Témoignage de Fotokino

Témoignage de Fotokino
Fotokino
ASSOCIATION MARSEILLAISE
DES ARTS VISUELS
Depuis novembre 2012, l’association Fotokino utilise un duplicopieur bicolore RISO parfaitement adapté au monde des arts
graphiques. Différente d’une approche traditionnelle, son utilisation « décalée » du duplicopieur permet la réalisation d’œuvres
uniques et originales. Vincent TUSET-ANRÈS, co-directeur de Fotokino, a accepté de nous en dire plus.
Présentation de Fotokino
Fotokino est une association créée en 2000 à Marseille et qui,
depuis 2004, propose un festival sur les arts visuels appelé Laterna
Magica. Tout comme l’ensemble des propositions que la structure
imagine, ce festival se veut transversal. Toutes les disciplines
liées à l’image se croisent : l’art contemporain, l’illustration, le
livre jeunesse, le cinéma d’animation, la vidéo expérimentale, le
graphisme, la photographie, etc.
Depuis 2011, nous disposons d’un lieu qui nous est propre et qui
nous permet de proposer à la fois des expositions, des ateliers
de pratique artistique, des rencontres avec des artistes et des
projections.
Grâce à notre activité d’édition, développée en 2004, nous
produisons régulièrement des affiches, des cartes, des ouvrages,
des catalogues d’exposition, etc. Nous travaillons à la fois en offset,
en imprimerie traditionnelle, en sérigraphie et, depuis que nous
avons la chance d’utiliser votre duplicopieur, nous publions de
nombreuses images et petits ouvrages en RISO.
Utilisation du duplicopieur RISO
Pour nous, il y a d’abord un aspect très pratique. Nous imprimons,
de manière quasi instantanée, des images, des affiches, de petits
livrets, etc. avec une qualité très particulière et à moindre coût en
comparaison de la technologie laser. De notre point de vue en
tout cas, c’est-à-dire en tant que graphiste et amoureux de
l’image, du papier et de l’objet imprimé, la qualité RISO est
bien supérieure.
Au-delà de l’usage quotidien de pouvoir imprimer de manière très
spontanée les choses, nous produisons sur le matériel RISO des
documents de communication, de petits flyers, des affichettes,
etc., en particulier à l’attention du public qui vient dans notre
lieu d‘exposition (documents des visites, plans d’expositions,
etc.). Nous avons également initié une collection d’images et
d’ouvrages d’artistes avec lesquels nous collaborons. Ces tirages
sont édités en un assez faible nombre d’exemplaires. Ce sont des
images que nous produisons en une, deux, trois, quatre couleur(s)
et qui nous permettent d’être dans un rapport à l’image avec
des couleurs singulières. Cela se rapproche de la sérigraphie en
termes de qualité (pour la reproduction du dessin, les aplats, etc.).
© Fotokino. Tous droits réservés. Imprimé avec un duplicopieur MZ de RISO.
Approche artistique
Je pense qu’il y a beaucoup d’artistes, de dessinateurs, qui ont
déjà une forte habitude des aplats de couleurs, du travail en tons
directs, par le biais de la sérigraphie. Nous raisonnons en termes de
superposition des encres, opaques ou transparentes.
Avec notre duplicopieur RISO, la réflexion est similaire. Nous
retranscrivons des images ou dessins au trait avec des couleurs
un peu étonnantes, inhabituelles. Nous n’utilisons pas de nuances
mélangées. Nous prenons le nuancier qui est disponible et faisons
avec ces couleurs-là. Et effectivement, les superpositions de couleurs
sont assez belles. Cela crée des surprises, des choses un peu
inattendues. Ce graphisme a quelque chose de très percutant,
de très immédiat. Ce sont des images où chaque couleur fait
ressortir un aspect du dessin, et le tout se complète. Nous aimons
particulièrement jouer avec les aplats et les superpositions.
Je pense que ce qui peut être inhabituel, c’est l’utilisation un peu
détournée du duplicopieur. Les contraintes que la technologie
impose sont intéressantes pour les graphistes et les dessinateurs avec
lesquels on travaille. Il y a un nuancier qui existe donc il faut jouer
avec et inventer des solutions, des associations de couleurs
et voir ce qui va fonctionner. Quelques fois, la contrainte est
productive et stimulante du point de vue de la création. Elle permet
d’imaginer des choses nouvelles, d’essayer, d’expérimenter.
Avis du public
Les retours sont très positifs. Les documents que nous mettons à
disposition du public (c’est-à-dire les documents gratuits), imprimés
en bleu ou rose fluo par exemple, ont quelque chose d’unique. Les
autres lieux culturels font souvent appel à d’autres technologies,
que ce soit la photocopie, l’impression laser ou alors, pour les
musées, l’impression offset.
Nous proposons des documents créés à partir d’un nuancier très
atypique, en deux couleurs alors que nous sommes aujourd’hui
habitués à la quadri, omniprésente. Il y a une restriction en termes de
couleur qui fait que nous obtenons quelque chose d’impossible
à retrouver ailleurs. Le public est plutôt sensible, réceptif à ce
genre de choses. La partie publication de Fotokino rencontre
beaucoup de succès. On nous en parle souvent et il y a beaucoup
de questions : comment c’est fait ? C’est quoi la Risographie ? De
quelle marque s’agit-il ? Quand on voit le résultat imprimé, il y a une
vraie curiosité. Ces réactions n’existeraient pas si nous avions une
communication classique offset en quadrichromie.
Et puis, un autre aspect que je n’ai pas encore évoqué, c’est
l’utilisation du duplicopieur en atelier de création. On propose des
ateliers de pratique artistique qui se déroulent sur 2-3 heures, avec
des participants qui peuvent être des enfants comme des adultes. Ce
sont des ateliers de dessin où l’objet final est imprimé ou transformé
à l’aide du duplicopieur. Là aussi il y a quelque chose de très excitant
pour le public de voir, tout à coup, leur dessin imprimé en direct.
Nous essayons de répéter assez régulièrement ce type d’atelier, avec
le duplicopieur comme véritable outil de création !
© Fotokino. Tous droits réservés. Imprimé avec un duplicopieur MZ de RISO.
Avantages de la technologie RISO
> Le nuancier : un choix de couleurs variées.
> La qualité de l’encre, c’est-à-dire l’aspect mat que l’on ne
retrouve pas du tout avec un copieur laser.
> Le fait de pouvoir imprimer très rapidement en un grand
nombre d’exemplaires et avec des grammages papier pouvant
aller jusqu’à 210 g/m².
> Les coûts d’impression peu onéreux.
> La possibilité d’utiliser cette technologie sur un matériel qui
prend peu de place.
Le duplicopieur RISO ajoute de la qualité aux documents au lieu d’en
enlever comme un copieur traditionnel pourrait le faire. Il y a une
transformation du dessin original mais qui, du coup, se transforme
en quelque chose de beaucoup plus qualitatif. Cette qualité peut
peut-être déstabiliser au début, mais rapidement, quand on sait
comment manipuler le duplicopieur, comment en tirer le meilleur
parti, l’outil devient simple et ludique.
Nous collaborons beaucoup avec des graphistes qui ont
une curiosité et une envie de faire des choses sur ce
duplicopieur. Les graphistes, ce sont eux qui inventent les manières
de communiquer, d’envisager les objets imprimés d’aujourd’hui,
et le duplicopieur est incroyablement moderne dans l’utilisation
créative que l’on peut en faire.
© Fotokino. Tous droits réservés. Imprimés avec un duplicopieur MZ de RISO.
Comment se démarquer à l’heure actuelle ? Ce n’est pas forcément
en faisant de la quadrichromie ou en utilisant des objets que tout
le monde utilise. L’imprimante laser s’est modernisée. Il y a une
sorte de banalisation de ces modes d’impression. Avoir accès à
un duplicopieur permet aux graphistes d’accéder à quelque
chose de différent, de beaucoup plus surprenant.
Vincent TUSET-ANRÈS, co-directeur de Fotokino
Septembre 2014
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising