Epson | Equity LT-286 Canada | Économie La Caisse de dépôt est encore menacée de

Économie
La Caisse de dépôt est encore menacée de fractionnement
Jean Campeau pourrait accepter un autre mandat à la tête de l'institution québécoise
D
es adversaires du Quebec
cherchent encore à « casser » la Caisse de dépôt et placement du Québec.
Jean Campeau l'a reconnu indirectement hier, lors d'une conférence de presse à l'issue du déjeuner-causerie de la Chambre de
commerce du Montréal métropolitain.
Plusieurs ont cherché encore
récemment, comme Marcel Côté,
alors conseiller du premier ministre du Québec. Robert Bourassa. à
fractionner « la Caisse ».
M . Campeau, qui terminera son
premier mandat comme président de la Caisse de dépôt et placement du Québec le premier
mars p r o c h a i n , n'écarte pas
l'éventualité d'un autre débat sur
le fractionnement de la caisse,
pour diminuer ses pouvoirs financiers et lui couper les ailes.
Il ajoute toutefois que le premier ministre Bourassa, avec qui
il en a discuté expressément, est
« bien convaincu » du contraire.
Jean Campeau « préfère cependant demeurer prudent ; des personnalités i n flucutes tournent autour du premier ministre. Ça ferait l'affaire de bien du monde
(de casser la Caisse), de gens de
l'extérieur du Québec en particulier ». M . Campeau n'a voulu
nommer personne. La Caisse, par
ailleurs, n'est pas démunie et peut
compter sur des appuis.
Durant la bataille du Québec
contre « le syndicat financier (de
1965 à 1975 en particulier), des
gens se sont tenus debout, comme
l'ex-ministre dès Finances, Raymond Garneau. La Caisse, c'est
fort » aujourd'hui.
Deuxième mandat pour
Campeau?
Le nom de Raymond Garneau,
maintenant président des assureurs Industrielle-Alliance, fut
cité à quelques reprises comme le
successeur de lean Campeau en
mars 90, tout comme celui de
Claude Castonguay, président du
conseil de La Laurentienne.
Mais lean Campeau reconnaît
qu'il reprendra bientôt les discussions avec Robert Bourassa sur un
éventuel deuxième mandat, ce
qui ne s'est jamais vu dans les 25
ans d'histoire de la Caisse, lean
Campeau adore son travail. 11
doit faire « le choix entre plusieurs offres d'emploi, mais c'est
au premier ministre de choisir le
prochain président de la Caisse ».
Par ailleurs, la Caisse et des ron 50 p. cent de leur parc immopartenaires (comme le Mouve- bilier, grâce notamment à la Caisment Desjardins, la Banque Na- se.
tionale et La Laurentienne) deCette dernière a acquis par ailvraient s'entendre prochainement sur « le concept de la super leurs pour environ $ 2 milliards
banque d'affaires » qui devrait ai- d'actions de compagnies étrangèder les entreprises québécoises à res. Grâce à la croissance de son
battre la concurrence, internatio- actif de $ 3 milliards par année, la
Caisse devra mettre l'accent sur
nale en particulier.
lean Campeau assure que les l'aspect international dans les dix
partenaires ne manquent pas. prochaines années pour aider les
« On cherche la clef. Elle se dessi- PME du Québec à percer ces marne. C'est un projet qu'on a à chés.
coeur. La caisse en serait un parFini le syndicat financier
tenaire important. »
Que
de chemin parcouru dePour ce faire, la Caisse n'a pas
besoin d'une modification de sa puis la fondation de la Caisse il y
loi car « elle a tous les pouvoirs a 25 ans, s'est exclamé lean Camvoulus », comme ceux de se diver- peau dans sa causerie.
sifier dans l'immobilier, avec
Le syndicat financier tentait
Steinberg-lvanhoe, ou au niveau encore vers 1970 de bloquer des
international.
politiques du Québec en refusant
Comparativement à seulement ses emprunts. Il faisait danser les
cinq p. cent il y a peu, les Québé- gouvernements du Québec.
cois contrôlent maintenant enviDes institutions financières Jean Campeau
Record
Bourse
N
ouveau sommet historique à la Bourse de
Montréal hier: l'indice canadien du marché, X X M , a
atteint 2 069,68, dépassant
le précédent sommet de
2 063,92 enregistré le 13
^août 1987, deux mois avant
le krach.
Cet indice est une moyenne de la valeur des cours de
25 grandes sociétés canadiennes les plus capitalisées.
La capitalisation des titres
qui composent l'indice représente 45 p. cent de la capitalisation boursière totale
des titres canadiens inscrits
à la Bourse de Montréal.
Ce nouveau sommet signifie que la valeur des titres qui composent l'indice
se retrouve au même niveau
qu'au plus fort du dernier
marché haussier. Toutefois,
ces titres sont beaucoup
moins surévalués qu'ils ne
l'étaient lors du précédent
record. A preuve, rapporte
la Bourse de Montréal, le
rapport moyen du cours des
titres qui composent l'indice sur les bénéfices de ces
entreprises est passé de 17,4
au 13 août 1987 à 11,9 au
plus bas de la correction
boorsière de 1987 et se situe
présentement aux environs
de 10.3.
MONTRÉAL
Publicité marketing
FRANCINE
OSBORNE
ne entreprise familiale, Investissements Pliska, dévoile lundi prochain un projet domiciliaire et commercial de $ I milliard sur dix ans. Connu sous le
nom de «Les jardins de Pierrefonds-Ouest », le projet sera réalisé sur 6,5 millions des 8,5 millions de pieds carrés que possède
Pliska dans cette partie de Pierrefonds, située à l'ouest du tracé de
la future autoroute 440, au nord
de la Trans-Canadienne.
Le projet comprend la construction de maisons unifamilales,
de condominiums, d'un centre
d'affaires et d'un centre commercial. Il est situé sur le domaine de
l'ancienne ferme O'Connell.
Les intentions de Pliska sont
connues depuis un bon moment.
mais la compagnie a retardé son
projet en raison d'un litige avec
Lavalin.
En effet, LaValin avait acheté
de Pliska un terrain de l,5 million de pieds carrés, qui enclavait
le reste de l'ex-ferme appartenant
à Pliska.
re, sous des représentations fausses et inexactes.
La cour a donné raison à Pliska
et Lavalin va en appel du jugement rendu le 8 février dernier.
Me Simard indique que Pliska
veut tout simplement rembourser
Lavalin et récupérer son terrain.
Entre-temps, l'entreprise famiSelon l'avocat de cette dernière. Me André Simard, de l'étude liale, dont la présidente est Mme
Guy & Gilbert, Lavalin avait dé- Maria Gelev, a décide de mettre
claré au moment de l'achat s'être en valeur les autres terrains, qui
entendu avec la Ville de Pierre- lui appartiennent. Pliska a en effonds et que celle-ci fournirait fet obtenu la mise en place des
tous les services nécessaires à la services municipaux de Pierremise en valeur du terrain avant fonds sur ses terres et peut donc
dévoiler ses projets.
une certaine date.
Cette condition n'ayant pas été
remplie, Pliska a obtenu une saisie avant jugement du terrain de
l,5 million de pieds carrés. Elle a
fait valoir que le terrain avait été
acheté par Lavalin à prix dérisoi-
Selon M e Simard, si Pliska récupère les l,5 million de pieds
carrés actuellement sous saisie,
ces terrains, situés en bordure du
boulevard Gouin, seront également mis en valeur par la société
immobilière privée.
Les privatisations sont bien plus
qu'une mode, selon Edouard Balladur
TREMBLAY
S
elon M . Edouard Balladur, ex-ministre des Finances de France dans le gouvernement Chirac, les privatisations ne sont pas une mode passagère, mais un aspect important du libéralisme qui balaie le monde, y compris les pays communistes.
années tout au moins. Le choix final des actionnaires de contrôle a été fait par le ministre à la suite
d'appels d'offres et des recommandations d'une
commission. Aujourd'hui, si c'était à refaire, M . Balladur aimerait être moins impliqué dans le choix, et
donc plus à l'abri des accusations de favoritisme.
Il juge tout à fait légitime les efforts déployés par
les Etats pour conserver les plus grandes entreprises
dans les mains des nationaux.
Devant la Chambre de commerce Française au
Canada, M. Balladur a indiqué que ce n'est pas tant
Interrogé par les journalistes, il n'a pas voulu
la supériorité commerciale ou la plus grande efficacité économique des sociétés privées qui justifie les commenter l'OPA de l'Institut Mérieux sur Cônprivatisations, que «le lien nécessaire entre la liber- naught. Mérieux est contrôlée par Rhone-Poulenc,
un groupe qu'il a privatisé durant son mandat. Par
té politique et la liberté économique».
contre, il a dit qu'il trouvait injuste que des entreSelon lui, il est inacceptable que le «principal prises qui sont à l'abri des OPA puissent lancer elmoyen de produc- les-mêmes des OPA.
tion et de distribution de la richesse
soit aux mains de
l'État». L'entreprise doit appartenir
« au plus grand
nombre d'individus».
Textile : le Canada et les
USA ont des pratiques
jugées restrictives
Député à l'Assemblée nationale,
M. Balladur a eu
hier des rencontres privées avec
plusieurs personnalités du milieu
des affaires, dont
M . Paul Desmarais, président de
Power Corporation, M. Jean Campeau, président de
la Caisse de dépôt,
Edouard Balladur
et M . Pierre Jeanniot, président d'Air Canada. A Ottawa, il doit rendre visite au ministre des Finances, M. Michael Wilson et à Toronto, il doit s'entretenir avec M . Thomas D'Aquino, président du Canada Business
Council, ainsi qu'avec les dirigeants de la Bourse de
Toronto.
Aux critiques qui ont jugé sévèrement les 35 privatisations réalisées en 15 mois en France, M . Balladur affirme qu'elles ont beaucoup fait pour dynamiser les entreprises concernées (Saint-Gobain, Société Générale, Suez, Paribas), et développer le
«capitalisme populaire».
Eu revanche, il se demande s'il ne faudrait pas
modifier légèrement la procédure pour les prochaines privatisations (stoppées par le gouvernement
socialiste). L'approche Balladur a privilégié la constitution d'un «noyau dur» d'actionnaires qui doivent bloquer toute O P A hostile, pendant quelques
DOW JONES
TORONTO
Agence France-Presse
GENEVE
es États-Unis et le Canada appliquent l'Accord
Multi-Fibres ( A M F ) de manière plus restrictive
L
qu'auparavant, allant à l'inverse de la tendance suivie par les autres pays importateurs, indique un rap^
port soumis au comité des textiles du G A T T , réuni
hier à Genève, par l'organe de surveillance ad hoc.
Le rapport constate en effet que la CEE et d'autres
importateurs, comme l'Autriche, la Finlande, la
Norvège et la Suède, ont réduit leurs pratiques restrictives, alors qu'Américains et Canadiens, tout en
amendant dans un sens limitatif les accords existants, sont les seuls à invoquer l'AMF pour imposer
des mesures unilatérales.
De manière plus générale, l'organe de surveillance des textiles souligne que les restrictions frappent
«presque exclusivement» la production des pays en
développement, alors que «l'AMF reconnaît explicitement la nécessité pour ces pays de recevoir un
traitement spécial». Sur 114 accords restrictifs conclus, note-t-d, 94 l'ont été avec des pays du tiers
monde.
Entré en vigueur pour la première fois en janvier
1974, l'AMF, qui compte 43 signataires représentant 54 pays, régit par le jeu d'accords bilatéraux
près de 50 pour cent des échanges mondiaux ($ 130
milliards US).
L'OR (NEW YORK)
DOLLAR CANADIEN
—7/100
1
I'
(+6.42)
|
(+d.31%). |
•*
r$36i!ool
2785,33 |
I 4025,35
2069,68 p^
partie du « b///63 », qu'aurait exigé le syndicat financier.
Le Quebec payait plus cher que
l'Ontario pour emprunter avant
que la Caisse puisse servir de ré*
servoir de capitaux et permette de
répudier le tout puissant syndicat
financier.
Le bas de laine d'hier est deve»
nu un réservoir de capitaux de
$30 milliards.
Pliska investira $ 1 milliard dans
un projet immobilier à Pierrefonds
MIVILLE
Au bureau du premier ministre, on reconnaît que les discussions reprendront prochainement mais on ajoute que « ces
jours-ci les priorités sont ailleurs », comme la formation du
prochain conseil des ministres.
comme A.E Ames et la Banque de
Montréal auraient tenté d'empêcher la nationalisation des compagnies d'électricité, d'où est issue Hydro-Québec.
Elles auraient provoqué « la declaration d'Hawai »de feu Daniel
lohnson, qui prêchait contre Ottawa « l'égalité ou l'indépendance ». Les nombreux affrontements sur le français venaient un
1 (-12.48) | _
0.30% ) ^
Y'
"»J
(-6.08) 1
< - 0.22%
)^
(-2.10)
^-0.57%)fcr
•
J$J$0,8501
Les producteurs de pommes
repensent leur marketing
RiCMARD
DUPAUL
es producL
de
teurs
pommes
du
desastre», affirme d'emblée
|ean-Denis Lussier, un producteur de Dunham, dans les Cantons de l'Est, et vice-président
à la Fédération.
Chute des prix
Les problèmes des producteurs de pommes sont d'autant
%| Québec, au terplus sérieux que les prix ont
me d'une saison
chuté à un niveau dérisoire:
qualifiée de dé- 4 V* cents la livre pour la
sastreuse, veupomme de transformation,
|
' lent mettre sur
contre 6 cents la livre en 1988.
pied une agence nationale
Une baisse de 30 p. cent! Cela
dans l'espoir d'enrayer une crise compare à un prix de rese profonde qui s'empure de
vient moyen (selon le ministèl'industrie.
re de l'Agriculture ) de 18 cents
la livre.
La nouvelle agence aura
pour tâche de fixer des quotas
D'après M . Lussier, il faut
pour limiter la production cas'attendre à des pertes à grannadienne. De plus, à l'instar
de échelle et même ù plusieurs
du Bureau laitier du Canada,
faillites parmi les I 000 proelle prendra en charge tout le
ducteurs québécois. Les revemarketing des produits de l'innus de l'industrie —environ
dustrie. Deux atouts qui font
5 20 millions ( au prix du
défaut à l'heure actuelle, affirgros)— pourraient baisser, en
me le porte-parole de la Fédédépit d'une augmentation senration des producteurs de
sible de la production; celle-ci
pommes du Québec, M. Daniel
atteindra 4,7 millions de boisRuel.
seaux en 1989 (un boisseau
«C'est chacun pour soi ac- équuivaut à 42 livres ou 19 kilos). En 39 ans d'expérience,
tuellement... si rien n'est fait
M. Lussier dit avoir rarement
pour lui venir en uide, l'indusvécu pareille crise.
trie de la pomme risque de disparaître», prévient-il.
«Les producteurs sont obliUne entente de principe
gés de puiser dans leur avoir
vient d'être signée par les fédénet. Les dettes augmentent»,
rations des cinq provinces prorenchérit M . Ruel. Il y a bien
ductrices, dont celles du Quél'assurance tripartite —finanbec et de l'Ontario. Le projet
cée à parts égales par Ottawa,
d'une agence sera soumis sous
Québec et les producteurs—
peu aux membres et, par la suimais celle-ci ne couvre qu'une
te, au gouvernement fédéral.
partie des pertes. L'industrie
La future agence disposera
de la pomme emploie 3 000
d'un fonds d'indemnisation et
personnes à temps plein et aud'un budget promotionnel,
delà de 20 000 personnes dudont les montant restent indérant les récoltes.
terminés. À titre de comparaison, le Bureau laitier consacre
Le «concentré»
quelque $ 15 millions par un
La chute des prix est le résulpour faire la publicité du
tat de l'importation massive
beurre, de la crème glacée et
du concentré de pomme venu
du fromage.
d'Europe de l'Est et d'Améri«Si tout va bien, on aura
que du Sud.
notre agence â temps pour la
«Il coûte entre 10 et 13 p.
récolte de 1991», prévoit M.
cent moins cher de faire du jus
Ruel.
avec du concentré importé que
d'en faire avec des pommes
Catastophe
fraîches», explique M. JeanPaul Barré, président de LasLe projet d'une agence nasonde & Fils, de Rougemont.
tionale survient à un moment
Les producteurs québécois,
où les producteurs québécois
dont la main- d'oeuvre est nets'apprêtent à clôturer l'une des
tement plus coûteuse, ne peupires saisons de leur histoire.
vent concurrencer leurs homoTout leur tombe sur la tête,
logues chiliens, italiens ou alsemble-t-il: une mauvaise rélemands.
colte et surtout, la dégringolade des prix.
Selon M. Barre, les consomLes pommes, en abondance
mateurs font peu la différence
cette année, sont trop grosses
entre le jus fait de concentré et
et pas assez rouges pour être le vrai jus, ce qui encourage
étalées sous le regard gourl'importation. Il a bon espoir
mand des consommateurs. Il
que les goûts se raffineront
semble que mère Nature (en- avec le temps puisque Lassoncore elle!) nous ait donné des de est le seul fabricant à utilitempératures trop chaudes au
ser des pommes fraîches du
mois de septembre, alors que
Québec pour ses produits ( Oaseul le froid réussit à faire rousis et
Rougemont).
gir les pommes.
Le pdg espère aussi qu'on
Beaucoup d'entre elles ont
réussira à faire augmenter la
dû être cueillies tard dans la
c o n s o m m a t i o n de j u s de
saison. De sorte que la taille
pomme chez les Québécois, lades fruits excède les critères du
quelle reste inférieure à celle
marché. Pour être acceptable,
des Ontariens ou des Amériune belle pomme doit faire un
cains. Lassondc, le meneur
tour de taille de six à huit cendans le marché, fait actuelletimètres.
ment une promotion sur ses
Environ la moitié de la ré- jus afin de conserver sa mince
avance.
colte 89 —un record— prendra le chemin des usines de
M. Barré, qui dit avoir grantransformation, estime la Fé- di dans un verger, sympathise
avec les producteurs. «Ce n'est
dération. Et comme les profits
pas facile. Avec la mondialisarésident uniquement dans les
tion de l'industrie et les barrièpommes que nous mangeons,
re tarifaires qui tombent, ça
les producteurs font face a une
deviendra encore plus difficile
catastrophe.
«La saisoc 1989 est un vrai avec le temps».
v
02*
LA PftESSE. MONTRÉAL, MERCRED111 OCTOBRE 1989
La Ch. de C. de l'Est de Montréal entend se
battre pour l'emplacement du nouveau Forum
BENOIT
C H A P D E L A I N E
• La Chambre de commerce de
rTEst du grand Montreal entend
faire pression pour favoriser l'établissement d'un nouveau centre
sportif destiné à accueillir le club
de hockey Canadien, à proximité
ou à l'intérieur du Parc olympique.
r
Avto
aP
5
L'étude de Lavalin est attendue
pour le début de 1990. Quant aux
qualités de l'Est, selon M. La bonté, ce sont les restaurants de la
rue Sherbrooke, l'espace de stationnement et le métro: «Pour
les gens de Laval, il ne faut pas
plus de temps pour venir ici en
métro que pour aller au Forum » .
flassiqve1
M.Guy Leduc, vice-président
du marketing pour la Régie des
installations olympiques et membre du conseil d administration
de la Chambre de commerce, a
cependant affirmé qu'aucun
échange officiel ou officieux ne
s'est déroulé jusqu'à maintenant
entre la RIO et le club Canadien
ou Lavalin.
Roger Néron
A
Association de la construction du Québec
• Région dm Montrés!
Gouvernement du Québec
Ministère de l'Education
Direction de la formation
à distance
EN SANTE,
Une mise en garde sur l'effet
des drogues, de l'alcool, des médicaments,
du tabac et de certains aliments
Dès le 23 octobre,
tous les lundis et mercredis
14 leçons dont le propos sérieux demeure accessible à tous. Dans ce cours, les gens de tous âges
trouveront de l'information pour éclairer leurs choix
ou leurs interventions.
Une mise en garde...
25 octobre:
La drogue et le jeunes
30octobre:
Les drogues et le SIDA
1 novembre: Les drogues et le sport
6 novembre: Les effets secondaires des
médicaments
8 novembre: Les médicaments,
l'observation du traitement
13: novembre: Cancer et alimentation
15 novembre: Les intoxications alimentaires:
cela pourrait vous arriver
20 novembre: Maigrir à tout prix ?
22novembre: L'alcool: ses effets sur
l'organisme
27novembre: L'alcool au volant: des effets
inattendus
29 novembre: La cigarette: l'heure de vérité
4 décembre: Médicaments, drogues et
grossesse
6 décembre: Le piège de la dépendance
23 octobre:
er
Ce cours dont le but est de faire la lumière sur les
risques de la consommation des drogues, d'alcool,
de médicaments, de tabac et de certains aliments, a
été préparé par des spécialistes et vous est
présenté en collaboration avec
C
Santé et Bien-être social
Canada
Health and Welfare
Canada
O L L È G E
v i c T o R I N
M A R I E
TELEGLOBE s'établira dans le nouveau Technoparc
• Téléglobe Canada est la première société à
investir dans le nouveau Technoparc du Montréal métropolitain. Elle y installera son Centre
international de Montréal destiné à répondre
aux demandes croissantes de télécommunications internationales. Le projet est évalué à
$ 64 raillions pour sa première phase et à S 57
millions pour les phases subséquentes. Téléglobe, une société du groupe Memotec, a acheté 200 000 pieds
carrés de terrain à la Ville de Montréal au prix de $ 9 le pied
carré. La Ville de Montréal investira en revanche $ 20 millions
pour doter d'infrastructures le campus montréalais du Technoparc. Téléglobe Canada est le seul télécommunicateur international du Canada. Memotec compte plus de 2 200 employés et un
actif de $ 900 millions.
« À la RIO, dit-il, nous considérons qu'il est trop tôt pour entreprendre des démarches. Nous allons attendre l'étude de Lavalin.
Nous serions cependant enchantés s'ils venaient à nous. »
M. Leduc précise que la RIO est
propriétaire d'une petite partie
seulement du terrain disponible
pour une nouvelle construction à
proximité du métro Viau, le reste
appartenant à la Ville de Montréal.
VOUS INVITENT À SUIVRE LE COURS
SANS
COMPROMIS
UNITED WESTBURNE achète
• United Westburne a acquis, à la suite de l'approbation des
autorités réglementaires concernées, 100 p. cent des actions de
Forsco. Forsco est un grossiste en électricité et en plomberie de
Barrie, Ontario, desservant les régions du nord de l'Ontario. Le
chiffre d'affaires de Forsco a atteint, au cours de la dernière année, S 68 millions. Cette acquisition représente un ajout important pour Westburne en Ontario, tant au niveau du réseau de
distribution qu'au niveau de l'expansion de la gamme de ses produits. Avec un chiffre d'affaires global de plus de S 2.2 milliards
pour l'exercice terminé le 31 décembre 1988, Westburne est le
plus important grossiste intégré canadien d'équipement et de
pièces de plomberie, chauffage et électricité.
Promotion ou éventuels incitatifs économiques, la Chambre n'a
pas encore décidé de quelle façon
précise elle entend attirer la foule
d'amateurs de hockey et ses idoles dans l'Est de Montréal. Chose
certaine, les démarches se feront
à la fois en public et en privé selon le président de la Chambre.
H
2 5 0 0 boul. curé L l b f l l t Chornsday Laval tél.681-2500
L'ASSURANCE-VIE DESJARDINS sort du Ouebec
• L'Assurance-vie Desjardins vient d'acheter
La Compagnie d'Assurance-Vie Laurier. Laurier, d'Etobicoke, en Ontario, se spécialise
dans la mise en marché d'assurances individuelles. Elle les distribue dans les 10 provinces
canadiennes par l'entremise d'un réseau de 90
agents généraux, lesquels font affaire avec des
courtiers. Laurier compte un actif de $ 30,4
millions et prés de la moitié de ses activités se situent en Ontario.
En 1988, elle a perçu un volume de primes de plus de $ 18,5
millions. L'Assurance-Vie Desjardins avait à la fin de l'an dernier un actif de $ 1,4 milliard et des primes de $ 295,9 millions.
L'Impériale, compagnie d'assurance-vie, est l'un des actionnaires
qui a vendu sa part dans la Laurier à l'Assurance-vie Desjardins.
nadien, mais ils nous disent qu'il
faut attendre l'étude de Lavalin.
Mais nous ne voulons pas pas que
certaines qualités de l'Est de
Montréal soient mises en veilleuse dans cette étude... »
« Nous mettons au point notre
stratégie, a dit hier le nouveau
président de la Chambre, l'architecte Pierre La bonté. Nous avons,
déjà contacté la direction du Ca-
Mercedes-Benz,
Kcono-flashes
Baisse de bénéfice chez PEERLESS
• Pour les six mois terminés le 31
août 1989, le chiffre d'affaires de
Tapis Peerless passe de $ 127,0 millions à $ 195,2 millions. Le bénéfice net atteint $ 1,9 million, ou 23
cents par action, contre $ 5,6 millions, ou 65 cents par action en 1988. Les résultats de la même
période l'an dernier n'incluent pas ceux de Galaxy Carnet Mills,
cette compagnie ayant été acquise le 2 juin dernier. L'affaiblissement des résultats est principalement attribuable à l'acquisition
de Galaxy. La compagnie prévoit que Galaxy contribuera aux
bénéfices au cours du prochain exercice.
La Chambre de commerce de
l'Est du grand Montréal, qui
compte 200 membres, lançait
hier sa quatrième année d'activités au cours de laquelle elle se
penchera sur le dossier des transports et sur celui de Soligaz, qui a
déjà annoncé son intention de
s'établir dans ce secteur.
FOREX rachète 10 p. cent de ses actions ordinaires
• Le Groupe Forex de Val d'Or veut racheter
356 080 actions ordinaires en circulation, soit
10 p. cent de son capital-actions, si l'on exclut
celles détenues par ses dirigeants et par tout
autre actionnaire qui en possède plus de 10 p.
cent. L'offre d'une durée d'un an débute demain et se termine le 12 octobre 1990. Forex
paiera les actions selon leur valeur en cours au
moment de l'achat. Les transactions se feront toutes par l'intermédiaire de la Bourse de Montréal. Il y a en tout 7.7 millions
d'actions ordinaires de Forex en circulation et 5,6 millions d'actions privilégiées.
Le maillage
Marcel St-Jacques
Les quelque 150 membres présents hier ont écouté le président
Lors de la dernière assemblée géné- du Cercle des mailleurs du Quérale annuelle de l'Association de la bec, M. Roger Néron, qui regrouConstruction du Québec (région de pe les 31 têtes dirigeantes d'entreMontréal), les membres et les admi- prises comme la Banque Nationanistrateurs ont élu à l'unanimité le, le Mouvement Desjardins,
monsieur Marcel St-Jacques, Prési- Provigo, Steinberg et Canam-Madent du Conseil d'administration. nac. Ces entreprises ont en comMonsieur St-Jacques possède une mun leur leadership et leur prosvaste expérience dans le secteur de périté sur la scène québécoise.
la construction, dont la plus récente
à titre de Président-fondateur de
Dans son allocution, M.Néron
Isolation Denmar Inc.
a invité les présidents d'entreprises de l'Est de Montréal à ne pas
L'Association de la Construction du attendre après le gouvernement
Québec représente la force la plus et à échanger plutôt des informaimportante du milieu avec une va- tions avec leurs concurrents ou
leur globale de plus de 75% des tra- sous-traitants pour faire front
vaux de construction exécutés au commun vers la prospérité
Québec par l'ensemble de ses membres. En plus d'assumer la promo« Il faut vaincre le chacun pour
tion et la défense de ses membres,
soi
québécois, a-t-il déclaré, et
ACQ-Mtl offre une gamme complète
traiter l'Est de Montréal comme
et innovatrice de services.
une grande entreprise de 300 000
employés.»
SOTA INTERNATIONAL
DIVISION DU CONTRAT
JACQUES NEVILLE
MEUBLES
DE QUALITÉ SUPÉRIEURE
PRIX MODIQUE
SPECIALITE -
HOTELS -
MOTELS
Citant en exemples les oranges
de la Floride et les raisins de la
Californie, M. Néron a démontré
que le maillage des entreprises,
sans lien juridique ou financier,
peut avoir des retombées économiques efficaces.
«Il y a des expertises s o u s - i u M i sées, comme le Collège de Rosemont», a-t-il indiqué.
RÉSIDENCE POUR PERSONNES ÂGÉES
572. AV. ORLY H9P 1E9
OORVAL, OC, CANADA
TÉL.: (514)631-5815
FAX (514) $31-1848
B o m b a r d i e r Inc.
A V I S RELATIF A U DIVIDENDE TRIMESTRIEL PAYABLE LE 31 OCTOBRE 1989
SUR LES ACTIONS PRIVILÉGIÉES SÉRIE 1
Te! que déjà annonce, le Conseil d'administration de Bombardier Inc. déclarait le 19 septembre 1989 le dividende trimestriel sur les actions
privilégiées série I de la Société pour le trimestre
se terminant le 31 octobre 1989. selon la formule
prévue aux statuts de Bombardier Inc. et qui
bave le dividende sur une moyenne du taux préférentiel en vigueur au cours de ta période de
trois mois se terminant le 30 septembre 1989. La
période en question étant maintenant écoulée, te
montant exact du dividende trimestriel a pu être
calcule et a etc établi a $0.6328123 par action.
Ce dividende trimestriel sera payable le 31 octobre 1989 aux détenteur* d'actions privilégiées
série I inscrits aux registres t la clôture des affaires le 13 octobre 1989.
LISE PRATTE
Secrétaire dt la Société
Nicolet Optique
prend de
l'expansion
La société Nicolet Optique Inc.
agrandira et modernisera son
usine de fabrication de montures
de lunettes à Nicolet. Le projet est
évalué à $ 1 008 226 et le ministère fédéral des Sciences et de la
technologie a déjà annoncé une
contribution de $ 247 710. Le
projet d'expansion devrait entraîner la création de 26 emplois
dans la région de Nicolet au cours
des prochaines années.
Le 5 octobre 1989.
SOLID
WASTE
INTERIM
STEERING
INTA1R achète des avions hollandais
• Les lignes aériennes Intair, autrefois InterCanadien, ont commandé cinq appareils Fokker de 106 places à la firme hollandaise Koninklijke Nederlandse Vliegtuigenfabriek Fokker. L'annonce en a été faite hier par Fokker à
Amsterdam. Intair compte déjà six appareils
Fokker dans sa flotte et aurait besoin de huit
autres appareils Fokker d'ici cinq ans et négocie même d'autres achats.
L'ACC: trop de concentration dans les pharmacies
• L'Association des consommateurs du Canada, section Québec,
déplore l'acquisition des quinze pharmacies Cloutier par la chaîne Jean Coutu et souhaite-que ce soit là le dernier acte d'une
série de prises de contrôle dans le domaine pharmaceutique. La
concentration des pharmacies sous trois grandes raisons sociales,
lean Coutu, Cumberland et Pharmaprix, menace les pharmacies
indépendantes et les petites chaînes et pourrait nuire à une saine
concurrence selon l'association, qui demande au gouvernement
de bien veiller à l'application de la Loi sur la concurrence.
Le prix des maisons a baissé de 0,1 p. cent
• Le prix des maisons au Canada a baissé en moyenne de 0,1 p.
cent entre juillet et août 1989 et l'indice est maintenant de 150,
rapporte Statistique Canada. La chute a été de 1,6 p. cent à Vancouver mais le prix a grimpé surtout à Calgary et Edmonton.
L'indice des prix, de 100 qu'il était en 1981, est passé à 137 en
août 1988 et a donc grimpé de 13 p. cent depuis 1988. Depuis
huit ans, c'est à Toronto que le prix des maisons a le plus augmenté au pays, bien qu'il n'y ait pas eu d'augmentations en juillet et août derniers.
Baisse des salaires au Canada en juillet
• Statistique Canada rapporte que les salaires canadiens ont
baissé de 0,6 p. en juillet par rapport à juin. Toutefois, d'une
année à l'autre, c'est-à-dire de juillet 1988 à juillet 1989, les salaires ont monté de 8,2 p. cent. Des versements importants de rétroactivité dans la fonction publique fédérale en juin ont influencé
les statistiques de juin à juillet. On note une baisse de 22,6 p. cent
des salaires dans la fonction publique fédérale de juin à juillet,
en raison de cette rétroactivité.
Hausse des ventes dans les grands magasins canadiens
• Les ventes des grands magasins canadiens ont monté de 6,5 p.
cent en août, par rapport à août 1988, rapporte Statistique Canada. Pour les huit premiers mois de l'année, les ventes de grands
magasins sont en hausse de 4,8 p. cent. Au mois d'août, les ventes
montent de 3,4 p. cent au Québec. La hausse la plus forte, 12,4 p.
cent, est enregistrée au Nouveau-Brunswick, tandis que la plus
faible, 0,6 p. cent, est survenue à Terre-Neuve.
COMMITTEE
Ventes de véhicules neufs à la baisse de 0,3 p. cent
DEMANDE DE PROPOSITION PRELIMINAIRE POUR UN SYSTEME
DE GESTION DES DÉCHETS SOLIDES POUR LA RÉGION DU GRAND TORONTO
Nous invitons les entreprises privées et publiques ainsi que les particuliers à
présenter des propositions préliminaires pour l'élaboration et l'implantation
d'un système de gestion à long terme des déchets solides, ou une partie d'un
tel système, pour la gestion d'environ 4 millions de tonnes de déchets solides
produites par année par les régions de Durham, Halton, Peel, York et Toronto
qui forment le Grand Toronto, la plus grande agglomération urbaine du Canada.
Le SWISC évaluera les propositions préliminaires afin de déterminer la
gamme des systèmes et éléments de systèmes applicables répondant aux
objectifs de gestion des déchets et aux normes environnementales de la
province de l'Ontario. Les personnes ou entreprises qui auront présenté des
solutions positives sérieuses seront invitées à soumissionner en 1990.
Les intéressés peuvent se procurer un exemplaire de la demande de propositions préliminaires en téléphonant au (416) 941-8373, en faisant parvenir
une télécopie au (416) 863-0926 ou en écrivant à:
SWISC
John Farrow, Interim Chief Administrative Officer
145 King Street West, 23rd Floor
Toronto, Ontario M5H1V8
Des rapports complémentaires sont disponibles pour consultation aux bureaux des municipalités participantes, dans les grandes bibliothèques et àu
bureau du SWISC. On peut également acheter le dossier moyennant des frais
de 200$ CAN.
t,
• Il s'est vendu 120 587 véhicules motorisés neufs au Canada en
août 1989, une baisse de 0,3 p. cent par rapport à juillet selon
Statistique Canada. La baisse est attribuable essentiellement aux
véhicules à usage commercial avec une chute de 7,2 p. cent. Les
ventes de véhicules pour passagers ont d'ailleurs augmenté pour
la première fois en quatre mois avec une hausse de 3,4 p. cent
entre juillet et août. Dans cette catégorie, les Canadiens se sont
procuré 54 226 voitures nord-américaines, une augmentation de
1 p. cent, et 27 477 voitures d'autres origines, une augmentation
de 8,4 p. cent. Tous véhicules confondus, les ventes ont baissé de
6 p. cent par rapport à 1988.
BOMEM dans la navette spatiale
• Bomem, de Québec, annonce
qu'un de ses spectromètres infrarouges sera à bord de la navette
spatiale Atlantis demain. Le spectromètre servira à l'étude de la
morphologie des plastiques en état
d'apesanteur. Bomem est le seul fabricant canadien de spectromètres infrarouges et le cinquième à l'échelle mondiale.
0 BOMEM*
.
>
•
*
1
LA PRESSÉ, MONTRÉAL, MERCRED111 OCTQ6WE 1 9 8 9
03
Daniel Bertolino croit pouvoir éviter
la faillite de Via le Monde
MIVILLC
P i e r r e L. H é o n
A n d r é Go$jolin
La Compagnie d'Assurance Zurich-Vie du Canada est heureuse
d'annoncer la nomination de M.
Pierre L. Héon au poste de Directeur Régional à Montréal.
À ce titre, M. Héon est le responsable de la commercialisation
et de la production des Assurances
Collectives auprès des agents et
courtiers de la région de Montréal.
Ses n o u v e l l e s
fonctions
comprennent aussi le Marketing
dans le secteur Vie Individuelle.
Titulaire d'un baccalauréat en
économie de l'Université York,
M. Héon est entré chez Zurich au
début I989, suite à l'acquisition
de Travelers Canada, où il avait
oeuvré depuis I98l.
Zurich-Vie offre une gamme
complète de Produits d'Assurance-Vie Individuelle et tous les
Bénéfices d'Assurance Collective
Vie et Santé. Zurich-Vie fait partie de l'organisation mondiale
d'assurances Zurich dont le siège
social est à Zurich en Suisse.
Fondé en 1872, le Groupe Zurich
exerce aujourd'hui ses activités
dans 38 pays partout dans le
monde.
La Compagnie d'Assurance ZurichVie du Canada est heureuse
d'annoncer la, nomination de M.
André Gosselin au poste de
Directeur Régional, Québec.
Avant de se joindre à la Zurich en
1984, M. Gosselin possédait une
vaste expérience du domaine de
l'assurance ayant agi à titre de
représentant et d'agent général
pendant plusieurs années.
11 aura désormais la responsabilité
de voir à l'administration et au
développement de notre bureau de
Québec.
Zurich-Vie offre une gamme
complète de Produits d'AssuranceVie Individuelle et tous les Bénéfices
d'Assurance Collective Vie et Santé.
Zurich-Vie fait partie de l'organisation mondiale d'assurances
Zurich dont le siège social est à
Zurich en Suisse. Fondé en 1872, le
Groupe Zurich exerce aujourd'hui
ses activités dans 38 pays partout
dans le monde.
CENTR
•RMMnOMM
TREMBLAY
• L'entreprise du réputé producteur Daniel Bertolino. Via le
Monde, croit pouvoir éviter la
faillite grâce à une proposition
concordataire qui accorderait à
tous ses créanciers 30 cents par
dollar de dette.
«l'ai rencontré les principaux
créanciers et leur réaction est favorable, car ils sont conscients
que Via le Monde est la plus
vieille compagnie de production
du Québec, et l'une des rares qui
ait un rayonnement international», affirme Mme Catherine
Viau, vice-présidente de la société.
La proposition touche un passif
millions
et i
échelonnerait
le rembourse-1
ment sur deux
ans. Si les
créanciers entérinent le plan
qui leur sera
soumis le 17 octobre, le Fonds de Solidarité de la
FTQ ansi que la Caisse des dépôts
et consignations de France injecteront S I million dans l'avoir
propre de l'entreprise.
Soulignons que depuis une scission survenue au début des années 1980, il y a deux sociétés au
nom très semblable: Via le Monde (Daniel Bertolino) et Via le
Monde ( François Floquet ). La
deuxième n'est aucunement touchée par les problèmes affectant
la première.
Comment passer à la
TPS sans douleur
Défi Mondial. Les Services secrets. Santé du Monde. Légendes
JEAN LANOUE,
de Em\t <5 Youag
du Monde), il s'agissait d'une
première incursion dans l'animation.
Mme Viau affirme que les personnes qui ont investi dans les sociétés en commandites de Via le
Monde (Daniel Bertolino) ne
perdront pas d'argent à cause des
difficultés que traverse l'entreprise. Tous les sociétaires des commandites divises ont été rachetés,
à l'exception de six personnes
dont le projet est en cours. Pour
ceux-ci, l'argent du rachat est toujours dans un compte en fidéicommis. Les sociétaires des commandites indivises recevront leur
part des recettes que continuent
de faire les productions qu'ils ont
financées.
Niant les allégations d'un hebdomadaire d'affaires, Mme Viau
Radio
Québec
NOMINATIONS AU CONSEIL D'ADMINISTRATION
COLLOQUE-AUTOMNE 1989
Sujet:
Mme Carole Gagliardi
M. Michel Marteau
Le président du Conseil d'administration de la Société de radio-télévision du Québec. M. Guy
Lord, est heureux d'annoncer les nominations de M ™ Carole Gagliardi et de M . Michel
Matteau comme membres du Conseil.
L'ENVIRONNEMENT
LE DÉVELOPPEMENT DURABLE: ON GRAND PROJET
11
Diplômée en langues modernes de l'Université de Montréal, M " Gagliardi est présidente des
Productions TV. Muiti-Cuitureiles Montréal Inc. Très active au sein de la communauté
italienne de la région métropolitaine, elle est productrice de l'émission -Teledomenica» ainsi
que copropriétaire du journal Corriere Italiano et de l'agence de voyages Italian Express. Elle
siège de plus au Conseil d'administration de l'Hôpital Santa Cabrini.
Date:
Le 2 novembre 1989
Heure:
8 h à 17 h
Endroit: L e Grand Hôtel
777, rue University
Montréal (Québec)
Renseignements et réservations: ( 5 1 4 ) 848-6100
M. Matteau est éditeur et directeur général de l'Hebdo du Saint-Maurice et de l'Hebdo de
Saint-Tite-Normandie. Bien connu sur la scène régionale mauricienne, il est également
président du réseau Les journaux Sélect du Quebec et fait partie du Conseil de nombreux
autres organismes dont celui de l'Association des éditeurs de la presse hebdomadaire
régionale francophone.
3 2 1 , rue d e l a C o m m u n e ouest
bureau 2 0 0
Montréal ( Q u é b e c )
H2Y 2 E 1
Prix d u billet: Organismes m e m b r e s — 2 0 0 $ / p e r s o n n e
Non-membres — 250S/personne
Radio-Québec est une entreprise de télévision qui a pour mission de produire et de diffuser
sur le territoire québécois une programmation éducative et culturelle. Elle est gérée par un
Conseil"d'administration composé de quinze membres, tous nommés par le gouvernement
du Québec. Conformément aux termes de la loi, sept d'entre eux sont domiciliés en régions,
un représente les milieux de l'éducation et un représente les employés de la Société.
L'Equity LV286...
l'ordinateur de bureau qui
se tient sur vos genoux
L ' E Q U I T Y LT™286 D ' E P S O N
POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS,
DIVISION DES VENTES
CORPORATIVES
projet et le fonds de roulement de
l'entreprise».
Les difficultés découlent d'une
perte sèche de S 700 000 subie
dans un projet de film d'animation, abandonne après la faillite
du co-producteur français. Pour
Via le Monde, qui s'est fait un
nom dans les documentaires ( Le
GP
CENTRE INTERNATIONAL GP
soutient qu'il n'y a eu «aucun
coulage entre le financement des
Epson™ vous propose un
micro-ordinateur portable
autonome bâti autour d'un
microprocesseur INTEL
80286 à 12 MHz qui
possède un écran plat LCD
rétro-éclairé supportant une
résolution de 640 par 400.
La mémoire vive est de 640
Ko, possibilité d'extension
jusqu'à 4.6 Mo. L'Equity LT
est équipé d'un lecteur
de disquette 3 ^ po. de
1.44 Mo et une configuration de disque rigide de 20
Mo ou 40 Mo. Le clavier
comprend 88 touches avec
pavé numérique séparé.
L'Equity LT™ est muni d'une
garantie exceptionnelle de
TROIS ans supportée par
les centres de service
agréés EPSON™ à travers le
Canada.L'Equity LT 286™
vous offre performance, fiabilité et valeur incomparable.
Vous ne devrez renoncer qu'à
une chose: votre bureau.
C.S..
• La transition de l'actuelle
taxe fédérale de vente (TFV)
au régime de taxe sur les produits et services (TPS) ne se
fera pas sans heurts pour les
entreprises qui n'auront pas su
mesurer adéquatement l'impact de la TPS sur leurs activités commerciales. Dans bien
des cas, à moins d'une planification soignée, des situations
de double imposition se présenteront, dont les consommateurs ou les entreprises devront faire les frais, si ces dernières sont i n c a p a b l e s de
passer la «note» aux premiers.
Pour permettre une transition
moins douloureuse, le gouvernement a prévu certains allégements assortis cependant de
conditions précises.
Remboursement de la TFV
sur les stocks
Le gouvernement prévoit devoir débourser deux milliards
de dollars aux entreprises au
titre de la TFV comprise dans
les stocks de marchandises destinées à la revente, détenus le
31 décembre 1990. Pour avoir
droit à ce remboursement, les
détaillants et les grossistes devront respecter toutes les conditions suivantes:
— les machandises doivent
être neuves et non utilisées
(ce qui exclut les biens détenus qui auront déjà été
loués ou utilisés comme
démonstrateurs);
— les marchandises doivent
être au Canada au 31 décembre 1990 et avoir fait
l'objet du paiement de la
TFV; et
— les stocks doivent être destinés à la vente ou à la location dans le cadre normal
des activités de l'entreprise.
Puisque les immeubles seront également frappés de
TPS, les entrepreneurs auront
droit à ce remboursement à
l'égard des matériaux non livrés sur le chantier au 31 décembre 1990. De plus, les
stocks doivent avoir été acquis
par une personne enregistrée
avant l'entrée en vigueur de la
TPS et détenus par cette personne le 1er janvier 1991. Le
ministère des Finances annonçait la semaine dernière les détails du processus d'enregistrement qui sera entamé dès le
mois de mars 1990.
Opérations chevauchant
la date d'entrée en vigueur
La TPS s'appliquera a tout
produit et service fournis après
le 31 décembre 1990. Le moment d'imposition surviendra,
en règle générale, à la date la
plus hâtive entre la date d'exigibilité d'une somme relative a
un produit ou service fourni et
la date de son paiement.
Les opérations chevauchant
la date d'entrée en vigueur se-
ront soumises aux régies suivantes:
• contrats a prix fixe
Il n'y aura aucun allégement
particulier dans le cas des baux
commerciaux ou des contrats
de location de biens d'équipement. La TPS s'appliquera sur
chaque versement de loyer
payé ou payable à compter du
1er janvier 1991.
• f o u r n i t u r e s payees e t
factures émises avant le 1er
janvier 1 9 9 1
Le fait d'avoir émis une facture avant le ter janvier 199I
ou d'avoir payé d'avance pour
un achat de produits ou services qui seront reçus en I99l ou
a p r è s , ne p e r m e t t r a pas
d'échapper à la TPS.
Les personnes qui auront livré des produits ou rendu des
services avant le 1er janvier
1991 dont la vente n'est pas
présentement assujettie à la
TFV, auront jusqu'au 28 février 1991 pour émettre une
facture ou recevoir le paiement.
Cette règle ne s'appliquera cepandant pas aux cas suivants:
— contrats de location (de
biens, meubles ou immeubles);
— paiements relatifs à des
travaux de construction en
cours; et
— services de télécommunications ou de programmation
de télécommunications (par
exemple, le câble).
Si un paiement d'avance
couvre des produits ou des services à être livrés ou fournis
avant et après la date d'entrée
en vigueur de la TPS, celle-ci
s'appliquera généralement au
prorata ou selon la valeur du
produit ou du service livre
après le 31 décembre 1990.
Conclusion
Quinze mois nous séparent
de la date d'entrée en vigueur
du nouveau régime de TPS.
Les entreprises doivent dès
maintenant tenter de mesurer
l'incidence de cette taxe sur
leurs activités commerciales et
régler une myriade de complications, y compris l'établissement de nouvelles stratégies
de prix et d'achat, la révision
des contrats d'approvisionnement, le respect des nouvelles
exigences de présentation de
l'information financière et
l ' a d a p t a t i o n des systèmes
comptables. Eh termes de stratégie de prix, les décisions
d'achat seront reportées lorsque les produits bénéficieront
du retrait de la TFV ou d'un
allégement de taxe (crédit
pour taxe sur intrants) non
disponible présentement. Elles
seront devancées dans le cas
des produits et services non
taxables pour l'instant.
À l'instar de la fourmi de
lean de La Fontaine, il faut
donc prévoir et se prémunir
contre cette taxe qui n'est
point une bise mais une tempête... dans un verre d'eau.
Édition:
Michel
Lantcignc,
c.a.
Laval - Longueuil
en 20 secondes...
§
m
TÉLÉPHONEZ-NOUS:
CONCESSIONNAIRES AUTORISÉS E P S O N ®
MONTRÉAL
(514)331-7534
QUÉBEC
D.O.S. Québec
(418)651-1882
R0UYN N0RANDA
Gestmatic
(819)764-9544
MONTRÉAL
Datel Ordinateurs
(514)277-5563
COMPUTERWAY
LAVAL
(514)669-9977
POINTE CLAIRE
(514) 695-0022
SHERBROOKE
(819)822-4282
VILLE LeMOYNE
(514)466-9355
EPSON
®
MISSION PERFECTION
lue*
«luiII ét S » » Inm CtrporitML EOVtTT IT 2M n t •
«—la
Ml H» M W
wmii «
ipt»
8390St-Hubert
(au sudde Metropolitan)
388-1122
1599Autoroute440ouest
(à l'est de/'autoroute des laurentides)
745-3321
LA PRESSE, MONTREAL, MERCRED111 OCTOBRE 1989
05
La consommation cesse d'être le premier moteur de l'économie
Ce rôle est assumé de plus en plus par les dépenses d'immobilisation des entreprises
Htm* Cammditnne
TORONTO
• Tout indique que la consommation est en train d'être délogée de
son rôle de premier moteur de
l'économie nord-américaine. Et
la progression étonnante des dépenses des entreprises, qui ont
soutenu l'économie durant la
deuxième moitié des années 80,
ne serait qu'un commencement.
La plupart des prédictions à
long terme pour les 10 prochaines années entrevoient les dépenses d'immobilisition comme la
source majeure de la croissance
économique au Canada et aux
Etats-Unis, alors que le rôle réel
joué par les achats des consommateurs ira en s'atténuant.
« Pour de multiples raisons, les
dépenses d'investissement nous
apparaissent clairement comme
le moteur de la croissance économique. Non sans résistance, la
consommation passe au second
rang», a noté M. George Vasic,
directeur des services économiques chez DRI Canada.
Les économistes peuvent contester les détails et les échéances,
mais les spécialistes des prévisions sont généralement d'accord
avec le scénario de base de M. Vasic.
Parmi les partisans de M. Vasic, il y a d'ailleurs le ministère
fédéral des Finances et deux de
ses compétiteurs dans le domaines des prévisions économiques,
M. Ernest Stokes, directeur des
services canadiens chez WEFA
Croup, et M. Michel McCracken,
président d'informetrica Ltd.,
d'Ottawa.
Même M. John Winter, analyste des tendances des consommateurs chez lohn Winter Associates, pour qui le secteur de la consommation démontrera plus de
vigueur dans la première partie
de la prochaine décennie que ne
prévoit M. Vasic, prédit que les
investissements d'immobilisation
seront le véritable moteur de
l'économie d'ici jusqu'à la fin des
années 1990.
Cette tendance obéit surtout à
des exigences économiques et démographiques, comme des changements dans les coûts des investissements et une concurrence
plus grande à l'échelle du globe.
Mais, note M. Vasic. elle est également associée à des décisions
politiques.
Facteurs canadiens
Ayant passé les années 1970 à
se rendre compte que stimuler la
demande ne suffisait pas pour
corriger le chômage, ceux qui
prennent les décisions au niveau
économique ont commencé, au
début des années 80, à chercher
des moyens d'augmenter la productivité.
Dans la plupart des pays industrialisés, les gouvernements ont
réformé leur système fiscal de
manière à diminuer le taux de
taxation sur le revenu des particuliers, à déréglementer plusieurs
secteurs de leurs économies afin
d'inciter le milieu industriel à
une plus grande efficacité et à privatiser les sociétés d'Etat.
Selon les prévisions, les années
1990 seront toujours liées à de telles politiques. Au Canada, se feront sentir deux facteurs supplémentaires, soit l'accord de libreéchange avec les Etats-Unis et le
remplacement de la taxe de vente
au niveau des manufacturiers par
la taxe fédérale sur les produits et
les services.
importante raison pour agrandir
et se livrer à l'achat d'équipements et de nouvelles machines,
est la nécessité pour les entreprises de demeurer concurrentielles
au niveau mondial.
Pour l'Amérique du Nord, dans
les années 1990, la concurrence
ne viendra pas uniquement du lapon mais d'économies en vive
croissance d'Asie et d'Europe de
l'ouest, où le projet de lever les
barrières tarifaires au sein de la
Communauté européenne d'ici
1992 devrait infuser une vigueur
exceptionnelle à la production
des pays membres.
Au Canada, le mot d'ordre des
années 1990 —investissez ou
mourez— reçoit un appui de plus
avec l'accord de libre-échange.
Les répercussions de cet accord
commercial et de nouveaux mégaprojets énergétiques constituent le motif fondamental pour
lequel on s'attend à ce que les investissements des entreprises surpassent ceux des entreprises des
Etats-Unis au cours de la prochaine décennie, affirme M. Vasic.
Les « baby boomers »
Quant aux consommateurs,
leurs revenus réels ont subi de
nombreuses pressions au cours
Agence France-Presse
• Renault et Volvo, les deux
géants de l'industrie automobile
française et suédoise, sont sur le
point de s'unir pour créer un holding c o m m u n , qui emploiera
quelque 250 000 personnes pour
un chiffre d'affaires annuel d'environ 250 milliards de FF ($ 46
milliards CAN), a annoncé hier
l'agence de presse suédoise TT à
Stockholm.
• Selon TT, qui prend ses sources
dans l'hebdomadaire d'affaire
Veckans Affaerer, qui sera publié
demain, «ce nouveau groupe industriel, le troisième en Europe
derrière Fiat (Italie) et DaimlerBenz ( RFA ), aura son siège à Paris».
Interrogé à ce sujet par l'AFP,
M. Per Utterbaeck, le porteparole de la direction de Volvo à
Coeteborg, a simplement d i t :
«Nous ne commentons pas ce
genre d'information.»
- L ' e n q u ê t e effectuée
par
Veckans Affaerer révèle que « le
gouvernement suédois a été informé de cette grande fusion européenne dans une lettre écrite
par le directeur de Volvo, M.
Pehr G. Gyllenhammar ->.
L'hebdomadaire qui sera publié jeudi indique aussi que M.
Gyllenhammar, âgé de 53 ans,
prendra la direction de ce holding franco-suédois, qui produira
a la fois des voitures particulières
et des poids-lourds.
Ford, CM, Saab et Jaguar
Par ailleurs, les rumeurs d'alliance se multiplient dans l'automobile. General Motors et Ford
NOMINATIONS
Denis Bélanger
Ghislain St-Pierre
Monsieur H. Paul Chamberland.
président et chef de l'exploitation
du Réseau de Télévision Quatre
Saisons, est heureux d'annoncer
la nomination de
Monsieur Denis Bélanger au
poste de vice-président,
adjoint au président.
Monsieur H Paul Chamberland.
président et chef de l'exploitation
du Réseau de Télévision Quatre
Saisons est heureux d'annoncer
la nomination de
Monsieur Ghislain St-Pierre au
poste de vice-président.
Ingénierie et services techniques.
Monsieur Bélanger était
vice-président. Ingénierie et
services techniques depuis 1985
à Télévision Quatre Saisons.
Montréal.
Monsieur St Pierre occupait le
poste de directeur de ta
production technique depuis
1986 à Télévision Quatre
Saisons. Montréal.
a?
Television
^> Quatre Saisons
UNE GREVE
INACCEPTABLE
Mais, comme le note M. Stokes
de WEFA, ces politiques comptent toutes sur le milieu des affaires pour alimenter la croissance
économique. Ceci signifie que si
vous voulezi réduire le déficit,
vous ne pouvez pas attaquer les
entreprises. Vous pouvez réduire
les dépenses ou augmenter les
taxes. Et si vous augmentez les
taxes, votre seule source de revenus devient le consommateur.
Hydro-Québec s'est engagée à accroître ses
investissements et à déployer ses ressources en vue d'améliorer
la qualité du service.
Investissez ou mourez
En Amérique du Nord, la plus
Renault et Volvo seraient
à la veille de fusionner
STOCKHOLM
des années 1980 mais ils ont essayé de maintenir leur niveau de
vie en empruntant. Ce phénomène a crée un secteur de la consommation avec de lourdes dettes et
beaucoup moins d'économies, ce
qui contribuera difficilement à
une augmentation de la consommation durant les 10 prochaines
années.
Et, si le consommateur se préparait à un répit, le gouvernement y a vu. La part fiscale sur le
revenu du consommateur a augmenté plus rapidement que son
revenu dans les années 1980 et il
y a peu de chance qu'on assiste à
un virement de la situation.
Finalement, les tendances démographiques nous laissent entrevoir une diminution des dépenses des consommateurs dans
les années 1990. Alors que la génération du « baby boom » se dirige vers l'âge de la retraite, le phénomène diminuera les dépenses
de ce secteur de la population qui
songera plutôt à économiser,
même si c'est modérément, prévoit M. Vasic.
Toutefois, M. Winter ne s'attend pas pour sa part à ce que ceci
se produise avant le milieu de la
prochaine décennie, alors que la
majorité des « baby boomers» auront atteint l'âge mùr.
Le conflit de travail actuel risque de compromettre ces efforts
et de perturber la continuité du service. Le débrayage
d'aujourd'hui vient contrecarrer les engagements de l'entreprise
à l'égard de la population du Québec.
se disputent le contrôle du fabricant britannique Jaguar. GM et
jaguar ont annoncé hier des possibilités de projets conjoints ainsi
qu'une éventuelle participation
minoritaire de GM dans jaguar.
La semaine dernière, Ford faisait savoir qu'elle souhaitait acheter 15 p. cent de jaguar.
D'autres rumeurs font état
d'une offre d'une participation de
50 p. cent de Saab à Ford, dans sa
division automobile. Les intéressés n'ont pas voulu commenter
les rumeurs de cette union américano-suédoise.
Hydro-Québec tente depuis un an de négocier avec les syndicats du
S.CF.P. regroupant 14 000 de ses employés des groupes Bureau, Métiers
et Techniciens. Les représentants syndicaux refusent systématiquement
d'engager la négociation sur la base des préoccupations de l'entreprise
en vue d'améliorer la qualité du service. Malgré les propositions formulées par
Hydro-Québec au cours des dix derniers mois, les syndicats du S.CF.P.
ont décidé de maintenir une stratégie d'affrontement et de recourir
aux moyens de pression et à la grève. Hydro-Québec a été disponible et le
demeure toujours pour négocier une entente dans les meilleurs délais.
Entente entre
Desjardins et
Tours Sol-Vac
• Le Centre Desjardins de traitement de cartes (CDTC) annonce
une entente entre le Centre et
Tours Sol-Vac relativement à la
vente de Voyages Constellation.
Dans le cadre de cette transaction, la gestion des agences partenaires de Voyages Constellation,
ainsi que les agences de Voyages
Constellation du Complexe Desjardins et de la Maison de RadioCanada est confiée à Tours SolVac, grossiste en voyages. Le Centre Desjardins est t o u j o u r s
propriétaire du service commercial, dont les bureaux seront désormais situés dans les locaux du
Centre.
Constellation avait été achetée
par Desjardins au moment où le
Mouvement voulait diversifier
ses services à la population, notamment par l'assurance directe
et les voyages.
Nous regrettons cette situation et continuons à tout mettre en œuvre
pour assurer un service de qualité à notre clientèle.
a
GROUPEMENT QUALITE RESTAURANTS MONTREAL BMC
Le
, Caveau
Le
Piemontais&S
VOTRE GUIDE
DESBONNES
TABLES
A
MONTRÉAL
La petite boite où
l'on mange bien.
Table d'hôte midi et soir
Salon privé disponible
Ouvert le dimanche
Cuisina italienne at français*
Nous vous attendons
cwanl ou apris le théaht
1145 A, rue De Bullion
861-8122 F e r m é la d i m a n c h e
Au 2063, rue Victoria
844-1624
à deux pas du théâtre Saint-Denis
Venez à l'avant-spectacle!
2ji Q^AMifriicmn
RESTAURANT
PORTO FINO
Un vent de Bretagne
dans la cuisine
française!
1550, Fullum
(coin Maisonneuve)
523-2551
Grande cuisine italienne
lu
2040, rue de la Montagne
849-2225
849-0726
2022 STANLEY
CUISINE
1450, rue Crescent
844-2328
Ls raffina meat de la cuisine rtilienne
Menu du jour
du mardi au vendredi
La loir, nos tpeclaMèe ou
notre tabla d'hote gourmand")
du lundi au samedi
Act»ptoni a n groupe i lusqu'i « pencrmi
J. Landurie. propret*™ depuis 1171
Ouvert à partir de 17h30
2040. rue St-Denis
844-5083
ESPAGNOLE
SAMEDI
1209 rue Guy, Montréal
Râmatfon
934-0473
L a vraie cuisine française
régionale d u sud-ouesl
2 0 b 30
20 h 3 0 a l 21 h 30
SOUPER DANSANT
SAMEOI
V o s hôtes: L o u i s et Lise N a u d
1490, rue S T A N L E Y ( M é t r o Pccl)
OUVERT
TOUS LES JOURS
844-8920 - 844-5670
MENU SPECIAL POUR GROUPE
RESTAURANT-BAR
2095, McGILL COLLÈGE. MONTRÉAL'
TEL: 288-7901
845-1852
E T FRANÇAISE
J E U » ET VENDREDI
Pour toutes vos cerebrations
de deux a cinquante
personnes.
Italien
TYPIQUE
SPECTACLE DE F L A M E N C O
•Depuis 1966
le restaurant français
recommande par
les grands magazines
La Capannina
Vos Hôtes: Kelly et M a r i a n o
Musique iLive» au piano le soir
Parler d'affaires aux Halles
est un plaisir
C u i s i n e r u s s e et internationale e x q u i s e ;
atmosphère irrésistible; musiciens; caviar frais
et blinls, poulet à la Kiev, boeuf Strogonof f... et
d'incomparables vodkas russes.
Restaurant
ELEGANCE
ET RAFFINEMENT
DTTAUE
V
Restaurant et bar
Le charme de la Russie d'autrefois!
2171, rue Crescent 849-9333
Fermé le dimanche
C:IKV/.I.\|I|' I.M'< i n /
TROÏKA
3458 A V E N U E O U P A R C
mes oe LA mut SHeaexooxe
.844 0558.
Salle de reception, groupes de
10 à 50 - fermé le d i m a n c h e
•^3m-...
Restaurant français élégant _
Piano-bar tous les soirs
Souper dansant samedi soir
801, de Maisonneuve ouest
849-6331
Stationnement au sous-sol
McGill
09
La prospérité d'Atlanta
se concentre dans les
banlieues blanches
Pi vu
Canadienne
ATLANTA
M Dans cette métropole fi• nanciere et industrielle du
3
Deep South, |ulia Brown fait certes bande a part lorsqu'on la compare à ces innombrables hommes
d'affaires, banquiers et investisseurs qui y foisonnent. Elle a en
effet pour occupation de vendre
des vers de terre.
«l'obtiens 30 cents le casseau
des magasins pour pécheurs». révèle Mme Brown, nous exhibant
une boite de conserve a moitiépleine de vers de terre qu'elle a
prélevés dans la terre meuble,
sous un pont de chemin de fer,
non loin de son domicile de la
b a n l i e u e sud d ' A t l a n t a , u n
quartier pauvre.
lour après jour, cette femme de
50 ans déterre des vers qu'elle
vend comme appât aux pécheurs.
Parfois, elle fouille également
dans les ordures ménagères, à la
recherche de vieux vêtements
qu'elle pourrait recycler. Pour un
dollar, par ailleurs, elle lira la
paume de votre main et vous révélera votre avenir. Toutes ces occupations lui permettent de compenser la maigreur de son chèque
mensuel d'aide sociale.
La situation de Mme Brownest
semblable à celle décernâmes de
milliers de Noirs pauvres et illettrés résidant dans la banlieue
d'Atlanta. Pour eux, la prospérité
foudroyante que connait cette région n'est qu'un mirage cruel.
Dans les taudis au sud d'Atlanta, de nombreux hommes aptes
au travail traînent leur misère sur
les balcons, jouant aux cartes. Les
adolescents qui devraient fréquenter l'école se forment en
gangs et terrorisent les parcs et le
voisinage.
« Il est évident que les choses ne
se sont pas améliorées», soutient
Sonny Dewbury, un ancien combattant unijambiste de 62 ans qui
doit consacrer la moitié de sa
pension d'invalide de $ 368 par
mois pour loger dans une maison
de chambres infestée de rats.
«Tout le monde parle du grand
nombre d'emplois créés. Pourtant, personne n'obtient ces emplois, ici.»
Depuis le début de la présente
décennie, la région métropolitaine d'Atlanta, qui compte 2,7 millions d'habitants, a connu une
prospérité foudroyante. Au cours
des dernières années, les emplois
créés ont été si.nombreux que la
région a grimpé de la vingtième à
la dixième place, à ce chapitre,
parmi les grandes villes américaines.
Cette croissance a été si rapide
que le Wall Street Journal, dans
un article sur cette région, l'ont
qualifiée de «paradis des chevaliers d'industrie» .
L'influent journal tournait ainsi en dérision l'armée d'avocats,
de courtiers, de promoteurs et de
banquiers qui tentent de se partager le gâteau du boom immobilier
local.
«À part la construction, Atlan-
ta produit peu de choses» , affirmait le journal. «Ce phénomène
donne à l'économie locale un air
plutôt et here. »
La prospérité nouvelle d'Atlanta s'est concentrée presque exclusivement dans les banlieues blanches. Maigre que la ville abrite
une importante population noire
de classe moyenne, l'argent et les
bons emplois échappent A la
grande majorité des habitants des
banlieues pauvres qui sont, à 70
pour cent, des Noirs.
Grâce à des gouvernements à
majorité noire, depuis le milieu
des années 70 — dirigés par les
maires Maynard lackson et Andy
Young — les services sociaux se
sont cependant améliorés ainsi
que les programmes d'assistance
aux miséreux.
Attirées par les bas salaires, le
climat chaud et par les réseaux de
transport adéquats, les compagnies canadiennes, européennes
et japonaises se sont installées
nombreuses à Atlanta et dans ses
banlieues.
Plusieurs des 130 compagnies
canadiennes établies en Géorgie
ont ouvert un siège social regional à A t l a n t a , y c o m p r i s les
géants tels Northern Telecom,
Alcan, CP Rail, Inco ainsi que
plusieurs banques canadiennes.
Les statistiques d é m o n t r e n t
que la majorité des emplois créés
par les Américains et les étrangers, au cours de la dernière décennie, n'ont eu aucun impact sur
les banlieues pauvres.
Entre 1970 et 1983. on n'a enregistré q u ' u n e hausse de 4,7
pour cent de l'emploi dans les
quartiers noirs du Grand Atlanta,
alors que cette hausse a été de 71
pour cent d a n s les q u a r t i e r s
blancs.
Désireuses de projeter u n e
bonne image, les grandes compagnies canadiennes tentent souvent de distribuer les bons emplois aux Noirs aussi bien qu'aux
Blancs.
Ainsi, la succursale américaine
de Northern Telecom a mis sur
pied divers programmes en vue
de recruter des Noirs diplômés et
qualifiés. Nortel contribue également au financement de plusieurs écoles techniques locales
pour les Noirs et oeuvre en collaboration avec des organismes désireux de former des administrateurs et cadres noirs.
Quant aux autorités locales, elles espèrent que la construction
d'un stade couvert de $210 millions, dans un des quartiers pauvres de la ville, permettra d'y
améliorer les conditions de vie.
D'autres estiment toutefois que
le ralentissement économique
qu'ils prévoient pour le Deep
South, après une décennie de
croissance extraordinaire, rendra
la vie des Noirs encore plus misérable.
Le maire sortant, Andy Young,
ex-ambassadeur de Washington
aux Nations-Unies et futur candidat au poste de gouverneur de la
Géorgie, ne croit pas au ralentissement économique.
D
10
LA PRESSÉ, MONTREAL, MEKCffEOI11 O C T O M E 1989
Noua entreprise oeuvrent dans le secteur du revêtement de peinture mdustneee
et commerciale a connu une croissance soutenue depuis 30 ans. L'expansion de
nos activités nous amène i réorganiser notre équipe de direction Nous recherchons présentement un canrMtt aux habeetes supérieur— en gestion pour combler ce poste.
Recherche de personnel
DIRECTEUR DES VENTES
Relevant du directeur general, vous louerez un role de premiere importance dans
rétablissement des objectifs et sfcaiegwe de vente, visant a accroire le volume
d'affaires de lentrepnse. Vos responsabilités comprendront la coordination et la
direction dune équipe de hut personnes oeuvrant dans un marche hautement
concurrentiel
Bilingue, vous possédez au moins cinq a sept ans d'expérience dans le milieu de
la vente reliée a un secteur connexe. Vous avez un sens inné de la communication
et de la motivation et vous démontrez des qualités évidentes de leadership. Aussi,
vous souhaitez investir vos talents et vos energies dans une entreprise en pleine
croissance qui peut vous offrir des défis grandissants
Si ce poste vous Intéresse, tait»* parvenir votre curriculum vitae à:
Un* eocJété minier* recherche) du personnel qualifié pour le mise en
exploitation et r opération <f urve mina dé minerai Industrial. La mina
aat tltuéa dans tea I
DIRECTEUR DE LA MINE
Ingénieur, bilingue, poaaédant un minimum de dix ans d'expérience en
opération minière, de préférence avec de réxpénénce comme directeur.
La directeur tara responsable de l'ensemble des activités à la mine.
SURINTENDANT DE V EXPLOITATION MINIERE
Ingénieur, possèdent de l'expérience en exploitation de mine à ciel ouvert
et souterraine. Le surintendant sera responsable de tous les aspects de
l'exploitation minière.
BETCH/EL
8600. av. OolEpée
Montreal (Québec)
KM
Société minière
SURINTENDANT DE L'USINE DE TRAITEMENT
Ml
Métallurgiste, possédant de l'expérience en donation par colonnes ainsi
que la mise an marche d'usine. Le surintendant sera responsable de tous
les aspects de l'opération de l'usine et du contrôle de la qualité des
produits.
Tél.: (514) 273-8855
A l'attention de M. Gilbert Croteau
ANALYSTE CHIMIQUE
D.E.C. en chimie (ou réquivalent ). possédant de ^experience dans le
domaine des analyses chimiques, de la classification du minerai et
concentré de minerai industriel.
CONTROLEUR
Las personnes intéressés* devront parvenir leur curriculum vita* à :
Notre client, u n e c h a î n e d e
28 restaurants situées a u Q u é b e c et p l u s
de 6 5 0 e m p l o y é s , est à la recherche d ' u n contrôleur
Gilles Grenier
Consultant au personnel minier
1912, boul. Rosemont
Montréal. Québec
H2GIS6
qui saura maintenir et revoir, a u b e s o m ,
les systèmes de contrôle actuels. .
Relevant d u président-directeur g é n é r a l ,
la responsabilité première d e le o u la titulaire sera
GILLETTE C A N A D A INC., un séant dans le domaine
des biens de consommation, est a la recherche
d'un(e) :
Leeming/Pacquin. fabricant et distributeur de la gamme
d'articles de toilette Pacquin. Visine. Ben-Gay. Barbasol et
Plax. cherche à combler un nouveau poste de
Chef de produit
Ce poste qui relève du Directeur. Marketing, constitue une
excellente occasion de vous Joindre à une petite équipe très
dynamique.
Le candidat doit détenir un Baccalauréat en administration
des affaires, option marketing, et posséder de trois à cinq
ans d'expérience en marketing dans un secteur connexe. La
connaissance des deux langues est essentielle. Ce poste
intéressera les bons communicateurs qui sont capables
de contribuer à la croissance de Leeming/Pacquin en
établissant des plans de marketing originaux, des rapports
constructifs avec l'équipe de vente, l'exploitation et la
direction, de façon à maximiser les ventes et les bénéfices,
et qui sont intéressés à se tenir au courant de la
réglementation.
Pfizer, dont les bureaux sont situés a Kirkland, dans l'ouest
de llle, offre un salaire concurrentiel ainsi qu'une gamme
complète d'avantages sociaux, y compris un régime de soins
dentaires et un programme d'aide au perfectionnement.
Pour postuler en toute confidentialité, si vous répondez aux
exigences du poste, veuillez faire parvenir votre curriculum
vitae en précisant votre rémunération, à:
Patricia Empsall
Gestionnaire, recrutement et formation
PFIZER CANADA INC.
C.P. 800
Pointe-Claire / Dorval (Québec)
H9R4V2
Aucune demande de renseignements
par téléphone ne sera acceptée.
Agences s'abstenir.
de diriger, c o o r d o n n e r et contrôler l'ensemble d é s activités
c o m p t a b l e s et financières d e l'entreprise.
La p e r s o n n e c h o i s i e
devra mettre e n place d e s politiques et!
des
systèmes d e contrôle interne e n matière d ' i n f o r m a t i o n s
c o m p t a b l e s et financières et faire la gestion d e ce$ systèmes
informatisés. D e p l u s , le o u la titulaire d e v r a a s s u m e r u n e
Analyste
comptable
s a i n e gestion d e s c o m p t e s à recevoir et à payer et d e la
trésorerie et entretenir d e b o n n e s relations d'affaires
a v e c les institutions
financières.
j
I
Détenteurs d ' u n titre professionnel e n comptabilité, les
c a n d i d a t s comptent d e c i n q (5) à d i x (10) a n s d ' e x p é r i e n c e e n
comptabilité d a n s le secteur d e la vente a u détail o u
de
l'agro-alimentaire.
Travailleurs d ' é q u i p e , dynajmiques
et orientés vers les résultats, ils sont r e c o n n u s p o u r
l'excellence d e leur jugement financier, leuij
a u t o n o m i e et la qualité d e s relations interpersonrielles
q u ' i l s entretiennent a v e c leurs différents interlocuteurs.
V e u i l l e z adresser votre c u r r i c u l u m vitae, s o u s pli confidentiel,
à Serge C h a r b o n n e a u , C.A.,
4 P l a c e Laval, b u r e a u
À ce titre, vous participerez principalement è d e s
tâches reliées è divers projets au service financier
de notre société. Dès que vous aurez acquis
de l'expérience et une plus grande culture de
l'entreprise, o n vous confiera des responsabilités
plus importantes dans ce champ d'activité.
Idéalement, vous détenez un baccalauréat en
commerce ainsi qu'un titre comptable, par exemple
cm.a. o u c.g.a (ou êtes en vole de l'obtenir),
possédez deux o u trois ans d'expérience e n
comptabilité et êtes familiarisé(e) avec la microinformatique, notamment avec les PC. N o u s vous
accorderons la préférence si vous êtes une personne
bilingue, sachant se motiver et axée sur le travail
d'équipe.
1400,
Nous offrons un salaire et des avantages sociaux
concurrentiels rehaussés d'une prime annuelle.
Laval ( Q u é b e c ) H 7 N 5 Y 3
Maheu
Noiseux
Veuillez faire parvenir votre curriculum vitae à :
Comptables agrees
C. A-Waide
Gillette Canada Inc.
5450, chemin Côte-de-Liesse
Montréal (Québec)
Les associés de votre gestion
P A R T O U T A U C A N A D A ET D A N S LE M O N D E
Ê DIRECTRICE GÉNÉRALE -
CLSC DU VAL SAINT-FRANÇOIS
DIRECTEUR GÉNÉRAL
Territoire à desservir:
Situé en Estrie, le C L S C dessert la M R C d u Val Saint-François qui
compte 3 3 000 p e r s o n n e s réparties d a n s s e s 4 principales z o n e s :
Windsor, Richmond, Valcourt et Brompton.
Une centaine de p e r s o n n e s sont à l'emploi du C L S C et rattachées
à l'un o u l'autre d e s 3 points de services.
Responsabilités:
S o u s l'autorité du conseil d'administration, outre les tâches déjà
définies par la loi sur les services de santé et les services sociaux,
la personne retenue aura à relever certains défis, notamment:
— la concertation inter-établissements;
— la consolidation d'une approche communautaire et préventive ;
— la continuité d'un s y s t è m e de gestion décentralisé et participatif.
Exigences:
— Diplôme de 1er cycle d a n s une discipline appropriée;
— expérience de 3 a n s en gestion d a n s le domaine de la santé et
des services sociaux ou d a n s un domaine connexe ;
— implications communautaires ;
— maîtrise de la langue française ;
— connaissance de la langue anglaise.
H4P1A7
Rémunération:
Selon la classe 18 d e s échelles salariales d e s cadres du réseau
québécois de la santé et d e s services sociaux.
Téléphone: (819) 845-2751
23, rue Oearden, Windsor, (Québec)
J1S1G8
L'Hôpital Saint-Louis de Windsor Inc., centre
pitalier de longue durée de 3 6 lits, offrant des services externes d'urgence, de laboratoire et tie
radiologie à une population d'environ 13000 habitants, est à la recherche d'un(e) directeur(trice) dès
Services administratifs et d'un(e) chef des services
de laboratoire, radiologie et d'admission.
.Gillette Canada
> —
Inc.
«Qualité... par esprit d é q u i p e »
Les p e r s o n n e s intéressées sont priées de faire parvenir leur curriculum vitae a c c o m p a g n é d'un texte d e 2 p a g e s portant sur les
raisons qui les motivent à postuler (1 page) et sur les défis et e n jeux qui confrontent les C L S C actuellement et d a n s les années à
venir (1 page).
hos-
DIRECTEUR(TRICE) DES
SERVICES ADMINISTRATIF!
S o u s la responsabilité de la directrice générale et des soins infirmier
vous planifiez, coordonnez et contrôlez l'ensemble des activités relai
ves à la gestion financière, la comptabilité, le traitement des données
informatiques et des statistiques, la gestion des Ressources humaines),
de l'Approvisionnement, de l'Accueil, ainsi que la gestion des Archives
médicales.
\
Formation et exigences:
i
• Détenir un diplôme de 1er cycle en Sciences administratives, option)
Finances ou en Sciences comptables.
I
• Expérience pertinente de 5 ans dans un poste de responsabilité.
I
• Capacité de gérer les Ressources humaines — Relations de travail'
— Gestion salariale — Formation du personnel.
'
i
Habiletés requises:
• S e n s de l'organisation
• Capacité de synthèse et d'analyse
• Capacité de rédaction
• S e n s de la négociation
Votre rémunération sera établie selon les normes du ministère de la
Santé et des Services sociaux.
Innovateurs, communicateurs et désireux de relever un défi, les candidats peuvent faire parvenir leur curriculum vitae avant le 21 octobre
1989.
CHEF DE S E R V I C E S
(poste cadre)
S o u s la responsabilité de la directrice générale et des Soins infirmiers,
dans le but d'assurer les services d'analyses et d'examens de qualité à
la clientèle, vous planifiez, coordonnez, évaluez et contrôlez l'ensemble des activités des services de laboratoire, de radiologie et d'admission.
Formation et exigences:
• Diplôme d'études collégiales en technologie médicale
• Membre en règle de la Corporation professionnelle des technologistes médicaux du Québec
• Expérience de 6 ans en laboratoire hospitalier
• Expérience en Biochimie et en Hématologie
• Expérience d'au moins 2 ans en gestion
Habiletés requises:
• S e n s de l'organisation
• Autonomie et initiative
• Leadership
• Capable de travailler en équipe
Votre rémunération sera établie selon les normes du ministère de la
Santé et des Services sociaux.
Toute personne intéressée est priée de taire parvenir son curriculum
vitae avant le 21 octobre 1989à:
Mme Nicole Corbin, inf., M.B.A.
Directrice générale et d e s soins infirmiers
Hôpital Saint-Louis de Windsor Inc.
23, Ambroise-Dearden
Windsor (Québec)
J1S1JG8
j.
La Commission scolaire d u Littoral étend son
enseignement aux niveaux de fa maternelle,
du primaire et d u secondaire I. II. Ill et IV. Son
territoire comprend onze villages anglophones et
cinq villages francophones situés le long d e la
Basse-Cote-Nord du golfe Saint-Laurent, d e
Kegashka â Blonc-Sablon. Tous ces villages sont isolés
c'est-d-dire non reliés a u réseau routier du Q u é b e c , et
leur population varie entre 100 et 1 000 habitants.
D A T E L I M I T E : L E 27 O C T O B R E 1989.
CLSC du Val Saint-François
Concours du directeur général ou de la directrice générale
110, rue Barlow, C P . 890
RICHMOND (Québec)
J0B2HO
La Commission scolaire du Littoral requiert les services
d'un(e)
Conseiller(ère)
pédagogique
en sciences et mathématiques
. secteurs anglophone et francophone
. niveaux primaire et secondaire
Vous conseillerez les cadres responsables des services
d'enseignement et d'animation p é d a g o g i q u e , les
enseignants et les autres professionnels relativement â la
mise e n œuvre, â la conception et â l'évaluation des
programmes d'enseignement, â l'organisation scolaire
appropriée, d e m ê m e q u ' a u choix et â l'utilisation des
méthodes, d e s techniques, d e l'équipement et d u
matériel didactique. Également, vous verrez à
l'adaptation des programmes et méthodes aux différents
milieux â servir.
Vous détenez un diplôme universitaire d e premier cycle
dans u n c h a m p d e spécialisation pertinent doublé d'une
expérience a d é q u a t e d e trois â cinq ans.
Parfaitement
bilingue, vous êtes disposê(e) à voyager fréquemment sur
le territoire.
P o s t e r » à Sept-lles. vous entrerez e n fonction a u début
de novembre. Votre semaine comptera 35 heures
ouvrables et votre rémunération se conformera aux
dispositions d e la convention collective.
S cette expérience professionnelle vous intéresse, veuillez
faire parvenir votre curriculum vitœ. avant le 18 octobre
1989. â la Commission scolaire du Littoral, service d u
personnel, 661, avenue Irochu, Sept-fies (Québec)
G4R4L2.
Nous offrons des c h a n c e s
d'emploi égales â tous.
COMMISSION SCOLAIRE
DU LITTORAL
INGENIEUR
EN MÉCANIQUE
Important fabricant d'équipement
oeuvrant dans le domaine des pâtes
et papiers recherche un(e) i n g é nieur(e) en mécanique possédant de
une à trois années d'expérience en
conception pour combler un poste
dans le département des presses à
double toile.
Envoyer votre) curriculum vitae
a/*de:
HYMACLTÉE
2 9 9 5 , boulevard Le Corbusier
Chomedey (Laval), Québec
H7L
3M3
À l'attention de Mireille I N N O U
GÉRANT D E
PRODUCTION
Une
entreprise d a n s le secteur
de fabrication métallique, située
à S f - J é r ô m e , recherche un g é rant d e p r o d u c t i o n d o n t les r e s p o n s a b i l i t é s s e r a i e n t la p l a n i f i c a t i o n , l ' o r g a n i s a t i o n et le c o n trôle d e qualité d e s o p é r a t i o n s :
pliage, presse, soudure.
Expérience e n o u t i l l a g e et d a n s
la fabrication métallique s o n t requis.
S a l a i r e s e l o n e x p é r i e n c e et q u a lifications d u c a n d i d a t .
Veuillez communiquer avec
SYLVIE NELSON
Tél.: 434-2399
Compagnie d a n s le domaine de
la machinerie d'imprimerie à
Montréal.
est à la recherche d'un
TECHNICIEN
DE SERVICE
avec presse grand format et
multicouleur.
Envoyez votre c.v. à:
CP. 487
Laval, Québec H0A1G0
CONSEILLER
FINANCIER
Compagnie importante dans le secteur
des services financiers est à la recherche d'une personne apte à combler un
poste de planificateur financier pour l'Est
du Canada.
Le poste exige une capacité de communication orale et écrite excellente. Le (la)
candidate) sera appelate) à travailler en
étroite collaboration avec un personnel
de 8 agences;
— expérience en vente et/ou marketing
serait un atout important.
Le (la) candidate) recherchéte) doit être
bilingue et détenir une formation professionnelle pertinente (planificateur financier agréé ou A.V.A.).
Déplacement: Approximativement 20 p.
cent du temps à l'extérieur de Montréal.
Veuillez faire parvenir votre curriculum
vitae à:
La Presse, référence 17852
CP. 6041, succursale A
Montréal (Québec) H3C3E3
'f.
'
LA PRESSE, MONTREAL,
D 11
CARRIÈRES ET PROFESSIONS
REPRÉSENTANT DES VENTES
Un important fournisseur de produits pharmaceutiques vétérinaires
pour santé animate et d'additifs d'aliments pour animaux a besoin d un
représentant des ventes pour couvrir un territoire de vente dans les
Maritimes. Le candidat devrait posséder un diplôme de B.Sc.. de préférence en science animale et être prêt à voyager. Le bilinguisme serait
un atout, sans être absolument nécessaire. Nous offrons un salaire
concurrentiel ainsi que la voiture, le paiement des frais et un ensemble
complet d'avantages sociaux.
Votre réponse restera strictement confidentielle.
JOHN THOMSON
DIRECTEUR DES VENTES SUR PLACE
UPJOHN • SANTÉ ANIMALE
DIVISION DE UPJOHN INTER-AMERICAN CORP.
40 Centennial Road
Orangevilie, Ontario
L9W3T3
La Compagnie de Construction
Cris (Québec) Ltèe
VILLE D'ANJOU
Un entrepreneur general situe a ViUe Saint-Laurent oeuvrant principalement sur le terntowe de la Bene James, est à la recherche d'un:
OFFRE D'EMPLOI
ESTIMATEUR JUNIOR
Ayant 2 à 3 année» d'expérience dans les travaux architecturaux.
Le<la) candidate) recrt«rchè(e) devra posséder un D E C . en technique de
bâtiment ou en génie civil.
Prenez note que ce poste est considère permanent.
Liée de travail: Ville Sajnt-Laurent
d'un:
CHEF DE LA DIVISION DES REVENUS
SERVICE:
FINANCES
La Ville d'Anjou est à la recherche d'une personne pour sa division
des revenus au Service des finances.
Le ou la titulaire supervisera la préparation et la mise à jour des
rôles d'évaluation, de valeur locative, de perception de taxes,
d'autres revenus y incluant les travaux pertinents.
Le ou la titulaire est bilingue; possède un diplôme universitaire en
sciences comptables; a au moins trois (3) années d'expérience
dans le domaine de la perception des revenus, de préférence dans
le secteur municipal, à un poste avec responsabilité de diriger le
personnel.
RESPONSABLE DES USINES DE CONCASSAGE
Responsabilité»;
— Formation et supervision des équipes de concassage.
— Optimisation et modification des usines en fonction des sources d'approvisionnement et des produits à fabriquer.
— Planification des opérations et estimation des projets futurs.
— Coordination des achats des biens consommables relies aux opérai tions.
•4 Aide a planifier les immobilisations futures en fonction des projets à veI nir.
— Coordination avec nos différents protêts de génie civil,
exigences:
•4» Base à nos bureaux de Ville Saint-Laurent, nombreux déplacements et
séiours sur les différents sites des opérations, principalement sur le territoire de la Baie James.
— Une bonne connaissance de l'anglais serait souhaitable.
Conditions:
— Conditions à négocier selon I expérience pertinente.
Veuillez tain parvenir votre curriculum vitae en toute confidence à:
La Compagnie de Construction Cris (Québec) Ltée
Service du personnel
208, rue Migneron
VUle Saint-Laurent, (Qc) H4T 1Y7
Les personnes intéressées à postuler doivent faire parvenir leur
curriculum vitae avant le 21 octobre 1989e:
LE GROUPE DION, LEBEAU ET ASS. INC.
RECHERCHE
Un TECHNICIEN
en GÉNIE CIVIL
Tâche :
Dessin de structure; bois, béton, acier.
Produits d'emballage Bail Canad Inc.. recherche présentement des:
SUPERVISEURS
MÉCANIQUE
A ce titre, vous aurez à coordonner et à diriger un groupe d'employés syndiqués.
Exigences :
'
M. Femand Poiré, o.m.a..
Directeur général
Hôtel de Ville d'Anjou
7701. boul. L.-H.-Lafontaine
Anjou, (Québec)
H1K4B9
— D.E.C. en génie civil.
— 2 ans d'expérience C A N A D I E N N E .
SALAIRE S E L O N C O M P É T E N C E
P o u r p o s t u l e r , faites-nous
parvenir votre curriculum v i tae à:
Johanne Babin
Poste: Tech, génie civil
59, St-Jacques
4e étage
Montréal, Q c H 2 Y 1K9
Pour mener à bien cette tâche, il vous faut avoir fait preuve d'aptitudes pour
la supervision, ayant exercé des (onctions similaires durant au moins trois ans.
De plus, vous avez une solide expérience en ajustage mécanique.
vôtre sens développé de l'organisation et de leadership, jumelé à votre capacité
de communiquer efficacement dans les deux langues officielles feront de vous
le candidat idéal.
VILLE DE
MT-AMONE
Nous offrons un salaire concurrentiel et une gamme complète d'avantage sociaux.
La Ville de Saint-Antoine est à la recherche d'une
personne dynamique pouvant combler le poste de
Veuillez faire parvenir votre curriculum vitae à:
PRODUITS D'EMBALLAGE BALL CANADA INC
555 Lee Avenue
Baie d'Urfé, Québec
H9X3P8
COORDONNATEUR(TRICE)
au Service des Loisirs
LE SUPERIEUR IMMÉDIAT: Le Directeur du Service des loisirs.
SOMMAIRE DE LA TÂCHE:
Sous i autorité du Directeur du Service des loisirs, le titulaire du poste
participe à la Coordination des activités du Service soit; les volets sportifs,
aquatiques, culturels et communautaires.
COMPTABLE
Une compagnie canadienne de services, de notoriété reconnue, est à la
recherche d'un comptable.
FONCTIONS
Le candidat choisi aura la responsabilité de maintenir l'application des
normes, des politiques et des principes tant comptables que de fonctionnement.
En outre, il sera responsable du contrôle interne et de la vérification, de la
préparation des états financiers annuels et intérimaires, de la direction et la
coordination des tâches du personnel affecté à la comptabilité.
Le candidat choisi se verra de plus confier la responsabilité de certains
dossiers d'ordre administratif, de même que l'accomplissement de tout
autre mandat particulier dont celui de mener à bonne fin l'implantation d'un
système comptable informatisé.
CONDITIONS
Une grande disponibilité, un dynamisme, une facilité .de communication et
une capacité de travailler en équipe seront des qualités essentielles à
l'exercice de cette fonction.
Le candidat choisi devra avoir complété avec succès ses études en comptabilité et avoir une expérience d'au moins 5 ans à titre de comptable. Il
devra de plus posséder des connaissances en informatique.
Le lieu de travail est à Montréal et ce poste s'adresse aux hommes et aux
femmes.
Faire parvenir votre curriculum vitae et indiquer votre traitement actuel à :
LA PRESSE — réf.: 17851
Case postale 6 0 4 1 , suce. «A»
Montreal, (Québec)
H3C 3E3
LE CONSEIL DES ÉCOLES SÉPARÉES CATHOLIQUES
DU DISTRICT DE SUDBURY
invito
des demandes au poste de
SUPERVISEUR/E DE
SERVICE DE CONCIERGERIE
SALAIRE - 44 4 2 3 $ - 5 4 925 $
(à réviser)
Le Conseil est responsable de 80 édifices et emploie environ 225 concierges.
RESPONSABILITÉS:
Sous la direction du Directeur des services d'entretien, le/la superviseuse est responsable d'une variété d'activités telles que:
• la gestion et les relations de personnel
• les achats d'équipements, de services et d'approvisonnements
• la gestion et le contrôle de budget
• la dotation
EXIGENCES:
po»séder une haute compétence verbale et écrite dans les deux langues officielles
posséder de Ç expérience dans des postes de direction connexes aux services de
—'ergerje , prélèrablemént darçs un cônseH scolaire . .
. jdertie's-Capacitésd'administration et des qualités de chef reliées à une consancfc dès affaires et de la gestion du budget ; • i }
posséder un diplôme do niveau collégial ou l'équivalent
posséder une'certaine connaissance de l'entretien et de la construction serait un
• • atout
-
DEMANDES D'EMPLOI:
Veuillez adresser votre demande d'emploi et votre curriculum vitae au plus tard le 27
octobre 1989 au soussigné:
Simon P. Ouellot
le Directeur des ressources humaines
2 0 1 , r u * Jogues
Sudbury (Ontario) P3C5L7
LE MEILLEUR CHOIX: UNE ÉDUCATION CATHOLIQUE
EGALITE D'ACCES À L'EMPLOI
Armand Dequanne
Jacques Lachapelle
Pésident
du Conseil
Directeur
de l'éducation
m
9
Spécialiste en relogement au Canada
En tant que chef de file en relogement, ERS offre aux
employés mutés une gamme complète de services en
matière de logement. Nous avons cinq bureaux au Canada pour mieux servir nos clients corporatifs. Nous
sommes à la recherche (pour notre bureau à Montréal)
d'une personne désireuse de faire carrière dans ce domaine.
CONSEILLER (ÈRE)
EN IMMOBILIER
ERS est à la recherche d'une personne énergétique,
d'expérience, orientée vers le service aux clients. Vous
devez posséder la facilité des communications, avec
aptitude pour les relations interpersonnelles, tout en
supportant bien la pression et avec peu de supervision.
De l'expérience dans la vente immobilière et/ou relogeaient ainsi que le bilinguisme (français/anglais) sont Tes
qualifications requises.
Vos tâches seront de conseiller les acheteurs/vendeurs
sur les marchés immobiliers, de maintenir des relations
avec les courtiers et l'étude des marchés dans la région
Est du Canada.
Des entrevues se tiendront dans notre bureau situé au
centre-ville de Montréal. ERS offre un salaire concurrentiel et une gamme de bénéfices. Les personnes possédant les qualifications requises sont priées de nous
faire parvenir leur curriculum vitae (par Fax ou par la
poste) en Indiquant le salaire désiré (nous ne répondons qu'aux postulants fournissant des renseignements relatifs à leurs exigences salariales).
Discrétion assurée.
ERS Liée, Ressources humaines
20. Toronto Street, Suite 1000,
S. V.P.
Toronto, Ontario M5C 2S9
Pas
Téléphone (416) 862-5615, FAX (416) 8634978
d'agences
SPÉCIFIQUEMENT:
Il participe à la préparation et à la réalisation des différents programmes, f
Il supervise les activités qui lui sont assignées.
Il contrôle l'équipement léger nécessaire au fonctionnement des activités./
Il dirigdet supervise le travail du personnel assigné.
Il auraià accomplir toute autre tâche demandée par son supérieur
immédiat.
Le(la) lostulant(e) devra s'assurer d'une grande disponibilité pour la
tàche;les activités au Service des loisirs ayant lieu en soirée et en fin
de semaine.
RÉMUNÉRATION:
Selon}la politique administrative en vigueur de la Ville de Saint-Antoine?
LA C O R P O R A T I O N D E LA V I L L E D E H A W K E S B U R Y
OFFRE D'EMPLOI —
ASSISTANT À L'INGÉNIEUR
La ville de Hawkesbury recherche les services d'un(e) assistante)
à l'ingénieur.
La personne sera responsable d'exécuter divers travaux relatifs à
l'ingénierie dans le domaine municipal.
Exigences:
— D.E.C. en génie civil;
— Prèfèrablement 3 à 4 années d'expérience dans le domaine
municipal;
— Bilinguisme parlé et écrit (français et anglais).
Salaire
Selon les qualifications et l'expérience dans le domaine
municipal.
Faire parvenir votre curriculum vitae au plus tard le 20 octobre 1989:
Kenneth R. Ménard, ing.
Ingénieur municipal
Ville de Hawkesbury
600, rue Higginson
Hawkesbury (Ontario)
/
K6A1A1
PRÉREQUIS
Être citoyen canadien.
Avoii complété et réussi un diplôme aux études collégiales à titre de
•
technicien en loisirs.
Au nfoins 2 ans d'expérience dans le domaine des loisirs.
Faire parvenir votre curriculum vitae à l'adresse suivante:
A l'attention de: M. Pierre Gagnon
.Directeur du Service des loisirs
854, boul. Saint-Antoine
Saint-Antoine, Québec
; J7Z 2L4
N.B.: Le is octobre 1989 est la date limite pour répondre, l'estampille de la
pose fera foi.
M M EUBLES
LA GARANTIE, CIE D'ASSURANCE DE L'AMÉRIQUE DU NORD:
Est considérée comme une des sociétés d'assurances les plus' '
prestigieuses au Canada. Notre réputation s'appuie sur plus d'un (
siècle de loyaux services envers notre clientèle et sur notre engage; J
ment à ne viser que l'excellence.
Nous recherchons actuellement un professionnel expérimenté qui
partage les mêmes objectifs et possède les capacités nécessaires
pour combler le poste suivant:
i
Igent(e) de location commerciale
Nous constituons une entreprise Immobilière plus particulièrement spécialisée dins le développement de centres commerciaux. La mise en chantier
ou laTéfiovation d'un certain nombre de projets nous contraint de repenser
notre!infrastructure en matière de personnel affecté à la location. Nous
somries donc présentement a la recherche de deux spécialistes de la location. [
Préfirablement. les candidates convoité(e)s seront bilingues, totaliseront
au minimum trois (3) ans d'expérience dans le domaine de la location commerciale, posséderont une formation académique de niveau secondaire V,
poutent enfin de façon probante témoigner d'une connaissance avantageusement intéressante des commerçants majeurs, nationaux ou régionaux
opetant au Québec.
Emcollaboration avec la direction de l'entreprise, ils ou elles seront appelé(els à participer à la définition du mix commercial d'un projet donné, à
coiltborer à la conception des différents instruments de location, à réaliser
certaines études préliminaires de marché et surtout, à assumer la prospection de clientèle, la négociation d'offres de location, enfin le suivi de leur
clientèle.
REPRÉSENTANT RÉGIONAL
Situé à notre bureau de Québec, vous agirez en tant que le représentant officiel de La Garantie, cie d'assurance de l'Amérique du
Nord auprès des courtiers assignés dans la région de Québec et de
Trois-Rivières.
Vous devez compter au moins cinq ans d'expérience dans ce type
de fonction ainsi qu'une bonne connaissance des produits du mar»
chè en assurances des particuliers, commercial et cautionnement,
Vous avez réussi le cours A.I.A.C. et vous détenez d'excellentes
aptitudes en communication.
Nous vous offrons un salaire à la mesure de vos compétences,
l'excellence de vos avantages sociaux ainsi qu'une allocation pour
votre voiture.
Si vous êtes prêt à relever de nouveaux défis et vous joindre à une
entreprise qui sait reconnaître les réalisations! personnelles, faites
parvenir votre curriculum vitae en toute confidence à:
Jeannine Bouchard
Coordinatrice du personnel
Lab candidates choisi(e)s seront rémunéré(e)s de la façon suivante: salaire
dtfbase. commissions, frais de représentation. Les candidat(e)s intéress * e ; s sont prié(e)s de contacter M. Gilles Léger afin de prendre rendezvous et de présenter leur curriculum vitae.
.,
La Garantie, Cie d'assurance
de l'Amérique du Nord
Place du Canada, bureau 1560
Montréal (Québec) H3B 2R4
IMMEUBLES LECO INC.
(514) 6 4 6 - 4 7 5 1
\
t
LE R E L A I S D E S J E U N E S A D U L T E S D U
SUD-OUEST DE MONTREAL
recherche
UN ou UNE directeur/directrice
Ingénieur
irme spécialisée dans la terInaison d e t r a v a u x de
onstruction de tous genres,
églements de litiges et réclamation de construction est
à la recherche d'un ingénieur
ayant 3 à 5 ans d'expérience
générale.
Salaires et avantages à discuter.
Faire parvenir cv à:
La Presse, Réf.: 17843
CP. 8041, Suce. A
Montréal, Qc H3C 3E3
;
pour son service externe de main-d'oeuvre (SEMO)
L'ORGANISME
Les services externes de main-d'oeuvre sont des organismes
complémentaires aux centres Travail-Québec et visent à intégrer
au marché du travail, certaines personnes (18-30 ans) éprouvant
des difficultés dans leur démarche.
LA FONCTION
Le candidat ou la candidate choisi(e) aura à mettre sur pied et à
gérer le nouveau SEMO pour le sud-ouest de Montréal, LaSalle,
Lachine et Ville St-Pierre. De plus, il/elle devra assumer les fonctions de professionnel/le auprès de la clientèle.
COMPÉTENCE REQUISE
• diplômé universitaire terminal de premier cycle dans une discipline appropriée.
• expérience administrative en gestion de projet
• connaissance de la clientèle et des techniques de recherche
d'emploi.
CONDITIONS SALARIALES
Entre 30 000$ et 35 0 0 0 $ par année, selon l'expérience et les qualifications.
DURÉE
Jusqu'au 30 juin 1990 avec possibilité de renouvellement.
Veuillez faire parvenir votre candidature et curriculum vitae jusqu'au 23 octobre 1989 à:
Maître R é m i Poliquin
8700. boulevard Champlain
LaSalle, H8P 3H7
!
DIRECTEURS
COMMERCIAUX
(F ai)
Compagnie active dans le domaine de l'automobile recherche des directeurs commerciaux (F & I) avec ou sans expérience pour placement immédiat. Curriculum vitae exigé.
Pour correspondance, s'adresser à:
La Presse, réf. 17853
C.P. 6041, suce. «A»
Montréal Qc. H3C 3E3
PROGRAMMEURS-ANALYSTES
S / 3 6 , A S / 4 0 0 , P.C.
RPGII/DBASE/LOTUS
1-2-3
Notre client en pleine expansion recherche programmeurs-analystes
possédant un minimum d e deux années d'expérience en RPGII o u
RPGIII, ainsi qu'une personne ressource en applications sur P.C.
Environnement A S / 4 0 0 prochainement.
Salaire concurrentiel et avantages sociaux.
Tout candidat intéressé est prié de faire parvenir son C. V. à nos
bureaux à l'attention de M. Robert Hecht à l'adresse
suivante:
!
1
Ferstman Rapp Hecht
6 8 0 0 , chemin Côte-des-Nelges, # 4 0 0
M o n t r é a l , Québec
H3S 2 A 9
Ht
m
KIRK
OUGL
Le fils
dit ckifionnier
Mémoires
Pressa it h Renaissance
— 66 —
m
S
Alors que Bur et moi nous trouvions à Lonres, on nous demanda de participer à un gala
e bienfaisance au profit des professions du ci-
nema, The Night of a Thousand Stars, qui se te-
nait au Palladium. Nous ne demandions pas
mieux que d'y participer, mais qu'y faire? Lors
de la soirée de remise des Oscars, nous avions
donné, avec succès, un numéro de danse et de
chansons intitulé «C'est fabuleaux de ne pas être
sélectionné». Nous décidâmes donc de faire
quelque chose de semblable, et répétâmes longuement notre numéro. Mais dans les coulisses,
le soir de la représentation, nous étions morts de
trac. Qu'étions-nous venus faire dans cette galère, au milieu de toutes ces grandes vedettes?
Déjà, il y avait Laurence Olivier et les meilleurs
acteurs anglais, mais pire, le numéro qui nous
précédait était celui de Sid Caesar et Imogene
Coca, la plus fine équipe de burlesque des EtatsUnis. Depuis les coulisses, Burt et moi écoutions
leur prestation: pas un rire ne montait du public. Nous échangeâmes un regard consterné:
nous courions à la catastrophe. Trop tard pour
reculer. C'est la loi du show-business. On nous
annonça.
Burt et moi fîmes notre entrée chacun à une
extrémité de la scène, sur l'air du Pont de la rivière Kwai, joué par l'orchestre; redingotes, cannes
et ^chapeaux melons. Nous nous dépassâmes
comme si nous ne nous étions pas vus. Puis nous
nous retournions et nous saluions en ôtant nos
chapeaux. Ensemble, nous nous dirigions alors
jusqu'à la rampe. Il y eut une telle ovation dans
le public que nous dûmes nous interrompre.
Tandis que les gens applaudissaient, je murmurai à Burt: «Allons-nous-en maintenant. Ça ne
pourra jamais être mieux.» Les applaudissements décrurent et nous poursuivîmes notre numéro. Appuyés sur nos cannes et nous balançant
au rythme de la musique, nous nous mîmes à
chanter : « Peut-être est-ce parce que je suis londonien que j'aime tellement Londres. » Pour le
deuxième couplet, nous nous livrâmes à un délicat numéro de claquettes, et pour finir je grimpai sur les épaules de Burt. Nous terminâmes de
cette manière: moi sur les épaules de Burt, agitant mon chapeau, nous époumonant tous deux
sur le dernier couplet. Une immense ovation salua notre sortie de scène. Nous avions eu chaud !
C'est un souvenir bien agréable.
Pendant ce temps-là, je recevais des lettres de
Sam à propos de mes investissements dans le pétrole:» Mais à mon retour à Los Angeles, Anne
m'apprit qu'en mon absence, elle vait fait procéder à une expertise comptable de mes affaires
par le cabinet Price Waterhouse.
«Hein? Le cabinet qui fait le décompte des
• voix pour la remise des Oscars, et qui s'est trompé les trois fois où j'ai perdu?»
Mais je cessai de rire le jour où Price Waterhouse nous présenta les résultats de ses expertises.
1. Je n'avais pas d'argent en banque.
2. Je devais au fisc 750 000 dollars. Contrairement à ce que m'avait laissé croire Sam Norton,
les dix-huit mois passés en Europe en 1952-1954
ne m'avaient donné droit à aucun abattement
d'impôts.
3. Je croiyais avoir fait de bons investissements, notamment dans les puits de pétrole,
mais en fait il s'agissait de sociétés bidon qui,
elles, touchaient un pourcentage sur chaque investissement. Toutes ces sociétés appartenaient à
Sam Norton. Et la liste n'était pas close.
Tout cela s'ajoutait aux dix pour cent que Rosenthal & Norton prenaient au titre de cabinet
d'affaires, et aux dix autres pour cent que Sam
touchait personnellement en tant qu'agent.
J'avais beaucoup travaillé, gagné beaucoup d'argent, et nous avions vécu modestement. Les sociétés de production payaient les voyages et les
notes de frais au cours de nos déplacements.
Diana était remariée, en sorte que je ne payais
qu'une allocation d'éducation pour les enfants,
et pas de pension alimentaire.
Sam Norton m'avait saigné à blanc, il m'avait
tout volé jusqu'au dernier cent. Des années auparavant, pour me dégager de mes liens avec la
Warner Brothers, j'avais 'tourné un film pour
rien. Sam Norton, lui, avait fait en sorte que j'en
fasse vingt-sept autres également pour rien.
Je me retrouvais sans un sou et couvert de dettes.
Effondrés. Anne et moi eûmes une réunion
avec le nouvel avocat que nous avions engagé à
l'insu de Sam. Il nous apporta d'autres mauvaises nouvelles: Sam m'avait mal conseillé en
tout, il était faux que la Bryna dût produire des
films dans lesquels je ne jouais pas. Et Sam avait
cautionné de façon croisée L'or des Sioux, un
film rentable, avec Spring Reunion, un échec
commercial, en sorte que L'or des Sioux ne rapporta pas d'argent. Enfin, pire que tout, nos contrats stipulaient que Rosenthal & Norton
avaient droit aux mêmes pourcentages sur Les
Vikings et tous les films suivants.
Seule la cupidité animait Sam. Le seul moyen
de lui faire lâcher prise était de lui agiter sous le
nez des perspectives encore plus morobolantes.
11 ne savait pas que notre expertise comptable
était allée aussi loin. Sam ne se méfiait aps de
moi, puisque jusque-là il m'avait manipulé sans
difficulté.
J'allai le voir.
Issur se tenait devant la porte du bureau de son
meilleur ami, Sam; c'était un endroit où il aimait se
rendre, un endroit où il pensait avoir trouvé chaleur
et protection. Si seulement Sam pouvait lui dire que
rien ne s'était passé, que tout cela était une erreur.
Issur était détruit ; il avait envie de pleurer. Sam
avait été le nouveau père qui allait l'aimer et le proléger. Sam ressemblait même au père d'Issur: trapu,
les cheveux sombres et la moustache. Issur avait
domté à son père ses économies, et son père ne les
lui avait jamais rendues, ni en argent ni en affection.
En rencontrant Sam, Issur avait été heureux de pouvoir dire à nouveau: *En rencontrant Sam, Issur
était à nouveau le gamin maigre, sale et morveux:
pendant toutes ces années, il s était rendu citez Sam.
ils avaient parlé et plaisanté, ils avaient déjeuné et
diné ensentble, et Issur avait aimé Sam. mais Sam
n'avait jamais aimé Issur, il n'avait même jamais vu
Issur. Il n'avait vu que des dollars.
Kirk Douglas, l'acteur, posa la main sur la poignée de la porte, prit une profonde inspiration
et pénétra dans le bureau de Sam Norton.
Sam était assis à son bureau. Il leva les yeux en
souriant.
Je lui agitai sous le nez le rapport d'expertise.
«Espèce de salaud! Tu es mon meilleur ami!
Comment est-ce que tu as pu me faire ça, à moi!
Je vais te faire foutre en taule!»
Sam devint livide.
«Si tu fais ça, je me tue.»
Je me penchai vers lui et plantai mon regard
dans le sien.
«Sam, dis-moi la vérité...»
Je m'interrompis un long moment.
«... C'est Rosenthal, n'est-ce pas? C'est lui qui
t'a forcé à faire ça.»
Sam haletait.
«Oui, oui. Nous sommes associés. Tu sais comment ça se passe... Je ne voulais pas... j'ai essayé...
— Sam, toi et moi on n'a plus besoin de Jerry
Rosenthal. Je veux me lancer de façon plus indépendante encore dans la production. Je veux que
tu viennes avec moi, que tu sois mon bras droit,que tu travailles exclusivement pour moi. Tu seras mon avocat, mon agent, tu produiras tous
mes films. Mais pas Rosenthal. Toi seul.»
Sam mordait à l'hameçon.
«Je veux que Rosenthal ne touche rien sur Les
Vikings, poursuivis-je. car je crois que ça fera un
énorme succès. Si tu t'arranges pour ça je saurai
m'occuper de toi.»
Il acquiesça. Il était ferré. Et pétrifié.
Cela me rendait malade, mais je poursuivis ma
comédie.
«Signe-moi un papier disant que Rosenthal &
Norton n'ont aucun droit sur Les Vikings, ni
commission, ni pourcentage, ni honoraires, et
tous les deux nous pourrons repartir à zéro. Un
nouvel arrangement. Tu seras président de ma
société. Tu auras unsalaire. C'est toi l'avocat, tu
n'as qu'à préparer ton contrat. D'accord?»
Sara établit donc un document écartant son
associé Jerry Rosenthal.
Rosenthal porta l'affaire devant l'Association
du Barreau de Californie et obtint la suspension
de Norton pendant dix ans pour rupture unilatérale du contrat qui me liait à leur cabinet.
Avec ce que Sam nous avait fait, Anne et moi
aurions pu le faire jeter enprison. Mais j'avais
peur qu'il ne mette ses menaces à exécution et
qu'il ne se suicide. En outre, on nous conseilla
de n'en rien faire: emprisonné, il n'aurait pas pu
nous rembourser les sommes qu'il nous devait:
200 000 dollars, avec les intérêts. Cela ne représentait qu'une partie de ce qu'il avait détourné,
mais nous ne pouvions prétendre à plus. Il s'était
fort bien débrouillé: ces 200 000 dollars ne représentaient que la partie visible de ses détournements, l'argent qu'il avait directement utilisé
pour lui, sa femme et ses enfants. Il devait nous
rembourser 2 500 dollars par mois.
Au bout de quelques années, il se mit à m "envoyer de petites lettres, me demandant, au nom
du bon vieux temps, de passer l'éponge. J'hésitais. L'avenir s'annonçait heureux, peut-être
pouvions-nous oublier le passé. Ce fut Anne qui
me décida. «Jamais. Jamais. Jamais.»
à suivre
© 1988. K i r k Douglas.
6 1989. Presses de la Renaissance,
pour la traduction f r a n ç a i s .
020
LA PRESSE. MONTREAL. MERCRED111 OCTOBRE 1989
AVIS LÉGAUX
APPELS D'OFFRES
SOUMISSIONS — ENCANS
Le lancement de la sonde Galileo est reporté
CAP CANAVERAL
-BEIOEIÏ
Service du greffe
APPEL D'OFFRES
la Ville de Bdocil recevra des soumission* pour la fourniture de:
— ( I ) chargeur articule à quatre (4)
roues motrices, neuf, d'une capacité
de 1.70 metre cube avec pelle retracaveuse et cabine, en échange d'un J D
$44. année l*70. avec rétrocaveuse.
(Dossier S-TPJ7-W).
— < 11 Camion P B . V. 35 000 livres (4 \
2). neuf. (Dossier S-TP38-89)
— (I) Camion P.B.V. 14 500 livres (4 x
2). neuf. (Dossier S-TP39-89)
— (I) mini tracteur, neuf, avec châssis
articule a quatre (4) roues motrices
avec équipements a neige, en échange
d'un (I) tracteur SW48. année I970
de marque Bombardier. (Dossier STP40-89)
Les soumissionnaires pourront se procurer les documents du present appel d'offres, au bureau du trésorier-contrôleur adjoint, à la Ville de Beloeil. 777. boul. Laurier. Beloeil (Quebec) J H! 4S9. durant les
heures de bureau.
La Foundation on Economie Trends, le
Christie Institute et la Florida Coalition
Floride
• Le lancement de ta navette spatiale Atlantis, qui était prévu pour demain du Cap
Canaveral avec dans ses flancs la «Rolls
Royce» de l'espace, la sonde Galileo, a dû
être reporté en raison de la défaillance
d'un ordinateur de bord.
L'un des instruments de mesure d'un des
trois moteurs de poussée d'Atlantis avait
en effet indiqué une pression incorrecte
hier matin, lors d'un test. L'incident ne
s'était pas reproduit lors de quatre tests
subséquents, mais par mesure de sécurité,
le report du lancement a été ordonné afin
de permettre le remplacement de la pièce
douteuse.
La sonde Galileo doit aller explorer la
planète Jupiter au cours d'un voyage qui
prendra un peu plus de six ans.
Au même moment, à Washington, un
juge fédéral rejetait les arguments d'un
groupe d'écologistes qui désiraient empêcher le départ d'Atlantis parce qu'ils estimaient que le plutonium qui est la source
d'énergie de Galileo serait dangereux pour
les habitants de la Floride en cas d'accident au décollage.
for Peace and Justice cherchaient à obtenir une injonction interdisant le lancement, en faisant valoir que la NASA avait
sous-estime le risque d'une contamination
radioactive généralisée en cas d'accident.
La NASA soutenait pour sa part qu'un
programme de tests de $ 50 millions avait
permis d'établir que les génératrices thermo-électriques radio-isothopiques —
RTG — survivraient intactes à un desastre
de l'amplitude de celui de Challenger, et
que même dans la pire situation imaginable, l'irradiation serait négligeable.
Apres avoir pesé le pour et le contre, le
juge Oliver Gash a rejeté la requête des activistes antinucléaires, en faisant valoir
que la NASA avait respecté les dispositions
de la Loi sur la politique écologique nationale, qui régit le lancement de charges nucléaires. «L'intérêt public ne justifie pas
l'octroi d'une injonction», a conclu le magistrat.
La sonde porte le nom de Galilée en souvenir du savant italien qui observa Jupiter
dès 1610, et découvrit même quatre de ses
16 lunes. Elle doit son surnom de « Rolls
Royce» au perfectionnement de ses équipements. Les experts de la NASA sont en
eflet unanimes pour affirmer qu'elle est
l'engin le plus peaufiné à jamais paticiper
à l'exploration planétaire.
Initialement. Galileo devait gagner Jupiter en trois ans. Mais de retard en retard,
les astronomes du let Propulsion Laboratory de Pasadena ( Californie ) ont été amenés à modifier sa course, en partie parce
qu'il a fallu réduire la puissance de son
moteur principal, dont ta version initiale
avait été jugée trop dangereuse.
Pour compenser ce manque de puissance, il a fallu inventer un périple compliué, utilisant la gravité de Vénus et de la
erre pour relancer la sonde et lui donner
une vitesse suffisante pour atteindre son
objectif. Mais en raison du changement de
position des planètes, la sonde doit être
lancée d'ici au 21 novembre, sinon le vol
devra être reporté de 19 mois.
Une première orbite fera passer Galileo
près de Vénus le 9 février 1990 et la ramènera à proximité de la Terre le 8 décembre
1990. Une seconde lui permettra de croiser
l'astéroïde Gaspra le 29 octobre 1991,
ava.nt de repasser près de la Terre le 8 décembre 1992. Une troisième, enfin, l'enverra vers lupiter, qu'elle atteindra le 7 décembre 1995 après un survol de l'asteroide
Ida. le 28 août 1993.
?
Un voyage de quelque 3.9 milliards de
kilomètres qui, si tout se passe aussi bien
qu'avec' les deux sondes Voyager, sera effectué avec une précision à faire pâlir d'envie tout contrôleur du ciel terrestre.
Galileo doit rester deux ans environ en
orbite autour de lupiter. Elle analysera,
grâce aux 10 instruments scientifiques
dont elle est équipée, son atmosphère, ses
champs magnétiques, son climat, ses
champs de gravité et ses nuages. Elle transmettra notamment des informations sur
«la grosse tache rouge», une immense
tempête s'étendant sur prés de 40 000 km
et analogue aux cyclones terrestres. Elle
étudiera aussi les 16 lunes de la planète,
dont les trois dernières ont été découvertes
par les sondes Voyager.
Ses photos seront mille fois plus précises
que celles qu'avaient transmises les sondes
Voyager, pourtant déjà remarquables.
Avant même sa mise en orbite autour de
lupiter, Galileo larguera une plus petite
sonde qui foncera vers la planète à une vitesse qui permettrait de franchir l'Atlantique en quelque deux minutes. Ce sera le
premier engin fait de main d'homme à pénétrer dans l'atmosphère joyienne, faite
d'hydrogène et d'hélium.
Ne seront considérées que les soumissions préparées sur les formules fournies
par la Ville de Beloeil.
Les soumissions devront parvenir sous
enveloppe cachetée, au bureau du trésorier-contrôleur adjoint, a la Ville de Beloeil. a l'adresse ci-haut mentionnée
avant le vendredi 27 octobre I989 a 11 h.
Lesdites soumissions seront ouvertes publiquement vers 11 h. ce même jour, en la
salle du conseil de la Ville de Beloeil. à
l'adresse précitée.
La Ville de Beloeil ne s'engage à accepter,
ni la plus basse, ni aucune des soumissions reçues, sans encourir aucune obligation, ni aucuns frais d'aucune sorte envers les soumissionnaires.
Beloeil. le 6 octobre I989.
Deais Desigfeb, u.m.j.
Tn'sorier-comrôleur adjoint
E A T O N
CORRECTIONS
Encart f.iton «À découvrir» dans la
Presse du mercredi 11 octobre 1989.
AS
H — Section bibliothèque. Devrait être: 24 x 19 x 78 po.
A l l A — Carpette
Ambassador
• Kerman» ivoire, non offerte.
C — "friendship" ivoire-noir,
non offerte.
A39 K - Nettoyant Coronet, différent de celui représenté.
A42 H - Horloges Seiko. Certains
modèles représentés ne
sont pas offerts.
A47 D - Chaussettes
"Weekender . gris chiné, non offertes.
DELAI DE 3 SEMAINES:
A4 A — B — Ens. 4 pièces et table de nuit • Trade Winds*
de chambre à coucher.
E — Canapés-lits
conA7 D
temporain et traditionnel
Simmons.
A37 F — Pichet électrique Rival.
DELAI DE 4 SEMAINES:
A3 C — Ens. 7 pieces de salle a
manger.
DÉLAI DE 5 SEMAINES:
Aï
A — B — Ens. 4 pieces de
chambre a coucher.
Eaton s'excuse de
tout inconvénient
VILLE DE
SAINT-HYACINTHE
APPEL D'OFFRES
NoAPO-891020
La Ville de Saint-Hyacinthe recevra des
offres de prix pour
LA R E P A R A T I O N KT L ' E N T R E T I E N
D'IiN S Y S T E M E I N F O R M A T I S É
D E C O N T R Ô L E POUR L ' U S I N E
D'ÊPL'RATION D E S E A U X
Les enveloppes de soumission devront
parvenir au bureau des Services Juridiques. 700. ave Hdtel-dc-Villc. Saint-Hyacinthe. Québec. J2S 5B2 avant I I h le 20
octobre 1989 et elles seront ouvertes immédiatement à celte même heure et au
même endroit.
Les entreprises intéressées par ce projet
pourront se procurer les documents de
soumission au bureau de la Division de
l'Approvisionnement. 1030. rue Lemire.
Saint-Hyacinthe. Québec, entre 8 heures
30 et 16 heures 30 à compter du 11 octobre 1989.
La Ville de Saint-Hyacinthe ne s'engage à
accepter ni la plus basse, ni aucune autre
soumission reçue, ni d'encourir des réclamations de la pan des soumissionnaires.
Le Greffier
Paul Rathe, avocat
AVIS DE LIQUIDATION
Avis est par les présentes donné que les
actionnaires de 168714 Canada Inc., à une
assemblée extraordinaire dûment convoquée à cette fin et tenue le 6ième jour d'avril
1989. ont adopté une résolution spéciale
ayant pour objet la liquidation et la dissolution volontaires de la société en conformité
avec la Loi sur les sociétés par actions du
Canada, et qu'un certificat d'intention de
dissolution a été délivré à la société conformément à cette Loi le 26 juillet 1989.
Avis est également par les présentes
donné que les créanciers de ladite société
doivent produire la preuve de leur créance
auprès de la société dans les deux mois
suivant la date des présentes, après quoi les
biens de la société seront répartis entre les
ayants droit, selon les réclamations qui
auront été déposées auprès de la société à
ce moment.
Fait à Sillery, ce Hième jour d'octobre
1989.
168714 Canada Inc.
100 York Blvd. S. 300
Richmond Hill (Ontario)
148 u a
\
\
Achat minimum de 750$. Ne payez que la taxe de vente. Sujet à l'approbation du crédit. Aucun intérêt si payé en entier le 12 février 199U.
Où la qualité
MONTREAL
'
n'est pas un obstacCe
ST-LEONARD
au?t6as
LONGUEUIL
priKJ
DOLLARD-DES-O
LAVAL
VILLE LASALLE
7930, Sherbrooke est
(Métro Beaugrand)
382, boul. des
laurentides
1130,
Dollard
6875, Jean-Talon est
(Près des Galeries d'Anjou)
3245, Chemin Chambly
(Coin Roberval)
3345, boul. des Sources
Sortie 5S Transcanadienne
353-7330
667*3210
364-6110
254-9455
679-1260
685-3572
Download PDF

advertising