force FX 5900 Ultra et le Radeon 9800 Pro se disputent
le titre de roi des performances mais ces cartes restent peu
abordables pour le commun des mortels. Qui veut le top des
perfs a donc néanmoins intérêt à se pencher sur le cas de
leurs petites sœurs respectives comme le Ge Force FX 5900,
le Radeon 9800 et surtout le Ge Force FX 5900 SE.
I
l est toujours agréable de
« baver » un peu sur les
tous derniers chipsets 3D haut de
gamme comme le Radeon 9800
Pro ou le Ge Force FX 5900 Ultra.
Mais aller jusqu’à dépenser plus
de 500 euros pour s’offrir leurs
précieux services n’est pas toujours raisonnable. On pourrait
même aller jusqu’à dire que c’est
jeter de l’argent par les fenêtres
lorsque l’on regarde de plus prés
ce qu’ont à nous proposer les
cartes situées sur les marches
inférieures du podium. En effet,
que ce soit du coté d’ATI avec le
Radeon 9800 ou du coté de
nVidia avec les Ge Force FX 5900
et 5900 SE on s’aperçoit que ces
cartes au prix inférieur à 400
euros offrent des performances
très proches du FX 5900 Ultra et
du Radeon 9800 Pro. Sans
<50>
compter que leurs composants,
mémoire et core, sont souvent les
mêmes sur les différentes versions et que les possibilités
d’overclocking sont très intéressantes. Le Radeon 9800 intègre
ainsi les mêmes fonctionnalités
que la version Pro, soit l’Hyper
ZIII+, le SmartShader 2.1 et un
bus mémoire 256 bits. La seule
différence tient donc aux fréquences de fonctionnement qui
passent de 380/340 pour la Pro à
325 / 290 Mhz pour la 9800 « tout
court ». Même chose pour les Ge
Force FX 5900 et 5900 SE qui
bénéficient du Cine FX 2.0, de
l’Ultrashadow, de l’Intellisample
HCT ainsi que d’un bus mémoire
256 bits. On a donc des fréquences sensiblement moindres
par rapport au 5900 Ultra avec
respectivement 400/425 MHz et
400/350 MHz pour les versions
5900 et 5900 SE. Nous avons
testé plusieurs cartes basées sur
ces trois chipsets ainsi qu’une
Radeon 9700 Pro d’Hercules et
deux Ge Force FX 5900 Ultra de
MSI et AsusTEK. Les tests ont été
effectués sur un PC à base
d’Athlon XP 2800+ avec 512 Mo
de DDRPC3500 OCZ. Nous
avons utilisés les drivers Catalyst
3.7 pour les cartes ATI et les
Detonator 45.23 pour les cartes
nVidia. Pour les tests sous
Aquamark 3 ce sont les
Detonator 51.75 qui ont été utilisés afin de ne pas désavantager
nVidia, la version 45.23 posant
quelques problèmes sous ce
nouveau benchmark. On notera
toutefois que quelques très légers
problèmes d’affichage des textures font encore défaut avec les
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
51.75 mais que cela reste très
minime.
Du coté des
Radeon : 9700
Pro, 9800 ou
9800 Pro ?
Lors de la sortie du Radeon 9800
Pro, les possesseurs de 9700 Pro
les plus avides de performances
ont pu hésiter à faire le pas.
D’autres, plus raisonnables, peuvent également se demander si il
existe un intérêt à passer au
Radeon 9800. Petit rappel technique, la principale différence
entre le Radeon 9800 Pro et le
9700 Pro tient tout d’abord aux
fréquences de la mémoire et du
core. Ce dernier passe de 325
MHz à 380 MHz alors que la DDR
256 bits passe de 310 MHz à 340
MHz. Mais le Radeon 9800 Pro
n’est pas une « Radeon 9700
Ultra » et les améliorations ne
s’arrêtent pas là. Le Radeon 9800
Pro compte en effet pas moins
117 millions de transistors, soit 10
millions de plus que son grand
frère. Cette augmentation est due
à l’ajout et à l’amélioration de certaines fonctionnalités. A commencer par le SmartShader 2.1. Il
s’agit d’une intégration de la technologie F-Buffer, développée par
l’université de Stanford. Celle-ci
utilise une zone mémoire tampon
qui permet une exécution plus
rapide de shaders complexes qui
nécessitent plusieurs passes. Le
Radeon 9800 bénéficie de toutes
ces améliorations mais n’est
cadencé « qu’à » 325 Mhz pour le
core et 290 Mhz pour la mémoire.
On le voit dans tous les tests, il
n’y a quasiment aucune différence de performances entre un
Radeon 9800 et un Radeon 9700
Pro. Dans la plupart des applications, le 9700 Pro devance le
9800 d’une très courte tête et
dans certaines autres, c’est le
9800 qui devance son aîné du fait
d’une gestion plus performante
des stencils buffers grâce à son
architecture. Coté chiffres, la différence de performances est
d’environ 12% entre une 9800 et
une 9800 Pro, pour un prix inférieur d’environ 25% pour le
Radeon 9800. En overclockant
notre 3D Prophet 9800 à 360 Mhz
/ 335 Mhz on arrive à réduire
l’écart de performances à 5% par
rapport à une 9800 Pro non overclockée. Il n’a pas été possible
d’obtenir un overclocking plus
important sans apparition d’artefacts avec la 3D Prophet 9800.
Nous avons également poussé
notre 9700 Pro à 350 Mhz et 330
Mhz pour un résultat similaire. Le
9700 Pro est en fin de vie mais il
s’agit encore aujourd’hui d’un
chipset haut de gamme qui tient
largement la route, surtout si on
l’aide un peu grâce à un petit
overclocking. A un détail près : le
prix du 9800 étant généralement
inférieur, celui-ci est donc le chipset de choix pour ceux qui exigent des bonnes performances
sans se ruiner.
Le 5900 SE : un
sacré numéro !
Du coté de nVidia, nous avons
affaire non pas à un mais à deux
chipsets récents sur lesquels il
était indispensable de se pencher
: le Ge Force FX 5900 ainsi que sa
version dite « SE ». On notera
bien les guillemets car à l’heure
où nous écrivons ces lignes, cette
version n’est pas encore officiellement annoncée. Nous avons tout
de même pu nous procurer une
version « LX » de la Winfast A350
TDH de Leadtek basée sur ce
chipset. Les fréquences de ces
chipsets sont respectivement de
400 MHz / 425 Mhz et 400 MHz /
350 MHz pour le Ge Force FX
5900 et 5900 SE. A titre de rappel,
le Ge Force FX 5900 Ultra est
cadencé à 450 Mhz et 425 MHz.
Sous 3DMark 2003, la FX 5900
Ultra obtient le plus gros score
général avec 5470 points, la 5900
suit avec 5051 points et la 5900
SE 4779 points, ce qui reste tout
de même au dessus de la
Radeon 9800. Mais c’est au
niveau de la différence de prix
que l’on a le plus de surprises. En
effet, une carte comme la
VTD256 de MSI basée sur le 5900
Ultra coûte 579 euros, sa version
« normale » VTF128 coûte 379
euros et une version « SE » environ 350 euros ! Coté performances, il est clair que la 5900
Ultra reste la meilleure carte mais
le rapport qualité prix est extrêmement plus avantageux pour la
5900 et la 5900 SE. D’autant plus
qu’avec un très léger overclocking il est possible de monter les
fréquences d’une version
SE pour atteindre celle d’une
5900 normale. Sur la Winfast
A350 TDH LX de Leadtek nous
avons pu atteindre 470 MHz pour
le core et 450 MHz pour la
mémoire ! Cela donne dans les
jeux des résultats sensiblement
supérieurs à une 5900 Ultra non
overclockée pour la modique
somme de 350 euros…pas mal
pour une petite !
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Radeon 9800,
FX 5900 ou
5900 SE ?
On le voit, à moins d’être vraiment
fortuné, mieux vaut opter pour les
versions normales des gros gpu
plutôt que pour les versions Pro
ou Ultra. Elles n’apportent en
général qu’un gain de performances variant entre 5 et 15%
pour un prix supérieur d’environ
40%. Cette équation étant donnée, reste encore à savoir si aux
fréquences d’origine il vaut mieux
opter
pour
une
<51>
>
pratique
Radeon 9800 (environ 360 euros
TTC), une Ge Force FX 5900
(environ 380 euros) ou une Ge
Force FX 5900 SE (environ 350
euros) ? Afin de se donner une
idée des performances de
chaque solution nous avons
effectué plusieurs benchmarks, à
commencer par 3DMark 2003.
Sur le score général en
1024x768, la Ge Force FX 5900
domine largement les autres solutions avec 5051 points. Sa version SE suit avec 4779 points et
le Radeon 9800 n’est pas très loin
derrière avec 4762 points. Ces
résultats somme tout très
proches se confirment dans le
détail des chiffres obtenus dans
les scène de jeux de 3DMark
2003. La sortie d’Aquanox 2 ainsi
que d’Aquamark 3 a été l’occasion de mettre nos cartes graphiques en œuvre dans ce
benchmark 100% DirectX 9. Là
encore les Ge Force FX ont une
petite
longueur
d’avance.
Aquamark 3 fournit comme
3Dmark 2003 un score général
qui prend en compte à la fois les
performances de la carte graphique et celles du processeur.
Le Radeon 9800, le FX 5900 et le
FX 5900 SE obtiennent respectivement 36 372, 34 891 et 30567
points à ce test. Cela s’explique
notamment par le fait que les Ge
Force FX obtiennent de très bons
résultats dans les scènes de
rendu volumétrique de brouillard
et de Vertex et Pixel lighting. Cela
provient en partie du fait que
Aquamark 3 tire parti de l’architecture de nVidia qui peut gérer les
shaders avec différentes préci-
sions. Dans les autres tests le
Radeon 9800 tire par contre bien
mieux son épingle du jeu et présente des résultats homogènes.
En 1280x1024 les résultats sont
comparables mais l’avantage du
FX 5900 sur le Radeon 9800 est
nul dés que l’on active le FSAA
et le filtrage anisotrope. On notera
également
que
sous
Aquamark 3 comme avec les
jeux, la différence de performances entre une FX 5900 et
une FX 5900 Ultra n’est pas
énorme. Sous 3DMark 2003 et
Aquamark 3 donc nous avons un
avantage assez net pour les
cartes basées sur le Ge Force FX
5900 et 5900 LX.
nVidia bon en
benchmark et
mauvais en jeux
DirectX 9 ?
Mais un benchmark ne correspond pas forcément à la réalité,
c’est ce que nous avons voulu
vérifier avec le seul et unique jeu
DirectX 9 disponible et faisant
appel aux Pixels Shader 2.0 :
Tomb Raider Angel of Darkness.
Nous tenons à préciser que
nous n’avons pas utilisé le
module de benchmark de ce jeu
mais plutôt une scène réelle du
jeu afin d’avoir une idée la plus
précise possible des conditions
<52>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
de jeu avec chacune des cartes.
Et là, curieusement, il s’avère
que sous le premier jeu DirectX
9 disponible, les cartes basées
sur le Radeon d’ATI devancent
des très loin les Ge Force FX. En
effet, on a en 1024x768 une différence d’environ 25% entre une
Radeon 9800 et une FX 5900 ! Il
reste encore à vérifier si cet état
de fait se répète sur une majorité de jeux DirectX 9 mais cela
n’est en tout cas pas de très bon
augure pour nVidia. D’ailleurs les
résultats du très attendu Half
Life 2 publiés sur certains sites
américains montrent également
un net avantage à ATI. Cela provient à priori du fait que les premiers jeux DirectX 9 utilisent des
shaders avec une précision 24
bits conformes aux spécifications de DirectX, ce qui est favorable aux cartes ATI. nVidia utilise de son coté une précision
variable en FP16 ou FP32 et doit
donc effectuer des opérations
de conversions. Le sort de
nVidia est donc entre les mains
des développeurs qui s’en tiendront aux strictes spécifications
de DirectX9 ou qui adopteront
leur jeu aux différentes architectures. Les jeux DirectX 9 n’étant
pour le moment pas légion,
nous avons bien entendu testé
les cartes avec plusieurs jeux
DirectX
8.1
:
Operation
Flashpoint : Resistance, Unreal
Tournament 2003 et Warcraft III.
et 9700 Pro dominent leur sujet.
Une Radeon 9800 arrive même
au niveau d’une Ge Force FX
5900 Ultra. De son coté, Warcraft
III démontre un net avantage pour
les cartes basées sur les chipset
ATI. Que ce soit en 1280x1024 ou
en 1600x1200 le jeu tourne 10%
plus rapidement sur une Radeon
9800 que sur une GeForce FX
5900 ou 5900SE. Le Radeon
9800 se paye même le luxe d’offrir des performances supérieures
au FX 5900 Ultra ! Nous n’avons
pas effectué de test avec FSAA
ou filtrage anisotrope sous
Warcraft III car ces fonctionnalités
ne sont pas vraiment utiles dans
ce jeu en particulier. Nous avons
intégré Operation Flashpoint :
Resistance dans notre batterie de
tests car il a la particularité de ne
pas faire appel aux fonctionnalités avancées des cartes graphiques mais il utilise des textures
de grande taille et certaines
scènes intègrent de très nombreux objets détaillés en mouvement, ce qui est le cas dans la
scène que nous avons créé pour
notre benchmark. Il faut donc un
maximum de performances
brutes, ce que les Ge Force FX
Des
performances
partagées en
Direct X 8.1
Sous Unreal Tournament 2003
une légère domination des Ge
Force FX se fait sentir du moment
que l’on n’active pas le FSAA ou
le filtrage anisotrope.
Curieusement le Radeon 9800
affiche des résultats supérieurs
au FX 5900 en 1024x768 mais se
fait rattraper dans les résolutions
supérieures. Avec FSAA et filtrage
anisotrope activé, la tendance est
inversée et c’est les Radeon 9800
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<53>
>
pratique
Overclocking des cartes graphiques
Pour nos tests d’overclocking nous avons choisi la simplicité et
nous nous sommes contenté des systèmes de refroidissement
intégrés aux cartes. Il est possible d’obtenir des fréquences plus
élevées que celles que nous proposons en utilisant un système
de refroidissement du type watercooling, Peltier ou même des
bricolages à base de ventilateur 80mm. Pour les cartes basées
sur le Radeon 9700 Pro et 9800 nous avons utilisé Radclocker et
pour les cartes basées sur le Ge Force FX, Coolbits.
Radclocker : http://www.voodoofiles.com/9742
Coolbits: http://www.overclockers.com.au/techstuff/a_coolbits/
sont les plus à même de fournir.
Effectivement, les cartes basées
sur les chipsets nVidia dominent
largement leurs concurrentes
avec en moyenne 35% de performances supplémentaires.
Conclusion
Le constat général est donc très
partagé. Nous avons d’un coté
une carte très intéressante
comme le Ge Force FX 5900 SE
qui est économique et peut facilement
s’overclocker
pour
atteindre le niveau de performance des versions supérieures.
Mais d’un autre coté les résultats
que nous avons obtenus avec les
benchmarks DirectX 9 et les jeux
sont assez contradictoires. Le Ge
Force 5900 s’en sort effectivement très bien sous Aquamark 3
et 3DMark 2003 par rapport au
Radeon 9800 mais cela ne se
vérifie pas dans les jeux. Pire, les
résultats avec Tomb Raider Angel
of Darkness sont extrêmement
décevants et on espère qu’il n’en
sera pas de même pour les
autres jeux. Cela est également
dommage pour les versions FX
5900 Vivo qui sont très intéres-
<54>
santes d’un point de vue acquisition vidéo et constituent de
réelles alternatives simplifiées
aux Radeon All In Wonder car
plus économiques. Encore, une
fois, la sagesse est donc plutot
de se tourner vers la solution
offerte par ATI avec le Radeon
9800 comme celle d’Hercules,
qui fait d’ailleurs partie des rares
constructeurs à avoir adopté ce
chipset. Non pas que le Radeon
9800 soit plus performant dans
l’absolu, on a vu que ce n’est pas
toujours le cas et que l’avantage
est souvent donné au FX 5900
dans les jeux DirectX 8.1, mais
plutot au vu des dernières évolutions dues aux sorties des tous
premiers jeux DirectX 9. Nous ne
manquerons toutefois pas de
vous informer des évolutions du
marché et des performances des
différentes solutions au fur et à
mesure des sorties de jeux utilisant DirectX 9. Dans tous les cas,
ces tests ont montré que le
Radeon 9800 Pro et le Ge Force
FX 5900 Ultra restent des bêtes
de course mais qu’ils ne constituent pas un passage obligé si
l’on exige des performances
musclées.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
SPARKLE SP8835-PT
MSI VTD128
Prix : 389 Euros
Prix : 379 Euros
Caractéristiques
Caractéristiques
Chipset : Ge Force FX 5900
Logiciels : Power DVD XP, Morrowind, Ghost Recon, Duke Nukem
Manhattan Project
Mémoire : 128 Mo Hynix 2.2 ns
Fréquence de base : 400 MHz / 425 MHz
Overclocking : 490 MHz / 450 MHz
Chipset : Ge Force FX 5900
Logiciels : Media Center, WinDVD 5.1, RestoreIt Professional,
Morrowind, Ghost Recon, Duke Nukem Manhattan Project
Mémoire : 128 Mo Hynix 2.2 ns
Fréquence de base : 400 MHz / 425 MHz
Overclocking : 480 MHz / 460 MHz
MSI VTD256
Prix : 579 Euros
ASUS V9950
Caractéristiques
Chipset : Ge Force FX 5900 Ultra
Logiciels : Media Center, WinDVD 5.1, RestoreIt Professional,
Morrowind, Ghost Recon, Duke Nukem Manhattan Project
Mémoire : 256 Mo Hynix 2.2 ns
Fréquence de base : 450 MHz / 425 MHz
Overclocking : 495 MHz / 460 MHz
Prix : 400 Euros
Caractéristiques
Chipset : Ge Force FX 5900
Logiciels : Gun Metal, Battle Engin Aquila, Black Hawk Down, Asus
DVD XP.
Mémoire : 128 Mo Hyundai 2.2 ns
Fréquence de base : 400 MHz / 425 MHz
Overclocking : 490 MHz / 500 MHz
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<55>
>
pratique
ASUS V9950 ULTRA
HERCULES 3DPROPHET 9800
Prix : 590 Euros
Prix : 359,90 Euros
Caractéristiques
Caractéristiques
Chipset : Ge Force FX 5900 Ultra
Logiciels : Gun Metal, Battle Engin Aquila, Black Hawk Down, Asus
DVD XP.
Mémoire : 256 Mo Hyundai 2.2 ns
Fréquence de base : 450 MHz / 425 MHz
Overclocking : 500 MHz / 500 MHz
Chipset : Radeon 9800
Logiciels : Vietcong, Power DVD XP
Mémoire : 128 Mo
Fréquence de base : 325 MHz / 290 MHz
Overclocking : 360 MHz / 335 MHz
HERCULES 3DPROPHET
9700 PRO
LEADTEK WINFAST A350
TDH LX
Prix : 400 Euros
Prix : 330 Euros
Caractéristiques
Caractéristiques
Chipset : Radeon 9700 Pro
Logiciels : Power DVD XP, Morrowind
Mémoire : 128
Fréquence de base : 325 MHz / 310 MHz
Overclocking : 350MHz / 330 MHz
<56>
Chipset : Ge Force FX 5900 SE
Logiciels : Big Mutha Trucker, Gun Metal
Mémoire : 128 Mo Hynix 2.2 ns
Fréquence de base : 400 MHz / 350 MHz
Overclocking : 470 MHz / 450 MHz
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Créa La
Super tour LCD
Alimentation ATX 400W PFC
2xUSB, 2xAudio, 1xFW1394
4x5”25+6x3”5(1 externe)
Affichage des informations vitales
Dimensions 430x200x480mm
La copie ne nous empêchera pas
d’innover
ADVANCE: T o u j o u r s U n P a s d ’ A v a n c e
SUZA INTERNATIONAL FRANCE S.A
Tél: 01.55.81.08.08 Fax: 01.55.81.08.09
* Vision est une marque déposée de SUZA International France
E-mail: info@suza-fr.com http://www.suza-fr.com
>
pratique
L’OVERCLOCKING
DES CPU GÉNÉRATION
400-1500 MHZ
Par : M.Scott
Quelle meilleure cure de jouvence pour un PC un peu dépassé
qu’un brin d’overclocking ? Cette pratique, qui ne demande
qu’un peu de prudence et de chance en plus d’un matériel
adapté, permet de s’offrir à moindre coût une machine plus
performante. Elle exige néanmoins de respecter quelques
règles de base, nous vous proposons donc de les passer en
revue ensemble.
L’overclocking :
principes de
base
LE CELERON A TOUJOURS DISPOSÉ
D’UN TRÈS BON POTENTIEL
D’OVERCLOCKING
<58>
P
ar overclocker un processeur, on entend modifier sa
fréquence pour qu’elle dépasse
celle à laquelle il est initialement censé fonctionner. La
plupart des processeurs
peuvent être overclockés, mais tous ne peuvent pas l’être de la
même manière…
ni
dans
les
mêmes proportions. Il faut
d ’ a b o rd
savoir,
et
ceci est vrai quelle que soit la génération
de processeur considérée, que
dans une gamme de processeur ce sont bien souvent les
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
processeurs de bas et de milieu
de gamme qui s’overclockent le
mieux. La raison en est simple:
les processeurs haut de gamme
atteignent généralement les
limites de fréquence de la révision de core utilisée. Prenons
par exemple les Athlons
Thunderbird. La version la plus
haute en fréquence de ce type
de core était la version 1.4 GHz,
qui dégageait une quantité de
chaleur très importante et qui
présentait peu de propensions
à l’overclocking. Parallèlement
les versions 1 ou 1.2 GHz
offraient plus de marge pour un
prix inférieur.
En outre, un autre point important est intéressant à connaître:
certaines séries de processeurs
sont en effet particulièrement
douées pour l’overclocking.
Nous pouvons citer l’exemple
récent des Athlons XP 1700+
en 0.13 microns (série JIUHB),
ou encore les Barton 2500+, qui
s’overclockent à des fréquences nettement supérieures
à celles d’origine, mais
l’exemple qui est souvent dans
la tête des « vieux » overclockers est celui des Celeron 300A
dont le potentiel d’overclocking
approchait les 100% de hertz
en plus.
Ce type de « record » s’explique en grande partie par la
façon dont sont gérées les
chaînes de production chez les
fondeurs. En fait, une gamme
de processeur est généralement produite sur la même
chaîne, et un processeur n’est
pas réellement produit pour
fonctionner à une fréquence
particulière. Ce sont en réalité
les tests en sortie de production qui déterminent la fréquence à laquelle fonctionnera telle
ou telle série, en fonction des
tests de stabilité réalisés par les
constructeurs, le tout avec une
marge de sécurité… qui correspond en réalité à peu prêt à la
marge de montée en fréquence
du processeur lorsqu’on l’overclocke. Ces tests permettront
donc au final au constructeur
de fixer le coefficient multiplicateur du processeur. En résumé,
si on prend pour exemple un
processeur testé avec succès à
une fréquence de 2 GHz, celuici sera vendu pour fonctionner
à 1.7 ou 1.8 GHz et s’overclockera donc assez aisément à
cette fréquence de 2 GHz.
Il faut cependant ajouter à ceci
certains impératifs liés aux
besoins du marché. En effet,
alors que la qualité des chaînes
de production est généralement
croissante, les fondeurs ont
toujours la nécessité de couvrir
la totalité du marché. Certains
processeurs tenant des fréquences élevées lors des tests
de stabilité seront donc malgré
tout destinés au marché d’entrée de gamme, et ce sont ces
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
mêmes processeurs qui feront
ensuite la joie des overclockers
en acceptant des overclocking
très élevés.
Dernier point influant assez
notablement sur les propensions à l’overclocking d’une
gamme de processeur, la
mémoire cache intégrée. En
effet, il est généralement
constaté que plus la quantité
de mémoire cache est importante, moins le processeur supportera l’overclocking. C’est
d’ailleurs ce qui concourt à la
bonne réputation des Celeron
dans ce domaine, ceux-ci étant
amputés d’une quantité notable
<59>
>
pratique
LES CHIPSETS I815 D’INTEL
PERMETTENT D’EXCELLENTES MONTÉES
EN FRÉQUENCE
de mémoire cache par rapport
à leurs homologues de gamme
supérieure dotés du même type
de core (Pentium II, III ou 4 suivant la génération considérée).
Leur capacité à monter en fréquence leur permet ainsi de
compenser leurs performances
plus faibles dues à ce manque
de mémoire cache.
Pour résumer, voilà en quoi
intervient la chance dans
l’achat d’un processeur : à
moins de bien connaître son
revendeur, on ne peut pas réellement savoir de quelle série
sera issu le processeur qu’on
obtiendra. Pour maximiser ses
chances lors de l’achat, on
prendra donc soin de ne pas
choisir un processeur haut de
gamme qui présentera peu de
marge pour l’overclocking. Pour
les processeurs plus anciens, il
n’est pas forcément évident de
savoir dans quelle mesure on
peut espérer une montée en
fréquence importante. Nous
avons donc répertorié par
gamme de processeur les
points à prendre en considération pour estimer dans quelle
mesure votre configuration
pourra supporter une montée
en fréquence.
<60>
L’élément clé :
le voltage
Quel que soit le processeur
considéré et quelle que soit sa
génération, l’élément majeur
permettant à l’utilisateur de
l’overclocker est la possibilité
ou non d’augmenter le voltage
qui lui est délivré. En effet, en
augmentant le voltage du processeur on augmente le rapport
signal/bruit, ce qui a pour effet
de le stabiliser lors d’un overclocking. Ce critère dépend
toutefois de la carte mère et
donc de la bonne volonté du
constructeur. Précisons également qu’il existe une limite à
cette augmentation de voltage,
car un processeur ne supportera pas forcément une tension
trop élevée et risque à ce titre
de rendre l’âme, a fortiori si la
solution de refroidissement
n’est pas adaptée. Ceci est le
deuxième critère important
pour réussir à overclocker
convenablement : si le processeur n’est pas suffisamment
refroidi, il risquera de manquer
de stabilité. Ce n’est pas pour
rien que les overclockings «
extrêmes » sont obtenus avec
des solutions de type water-
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
cooling ou plaques
à effet Peltier :
leur capacité de
re f ro i d i s s e m e n t
est bien supérieure
à celles des solutions de type aircooling classiques.
Bref, inutile d’espérer des miracles avec
un ventirad d’origine
peu performant.
Pour finir sur le matériel quasi indispensable, nous pouvons
citer la mémoire qui est
également un élément
important pour autoriser une
montée en fréquence du système. Il serait effectivement dommage de perdre les bénéfices
d’un processeur qui s’overclocke aisément par la faute d’une
mémoire ne supportant que des
fréquences faibles. Sur les
générations de processeurs
que nous citerons, on pourra
rencontrer de la PC66 (mémoire
SDRAM fonctionnant à une fréquence de 66 MHz), de la
PC100 et PC133 (identiques à
la précédente mais à une fréquence respective de 100 et
133 MHz) ainsi que les plus
récentes Rambus et DDR.
N’oubliez pas
d’identifier vos
composants
Si vous ne disposez plus du
manuel de votre carte mère,
qu’il est introuvable sur le site
web du fabricant ou que tout
simplement vous ne connaissez
ni la marque ni le modèle, nous
vous conseillons de vous munir
d’un petit utilitaire fort pratique :
Aida32. Disponible gratuitement en version française sur le
site
web
de
l’éditeur
(www.aida32.hu), ce logiciel
vous permettra d’identifier simplement votre chipset, mais
également la fréquence de
votre processeur et ses caratéristiques (voltage, FSB), voire
>
pratique
LA BH6 D’ABIT A FAIT LA
JOIE DE NOMBREUX
OVERCLOCKERS
dans certains cas la fréquence
de votre mémoire. Bref, un utilitaire indispensable pour qui ne
connaît que peu les caractéristiques de son matériel.
Le Celeron, la
référence
overclocking du
socket 370
Les générations de Celeron se
suivent et se ressemblent.
Leurs points communs ? Des
performances médiocres par
rapport à leurs aînés plus richement dotés en mémoire cache,
mais surtout une bonne volonté
remarquable quand il s’agit
d’overclocking.
Commençons par les Celeron
les plus anciens, à savoir les
Slot 1. Gravés en 0.25 microns,
leur gamme de fréquence
s’échelonnait entre 266 et 433
MHz, avec dans tous les cas un
FSB de 66 MHz. Ce dernier
point concourt à leur bonne
capacité
d’overclocking,
puisque c’est le seul critère
modifiable pour overclocker un
processeur Intel (leur coefficient
multiplicateur est bloqué). Hors,
<62>
avec les cartes mères
de cette génération
il était tout à fait
envisageable
d’augmenter ce
FSB à 100, voir
133. Les deux
chipsets que
l’on trouvait
le plus fréq u e m ment sur
c e s
cartes
mères était
le i440BX d’Intel et
l’Appolo Pro 133 de VIA,
l’un comme l’autre permettant
un overclocking assez intéressant. Précisons que ces mêmes
chipsets se retrouvaient également sur les cartes mères destinées à la déclinaison socket
370 (PPGA) des processeurs
Intel, et que pour identifier votre
chipset la meilleure solution
reste de consulter le manuel de
votre carte ou d’utiliser Aida32.
Dans cette variation
socket
370,
les
Celeron
voyaient
leurs
fréquences
s’échelonner
de
300 à 533 MHz,
toujours avec un
FSB de 66 MHz
et une gravure
en
0.25
microns.
Tous
ces
Celeron,
qu’ils soient
en Slot 1 ou
Socket
370, ont
un potent i e l
d’overclocking
oscillant entre 20 et 100%.
Reste qu’il est nécessaire
d’avoir le matériel adapté pour
ceci. Hors, les chipsets précités (i440Bx et Appolo Pro 133)
ne font pas tout : les fonctionnalités de la carte mère sur
laquelle ils seront installés
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
conditionneront en grande partie la possibilité ou non de monter en fréquence. Première
chose, la gestion du voltage du
processeur. En effet, comme
nous l’avons déjà précisé, il est
préférable de disposer d’une
carte mère qui autorisera une
augmentation de la tension du
processeur afin de stabiliser
l’overclocking. Sur les cartes
Socket 7, cette fonctionnalité
était accessible via des jumpers
pour la simple raison qu’elle
était obligatoire. En effet, il était
nécessaire de régler manuellement le voltage du processeur
qu’on installait, puisque la carte
mère ne le faisait pas automatiquement. Avec les générations
plus récentes, l’automatisation
de cette tâche s’est accompagnée dans certains cas de l’impossibilité de modifier le voltage du processeur, et a limité par
la même occasion les performances en overclocking. Une
des cartes mères qui a su faire
ses preuves sur cette généra-
tion de processeurs Intel – et
qui a aidé à faire la réputation
de son constructeur dans le
domaine de l’overclocking – est
l’Abit BH6. Basée sur le chipset
Intel i440Bx, elle était dotée de
toutes les fonctionnalités permettant un bon overclocking. Si
vous êtes le possesseur d’une
de ces cartes, c’est dans le
CPU Soft Menu II (spécialité
d’Abit) que vous pourrez régler
fréquence et voltage du CPU.
Alors un Celeron, ça s’overclocke comment ? Inutile de penser modifier le coefficient multiplicateur, il est bloqué. C’est
donc le FSB qu’il faudra augmenter petit à petit. L’idéal est
bien sûr d’avoir une carte mère
autorisant un réglage MHz par
LE CHIPSET I845
PERMET
L’EMPLOI DE
SDRAM SUR
LES PENTIUM 4
MHz. Malheureusement, cellesci ne sont pas monnaie courante et ce sont plus fréquemment
seulement quelques valeurs qui
sont disponibles. On trouvera
ainsi assez souvent 66 MHz
(FSB d’origine), 75 MHz, 83
MHz et 100 MHz, voire 112,
124 et 133 MHz. Pour déterminer les limites de l’overclocking
il est préférable de commencer
au plus bas (75 MHz) puis de
tester la stabilité tout en augmentant progressivement la
fréquence. La méthode est
identique avec une carte mère
permettant un réglage par pas
de 1 MHz, avec plus de précision dans l’augmentation.
Précisons que cette méthode «
pas à pas » s’applique pour
tous les types de processeur
SUR CERTAINES CARTES MÈRES SPEEDFAN PERMET D’OVERCLOCKER
DIRECTEMENT SOUS WINDOWS DANS L’ONGLET CLOCK.
afin de définir les valeurs
limites. Dans la grande majorité
des cas, ces réglages sont
situés dans la partie du bios
intitulée
Frequency/Voltage
Control (on l’on peut également
régler les voltages). Pour rappel, l’accès au bios se fait
généralement par un appui sur
la touche Suppr lors du démarrage du PC, parfois F1. Lorsque
la stabilité devient aléatoire on
peut alors tenter de régler le
voltage dans le bios pour l’améliorer. Dans ces versions 0.25
microns (ce qui correspond aux
core Covington et Mendocino),
le voltage de base est de 2V.
Avec une solution de refroidissement correcte, on peut envisager une augmentation de ce
voltage jusqu’à 2.3V. Précisons
que si on trouve maintenant difficilement un système de refroidissement récent pour les versions Slot 1, les versions
Socket 370 sont mieux lotis
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
puisqu’on peut leur adapter la
majorité des ventirads prévus
pour Socket A (c’est-à-dire le
socket des Athlon et Duron
actuels). On pourra donc trouver à moindre coût un système
qui s’avérera très performant
étant donné la faible dissipation
thermique des Celeron. Citons
par
exemple
l’Aerocool
ARSK0160 que l’on peut trouver
pour une vingtaine d’euros, et
qui vous permettra d’augmenter
sereinement le voltage de votre
Celeron.
N’oublions pas que la mémoire
peut être un facteur limitant de
l’overclocking si vous ne disposez que de PC66, néanmoins
avant de voir s’il est judicieux
d’investir dans une mémoire
plus rapide il est préférable de
tenter de désynchroniser les
fréquences mémoire et processeur, ce que beaucoup de
cartes mères permettent. En
<63>
>
pratique
faisant fonctionner la mémoire
moins rapidement, on pourra
ainsi voir si le processeur a de
la marge ou non en overclocking. Quoi qu’il en soit, seules
certaines séries permettront un
overclocking réellement important, à l’image des Celeron
300A ou dans une moindre
mesure 333 et 366. Sous réserve de réglages de voltage
appropriés, il n’est pas rare que
ces processeurs atteignent un
FSB de 100 MHz. Certains
300A permettent même d’atteindre un FSB de 133 MHz,
DANS UN BIOS DE TYPE PHOENIX, LE RÉGLAGE DE FRÉQUENCE S’EFFECTUE
DANS L’ONGLET « ADVANCED »
LE BIEN CONNU SOFTMENU III D’ABIT
<64>
soit une fréquence de fonctionnement tout simplement doublée. Pour les autres processeurs, les limites se situent plus
généralement vers un FSB de
90 MHz. Pour les possesseurs
de PC66, de telles augmentations de fréquence pourront
donc s’accompagner de l’achat
de PC133. Celle-ci est plus
intéressante
financièrement
que la PC100, quasiment plus
produite.
N’oubliez toutefois pas que la
limite de fréquence de ces
Celeron 0.25 microns est
proche de 600-633 MHz, y
compris pour les versions les
plus hautes : à vous donc de
voir si l’investissement de
mémoire vaut la montée en fréquence que vous pourrez obtenir pour une configuration qui
fera difficilement tourner les
logiciels les plus récents.
Du côté des Celeron 2, gravés
en 0.18 microns, la gamme est
scindée en deux parties : les
versions FSB 66 MHz et les versions FSB 100 MHz, échelonnées de 500 MHz à 1.1 GHz.
Grâce à leur FSB plus faible, les
premiers ont une marge supérieure pour l’overclocking et sont
donc généralement plus performants dans ce domaine. Le passage à une gravure à 0.18
microns a également permis
d’abaisser le voltage de cette
gamme à 1.5V, ce qui implique
un voltage possible en overclocking aux alentours de 1.8V pour
rester dans les limites du raisonnable. Un des processeurs les
plus intéressants de cette
gamme est le Celeron 600, qui
pouvait approcher dans les
meilleures séries une fréquence
de 1.1 GHz… ce qui correspond
précisément à la limite haute du
core Coppermine. La façon de
procéder pour monter la fréquence de votre processeur sera
identique à celle des versions
0.25 microns, hormis le voltage
qui est légèrement plus faible ici.
Notons que les Celeron gravés
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
en 0.13 microns (dont la plage
de fréquence va de 1 à 1.4 GHz)
ont un comportement en overclocking similaire à celui des
Celeron 0.18 microns utilisant le
même FSB, à savoir 100 MHz. Ils
ne pourront donc pas profiter de
la même montée en fréquence
que leurs homologues FSB 66
MHz. Il faut également savoir
que le principe du choix du
milieu de gamme plutôt que le
haut de gamme se justifie encore avec les Celeron 0.13
microns, puisque la version 1.4
GHz s’overclocke à peine plus
haut qu’une version 1.2 GHz.
Ajoutons également que ces versions disposaient de chipsets un
peu plus performants que les
i440Bx et VIA Appolo Pro 133
avec les Intel i815P/i815PE et
VIA Appolo Pro 133A et Appolo
Pro 266, toujours équipés de
SDRAM. Avec ces chipsets le
FSB pouvait être monté plus
haut que 133, et la majorité des
cartes mères équipées de ceuxci permettaient de modifier le
voltage du processeur, ce qui
offrait au final une capacité
d’overclocking supérieure.
Nous vous avons beaucoup
parlé du Celeron, mais qui de ses
deux grands frères, les Pentium II
et III ? La réponse est assez
simple : ce que nous avons dit
sur chaque catégorie de Celeron
se vérifie avec leur équivalent en
gravure et fréquence pour les
Pentium II et III, à ceci prêt que la
marge en overclocking de ceuxci est généralement plus limitée.
Le responsable est en partie la
mémoire cache plus importante,
qui a notamment pour effet
d’augmenter la chaleur à dissiper
du fait d’un nombre de transistors plus important. Ces processeurs utilisaient également au
minimum un FSB de 100 MHz
(133 MHz pour certaines versions) depuis le Pentium II 350
MHz, ce qui implique la nécessité de disposer d’un chipset performant pour pouvoir les overclocker, sans parler de la mémoire : PC133 de rigueur, voire
LES PONTS L1 DES PROCESSEURS
AMD SONT SOIT COUPÉS (EN HAUT)
SOIT RELIÉS (EN BAS). POUR
DÉBLOQUER LE COEFFICIENT
MULTIPLICATEUR UN TRAIT DE
CRAYON À PAPIER SUFFIRA.
PC150 (déclinaison overclocking de
la SDRAM, difficilement trouvable à l’heure actuelle). Pour le
reste, la façon de procéder est
semblable, avec un coefficient
multiplicateur bloqué qui nécessite de passer par le FSB et une
augmentation de voltage qui ne
devra pas dépasser 2.3V pour les
P-II et P-III 0.25 microns, 2.9V
pour les P-II 0,35 microns et 1.9V
pour les P-III 0.18 microns.
Notons toutefois que certains
Pentium II disposaient d’un coefficient multiplicateur débloqué,
qu’il était possible d’exploiter
avec une Abit BH6 et qui améliorait notablement leurs capacités
d’overclocking.
Terminons pour Intel avec les différents processeurs de type P4.
Les premiers processeurs de ce
type ayant été disponibles ont
été les Pentium 4 socket 423
(FSB400). Initialement uniquement disponibles sur plateformes Rambus avec chipset
Intel i850, ces processeurs gravés en 0.18 microns étaient très
largement handicapés par leur
coût cumulé à celui de la carte
mère. Le potentiel d’overclocking de ces processeurs est
néanmoins assez correct grâce à
une fréquence de bus système
d’origine de 100 MHz qui offre
une certaine marge d’augmenta-
tion : entre 25 et 35%. Ces possibilités d’overclocking sont
légèrement plus élevées (25 à
45%) avec les Pentium 4 0.18
microns en version socket
478 qui a succédé au socket 423, leur apparition
concordant avec celle
des
chipsets
SDRAM pour ce
type de processeur.
Hors
l ’ o v e rc l o c king présente un réel
intérêt avec
ces plateformes
SDRAM
catastrophiques en termes de performance. Extrêmement répandues
dans les PC équipés de Pentium
4 vendus notamment en grande
surface, ces plateformes basées
pour la plupart sur le chipset Intel
i845 présentaient en effet des
performances très faibles à
cause de la bande passante
mémoire trop limitée pour les
besoins du processeur.
Les Pentium 4 véritablement
doués pour l’overclocking ne
sont néanmoins apparus que
lors du passage à une finesse de
gravure de 0.13 microns, toujours en socket 478 et FSB400.
Ces processeurs ont en outre eu
l’avantage d’être disponible en
même temps que les premières
plateformes DDR-SDRAM pour
Pentium 4. Hors, contrairement
à la SDRAM limitée à la PC150,
la DDR-SDRAM PC2700 (fréquence de 166 MHz) est actuellement accessible financièrement dans n’importe quelle
boutique, et permet de ne pas
être limité dans l’overclocking
du processeur. Les deux
exemples notables dans cette
génération sont les versions 1.6
et 1.8 GHz, estampillés de la
mention « A » pour les distinguer des versions 0.18 microns.
Sur ces deux processeurs le
passage d’un bus système de
100 à 133 MHz est quasiment
assuré (soit 33% d’augmentation), et sur certaines séries (et
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
avec des cartes mères équipées
pour l’overclocking) c’est même
166 MHz que l’on peut espérer
atteindre. Avec un voltage réduit
par rapport aux versions 0.18
microns, ces Pentium 4 0.13
microns ne chauffent pourtant
pas beaucoup moins que ceuxci du fait de l’ajout de 256 Ko de
mémoire cache. Notons que du
côté des Celeron, le passage du
core Willamette (0.18 microns)
au core Northwood (0.13
microns) n’a pas eu les mêmes
effets puisque la quantité de
cache est restée à 128 Ko.
Quant à leur capacité d’overclocking, elle est globalement
identique à celle de leurs homologues à finesse de gravure respective identique.
Pour résumer, pour un bon overclocking sur ces processeurs il
faudra donc dans tous les cas
prévoir un système de refroidissement correct (bien que moins
contraignant en terme de dissipation que chez le concurrent
AMD) pour limiter l’effet des
0.2V qu’on pourra ajouter sans
risque au voltage initial du processeur. Bien que bruyants, il
faut savoir que la plupart des
ventirads fournis par Intel sont
suffisamment performants pour
s’acquitter de cette tâche.
Rappelons également que
comme pour tout processeur
Intel qui se respecte, le FSB est
le seul critère modifiable pour
augmenter la fréquence de ces
processeurs puisque leur coefficient multiplicateur est bloqué.
Du côté des chipsets, les plus
performants en overclocking
sont sans conteste les chipsets
Intel i850, i845 et plus récemment i845PE, capables d’atteindre des fréquences de bus
relativement élevées. Avantage
non négligeable, la fréquence de
bus s’augmente fréquemment
par pas de 1 MHz sur les cartes
mère basées sur ce chipset :
les constructeurs facilitent en
effet l’overclocking de cette
manière pour promouvoir leurs
produits.
<65>
>
pratique
LE VIA
KT133A SERT LA
CAUSE DES ATHLONS ET
DURONS
AVEC
LE KT266 LES
PROCESSEURS AMD
PROFITENT DE LA DDR
<66>
AMD : les K6-2
et K6-III
L’architecture
K7
Sortis pour contrer les Pentium
II d’Intel, les K6-2 et K6-III présentaient l’avantage de pouvoir
envisager une upgrade à
moindre coût puisqu’ils pouvaient s’installer sur les cartes
mères super socket 7.
Malheureusement,
ceci
constituait également un
frein à l’overclocking de
ces processeurs puisque
les cartes mères de ce
type, très largement
équipées de chipset
ALI Aladin 5, pouvaient difficilement
dépasser 110 à 115
MHz en bus système et n’autorisaient un
réglage de voltage qu’assez
peu précis. Malgré un coefficient multiplicateur modifiable,
ces processeurs ne sont donc
pas très doués en overclocking,
avec un gain n’excédant que
très rarement 25% avec une
augmentation de voltage raisonnable (+0.3V maximum). Il
faudra en outre que vous disposiez du manuel de la carte mère
(ou qu’au pire vous le trouviez
dans les archives du site web
du fabricants) pour trouver
les réglages ad hoc des
jumpers de voltage et de
fréquence : en effet, ces
réglages ne sont quasiment jamais accessibles dans le bios.
Seul avantage, la
PC133 sera amplement
suffisante
pour envisager
l’overclocking
de tels processeurs. Nous
tenons toutefois à vous
mettre en garde :
l’achat
d’une
telle
mémoire ne se justifiera pas
réellement compte tenu du
faible gain de performances
que cela pourra apporter.
Avec son architecture K7,
l’Athlon a définitivement entériné la dissociation Intel et AMD
au niveau des cartes mères :
plus de compatibilité entre les
processeurs des deux fabricants. Initialement disponible
au format slot A, les Athlons
étaient gravés en 0.25 microns,
et leur fréquence allait de 500 à
700 MHz. Avec une carte mère
équipée d’un chipset AMD 750
(le plus répandu) ou d’un VIA
KX133, les possibilités d’overclocking sont donc correctes,
comme par exemple avec l’Abit
KA7-100. Malheureusement, le
coefficient multiplicateur est
bloqué, et les seuls moyens
pour le modifier sont une modification hardware via des soudures (manipulation risquée
pour le processeur) ou une
carte d’overclocking venant se
ficher sur la carte processeur.
Cette dernière, permettant de
modifier à la fois le voltage et le
coefficient multiplicateur, ne se
trouve maintenant que très
rarement en boutique, et il faudra donc se tourner vers le
marché de l’occasion pour en
trouver une. Sur les processeurs d’entrée et de milieu de
gamme le gain envisageable
approchait alors 40 à 50% de
fréquence en plus de manière
aisée, sans nécessité d’une
mémoire très performante
puisque la fréquence de bus ne
pouvait qu’assez peu augmenter. Le voltage maximum
conseillé était de 1.9V.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Le format Slot A a ensuite
connu une évolution avec le
passage à 0.18 microns de la
finesse de gravure, ce qui lui a
permis d’atteindre le gigahertz,
et a également permis à AMD
de proposer une version Socket
A en sus du Slot A dans un premier temps. Première différence
entre ces deux formats, la
mémoire cache qui sur le premier fonctionne à la même fréquence de bus que le processeur, alors que sur le second
elle est amputée du fait d’un
ratio. Seconde différence, et
non des moindres, le coefficient
multiplicateur du processeur
est modifiable si les ponts L1
du processeur Socket A sont
reliés. Si ils ne sont pas reliés
d’origine, un simple coup de
crayon à papier permet de
remédier à cela pour que toute
carte mère supportant la gestion de ce coefficient permette
de le choisir. En outre, l’Athlon
Socket A permet plus de latitude sur la façon de monter en
fréquence, a fortiori avec les
générations de cartes mère à
chipset VIA KT133A ou KT266
permettant une fréquence de
bus de 133 MHz, voire légèrement plus pour les cartes mère
taillées pour l’overclocking.
Avec ces chipsets, l’usage respectif de PC133 et DDR 2100
ou 2700 est conseillé pour profiter pleinement des possibilités
d’overclocking du processeur.
Alors que les Athlons Slot A
0.18 microns voient leurs
limites d’overclocking atteintes
vers 1050 MHz en raison de la
technologie employée, cette
limite monte pour les socket A
de type Thunderbird jusqu’à
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
plus de 1500 MHz. Les dernières séries d’Athlon basées
sur ce core pouvaient même
atteindre plus de 1.8 GHz, mais
au prix d’une dissipation thermique qui peut être jugée
excessive.
Sur les deux types de processeurs il n’est nullement
conseillé d’excéder les 1.9V en
voltage (1.75V d’origine), et
nous vous recommandons de
prévoir une solution de refroidissement à la hauteur de vos
ambitions d’overclockeur, en
particulier sur les modèles
Socket A. Ceux-ci ont en effet
une surface d’échange limitée,
<67>
>
pratique
et les meilleures solutions que
l’on peut trouver actuellement
pour les processeurs Athlons
telles que le Thermalright
SLK800 pourront ne pas être
superflues, bien que coûteuses.
Parmi les Thunderbird, nous
pouvons citer la série AXIA (ce
terme représente les quatre
premières lettres du modèle de
processeur, gravé sur le core) :
cette série a fait la joie des
overclockers, avec notamment
la version 1 GHz qui s’overclockait sans difficultés à 1.4 GHz.
Précisons également que les
Thunderbird ont été disponibles
en deux versions : la première
en FSB 100 MHz, comme les
Athlons Slot A, et la seconde en
FSB 133 MHz. La première est
préférable à la seconde pour
les réfractaires au bricolage,
d’autant plus que les cartes
mères capables de monter très
hauts en fréquence de bus système n’étaient pas légion.
LE DURON EST LA RÉPONSE D’AMD AU CELERON. NOTEZ QUE SUR LA PHOTO
LES PONTS L1 SONT RELIÉS, CE QUI SIGNIFIE QUE LE COEFFICIENT
MULTIPLICATEUR EST LIBRE.
<68>
Duron : le
Celeron d’AMD ?
Speedfan :
à essayer
Avec sa déclinaison low cost de
l’Athlon,
AMD
souhaitait
conquérir le marché bas de
gamme majoritairement occupé
par le Celeron. Le Duron a donc
fait suite à la sortie de l’Athlon
socket A, et se distingue de
celui-ci d’un cache de second
niveau de seulement 64 Ko
(contre 256 Ko pour le
Thunderbird). Pénalisant en performances, ce cache réduit a
l’avantage de limiter les besoins
en voltage du processeur,
puisque la tension d’origine est
de 1.5V. Doté d’un FSB de seulement 100 MHz, le Duron présente un potentiel en overclocking fort intéressant, sous réserve de disposer d’un chipset au
moins aussi récent que le VIA
KT133A et de mémoire vive de
type PC133 (ou DDR2100 pour
les chipsets la gérant). Du côté
du coefficient multiplicateur, il
peut la aussi être nécessaire de
relier les ponts L1 du processeur
pour en activer la modification,
cependant la carte mère devra
elle aussi être capable de le
gérer. Dans tous les cas, comme
pour les Athlons à coefficient
débloqué, il sera fortement préférable d’augmenter le FSB au
maximum des possibilités de la
carte mère, quitte à diminuer
légèrement le coefficient pour
atteindre la fréquence la plus
stable : le gain de performance
n’en sera que meilleur. Comme
pour tous les processeurs, ce
sont les versions milieu et bas
de gamme qui présentent les
meilleures dispositions. Citons
par exemple l’excellent Duron
600, capable dans de nombreux
cas de dépasser le gigahertz.
Les versions 1 GHz voient
quand à elles leurs limites
atteintes aux alentours de 1.4
GHz. Dans tous les cas, l’overclocking est assez aisé à réaliser
et permet une nette augmentation de performances.
Si vous avez quelques appréhensions quand il est question
d’aller dans le bios, il vous est
tout à fait possible d’essayer
de
télécharger
l’utilitaire
Speedfan (www.almico.com/
speedfan.php) qui permet de
modifier le FSB du processeur
directement sous Windows.
Néanmoins le nombre de
cartes mères compatibles est
assez limité, et ceci ne vous
permettra pas de changer le
coefficient multiplicateur. En
outre si votre carte mère doit se
configurer
par
jumpers
Speedfan sera inutile, et il ne
sera dans tous les cas pas
possible de modifier le voltage
du processeur. Bref, Speedfan
ne sera utile que pour de petits
overclockings et dans le cas ou
votre carte mère est existante
dans sa base de données. A
défaut il vous permettra au
moins de vous fournir un monitoring assez simple à visualiser
pour voir les effets de votre
overclocking réalisé de manière
plus usuel dans le bios.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Conclusion
Comme nous l’avons vu, bien
qu’important, un bon processeur ne fait pas tout dans un
overclocking. Le modèle du
chipset de votre carte mère
sera un élément majeur dans
la capacité à monter en fréquence. Entre la possibilité de
monter le voltage du processeur et le FSB qu’il sera
capable de fournir, il sera en
effet un facteur déterminant.
Ajoutons à ceci la mémoire,
dont la fréquence de fonctionnement devra de préférence
être égale à la valeur du FSB
auquel vous souhaiterez faire
fonctionner votre processeur,
et vous avez là tous les ingrédients pour réussir un overclocking correct.
Processeurs Intel
Celeron 1 et 2
Modèle
Gravure
Fréquence
de base (MHz)
Fréquence
possible
Augmentation
de voltage max.
Chipsets
courants
Slot 1 / socket 370
0.25 microns
266
300
300 (version A)
333
366
400
433
466
500
533
333 (4*83)
333 (4.5*75)
450 (4.5*100)
375 (5*75)
412.5 (5.5*75)
450 (6*75)
487.5 (6.5*75)
525 (7*75)
562.5 (7.5*75)
600 (8*75)
+0.3V
Intel i440BX
et VIA Appolo Pro 133
Socket 370
0.18 microns
500
533
566
600
633
666
700
733
766
800
850
900
950
1000
1100
622.5 (7.5*83)
664 (8*83)
637.5 (8.5*75)
675 (9*75)
712.5 (9.5*75)
750 (10*75)
787.5 (10.5*75)
825 (11*75)
862.5 (11.5*75)
920 (8*115)
952 (8.5*112)
1035 (9*115)
1064 (9.5*112)
1120 (10*112)
1232 (11*112)
+0.3V
Intel i440BX
et VIA Appolo Pro 133
Socket 370
0.13 microns
1000
1100
1200
1300
1400
1250
1375
1440
1560
1610
+0.3V
Intel i815E/EP /
VIA Appolo Pro 133
Slot 1
0.35 microns (coeff. débloqué)
233
266
300
291.5 (3.5*83)
291.5 (3.5*83)
336 (3*112)
+0.2V
Intel i440BX et
VIA Appolo Pro 133
Slot 1
0.25 microns
266
300
333
350
400
450
300 (4*75)
337.5 (4.5*75)
375 (5*75)
392 (3.5*112)
448 (4*112)
504 (4.5*112)
+0.2V
Intel i440BX
et VIA Appolo Pro 133
Slot 1
0.25 microns
450
500
533 (B)
550
600
600 (B)
504 (4.5*112)
560 (5*112)
552 (4*137)
588.5 (5.5*107)
630 (6*105)
621 (4.5*138)
+0.2V
Intel i440BX
et VIA Appolo Pro 133
Slot 1 / Socket 370
0.18 microns
533 (EB)
550 (E)
600 (E)
600 (EB)
650
666
700
733
750
800 (E)
800 (EB)
850
866
933
1000
1100
600 (4*150)
682 (5.5*124)
672 (6*112)
630 (4.5*140)
728 (6.5*112)
700 (5*140)
784 (7*112)
770 (5.5*140)
840 (7.5*112)
840 (8*105)
840 (6*140)
892 (8.5*105)
910 (6.5*140)
980 (7*140)
1050 (7.5*140)
1155 (11*105)
+0.25V
Intel i815E/EP /
VIA Appolo Pro 133
Socket 370
0.13 microns
1000
1133
1200
1333
1050 (7.5*140)
1190 (8.5*140)
1260 (9*140)
1380 (10*138)
+0.2V
Intel i815E/EP /
VIA Appolo Pro 133
(10*125)
(11*125)
(12*120)
(13*120)
(14*115)
Pentium 2
Pentium 3
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<69>
>
pratique
Processeurs AMD
K6-2 et K6-III
Modèle
Gravure
Fréquence
de base (MHz)
Fréquence
possible
Augmentation
de voltage max.
Chipsets
courants
Socket 7
0.25 microns
266
300
333
350
366
380
400
450
400 (K6-III)
450 (K6-III)
475
500
533
550
300 (3*100)
336 (3*112)
350 (3.5*100)
400 (4*100)
400 (4*100)
400 (4*100)
450 (4.5*100)
475 (4.5*95)
450 (4.5*100)
475 (5*95)
500 (5*100)
522.5 (5.5*95)
550 (5.5*100)
570 (6*95)
+0.3V
ALI Aladdin 5
et VIA Apollo MVP3
Athlon
Slot A
0.25 microns
500
550
600
650
700
750
600 (6*100)
700 (7*100)
750 (7.5*100)
850 (8.5*100)
900 (9*100)
1000 (10*100)
+0.2V
VIA KX133 et AMD750
Slot A
0.18 microns
550
600
650
700
750
800
850
900
950
1000
750 (7.5*100)
800 (8*100)
850 (8.5*100)
900 (9*100)
950 (9.5*100)
950 (9.5*100)
950 (9.5*100)
1000 (10*100)
1050 (10.5*100)
1100 (11*100)
+0.3V
VIA KX133 et AMD750
Socket A
0.18 microns
700
750
800
850
900
950
1000
1000 (bus 133)
1100
1133
1200
1200 (bus 133)
1300
1333
1400
1400 (bus 133)
900 (9*100)
950 (9.5*100)
950 (9.5*100)
950 (9.5*100)
1000 (10*100)
1050 (10.5*100)
1100 (11*100)
1200 (9*133)
1200 (9*133)
1263.5 (9.5*133)
1333 (10*133)
1333 (10*133)
1400 (10.5*133)
1400 (10.5*133)
1533 (11.5*133)
1533 (11.5*133)
+0.2V
VIA KT133 /
KT133A / KT266
+0.3V
VIA KT133 /
KT133A / KT266
Duron
Socket A
<70>
0.18 microns
600
650
700
750
800
850
900
950
1000
850 (8.5*100)
900 (9*100)
900 (9*100)
900 (9*100)
950 (9.5*100)
950 (9.5*100)
1000 (10*100)
1050 (10.5*100)
1100 (11*100)
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
http://www.1000ordi.fr
Achats en ligne 100% sécurisés
Paiement Via PAYBOX
Débit à l’expédition
Assurance FIA-NET
Livraison sous 24 heures par Chronopost
Nous ne vous rembourserons
pas la différence !
Nous ne vous livrerons pas en
30 minutes chrono !
Nous n’avons pas 150.000 m²
de stock permanent !
Nous ne vous promettrons
pas la lune,
juste un service de qualité,
une livraison
avec un délai annoncé
et respecté,
un service après-vente
compétent et réactif.
1000Ordi SARL - Immeuble ABC1 - Allée A - 74160 ARCHAMPS
Service commercial de 14h00 à 17h00 au 04 50 820 586
Fax : 04 50 820 591 - Email : boutique@1000ordi.fr
>
pratique
TWEAKER
WINDOWS
Par : M. Scott
XP
Windows “normal”, c’est bien. Windows “tweaké”, c’est mieux !
Saviez-vous qu’il existe de très nombreuses astuces visant à
rendre l’utilisation de Windows XP bien plus performante et
agréable ? C’est justement ce que nous allons voir ensemble.
algré de nombreuses critiques, il faut bien admettre
que Windows XP est globalement
un bon système d’exploitation.
Nous n’avions jamais si peu planté et réussi à bien exploiter notre
matériel avec les précédentes
versions de l’OS Microsoft.
Cependant, sachez qu’il existe de
très nombreuses astuces et
autres bidouilles, un “tweak” en
anglais, qui pourront peut être
M
vous changer la vie, en améliorant
des petits morceaux de Windows
ou en vous faisant gagner du
temps. Que ce soit pour personnaliser l’interface en supprimant
par exemple les flèches des raccourcis, que ce soit pour améliorer votre bande passante réseau
ou que ce soit pour activer automatiquement le verrouillage
numérique au démarrage, il existe
des centaines de “tweaks”. Nous
allons découvrir les plus pratiques
et utiles au sein d’un dossier spécialisé dans le perfectionnement
de Windows XP.
Bidouille inside
SUPPRIMEZ LES FLÈCHE DES ICÔNES DE RACCOURCI AVEC TWEAK UI
<72>
La majorité des tweaks sont
des modifications de la base de
registre. Kesako ? La base de
registre renferme l’infinie quantité des paramètres qui définissent Windows. Il est possible
d’en modifier certains même si
l’interface graphique ne le propose pas de base. C’est justement ce que nous allons voir
tout au long de ces pages. Mais
sachez aussi qu’il existe de
nombreux logiciels destinés à
personnaliser Windows XP qui
sont capables de mettre en
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
place ces tweaks de façon
simple et rapide. Nous avons
effectué une sélection des
meilleurs d’entre eux, afin que
vous puissiez profiter de certaines astuces sans vous attaquer au registre de Windows.
Mais nous le verrons, ce sont
parfois des choses toutes bêtes
comme des raccourcis claviers
peu documentés qui peuvent
nous aider. Nous essaierons de
faire le tour de toutes ces
façons d’améliorer votre confort
d’utilisation de Windows XP.
Notez tout de même que ce
dossier n’a pas pour vocation
de vous apprendre à modifier et
personnaliser complètement le
côté graphique de Windows, le
look and feel. Nous avons déjà
réalisé un premier dossier présentant les meilleurs logiciels
de personnalisation tels que
StyleXP, Talisman, DesktopX et
tous les autres. Ici, même si
certaines astuces concernent
l’aspect de votre environnement, la majorité d’entre elles
ne se voient pas directement.
Souvent, c’est en comptant les
secondes gagnées que vous
pourrez mesurer les gains !
La base de
registre
La base de registre est une base
de donnée utilisée par Windows
pour y stocker l’ensemble des
paramètres nécessaire à son
bon (ou mauvais) fonctionnement. Outre Windows lui-même,
tous les programmes se servent
de la base de registre. Par
exemple, en installant un jeu, il
va spécifier à la base de registre
son existence (nécessaire pour
la désinstallation), spécifier le
chemin d’installation, la langue
utilisée, la lettre du lecteur CDROM et ainsi de suite. En effectuant des modifications directement dans cette base, il est possible de jouer sur des fonctions
que l’interface graphique n’offre
pas, c’est la base même du
tweaking moderne. Pour par-
courir et modifier la base de
registre, il suffit d’utiliser un petit
bout de logiciel livré en standard,
l’éditeur du registre. Pour le lancer, cliquez sur le bouton
Démarrer puis sur Exécuter.
Tapez “regedit” et validez.
Prenez le temps de parcourir un
peu la base pour vous familiariser avec sa structure. Vous pouvez d’emblée voir cinq branches
principales, mais il y a de nombreux sous répertoires. Vu l’importance du registre, nous vous
conseillons fortement d’effectuer
une sauvegarde au cas où l’une
de vos manipulations ne se passait pas comme prévu. Il suffit de
cliquer sur le menu Fichier et de
choisir Exporter pour générer un
backup. Sur un PC fraîchement
installé avec quelques logiciels,
la base de donnée pèse déjà plus
de 30 Mo ! Vous êtes prêts ?
Passons aux choses sérieuses.
Pour être sur de faire ce que l’on veut,
et uniquement ce que l’on veut, rien ne
vaut la modification manuelle de la
base de registre. Voici donc des dizaines
d’astuces et leur mode d’emploi. Si vous
préférez laisser agir un logiciel, vous
n’aurez qu’à lire nos minis tests.
Vous savez désormais modifier
la base de registre, c’est donc
le moment d’y aller ! Voici une
sélection des meilleurs tweaks
pour Windows XP, classés par
thèmes selon ce qu’ils viennent
modifier. Vous trouverez pour
commencer les astuces qui
visent à modifier l’interface utilisateur ou directement l’utilisation de Windows, puis des
méthodes pour améliorer la
performance de votre machine,
des tips concernant les réseaux
et enfin tout ce qui concerne le
matériel et les logiciels. De
temps en temps, des astuces
font appel à d’autres utilitaires
système que regedit. Vous
aurez alors toutes les informations nécessaires.
Utilisation de
Windows
dows\CurrentVersion\Explorer.
Si ce n’est déjà fait, créez une
clé DriveIcons. Sous cette clé,
créez en une nouvelle avec la
lettre de votre lecteur (C par
exemple). Enfin, dans la clé de
votre lecteur, créez une clé
DefaultIcon. Vous n’avez plus
qu’à modifier cette dernière
pour indiquer le chemin de
votre icône à la place de
Default.
Désactiver la lecture
automatique des CD et
des médias amovibles.
Cliquez sur Démarrer puis sur
Exécuter et tapez gpedit.msc.
Rendez-vous dans Configuration
de l’ordinateur\Modèles d’administration\Système et double
cliquez sur Désactiver le lecteur
automatique. Choisissez Activer
et quittez.
Associer une icône
avec un lecteur.
Ecran de login comme
Windows 2000.
Lancez regedit et rendez-vous
dans HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Win
Pour revenir à un écran de login
“classique”, lancez Comptes
d’utilisateurs dans le panneau
de configuration puis cliquez sur
Modifier la manière dont les utilisateurs ouvrent et ferment une
session. Dans le nouvel écran,
décochez Utiliser l’écran d’accueil. Vous retrouverez alors
l’écran d’accueil où il faut taper
Alt+Ctrl+Del pour s’identifier.
COMMENCEZ PAR SAUVEGARDER VOTRE BASE DE REGISTRE
Optimiser la mémoire vive
Depuis les débuts du PC, des logiciels spécialisés dans la gestion de la
mémoire sont présents sur le marché. Nous en avons testé quelque uns,
voici les deux meilleurs. Le plus performant répond au nom de Power
Memory (v. 3.0). Partant de 118 Mo de libre, nous sommes arrivés à 135
Mo de libre après l’optimisation. Cependant, il arrive que la mémoire vive
disponible chute complètement pendant quelques secondes alors que le programme s’occupe de la défragmenter. Ce n’est pas le cas de Ramboost XP qui offre en plus une interface graphique de toute beauté. Avec
ce dernier, nous sommes parvenus à avoir 124 Mo de libres au lieu des 118 sans optimisation. Très simple
d’emploi, ces deux logiciels sont parfaits pour les frileux de la base de registre, mais si vous vous en sentez
le courage, mieux vaut appliquer les astuces mémoire distillées dans ce dossier. Ainsi, vous éviterez de
perdre un peu de temps processeur, utilisé par un logiciel de gestion de mémoire. Ces deux programmes
sont distribués gratuitement (freeware) et en Français sur www.purple-logistic.ch et magic56.free.fr.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Modifier la taille
maximale des icônes.
Lancez regedit et rendez-vous
dans HKEY_CURRENT_USER\
Control Panel\Desktop\Windows
Metrics et modifiez la clé Shell
Icon Size. Entrez 128 et redémarrez.
<73>
>
pratique
Supprimer la prévisualisation automatique
des images
Lancez regedit et supprimez la
clé HKEY_CLASSES_ROOT\
SystemFileAssociations\image\
ShellEx\ContextMenuHandlers\
ShellImagePreview.
Supprimer Ma
musique et tous les
dossier spéciaux de
Mes documents.
Cliquez sur Démarrer puis sur
Exécuter et tapez “regsvr32 /u
mydocs.dll”. Après validation, vous
“Démarrez votre PC plus rapidement”
n’avez plus qu’à les supprimer
manuellement de Mes documents.
Utiliser la résolution
de votre choix.
Ne plus utiliser la corbeille, de façon permanente.
Pour supprimer directement les
fichiers sans utiliser la corbeille, faîtes un clic droit sur
cette dernière et choisissez
Propriétés. Cochez la case Ne
pas déplacer les fichiers vers la
corbeille. Il suffit bien sur de la
décocher si vous souhaitez
revenir au mode de fonctionnement standard.
Lancez regedit et rendez-vous
dans HKEY_CURRENT_CONFIG\
System\CurrentControlSet\Con
trol\VIDEO\{adresse de la carte
vidéo}\0000. Modifiez les clés
DefaultSettings.XResolution et
DefaultSettings.YResolution
pour entrer les valeurs que vous
désirez (exemple, 720 dans le
premier et 576 dans le second).
Cette astuce ne fonctionne pas
avec toutes les cartes graphiques, du moins avec tous
les pilotes graphiques.
Verrouillage numérique
activé dès le démarrage.
Il est facile d’activer le verrouillage du pavé numérique
dès le démarrage de Windows.
Lancez regedit et rendez-vous
dans HKEY_USERS\.DEFAULT\
Control Panel\Keyboard. Modifiez
InitialKeyboardIndicators de 0 à 2.
Voisinage réseau
comme sous Windows
98.
Si les favoris réseau vous exaspère, et que vous souhaitez
retrouver un voisinage réseau
comme par le passé, rien de
plus simple. Il suffit de parcourir les favoris réseau jusqu’à
trouvé le groupe de travail
auquel vous appartenez et en
faire un raccourci sur le bureau.
Renommez
ce
raccourci
Voisinage réseau et supprimer
l’affichage des favoris réseau
dans les propriétés d’affichage.
Optimisation
Accélérer l’affichage
du poste de travail.
Par défaut, Windows XP
cherche les dossiers et les
imprimantes
partagés
du
réseau à chaque ouverture du
poste de travail. Pour ne plus le
faire, et ainsi gagner de précieuses secondes, cliquez sur
Tweaker, encore et toujours
Tweak-XP Pro est LE logiciel de tweak par excellence. Si vous n’avez
pas envie de mettre les mains dans la base de registre, ce programme
est fait pour vous. La majeure partie des astuces de ce dossier et de
nombreuses autres sont accessibles en l’espace de quelques clics de
souris. Les tips sont répartis en plusieurs catégories (Performances
Système, Astuces + réglages, Utilitaires et Réglages Internet). Ses fonctions ne s’arrêtent pas à modifier le
registre à votre place. Vous pourrez utiliser l’un des nombreux utilitaires comme Renommer des fichiers, le
générateur de mot de passe, le réglage de l’heure via une horloge atomique, paramétrer un arrêt automatique ou tant d’autres bonnes choses. Cerise sur le gâteau, Tweak-XP Pro est disponible en Français ! La
version d’évaluation permet de s’en servir 30 jours, après quoi vous devrez débourser 30 € pour continuer
à l’utiliser. Web : http://www.totalidea.com.
<74>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Tous indispensable
Voici une liste assez
complète des programmes et autres
fichiers
indispensables sous WinXP.
Ce sont ceux que
nous nous empressons d’installer juste
après Windows et les
pilotes de matériel.
Nous ne parlons ici
que des utilitaires et
non des applications
de “création” (bureautique, graphique, audio ou vidéo).
Gestion de fichiers compressés : Winrar 3.20, Winzip 8.1
Gestion des images de CD : Alcohol 120% ou Deamon Tools
Gravure de CD : Nero Burning Rom 6
Visualisation de fichiers PDF : Adobe Reader 6
Audio : Winamp 2.91
Vidéo : Pack de codecs ACE Mega Codecs, Media Player 9, WinDVD
Jeux : DirectX 9 (9.0b aujourd’hui)
Téléchargement FTP : LeechFTP 1.3 ou FlashFXP
Téléchargement newsgroup binaire : GrabIt 1.4.7
Communication en direct : MSM, ICQ
Benchmark, infos système : Sandra 2003 Standard, Motherboard
Monitor, 3DMark
Antivirus : AVP
le menu Outils puis sur Options
des dossiers. Sélectionnez l’onglet Affichage et décochez la
case Rechercher automatiquement des dossiers et imprimantes partagés.
Booter plus rapidement avec moins de
polices.
En général, le chargement des
polices de caractère ralenti le
temps de chargement de
Windows. Vous pouvez essayer
de déplacer dans un autre dossier les polices dont vous ne
faîtes jamais usage. Les polices
sont accessibles depuis le raccourci Polices du panneau de
configuration.
Conserver le noyau de
Windows en mémoire
vive.
Si vous avez plus de 128 Mo de
mémoire, ce qui est fort probable, vous aurez alors intérêt à
garder le noyau de Windows XP
(fonctionne
aussi
pour
Windows 2000) chargé en
“Booster votre bande
passante réseau”
mémoire vive. Pour ce faire,
lancez regedit et rendez-vous
dans HKEY_LOCAL_MACHINE\
SYSTEM\CurrentControlSet\Co
ntrol\Session Manager\Memory
Management. Changez la
valeur du Dword DisablePaging
Executive de 0 à 1.
jour automatiques. Ouvrez le
panneau de configuration système et sélectionnez l’onglet
“Mises à jour automatiques”. Il
n’y a plus qu’a décocher la
case Maintenir à jour mon ordinateur à jour.
Désactiver la mise à
jour automatique de
Windows.
Désactiver les messages informant du
manque de place sur
disque dur.
Pour économiser de la mémoire, du processeur et de la
bande passante Internet, vous
pouvez désactiver les mises à
Si vous ne supportez
plus de subir les
petites bulles de
Norton System Works
Pour optimiser votre PC, vous pouvez aussi opter pour un
vrai “bulldozer”, la suite System Works de Norton.
Plusieurs outils très performants sont proposés, dont le
célèbre Norton Anti-Virus. Ici, c’est Norton Utilities qui nous
intéresse le plus puisque ce logiciel est dédié à l’optimisation du système. Outre des fonctions de contrôle et de résolution de problème, Norton Utilities propose
un module de défragmentation très efficace. 10 fois plus rapide qu’une défragmentation avec l’utilitaire
intégré à Windows, les performances sont également meilleures. Mais Norton System Works ne s’arrête
pas là ! Vous pourrez également utiliser le Password Manager pour conserver l’ensemble de vos mots de
passe, CleenSweep pour nettoyer vos disques de tous fichiers inutiles ou encore GoBack pour restaurer
votre système au cas où une installation tournerait mal. Norton System Works est entièrement traduit en
Français et très simple à utiliser pour tout le monde. Son prix de vente est conséquent : 110 ¤ dans toutes
les bonnes boutiques.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<75>
>
pratique
Personnaliser les dossiers
Ces deux programmes ont pour vocation d’attribuer des icônes personnalisées à vos dossiers. A la fois esthétique et pratique pour s’y retrouver, vous pouvez parcourir tous les icônes installés sur votre disque dur
avec Change Folder Icons et pourquoi pas parcourir la base d’icônes
fournies dans Folder Style. Change Folder Icons bénéficie d’une traduction français, assez peu complète, tandis que Folder Style reste 100 % en
Anglais pour le moment. Les versions d’évaluations s’échangeront contre
des versions complètes pour un peu moins de 20 $ chacune. Web :
http://www.nesoft.org et http://www.6bytes.com. Notre préférence va
finalement vers un troisième logiciel, FolderIcon XP, un freeware encore
plus performant que les deux premiers programmes ! Vous n’aurez qu’a
faire un clic droit sur l’icône à personnaliser, ouvrir un sous menu pour choisir un icon via une liste déroulante.
On ne peut faire plus simple. Pour le trouver, il faudra se rendre sur le site Russe www.gribuser.ru.
Windows prévenant que l’un de
vos disques durs est plein,
alors que vous le savez parfaitement, lancez regedit et rendezvous dans HKEY_CURRENT
_USER\Software\Microsoft\Win
dows\CurrentVersion\Policies\
Explorer. Ajoutez un DWord baptisé NoLowDiskSpace Checks et
changez la valeur à 1. Il n’y a
plus qu’à redémarrer.
Gagner autant d’espace disque que de
mémoire installée sur
le PC.
Vous aurez sans doute remarqué qu’un fichier nommé hiberfil.sys se trouve à la racine de
votre disque système Windows
XP ou 2000. Il est aussi volumi-
neux que la quantité de RAM de
l’ordinateur, et il est impossible
de le supprimer. Il est pourtant
simple d’y parvenir. Rendezvous dans les propriétés d’affichage du panneau de configuration, puis cliquez sur l’onglet
Ecran de veille et sur Gestion de
l’alimentation. Dans la nouvelle
fenêtre qui apparaît, allez dans
l’onglet Mise en veille prolongée
et désactivez là. Le fichier hiberfil.sys disparaîtra automatiquement libérant ainsi de précieux
Mo sur votre disque dur.
<76>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Optimiser la gestion
de la RAM.
Sous XP, il est possible d’améliorer la gestion de la mémoire
en fonction de la quantité dont
on dispose. Ouvrez regedit et
rendez-vous dans :
HKEY_LOCAL_MACHINE\
SYSTEM\CurrentControlSet\Co
ntrol\Session Manager\Memory
Management. Créez un Dword
baptisé IoPageLockLimit et
entrez l’une des valeurs suivantes (hexa), selon votre RAM.
4000 pour 128 Mo, 8000 pour
160 Mo, 10000 pour 256 Mo,
20000 pour 512 Mo et enfin
40000 pour 1 Go.
Paramétrer le cache
de niveau 2.
Windows est optimisé pour les
machines disposant de 256 ko
de mémoire cache de second
niveau. Cependant, beaucoup
d’ordinateurs ont plus de cache
L2 de nos jours. Par exemple,
tous les Pentium 4 Northwood
dispose de 512 ko. Pour mieux
les exploiter, ouvrez regedit et
rendez-vous dans HKEY_
LOCAL_MACHINE\SYSTEM\
CurrentControlSet\Control\
Session
Manager\Memory
Management. Ouvrez ou créez
le Dword SecondLevelData
Cache et entrez le valeur de
votre mémoire cache (en décimale). Vous devriez sentir de
petites améliorations ici et là.
Download facile
Si vous téléchargez souvent sur Internet, vous devez sûrement
utiliser un gestionnaire de téléchargements. Si ce n’est pas le
cas, où que vous n’en n’êtes pas satisfait, voici les meilleurs disponibles. Le célèbre Go!Zilla reste au top après des années de
fidèles et loyaux services. Il permet de créer une liste de fichiers
à télécharger afin de ne pas rester derrière le PC à attendre la fin
d’un download pour lancer le suivant. Sa force réside dans la
possibilité de reprendre les téléchargements là où ils se sont arrêtés précédemment. Plus besoin de rester connecté en permanence ! Go!Zilla 4.11 est trouvable sur www.gozilla.com en version d’évaluation.
Vendu 30 $. Encore plus performant, ReGet Junior 2.2 reprend l’essentiel des fonctions de Go!Zilla, mais
propose en plus d’améliorer le temps de transfert. En effet, en fractionnant le download en plusieurs morceaux téléchargés simultanément, vous êtes certains d’exploiter au maximum votre connexion Internet.
ReGet Junior est en Français et ne coûte que 15 $. junior.reget.com.
Pilotes ASPI.
Si vous en avez marre des lenteurs de PowerDVD, Audio
Grabber ou de tout autre programme utilisant le lecteur
CD/DVD, vous devez installer la
bonne version des pilotes ASPI
d’Adaptec. Ils sont en téléchargement sur le site Web d’Adaptec
(www.adaptec.com) : cliquez sur
Support\Downloads\Microsoft
Windows XP. Sur la page vous
proposant un choix, téléchargez
et installez les pilotes ASPI
(aujourd’hui version 4.71.2).
Réduire le temps d’attente en cas de plantage d’une application.
Stopper les pop-up !
Rien de plus ennuyeux que de subir les éternelles et
nombreuses pop up de publicité en surfant sur Internet.
Pour ne plus s’ennuyer avec ça, il existe plusieurs logiciels anti-pop-up. Mais plutôt que d’installer un énième
programme, il se trouve que le plus simple est d’utiliser la
nouvelle barre Google. Cette dernière, permet de faire
très facilement des recherches sur Internet en utilisant la
puissance du moteur de recherche de Google. La nouvelle mouture ajoute un module qui bloc les popup, pour notre plus grand confort. Cerise sur le gâteau, si le site que vous parcourez requière l’affichage de fenêtre pop-up pour fonctionner (banque en ligne par exemple) il suffit de cliquer sur le bouton de blocage pour revenir en fonctionnement normal. Grâce à cette fonctionnalité, votre navigateur
passe du mode normal au mode filtrage en l’espace d’une seconde. Si en plus je vous dis qu’elle est
gratuite, qu’attendez-vous ? L’adresse peut être, on ne peut plus simple. www.google.fr.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Lorsqu’un logiciel plante,
Windows attend 5000 ms pour
voir s’il se débloque de luimême. Vous pouvez réduire (ou
augmenter) cette durée dans la
base de registre. Lancez regedit et rendez-vous dans
HKEY_CURRENT_USER\
Control Panel\Desktop. Double
cliquez sur HungAppTimeout
et modifiez la valeur selon votre
désire.
Vider le dossier Prefetch.
En vidant le dossier Prefetch
régulièrement, vous maintiendrez une vitesse d’exécution
rapide de Windows XP. Ce dossier se trouve dans le répertoire
de Windows (C:\Windows le plus
souvent). Attention, n’effacez
surtout pas le fichier layout.ini.
<77>
>
pratique
Jouets puissants...
Saviez-vous
que
Microsoft lui-même proposait des programmes
de tweak et d’optimisation sur son site ?
Regroupés dans la
collection PowerToys,
certains ont retenu notre
attention. C’est notamment le cas de Tweak
UI, déjà présent sur les
précédentes versions
de Windows. Ce petit
programme, moche et
en Anglais, propose de nombreux réglages comme la possibilité de
cacher des fonctions du panneau de configuration, de paramétrer la
console de commande ou encore de reconstruire les icônes si votre
personnalisation à tout détruit. D’autres logiciels PowerToys comme
Webcam Timershot pour programmer l’utilisation d’une Webcam ou
Power Calculator, une calculatrice graphique. Tous sont téléchargeables
gratuitement sur le site de Microsoft, www.microsoft.com/france.
Internet et
réseau
Activer le mode passif
pour télécharger en
FTP avec IE.
Sur certains serveurs FTP, le
téléchargement n’est possible
que si vous êtes en mode passif. Pour y parvenir depuis
Internet Explorer, cliquez sur le
menu Outils et cliquez sur
Options Internet… Dans l’onglet Avancé, cochez la case
Utiliser le mode FTP passif.
Activer le processeur
de votre carte réseau.
De nombreuses cartes réseau
intègre un petit processeur. Il est
possible de l’activer pour soulager
quelque peu le processeur central
du PC. Lancez regedit et rendezvous dans HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\S
ervices\Tcpip\Parameters. Si ce
n’est déjà fait, créez un Dword
DisableTaskOffload et mettez le à 0
pour utiliser le processeur de votre
carte réseau.
Augmenter le nombre
de téléchargements
simultanés sous IE6.
Par défaut, il n’est pas possible
de télécharger plus de deux
fichiers d’un coup. Voici comment monter jusqu’à 10.
<78>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Lancez regedit et rendez-vous
dans :
HKEY_CURRENT_USER\
Software\Microsoft\Windows\
CurrentVersion\InternetSetting
s. Ajoutez un Dword Max
ConnectionsPer1_0Server
(Dword:0000000a)
et
un
second :
Dword MaxConnections
PerServer (Dword:0000000a).
Démarrer puis sur Exécuter et
taper gpedit.msc. Parcourez
jusqu’à Configuration d’ordinateur\ Modèles d’administration\Réseau\ Planificateur de
paquets QoS et double cliquez
sur limiter la bande passante
réservable. Activez la et entrez
0% ou toute autre valeur de
votre choix.
Gagner 20% de bande
passant réseau.
Ne pas apparaître
dans les favoris
réseau.
Le service QoS (Quality of
Service) intégré à Windows XP
permet de réserver 20% de la
bande passante réseau (et
donc Internet) à un programme
classé prioritaire tel un flux
vidéo par exemple. En principe, ces 20% sont laissés libres
s’ils ne sont pas nécessaires,
mais cela ne se passe pas toujours ainsi. Pour annuler ou
modifier cette réservation de
bande passante, cliquez sur
Pour que votre machine n’apparaisse pas dans les favoris
réseau des autres PC, lancez
regedit et rendez-vous dans
HKEY_LOCAL_MACHINE\SYS
TEM\CurrentControlSet\Servic
es\LanmanServer\Parameters.
Ajoutez un Dword nommé
Hidden et entrez la valeur 1.
Bien qu’invisible, l’ordinateur
reste accessible en entrant son
nom ou son adresse IP.
Voir la liste des ports
TCP en cours d’utilisation et les applications associées.
Pour savoir quel port TCP une
application Internet utilise, il
vous suffit de lancer une
console (Démarrer > Exécuter
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
> CMD) et d’y taper “netstat o”. Une liste des ports utilisés
apparaît, associés à un PID.
Ensuite, en tapant Alt+
Ctrl+Suppr,
vous
pourrez
retrouver le logiciel en fonction
de son PID.
<79>
>
pratique
Connexions réseau et d’ouvrir
votre connexion Internet. Une
fenêtre s’ouvre, cliquez sur
Propriétés puis sur Paramètres
avancés. Cochez la case Protéger
mon ordinateur…
Interdire l’édition de la
base de registre à distance.
Il est possible de modifier la
base de registre de Windows à
distance grâce à un service
spécial. Pour remédier à ce trou
de sécurité, rendez-vous dans
le panneau de configuration et
ouvrez Outils d’administrations\Services. Cherchez le service Accès à distance au
Registre et désactivez son
démarrage automatique.
Sécurité
Activer le firewall intégré à Windows XP.
Pour plus de sécurité sur Internet,
vous pouvez mettre en route le
firewall intégré à Windows XP.
Cliquez sur Démarrer, Paramètres,
<80>
Ne plus lancer les
pages HTML avec des
scripts sous Windows
Media Player.
Si vous redoutez une éventuelle
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
attaque par script, vous aurez
intérêt à modifier le mode de
fonctionnement du Media
Player. Lancez regedit et rendez-vous dans HKEY_CURRENT_USER\Software\Microso
ft\MediaPlayer\Preferences.
Créez un nouveau Dword,
appelez
le
PlayerScript
CommandsEnabled et entrez 0
comme valeur.
Supprimer l’historique
des documents
récents.
Si vous ne souhaitez pas que les
autres utilisateurs du PC puisse
savoir quels fichiers vous avez
ouvert, cliquez sur Démarrer puis
sur et Exécuter et tapez gpedit.msc. Dans la fenêtre qui
s’ouvre,
allez
jusqu’à
Configuration utilisateur\Modèles
d’administration\Menu Démarrer
et barre des tâches. Cherchez et
activez l’option Ne pas conserver
l’historique des documents
récemment ouverts.
sur l’onglet Matériel. Ouvrez le
Gestionnaire de périphériques
et développez la branche
Contrôleurs ATA/ATAPI IDE. Sur
tous les canaux, ouvrez la
fenêtre de propriétés, et vérifiez
que le Mode de transfert :
DMA si disponible est bien
sélectionné
dans
l’onglet
Paramètres avancés.
Désactiver la mise en
garde pour les pilotes
non signés.
Matériel
Activer l’onglet d’overclocking du pilote des
cartes nVidia.
Pour overclocker une carte graphique nVidia, rien de plus
simple. Cette astuce permet
d’afficher un onglet d’overclocking (nommé hardware) dans le
panneau de configuration du
pilote. Lancez regedit et rendez-vous dans HKEY_LOCAL
_MACHINE\SOFTWARE\NVIDIA
Corporation\Global\NVTweak.
Vous devez ajouter trois
Dwords. Coolbits (Dword:ffffffff),
NvCplEnableHardwarePage
(Dword:00000001) et NvCpl
EnableAGPSettingsPage
(Dword:00000001). Cette astuce est faites pour les pilotes
Detonator 40.41 et plus récents.
Activer l’UltraDMA.
Si vous souffrez de sacades
durant la lecture de DVD Vidéo
ou pour être certains d’exploiter
le meilleur de votre lecteur
CD/DVD, il faut être sur d’avoir
bien activé le mode Ultra DMA.
Dans le panneau de configuration, ouvrez Système et cliquez
De nombreux pilotes, récents,
ne sont pas signés par
Microsoft mais fonctionnent à
merveille. Pour ne plus être
embêté par la mise en garde de
Windows, cliquez sur Démarrer
puis Exécuter et tapez secpol.msc. Parcourez jusqu’à
Stratégies locales\Options de
sécurité et double cliquez sur
Périphériques : comportement
d’installation d’un pilote non
signé. Modifier par Réussite
silencieuse.
Les raccourcis claviers
Dans notre utilisation quotidienne de Windows, les raccourcis claviers permettent des gains de temps significatifs. Si presque tout le
monde connaît les raccourcis copier/couper/coller ou encore F1 pour
l’aide, voici une sélection moins célèbre mais tout aussi pratique.
“Win” + “Pause” : “Propriétés système”
“Win” + “E” : ouvre un explorateur de fichier
“Win” + “F” : ouvre la fonction recherche de fichiers de Windows
“Win” + “L” : permet de verrouiller l’ordinateur en cas d’absence
“Win” + “R” : “Exécuter”
“Ctrl” + “+” : ajuste automatiquement la largeur des colonnes dans un
explorateur
“Ctrl” + “Echap” : menu démarrer
“Ctrl” + “A” : tout sélectionner
“Ctrl” + “F” : rechercher, dans de nombreuses applications
“Ctrl” + “P” : imprimer
“Ctrl” + “Z” : annule la dernière action
“Maj” + “Suppr” : supprime un fichier dans l’explorateur sans l’envoyer
dans la corbeille
“Maj” + clic sur un lien : ouvre un lien sur Internet dans une nouvelle
fenêtre
“Retour chariot” : dossier parent dans un explorateur de fichier ou le
poste de travail
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<81>
>
pratique
Désactiver le redémarrage automatique en
cas de plantage.
Souvent, en cas de plantage,
nous avons le droit à un écran
bleu décrivant plus ou moins
l’origine du problème.
Malheureusement, Windows
reboot si vite que nous ne pouvons pas le lire. Pour y remédiez, ouvrer le panneau de
configuration système puis cliquez sur l’onglet Avancé et le
bouton
Paramètres
de
Démarrage et récupération. Il
suffit de décocher Redémarrer
automatiquement.
Graveur reconnu en
tant que lecteur CD.
Il arrive, rarement, que Windows
reconnaisse un graveur comme
un simple lecteur CD. Pour corriger ce problème, lancez regedit
et rendez-vous dans :
HKEY_CURRENT _USER\
Software\Microsoft\Windows\Cu
rrentVersion\Explorer\CDBurning
\Drives. Ici, pour chaque lecteur,
contrôlez et/ou modifiez le Dword
Drive Type. 1 = lecteur, 2 = graveur
et 3 = désactiver l’écriture.
<82>
Logiciel
Conclusion
Réinstaller Outlook
Express 6.
Comme vous aurez pu le
constater, il y a de quoi faire
pour optimiser et exploiter au
mieux son PC ! Pour mettre en
pratique tous nos conseils,
vous devez d’abord déterminer
si vous êtes prêts ou non à
mettre le nez dans la base de
registre et les autres logiciels
plus ou moins compliqués. Si
c’est le cas, allez-y sans plus
tarder ! Autrement, vous pouvez
vous rabattre sans crainte sur
des logiciels spécialisés tel
Tweak-XP Pro qui est capable
de tout faire en quelques clics
de souris. Les deux solutions
fonctionnent aussi bien. La première est un peu plus ennuyeuse à mettre en pratique, mais
présente l’avantage d’être
entièrement gratuite. Si vous
êtes connectés à Internet, n’hésitez pas à vous procurer les
petits logiciels dont nous faisons les éloges. Certains sont
gratuits, d’autres payants, mais
tous vous apporteront du
confort ! Enfin, n’oubliez pas
que l’optimisation d’un ordinateur commence par l’utilisation
que l’on en fait au quotidien. En
prenant l’habitude de ne pas
installer n’importe quel logiciel,
de défragmenter une fois par
mois, de lancer un test antivirus chaque semaine par
exemple. Sur ce, il ne nous
reste plus qu’à vous souhaiter
une bonne bidouille !
Bien qu’il soit présent d’origine
dans Windows XP, vous pouvez
réinstaller Outlook Express 6
comme une autre application
en cas de problème. Avec les
droits d’administrateur, cliquez
sur Démarrer puis sur Exécuter
et tapez %systemroot%\inf.
Dans la fenêtre qui apparaît,
recherchez MSOE50.inf. Faites
un clic droit sur ce dernier et
choisissez Installer. Le programme va vous demander
d’insérer le CD Rom de
Windows XP.
Supprimer Windows
Messenger.
Si vous ne supportez pas que
Microsoft nous impose son logiciel de messagerie, vous serez
content d’apprendre qu’il est
possible de le désinstaller !
Cliquez sur Démarrer puis
Exécuter et tapez RunDll32 advpack.dll,LaunchINFSection
%windir%\inf\msmsgs.inf,BLC.R
emove. Après avoir validé et redémarré, vous rencontrerez peut être
des ralentissements à l’ouverture de
Outlook Express. Pour y remédier,
lancez regedit et rendez-vous dans :
HKEY_LOCAL_MACHINE\Softwa
re\Microsoft\Outlook Express.
Créez un Dword nommé Hide
Messenger et entrez lui 2 comme
valeur.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
IDEQ 200N
IDEQ 200T
2400 Ghz FSB800
2600 Barton
512 Mo
512 Mo
790 €
1135 €
Pour 169 € de plus, une Radeon 9600 Pro 128 Mo
2
ans de
garantie
P et M.O.
>
dossier
sécurité
Sécurisez
votre PC
Par : Laurent Dilain
Même si la sécurité PC est trop souvent sujet
au sensationnel, il convient néanmoins de ne pas
tomber dans l’extrême inverse, l’indifférence. Ce
dossier ne se veut ni paranoïaque, ni réducteur
mais répond à des questions simples. Qu’avezvous vraiment à craindre sur le net entre
pirates et virus et comment y remédier
simplement ?
V
TEQUILLA EST UN VIEUX VIRUS CÉLÈBRE QUI ATTAQUAIT LE SECTEUR
D’AMORÇAGE DES DISQUES DURS
<84>
ers, dénis de service, défaçage, intrusion…
de nombreux termes deviennent malheureusement de plus en plus à la mode avec la
démocratisation d’Internet. En effet, le réseau
des réseaux, malgré les grandes avancées technologiques, n’est pas totalement infaillible et ne
le serra probablement jamais. Avec d’une part
les virus, qui frappent à l’aveugle les systèmes
non protégés, et une moindre part les pirates
informatiques appelés plus communément hackers, l’utilisateur d’un PC connecté à Internet
n’est pas à l’abri d’ennuis qui pourraient survenir
lors d’une attaque malveillante. Il est vrai que la
majorité d’entre nous ne possède pas de données ultra confidentielles sur ses disques durs,
mais il est très désagréable de s’apercevoir
qu’un virus a détruit tout le système de fichier
provoquant la nécessité d’un reformatage et
réinstallation complète de la machine.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Des virus qui vous coûteront chers
Certains virus vont jusqu’à atteindre la partie
matérielle d’un PC ! Le virus nommé CIH fait partie de cette catégorie et s’attaque au BIOS de la
carte mère, rendant le PC complètement inutilisable. Pour certaines cartes le retour au SAV est
alors nécessaire. Des virus comme le récent
MSBLast peuvent complètement bloquer votre
système : Ce dernier, dès que vous serrez
connecté à Internet, vous ferra automatiquement
redémarrer Windows au bout de quelques minutes ! Pour résoudre ce problème, il existe plusieurs
solutions trop complexes pour un utilisateur novice, et même un reformatage et une réinstallation
complète seront inopérants ! Ce virus tire partie
d’un bug de la gestion du réseau des dernières
versions de Windows et se propage à une vitesse
impressionnante : Une fois un ordinateur contaminé et l’ordinateur connecté à internet, le virus laissera la connexion active quelques minutes le
temps d’essayer de scanner et de contaminer des
ordinateurs proches de vous, notamment ceux
des clients de votre fournisseur d’accès Internet.
Angelina Jolie dans mon
ordinateur !
Les virus ne sont pas les seuls responsables des
maux qui peuvent être occasionné lorsque l’on
surfe sur Internet. Du film « Wargames » à «
Hackers » avec la délicieuse Angelina Jolie, les
hackers du cinéma sont très souvent risibles,
mais il faut savoir que derrière ces caricatures se
cachent de réelles personnes disposant d’un
véritable savoir faire qui leur permet d’accéder à
des systèmes informatiques privés comme votre
ordinateur personnel ! Par diverses méthodes
comme la découverte de vos mots de passe ou
un bug dans un de vos logiciels, un pirate pourra
subtiliser par exemple vos fichiers de gestion de
vos comptes bancaires.
Un peu d’histoire
Mais d’où viennent ces satanés petits programmes et dans quels intérêts sont-ils écrits ? Au
début des années 80 apparaît le premier virus,
tout du moins le premier référencé, sur les ordinateurs de type Apple II. Il infectait les copies
pirates des disquettes d’Apple DOS, et faisait
planter certaines applications.
Aujourd’hui, on compte plusieurs dizaines de milliers de
virus, dont le célèbre et récent MSBlast, qui aurait pu
faire beaucoup plus de dégâts à l’instar de
SQLSlammer qui, attaquant le logiciel de base de données MS SQLServer, avait causé pendant plusieurs
jours d’énormes ralentissements sur le réseau mondial
et avait touché plus particulièrement le continent asiatique qui était resté inaccessible pendant tout un weekend. En ce qui concerne les hackers, le plus célèbre est
sans nul doute le fameux Kevin Mitnick, qui fut emprisonné pendant cinq années aux états-unis d’Amérique
pour avoir piraté les ordinateurs de Tsutomu
Shimomura basé au San Diego Supercomputer Center
en 1994. Cette affaire fut largement médiatisée, mais il
faut savoir que tous les jours ce genre d’histoires se
répète, que se soit sur l’ordinateur d’un particulier ou sur
un site web connu. Dans ce dernier cas, on parle alors
de défaçage : c’est l’action de remplacer la page d’accueil originale d’un site par une autre.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<85>
>
dossier
sécurité
Des hackers
activistes
Quel est donc le but de ces
hackers ou développeurs de
virus ? Qui est à l’origine de
ces programmes nuisibles ?
Certains sont écrits pour qu’ils
se propagent le plus possible,
flattant ainsi l’ego du concepteur, mais d’autres permettent
de dénoncer une situation, ou
d’exprimer une opinion afin de
sensibiliser l’opinion publique
sur un problème qui soit ou
non de type informatique. Une
des particularités du virus
MSBlast cité précédemment
est d’envoyer un message sur
un des sites de Microsoft
demandant à la firme de développer des applications plus
sûres et mieux développées. Il
y a quelques années un groupe de pirates informatique
avait créé un ver qui se propageait sur les serveurs web,
remplaçant la page d’accueil
du site par une page contenant
La veille
technologique
est impérative pour
lutter contre les
nouvelles attaques
la phrase « Fuck USA
Government ». Dernièrement,
c’est la page d’accueil du site
web du fameux constructeur
coréen Zalman qui a été remplacée par un texte en anglais
et en espagnol.
Le site du
constructeur
Zalman piraté
Ce genre d’action plus ciblée
est le résultat d’un ou plusieurs
hackers. Ces personnes, souvent regroupées en bande, ont
aussi différents buts. Souvent,
le simple fait de se retrouver
devant le challenge d’accéder à
un réseau privé et sécurisé leur
suffit
comme
motivation.
D’autres utilisent leur compétence de hacking pour faire
véhiculer un message, comme
promouvoir le mouvement sud
américain zapatiste en saturant
des sites webs de requête.
Imaginez un instant ce que ferrait un système qui simulerait un
million d’utilisateurs demandant
de visualiser en même temps la
même page d’un site web ?
Cette attaque est quasiment
imparable, et mêmes les plus
gros sites comme yahoo n’y ont
pas résisté, restant inaccessibles pendant plusieurs heures.
Ce vandalisme peut sembler
alarmant, néanmoins un simple utilisateur a très peu de
chance d’être touché par ce
genre d’action. Pour minimiser
les risques, il suffit de prendre
quelques bonnes habitudes et
L’INTERFACE DE
FONCTIONNEMENT DU
PROJET FLOODNET :
SATURER LE SITE DU
PRÉSIDENT DES
ETATS-UNIS
D’AMÉRIQUE
<86>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
d’utiliser éventuellement des
logiciels de protection comme
des anti-virus ou des firewalls.
Causes et
conséquences
d’une intrusion
Pour combattre les fléaux que
sont les virus et autres attaques
malveillantes, il est nécessaire de
bien connaître son ennemi. En
effet, si les conséquences peuvent être généralement désastreuses, les causes sont multiples
du fait que les créateurs de virus
et les hackers sont très inventifs.
Pour commencer il existe plu-
sieurs types de virus au niveau
de leur mode de propagation,
mais ceux-ci fonctionnent de la
même manière : un virus est un
programme qui est exécuté sur
un ordinateur, qui s’installe et
prend les ressources nécessaires pour sa propagation et pour
son but final. Plusieurs méthodes
sont employées pour que le virus
soit lancé à l’insu de l’utilisateur
sur son pc. Le courrier électronique est un très bon moyen de
propagation sur les réseaux. En
effet, il suffit qu’un utilisateur peu
attentif reçoive un mail avec un
fichier joint, et qu’il l’exécute. A
ce moment, on pourrait penser
afficher un fichier image conte-
nant la dernière blague provenant d’Internet ou un fichier
Word contenant un nom assez
évocateur pour retenir l’attention.
Malheureusement, c’est en fait
un virus déguisé qui recueillera
les adresses emails de vos correspondants et se dupliquera en
leur envoyant un faux message
de votre part contenant sa copie.
Les macro virus
Certains virus peuvent aussi
s’insérer dans les documents
Microsoft Office. De simples
fichiers contenant du texte simple sont inoffensifs, mais les
applications de la gamme Office
possèdent
une partie permettant de faire des
macros. Ce sont des
petits scripts qui exécutent des taches simples
comme exécuter et traiter
une formule mathématique lorsque l’on appuie
sur un bouton dans une
feuille Excel. Ici, les macro
virus peuvent chercher à
l’aide de fonctions systèmes tous les fichiers
Office sur votre disque
dur, et les infecter sans
SECURITYFOCUS EST UN DES SITES DE RÉFÉRENCES SUR LA SÉCURITÉ : IL RÉFÉRENCIE LES FAILLES LES PLUS RÉCENTES DES LOGICIELS
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<87>
>
dossier
sécurité
ciels incriminés. Certes, il n’existe pas tant que ça de logiciels
vulnérables, et si l’on fait attention à avoir la toute dernière version des applications et si l’on
applique les derniers patchs
fournis par Microsoft, on peut se
dire qu’in n’y a pas grand risque.
Malheureusement, les hackers
ont d’autres moyens de pénétrer
un ordinateur, particulièrement si
les mots de passe que l’on utilise sont très facile à découvrir
voire inexistant. Vous pensez
sans doute être à l’abri en protégeant votre accès mail par le
prénom de votre petite amie ?
DE NOMBREUX LOGICIELS SONT DÉJÀ DISPONIBLES SUR INTERNET POUR
DÉTECTER ET ANALYSER LES RÉSEAUX SANS FILS
que l’on s’en rende compte simplement en ouvrant un fichier
déjà contaminé.
Des
intrusions
de plus en plus
perfectionnées
On peut voir que les créateurs de
virus ont énormément d’imagination et tirent parti au maximum
des possibilités qui s’offrent à
eux. Les premières générations
de virus étaient de simples exécutables, qui s’inséraient dans
des programmes saints. La procédure est simple : le virus englobe l’exécutable originel pour faire
en sorte que lorsque l’on lance le
logiciel, c’est le virus qui s’exécute avant le programme d’origine
de façon totalement transparente
pour l’utilisateur.
Dans tous les cas évoqués, l’installation du virus se fait par la voie
de l’utilisateur. Mais une nouvelle
génération de virus a vu le jour il y
a quelques années. Dans certai-
<88>
nes applications, notamment celles qui utilisent ou peuvent être
connectées par réseau comme le
système d’exploitation Windows
ou le système de message instantanés ICQ, les virus peuvent prendre partie de bug existant dans les
programmes. En exploitant ces
failles de sécurité, les virus peuvent s’introduire et s’exécuter sur
un système distant. Le cas le plus
récent et le plus spectaculaire est
sans nul doute le virus MSBlast,
ou autrement appelé Lovesan, qui
tire partie d’une défaillance dans
la gestion des réseaux locaux
Microsoft. C’est aussi en utilisant
ce système d’intrusion que les
hackers pénètrent dans des systèmes privés.
Certains sites web référencent
toutes les vulnérabilités des logiciels lorsqu’elles sont découvertes. Ainsi, les hackers en herbes,
appelés Script Kiddies, sont à
l’affût des toutes dernières failles
afin d’en profiter le plus vite possible avant que les utilisateurs ne
fassent les mises à jour des logi-
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Un hacker, en utilisant un dictionnaire de mots de passe les plus
usités et disposant d’une bonne
connexion Internet n’aura aucun
mal à accéder à votre compte de
messagerie. A noter que chaque
nouvelle technologie apporte souvent sa faille de sécurité : pour les
réseaux sans fils à la norme WiFi,
une personne dans la rue pourra
facilement attraper vos paquets
réseaux et les décrypter. Ainsi, votre
mail, les sites web que vous visitez,
bref tout ce qui transite sur votre
réseau n’aura plus de secret pour lui.
Le cryptage WEP associé à la
norme WiFi est même facilement
crackable avec un bon logiciel et un
peu de patience.
Des
conséquences
tragiques
La prise de contrôle de votre ordinateur peut être dramatique : Non seulement le hacker pour voler toutes
les informations contenus sur votre
disque dur (Documents personnels, mot de passe de votre site web
personnel), ou pourra s’amuser à
effacer toutes vos précieuses données.
Pire encore, il pourra se servir de
votre pc comme d’un relais sur
Internet, se faisant passer pour vous
pour commettre d’autres méfaits.
4 règles à respecter sans logiciels
additionnels
Se protéger ne
passe pas
forcément par
l’ajout de
logiciels de
sécurité. Voici 4
bons conseils
pour lutter
contre les virus
et autres
hackers.
1
Des mots
de passe
efficaces
Il est important de mettre des
mots de passe qui seront difficile
à trouver intuitivement ou facilement découvert par un système
de dictionnaire. Un bon mot de
passe comporte des lettres en
majuscule et minuscule, des chiffres, et surtout des caractères
spéciaux comme un ‘%’. Le mot
de passe ne doit rien signifier
pour personne à part pour vous
afin vous en souvenir. Par exemple, prenez votre prénom et l’année de votre naissance et ajouter
lui un caractère particulier. Cela
pourrait donner Lau1975rent#.
Evitez de mettre partout le même
mot de passe : Si quelqu’un
découvre votre unique mot de
passe, il aura accès à tout ce que
vous protéger.
Enfin, ne divulguez pas vos mots
de passe à quiconque, et ne les
notez pas quelque part dans un
endroit évident.
Mettre à
jour régulièrement
son système
d’exploitation et
ses logiciels
2
Avec les dernières version de
Windows, Microsoft a mis en
place un système de mise à jour
en ligne nommé Windows
Update. A l’aide du lien présent
dans le menu Démarrer, vérifiez
régulièrement que votre système est à jour. Mieux : utilisez
l’outil
de
mise
à
jour
Automatique situé dans le panneau de configuration de
Windows. En activant ce module et en choisissant le 2ème
paramètre, Windows téléchar-
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
gera automatiquement
les mises à jour et vous
préviendra par une icône
de la barre de tache à
coté de l’heure lorsqu’il
faudra les installer.
Désactiver
le service
de gestion
du client pour
réseau Microsoft
3
Lorsque Windows XP est installé
par défaut, le service de gestion
du réseau local est actif. Celui-ci
permet par exemple de partager
des documents, gérer les comptes utilisateurs et utiliser une
imprimante qui serait connecté
sur le réseau local. On pourrait
<89>
>
dossier
sécurité
et exécuter des programmes à
distance ! Il est donc très fortement conseillé de désactiver ce
service : Pour ce faire, aller dans
les connexions réseaux par le
panneau de configuration. Ici,
vous aurez une icône correspondant à votre connexion Internet.
Accedez aux proriétés avec le
bouton droit de la souris, et décochez Client pour réseau Microsoft
et Partage de fichiers et d’imprimantes pour les réseaux
Microsoft.
Repérer
les programmes
douteux et les
emails suspects
4
penser que ces outils ne sont pas
utilisables depuis Internet, mais
malheureusement, ces ressources sont accessibles par Internet.
Si vous n’avez pas mis de mot de
passe
pour
le
compte
<90>
Administrateur parce que vous
êtes la seule personne a vous servir de votre ordinateur, sachez
qu’un internaute pourra se
connecter librement sur votre PC,
explorer vos fichiers, voire installer
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Il faut prendre garde aux éléments que vous pouvez trouver
sur Internet. En effet, certains
sites proposent des programmes alléchants à télécharger,
mais derrière ces offres peuvent
parfois se cacher un virus. Il est
donc préférable de télécharger
les sharewares ou autre sur les
sites officiels ou de renommées
respectables
tel
que
www.download.com. L’autre
grand moyen de pénétrer votre
ordinateur serra votre boite de
réception de courrier électronique : Ne jamais ouvrir une
pièce jointe dont on ne connais
pas l’expéditeur ! Il faut aussi se
méfier des mails suspicieux que
vous recevez de vos amis. Si
votre expéditeur vous envoie un
mail en anglais avec une pièce
jointe, il y a de forte chance
pour que cela soit un virus qui ai
envoyé un message à sa place.
Les Anti Virus
Avec les milliers
de virus
existant, il est
aujourd’hui
impensable de
ne pas avoir
un anti-virus
installé sur son
ordinateur.
Comment ce
type de logiciel
fonctionne-t-il ?
Comment
trouver le bon
anti-virus ?
T
out anti-virus qui se
respecte a pour objectif
de détecter les fichiers infectés présents sur votre disque
dur ou en mémoire, et d’essayer de les réparer ou de les
éradiquer. Pour ce faire, il
dispose d’une base de signatures qui permet d’identifier si
un fichier est corrompu. Ces
données ne sont pas les virus
proprement dit, mais simplement des bouts de programme qui leur sont propres.
Lorsqu’un un anti-virus analyse un fichier, il le compare
avec sa base de définition et
peu ainsi déterminer si il est
infecté. Cette base est très
importante, et elle doit être
mise à jour fréquemment,
voire tous les jours, afin que
l’anti-virus puisse reconnaître
les derniers virus sortis.
A partir de ces définitions,
l’anti-virus pourra, suivant
diverses
combinaisons,
déjouer les intrusions des
virus polymorphes, ou de
nouveaux virus non connus.
En effet, par le biais d’une
analyse heuristique et intelligente, un bon anti-virus peut
détecter des virus encore non
référencés en se rapprochant
de sources déjà connues.
Une base de
signature des virus
récente est un
élément nécessaire
pour une bonne
protection
ou bien fonctionner comme
un observateur : Résidant en
mémoire en permanence
depuis le démarrage de
Windows, il inspectera tous
les fichiers avant qu’ils soient
ouverts en mémoire et bloquera leur exécution en cas
de danger.
Que se passe-t-il quand un
virus est détecté ? Le programme essayera tout d’abord de réparer le fichier
incriminé en supprimant le
virus inséré. Parfois, pour
diverses raisons, la désinfection s’avère impossible. Le
fichier est alors mis en
quarantaine et l’utilisateur pourra choisir dans
la plupart des cas de
supprimer le fichier.
Pour que l’action d’un
anti-virus soit efficace, il
est conseillé de faire au
moins une analyse complète de vos fichiers par
semaine. En effet, on ne
peut pas parfois tenir
compte de sa partie résidante en mémoire : un
nouveau virus né le jour
même pourrait très bien
affecter votre système
Deux modules
disponibles
pour détecter
les virus
Il existe deux types d’action
pour un logiciel anti-virus. Il
peut scanner tous vos
fichiers présents sur votre
disque dur d’une seule traite,
UNE OPTION DE MISE À JOUR EST OBLIGATOIRE POUR TOUS BON ANTI-VIRUS
ET UN BON PARAMÉTRAGE EST NÉCESSAIRE POUR SON BON
FONCTIONNEMENT
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<91>
>
dossier
sécurité
Ne pas négliger la
protection des emails
et des fichiers
bureautiques
alors que le moniteur, ne disposant pas de sa signature, ne
détectera rien.
Un bon anti-virus doit aussi
comporter un module permettant de détecter les problèmes
qui pourraient être causé par
une propagation par un email,
avec une protection contre les
documents infectés de type
MS Office (Word, Excel…).
Parfois, une machine est infectée car l’utilisateur n’a
pas eu le temps d’installer un anti-virus. Dans le pire
des cas, l’infection bloque même complètement le
fonctionnement de l’ordinateur, empêchant alors
d’accéder à de précieuses données. Que faire dans
cette situation ? Plusieurs solutions sont disponibles. Certains anti-virus possèdent un CD qui permettra de démarrer le pc et de tenter un scan et une
récupération des fichiers. Une autre solution est de
débrancher le disque dur et de l’installer en secondaire sur une autre machine comportant un logiciel
anti-virus mis à jour. La procédure est simple : Il suffit de lancer une analyse complète du disque dur en
prenant bien garde de n’ouvrir aucun fichier en sa
provenance. Une fois le disque dur nettoyé, on peut
le remettre à sa place d’origine et installer en premier lieu un anti-virus.
<92>
Le revers de la
médaille
Ainsi, on peut choisir un antivirus par sa rapidité d’analyse,
son efficacité à trouver le plus
grand nombre de virus, mais
aussi par la qualité de son
monitoring : certains anti-virus
prennent beaucoup de ressources systèmes et provoquent de nombreuses fausses
alertes par un mauvais comportement de leur module de
détection heuristique. Dans ce
F-Prot
Antivirus
F-Secure
Anti-virus
2003
Kaspersky
AntiVirus
Personal Pro
McAfee
VirusScan 8
29 $US
65 euros
79.95 euros
39.95 euros
79 euros
pour la première
année et ensuite
29.95 euros par an
En français
En anglais
En français
En français
www.f-prot.com
www.f-secure.com
www.kaspersky.com fr.mcafee.com
Norton
AntiVirus
Pro 2004
En français
www.symantec.fr/
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
genre de cas, l’anti-virus peut
devenir très gênant, bloquant
les actions inoffensives de l’utilisateur effectuant des taches
courantes. De même, lorsque
le moniteur scanne en permanence les fichiers, il peut ralentir considérablement les temps
d’accès en lecture et écriture
sur le disque dur, notamment
pendant la copie de nombreux
petits fichiers comme pour
l’installation d’un jeu.
Comparatif des
anti-virus
Quel est le meilleur logiciel
anti-virus ? Chaque personne
prêche pour son favori, et il est
souvent difficile d’avoir un avis
objectif sur la question. Pour
départager les leaders du marché, nous avons effectué une
batterie de tests pour déterminer les performances et la fiabilité de chacun.
Il existe plusieurs dizaines
d’anti-virus, et certains sont
même gratuits. Pour le comparatif, nous avons écartés ces
derniers car ils sont réputés
pour avoir une très faible fiabilité, et nous avons gardés les
principaux leaders du marché.
La détection
des virus
Pour tester la fiabilité des logiciels, nous avons injecté une
cinquantaine de virus différents
sur un disque dur que nous
avons analysé avec un système
sous Windows XP SP1. Après
un examen complet de tout le
disque avec les options de
sécurités et de détections heuristiques au maximum, il s’est
avéré que tous les anti-virus ont
détectés la globalité les fichiers
contaminés. A noter que
Kaspersky Anti-Virus Personal
Pro a trouvé plusieurs versions
Temps d’analyse d’un Disque dur de 3,9 Go contenant une cinquantaine de virus
F-Prot Antivirus
Norton AntiVirus Pro 2004
F-Secure Anti-virus 2003
Kaspersky AntiVirus Personal Pro
McAfee VirusScan 8
de virus dans plusieurs mêmes
fichiers, ce qui le met en tête du
classement en ce qui concerne
la fiabilité de détection
La rapidité
d’analyse
Lors du précédent test, nous
avons chronométré le temps
que chaque anti-virus prenait
pour analyser le disque dur
contaminé. Les différences de
résultats sont très impressionnantes : F-Prot se revèle être
approximativement six fois
plus rapide que Virusscan de
McAfee !
Et le monitoring ?
Il semble que beaucoup néglige l’influence du moteur d’analyse en temps réél des antivirus sur les performances de
lecture et d’écriture des
fichiers. En effet, à chaque fois
que le système d’exploitation
accède à des données
disques, celles-ci sont analysées au préalable par le moniteur de l’anti-virus. Pour ce
test, nous avons chronométré
le temps que prend la copie
d’un CD (celui de l’installation
4 minutes 29 secondes
7 minutes 40 secondes
15 minutes 14 secondes
15 minutes 25 secondes
29 minutes 54 secondes
d’Office XP) sans et avec
chaque anti-virus actif.
Comme on peut le voir, l’influence sur les performances
est flagrante, et serra plus
grande lors de l’installation
d’un jeu ou d’une application
qui nécessite de très nombreux
fichiers. C’est pour cette raison
que certaines applications
demandent de désactiver les
anti-virus avant leur installation. A noter que Norton AntiVirus ouvre une petite fenêtre
lorsque l’analyse d’un fichier
volumineux est très longue.
Cette option est certes convivial, mais peut ralentir le fonctionnement du système.
En outre, après quelques heures d’utilisations, il s’avère que
certains anti-virus prennent
énormément de ressources
mémoire et processeur avec
notamment AVP qui peut prendre jusqu’à 100% du CPU.
Conclusion
On peut juger un anti-virus sur
sa fiabilité de détection, sa
rapidité d’exécution, et sa
capacité à ne pas dégrader les
performances globales du sys-
tème. Mais la convivialité,
l’interactivité et la simplicité des interfaces graphiques est un élément
très important ! Dans cette
catégorie,
Norton
AntiVirus Pro 2004 et
McAfee VirusScan 8 sortent du lot avec des interfaces très claires et en
français. Si vous disposez
d’une grosse configuration et peu de résidents
déjà présents en mémoire,
vous pourrez être tenté
par Kaspersky AVP Pro
qui dispose d’un très bon
moteur de détection. Enfin
pour les possesseurs de
petites machines ou les
amoureux des produits
légers mais très performant,
l’anti-virus F-Prot peut être
un très bon choix !
Nous vous conseillons
enfin de télécharger et de
tester l’utilisation de ces
différents produits lorsqu’ils
sont disponibles en version
d’évaluation. Il n’existe pas
d’anti-virus parfait dans
l’absolu, tout dépend de
vos besoins et de votre
confort d’utilisation.
Temps d’installation d’Office XP à partir du Cd-Rom avec et sans protection antivirus
Sans anti-virus
F-Secure Anti-virus 2003
F-Prot Antivirus
McAfee VirusScan 8
Kaspersky AntiVirus Personal Pro
Norton AntiVirus Pro 2004
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
24 secondes
30 secondes
39 secondes
48 secondes
49 secondes
1 minute 29 secondes
<93>
>
dossier
sécurité
Les parefeux
Les pare-feux, appelés firewalls en anglais, sont des
logiciels complémentaires aux anti-virus pour protéger un
ordinateur. Ils sont chargés d’analyser et
d’éventuellement bloquer ce qui est véhiculé par la couche
réseau d’un ordinateur. Ces programmes permettent de
contrôler les données qui rentrent et sortent d’un pc via
Internet. Avec un système de règles, toute tentative de
connexion entrante ou sortante serra automatiquement
bloquée ou autorisée.
N
ous nous concentrons ici
sur les solutions logicielles. Si vous possédez un routeur, il y a de grandes chances
qu’il intègre déjà un firewall.
Vous n’avez donc pas besoin
des logiciels cités ci-dessous.
Si vous avez plusieurs PC, un
routeur constitue une solution
intéressante pour leur partager
une connexion internet et peuvent donc vous intéresser tout
en répondant à vos besoins de
sécurité. Toutefois, les routeurs
méritent un dossier à part entière en matière d’usage et d’effi-
Il existe plusieurs types de
contrôle sur un parefeu. On
peut décider dans un premier
temps de définir les applications qui ont le droit d’accéder à
Internet. Par exemple, il faudrait
accepter qu’Internet Explorer
puisse pouvoir faire des requêtes sur des sites extérieurs,
mais pas Microsoft Word qui
n’a aucune raison d’aller sur
Internet. Ainsi, si le firewall
demande si un programme
suspicieux ou inconnu peut
accéder à Internet, il est préférable de lui interdire l’accès. En
cas de doute sur la nature du
programme et de disfonctionnement, il suffira d’annuler la
restriction. On peut aussi limiter
l’accès Internet d’un programme à un seul site en particulier.
Par exemple, si on utilise
LE PARE-FEU INTÉGRÉ
AVEC WINDOWS XP
PROFESSIONNEL N’EST PAS
COMPLET : IL N’OFFRE
QU’UNE PROTECTION
EXTÉRIEURE ET
INTÉRIEURE SOMMAIRE EN
NE CONTRÔLANT PAS LES
LOGICIELS.
<94>
cacité, d’autant qu’ils intègrent
bien d’autres fonctions. Ils ne
seront donc pas abordés ici
mais sachez tout de même que
les conseils valables pour les
firewalls software le sont aussi
pour les firewalls hardware !
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Outlook Express pour gérer
son courrier électronique
avec Wanadoo, on peut par
mesure de sécurité limiter
son accès au nom de domaine mail.wanadoo.fr. Mieux, en
sachant que le port de communication du mail est le
numéro 110, on peut appliquer une règle encore plus
stricte
en
limitant
à
mail.wanadoo.fr:110. Ainsi,
un pare-feu peut vous protéger de l’intérieur mais surtout
de l’extérieur.
l’échange, si
les ports
utilisés
par
l’application sont
bloqués, le logiciel risque de
mal fonctionner, voir de refuser de se connecter à un
serveur.
La configuration d’un
pare-feu peut s’avérer
souvent difficile
Bloquer les
tentatives
d’accès
provenant de
l’extérieur
POUR TROUVER LES PARAMÈTRES DES SERVEURS DE VOS APPLICATIONS, IL
FAUT SOUVENT ALLER DANS LES OPTIONS DU LOGICIEL
Aujourd’hui, avec les nombreux
virus et autres hackers en herbe
n’importe quel pc connecté
directement à Internet peut
recevoir en moyenne 50 tentatives d’intrusion par heure !
Pour une utilisation normale
d’un pc sous Windows XP
régulièrement mis à jour, ces
attaques sont inoffensives.
En effet, si l’ordinateur ne
possède pas d’applications
de type serveur comme un
serveur http ou ftp, ces
attaques échoueront avec ou
sans firewall, car le port correspondant à l’application ne
serra pas ouvert. On pourrait penser qu’il faudrait par
défaut tout bloquer pour l’utilisation standard d’un PC
comme le font la plupart des
par-feux. Mais certains ports
doivent être ouvert si l’on
veut se servir d’applications
spécifiques, comme les logiciels Peer 2 Peer tels que
Kazaa. En effet, avec ce
mode basé sur le principe de
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
On peut donc dire que la
mise en marche d’un firewall
peut s’avérer complexe, de
part l’identification et la définition des logiciels qui pourront accéder à Internet sous
certaines conditions. Il est
nécessaire d’avoir une
bonne connaissance des
mécanismes de fonctionnement du protocole TCP/IP et
des logiciels réseaux pour
optimiser au maximum l’efficacité d’un logiciel pare-feu.
Il faut aussi savoir que certaines applications comme le
fameux logiciel de vidéoconférence NetMeeting nécessitera de désactiver le firewall
pendant son utilisation : Il est
impossible de définir les
ports de fonctionnement de
ce programme, car il les utilise de façon aléatoire. Enfin,
un logiciel par-feu peut
ralentir le fonctionnement de
l’ordinateur pour les plus
vieilles configurations : le
programme résidant en
mémoire analyse tout ce qui
entre et sort du pc, ce qui
peut prendre pas mal de
ressources CPU et mémoire.
<95>
>
dossier
sécurité
Glossaire
Une adresse IP :
TCP/IP le protocole de
communication réseau
d’Internet. C’est un moyen
de communiquer entre deux
ordinateurs. L’adresse IP est
l’identifiant de cet ordinateur
sur le réseau, et lui permet
de savoir ou il se trouve
pour communiquer avec lui
comme un numéro de téléphone. L’adresse IP est de
la forme AAA.AAA.AAA.AAA
ou AAA est un numéro
compris entre 0 et 255
comme par exemple
192.168.4.34.
Nom de domaine :
C’est la transcription d’une
adresse IP en texte simple.
Si cette équivalence n’existait pas, pour aller sur le site
de PC Update il faudrait
taper quelque chose
comme http://213.186.33.5 !
Chaque nom de domaine à
une correspondance en
adresse IP, mais pas le
contraire. Il est donc parfois
difficile de mettre un nom
sur une adresse IP.
Numéro de port :
On les retrouve souvent
pour se connecter à une
application serveur, comme
un site web (port 80), ftp
(port 21) ou un serveur en
ligne de Quake 3 (Port
27960). Ce numéro peut
être compris entre 1 et
65535, et défini la porte
d’entrée pour se connecter
à une machine suivant son
adresse IP. On pourrait ainsi
définir le protocole TCP/IP
comme un grand tunnel à
plusieurs voies, le port étant
le numéro de chaque voie.
Les parefeux
Comparatif
Comme les anti-virus, les firewalls sont légions.
Voici un test des principaux pare-feux les plus
usités. Pour le comparatif, nous avons choisi
quatre logiciels de pare-feux dont celui intégré à
Windows XP édition professionnel.
Pare-Feu intégré à Windows XP Pro
Caractéristiques
Licence : Gratuit
Langue : française
On ne peut pas dire que le firewall inclus avec la version de Windows XP
professionnel soit le meilleur du marché. Le module est dépourvu de système de monitoring qui permet à l’utilisateur de savoir en temps réel si il
subit des attaques. Pire, le pare-feu se contente simplement de bloquer
les intrusions provenant de l’extérieur ! Si jamais un programme indésirable
lancé depuis la machine protégée se connecte à un site ou chez un hacker,
Windows ne le bloquera pas ! Les options sont quasiment inexistantes : En
cliquant sur paramètres, l’utilisateur pourra exclure de la zone de protection les services qu’ils désirent si il possède des applications serveurs sur
sa machine (voir photo). Ce pare-feu peut-être pratique si vous venez de
réinstaller Windows et que vous n’avez pas encore eu le temps d’installer
un firewall digne de ce nom. Pour l’activer, il suffit d’aller dans les propriétés de votre connexion réseau dans l’onglet Paramètres avancés et
cocher la première case.
<96>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
8
/20
15
Tiny Personal Firewall
/20
Caractéristiques
Licence : 49 euros Langue : anglaise
Tiny Personal Firewall est réservé aux personnes expertes et très soucieuses de la
sécurité. Avec ce logiciel, on peut savoir exactement tout ce qui se passe sur son
ordinateur : Des tentatives d’intrusions au fonctionnement des logiciels qu’ils soient
des applications réseaux ou non, Tiny Personal Firewall bloque à votre demande
n’importe quel événements suspects. Ce système de protection est à double tranchant : Il est très horripilant d’avoir des fenêtres d’alertes à la moindre application
lancée. Heureusement, il est possible de classer les applications et autres événements par groupe de sécurité, ce qui permettra à moyens termes un fonctionnement discret du firewall. En anglais, ce pare-feu séduira les experts et les paranoïaques de la sécurité malgré sans doute une interface peu conviviale.
18
ZoneAlarm Basic
/20
Caractéristiques
Licence : gratuit
Langue : anglaise
Petit frère gratuit de ZoneAlarm Pro de la société ZoneLabs, l’utilisation de
ce pare-feu est simple sans bloquer l’utilisateur expérimenté. Disposant
d’une interface agréable et intuitive ZoneAlarm Basic guidera l’utilisateur
à partir de tutoriaux simples et vous alertera si vous le désirez à chaque
tentative d’intrusion. Le logiciel analyse chaque application de votre système qui tenta de se connecter à Internet. Libre à vous alors de refuser ou
d’accepter cette connexion, voire d’attribuer une liberté totale au logiciel.
Enfin, contrairement à ses concurrents Norton Personal Firewall 2003 et
Tiny Personal Firewall, ZoneAlarm Basic n’est pas du tout gourmand en
ressources : vous surferez sans vous apercevoir qu’un logiciel analyse
toutes les données réseaux qui passent par votre ordinateur.
Norton Personal Firewall 2003
Caractéristiques
16
/20
Licence : 59 euros Langue : française
Avec Norton Personal Firewall 2003, Symantec ne déroge pas à sa règle
qui est de proposer des logiciels pour les utilisateurs novices ou qui ne
veulent pas s’ennuyer à passer du temps sur une configuration fastidieuse. En effet, L’interface est claire et concise, voire même un peut-être
un peu trop simple. L’utilisateur qui voudra sortir des sentiers battus en
voulant configurer une application réseau spécifique s’arrachera certainement les cheveux et en viendra même malheureusement à désactiver
le pare-feu. Intégré dans le package Norton Security 2004 avec Norton
AntiVirus 2004, le néophyte comme l’expérimenté pourra trouver son
compte en possédant une solution simple et homogène à un coût réduit
(99 euros la licence).
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<97>
>
dossier
sécurité
Conclusion
I
l n’est pas nécessaire de
tomber dans la paranoïa
lorsque l’on possède de bons
réflexes et quelques protections. La première défense est
la sécurité humaine : Mettre à
jour régulièrement ses applications, ne pas divulguer ses
mots de passe, et faire des
sauvegardes de ses données
personnelles sont les bases
principales de la lutte contre le
piratage. En ce qui concerne
les virus, il faut être attentif à ce
que l’on ouvre ou exécute
comme fichier. Couplé à un
bon anti-virus, vous n’aurez
aucune crainte à avoir d’une
éventuelle contamination. Un
logiciel pare-feu peut être complémentaire mais pas nécessaire : Il est surtout destiné aux
accros de Internet qui disposent d’une connexion permanente, et aux curieux qui désirent savoir ce qui se cache derrière tous les logiciels qui font
appels au réseau.
<98>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
>
pratique
RÉINSTALLER
WINDOWS
SANS PERDRE
DE DONNÉES
Par : Christophe Carrère
Même avec un processeur récent, une bonne quantité de
mémoire et un disque dur rapide il arrive que l'on soit en
présence d'un PC à l'apparence poussive. Dans ce cas là, un
ménage de printemps au niveau de Windows s'impose.
Nettoyage ou réinstallation sans perdre ses mots de passe, ses
données et le reste, voici les clés pour que tout se passe bien.
vec le temps, Windows,
quelque soit sa version,
finit toujours par donner l'impression d'être une énorme
usine à gaz, il prend de plus en
plus de place, tant sur le disque
dur qu'en mémoire, il demande
toujours plus de temps pour se
lancer et au final un ordinateur
récent devient extrêmement
lent.
Dans ces cas là, pas la peine de
courir chez son revendeur, pas
la peine non plus d'angoisser
pour son processeur tout neuf,
la cause est ailleurs, et il faut
chercher du côté de l'installa-
A
<100>
tion de Windows elle même. A
force d'accumuler des fichiers
temporaires, des centaines
d'applications, dont certaines
qui sont lancées au démarrage,
votre installation devient toujours plus lente et toujours
moins stable.
Arrivé à ce point il n'y a alors
plus guère de solutions, il faut
prendre le problème à la racine
et envisager de tout réinstaller.
Trop souvent, le réflexe est ainsi
de tout formater et de réinstaller
les divers logiciels un par un,
pourtant il existe des moyens
simples pour faire en sorte que
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
cette procédure ne soit pas si
contraignante et surtout nettement plus rapide. Certes, dans
certains cas il faudra tout reformater et repartir de zéro, mais la
plupart du temps il est possible
de faire autrement et ce sans
perdre ses configurations personnalisées. Les procédures qui
suivent peuvent vous paraître
assez lourdes à la lecture.
Sachez qu’en étant méthodique,
elles ne prennent pas plus d’une
heure tout compris. Pour ne pas
perdre vos préférences, vos
mots de passe et le reste, cela
vaut plutôt le coup non ?
BIEN QUE L’ON NE FORMATE PAS SON DISQUE DUR DANS LE CAS
PRÉSENT, PRÉVOIR DEUX PARTITION LORS DE L’INSTALLATION DE WINDOWS
OFFRE UNE PLUS GRANDE SÉCURITÉ POUR CE GENRE D’OPÉRATION, AINSI EN
CAS DE FORMATAGE LA SECONDE PARTITION NE SERAIT PAS AFFECTÉE.
AU FIL DU TEMPS WINDOWS CONSOMME TOUJOURS PLUS DE PLACE TANT
SUR LE DISQUE DUR QU’EN MÉMOIRE, IL ARRIVE UN MOMENT OU IL VAUT MIEUX
TOUT RÉINSTALLER.
Préparer ses
futurs
réinstallations
Avant tout il est bon de se préparer à de telles opérations,
particulièrement au cas ou il
faudrait reformater un jour.
Prendre quelques précautions
et s'organiser un minimum permet alors de gagner énormément de temps. Si vous êtes en
train d'installer une nouvelle
machine pensez donc qu'un
jour ou l'autre vous aurez à la
réinstaller complètement. Dans
le domaine la première des choses à faire est de partitionner
son disque dur, ou, mieux encore, de disposer de deux disques
durs. Il sera ainsi possible de
conserver une unité relativement intacte et qui ne sera pas
affectée par un éventuel reformatage. On n'y a pas forcement
pensé la première fois, mais
quitte à repartir de zéro autant le
faire à ce moment là.
La seconde partition servira
alors à stocker certains fichiers
importants ainsi que certains
logiciels, la première partition
sera là pour accueillir Windows
et la plupart des programmes
qui vont avec. Une telle structure permettra ainsi de gagner
beaucoup de temps à la prochaine installation, vos données importantes ne risquant
rien en cas de formatage de la
partition contenant Windows.
Formater
ou non
Formater son disque dur revient
à effacer tout ce qui s'y trouve.
C'est donc la garantie de repartir sur des bases saines, il s'agit
pourtant d'une solution extrême qui entraînera alors la perte
de tous les fichiers présents sur
le disque en question et qui
demandera en outre beaucoup
de temps.
A l'opposé, réinstaller " par
dessus " est une opération simple et rapide en apparence,
mais qui ne corrigera pas tout.
Ainsi la réinstallation pure et
dure se doit d'être accompa-
gnée d'un certain nombre d'opérations importantes et qui au
final peuvent prendre du temps.
En effet se contenter d'installer
une nouvelle version " propre "
de Windows sans nettoyer
l'installation précédente ne corrigera pas la plupart des causes
de lenteurs excessives. Et c'est
à ce niveau là que les choses
deviennent nettement plus
complexes. Ainsi, dans le cadre
d'une réinstallation " par dessus ", il vous faudra maîtriser la
base de registre de Windows,
source principale de ces problèmes, afin de la nettoyer à la
main, hors il ne s'agit pas là
d'une tache aisée et il restera
toujours des trace de logiciels
inutilisés pouvant ralentir votre
machine. Outre la base de
registre les fichiers .ini que l'on
trouve dans le répertoire
Windows ont eux aussi beaucoup d'importance et une fois
encore un nettoyage manuel
n'est franchement pas évident
et demande une bonne dose de
connaissances en la matière.
Cette opération sera en outre
très longue et particulièrement
hasardeuse, bref nettement
moins intéressante qu'une simple formatage au vu du résultat
et du temps nécessaires.
Il existe pourtant une solution
intermédiaire nettement plus
séduisante qui consiste à sauvegarder un certain nombre de
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
répertoires vitaux puis d'effacer
Windows et de le réinstaller. On
n'a plus en suite qu'à replacer
les fichiers précédemment sauvegardés aux bons endroits et
le tour est joué. Bien que cette
opération soit tout de même
délicate il s'agit de la manière la
plus efficace de procéder. Elle
prend malgré tout un certain
temps mais reste plus rapide
qu'un formatage complet et
offre en outre la possibilité de
conserver bon nombre de ses
paramètres personnalisés. Il est
cependant nécessaire de réinstaller la plupart des applications utilisées, en effet plusieurs
OUTRE LA BASE DE REGISTRE IL
EXISTE UN CERTAIN NOMBRE DE
FICHIERS PLUS OU MOINS IMPORTANT
EN FONCTION DE LA VERSION DE
WINDOWS TEL QUE LE WIN.INI, CES
FICHIERS RENDENT LA TACHE
ENCORE PLUS COMPLEXE DANS LA
CADRE D’UN NETTOYAGE MANUEL.
<101>
>
pratique
d'entre elles ne fonctionneront
plus sans passer par cette
étape, et ce, notamment, suite
à la disparition de votre ancienne base de registre ainsi que de
certains fichiers que ces applications ont le défaut d'installer
n'importe ou dans le répertoire
Windows.
Cette solution vous permettra
de repartir avec une base de
registre saine, ce qui n'aurait
pas été le cas en réinstallant
simplement Windows par dessus une version précédente. Le
seul point noire qui subsistera
alors se situera au niveau du
menu démarrer, celui-ci sera en
effet sauvé tel qu'il est, hors
bon nombre d'applications ont
la mauvaise habitude de vouloir
se lancer au démarrage de
Windows.
Pour commencer vous pouvez
donc créer un nouveau répertoire dans ce menu, par exemple " démarrage tmp ". Suite à
cela coupez et collez le contenu
de votre répertoire " démarrage
" actuel (juste le menu démarrage et non le contenu du menu "
démarrer "). Pour se faire, cliquez sur le bouton démarrer,
puis allez dans " Programmes ",
là cliquez avec le bouton droit
sur " programmes " et choisissez l'option " Explorer ", une
nouvelle fenêtre s'ouvrira alors
L’UN DES RÉPERTOIRE LES PLUS IMPRESSIONNANT EST BIEN SOUVENT
LE SYSTEM32. HORS IL EST BIEN DIFFICILE D’Y FAIRE LE TRIE ENTRE LES
FICHIER UTILES ET LES AUTRES.
avec son contenu. Créez votre
répertoire TMP, et coupez le
contenu
du
répertoire
Démarrage afin de le coller
dans le répertoire nouvellement
créé.
Vous conserverez ainsi une
trace de toutes les applications
qui se lançaient au démarrage
et vous pourrez les replacer
dans le bon répertoire si nécessaire, par contre toutes les
applications inutiles dans le
domaine seront supprimées, en
outre vous pourrez tout de
même accéder à ces raccourcis
via le menu démarrer, ceux-ci
apparaissant alors dans un
nouveau groupe de programmes portant le nom de votre
répertoire nouvellement créé.
Une fois cette opération effectuée il est alors bon de prendre
certaines précautions avant de
modifier quoi que se soit. Ainsi
la première des choses est de
sauvegarder ce que l'on veut
absolument garder et en premier lieu tous les fichiers de
configuration personnalisés tels
que les raccourcis ou encore le
bureau de chaque utilisateur.
En fonction de la version de
Windows utilisée tout ne se
trouvera pas au même endroit,
comme nous le verrons un peu
plus loin. Outre ces répertoires
" classiques " dont nous parlerons plus tard il est également
bon de penser à sauvegarder
tous ses répertoires personnels
que l'on veut garder et que l'ont
peut avoir créé à des endroits
différents sur le disque dur principal. En effet, même si il n'est
pas question de formater son
disque dur un accident est vite
arrivé, il vaut mieux donc se
préparer à toute éventualité.
Pour sauvegarder tous vos
fichiers importants, le plus simple est d'utiliser une seconde
partition. Si vous n'en disposez
pas certains logiciels comme
Partition Magic pourront la
créer sans tout effacer. Et il est
également possible de passer
par un CD ou tout autre support
amovible. Pour cela il vous suffit de créer un répertoire temporaire sur votre disque dur principale et d'y copier tous les
fichiers à garder, vous n'aurez
plus qu'à graver ce répertoire.
Les divers
drivers
NETTOYER LE RÉPERTOIRE “DÉMARRAGE”
PERMETTRA D’ÉVITER QUE DES APPLICATIONS SE LANCENT SEUL ET AINSI
CONSOMMENT DE LA MÉMOIRE.
<102>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Sachant que l'on compte effacer Windows pour repartir sur
des bases plus saines, il est
bon de prévoir la réinstallation
à l'avance. L'occasion sera
alors idéale pour mettre à
jours tous les drivers nécessaires et de les placer au
même endroit. Certes une
grande partie d'entre eux sont
fournis sur les CD de vos composants, mais tant qu'à faire,
autant en profiter pour installer
les versions les plus récentes,
et donc aller les prendre sur
les site des constructeurs.
Pensez donc à faire un petit
tour sur le site du fabriquant
de votre carte mère, carte graphique, carte son, carte
réseau et modem afin de voir
si il y a d'éventuelles mises à
jour. Il est en effet toujours
plus intéressant d'installer un
driver récent sur un Windows
tout neuf que " par dessus "
une
version
précédente.
Comme pour les fichiers le
plus simple sera alors de stocker ces drivers sur un second
disque dur ou sur un CD.
N'oubliez pas de décompresser toute archive éventuelle
afin de pouvoir installer les drivers directement, ainsi ne les
conservez pas sous la forme
d'un fichier exécutable ou
d'une archive mais bien sous
la forme d'un ensemble de
petits fichiers contenus dans
un répertoire donné, Windows
pourra alors les utiliser directement.
Enfin profitez en pour regrouper toutes les versions d'installations des utilitaires que
vous auriez pu télécharger et
stockez les avec les drivers
afin de pouvoir les réinstaller
plus facilement par la suite et
notamment votre anti-virus.
Une fois vos données personnelles importantes et vos drivers stockés viens le moment
de sauvegarder les fichiers et
répertoires classiques de
Windows. Là tout dépend de
la version que vous utilisez, en
effet le Bureau ou encore le
menu démarrer ne sont pas
stockés au même endroit sous
Windows ME que sous
Windows XP. Commencez
POUR AVOIR ACCÈS AU MENU DE CRÉATION DE COMPTES IL SUFFIT
DE PASSER PAR LE PANNEAU DE CONFIGURATION, ET CE, QUE L’ON SOIT SOUS
WINDOWS XP OU 98.
Un mot sur Windows 2000
Les choses diffèrent légèrement entre XP et 2000. Ainsi une
fois Windows réinstallé vous vous retrouverez connecté sous
le nom d'utilisateur temporaire précédemment choisi,
déconnectez vous alors pour vous reconnecter en tant
qu'administrateur, déconnectez vous à nouveau et revenez
sous le nom temporaire. Allez alors dans le répertoire
" Documents and Settings ", là vous trouverez un sous
répertoire " Administrateur " et un autre sous répertoire
" Administrateur.nom_de_l'ordinateur " (ou tout autre répertoire
commençant par " Administrateur.quelque_chose "). Copiez
alors le contenu du répertoire Administrateur dans le répertoire
Administrateur.nom_de_l'ordinateur, lorsque la question vous
sera posée demandez à écraser les fichiers présents. Une fois
cette étape terminée, finissez votre installation de la même
manière que sous Windows XP.
donc par créer un autre répertoire temporaire, par exemple
" sav_win_tmp " en vu d'accueillir l'arborescence complète des dossiers important
de votre version de Windows.
Tous comme pour vos fichier
personnels ou encore vos drivers l'idée sera, pour une plus
grande sécurité, de stocker ce
répertoire sur une autre partition ou de le sauvegardé, une
fois complété, sur un CD.
Windows 98/ME
Sous Windows 98/ME, par
défaut les fichiers de travail
sont stockés dans le répertoire
" All Users ", celui-ci se trouvant alors à la racine de
Windows. Outre " All Users ",
pensez également à copier les
répertoires " application data ",
" bureau " (" Desktop "), " favoris " (" Favorites "), " local settings ", " Profiles ", " SendTo "
et " Menu Démarrer " (" start
BIEN QUE CELA NE SOIT PAS TRÈS PRATIQUE, PASSER EN MODE MS-DOS
POUR COPIER CERTAINS FICHIERS IMPORTANT SERA INDISPENSABLE, ET CE
NOTAMMENT POUR ÉVITER LES SOUCIS DE FICHIERS PROTÉGÉS EN ÉCRITURE
CAR UTILISÉS PAR WINDOWS.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<103>
>
pratique
menu ") que vous trouverez
également dans le répertoire "
Windows ", un dernier répertoire nommé " Mes Documents " a
lui aussi son importance, mais il
sera sauvegardé en même
temps que le répertoire "
bureau ", il n'est donc pas
nécessaire de s'en soucier.
Il est possible que vous ne
puissiez pas voir ces répertoires par défaut, pour cela allez
dans les options des dossiers
et cliquez sur la rubrique " afficher tous les fichiers et dossiers ". Une fois ces fichiers et
répertoires apparents il ne vous
reste plus qu'à les copier dans
un répertoire de sauvegarde
comme nous en parlions plus
haut, le plus simple étant évidement de tous les stocker au
même endroit.
commencer par les drivers de
la carte mère, puis ceux de la
carte graphique et enfin le
reste.
Suite à cette installation il ne
vous restera plus qu'à recréer
les divers utilisateurs qui existaient précédemment. Pour
cela allez dans le panneau de
configuration, rubrique utilisateurs et recréez les tous un par
un. Utilisez alors les mêmes
noms que ceux que vous trouverez dans le répertoire profile
sauvegardé de votre installation
précédente, à chaque nom correspond un sous répertoire.
Afin que tout marche comme
LORSQUE L’ON RECRÉÉ
LES COMPTES UTILISATEURS IL FAUT BIEN FAIRE ATTENTION À RESPECTER
L’ORTHOGRAPHE DES RÉPERTOIRES CORRESPONDANTS.
Après avoir sauvegardé tous
ces fichiers, redémarrez votre
machine à l'aide d'un CD de
Windows ou d'une disquette de
démarrage, à l'invite de commande en mode MS-DOS,
tapez alors la commande suivante : " c:\windows\commande\deltree /y c:\windows ".
Ainsi vous effacerez la totalité
de votre répertoire Windows et
son contenu sans pour autant
formater votre disque dur.
Une fois l'opération effectué
(cela peut prendre du temps),
passez sur votre CD de
Windows et lancez le Setup,
vous pourrez alors le réinstaller
à nouveau dans un répertoire
nommé c:\windows.
L'étape suivante consiste à
réinstaller tous vos drivers, allez
donc les chercher dans le
répertoire créé précédemment,
vous disposerez ainsi des pilotes les plus récents pour chacun de composants de votre
PC. Comme pour une nouvelle
installation il sera intéressant de
<104>
avant il est important de
respecter l'orthographe de ces
répertoires, au cours de cette
étape ne vous occupez pas des
mots de passes éventuels. Une
fois tous les utilisateurs crées,
redémarrez votre machine,
contournez alors le menu de
connexion en cliquant sur "
annuler ", et passez sous
Windows. Passez alors en
mode MS-DOS pour recopier le
contenu de votre répertoire "
sav_win_tmp " (celui contenant
les fichiers et répertoire de
configuration de Windows).
Pour ce faire utilisez la com-
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
mande:
" Xcopy x:\sav_win_tmp\*.*
c:\windows /Shrc", une fois
lancé Xcopy vous demandera si
il doit écraser un fichier,
appuyez alors sur A pour qu’il
ne vous repose plus la question. Cette opération vous permettra alors de recréer l'arbo-
rescence qui existait sous
votre ancien Windows avec
notamment toutes les configurations personnalisées de
vos divers utilisateurs, leurs
raccourcis,
leurs
favoris
Internet etc...
Une fois la copie terminée il
ne vous restera plus qu'a
redémarrer votre machine.
Pour vous assurez que tout
s'est bien passé. Connecté
vous alors en temps qu'un
des utilisateur de l'ordinateur
et vérifiez que tout est en
place. Pour éviter tout soucis
éventuels conservez alors
votre répertoire de sauvegarde quelques jours afin de
recopier un fichier en cas de
soucis.
Windows XP et
Windows 2000
Sous Windows XP les choses
sont quand même plus simples. Ainsi le répertoire le plus
important à mettre de coté se
trouve à la racine de votre
disque dur et se nome "
documents and settings ".
Effacer Windows ne l'affectera donc nullement.
Cependant pour plus de
sécurité n'hésitez pas à le
sauvegarder sur une autre
partition ou un autre disque
dur. Attention, si vous sauvegardez beaucoup de données
ce répertoire sera de taille
conséquente.
Redémarrez alors votre ordinateur en boutant sur le CD
de Windows XP. Vous arriverez alors sur le menu de
Setup de Windows, Le programme d'installation devrait
alors détecter qu'une version
de Windows est déjà en place
choisissez alors l'option
installation complète afin de
remplacer la version actuellement en place, demandez à
ce
que
votre
nouveau
Windows soit installé sur le
même disque dur et dans le
même répertoire à la place de
l'ancienne version, choisissez
alors l'option " pas de changement " au sujet du système
de fichiers quant on vous le
proposera puis confirmez l'effacement
du
répertoire
Windows.
Une
nouvelle
installation se lancera alors.
Au cours de l'installation il
vous sera demandé de rentrer
un nom d'utilisateur, n'utilisez
pas votre nom habituel tel
qu'il était défini avant mais
choisissez un nom temporaire.
Une fois l'installation terminée si vous êtes sous
Windows 2000 passez à l'étape en encadré, sinon passez
directement à la suite.
répertoires que vous venez de
déplacer (à chaque répertoire
correspond un utilisateur) et
n'oubliez pas de donner les
droits d'administration à l'un
de ces utilisateurs ainsi
recréés. Après cette opération déconnectez vous et
reconnectez
vous
avec
chaque compte utilisateur un
par un, enfin reconnectez
vous avec le compte temporaire. Depuis ce compte ouvrez l'explorateur afin de recopier le contenu original du
répertoire " document and
settings " précédemment
sauvegardé dans le répertoire
" document and settings "
final, lorsque Windows vous
posera la question écrasez
les fichiers présents.
Pour achever l'installation,
reconnectez vous à nouveau
avec chaque compte utilisateur afin de vérifier que tout
est bien en place. Pour finir il
ne vous restera plus qu'à
vous reconnecter avec le
compte administrateur et
effacer le compte temporaire.
Pour finir
Une fois Windows remis en
place tout n'est pourtant pas
terminé. La première des choses que vous devrez faire
sera, ainsi, d'installer les drivers de vos divers périphériques si ils n'ont pas été
détectés
par
Windows.
Ensuite viendra le tour des
logiciels que vous utilisez
couramment comme le Pack
Office par exemple.
En effet, et même si vous n'avez pas formaté votre disque
dur, il vous faudra tout de
même en réinstaller la plupart. Nombres d'entre eux ont
Allez alors dans le répertoire "
Documents and Settings ", où
vous devriez trouver un certain nombre de sous répertoires portants les noms de vos
utilisateurs ainsi qu'un sous
répertoire avec le nom de
votre utilisateur temporaire.
Sélectionnez les répertoires
relatifs à vos utilisateurs et
déplacez les sur un autre
disque dur ou dans un répertoire temporaire (il est important de les déplacer et non de
simplement les copier), le
seul utilisateur que vous laisserez en place étant celui
créé lors de votre nouvelle
installation.
Une fois les répertoires déplacés, allez dans le panneau de
configuration et recréez de
nouveau comptes utilisateurs
à la main. Respectez alors
l'orthographe exacte des
PAR DÉFAUT CERTAINS FICHIERS SONT CACHÉS, EN PASSANT
DANS LES OPTIONS D’AFFICHAGE IL EST POSSIBLE DE CHANGER CELA.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<105>
>
pratique
en effet pour habitude de
stocker divers informations
dans la base de registre de
Windows,
en
effaçant
Windows vous avez donc
perdu cette base de registre,
et il faut que ces informations
soient à nouveau inscrites.
Certes ce n'est pas le cas de
tous les logiciels, mais pour
plus de sécurité autant les
réinstaller quand même.
Une fois la réinstallation complète effectuée, pensez à utiliser votre Anti-virus afin de
tout contrôler. Enfin pour finir
il ne vous restera plus qu'à
lancer un scandisk et une
défragmentation de votre
disque dur. Bien évidement
ces deux dernières étapes ne
sont pas indispensables,
mais autant repartir sur une
base
vraiment
saine.
Néanmoins la défragmentation reste quand même fortement recommandée, en effet
à effacer et copier de nombreux fichiers comme vous
viendrez de le faire, votre
disque dur risque de ressembler à un véritable gruyère, ce
qui aura pour effet de le ralentir considérablement.
A l’avenir
Une fois votre PC réinstallé une solution vous permettra d'envisager l'avenir de manière plus
sereine. Il est en effet possible d'éviter toutes ces réinstallations successives. Pour cela il faut
créer une image de son installation à un instant donné. Il existe de nombreux logiciels permettant
de le faire, l'un des plus connu étant Ghost de Symantec (http://www.symantec.coml), l'un des
principaux intérêts de ce produit reste d'être proposé en bundle avec certaines cartes mère. Il vous
permettra alors de faire une image de votre disque dur à un instant donné et de la sauvegarder.
Le plus simple sera donc de prendre une image de votre installation une fois tous vos logiciels
et drivers en place. Vous pourrez ainsi vous en servir à l'avenir et gagner énormément de temps.
Le but est évidement de prendre une image de son installation alors qu'elle est encore " propre ",
c'est à dire juste après une nouvelle installation en partant de zéro, ou à la limite juste après une
première réinstallation, et après avoir installé tous les utilitaires et drivers dont vous pouvez avoir
besoin.
Une solution intéressante est alors de combiner cette image avec la procédure de réinstallation que
nous venons de voir. Ainsi, au lieu de réinstaller Windows à partir des CD originaux il vous suffira de
sauvegarder vos fichier de donnés puis de restaurer l'images que vous aurez obtenus avec Ghost, il
ne vous restera plus alors qu'à recopier vos fichiers et configurations personnels pour disposer d'un
PC tout neuf avec vos paramètres, vos mots de passe internet et vos données en place, prêt à l'emploi
en moins d'une heure.
<106>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Après ces divers opérations,
n'effacez pas tout de suite
vos répertoire de sauvegardes, conservez les plutôt
quelques jours, voir quelques
semaines le temps d'être sur
que tout fonctionne correctement, vous serez peut être
amené à copier un ou plusieurs fichiers de ces répertoires à la main en divers
endroit si Windows ne les
trouve pas. Mais là vous
serez alors en présence
d'une installation propre et
donc nettement plus rapide.
Eurêka !
Après tant de recherches et de comparaisons, notre panda
peut enfin dormir tranquille sans qu’aucne nuisance sonore
ne vienne perturber son sommeil.
Au réveil, il s’adonnera passionnément à ses jeux favoris
sans être dérangé ni par le bruit ni par la chaleur . . . que
du plaisir.
iDEQ 200P
Carte mère nVIDIA nForce 3 150
Pour AMD Athlon 64 sur Soket 754
Dual DDR400, ATA-133, Serial-ATA
AGP8X, USB2.0 x 4, S/PDIF, IEEE1394, LAN
Châssis et façade noirs
e
ilenc
Un s ur à
ie
infér dB
28,5
iDEQ 200T
Carte mère Intel 865G + ICH5R
Pour Intel Celeron/Pentium 4 sur Socket 478
FSB800, Dual DDR400, ATA-100, Serial-ATA
AGP8X, USB2.0 x 4, S/PDIF, IEEE1394, LAN
VGA Intel Extreme graphics 2, 16Mo
Lecteur de cartes mémoire 6 en 1 pré-installé
iDEQ 200N
Carte mère Nvidia Crush 18G + MCP-T
Pour AMD Duron/Athlon XP sur Soket A
FSB333, Dual DDR400, ATA-133, Serial-ATA
AGP8X, USB2.0 x 4, S/PDIF, IEEE1394, LAN
VGA GeForce4 MX intégré, 128Mo de mémoire partagée
DISTRIBUTEUR OFFICIEL:
SUZA INTERNATIONAL FRANCE S.A
Tél: 01.55.81.08.08 Fax: 01.55.81.08.09
E-mail: info@suza-fr.com http://www.suza-fr.com
>
comparer
écrans TFT
Quel
écran TFT
pour noël?
Par : Jérémy PANZETTA
Si vous n’avez pas encore terminé votre
liste de cadeaux de noël, le moment est
peut être venu d’y ajouter un écran plat.
Les prix sont aujourd’hui raisonnables
surtout en 17’, et certains modèles sont
aptes à supporter n’importe quelle
activité bureautique ou multimédia. Suite
aux traditionnelles nouveautés de cette
rentrée 2003 et à de nombreuses
demandes de lecteurs, nous vous
proposons un comparatif de 16 écrans
LCD 17 et 18 pouces, ainsi que nos conseils
pour investir à bon escient.
<108>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
ourquoi changer son écran CRT pour un
LCD ? Le premier avantage vient naturellement du gain de place sur le bureau.
La profondeur n’étant plus associée à la taille
du tube cathodique, les écrans LCD n’ont que
quelques centimètres d’épaisseur. Le second
point fort de ces périphériques profitera à vos
yeux. Contrairement aux écrans CRT et leur
rayonnement d’électrons, les modèles LCD fatiguent moins et sont peu néfastes à long terme
pour la vue. Les bons LCD n’ont d’autre part
plus rien à envier aux tubes cathodiques, y
compris pour le jeu, la photo ou la vidéo. Enfin,
il ne faut pas oublier le design des écrans plats,
qui donne une touche High Tech appréciable,
qu’il soit placé dans un bureau, un salon, ou
dans un coin d’une bibliothèque. Choisir un
LCD n’est pas une tâche facile et pour ne pas
se tromper mieux vaut le voir en action auparavant. Pour cela, il y a notre comparatif qui nous
a donné bien des difficultés d’appréciation !
Mais tout le monde ne distingue pas les couleurs de la même façon, et les goûts de chacun
en terme de définition d’image rentrent aussi en
compte. Le test d’un écran LCD est donc assez
subjectif mais il est possible de juger un minimum l’intérêt d’un écran grâce à certaines de
ses caractéristiques techniques.
P
Les critères
de choix d’un
écran LCD
1/La dalle
Il existe actuellement trois
types de dalle TFT : le
TN+Film, le MVA et l’IPS. La
première est la plus répandue
et la plus économique. A la
base destinée aux écrans
d’entrée de gamme, les progrès obtenus lui permettent
d’être à l’aise quels que soient
les usages et de concurrencer
efficacement le MVA et l’IPS.
Le TN+Film peut cela dit avoir
un angle de vision horizontale
ou verticale plus limité et
donne des pixels morts de
couleur blanche ce qui peut
gêner l’utilisation. Le MVA et
l’IPS ont l’avantage d’afficher
des noirs plus profonds et
leurs transistors grillés (le pixel
mort) restent sombres ce qui
se remarque moins. Certains
peuvent également donner une
meilleure définition d’image et
un angle de vision plus confortable mais dans l’ensemble ils
se montrent peu adaptés aux
jeux. Ils sont donc théoriquement fait pour des activités
bureautiques parmi lesquels
les applications graphiques.
2/Les spécifications
techniques
A « taille » égale, les écrans
LCD ont une surface d’affichage supérieure aux CRT. Un
écran plat 17 pouces possède
en effet une diagonale de
43.18 cm alors que celle d’un
17 pouces à tube est de 40.31
cm. Un modèle LCD 18
pouces fait quant à lui 45.97
cm à comparer aux 45.49 cm
d’un 19 pouces CRT.
Une des caractéristiques
mises en avant par les
constructeurs est le temps de
réponse des écrans. Il s’exprime en millisecondes et correspond au temps moyen nécessaire pour qu’une cellule de
cristaux liquides d’un pixel
s’éteigne et se rallume. Plus il
sera faible, meilleur sera la
réactivité de l’écran. Un modèle avec un temps de réponse
faible est surtout adapté à des
applications qui demandent un
grand nombre d’image par
seconde comme les jeux
vidéo. Si l’écran est trop lent
vous verrez un effet de dédoublement et de flou de l’image
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
aussi appelé rémanence. Le
taux de contraste et la luminosité sont deux autres caractéristiques essentielles d’un
écran plat. Le premier correspond aux niveaux de gris et
aux nuances qu’il est capable
d’afficher, le deuxième détermine la clarté et la brillance
des couleurs. Théoriquement
ils doivent être le plus élevés
possible. Un taux de contraste
de 350 : 1 et une luminosité de
200 cd/m2 semblent être un
minimum. C’est là que les difficultés commencent.
Un écran peut être trop lumineux et donner une impression
de voile blanc, avec des noirs
gris, des couleurs fades ou au
contraire hyper saturées. Il
peut offrir des couleurs flatteuses pour les jeux, les films
<109>
>
comparer
écrans TFT
ou la bureautique mais pécher
dans les blancs ou les noirs.
Les nuances très subtiles dont
on peut avoir besoin en
retouche photo ou dans des
films à l’atmosphère sombre
sont alors invisibles. Dès lors,
les avis divergent selon les
personnes et notre comparatif
a été dans ce domaine un vrai
casse tête. Un écran qui offre
de belles couleurs et une belle
rémanence mais transforme
une veste faites de nuances de
gris sombre en veste noire est
il un bon écran ? Pour un
joueur de Quake ou un accro
de Word, sans doute, pour un
amateur de photo, beaucoup
moins. Et pour un
DVDvore,
les
films
seront très flatteurs
mais il ratera sans
doute des détails dans
les scènes sombres.
Très peu parmi les 16
écrans testés semblent
exempts du moindre
défaut technique. Si
leur look vous déplait, il
vous faudra définir vos
priorités
parmi
les
autres !
L’angle de vision des
écrans plats est une
caractéristique à ne pas
négliger mais leurs progrès dans ce domaine
sont satisfaisants. Mis
à part quelques rares
modèles,
tous
les
écrans récents pourront
être utiliser pour visionner des
films à plusieurs, ou pour des
présentations en tout genre.
<110>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Le menu de configuration de
l’écran, l’OSD, et les fonctions
d’affichage qui lui sont intégrées sont aussi des éléments
à observer. Certains se démarquent en effet à ce niveau en
proposant quelques options
qui peuvent être très pratiques.
Nous reviendrons sur ce point
par la suite.
Faites également attention aux
résolutions d’affichage des
écrans plats. Tous les LCD
possèdent une résolution graphique optimale variant suivant la taille de leur dalle.
Celle-ci est de 1280x1024
pour les modèles 17 et 18
pouces. Si vous utilisez une
résolution différente, la qualité
d’image sera fortement dégradée, principalement en mode
bureautique.
L’affichage
devient alors assez imprécis,
voire baveux. Toutes les cartes
graphiques actuelles ou datant
de quelques générations n’ont
pas
de
problème
pour
atteindre le 1280x1024. Ce
n’est donc pas un problème
lorsqu’il s’agit d’un usage
bureautique mais selon la
puissance 3D de la carte, vous
pourriez avoir des soucis dans
les jeux. Puisque cette résolution optimale s’applique aussi
à ce genre d’activités, la carte
graphique doit être suffisamment performante, comme le
reste du PC d’ailleurs, si vous
ne voulez pas que le jeu rame
ou si vous souhaitez pousser
un peu les détails, l’antialiasing
ou l’anisotropique. La baisse
de qualité d’affichage lors du
changement de résolution
dans un jeu peut cela dit être
beaucoup moins perceptible
qu’en bureautique et dépend
des titres utilisés (invisible
dans FPS, parfois gênant dans
un RTS). Avant d’acheter un
écran vérifier donc les capacités de votre carte graphique.
3/Options diverses
Pour attirer le consommateur
et essayer d’amortir leur investissement, les constructeurs
ajoutent quelques options intéressantes sur leurs produits.
De nombreux modèles supportent par exemple deux entrées
pour cartes graphiques, le plus
souvent une VGA (D-Sub) et
une DVI. Si vous possédez
deux machines à domicile
proche l’une de l’autre que
nous n’utilisez pas simultanément, un tel écran suffira pour
les deux PC. Le basculement
de l’affichage s’effectuera via
un simple bouton. Une autre
catégorie d’écrans dite multimédia supporte plusieurs
entrées
vidéo
de
type
Composite, S-Video ou Scart
et la plupart possèdent également un Tuner TV. Ils sont donc
fait pour remplacer une télévision et peuvent très bien
accueillir un magnétoscope,
une platine DVD de salon, un
caméscope ou une console de
jeux. Le surcoût occasionné
peut en revanche être rédhibitoire. Notez que le comparatif
présent dans ce dossier
ne comprend pas
de modèle de ce
genre déjà abordés et sur lesquels nous reviendrons dans un
futur dossier.
Les
enceintes
stéréo sont un
autre
élément
souvent ajouté
aux écrans LCD.
Ces
derniers
possèdent donc
une entrée audio
de type mini jack
qu’il faut relier à
la carte son de l’unité centrale
et supportent généralement
une sortie audio supplémentaire pour brancher un casque. Cela
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
dit, bien les enceintes intégrées soient pratiques, leur
qualité a rien à voir avec un kit
2.1 d’entrée de gamme ou des
enceintes stéréo correctes.
Sauf quelques rares modèles
équipés d’enceintes surround,
les hauts parleurs intégrés
seront souvent insuffisants
pour écouter de la musique et
serviront surtout à entendre les
alertes Windows.
<111>
>
comparer
écrans TFT
Comment
les avons
nous testés ?
Tous les écrans présentés dans
ce dossier ont été testés sur une
GeForceFX 5600 à connectique
VGA et DVI. Pour les comparer
nous avons principalement utilisé
des applications faisant appel à
des appréciations subjectives.
Leur qualité d’affichage a été testée
à partir de plusieurs photos faites
et scannées par un professionnel.
Ceci nous a permis de juger la
fidélité des couleurs, la qualité
des blancs, le contraste ou encore le respect des détails de l’image. La lecture de vidéos DivX et
DVD ont également été faite à
partir de films classiques ou d’animation. Plusieurs jeux ont aussi
été lancés comme Quake 3 qui
nous a surtout servi à déterminer
la rémanence des écrans. Avec
les cartes graphique actuels, ce
jeu tourne en effet à moyenne élevée d’image par second, ce qui
est très exigeant pour les écrans
devant alors être très réactifs
sous peine d’obtenir une image
floue. D’autres titres tels que Call
of Duty, UT2003 ou Eve-online ont
d’autre part été utilisés pour
conforter cet avis et tester au
passage le rendu des écrans sur
la plus large gamme de couleurs
et de détails possibles.
Nous nous sommes également
reposés sur un utilitaire (gratuit
mais russe) nommé TFT Test.
Celui-ci est très parlant lorsqu’il
faut juger la rémanence, les
dégradés de couleur ou le scintillement des écrans.
Enfin, pour les modèles où il était
difficile d’avoir un avis tranché,
nous sommes passés par le bi
écran de la FX5600 et son mode
clone pour comparer les écrans
deux à deux.
<112>
LE TRÈS EFFICACE LOGICIEL TFTTEST FUT L’UN DES PROGRAMMES UTILISÉ POUR TESTER LES ÉCRANS DE CE DOSSIER.
La présence d’un hub USB
au pied de l’appareil peut
également rendre service.
Entre les webcams, les scanners, les imprimantes, les claviers, les souris ou
encore les boîtiers
d’acquisition vidéo,
les deux ou quatre
ports de la carte
mère sont vite
occupés. Ceux
de
l’écran
peuvent
alors être
précieux.
Pour l’instant, ces derniers
sont tous en USB 1.1.
Viennent enfin le design et la
qualité de finition du produit,
ainsi que d’autres petits
détails comme la présence
d’une alimentation externe
dont on peut se passer, les
différences astuces des
constructeurs pour camoufler
les câbles connectés à
l’écran, et ses différents axes
pivotants.
4/Prix, garantie
Avec des tarifs variant entre
350 et 900 € pour les écrans
17 pouces et bien plus pour
les 18 pouces, le prix rentre
naturellement en ligne de
compte. Et vu la différence de
taille et de prix entre les 18 et
17 pouces il est peut être
plus intéressant d’opter pour
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
un 17 pouces. Les constructeurs commercialisent qui
plus est de moins en moins
de 18 pouces pour se
concentrer sur les 19 pouces
d’une diagonale de 48.26 cm.
Par ailleurs, un écart de prix
important entre deux écrans
de gammes différentes ne
veut pas forcément dire que le
modèle plus cher est plus performant. Selon votre usage,
un écran d’entrée de gamme
polyvalent sera dans bien des
cas plus approprié qu’un
modèle onéreux fait pour le
graphisme ou la bureautique.
Il est donc possible de trouver
de bonnes affaires. Evitez cela
dit les écrans de marques
inconnues. Nous avons eu
l’occasion
d’en
tester
quelques uns, rares sont les
bonnes surprises.
En ce qui concerne la garantie, il
existe bien une norme ISO officielle mais les constructeurs
jouent sur sa complexité pour
donner des politiques différentes. Le point sensible vient
évidemment des pixels morts.
D’autre part, même si la position
zéro pixel défectueux de certains constructeurs est déjà un
progrès, il s’agit des pixels lumineux et non des pixels éteints.
Une demande de renseignement sur les conditions de
garantie exactes d’un modèle
auprès du constructeur est donc
fortement recommandée avant
l’achat. Elles dépendent du
type,, de la couleur, de la position et du nombre de pixel morts
mais aussi de la catégorie de
l’écran LCD et de sa taille.
Configurer son
écran LCD
Au même titre que les écrans
CRT, les LCD possèdent un
OSD donnant accès aux paramètres d’affichage de l’appareil. Contraste, luminosité, netteté, couleurs, taille et position
horizontales et verticales de
l’image, trapèze, parallélisme,
tilt, position et temps d’affichage des menus à l’écran, tout y
est pour la plupart des
modèles. Mais les écrans LCD
ont un avantage certain car ils
sont tous capables de régler
automatiquement les couleurs,
la taille, l’alignement et la netteté de l’image ainsi que la
luminosité et le contraste dans
certains cas. Vous n’avez donc
plus besoin de calibrer les
principaux paramètres d’affichage. Néanmoins, sur la vingtaine d’écran que nous avons
testé, quelques ajustements
nous ont permis d’optimiser
les rendus sur presque tous les
modèles, notamment lorsqu’on passe d’un usage
bureautique à un usage multimédia. Les paramètres des
écrans suffisent en général
mais il est parfois plus efficace
de passer par les options d’affichage proposées dans les
drivers de la carte graphique.
Pour vous aidez à obtenir la
meilleure qualité d’image dans
toutes les circonstances, certains écrans ont la capacité
d’ajuster la luminosité ou le
gamma de l’image en fonction
de l’éclairage de la pièce dans
laquelle il se trouve, d’autres
proposent des configuration
prédéfinis pour la photo, le
jeux ou le DVD et des profils
pour une utilisation de jour ou
de nuit. Ces modes se sont
montrés très utiles au sein des
jeux ou pour la vidéo.
De nombreux freeware et shareware sont disponibles sur le
net pour configurer son écran.
Ils s’appuient sur des d’images
et des animations précises qui
vous permettront d’ajuster le
contraste, la luminosité, les
couleurs ou le scintillement.
Parmi eux on peut citer CRT
Alignement Tools que vous
trouverez sur notre site
Internet et tous les utilitaires
des constructeurs tels que
Philips Test Pattern Generator,
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Nec Monitor Test ou Iiyama
Monitor Test. Notez par ailleurs
que les packaging des écrans
peuvent contenir des utilitaires
de configuration de ce type ou
des drivers. Malgré l’installation de ces derniers, nous
n’avons vue aucune différence
sensible de qualité par rapport
aux drivers Plug & Play de
Windows. Ils peuvent en
revanche donner accès à
quelques fonctions supplémentaires dans les paramètres
d’affichage. Quant à la différence observée entre des
écrans à connectiques analogiques VGA et numériques
DVI, la encore elle se montre
minime. Dans de rares cas le
DVI offre une meilleure définition d’image mais elle sera
plus appréciable sur un vidéo
projecteur ou sur un écran de
grande taille que sur un LCD
17/18 pouces.
<113>
>
comparer
écrans TFT
LG L1720B
HYUNDAY Q17
Prix public : 549 €
Prix moyen constaté :
Prix public : 565 €
540 €
Prix moyen constaté :
Caractéristiques
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
17 pouces
3 ans
le bon équilibre
très bien
nuancé, précis
le mieux du moment
bien
bien
assez bien
bureautique, jeux, DVD, photo
Le LG1720B est un écran polyvalent et très performant qui a en plus
le mérite d’avoir le plus beau design de ce comparatif. Il devient
notre référence dans cette catégorie 17’. On notera la présence
astucieuse d’un cache derrière l’écran pour camoufler les câbles. La
rémanence est quasi inexistante, au mieux du moment mais c’est le
cas de plusieurs écrans comme vous pourrez le voir dans leurs
appréciations.
SAMSUNG
SYNC
MASTER
173B
Le Q17 présente quelques atouts comme ses deux entrées VGA et
DVI et son Hub USB intégré. Il est également performant mais présente une telle luminosité qu’elle peut devenir pénalisante dans certaines applications et dénaturer les couleurs.
Prix moyen constaté :
-€
Caractéristiques
17 pouces
3 ans
le bon équilibre
bien sauf nuances sombres
pas assez nuancé
très peu visible
bien
très bien
bien
bureautique, jeux, DVD
Le 173B s’en sort très bien dans tous les types d’applications et
présente, comme le modèle Philips, des noirs vraiment noirs.
L’appareil intègre en plus des enceintes correctes et le mode pivot
paysage. C’est donc une très bonne affaire pour 499 €. Cet écran
se partage la palme avec le modèle LG.
<114>
17 pouces
3 ans
trop forte, voile blanc
assez bien
trop pâle mais nuancé
le mieux du moment
moyen (couleurs ternes)
bien
bien
bureautique, jeux, DVD
Prix public : 550 €
-€
Caractéristiques
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
PHILIPS
170B4
Prix public : 499 €
Prix moyen constaté :
480 €
Caractéristiques
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
17 pouces
3 ans
le bon équilibre
bien sauf nuances sombres
pas assez nuancé
très peu visible
bien
très bien
moyen
bureautique, jeux, DVD
Le 170B4 fait parti des 17 pouces les plus performants de ce comparatif et donne des noirs plus profonds que les modèles Belinea,
Hyundai ou Iiyama. Il souffre cela dit d’un prix assez élevé, d’un
calibrage qui doit souvent être modifié selon les applications, d’aucune option supplémentaire, d’un design très classique et d’une
concurrence sévère.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
IIYAMA
PROLITE
E430S
NEC
LCD1701BK
Prix public : 526 €
Prix moyen constaté :
Prix public : 455 €
470 €
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
Caractéristiques
17 pouces
3 ans
moyen
bien
couleurs trop vives
très peu visible
trop saturées
bien
moyen
bureautique
Les écrans Iiyama que nous avons eu en test nous ont un peu déçus.
Non pas qu’ils soient mauvais, mais ils n’arrivent pas à la hauteur
des meilleurs produits du marché soit par un prix trop élevé, soit par
de moins bonnes performances à l’image de ce Prolite E430S affichant peu de rémanence et une bonne finesse d’image mais qui
pêche notamment par des couleurs saturées.
NEC
LCD1760NX
7 pouces
3 ans
bien
assez bien
exploitable
le mieux du moment
bien
bien
assez bien
bureautique, jeux, DVD
Le LCD1701BK est un bon écran d’entrée de gamme apte à tout
faire. Nous avons néanmoins remarqué sur les deux 17 pouces Nec
de ce comparatif, qu’une sorte de grille était présente sur l’image en
permanence. De fines lignes claires horizontales sont visibles sur
toute la surface d’affichage lorsqu’on se tient proche de l’écran.
Après de multiples tests et demandes de renseignements, nous
n’avons pas pu savoir si il s’agissait d’un défaut de notre configuration, d’écrans défectueux ou tout simplement d’une mauvaise
conception.
Prix public : 403 €
500 €
Prix moyen constaté :
Caractéristiques
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
Taille : 1
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
BELINEA
10 17 15
Prix public : 495 €
Prix moyen constaté :
450 €
Prix moyen constaté :
Caractéristiques
400 €
Caractéristiques
17 pouces
3 ans
bien
bien
exploitable
le mieux du moment
bien
bien
assez bien
bureautique, jeux, DVD
Le LCD1760NX est meilleur que le LCD1701BK, notamment au
niveau des contrastes et des nuances de gris. Pour seulement 50 €
mieux vaut donc opter pour celui-ci si il fallait choisir chez Nec, d’autant plus qu’il supporte une connectique DVI. La « grille » mentionnée
dans l’encadré du LCD1701BK est néanmoins très gênante à l’usage.
Taille : 1
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
7 pouces
3 ans
bien mais un peu terne
bien
nuancé mais terne
bien
assez bien
bien
moyen
bureautique, jeux, DVD
Les écrans Belinea sont la bonne surprise de ce comparatif. Ils sont à
l’aise aussi bien sur un traitement texte que sur n’importe quelle
application ludique et multimédia. Ce 10 17 15 a tendance à effacer
un peu les couleurs mais ses 400 € lui donne le meilleur rapport qualité/prix de ce dossier.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<115>
>
comparer
écrans TFT
BELINEA
10 17 30
VIEWSONIC
L1720B
Prix public : 409 €
Prix moyen constaté :
Prix public : 618 €
450 €
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
Caractéristiques
17 pouces
3 ans
très bien
bien
bien
bien
bien
bien
moyen
bureautique, jeux, DVD, photo
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
Tout comme le 10 17 15, le 10 17 30 est très lumineux mais il restitue des couleurs plus fidèles. Pour 50 € de plus, le prix est donc
toujours aussi intéressant et vous disposerez d’une connectique
DVI. Le design et l’ergonomie de ces deux écrans Belinea ne sont
en revanche pas leurs points forts.
17 pouces
3 ans
assez bien
bien
couleurs saturées et pas assez nuancées
bien
trop saturées
très bien
bien
bureautique, jeux, DVD
Le VP171b est vendu aussi bien pour les graphistes professionnel, que
pour les entreprises ou les adeptes de jeux vidéo. Son bon temps de
réponse lui permet en effet d’être polyvalent mais il sature beaucoup les
couleurs même après réglage bien que sa précision soit excellente. Ces
performances mitigées et son prix élevé l’empêchent d’être compétitif.
HERCULES
PROPHET
VIEW 920
PRO
SONY
SDM-X73
Prix public : 499 €
Prix moyen constaté :
615 €
Prix moyen constaté :
Caractéristiques
Prix public : 715 €
470 €
Prix moyen constaté :
Caractéristiques
690 €
Caractéristiques
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
17 pouces
3 ans
bien mais voile gris
bien
nuancé mais terne
bien
assez bien
bien
moyen
bureautique, jeux, DVD
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
Les plus grands atouts du ProphetView 920 sont son design et ses
coques en métal, son très bon temps de réponse qui lu permet d’être utilisé dans les jeux, et un prix raisonnable qui peut approcher celui du 10 17
30 de Belinea selon les magasins. Avec un meilleur respect des couleurs
et un meilleur contraste, le ProphetView 920 Pro aurait pu être parfait.
17 pouces
3 ans
bien
très bien
exploitable
le mieux du moment
bien
bien
très bien
bureautique, jeux, DVD
Il n’y a pas grand-chose à reprocher au SDM-X73 si ce n’est son
prix. Celui-ci est bien trop élevé comparé à la concurrence même si
l’écran possède des enceintes stéréo SRS, trois entrées vidéo, une
face arrière coulissante pour faciliter la connexion des câbles et les
camoufler, et une excellente ergonomie. .
Ecran
Entrées
Vidéos
Enceintes
Hub USB
Pivot Avant/
Arrière
Pivot
Haut/Bas
Pivot
Horizontal
Rotation mode
Paysage
Alimentation
LGL1720B
Hyundai Q17
Philips 170B4
Samsung
SyncMaster 173B
Iiyama Prolite
E430S
Nec LCD1701BK
Nec LCD1760NX
Belinea 10 17 15
1 VGA
1 VGA, 1 DVI
1 VGA, 1 DVI
Non
Non
Non
Non
Oui
Non
Oui
Oui
Oui
Non
Oui
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Interne
Interne
Interne
1 VGA
1 VGA
Oui + sortie casque Non
Oui + sortie casque Non
Oui
Oui
Oui
Non
Non
Non
Oui
Non
Interne
Externe
1 VGA
1 VGA, 1 DVI
1 VGA
Non
Non
Oui
Oui
Oui
Oui
Non
Oui
Non
Oui
Non
Non
Non
Non
Non
Interne
Interne
Interne
<116>
Non
Non
Non
LG L1811S
IIYAMA
AS4612UT
Prix public : 549 €
Prix public : 747 €
Prix moyen constaté :
560 €
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
Caractéristiques
18 pouces
3 ans
bien
bien
peu nuancé
peu visible
assez bien
bien
assez bien
bureautique, jeux, DVD
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
Le L1811S est le meilleur 18 pouces des quatre modèles présentés
ici. Il offre de bons rendus quelque soit la situation, son temps de
réponse acceptable pourra convenir aux joueurs peu exigeants et
son prix reste abordable.
VIEWSONIC
VG800B
Prix public : 610 €
Prix public : 649 €
620 €
Prix moyen constaté :
Caractéristiques
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
18 pouces
3 ans
bien
bien
peu nuancé
visible, gênant dans les jeux
bien
très bien
très bien
bureautique, DVD, photo
L’AS4612UT fera un très bon écran pour les applications bureautiques,
graphique et vidéo. Vous apprécierez sa finesse d’affichage, ses quatre
axes pivotant et ses deux entrées vidéo mais peut être pas son prix qui
atteint celui des écrans LCD 19 pouces d’entrée de gamme.
NEC
LCD1860NX
Prix moyen constaté :
730 €
Prix moyen constaté :
Caractéristiques
630 €
Caractéristiques
18 pouces
3 ans
bien
bien
peu nuancé
peu visible
bien
très bien
assez bien
bureautique, jeux, DVD
Taille :
Garantie :
Luminosité :
Constraste :
Photo :
Temps de réponse :
Couleurs :
Netteté/précision :
Ergonomie :
Usages :
Le LCD1860NX et le L1811S se valent aussi bien en bureautique
que pour que la photo ou les DVD. Ce modèle Nec offre donc de
bonnes performances globales et montre suffisamment peu de
rémanence pour être exploitable dans les jeux. Le prix du L1811S
reste cale dit plus intéressant.
Ecran
Entrées
Vidéos
Enceintes
Belinea10 17 30
Viewsonic VP171b
HerculesProphet
View 920 Pro
Sony SDM-X73
LGL1811S
Iiyama AS4612UT
Nec 1860NX
Viewsonic
VG800B
1 VGA, 1 DVI
2 VGA, 1 DVI
1 VGA
2 VGA, 1 DVI
1 VGA
1 VGA, 1 DVI
1 VGA, 1 DVI
1 VGA
Hub USB
18 pouces
3 ans
bien
bien
peu nuancé
visible, gênant dans les jeux
trop saturées
bien
moyen
bureautique
Le VG800b peine à se distinguer du lot malgré des capacités correctes dans l’ensemble. L’écran a par contre du mal sur les larges
palettes de couleurs et présente un cache amovible au dos de l’appareil plus gênant que pratique.
Pivot Avant/
Arrière
Pivot
Haut/Bas
Pivot
Horizontal
Rotation mode
Paysage
Alimentation
Oui + sortie casque Non
Non
Non
Non
Non
Oui
Oui
Oui
Non
Oui
Non
Non
Non
Non
Non
Oui
Non
Interne
Interne
Externe
Oui + sortie casque
Non
Option
Non
Oui + sortie casque
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Non
Oui
Oui
Non
Oui
Non
Oui
Non
Non
Non
Non
Oui
Non
Non
Interne
Interne
Interne
Interne
Interne
Non
Non
Non
Non
Non
<117>
>
comparer
écrans TFT
Le choix
de la rédaction
our ce qui est des 17
pouces, si il fallait n’en
choisir qu’un, ce serait
le LG 1720B. Il est performant
dans tous les domaines et présentent d’autres atouts comme
un design magnifique, une
façade arrière amovible pour
connecter et cacher les câbles,
et un OSD intégrant des profils
d’affichage prédéfinis très utiles
selon les situations. Il nous a
toutefois été très difficile de
trancher avec le modèle
Samsung, un peu moins cher et
presque aussi efficace. Notre
préférence vient des contrastes
mieux respectés dans les jeux
sur le L1720B. Si les jeux ne
vous intéressent pas et que
P
vous trouvez le modèle
Samsung à un meilleur prix
n’hésitez donc pas à l’acheter.
Mais pour économiser encore
plus, le meilleur rapport qualité
prix de ce dossier revient à
Belinea avec le 10 17 15 et le
10 17 30.
plus de moyen, et vers Iiyama si
vous êtes un adepte des applications bureautique et photo.
Notez que nous n’avons pas
intégré les écrans 17‘ Nec dans
ce résumé en raison du défaut
observé sur ces modèles qui
reste sans explication.
Pour les 18 pouces, nous
n’avons curieusement pas
réussi à trouver le même niveau
de qualité qu’en 17’, ce qui
n’est pas très motivant compte
tenu du surcoût ! Si néanmoins,
vous tenez à ce petit espace
supplémentaire, notre choix se
dirige la encore chez LG pour le
meilleur rapport qualité prix,
chez Nec si vous avez un peu
Enfin, sachez que contrairement à la légende, les meilleurs
écrans de ce comparatif valent
largement, voire dépassent les
écrans CRT (à tube cathodique)
pour la photo, le jeu ou la vidéo,
et ce avec un confort visuel
bien supérieur sans parler de
l’encombrement. Ces derniers
n’ont plus aujourd’hui que l’argument prix à faire valoir.
Ecran
Taille
Dalle
Résolution
Tps
de réponse
Contraste
Luminosité
Cd/cm2
Angle
de vision
Prix
public
Prix
moyen
constaté
LG L1720B
17 pouces
TN+Film
1280x1024
16 ms
450 : 1
250
549 €
540 €
Hyundai Q17
17 pouces
TN+Film
1280x1024
20 ms
450 : 1
260
565 €
480 €
Philips 170B4BB
Samsung
SyncMaster 173B
Iiyama
Prolite E430S
Nec LCD1701BK
17 pouces
17 pouces
TN+Film
TN+Film
1280x1024
1280x1024
25 ms
25 ms
400 : 1
450 : 1
260
250
550 €
499 €
-
17 pouces
TN+Film
1280x1024
25 ms
350 : 1
250
526 €
470 €
17 pouces
TN+Film
1280x1024
16 ms
450 : 1
250
455 €
450 €
Nec LCD1760NX
17 pouces
TN+Film
1280x1024
16 ms
450 : 1
250
495 €
500 €
Belinea 10 17 15
17 pouces
TN+Film
1280x1024
20 ms
450 : 1
300
403€
400 €
Belinea 10 17 30
17 pouces
TN+Film
1280x1024
20 ms
350 :1
250
409 €
450 €
Viewsonic VP171b
17 pouces
TN+Film
1280x1024
16 ms
500 : 1
260
618 €
615 €
HerculesProphet
View 920 Pro
Sony SDM-X73
17 pouces
TN+Film
1280x1024
20 ms
430 : 1
250
499 €
480 €
17 pouces
TN+Film
1280x1024
16 ms
500 : 1
300
715 €
690 €
LG L1811S
18 pouces
IPS
1280x1024
30 ms
350 : 1
250
549 €
560 €
Iiyama AS4612UT
18 pouces
IPS
1280x1024
30 ms
350 : 1
250
747 €
730 €
Nec 1860NX
18 pouces
IPS
1280x1024
30 ms
350 : 1
200
610 €
620 €
MVA
1280x1024
25 ms
500 : 1
250
160 ° Horizontale
140 ° Verticale
150 ° Horizontale
125 ° Verticale
160 ° Horizontale
120 ° Horizontale
140 ° Verticale
140 ° Horizontale
120 ° Verticale
160 ° Horizontale
140 ° Verticale
160 ° Horizontale
140 ° Verticale
150 ° Horizontale
125° Verticale
140 ° Horizontale
120 ° Verticale
140 ° Horizontale
140 ° Verticale
170 ° Horizontale
150 ° Verticale
160 ° Horizontale
140 ° Verticale
160 ° Horizontale
160 ° Verticale
160 ° Horizontale
160 ° Verticale
160 ° Horizontale
160 ° Verticale
170 ° Horizontale
170 ° Verticale
618 €
630 €
Viewsonic VG800B 18 pouces
<118>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
>
tests
VENTILATEURS
Ventilateurs 120mm
La nouvelle tendance
du refroidissement
Bien qu’ils soient toujours d’actualité,
les ventilateurs de 8 centimètres
commencent à perdre du terrain par
rapport aux 12 centimètres. En effet, on
voit de plus en plus de boîtiers
prévoyant des emplacements
destinés à accueillir des ventilateurs
de 120 millimètres là où il y a quelques
années, on ne parlait que de 80
millimètres. A côté de cela, il existe
des adaptateurs permettant de
surmonter son radiateur de
processeur d’un ventilateur de 120
millimètres. Mais dans quel but ?
<120>
I
nutile de répéter que la
montée en puissance des
composants informatiques tels
que les processeurs, les cartes
graphiques ou encore les
disques durs ont entraîné une
quantité de chaleur dégagée
bien plus importante que par le
passé et c’est loin d’être fini. Il
en résulte que n’importe quelle
configuration moderne se doit
d’être refroidie en conséquence.
Cependant la multiplication des
ventilateurs va de pair avec une
recrudescence des nuisances
sonores. Et c’est ici qu’intervient
le ventilateur de 120 millimètres.
En effet, ce dernier va permettre
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
de conserver un refroidissement
correct mais avec un niveau
sonore raisonnable.
De par sa taille, à rotations par
minute égale, un 120mm offrira
une plus grande capacité de
refroidissement qu’un 80mm.
Si l’on suit le raisonnement, un
120mm devra tourner moins
vite qu’un 80mm pour offrir une
même capacité de refroidissement que ce dernier. Lorsque
l’on sait que le niveau de bruit
est corrélé au nombre de rotations par minute, on comprend
alors tout l’intérêt d’un ventilateur de grande dimension. Un
ANTEC TRILIGHT
GLOBALWIN CAF12
Caractérisques
Caractérisques
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Tours/minute : 2200
CFM : 70,6
dB/A : 36
Prix : 20 €
Température 12V : 47°C
Température 5V : 60°C
Tours/minute : 2500
CFM : 63,5
dB/A : 46
Prix : 20 €
Température 12V : 46°C
Température 5V : 57°C
+ Performance, Néons, Prix
- Connectique
+ Performances, Package
PAPST F/2GML
PAPST F/2GL
Caractérisques
Caractérisques
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
-
Tours/minute : 1950
CFM : 67,1
dB/A : 32
Prix : 18 €
Température 12V : 50°C
Température 5V : 67°C
+ Qualité de fabrication,
complet, Prix
Bruit,Pas de monitoring
des tours/minute
Tours/minute : 1600
CFM : 55,3
dB/A : 26
Prix : 18 €
Température 12V : 52°C
Température 5V : 70°C
+ Qualité de fabrication,
Rapport Performances /
bruit, Prix
-
Silence, Prix
Performances
EVERCOOL AL12025
ENERMAX UC-12FAB
Caractérisques
Caractérisques
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Tours/minute : 1800
CFM : 71,9
dB/A : N/A
Prix : 15 €
Température 12V : 51°C
Température 5V : 65°C
+ Look, Prix, Performances
- Poids
120mm peut donc offrir la
même capacité de refroidissement qu’un 80mm mais à un
niveau sonore bien moindre.
Le problème d’un 120mm par
contre est qu’il génèrera assez
de nuisances sonores lorqu’il est
alimenté en 12 V. Le ventilateur 12
centimètres le moins puissant de
notre échantillon de test tourne à
1500 tours/minute et à cette
vitesse, il est audible. Si vous
possédiez un système de ventilation basé sur des 80 millimètres
tournant à 1500 tours/minute et
que vous les remplacez par des
120 millimètres tournant à la
Tours/minute : 1800-2300
CFM : 63,05-94,92
dB/A : 24,6-30,1
Prix : 19 €
Température 12V : 50°C
Température 5V : 63°C
+ Performances, Variateur de
-
même vitesse, vous serez
gagnant au niveau du refroidissement mais pas au niveau du bruit.
C’est ici qu’interviennent les systèmes régulant la tension délivrée
au ventilateur comme les potentiomètres ou encore les rhéobus.
Face à la multiplication des
ventilateurs 120mm envahissant nos boutiques préférées, il
devient difficile de savoir lequel
choisir. Pour vous aider, nous
avons testé les ventilateurs les
plus répandus sur le marché à
l’heure actuelle…
vitesse incorporé, Look, Prix
Nuisances sonores au
maximum
NOISEBLOCKER SX2 PRO
Caractérisques
•
•
•
•
•
•
Tours/minute : 1850
CFM : 74,1
dB/A : 34
Prix : 23 €
Température 12V : 50°C
Température 5V : 64°C
+ Performance
- Bruyant au niveau du
moteur
EriForgeron
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<121>
>
tests
our tester la capacité de
refroidissement de ces ventilateurs de 12 centimètres, nous
les avons utilisés pour refroidir un
processeur Intel Pentium 4 3.0
GHz doté de la technologie
Hyper-Threading. Le radiateur
choisi est l’Alpha Pal 8942 sur
lequel nous avons placé un
adaptateur 80->120 millimètres.
Le protocole de test a consisté à
exécuter CPUBurn et de relever
la température après une heure.
Chaque ventilateur a été testé à
sa tension d’origine et sous-volté
en 5V afin de juger de sa performance lorsqu’il est quasi inaudible. Précisons d’emblée que les
tests jugent ces ventilateurs pour
refroidir des processeurs. Ceci
est important car les températures relevées en 5V peuvent paraître élevées et il est vrai qu’avec
une telle tension, il est déconseillé de les utiliser pour refroidir
votre Pentium 4 ou votre Athlon.
Par contre, en 5V, ils sont parfaitement envisageables en tant
que ventilateur de boîtier.
P
Comme d’habitude, le plus
performant du panel est celui
qui propose le plus grand nombre de tours/minute. C’est
donc sans surprise que Global
Win monte sur la plus haute
marche du podium des
performances.
Malheureusement à
2500 tours/minute, il
est très bruyant.
En contrepartie,
il est le seul à
rester sous la
barre
des
60°C en 5V, tension à laquelle il est
quasi inaudible comme
tous les ventilateurs testés.
Livré avec deux grilles de protection et un bracket qui va permettre de le fixer à un emplacement PCI afin de refroidir les
cartes PCI et la carte graphique, il constitue un excellent
choix.
Si vous ne voulez
pas jouer avec la tension délivrée, celui présentant
le meilleur rapport performance/bruit est le Papst 4412
F/2GML tandis que le Papst
4412 F/2GL est le plus silencieux mais le moins performant (en 5V, il tourne sous les
600 tours/minute, ceci expliquant les piètres performances).
L’Enermax est également intéressant car il
est proposé d’origine
avec un variateur de
vitesse. Dommage
qu’un bruit persistant
subsiste
même à sa vitesse de rotation
minimum.
L’ E v e r c o o l
n’a comme
attrait que
son prix et
son look.
Par contre, il
est extrêmement lourd à
cause de sa composition en aluminium qui n’apporte rien au
<122>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
niveau
des performances.
Nous
vous
déconseillons également le Noiseblocker qui est
cher et dont le moteur fait un
bruit nasillard assez audible surtout quand la tension qui lui est
délivrée est 5V. Enfin, n’oublions
pas l’Antec qui affiche de bonnes performances pour un
niveau sonore acceptable mais
surtout qui se dote de néons, ce
qui ravira les amateurs de tuning.
Peu importe l’usage que vous
en ferez, vous trouverez toujours des avantages à utiliser
un ventilateur de 12 centimètres. Excellentes performances
pour refroidir un processeur,
même overclocké, refroidissement honnête dans un silence
quasi parfait en tant que ventilateur de boîtier si vous le
sous-voltez en 5V et enfin
excellent compromis performances/bruit sur un processeur non overclocké en lui délivrant une tension entre 7 et 9V
via un potentiomètre…
>
tests
TRANSMETTEUR AUDIO/VIDEO
Neuston MC-500
Neuston profite du développement rapide du DivX et entre sur le marché français avec deux
produits vidéo compatibles avec ce codec. La DVX-1201 tout d’abord, une platine DVD/DivX de
salon, puis le MC-500, un boîtier de transmission vidéo qui a la particularité de s’utiliser aussi
bien en connexion réseau Ethernet qu’en Wi-Fi. Les fiches techniques de ces deux produits sont
alléchantes, voyons ce qu’il en est en pratique.
AVIS
+ Performances,
+ Ergonomie,
+ Connexion Wi-Fi
- Navigation internet
Caractérisques
• Type : transmetteur
audio/vidéo Ethernet/Wi-Fi
• Sorties Vidéo : Scart,
Composite : Pal/Ntsc
• Sorties Audio : 2xRCA ,
Coaxial, Optique
• Autres : port 10/100 Mbps
RJ45, Slot PCMCIA pour
carte Wi-Fi 802.11b, port
USB pour lecteur carte
mémoire flash
• Codecs vidéo supportés :
DivX 4 et 5, XviD, RMP4,
Mpeg-1/2, 3ivx
• Codecs audio supportés :
MP3, Ogg, Mpeg-1/2 audio
layer, AC3, AAC, PCM Wav
• Format photo supportés :
Jpeg, Gif, Animated Gif,
BMP, Tiff
<124>
Prix : 236 € Web : www.neuston.com
e MC-500 est un périphérique audio/vidéo dont le
concept n’est pas simple à saisir tant que l’on ne l’a pas vu
fonctionner mais qui nous a
agréablement
surpris.
L’appareil a pour finalité de
transmettre sur une télévision,
les films, photos ou morceaux
de musique contenus sur une
machine d’un réseau local. Il se
présente sous la forme d’un
boîtier de connectique externe
sur lequel on trouve des sorties
vidéo Scart, Composite, SVideo, DVI et des sorties audio
2xRCA, Coaxial et Optique. Le
MC-500 n’a rien à voir avec un
simple
transmetteur
audio/vidéo sans fils car il possède sa propre puissance de
calcul. Il est équipé de la fameuse puce de Sigma Design et est
L
donc capable de décoder des
flux DivX 4 et 5 (sans QPel),
Xvid, 3ivx (Mov), AC-3, MP3,
Ogg, AAC, WMA et plus encore.
Le MC-500 ne se sert pas de la
sortie TV des cartes graphiques
mais uniquement du port réseau
Ethernet ou de la connexion WiFi des machines sur lesquelles il
est connecté. Pour cela, il est
équipé d’un port RJ45 10/100
Mbps et d’un slot PCMCIA dans
lequel une carte wireless à la
norme 802.11b peut prendre
place. Le MC-500 est livré avec
une télécommande et toutes les
connectiques nécessaires sauf
les câbles optique et DVI. Il est
officiellement annoncé à 236 €
et sera disponible dans le courant du mois de novembre.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Une excellente
alternative aux
sorties TV
Pour ce test, nous avons connectés le MC-500 à notre réseau
local à partir de sa connexion
RJ45 (relié à un hub de notre
réseau local) et d’une carte
PCMCIA D-Link 802.11b que
nous avons inséré dans l’appareil
(relié à un point d’accès de notre
réseau local). Le boîtier a ensuite
été relié à la télévision. Au démarrage du MC-500, le menu principal Neuston apparaît à l’écran. La
première chose à faire est de
configurer son IP, la passerelle et
les DNS du réseau dont il fait parti
via la télécommande et de faire
de même avec les propriétés du
réseau sans fils (SSID, Wep…).
Conclusion
Après avoir installé le logiciel Media Centre
de Neuston sur la ou les machines qui communiqueront avec le MC-500, il faut entrer
l’IP des PC sur lesquels l’appareil va se
connecter. Dans notre cas, nous avons créé
une première liaison sur un PC en 802.11b et
une deuxième sur une machine en Ethernet.
Notez que le port RJ45 et le Wi-Fi marchent
très bien en liaison direct avec un micro, soit
par un câble croisé pour l’Ethernet, soit par
le mode Ad-hoc du Wi-Fi. A l’aide du gestionnaire Neuston installé sur les PC il faut
ensuite définir les répertoires dans lesquels
les films, photos et musiques sont stockés.
Ils apparaîtront dans les menus TV appropriés du MC-500.
Une fois cette configuration achevée et qui
demande tout de même quelques connaissances en matière de réseau, le boîtier est
enfin exploitable. Le premier menu du MC500 affiche les connexions PC que vous avez
créé à travers le réseau. Il suffit de sélectionner l’une d’entre elles puis de naviguer dans
les menus suivants pour lire les fichiers
contenus sur cette machine. Le MC-500
s’est parfaitement comporté lors de nos tests
et a reconnus tous les codecs audio et vidéo
qu’il est censé supporter. En mode Wi-Fi la
puissance du signal sans fils, et donc la fluidité de la vidéo ou du morceau de musique,
dépend naturellement de la distance de
fonctionnement, des murs et obstacles placés entre les deux éléments et de bien d’autres facteurs mais dans l’ensemble la liaison
réseau wireless 802.11b a très bien marché
(pas de saccade ou d’image figée). Mais les
fonctionnalités du MC-500 ne s’arrêtent pas
la car il est capable de tirer profit de la
connexion Internet des PC. Ainsi, vous pouvez écouter la radio (stations prédéfinis) ou
surfer sur le Web grâce au browser intégré.
Le MC-500 reconnaît même les Favoris enregistrés dans l’Internet Explorer de la machine. Cela dit, la navigation n’est pas encore au
point. Il est fastidieux d’utiliser les 10 touches
de chiffres de la télécommande pour saisir
du texte ou l’url d’un site. D’autre part bien
que le boîtier supporte une résolution de sortie vidéo allant jusqu’à 1024x768, le changement de résolution ne fonctionnait pas correctement. sur notre préversion. On ne peut
voir qu’une petite partie des pages Web à
l’écran.
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Performant et complet, le MC-500 apporte un confort très appréciable pour ceux
qui souhaitent visionner sur leur TV ou leur
vidéo projecteur, les films, des photos et
musiques contenues sur leur PC sans
avoir à le déplacer. Il suffira de tirer un
câble Ethernet dans votre salon ou d’utiliser une connexion sans fils Wi-Fi. Cela dit,
si le MC-500 seul est parfait pour tout ce
qui touche au son stéréo que la télévision
sait gérer, il faudra s’arranger autrement
pour le son 5.1. Pour profiter de l’AC-3
d’un DVD ou d’un DivX, un kit d’enceinte
Dolby Digital ou un ampli Home Cinema
devra être placé près de la télévision et
connecté au MC-500. L’appareil souffre
encore de quelques défauts mais puisqu’il
peut être mis à jour par firmware ils seront
corrigés prochainement. Le support du
DivX 3.11 devrait être ajouté par la même
occasion. Le MC-500 est une excellente
alternative aux sorties TV des cartes graphiques. Plus la peine d’utiliser le mode bi
écrans de la carte ou de sacrifier l’image
du moniteur pour celle de la télé. De plus,
le MC-500 ne sollicite que les ressources
système réseau de la machine sur laquelle il est connecté ce qui est presque
transparent pour la lecture de films ou de
musique. Vous pourrez donc continuer à
jouer ou à travailler tranquillement. Notez
enfin qu’un petit clavier sera bientôt proposé en option et que le MC-500 dispose
d’un port USB sur lequel vient se connecter un lecteur de cartes mémoire flash lui
aussi vendu en option. Ce dernier ne fonctionnait pas encore.
<125>
>
tests
Prix : 220 € Web : www.neuston.com
PLATINES DIVX
DVX-1201
omme toutes les platines
DVD/DivX
disponibles
actuellement sur le marché, la
DVX-1201 est construite autour
de la puce de compression/
décompression EM8500 de
Sigma Designs. Elle a donc de
nombreux points communs avec
ses concurrents en ce qui
concerne sa compatibilité audio
et vidéo. On retrouve le support
du DivX 3.11, du DivX 4 et 5 (sans
C
AVIS
+ Playlist MP3
+ Ogg
+ Sous titres
- Navigation dans la
bibliothèque audio
- DivX 3 inutilisables
Caractérisques
• Type : Platine DivX
• Sorties Vidéo : Scart,
Composite, S-Vidéo,
: PAL/NTSC
• Sorties Audio : 2xRCA ,
Coaxial, Optique
• Codecs vidéo supportés :
DivX 3 (sans QPel), DivX 4 et
5, XviD, RMP4, Mpeg-1/2
• Codecs audio supportés :
MP3, Ogg, Mpeg-1/2 audio
layer, AC3, PCM Wav
• Format photo supportés :
Jpeg,
<126>
QPel), du XviD (sans QPel), du
MP3 et de l’Ogg. Le panneau de
connectiques arrière de la platine
se
compose
de
sorties
Composite, S-Video et Scart coté
video et de sorties Optique,
Coaxial et de deux 2xRCA coté
audio. La fonction progressive
Scan, utile sur les télévisons plasma ou les vidéo projecteurs, est
supportée en PAL comme en
NTSC. Le design reste classique
mais efficace et quelques boutons ont été placés en façade au
cas ou les piles de la télécommande ne vous fassent défaut.
Disponible fin octobre sur le marché, le prix officiel annoncé est de
220 € avec un packaging se
composant de toutes les connectiques nécessaires et de la télécommande.
Pas encore de
DivX 3.11
Les tests ont montré que la compatibilité avec le DivX 3.11 n’est
pas encore au point comme sur
bon nombre de modèles.
Lorsque le bitrate de la vidéo
devient trop important, l’image se
fige et le son est parfois désynchronisé. De futures mises à jour
de firmware viendront sûrement
corriger ce défaut mais en atten-
dant il est très pénalisant puisque
le DivX 3.11 a beaucoup été utilisé et l’est encore. En revanche, la
platine a parfaitement supporté
les autres codecs vidéo ainsi que
le format audio Ogg (en fichier
audio, pas dans un film), les
fichiers sous titres srt et ssa, les
BivX, les deux formats de DVD
enregistrables DVD+R/RW et
DVD-R/RW, et les médias hybrides. La qualité de l’image observée est sensiblement identique
aux autres platines du genre et la
télécommande, bien que laide et
un peu juste en portée, remplie
bien son office. La DVX-1201
offre par ailleurs les mêmes fonctions qu’une platine DVD traditionnelle et en ajoute quelques
unes comme la navigation au sein
des DivX par une saisie de temps
ou un saut de 10 secs, et la création de playlist MP3.
Conclusion et
mise au point sur
les platines DivX
La DVX-1201 se démarque de
nombreux concurrents par le
support du format audio Ogg et
la gestion des sous titres. Si elle
avait du être intégrée au comparatif paru dans le dernier
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
Hardware Magazine elle se serait
placée devant les platines Akai,
Tokai, Sigmatek, et Tendance. La
LVD-2001 de Liteon et la DP-450
de Kiss sont cela dit toujours plus
intéressantes, la première grâce à
son port PCMCIA, une télécommande efficace et un faible prix, la
seconde par une récente mise a
jour de firmware la rendant plus
compatible avec le DivX 3.11 et
les médias hybride, un design
soigné et un OS plus pratique à
l’usage. La DP-500 de Kiss reste
quant à elle notre référence.
Quitte à investir un peu plus notre
conseil est donc d’acheter ce
modèle qui à l’énorme avantage
de posséder un port Ethernet.
Mais pour faire plus économique,
si vous tenez absolument au DivX
3.11 optez pour la DP-450, autrement pour le modèle Liteon.
Notez par ailleurs que d’ici noël
de nouvelles platines seront commercialisées par Kiss, elles pourront intégrer un disque dur et/ou
un tuner TV et certaines auront un
format slim. CyberHome, JVC et
Philips sont également sur les
rangs mais avec une puce d’ESS
nommée Vibratto. Leurs platines
sont donc attendues avec impatience.
Jérémy PANZETTA
>
tests
CARTES MÈRE
Que vaut
une carte mère à 35 ¤ ?
Il y a deux numéros de cela, nous vous
présentions un comparatif de cartes mères à
moins de 100 euros dans lequel nous vous
mettions en garde contre les cartes à prix
plancher. Vous vouliez en savoir plus, aussi les
voilà. Faut-il les fuir ou les acheter ?
cartes Athlon d’ECS et Syntax
sont munies respectivement d’un
SiS 735 et d’un VIA KT266A. Ces
chipset ne supportant pas les fréquences de bus à 333 MHz, vous
ne pourrez donc pas installer certains modèles d’Athlon XP TBred
et aucun Athlon XP Barton bien
Prix : 35 € et 50 €
es cartes mère de ce test
L oscillent entre 30 et 50
euros. C’est à peine croyable,
n’est-ce pas ? Et pourtant,
depuis des années des
marques comme PC Chips se
spécialisent dans la vente de
cartes mères a petits prix,
rejointes depuis déjà quelques
temps par ECS, le nouveau
nom des cartes mères Elite.
Pour préciser, c’est même la
société ECS qui s’occupe de
distribuer en France les cartes
des constructeurs PC Chips,
Syntax (sous le label PC Chips)
et ECS. Nous avons testé une
carte pour Pentium 4 et deux
pour Athlon, les moins chères.
La question que tout le monde
se pose, peut-on prendre une
<128>
“Bundle ? Où ça ?”
carte mère si peu chère, trouvera sa réponse au cours des
paragraphes qui suivent.
En retard
Si ces cartes mères ne sont pas
chères, il faut bien réaliser des
économies quelque part. Le premier point touché est bien sur le
chipset. Sur ces trois cartes, le jeu
de composants à au moins deux
générations de retard. Par exemple, la carte Pentium 4 est équipée
d’un VIA P4X333 qui ne supporte
pas l’HyperThreading, et encore
moins les Pentium 4 à 800 MHz
de bus. Dans le même genre, les
que le prix de ces derniers puisse
être intéressants. Pour savoir
quels processeurs sont compatibles, lisez attentivement les fiches
techniques de ces cartes. Les
connectiques sont également
revues à la baisse. De part le prix
de fabrication et l’âge des chipset,
vous ne trouverez point de
Firewire, de réseau Gigabit ni
même d’USB 2.0 (sauf sur la carte
P4). Du côté de la carte son intégré, pas de 5.1 et donc de sortie
audio numérique (SPDIF). En ce
qui concerne le stockage, toutes
ont un contrôleur Ultra DMA 100
ou 133, mais vous ne trouverez
pas de Serial ATA. La mémoire
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
FICHE
ECS P4VXASD2+
Caractérisques
• Constructeur : ECS
• Modèle : P4VXASD2+
• Processeur : Tous
processeurs Celeron 4,
processeurs Pentium 4 de
1.3 à 3.06 GHz (modèles
FSB800 exclu), Socket 478.
Note : nous n’avons testé
que jusqu'à au P4 2.4B
faute de processeur plus
rapide à 533 MHz de bus
• Chipset : VIA Appolo P4X333
(P4X333 + VT8235)
• Mémoire : DDR simple
canal (supporte, mais
n’exploite pas au-delà de
DDR266), 2 ports ou SDR,
2 ports
• AGP / PCI : 1 (4x) / 4
• IDE / SATA : 4 disques IDE
• Divers : Son VIA VT1612A,
réseau 100 Mbps, USB
2.0 x6 (dont quatre pour
brancher en façade)
• Bundle : une nappe IDE,
une nappe disquette
• Prix : environ 50 €
• Site Web : www.ecs.com.tw
vive est une curiosité sur ces trois
cartes, car elles sont toutes équipées de deux emplacements
DDR et deux SDR. Notez cependant que vous ne pourrez pas
cumuler de la mémoire DDR et
SDR, c’est l’un ou l’autre. Le BIOS
des cartes est assez basique, ne
comptez pas sur lui pour overclocker votre processeur. En
revanche, des progrès ont été fait
FICHE
ECS K7S5A
Caractérisques
• Constructeur : ECS
• Modèle : K7S5A
• Processeur : Tous
processeurs Duron
(nouveaux modèles 1.6
GHz non testé), tous
processeurs Athlon et
processeurs Athlon XP
de 1400+ à 2600+
(modèles FSB333
exclu), Socket A (462)
• Chipset : SiS 735
• Mémoire : DDR simple
canal (supporte, mais
n’exploite pas au-delà
de DDR266), 2 ports ou
SDR, 2 ports
• AGP / PCI : 1 (4x) / 5
• IDE / SATA : 4 disques IDE
• Divers : Son C-Media
CMI9738 4 canaux,
réseau 100 Mbps, USB
x4 (dont deux pour
brancher en façade)
• Bundle : une nappe IDE,
une nappe disquette
• Prix : environ 35 €
• Site Web :
www.ecs.com.tw
pour la mise à jour de ce dernier.
Le
site
Internet
d’ECS
(www.ecs.com.tw) propose de
télécharger des mises à jours,
mais puisqu’il s’agit de cartes
conçues il y a longtemps, les dernières versions en ligne datent de
fin 2002. Vous risquez déjà d’avoir la dernière version du BIOS
sur la carte achetée de nos jours.
En ce qui concerne la PC Chips
SV266A, il est plus difficile de
trouver un BIOS.
PC LE MOINS CHER
Avec des composants comme ces cartes mères, il est possible d’établir des records de PC pas chers !
Prenez par exemple l’une de nos cartes à 35 €, ajoutez un Athlon XP 1800+ à 65 € en boite avec son
radiateur, 256 Mo de mémoire DDR 2100 à 40 €, une carte graphique type GeForce FX 5200 à 70 €,
un graveur CD Lite-On à 45 € et enfin un boîtier à 25 € et vous obtenez une tour complète qui permet
déjà de tout faire y compris de jouer à de nombreux jeux pour seulement 280 € !! Un écran 17" sans
marque accompagné d’un clavier et d’une souris vous permet d’acheter un ordinateur complet pour
moins de 400 €. Inouï. Mais pour ce prix, point d’évolutivité possible, et surtout il manque de nombreuses nouveautés tel le 5.1, le dual band, voire l’usb2. A vous de choisir !
N’étant pas référencée sur le site
de PC Chips (www.pcchips.com)
il faut se tourner du côté de
Syntax (www.syntax-board.com).
Outre un retard technologique,
ces cartes d’entrées de
gamme sont très pauvres en
équipement. Le bundle, si l’on
peut l’appeler ainsi, se limite à
une nappe IDE, une nappe disquette et une tout petite notice
d’utilisation. Pas de logiciels à
foison, de nappes en extra, de
rack en façade, rien. Mais pour
ce prix, il ne faut pas trop en
demander non plus !
Du bon
malgré tout
Mais au-delà des critiques que
nous venons de mentionner, il
faut reconnaître qu’il y a du
bon avec ces cartes. Outre
leur prix ridiculement bas, la
présence de ports de mémoire
SDR est un atout pour les personnes
souhaitant
évoluer en douceur.
Certes, les processeurs
récents
voient
leurs
performances
chuter sans
D D R ,
m a i s
vous
pourrez
au moins faire
une étape d’un mois
avant de dépenser pour
des nouvelles barrettes de
mémoire. Et le point essentiel,
c’est que ces trois cartes
fonctionnent
bien
!
L’installation
sous
Windows n’a posé
problème pour
aucune d’entre elles, seules les performances sont
en retrait par rapport
aux meilleurs cartes
mères de l’époque et surtout comparées aux dernières
sorties. Pour parler en chiffre,
un Athlon XP 2000+ avec 256
Mo de SDR PC133 fonctionne
environ 35% moins vite sur
une moyenne de benchmarks
que ce même processeur avec
256 Mo de DDR400 sur une
plateforme nForce2. Ca prouve bien que le processeur ne
fait pas tout dans un PC ! Le
Pentium 4 s’effondre encore
plus que l’Athlon avec la Ram
SDR, mais le niveau en DDR
reste correct, proche d’un
chipset i845E.
Bref, ces cartes ne sont sûrement pas "pourries". Il faut
simplement avoir à l’esprit en
les achetant que l’on ne bénéficiera pas des dernières nouveautés, tant au niveau processeur que des connectiques, et que l’overclocking
est interdit. Si vous ne parvenez pas à choisir entre les
deux cartes AMD au même
prix, la Syntax est un peu plus
véloce grâce à son chipset
VIA. Mais le site Web du constructeur est incompréhensible
si vous cherchez de l’aide…
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
FICHE
SYNTAX SV266A
Caractérisques
• Constructeur : Syntax
(label PC Chips en
France)
• Modèle : SV266A
• Processeur : Tous
processeurs Duron
(nouveaux modèles 1.6
GHz non testé), tous
processeurs Athlon et
processeurs Athlon XP
de 1400+ à 2600+
(modèles FSB333
exclu), Socket A (462)
• Chipset : VIA KT266A
(KT266A + VT8235)
• Mémoire : DDR simple
canal (supporte, mais
n’exploite pas au-delà
de DDR266), 2 ports ou
SDR, 2 ports
• AGP / PCI : 1 (4x) / 5
• IDE / SATA : 4 disques IDE
• Divers : Son comptatible
AC97, réseau 100 Mbps,
USB 2.0 x6 (dont deux
pour brancher en façade)
• Bundle : une nappe IDE,
une nappe disquette
• Prix : environ 35 €
• Web : www.syntax-board.com
(ni Français, ni Anglais)
M.Scott
<129>
>
tests
CARTES GRAPHIQUES
Personal
Cinema 2
Versus All In Wonder
Chaque nouvelle génération de carte
graphique est suivie par des versions
multimédia chez nVidia comme chez ATI. Pour
comparer leur solution Personal Cinema et All
In Wonder nous nous sommes dirigés vers
Chaintech et Saphhire avec la FX-5600 AFM6P et la AIW 9700 Pro, le but étant de
confronter leurs capacités TV, audio et vidéo.
ommençons par une présentation des cartes. L’AFM6P de Chaintech est basée
sur une GeForce FX 5600 à 128
Mo de mémoire DDR. La carte
offre une sortie DVI, un Tuner
TV analogique (Antenne, câble)
et un petit boîtier de connectiques externe à relier à un port
propriétaire de la carte
(Pal/Secam/Ntsc). Celui-ci supporte en entrée comme en sortie un port S-Vidéo et
Composite et une entrée stéréo
RCA. On y trouve également
une entrée VGA. L’AIW de
Sapphire est quant à elle construite autour d’une Radeon
9700 Pro 128 Mo DDR proposant à peu de chose près les
même connectiques. On notera
juste l’absence d’un deuxième
C
<132>
port VGA/DVI et l’ajout d’une
sortie audio Spdif. Elle aussi est
livrée avec un boîtier de
connectiques externe sur
lequel on trouve les entrées.
Les sorties sont placées sur
une rallonge à connecter à un
autre port propriétaire de la
carte. Ces deux produits sont
livrés avec une télécommande
communiquant avec un récepteur radio à relier au port USB
de la machine. En ce qui
concerne
les
bundles,
Chaintech fournit le logiciel
WinDVR pour les fonctions TV,
le studio de montage Ulead
VideoStudio 6.0 SE, le programme d’Authoring DVD
Ulead DVD Movie Factory 2.0
SE, NVDVD 2.0 ainsi que cinq
jeux (Rally Trophy, Max Payne,
Serious Sam 2, Tropico et Age
of Wonder 2), un petit tournevis/brosse anti statique et le Qball pour nettoyer les écrans.
Chez ATI on trouve Studio 8
pour le montage et l’Authoring
DVD, Power DVD, Redline de
Sapphire pour l’overclocking,
Soldier of Fortune 2 et Return
to Castle Wolfenstein. Les deux
packs sont livrés avec les
connectiques
S-Video,
Composite et audio nécessaires et un adaptateur VGA/DVI.
La A-FM6P est vendue au prix
de 269 € et la AIW à 499 €.
AVIS
+ Qualité de réception TV
+ EPG
+ Bundle
- Fonctions TV plus limitées
- Télécommande non
paramétrable
- Scintillement des entrées
vidéo dans WinDVR
Caractérisques
• Nom : A-FM6P (FX 5600)
• Constructeur : Chaintech
• Entrées vidéo : Composite,
S-Vidéo, Tuner TV
Pal/Secam
• Entrées audio : 2x RCA
• Sorties vidéo : DVI, VGA,
Composite, S-Vidéo
• Sorties audio : 2x RCA
• Prix : 269 €
• Site Web : www.chaintechfrance.com
Fonctions TV
L’exploitation du Tuner TV se
fait à travers WinDVR pour la
GeForce et Multimedia Center
pour ATI. Au premier démarrage
des programmes, une recherche automatique vous est proposée. Celle-ci s’est montrée
particulièrement longue sur
WinDVR mais très efficace.
Grâce à son tuner analogique
associé à des composants
numériques, la qualité de
réception TV est à l’avantage
du modèle Chaintech. Les chaînes ont toutes été captées pro-
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
prement et le rendu est même
meilleur que tout ce qu’on nous
avons pu observé sur les cartes
TV PCI analogiques classiques
tels que la WinFastTV de
Leadtek ou les PCTV de
Pinnacle. La qualité de réception du modèle ATI se montre
quant à elle très correcte et
s’approche
des
meilleurs
modèles PCI.
Si l’interface du Multimedia
Center d’ATI n’est pas un
modèle d’esthétisme, le logiciel
offre en revanche un plus large
AVIS
+ Télécommande
paramétrable,
+ Fonctions TV,
+ Qualité de décompression
MPEG
- Pas de bi écran PC
(uniquement, vga + TV)
- interface ATI multimédia
Center au look peu flatteur
Caractérisques
• Nom : All In Wonder 9700 Pro
• Constructeur : Sapphire
• Entrées vidéo : Composite,
S-Vidéo, Tuner TV
Pal/Secam
• Entrées audio : 2x RCA
• Sorties vidéo : DVI,
Composite, S-Vidéo
• Sorties audio : mini jack
stéréo, Spdif
• Prix : 499 €
• Site Web : www.ati.com
panel d’options TV que
WinDVR.
Les
paramètres d’acquisition de la AIW
peuvent par exemple utiliser n’importe quel codec
vidéo et audio (MPEG1/2, DivX, Xvid, MP3,
Ogg…) si celui-ci est
installé sur la machine. ATI
propose également son
propre format d’acquisition
nommé ATI VCR. Les captures faites avec ce codec
donnent de très bons résultats mais vous ne pourrez
relire ces séquences que
sur un PC équipée d’une
carte graphique similaire ou
du codec VCR adéquate.
Bien qu’il soit possible de
régler le bitrate et la résolution
de l’acquisition, le Personal
Cinema se limite quant à lui au
MPEG-1 et 2. Au final, les rendus d’acquisition sont très
satisfaisants et proches entre
les deux cartes mais nous
avons une légère préférence
pour ceux du modèle ATI.
Le Multimedia Center propose
d’autre part des modes d’affichage TV très pratiques qui ne
sont pas présents chez nVidia.
Il est ainsi possible de mettre la
fenêtre de visualisation TV en
fond d’écran de Windows ou
de la rendre transparente pour que vous
puissiez voir l’émission même si plusieurs fenêtres de
navigation ou de programmes sont ouvertes à l’écran. L’application de cette
transparence peut d’ailleurs
être ajustée.
Parmi les fonctions communes
des deux produits on peut citer
le support du TimeShiting.
Pour
rappel,
ce
mode permet de
mettre une émission TV en
pause, pour répondre au téléphone ou autre besoin personnel, et la reprendre ensuite la
où vous l’aviez arrêtée. Au sein
de cette émission différée vous
pouvez alors naviguer en
avance ou retour rapide et
rejoindre le Live en cours sans
perdre une seule seconde du
programme, en évitant au passage les coupures publicitaires. Le télétexte est d’autre
part supporté par les deux cartes ainsi que la capture d’image et la programmation d’enregistrement. Un guide des
LE MULTIMEDIA CENTER N’EST PAS UN EXEMPLE D’ESTHÉTISME MAIS EST AUSSI COMPLET QU’EFFICACE
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<133>
>
tests
émissions TV (EPG) avec
lequel vous pourrez lancer des
programmations rapidement
est disponible sur l’A-FM6P.
Entrées et
sorties
audio/vidéo
Pour tester les entrées vidéo
des deux cartes nous avons
connecté une platine DVD et
une console de jeu PS2. Mais
vous pouvez brancher n’importe quelle source analogique
Pal/Secam/Ntsc. La lecture et
la capture de sources externes
se fait au travers du logiciel
d’exploitation TV, du studio de
montage ou de n’importe quel
logiciel d’édition vidéo grâce
aux drivers WDM des deux produits. La qualité des entrées
Composite ou S-Vidéo est
bonne et sensiblement équiva-
SEULE LA TÉLÉCOMMANDE ATI EST
Sudio 8. Il regroupe en effet à
lui seul le studio de montage
vidéo et d’Authoring DVD et se
montre plus complet que les
deux
programmes
Ulead
réunis. Tous ces logiciels sont
en revanche très simples à
prendre en main et conviendront à tous les novices ou aux
utilisateurs avertis.
Nous avons également comparé les sorties vidéos des deux
cartes en les connectant à un
téléviseur. La encore, le rendu
est très proche d’un modèle à
l’autre et il faudra jouer avec les
propriétés d’affichage de
Windows et de la carte graphique pour obtenir les
meilleurs couleurs, contraste et
luminosité possibles. A travers
l’Hydravision ou le nView de
multiples options bi écrans sont
ensuite proposés afin de régler
le type d’affichage ou la lecture
plein écran des vidéos selon
vos besoins.
ENTIÈRMENT PARAMÉTRABLE
lente sur les deux modèles. Un
scintillement reste présent à la
visualisation de la source dans
WinDVR mais il disparaît sur les
vidéos capturées.
En ce qui concerne les capacités des logiciels Ulead et
Pinnacle, notre préférence va à
COMME VOUS
POUVEZ LE
CONSTATER LES
TÉLÉCOMMANDES DES
DEUX PRODUITS SE
RESSEMBLENT COMME
DEUX GOUTTES D’EAU
LE PERSONAL CINEMA DE CHAINTECH DONNE UNE EXCELLENTE QUALITÉ DE
RÉCEPTION TV. SES PARAMÈTRES DE CAPTURES VIDÉO SE LIMITENT CELA
DIT AU MPEG1 ET 2.
<134>
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
LE BUNDLE CHAINTECH EST TRÈS BIEN FOURNI. EN PLUS DES LOGICIELS
D’ÉDITION ET DE MONTAGE VIDÉO ET DES CINQ JEUX, LE CONSTRUCTEUR
LIVRE LE Q-BALL POUR NETTOYER LES ÉCRANS ET UN TOURNEVIS FAISANT
AUSSI OFFICE DE BROSSE ANTI STATIQUE.
Les
télécommandes
Les télécommande ATI et nVidia
se ressemblent fortement. Mis à
part quelques boutons en plus
ou en moins, elles ont le même
design et proposent les mêmes
fonctions. On trouve tout abord
un bouton rond en haut de la
télécommande faisant office de
souris. La vitesse et l’accélération de celle-ci sont ajustables.
Deux touches remplaçant les
clicks droit et gauche sont
disposés à coté de ce bouton.
Sont présents également toutes
les fonctions basiques de navigation au sein des DVD (angle,
sous titres, chapitre suivant et
précédent, menu principal..) ou
en mode TV (changement de
chaînes,
channel
surf,
Timeshifting, enregistrement…).
D’autres boutons servent au
lancement d’applications TV,
DVD, Web ou audio. En bref,
tout y est et rien ne manque.
Cela dit, seul la télécommande
ATI est entièrement paramétrable. C'est-à-dire que vous allez
pouvoir configurer chacune de
ses touches selon vos préférences si les réglages par défaut ne
vous conviennent pas. Vous
pourrez leur attribuer des touches ou combinaison de touches du clavier, ou le lancement
de n’importe quelle application
installée sur la machine. Tout ce
ceci se fait très simplement à
travers le gestionnaire de la
télécommande.
Conclusion
Si vous recherchez la meilleure
qualité de réception TV possible,
vous pouvez optez pour le
modèle Personal Cinema de
Chaintech. L’autre force de l’AFM6P vient de sa large offre logicielle et des petits éléments additionnels appréciables tels que le
Q-ball, le tournevis et les cinq
jeux. Cependant, si vous êtes
prêt à sacrifier un peu la qualité
de réception TV, l’AIW d’ATI semble être un choix plus judicieux.
Le logiciel Studio 8 offre en effet
plus de possibilités, les fonctions
TV de la carte sont bien plus
complètes, la télécommande est
entièrement paramétrables, et le
gestionnaire ATI transforme véritablement le PC en centre multimédia. Dommage cela dit que
l’interface du Multimedia Center
ne soit pas plus esthétique et
que le bi-écran CRT/DVI soit laissé de côté sur ce modèle
Sapphire. Les cartes ATI sont
d’autre part toujours aussi réputées pour leur qualité de décompression MPEG. La différence
avec les GeForce est faible mais
elle se verra sur un téléviseur
plasma ou un vidéo projecteur
par exemple.
Cet article n’avait pas pour but
de tester les performances 3D
des deux cartes. Elles ne combattent pas dans la même catégorie mais notez tout de même
que la 5600 comme la 9700 Pro
sont aptes à faire tourner n’importe quel jeu récent dans des
résolutions confortables, l’ATI
permettant en prime d’activer
confortablement les paramètres
antialiasing et anisotropique. Le
choix d’un Personal Cinema ou
d’une All In Wonder se fait également en fonction de la puissance
3D. Pour le moment, vous avez le
choix entre la 5200 et la 5600 du
côté de chez nVidia, et entre la
9700 Pro, 9600 ou 9800 chez
ATI. Mais naturellement, plus la
carte sera puissante et plus le
prix sera élevé à l’image de ce
modèle Sapphire vendu pas
moins de 500 €. A vous donc de
voir ce que votre porte feuille
peut supporter. Notez par ailleurs
que ces deux cartes sont équipées d’un ventilateur. En vue
d’un PC Home Cinema il est peut
être plus intéressant de tabler sur
AIW Sapphire
Capture vidéo
Capture audio
Bi écran TV
Bi écran CRT/DVI
Télécommande
programmable
Vidéo en fond
d’écran Windows
Logiciels
un produit utilisant uniquement
un dissipateur pour réduire les
nuisances sonores. Néanmoins,
ce type de carte est représenté
par des modèles d’entrée de
gamme (FX 5200 par exemple)
qui seront vite limités dans les
jeux.
Futures All In
Wonder
Le modèle AIW 9700 Pro présenté
ici devrait bientôt disparaître pour
laisser la place aux versions AIW
9600 et 9800 que nous testerons
prochainement. Quelques modifications seront apportées à ces
modèles. Le bi-écran sera de nouveau au programme selon les
constructeurs par l’ajout d’une
connectique DVI ou VGA. Un tuner
radio FM leur sera également ajouté avec les fonctions d’enregistrement associées, ainsi que la fonction Picture In Picture autorisant
l’incrustation d’image dans le logiciel de lecture TV. Enfin, ces cartes
seront compatibles avec le dernier
système d’exploitation Windows
Media Center. Ce dernier point n’a
pas vraiment d’intérêt pour les particuliers (à part bidouilleur) puisque
cet OS ne sera pas vendu dans le
commerce, mais les constructeurs
auront la possibilité d’intégrer des
AIW dans leur PC Media Center ce
qui n’est pas négligeable.
Jérémy PANZETTA
Personal Cinema Chaintech
n’importe quel codec + ATI VCR
Mpeg-1, Mpeg-2
n’importe quel codec
Mpeg Layer 2
oui
oui
non
oui
oui
non
oui
non
PowerDVD, Studio 8, Redline,
Return to Castle Wolfenstein,
Soldier of fortune 2
Sam 2, Tropico et Age of Wonder 2
Ulead VideoStudio 6.0 SE, Ulead
DVD Movie Factory 2.0 SE, NVDVD,
Rally Trophy, Max Payne, Serious
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
<135>
>
tests
LE GS108 DE NETGEAR EST UN DES
SWITCHS GIGABITS LES PLUS
INTÉRESSANTS FINANCIÈREMENT AVEC
SES 8 PORTS ET SES 300 €
RÉSEAUX
Le réseau Gigabit,
quel intérêt ?
Le réseau Gigabit semble s’étendre progressivement au marché grand
public par l’intermédiaire des cartes mères intégrant un port Ethernet
1000 Mbits/s. Pour évaluer l’intérêt de cette interface, nous avons voulu
savoir quel matériel et quel investissement était nécessaire pour
s’équiper, sans oublier de tester les performances d’une telle
configuration.
a grande majorité d’entre
nous qui possédons un
petit réseau à domicile, ne
serait-ce que deux PC, sommes équipés de composants
Ethernet 10/100 Mbits/s. Que
ce soit pour le partage de
connexion Internet, la lecture
de films et de musique à travers le réseau, ou des transfert
de données, ils sont satisfaisants. Le passage au 1 Gbits/s
peut donc sembler être un luxe
mais son débit réel de 400
Mbps est un atout indiscutable
qui devrait en convaincre
quelques uns. Il faudra en
revanche pouvoir mettre la
main au portefeuille.
L
Quel
équipement ?
Pour qu’une machine bénéficie
d’une connexion et d’une
bande passante Gigabit, elle
doit posséder un port Ethernet
<136>
1000 Mbits/s via une carte PCI
ou une carte mère, mais il faut
également qu’elle soit connectée à une autre machine équipée de cette interface dans le
cas ou elles communiquent
directement, ou qu’elle soit
connectée à un switch 1
Gbits/s si elle fait partie d’un
réseau local. Pour rappel, un
switch est un boîtier pouvant
connecter plusieurs PC au sein
d’un LAN (Local Area Network).
Contrairement aux hubs, ils
sont dits « intelligents ». Les
hubs, lorsqu’ils reçoivent des
informations d’un de leur port,
transmettent l’information à
tous les autres. Cela pose un
souci de sécurité puisqu’il
devient facile d’écouter (snifer)
ce qui se passe sur le réseau à
partir de n’importe quel poste
connecté au hub. Le switch va
au contraire transmettre les
données uniquement sur le port
du destinataire. Les performances en sont améliorées au pas-
sage. Compte tenu du cout
d’un switch, il n’a en général
d’intérêt que dans une entreprise, mais hélas on ne trouve en
gigabit que des switchs.
L’équipement demandé pour un
réseau Gigabits est donc elitiste et couteuse même si l’upgrade est en soit identique à une
configuration qui passerait du
10 Mbits/s au 100 Mbits/s.
Quelles
performances ?
Pour tester les performances
du réseau Gigabit, nous avons
utilisé cinq machines reliées à
un switch 1 Gbit/s à 8 ports.
Deux d’entre elles étaient en 1
Gbits/s, les trois autres en 100
Mbits/s. Un transfert de fichiers
entre les deux PC Gigabits a
donné un débit oscillant entre
22 et 36 Mo par secondes.
Comparé au 7-9 Mo/s d’une
connexion 100 Mbits/s, la diffé-
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
rence est donc énorme. Mais
ce transfert peut monter théoriquement jusqu’à 50 Mo/sec.
Cette différence s’explique par
le fait que les meilleurs disques
durs IDE ou Serial-ATA n’arrivent pas à soutenir ces débits
en écriture (!!). A cette cadence,
l’occupation processeur de la
première machine en PIV 3.2
GHz variait entre 15 et 25 %, et
entre 20% et 45% sur la
deuxième en Athlon XP 1500+.
Celle-ci est alors devenu très
lente à l’usage de part son
manque de ressource processeur et la charge du disque dur.
La première restait exploitable
mais possédait un disque plus
récent.
En lançant un transfert de deux
PC en 100 Mbits/s sur le
Pentium en 1 Gbits/s, le débit
de réception se situait aux alentours des 14-18 Mo/s. Un résultat logique puisque les deux
machines envoyaient des données à 7-9 Mo/s chacune. En
ajoutant un transfert d’un poste
supplémentaire en 100 Mbits/s,
les débits ont oscillé entre 22 et
LE DES-1009G DE D-LINK PROPOSÉ AUX
ALENTOURS DE 320 € OFFRE 1 PORT 1 GBITS/S
POUR LE SERVEUR ET 8 PORTS 10/100 MBITS/S
POUR LES CLIENTS DU RÉSEAU LOCAL.
27 Mo/s et sont
redevenus variables et saturés
entre 22 et 36 Mo/s en ajoutant le dernier PC en 1 Gbits/s.
Avec un tel réseau, et dans le
cas ou ce ne sont pas plusieurs disques durs du serveur
qui écrivent ou distribuent des
données, ce n’est donc plus
l’interface qui limite les transferts mais les débits de l’unité
de stockage. Pour en terminer
avec les performances, notez
qu’en branchant une machine
en 1 Gbit/s sur un hub ou un
switch 100 Mbits/s, la
connexion passe à 100
Mbits/s avec les débits maximums associés. Il est donc
indispensable que le ou les PC
en 1 Gbits/s soient connectés
à un équipement lui aussi en 1
Gbits/s.
Pour
quels usages
?
Le réseau Gigabit
est clairement destiné
aux serveurs de fichiers
ou aux réseaux dont les
machines ont besoin de s’échanger de grande quantité
de données fréquemment. Et
pour des performances optimales, mieux vaut que les PC
soit équipés de disques durs
haute performance et/ou en
RAID. Même si vous possédez
un serveur personnel contenant des DivX,des MP3, des
images de sauvegarde de jeux
ou de DVD, une connexion 100
Mbits/sec est donc suffisante
d’autant plus qu’il faudra
investir une
grosse somme
si vous avez besoin d’un
switch 1 Gbits/s. Leurs prix
débutent en effet aux alentours de 300 €. Ceux des car-
LA PLUPART DES CARTES MÈRE POSSÉDANT UN PORT GIGABITS SUPPORTE AUSSI UN DEUXIÈME PORT ETHERNET EN
10/100 MBIT/S
PC UPDATE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2003
tes réseaux
PCI d’environ 50 € restent en
revanche abordables. Notez
qu’il existe trois types de carte
PCI Gigabit, celles qui nous
intéressent ici sont les versions 32 bits à port RJ45.
Rien ne vous empêche cela dit
de prévoir une future upgrade.
Lorsque vous déciderez de
changer de carte mère vous
pourrez par exemple opter
pour un modèle équipé d’un
port Gigabit. Le surcoût est
faible, et la plupart d’entre eux
possèdent un port 10/100
Mits/s supplémentaire. Le PC
qui recevra cette carte mère
sera donc parfaitement équipé
pour faire office de serveur de
fichier ou de routeur/firewall.
Le port 10/100 Mbits/s sera
connecté
au
modem
Câble/ADSL et le port Gigabits
au switch.
Jérémy PANZETTA
<137>
“Juste une dernière partie et j'arrive, chérie !” C'est ça. Comme si elle allait vous croire... Elle sait bien que
vous êtes obnubilé par votre nouveau boîtier, le P160 : son corps sensuel en aluminium texturé, son plateau
de carte mère extractible, son panneau de contrôle orientable, ses baies de disques durs insonorisées... Allez,
on vous comprend. Mais votre copine, elle, il se pourrait que non... Pour découvrir comment Antec peut vous
aider à construire la machine de vos rêves, visitez www.antec-inc.com