UNICAL caldaia dua plus btn btfs 28 fr

UNICAL caldaia dua plus btn btfs 28 fr
DUA PLUS
BTN 28 - BTFS 28
00332796 - 2 ème édition - 09/2010
NOTICE D'INSTALLATION
ET D'UTILISATION
FR
IMPORTANT
LE LIVRET D’INSTRUCTION fait partie intégrante du produit et doit être impérativement remis à l’utilisateur.
Lire attentivement les avertissements contenus dans le présent livret car ils fournissent
des indications importantes au niveau de la sécurité d’utilisation et de manutention.
Conserver ce livret afin de pouvoir toujours le reconsulter.
L’installation doit être effectuée, conformément aux normes en vigueur et en respectant les instructions du fabricant, par une personne professionnellement qualifiée.
Par “personne professionnellement qualifiée”, il s’entend une personne ayant des
compétences techniques dans le secteur des composants et des installations de
chauffage et de production d’eau chaude à usage sanitaire; plus particulièrement les
services d’assistance autorisés UNICAL.
Un défaut dans l’installation peut entraîner des dommages sur des personnes,
animaux ou objets pour lesquels le fabricant ne saurait être tenu responsable.
Après avoir retiré l’emballage de la chaudière, s’assurer de l’état du contenu.
Avant de raccorder l’appareil, s’assurer que les données fournies par UNICAL sont
compatibles avec l’installation à réaliser dans les limites maximales autorisées.
Avant de toute opération d’entretien, de manutention ou de réparation sur l’appareil,
couper l’alimentation électrique sur ce dernier.
En cas de panne et/ou de fonctionnement anormal de l’appareil, n’envisager aucune
tentative de réparation ou d’intervention directe, mais faire appel à une personne
professionnelle compétente.
L’éventuelle intervention de réparation devra être effectuée par un service d’assistance autorisé qui utilisera exclusivement des pièces de remplacement d’origine.
Le non respect des clauses décrites ci-dessus peut compromettre la sécurité d’utilisation de l’appareil.
Pour garantir l'efficacité de l’appareil et pour son fonctionnement correct, il est
indispensable de faire effectuer un entretien périodique de ce dernier en se conformant aux instructions fournies par UNICAL.
Dans le cas où l’appareil devrait être vendu ou transféré chez un utilisateur différent,
s’assurer toujours que ce livret accompagne le matériel afin que le nouveau propriétaire ou l’installateur puissent le consulter.
Pour tous les appareils vendus avec des options, il devra être fourni uniquement des
pièces d’origine.
Cet appareil devra être destiné exclusivement à l’usage pour lequel il a été conçu;
toute autre utilisation aléatoire devra être considérée comme impropre et dangereuse.
Sont excluses toutes responsabilités contractuelles ou extracontractuelles
d’UNICAL pour des dommages causés suite à des erreurs d’installation et d’utilisation, ou par un non respect des instructions fournies par UNICAL ou des normes
d’installation en vigueur concernant le matériel en objet.
2
1
2
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET
DIMENSIONS ....................................................................... pag.
4
1.1
1.2
1.3
1.4
1.5
Caractéristiques techniques ................................................. pag.
Dimensions ............................................................................. pag.
Circuits hydrauliques ............................................................. pag.
Données de fonctionnement ................................................ pag.
Spécifications générales ....................................................... pag.
4
4
5
6
6
INSTRUCTIONS POUR
L’INSTALLATEUR ........................................................... pag.
7
2.1
2.2
Condition d’installation ........................................................... pag.
Installation ............................................................................... pag.
2.2.1 Emballage .................................................................. pag.
2.2.2 Fixation de la plaque de raccordement ................... pag.
2.2.3 Mise en place de la chaudière .................................. pag.
2.2.4 Ventilation des locaux ................................................ pag.
2.2.5 Systèmes d'évacuation des fumées ........................ pag.
2.2.6 Alimentation en gaz ................................................... pag.
2.2.7 Alimentation électrique .............................................. pag.
2.2.8 Alimentation hydraulique ........................................... pag.
Schémas électriques ............................................................. pag.
2.3.1 Schéma de raccordement pratique ......................... pag.
2.3.2 Positionnement des ponts ........................................ pag.
Remplissage en eau de l'installation ..................................... pag.
Premier allumage ................................................................... pag.
Réglage du brûleur ................................................................ pag.
Adaptation à l'utilisation d'autres gaz .................................... pag.
Recherche des pannes et réparations ................................ pag.
7
7
7
8
9
9
10
12
13
13
15
15
16
17
17
18
19
20
INSTRUCTIONS POUR L’USAGER ................. pag.
22
3.1
3.2
3.3
22
24
24
2.3
2.4
2.5
2.6
2.7
2.8
3
Le tableau de bord ................................................................. pag.
Allumage et extinction ............................................................ pag.
Remarques ............................................................................. pag.
3
1
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
ET DIMENSIONS
1.1 - CARACTERISTIQUES
TECHNIQUES
La gamme des chaudières DUA PLUS B se
compose de deux versions à allumage électronique:
TN
Tirage naturel
TFS
Tirage forcé par microventouse.
Leurs dénominations sont les suivantes :
DUA PLUS BTN
Chaudière de chauffage et E.C.S. à tirage
naturel
La platine de contrôle électronique de la chaudière ajuste, au moyen d'une modulation
continue de la vanne gaz, la puissance du
brûleur en fonction de la demande effective.
Cette platine de contrôle assure la priorité
de la production d'eau chaude sanitaire.
La chaudière comprend deux pompes de
circulation avec purgeur automatique integré, un termomètre, un manomètre, une soupape de sécurité chauffage, une soupape
de sécurité ballon, un vase d'expansion
chauffage et un vase d'expansion sanitaire.
Dans la version à tirage forcé par microventouse (TFS), l'aspiration de l'air et l'évacuation des gaz de combustion sont assurées par un conduit coaxial, dont la longueur
peut varier.
La DUA PLUS B, dotée d'un habillage en
tôle d'acier vernie au four, de couleur blanche, est fournie emballée dans un carton
palettisé trés résistant.
Ce type de chaudière devra être destiné uniquement à l'usage pour lequel il a été conçu.
DUA PLUS BTFS
Chaudière de chauffage et E.C.S. à tirage
forcé
IMPORTANT
La chaudière DUA PLUS B est prévue pour
chauffer de l'eau à une température inférieure à celle correspondant à l'ébullition
sous la pression atmosphérique. Elle doit
être raccordée à une installation de chauffage à circuit fermé et à un réseau de distribution sanitaire, compatibles avec sa
puissance et ses prestations techniques.
La puissance utile de la DUA PLUS B est,
pour les modèles à tirage naturel de 27,9 kW
et pour la version tirage forcé de 28,2 kW.
1.2 - DIMENSIONS
VUE DE DESSUS (BTFS)
182
167
870
VUE DE DESSOUS
C
F
140
G
M
175
R
42
DUA plus
®
600
4
600
69
189
65 71,5 57
C Départ ECS
F Entrée eau froide
G Alimentation gaz
148,5
M Départ chauffage
R Retour chauffage
fig. 1
1.3 - CIRCUITS HYDRAULIQUES
1
2
3
4
DUA PLUS BTN 28
13
12
11
8
7
6
19
20
21
5
22
4
23
3
24
25
26
2
1
27
28
R
G
M
C
F
DUA PLUS BTFS 28
13
12
11
18
10
19
20
21
7
8
23
24
25
5
26
4
27
3
2
28
29
1
30
31
32
R
G
M
C
F
Départ eau chaude sanitaire
Entrée eau froide
Alimentation gaz
Départ chauffage
Retour chauffage
1
2
3
4
22
7
6
C
F
G
M
R
fig. 2
14
15
16
17
9
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
14
15
16
17
18
10
9
7
Robinet de vidange chaudière
By-pass hydraulique
Clapet de non retour
Circulateurs avec purgeur
d’air automatique
Vanne gaz modulante
Pressostat de sécurité contre le manque d’eau
Electrode d’allumage
Injecteurs brûleur
Electrode d’ionisation
Echangeur chauffage
Thermostat de fumées
Antirefouleur
Thermostat de sécurité
Purgeur d’air manuel
Valve de remplissage vase
d'expansion chauffage
Vase d’expansion chauffage
Sonde départ chauffage
Anode magnésium
Vase d’expansion sanitaire
Robinet de vidange échangeur
Ballon accumulateur
Robinet de vidange du ballon
Sonde ballon
Limiteur de débit eau froide
Filtre
Soupape de sécurité chauffage
Soupape de sécurité ballon
Clapet anti-retour
fig. 3
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
Robinet de vidange chaudière
By-pass hydraulique
Clapet de non retour
Circulateurs avec purgeur
d’air automatique
Vanne gaz modulante
Pressostat de sécurité contre le manque d’eau
Electrodes d’allumage
Injecteurs brûleur
Electrode d’ionisation
Echangeur chauffage
Prise de pression sur circuit fumées
Ventilateur d’extraction
Conduit d’aspiration et d’évacuation des fumées
Micro-interrupteur du pressostat fumées
Pressostat de sécurité du circuit fumées
Prise de pression sur circuit fumées
Thermostat de sécurité
Purgeur d’air manuel
Valve de remplissage vase d'expansion chauffage
Vase d’expansion chauffage
Sonde départ chauffage
Anode magnésium
Robinet de vidange échangeur
Vase d’expansion sanitaire
Ballon accumulateur
Robinet de vidange du ballon
Sonde ballon
Limiteur de débit eau froide
Filtre
Soupape de sécurité chauffage
Soupape de sécurité ballon
Clapet anti-retour
C
F
G
M
R
Départ eau chaude sanitaire
Entrée eau froide
Alimentation gaz
Départ chauffage
Retour chauffage
5
1.4 - DONNEES DE FONCTIONNEMENT
Les pressions au brûleur reportées dans le tableau suivant devront être vérifiées après au moins 6 minutes de fonctionnement de la
chaudière.
DUA PLUS BTN 28 DUA PLUS BTFS 28
27,9
28,2
Puissance utile nominale
kW
12,5
12,4
Puissance utile minimale
kW
89,95
90,97
Rendement utile à 100 % de la charge nominale
%
89,89
89,9
Rendement utile minimum requis au 100 % de la charge nom.
%
89,21
88,21
Rendement utile à 30 % de la charge nominale
%
87,34
87,35
Rendement utile minimum requis à 30 % de la charge nom.
%
2
2
Nombre d’étoiles (selon Directive Rendements 92/42/CE)
n.
92,2
91,9
Rendement de combustion à 100 % de la charge nominale
%
88,6
85,8
Rendement de combustion à charge minimale
%
2,47 - 2,25
0,23 - 0,93
Pertes par la jaquette (min. / max.)
%
68,9 - 87,5
98,5 - 116,9
Température de fumées nette maximale (Tf - Ta)
°C
22,8 - 25,6
18,7 - 18,8
Débit de fumées massique (min. / max.)
g/s
140,7
80,61
Excès d’air (lambda) l
%
2,35 - 4,6
2,7 - 6,2
CO2
%
186
130
NOx (valeur pondérée selon EN 297/A3+EN 483)
mg/kwh
2
3
Classe de NOx (valeur pondérée selon EN 297/A3+EN 483)
11,4 - 7,8
14,2 - 8,1
Pertes par la cheminée avec brûleur en fonctionnement (min./max.)
%
0,449
0,489
Pertes par la cheminée avec brûleur éteint
%
1.5 - SPECIFICATIONS GENERALES
Catégorie de l’appareil
Débit minimal d’eau dans le circuit chauffage (ΔT 20°C)
Pression minimale du circuit chauffage
Pression maximale du circuit chauffage
Contenance en eau circuit primaire
Température maxi de fonctionnement en mode chauffage
Température mini de fonctionnement en mode chauffage
Contenance totale du vase d’expansion chauffage
Contenance maxi du circuit chauffage (temp. maxi de 82°C)
Pression mini du circuit sanitaire
Pression maxi du circuit sanitaire
Contenance en eau du ballon e.c.s.
Débit spécifique e.c.s. (Δt 30°C)
Limiteur de débit d’entrée eau froide
Capacité de puisage d’E.C.S. à 45 °C en 10 min,
avec ballon à 60°C et entrée eau froide à 10 °C
Température E.C.S. réglable entre
Alimentation électrique Tension/Fréquence
Fusible d’alimentation
Puissance maxi absorbée
Degré de protection
Poids net
l/min
bar
bar
l
°C
°C
l
l
bar
bar
l
l/min.
l/min.
l
°C
V-Hz
A (F)
W
IP
kg
DUA PLUS BTN 28 DUA PLUS BTFS 28
II2H3+
II2H3+
8,9
8,8
0,5
0,5
3
3
3,25
3,25
85
85
35
35
7,5
7,5
139,9
139,3
0,5
0,5
6
6
60
60
16,1
16,1
12
12
175
35 - 65
230/50
4
89
X4D
82
175
35 - 65
230/50
4
148,5
X4D
89
(*) Attention: L'utilisation de ces types de chaudières sur des installations "plancher chauffant" nécessite la mise en oeuvre
d'équipements spécifiques adaptés (ex: module thermique UNICAL) afin d'éviter tout risque de condensation dans la chaudière.
6
2
INSTRUCTIONS POUR
L’INSTALLATEUR
est requise par les articles 16.7 et 16.8 du
Règlement Sanitaire Départemental type.
2.1 - CONDITION
D’INSTALLATION
BATIMENTS D’HABITATION
L’installation et l'entretien de l'appareil doivent être effectués par un professionnel
qualifié conformément aux textes réglementaires et règles de l’art en vigueur, notamment:
-
Arrêté du 2 août 1977
Règles Techniques et de Sécurité applicables aux installations de gaz combustibles
et d'hydrocarbures liquéfiés situées à l'intérieur des bâtiments d'habitation et de
leurs dépendances.
-
Norme NF P 45-204 - Installations de gaz
(anciennement DTU N° 61-1 - Installations
de gaz - Avril 1982 + additif n° 1 Juillet
1984) en particulier pour ce qui concerne:
• le volume du local
• les surfaces ouvrant sur l'extérieur
• l'évacuation des produits de combustion
-
Règlement Sanitaire Départemental. Entre autres : La présence sur l'installation
d'une fonction de disconnection de type
CB, à zones de pressions différentes non
contrôlables répondant aux exigences
fonctionnelles de la norme NF P 43-011,
destinée à éviter les retours d'eau de
chauffage vers le réseau d'eau potable,
Pour les appareils raccordés au réseau électrique
-
Norme NF C 15-100 pour les raccordements électriques et, en particulier, l'obligation de raccordement à une prise de
terre (NF C 73-600).
-
Norme P 50-410: règles de conception et
de dimensionnement (DTU 68.1).
ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC
L’installation et l’entretien de l’appareil doivent être effectués conformément aux textes réglementaires et règles de l’art en vigueur, notamment:
- Règlement de sécurité contre l’incendie
et la panique dans les établissements
recevant du public:
a) Prescriptions générales
Pour tous les appareils:
- Articles GZ: “Installations aux gaz
combustibles et hydrocarbures liquéfiés”
Ensuite, suivant l’usage:
- Articles CH: “Chauffage, ventilation,
réfrigération, conditionnement d’air et
production de vapeur et d’eau chaude sanitaire”
b) Prescriptions particulières à chaque
type d’établissements recevant du
public (hôpitaux, magasins, etc. .)
Certificat de conformité: Par application de
l'article 25 de l'arrêté du 02/08/77 modifié et de
l'article 1 de l'arrêté modificatif du 05/02/99,
l'installateur est tenu d'établir un certificat de
conformité approuvé par les ministres chargés de la construction et de la sécurité du gaz:
• de modèle 2 après réalisation d'une installation de gaz neuve.
• de modèle 4 après remplacement d'une
chaudière par une nouvelle.
Une installation non conforme aux Normes
ci-dessus peut être à l’origine de dommages
sur des personnes ou des animaux de compagnie, qui ne sauraient être imputables à la
responsabilité d’UNICAL.
2.2 - INSTALLATION
2.2.1 - EMBALLAGE
La chaudière Dua PLUS B est livrée emballée dans une caisse palette, placée sur une
palette en bois. Après avoir déballé la chaudière, s’assurer de la parfaite intégrité de cette
dernière. Les matériaux composant l’emballage sont recyclables: les acheminer donc
vers les zones de collecte sélective appropriées.
Les emballages peuvent représenter de graves dangers pour les enfants. Ne jamais les
laisser à leur portée.
Unical décline toute responsabilité pour
les dommages aux personnes, aux animaux et aux choses dérivant du non respect des points susmentionnés.
665
960
650
fig. 4
7
Important: Veiller à réserver un espace
libre d'au moins 350 mm entre le dessus
du ballon et le plafond pour pouvoir vérifier l'état de l'anode. Cette condition
sera respectée si l'axe des trous de fixation de la barrette est à une distance d'au
moins 436 mm du plafond.
134
BTFS
165
BTN
Ø 110
160
Déterminer la position de la chaudière en
ayant soin:
- De réserver une distance latérale minimale d'environt 50 mm de chaque côté
de l'appareil afin de préserver l'accessibilité.
- D'assurer la bonne fixation de la barrette
de support de la chaudière.
- D'éviter de placer la chaudière au-dessus d'un appareil dont l'usage serait préjudiciable (cuisinière émettant des vapeurs grasses, machine à laver le linge,
etc ...) ou dans un local dont l'atmosphère serait corrosive ou chargée de poussières abondantes.
La plaque de raccordement permet de réaliser tous les raccordements et d'effectuer
les essais d'étanchéité de l'installation sans
que la chaudière soit en place. Le gabarit de
positionnement donne toutes les indications
nécessaires à la fixation de la barrette de
support de la chaudière et de la plaque de
raccordement.
Si la chaudière n'est pas mise en place immédiatement, protéger les différents raccords afin que plâtre et peinture ne puissent
compromettre l'étanchéité du raccordement
ultérieur.
GABARIT DE POSITIONNEMENT
142
Ø 12
Ø 12
DUA PLUS B
781
2.2.2 - FIXATION DE LA PLAQUE
DE RACCORDEMENT
300
300
287,5
93,5
R
G
M
C
F
Ø8
Ø8
189
65
78
59
00331649
PLAQUE DE RACCORDEMENT
G
R
G
M
C
F
8
=
=
=
=
=
Retour installation
Entrée gaz
Départ installation
Sortie eau chaude
Entrée eau froide
3/4"
3/4"
3/4"
1/2"
1/2"
R
M
C
F
fig. 5
2.2.3 - MISE EN PLACE DE LA
CHAUDIÈRE
Avant d'effectuer toute opération, il est
nécessaire de procéder au nettoyage
soigné des canalisations à l'aide d'un
produit approprié afin d'éliminer les impuretés telles que limailles, soudures,
huiles et graisses diverses pouvant être
présentes.
Ces corps étrangers seraient susceptibles
d'être entraînés dans la chaudière, ce qui
en perturberait le fonctionnement.
-
-
La chaudière doit être installée dans un local adapté, conformément aux normes et
prescriptions en vigueur et en particulier:
-
CHAUDIERE A TIRAGE NATUREL
RACCORDEE A UN CONDUIT DE
CHEMINEE
-
Aération directe:
- Le local doit avoir une ouverture correspondant à 6 cm 2 par kW installé et dans
tous les cas jamais inférieure à 100 cm2.
- L'ouverture devra être pratiquée directement dans un mur donnant sur l'extérieur et être située le plus près possible
du sol.
- Elle doit être non obstruable et protégée
par une grille qui ne doit pas réduire la
section utile de passage d'air.
- Une aération correcte peut être obtenue à
partir de plusieurs ouvertures dont la somme des sections équivaut à celle demandée.
-
Visser les différents raccords entre la
chaudière et la plaque de raccordement.
Brancher la fiche dans la prise de courant.
NB: Un produit solvant risque d'endommager le circuit.
2.2.4 - VENTILATION DES LOCAUX
La chaudière modèle DUA PLUS BTN est
à chambre de combustion ouverte et prévue pour être raccordée à un conduit d'évacuation des produits de la combustion vers
l'extérieur du local: l'air comburant est prélevé directement dans l'ambiance dans laquelle l'appareil est installé.
Les locaux d'installation pourront comporter une aération directe (avec une prise
d'air directement sur l'extérieur) ou une
aération indirecte (avec une prise d'air sur
un local contigu) dans la mesure où toutes
les conditions énumérées ci-après seront
respectées:
-
Engager la partie supérieure de la chaudière sur la barrette de support.
Laisser descendre la chaudière.
Dans le cas d'impossibilité de réaliser
l'ouverture près du sol, il est nécessaire
d'augmenter la section de celle-ci d'au
moins 50%.
Si, dans le local, d'autres appareils nécessitent un apport d'air pour fonctionner, la section de l'ouverture devra tenir
compte de ce dernier.
Une cheminée ouverte (âtre, cassette)
doit avoir sa propre amenée d'air sinon
un appareil de type TN ne peut être installé dans le même local.
Cet appareil n'a pas besoin de l'air du local
d'installation pour fonctionner et par conséquent ce dernier ne nécessite pas d'aération particulière.
Pour ce qui concerne les systèmes d'aspiration d'air et d'évacuation des fumées, se
reporter aux indications ci-après.
Aération indirecte:
Dans le cas où il n'est pas possible d'effectuer une aération directe du local d'installation, il est possible de recourir à la ventilation indirecte, c'est-à-dire de prélever l'air
dans un local contigu au travers d'une ouverture adéquate pratiquée dans la partie basse de la porte. Cette solution est possible
seulement si:
- Le local contigu est doté d'une aération
directe adéquate (Voir: Aération directe).
- Le local contigu n'est pas une chambre à
coucher.
- Le local contigu n'est pas une partie commune de l'immeuble ou une ambiance
avec risque d'incendie (par exemple un
dépôt de combustible, un garage, etc.).
CHAUDIERE A TIRAGE FORCE AVEC
MICROVENTOUSE
La chaudière DUA PLUS BTFS est un appareil dans lequel le circuit de combustion
(amenée d'air comburant, chambre de combustion, échangeur, évacuation des produits
de la combustion) est étanche par rapport
au local dans lequel il est installé.
9
2.2.5 - SYSTEMES D'EVACUATION
DES FUMEES
COTES DIMENSIONNELLES POUR LE RACCORDEMENT
AU CONDUIT DES FUMEES
CHAUDIERE A TIRAGE NATUREL
Le conduit de cheminée à une importance
fondamentale pour le fonctionnement correct de la chaudière. Il doit par conséquent
répondre aux critères suivants :
- Etre constitué par un matériau imperméable résistant à la température des fumées
et aux condensats éventuels formés.
- Etre d'une résistance mécanique suffisante et d'une basse conductibilité thermique.
- Etre le plus vertical possible et avoir une
pression statique suffisante pour assurer une efficiente et constante évacuation des gaz produits par la combustion.
- Avoir un diamètre jamais inférieur à
celui de la buse de la chaudière.
- Dépasser le faîtage du toit d'au moins
0,40 m.
- Un tuyau vertical de longueur minimale
égale à 3 fois le diamètre de la buse doit
être placé en sortie de chaudière avant
le raccordement dans le conduit de fumées principal.
Dans tous les cas, la réalisation du conduit
de cheminée doit être conforme au DTU 24.1
"TRAVAUX DE FUMISTERIE" de Mai 1976.
Ø 140
880
Raccordement à la cheminée
182
167
DUA plus
®
600
475
fig. 6
ATTENTION
Dans la chaudière est installé un dispositif de
sécurité contre le refoulement des produits
de combustion dans l'habitation.
S'il se produit une obstruction, même partielle, du conduit de cheminée, le système
de sécurité, constitué par un thermostat
bilame à réarmement automatique placé en
haut du coupe tirage de la chaudière (voir
fig. 7), provoque l'arrêt de l'appareil.
Dans le cas de déclenchement de ce dispositif, il faut attendre environ 15 minutes avant
d' appuyer sur le bouton de réarmement
manuel (bouton blanc) disposé sur le tableau
de bord (voir fig. 7).
Si le défaut de refoulement des fumées
persiste prévenez votre installateur ou le
service après-vente agréé le plus proche.
Important: il est interdit de mettre hors
service la sécurité contre le refoulement
des fumées. Toute intervention sur le
système de sécurité devra se faire par
un technicien qualifié et à l'aide des pièces de rechange que Unical tient à
votre disposition.
fig. 7
10
CHAUDIERE A TIRAGE FORCE
MICROVENTOUSE CONCENTRIQUE
Type C12 Ø 60/100
Type C32 Ø 60/100 et Ø 80/125
Kit microventouse de base:
- Terminal d’évacuation de 0,75 m
- Coude coaxial à 90° avec bride
- Joints en caoutchouc Ø 100 et Ø 60 mm
- Collier d'étanchéité des tubes Ø 100 mm
- Enjoliveur en PVC
La longueur maximale des tubes coaxiaux
horizontaux autorisée est de 3 mètres; pour
toute courbe supplémentaire, la longueur
maximale devra être diminuée de 1 mètre;
de plus, le conduit devra avoir une inclinaison vers le bas de 1% dans la direction de
sortie, pour éviter à l’eau de pluie d’entrer.
La longueur des tubes coaxiaux verticaux
devra être adaptée aux spécificités des conduits et à leurs principe de mise en oeuvre.
C12:
de 0,5 m jusqu'à 1 m
avec diaphragme
L max = 3 m
Pour les installations avec tube coaxial
horizontal d’une longueur inférieure à 1
m, il est indispensable d’interposer, à l’intérieur du conduit d’évacuation des fumées, le diaphragme qui est fourni avec
la chaudière.
Diaphragme
Diaphragme
Joint
fig. 8
La garantie de la chaudière est assujetée à l'utilisation exclusive des conduits et
accessoires ventouse Unical d'origine
11
COTES DIMENSIONNELLES DES RACCORDS DE LA
MICROVENTOUSE CONCENTRIQUE
minimum 500
182
880
95
Ø 100
167
DUA plus
®
475
600
fig. 9
POSITIONNEMENT DES TERMINAUX DE MICROVENTOUSES
Position des terminaux
A
B
C
D
E
F
G
H
I
L
M
N
-
Sous une fenêtre
Sous une bouche d’aération
Sous une gouttière
Sous un balcon
D’une fenêtre adjacente
D’une bouche d’aération adjacente
De tubes d’évacuation verticaux ou horizontaux
D’un angle de l’édifice
D’une rentrée de l’édifice
Du sol ou d’un autre étage
Entre deux terminaux verticaux
Entre deux terminaux horizontaux
2.2.6 - ALIMENTATION EN GAZ
Au préalable de l’installation, nous conseillons d’effectuer un nettoyage interne
complet de toutes les tuyauteries d’alimentation en gaz, afin de supprimer les éventuels résidus pouvant compromettre le bon
fonctionnement de la chaudière.
Avant la mise en route de la chaudière, faire
12
Distance
min. en mm
600
600
300
300
400
600
600
300
1000
1800
1500
1000
vérifier par une personne qualifiée les critères suivants:
- Vérifier que le gaz distribué corresponde aux caractéristiques indiquées
sur la plaque signalétique de la chaudière.
- Contrôler l’étanchéité des raccords sur
la tuyauterie d’alimentation en gaz
- Vérifier la valeur du débit de gaz en fonc-
G
N C
E
F
M
A
B
D
L
I
H
fig. 10
-
-
tion de la puissance demandée par la
chaudière
Vérifier que la pression d’alimentation du
gaz correspond aux valeurs reportées
sur la plaque signalétique.
Vérifier le dimensionnement correct des
tuyauteries d’alimentation en gaz par rapport au débit nécessaire au fonctionnement de la chaudière.
2.2.7 - ALIMENTATION ELECTRIQUE
La sécurité dans le fonctionnement électrique de la chaudière ne peut être obtenue
que si cette dernière comporte une mise à
la terre efficace et que les raccordements
électriques sont réalisés conformément aux
Normes électriques NF C 15-100.
L’alimentation de la chaudière s’effectue en
230 V - 50 Hz et cela directement sur une
2.2.8 - ALIMENTATION
HYDRAULIQUE
prise de courant (prohiber toute rallonge de
câble importante, raccordement sur une
multiprise, etc.).
Une installation non conforme peut être à
l’origine de dommages sur des personnes
ou des animaux de compagnie qui ne sauraient être imputables à la responsabilité
d’UNICAL.
NB:
Eviter absolument d’utiliser des
tuyauteries de l’installation comme prise
de terre électrique ou téléphonique (les
tuyauteries ne sont absolument pas conçues à cet effet).
DIAGRAMME DEBIT/PRESSION DISPONIBLE POUR L’INSTALLATION
Circulateur chauffage
Les raccordements hydrauliques doivent
être effectués en utilisant les raccords prévus sur la chaudière et la plaque de raccordement.
CHAUFFAGE
5
4
3
2
V1
1
V2
V3
0
1350
1300
12 5 0
12 0 0
11 5 0
11 0 0
10 5 0
10 0 0
95 0
90 0
85 0
80 0
75 0
70 0
65 0
60 0
55 0
50 0
45 0
40 0
35 0
30 0
25 0
20 0
15 0
10 0
50
0
Les tuyauteries du circuit chauffage doivent
être branchées sur les raccords en 3/4” M
et R de la chaudière (voir fig. 5).
Pour le dimensionnement des tuyauteries du
circuit chauffage, il est nécessaire de prendre en compte les pertes de charge induites
par les radiateurs, les robinets thermostatiques éventuels, les vannes d’arrêt des radiateurs, les vannes de régulation et la configuration propre de l’installation concernée.
6
Pression disponible m c.e.
Avant de brancher la chaudière on recommande de faire un lavage de toute l’installation de chauffage pour pouvoir éliminer le
maximum des impurétes en provenence des
tuyauteries, des radiateurs (en particulier
les huiles et les graisses) qui risqueraient
d’endommager les pompes et l’échangeur.
7
Débit (Q) l/h
= By-Pass FERME
.............. = By-Pass OUVERT
fig. 11
Raccorder obligatoirement à l’égout la décharge de la soupape de sécurité du circuit
de chauffage et du disconnecteur.
En cas de présence d’eau dans le local par
absence de raccordement de la décharge
de la soupape chauffage et/ou du
disconnecteur à l’égout, UNICAL décline toute responsabilité.
Le graphique ci-contre (figure 11) détermine les caractéristiques disponibles du circulateur chauffage monté d’origine à l’intérieur de la chaudière.
ATTENTION
Entre les tubes DEPART/RETOUR installation de la chaudière, est installé un dispositif
automatique de BY-PASS (soupape différentielle), qui permet dans la position OUVERT
d'assurer un débit d’eau minimum dans le
corps de chauffe, même si, tous les robinets thermostatiques de l’installation sont
fermés simultanément.
By-Pass FERME
By-Pass OUVERT
fig. 12
13
Les tuyauteries de distribution de l’eau
chaude et d’arrivée de l’eau froide doivent être branchées sur les raccords
en 1/2” C et F de la chaudière (voir fig.
5).
La pression dans le réseau d’alimentation
doit être comprise entre 1 et 3 bar (dans le
cas de pressions plus hautes installer un
réducteur de pression en amont de la chaudière).
La dureté de l’eau d’alimentation conditionne la fréquence de détartrage de l’échangeur sanitaire; l’opportunité d’installer un
appareil pour le traitement de l’eau doit être
examinée sur la base des caractéristique
de l’eau utilisée.
Raccorder obligatoirement à l’égoût la décharge de la soupape de sécurité du ballon
déjà montée d’origine. En cas de présence
d’eau dans le local par absence de raccordement de la décharge à l’égoût, UNICAL
décline toute responsabilité.
14
PRODUCTION E.C.S.
65
Température de soutirage °C
SANITAIRE
60
55
50
45
40
35
0
50
100
150
Quantité d'eau soutirée en litres
200
250
300
Température eau froide = 15 °C
Soutirage à 14 l/min
fig. 13
2.3 - SCHEMAS ELECTRIQUES
2.3.1 - SCHEMA DE RACCORDEMENT PRATIQUE DUA PLUS BTN 28 - DUA PLUS BTFS 28
EXT
SENSOR
Y1
SE
TA 1
TA 2
IG
N L1
ALIMENTATION
230 V - 50 Hz
A9
Y2
Marron L1
N
Bleu
Jaune/Vert
L1
N
2
1
2
A6
A8
EVZ
87 6 5 4 3 2 1
ROD
GND1
VERS LA
PLATINE
DE FAÇADE
1
4321
A3
GND4
GND2
7654321
A1
54321
A2
A4
GND5
A8
ROD
Vert
Vert
A1
4 3 2 1
DK
MD
Blanc
Marron
A3
8 7 6 5 4 3 2 1
1
Marron
Blanc
2
Blanc
Blanc
3
Marron
4
Bleu
Jaune /Vert
5
Jaune /Vert
Bleu
6
PS
PR
SR
E. RIV.
A6
7
6
5
4
A4
A9
3
2
3
1
2
A2
5 4 3 2 1
5 4 3 2 1
Rouge
Rouge
Blanc
Blanc
Bleu
Bleu
Marron
Blanc
Bleu
Bleu
Bleu
Jaune /Vert
Marron
Marron
Bleu
VERSION
TFS
1
7 6 5 4 3 2 1
Marron
Bleu
VERSION
TN
SS
TF
TL
PV
TL
Rouge
E. ACC. 1
Jaune /Vert
Rouge
E. ACC. 2
V1
V2
V
VG
A1...A8 =
ROD
=
Y1
Y2
DK
=
=
=
E. RIV. =
E. ACC.1=
Connecteur
Connecteur électrode d'ionisation
sur la platine d'allumage
Connecteur TA - Sonde Ext.
Connecteur secteur 230 V-50 Hz
Pressostat de sécurité manque
d'eau
Electrode d'ionisation
Electrode d'allumage
E. ACC.2=
IG
=
MD
=
PR
=
PS
=
PV
=
SE
SS
=
=
Electrode d'allumage
Inturrupteur de mise sous tension
Bobine modulante
Circulateur Chauffage
Circulateur Sanitaire
Pressostat ventilateur
(version TFS)
Sonde extérieure (option)
Sonde sanitaire
SR
TA 1
=
=
TA 2
=
TF
TL
V
VG
=
=
=
=
Sonde chauffage
Thermostat d' ambiance modulant
(option)
Thermostat d ' ambiance ON-OFF
(option)
Thermostat de sécurité fumées
Thermostat de sécurité
Ventilateur (version TFS)
Vanne gaz
fig. 14
15
2.3.2 - POSITIONNEMENT DES CAVALIERS
CAVALIERS SUR LA PLATINE ECRAN
JP4 : SELECTION DU GAZ D’ ALIMENTATION
Gaz naturel: le cavalier est sur NAT (position d'origine)
Gaz de Pétrole Liquéfié: le cavalier doit être déplacé sur GPL
La position d'origine de la chaudière livrée correspond au gaz d'utilisation portée sur l'ensemble des étiquettes signalitiques de cellesci
JP3 : COMPENSATION DE TEMPERATURE POUR SONDE EXTERIEURE
Chaudière avec sonde extérieure: cavalier sur
GPL
JP3
J
J
OFF
Chaudière sans sonde extérieure: cavalier sur OFF
JP2 : SELECTION DU MODE DE FONCTIONNEMENT DE LA POMPE
Si l’on veut que la pompe fonctionne en permanence : cavalier sur 1
Si l’on veut que la pompe s’arrête après une post-circulation de 5 min dès
que la demande de chauffage est cessée: cavalier sur 2 (position d'origine)
NAT
JP4
JP2
1
2
JP1 : FONCTION INTERRUPTEUR HORAIRE (ne pas modifier)
Cette fonction n’est pas disponible
(position d'origine: pour un fonctionnement correct il faut garder
cavalier sur
cette position)
JP1
1
2
fig. 16
TABLEAU DES VALEURS DE RESISTANCE EN FONCTION DE LA TEMPERATURE DE LA SONDE CHAUFFAGE (SR) ET
DE LA SONDE EAU CHAUDE SANITAIRE (SS)
T°C
0
1
2
3
4
5
6
7
8
0
32755
31137
29607
28161
26795
25502
24278
23121
22025
10
20003
19072
18189
17351
16557
15803
15088
14410
13765
20
12571
12019
11493
10994
10519
10067
9636
9227
8837
30
8112
7775
7454
7147
6855
6577
6311
6057
5815
40
5363
5152
4951
4758
4574
4398
4230
4069
3915
50
3627
3491
3362
3238
3119
3006
2897
2792
2692
60
2504
2415
2330
2249
2171
2096
2023
1954
1888
70
1762
1703
1646
1592
1539
1488
1440
1393
1348
80
1263
1222
1183
1146
1110
1075
1042
1010
979
90
920
892
865
839
814
790
766
744
722
Relation entre la température (°C) et la résistance nominale (Ohm) de la sonde chauffage SR et de la sonde E.C.S.
Exemple: A 25 °C la résistance nominale est de 10067 Ohm - A 90 °C la résistance nominale est de 920 Ohm.
16
9
20987
13153
8466
5584
3768
2596
1824
1304
949
701
.
2.4 - REMPLISSAGE
DE L'INSTALLATION
DE CHAUFFAGE
Une fois effectuées toutes les connexions
de l’installation de chauffage à la plaque de
raccordement puis à la chaudière on peut
procéder au remplissage du circuit.
Cette opération doit être effectuée avec précaution, en respectant les phases suivantes (chaudière à l'arrêt):
- ouvrir les purgeurs d’air des radiateurs
et s’assurer du bon fonctionnement des
purgeurs d’air automatiques montés sur
la chaudière (circulateurs).
- ouvrir progressivement les vannes d’arrêt du disconnecteur de remplissage en
s’assurant que les éventuels purgeurs
d’air automatique montés sur l’installation
fonctionnent régulièrement.
- fermer les purgeurs d’air des radiateurs
lorsque de l’eau commence à sortir.
- contrôler par l’intermédiaire du manomètre que la pression atteigne la valeur de
0,8/1bar minimum.
- fermer les vannes d’arrêt du disconnecteur et purger de nouveau l’air à travers
les purgeurs des radiateurs.
- après avoir effectué la première mise en
marche de la chaudière et avoir monté
en température l’eau de l’installation, arrêter le fonctionnement de la chaudière,
laisser reposer l'installation et répéter les
opérations de purge d’air.
- laisser refroidir l’installation et ramener la
pression de remplissage à 0,8/1 bar minimum.
Avertissements
Le pressostat de sécurité manque d’eau interdit au brûleur de démarrer si la pression
de l’eau dans la chaudière est inférieure à
0,4/0,6 bar. La pression de l’eau dans l’installation de chauffage ne doit pas être inférieure à 0,8/1bar; dans le cas contraire il faut
renouveler le remplissage de l'installation.
Cette opération doit être faîte sur une installation froide. Le manomètre dont la chaudière est équipée permet de lire la pression
dans l’installation.
2.5 - PREMIER ALLUMAGE
Le premier allumage de la chaudière doit
être effectué par une personne professionnellement qualifiée.
manométre
Remplissage
Fermé
fig. 16
-
Étendre un chiffon absorbant au dessus
du tableau de bord et du transformateur
d’allumage pour éviter de baigner et d’endommager les composants électriques.
la fente, prévu à cet effet, située sous
la vis de protection au centre du circulateur; tourner ensuite, manuellement, l’arbre du circulateur dans
le sens horaire. Une fois faîte cette
opération de déblocage réserrer la
vis de protection et vérifier qu’il n’y
ait pas de fuite d’eau.
N B : Après une certaine période d’inactivité le circulateur peut être bloqué.
Avant d’agir sur l’interrupteur général on doit prendre soin d’effectuer
l’opération de déblocage en agissant
comme indiqué ci-après:
Introduire un tournevis adapté dans
-
La transformation éventuelle d’un gaz d’une
famille (gaz naturel ou gaz liquéfié) à un gaz
d’une autre famille qui peut être effectuée
sur une chaudière installée, doit être exécutée par une personne professionnellement
qualifiée.
-
CONTROLES PRELIMINAIRES
-
Avant la mise en marche de la chaudière, il
est indispensable de procéder aux vérifications suivantes:
-
Que l'installation de chauffage soit bien
remplie d'eau.
Que le gaz qui sera utilisé corresponde à
celui qui est inscrit sur la plaque signalétique de la chaudière (Voir la plaque collée sur la chaudière). Dans le cas contraire, il est indispensable de procéder
aux opérations d'adaptation à l'utilisation
d'un autre gaz (Voir "ADAPTATION A
L'UTILISATION D'AUTRES GAZ"). Ces
opérations devront être effectuées par
une personne qualifiée.
Que le robinet d'alimentation en gaz soit
ouvert.
Qu'aucune fuite de gaz n'existe sur la
conduite.
Que la soupape de sécurité de l'installation ne soit pas bloquée.
-
-
-
Que le conduit d'évacuation des fumées,
les éventuelles prises d'air du local dans
lequel la chaudière est installée soient
conformes aux normes en vigueur (Voir
"SYSTEMES D'EVACUATION DES FUMEES").
Que la tension d'alimentation électrique
soit conforme aux spécifications techniques de la chaudière.
Qu'aucune fuite d'eau n'existe sur le circuit hydraulique.
ALLUMAGE ET EXTINCTION
Pour l'allumage et l'extinction de la chaudière voir INSTRUCTION POUR L'USAGER.
17
2.6 - REGLAGE DU
BRULEUR
MESURE DE LA PRESSION GAZ
Toutes les instructions, données ciaprès, sont à usage exclusif du personnel technique du service après-vente
autorisé.
Toutes les chaudières sortant de la ligne de
production sont essayées et préréglées. Il
est tout de même conseillé, une fois la chaudière installée, d’effectuer un contrôle général et quelquefois, de modifier les réglages de
base (changement de gaz, adaptation aux
conditions particulières du réseau d’alimentation en gaz). Pour cela, procéder de la façon suivante:
Attention, durant ces opérations ne pas
effectuer de puisages d’eau chaude sanitaire.
Pour cela, il est important de connaître le fonctionnement de la chaudière en mode “ SAV”.
Pour lancer ce mode appuyer sur le bouton
Services Spéciaux pendant au moins 3 secondes.
La chaudière fonctionnera alors à la puissance maxi (voyant
fixe).
En appuyant à nouveau sur le bouton Services Spéciaux la chaudière fonctionnera à la
puissance mini (voyant
clignotant).
Le mode “ SAV” reste actif pendant 15 minutes.
Pour annuler ce mode appuyer sur les bouton de réarmement manuel G (le voyant
est éteint).
Pour régler correctement la vanne gaz il est
nécessaire de procéder de la façon suivante:
A) Réglage de la puissance maximale
- Vérifier la valeur de la pression amont
d'alimentation en gaz (Voir tableau "Injecteurs - Diaphragmes - Pressions").
- Enlever le capuchon ''A'' sur la bobine modulante.
- Raccorder le manomètre sur la prise MP
comme indiqué en fig. 17.
- Actionner la chaudière en mode “ SAV” à
la puissance maxi (voyant fixe).
- Une fois que le brûleur est allumé contrôler la valeur de la pression maximale
(Voir tableau "Injecteurs - Diaphragmes
- Pressions").
- Modifier si nécessaire cette valeur en
tournant l'écrou ''C'' dans le sens HORAIRE pour augmenter la pression et
dans le sens ANTI-HORAIRE pour la diminuer.
B) Vérification de la puissance minimale
- Actionner la chaudière en mode “ SAV” à
la puissance mini (voyant clignotant).
- Une fois le brûleur allumé, contrôler la
valeur de pression minimale (Voir tableau
"Injecteurs - Diaphragmes - Pressions")
- Modifier si nécessaire cette valeur en
bloquant l'écrou ''C'' et tournant la vis "B"
dans le sens HORAIRE pour augmenter
la pression et dans le sens ANTI-HORAIRE pour la diminuer.
18
MP
Raccorder le manomètre sur MP
MP = prise de pression
fig. 17
MODE “SAV“
A LA PUISSANCE MAXI
MIN - MAX
MODE “SAV “
A LA PUISSANCE MINI
POUR ANNULER
LE MODE “SAV “
(AVANT 15 MIN)
MIN - MAX
VANNE GAZ
MIN - MAX
BOBINE MODULANTE
A
B = Vis de réglage
pression min
(rouge)
Prise de
pression
aval
C = Ecrou de réglage
pression max
(10 mm)
Réglage
puissance max
écrou ''C'' avec
clef de
10 mm
Effectuer le réglage
de la puissance
min. en bloquant la
position de l'écrou
''C'' par une clef de
10 mm pour éviter
détarages, et agir
avec tournevis à
étoile sur la vis ''B''.
Prise de
pression
amont
C) Contrôle
- Contrôler
nimale et
- Procéder
des tarages de base
les valeurs de la pression mimaximale de la vanne gaz.
aux éventuelles retouches.
fig. 18
-
Protéger avec le capuchon ''A'' la vis et
l'écrou de réglage sur la bobine modulante.
Reserrer les prises de pressions et vérifier
avec solution savonneuse q'il n'y a pas
des fuites de gaz.
2.7 - ADAPTATION A
L'UTILISATION
D'AUTRES GAZ
Les chaudières sont fournies pour fonctionner avec le type de gaz spécifique défini
lors de la commande.
Les éventuelles modifications pouvant intervenir par la suite, devront être effectuées
par une personne professionnellement qualifiée en fonction des données fournies par
UNICAL.
Pour la conversion de la chaudière d’un gaz
à l’autre il faut procéder comme indiqué ciaprès:
pour la transformation de gaz naturel au
GPL
- démonter le brûleur principal;
- démonter les 15 injecteurs "1" du brûleur
principal et les remplacer par ceux de diamètre correspondant au nouveau type de
gaz (voir tableau INJECTEURS – PRESSIONS);
- démonter le tube de raccord entre vanne
gaz et nourrice brûleur et enlever le
diaphragme “2” placé en sortie de la vanne gaz;
- remonter le brûleur principal;
- accéder à la platine de modulation
contenue dans le tableau électrique et
positionner le cavalier JP4 dans la
position indiquée à la fig. 19;
- enlever le capuchon "A" (fig. 18) de la
bobine de la vanne gaz et visser à fond
l’écrou "C" de régulation de la pression
maxi avec une clé de 10 mm (fig. 18);
- vérifier la valeur de pression en amont de
la vanne gaz et procéder au réglage de la
pression mini (voir tableau INJECTEURSPRESSIONS) en vissant l’écrou "B" pour
l’augmenter ou en le dévissant pour la réduire;
- vérifier que le brûleur travaille correctement;
- vérifier qu’il n’y ait pas de fuites de gaz;
1
2
POSITIONNEMENT DU CAVALIER
NAT
JP4
GPL
fig. 19
-
remettre et sceller le capuchon "A" sur la
bobine (fig. 18);
une fois la transformation terminée, compléter les informations prévues sur l’étiquette fournie avec le kit de conversion et
l’appliquer à côté de la plaque signalétique
de la chaudière.
-
-
pour la transformation de GPL au gaz
naturel
- démonter le brûleur principal;
- démonter les 15 injecteurs "1" du brûleur
principal et les remplacer par ceux de diamètre correspondant au nouveau type de
gaz (voir tableau INJECTEURS – PRESSIONS);
- démonter le tube de raccord entre vanne
gaz et nourrice brûleur et placer le
diaphragme “2” par celui contenu dans le
kit de transformation positionné en sortie
de la vanne gaz;
-
-
remonter le brûleur principal;
accéder à la platine de modulation
contenue dans le tableau électrique et
positionner le cavalier JP4 dans la
position indiquée à la fig. 19;
enlever le capuchon "A" (fig. 18) de la
bobine de la vanne gaz et visser à fond
l’écrou "C" de régulation de la pression
maxi avec une clé de 10 mm (fig. 18);
vérifier la valeur de pression en amont de
la vanne gaz et procéder au réglage de la
puissance maxi et mini comme décrit au
paragraphe 2.6, points A) et B);
vérifier qu’il n’y ait pas de fuites de gaz;
remettre et sceller le capuchon "A" sur la
bobine (fig. 18);
une fois la transformation terminée, compléter les informations prévues sur l’étiquette fournie avec le kit de conversion et
l’appliquer à côté de la plaque signalétique
de la chaudière.
INJECTEURS - DIAPHRAGMES - PRESSIONS
DUA PLUS BTN 28
Type de Gaz
Gaz
Gaz
Gaz
Gaz
H
L
B
P
(G20)
(G25)
(G30)
(G31)
Puissance
Utile
(kW)
12,5
12,5
12,5
12,5
-
27,9
27,9
27,9
27,9
Debit
Pression
Thermique Amont
(kW)
(mbar)
14,5
14,5
14,5
14,5
-
31
31
31
31
20
25
37
29
Ø Inj.
(mm)
n° Inj.
Ø
Diaphr.
(mm)
Pression
min.
(mbar)
Pression
max.
(mbar)
1,30
1,30
0,76
0,76
15
15
15
15
5,0
5,0
NON
NON
2,3
3,4
5,8
7,8
9,8
11,9
27,3
34,3
Consom. Consom.
max.
min.
1,53
1,78
1,13
1,14
m³/h
m³/h
kg/h
kg/h
3,28
3,81
2,41
2,44
m³/h
m³/h
kg/h
kg/h
DUA PLUS BTFS 28
Type de Gaz
Gaz
Gaz
Gaz
Gaz
H
L
B
P
(G20)
(G25)
(G30)
(G31)
Puissance
Utile
(kW)
12,4
12,4
12,4
12,4
-
28,2
28,2
28,2
28,2
Debit
Pression
Thermique Amont
(kW)
(mbar)
14,5
14,5
14,5
14,5
-
31
31
31
31
20
25
37
29
Ø Inj.
(mm)
n° Inj.
Ø
Diaphr.
(mm)
Pression
min.
(mbar)
Pression
max.
(mbar)
1,30
1,30
0,76
0,76
15
15
15
15
5,0
5,0
NON
NON
1,9
3,1
6,0
7,7
10,4
13,4
27,6
35,3
Consom. Consom.
max.
min.
1,53
1,78
1,13
1,14
m³/h
m³/h
kg/h
kg/h
3,28
3,81
2,41
2,44
m³/h
m³/h
kg/h
kg/h
19
2.8 - RECHERCHE DES PANNES ET REPARATIONS
A l’allumage de la lampe défaut pousser le bouton de réarmement et, en le gardant poussé, visualiser le code d’erreur donné par les leds qui clignotent.
Remarque : Le code d’erreur est donné par la combinaison des deux, trois, quatre
ou cinq leds clignotant sur l’échelle des températures.
65°
80°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20°
SIGNIFICATION DU CODE D’
ERREUR
Défaut sur la sonde de température
extérieure (si branchée).
65°
80°
60°
70°
55°
REMEDE POSSIBLE
Le contrôle de la température chauffage par la sonde extérieure n’est pas
actif. Faire appel au S.A.V.
60°
50°
50°
45°
40°
40°
ETAT DE LA CHAUDIERE
Ce défaut ne cause pas la mise en
panne de la chaudière.
30°
35°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20°
SIGNIFICATION DU CODE D’
ERREUR
Platine de contrôle de flamme endommagée.
REMEDES POSSIBLES
Remplacer la platine de contrôle de
flamme et/ou de modulation.
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
65°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20°
80°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
SIGNIFICATION DU CODE D’
ERREUR
Pressostat d’air défectueux ou en court
circuit (seulement pour TFS).
REMEDE POSSIBLE
Vérifier le fonctionnement du pressostat.
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
REMEDES POSSIBLES
S’assurer du bon fonctionnement de la
pompe et que l’échangeur ne soit pas
obstrué.
70°
55°
60°
50°
50°
45°
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
40°
40°
30°
35°
SIGNIFICATION DU CODE
D’ ERREUR
SIGNIFICATION DU CODE D’
ERREUR
Probable formation de gel dans l’échangeur primaire;
température en dessous de 2°C détectée par les sondes SR ou SS.
REMEDES POSSIBLES
Couper le courrant électrique, fermer le
robinet de barrage gaz
et faire appel au S.A.V.
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
65°
80°
60°
Défaut dans le système d’évacuation
des fumées ;
15 min après l’intervention il y a un
réarmement automatique.
70°
55°
60°
50°
50°
45°
REMEDES POSSIBLES
Pour version TN : Vérifier le tirage de la
cheminée.
Pour version TFS : S’assurer du bon
fonctionnement du ventilateur et de son
pressostat.
Pousser le bouton de réarmement .
40°
40°
30°
35°
20°
SIGNIFICATION DU CODE D’
ERREUR
Défaut du système de modulation de la
vanne gaz.
REMEDES POSSIBLES
Vérifier d’abord que la bobine de modulation ou son câblage ne soient pas à
la masse: éventuellement les remplacer. Si aucun résultat remplacer la platine de modulation.
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
65°
REMEDE POSSIBLE
Remplacer la bobine de modulation de
la vanne gaz, après avoir contrôlé le
câblage, la tension d’alimentation et la
pression gaz.
65°
20°
65°
80°
SIGNIFICATION DU CODE D’
ERREUR
Défaut du système de modulation de la
vanne gaz (interrompu).
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière fonctionnant à la puissance
mini.
60°
20°
20°
80°
65°
80°
20°
65°
80°
SIGNIFICATION DU CODE D’
ERREUR
Température de chaudière trop élevée.
65°
80°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20°
SIGNIFICATION DU CODE D’
ERREUR
Pression d’eau dans l’installation inférieure à 0.5 bar.
REMEDES POSSIBLES
Rétablir la pression d’eau au moyen du
robinet de remplissage, (accessible
aussi à l’usager) et chercher les fuites
d’eau éventuelles. Si le défaut se répète faire appel au S.A.V.
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
80°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20°
SIGNIFICATION DU CODE D’
ERREUR
Sonde de température E.C.S. défectueuse.
REMEDES POSSIBLES
S’assurer que le sonde ait la résistance, aux différentes températures,
établie dans le tableau des valeurs, et
que son câblage soit correct (voir
tableau page 16).
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en pannes.
65°
80°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20°
SIGNIFICATION DU CODE
D’ ERREUR
Sonde de température chauffage défectueuse.
REMEDES POSSIBLES
S’assurer que le senseur ait la résistance, aux différentes températures,
établie dans le tableau des valeurs, et
que son câblage soit correct (voir tableau page 16).
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
65°
80°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20°
SIGNIFICATION DU CODE
D’ERREUR
Flamme détectée avant
l’allumage
REMEDE POSSIBLE
Vérifier l’oxidation
éventuelle du câble d’ionisation
Faire appel au S.A.V.
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
65°
80°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20°
SIGNIFICATION DU CODE
D’ ERREUR
Altération des paramètres d’usine.
REMEDE POSSIBLE
Aucun. Remplacer la platine de modulation.
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
SIGNIFICATION DU CODE
65°
80°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20°
65°
80°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20°
REMEDES POSSIBLES
S’assurer que l’eau circule dans
l’échangeur et que le thermostat de
sécurité TL et son câblage ne soient
pas interrompus. Contrôler également la
sonde SR.
65°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20°
REMEDE POSSIBLE
Vérifier l’oxidation
éventuelle du câble d’ionisation
Faire appel au S.A.V.
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
SIGNIFICATION DU CODE
D’ ERREUR
Intervention du thermostat de sécurité.
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
80°
D’ERREUR
Flamme détectée après
l'extinction du bruleûr
65°
80°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
20°
SIGNIFICATION DU CODE
D’ ERREUR
Platine principale (de modulation) endommagée.
SIGNIFICATION DU CODE
D’ERREUR
Platine de contrôle de flamme
endommagée
REMEDE POSSIBLE
Remplacer la platine de contrôle
de flamme et/ou la platine de modulation. la platine de modulation.
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
REMEDES POSSIBLES
Couper et rétablir le courrant électrique
par l'interrupteur de la chaudière: si
aucun résultat remplacer la platine principale.
ETAT DE LA CHAUDIERE
Chaudière en panne.
21
3
INSTRUCTIONS POUR L’USAGER
3.1 - LE TABLEAU DE BORD
H
I
L
M
N
O
Q
A = Interrupteur de mise sous tension chaudière
B = Commutateur: Chauffage seul - Chauffage +
ECS - Antigel - ECS seul
C = Bouton de réglage consigne température
chauffage
D = Bouton de réglage consigne température
eau sanitaire
E
F
G
H
C
B
P
D
=
=
=
=
Thermomètre
Témoin échelle chauffage
Témoin échelle E.C.S.
Témoin d'alimentation électrique (hors antigel)
I = Témoin brûleur en fonctionnement
L = Témoin de défaut
INTERRUPTEUR DE MISE SOUS
A TENSION DE LA CHAUDIÈRE
L'interrupteur dans la position "I"
la chaudière est en service.
L'interrupteur dans la position "0"
la chaudière est hors service.
COMMUTATEUR:
SEUL - CHAUFFAGE
B CHAUFFAGE
+ ECS - ANTIGEL - ECS SEUL
ANTIGEL
Le commutateur dans cette position, la chaudière est éteinte mais la fonction antigel est
active (le témoin "H" est allumé).
Si l'eau du circuit sanitaire ou chauffage descend en dessous de 5°C, la chaudière se
mettra en route puis s'arrêtera lorsque la
température des circuits atteindra 15°C.
Le système de protection antigel est opérant seulement si la chaudière est alimentée en gaz et sous tension.
F
A
E
G
fig. 20
M = Témoin de mise en sécurité brûleur
N = Bouton de réamement manuel
O = Bouton Services Spéciaux (pour manutention technique)
P = Témoin Services Spéciaux (SAV)
Q = Régulateur de température sonde extérieure
(opérationnel si present).
En tournant complètement le bouton dans le
sens ANTI-HORAIRE on obtient la température minimale (35°C)
En tournant complètement le bouton dans le
sens HORAIRE on obtient la température
maximale (85°C)
BOUTON DE RÉGLAGE
TEMPÉRATURE
D CONSIGNE
EAU SANITAIRE
ECS SEUL
Le commutateur dans la position "ECS", la
chaudière est prête à fonctionner seulement
pour la production d'E.C.S.
MAX
BOUTON DE RÉGLAGE
TEMPÉRATURE
C CONSIGNE
CHAUFFAGE
En agissant sur le commutateur on sélectionne le mode de fonctionnement:
CHAUFFAGE SEUL
Le commutateur dans la position "Chauffage seul", la chaudière est prête à fonctionner seulement pour le chauffage.
CHAUFFAGE + ECS
Le commutateur dans la position "Chauffage + ECS", la chaudière est prête à fonctionner soit pour le chauffage, soit pour la
production d'E.C.S.
22
MAX
Par ce bouton il est possible de choisir la
température maximale de la chaudière
quand elle fonctionne en mode CHAUFFAGE.
La plage de réglage est comprise entre un
minimum de 35°C et un maximum de 85°C.
Par de ce bouton il est possible de choisir la
température de l’eau sanitaire stockée dans
le ballon. La plage de réglage est comprise
entre un minimum de 35°C et un maximum
de 65°C.
En tournant complètement le bouton dans le
sens ANTI-HORAIRE on obtient la température minimale (35°C)
En tournant complètement le bouton dans le
sens HORAIRE on obtient la température
maximale (65°C)
E
MANOMETRE
THERMOMÈTRE
Par le thermomètre présent sur le tableau
de bord il est possible de vérifier:
sur l'échelle de gauche la température de
départ du circuit de chauffage, (led F vert
allumée); sur l'exemple ci-dessous la température sera de 80°C.
Manomètre
80°
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
sur l'échelle de droite la température de
stockage de l'eau chaude sanitaire, (led G
vert allumée); sur l'exemple ci-dessous indiqué la température sera de 55°C.
A noter que si la pression descend au-dessous de 0,4/0,6 bar la chaudière entre en
sécurité ne permettant pas l’allumage du brûleur.
Dans ce cas là il faudra rétablir la pression
de remplissage minimale requise (0,8/1 bar)
en se conformant aux instructions données
à la figure de page 17.
H
TEMOIN D'ALIMENTATION
ELECTRIQUE
La fonction de ce témoin (VERT) est de signaler la présence de tension à la chaudière; on obtient l’allumage en positionnant l'interrupteur "A" dans la position "I".
65°
80°
60°
70°
55°
60°
50°
I
50°
45°
40°
40°
La fonction de ce témoin (VERT) est de signaler le fonctionnement correct du brûleur.
30°
35°
G
Dans les 2 cas lorsque 2 leds sont allumées
la valeur correspond à la moitié de l'ecart
entre les valeurs des leds allumées.
60°
70°
55°
60°
50°
50°
45°
40°
40°
30°
35°
L
TÉMOIN DE BRULEUR
EN FONCTION
TEMOIN DE DEFAUT
La fonction de ce témoin (ROUGE) est de
signaler une anomalie de fontionnement.
En appuyant sur le bouton de réarmement
manuel (N) on peut visualiser les codes d'erreur donnés par les leds qui clignotent. Voir
paragraph 2.8 "RECHERCHE DES PANNES
ET REPARATIONS".
TEMOIN DE MISE EN SECURITE
65°
80°
Ce bouton permet de rétablir le fonctionnement de la chaudière après l'ntervention du
dispositif de mise en securité du brûleur, et
de visualiser les codes d'erreur donnés par
les leds clignotantes (témoin de défaut allumé).
La fonction de ce témoin (VERT) est de signaler la mise en fonction du mode S.A.V.:
Voyant fixe = Puissance maxi pour 15 min.
Voyant clignotant = Puissance mini pour 15
min.
20°
20°
DE RÉARMEMENT
N BOUTON
MANUEL
O TEMOIN
"SERVICES SPECIAUX" (S.A.V.)
65°
F
75°C =
Il indique la pression de l’eau à l’intérieur du
circuit de chauffage, dont la valeur, à froid,
ne doit pas être inférieure à 0,8/1 bar.
M BRULEUR
= 57,5°C
La fonction de ce témoin (ROUGE) est de
signaler l’intervention du dispositif de mise
en sécurité du brûleur.
P
BOUTON
"SERVICES SPECIAUX" (S.A.V.)
Ce bouton permet d'activer le mode S.A.V.
(voir paragraphe 2.6 "Réglage du brûleur").
Pour désactiver la fonction avant l'expiration du temps appuyer sur le bouton de réarmement manuel.
ATTENTION! OPÉRATIONS RÉSERVÉES
EXCLUSIVEMENT AUX TECHNICIENS.
Q
REGULATEUR
DE TEMPERATURE
SONDE EXTERIEURE
Si le kit sonde extérieure est installé il est
possible d'afficher par ce bouton une valeur
de température extérieure de -20°C (tout à
gauche) à 10°C (tout à droite).
Si la température extérieure est égale ou
inférieure à la température affichée sur le
régulateur "Q" la température de la chaudière sera celle affichée par le bouton "C".
Si la température extérieure est supérieure
à la température affichée sur le régulateur
"Q" la température de chaudière baissera
linéairement indépendamment de la valeur
affichée par le bouton "C".
ATTENTION! OPÉRATION RÉSERVÉE EXCLUSIVEMENT AUX TECHNICIENS.
R
THERMOSTAT D'AMBIANCE
MODULANT
Attention: La mise en place d'un thermostat d'ambiance modulant entraine la modification des fonctions des bouton de réglage
des températures chauffage (C) et eau chaude sanitaire (D).
Se repporter à la notice spécifique du thermostat modulant.
20°
23
3.2 - ALLUMAGE ET
EXTINCTION
ALLUMAGE CHAUDIERE
Positionner l'interrupteur general A dans la
position "en service".
Mode ETE
(Seulement production d'E.C.S.)
Sélectionner le mode de fonctionnement
ETE en agissant sur le commutateur "B"
Tourner le bouton de réglage de la consigne
de température sanitaire "D" sur la valeur
désiderée.
En tournant le bouton dans le sens Horaire
on obtient la valeur maxi.
Mode HIVER
(Chauffage + production d'E.C.S.)
Sélectionner le mode de fonctionnement HIVER en agissant sur le commutateur "B"
3.3 - REMARQUES
Aux termes des arrêtés sanitaires départementaux l'entretien des appareils de chauffage est obligatoire.
Cet entretien consiste, au minimum, en une
visite systématique annuelle au cours de
laquelle le spécialiste contrôlera les organes
de sécurité et les dispositifs d'asservissements.
Cette visite annuelle doit être réalisée
dans le cadre d'un contrat d'entretien
dont les différentes variantes peuvent
couvrir tout ou partie des interventions
concernant le déplacement, la maind'œuvre et les pièces détachées.
Seules des personnes professionnellement qualifiées peuvent faire des interventions sur la régulation de la vanne gaz.
Contrôler régulièrement la pression de remplissage de l’installation de chauffage au
moyen du manomètre et, le cas échéant, en
rétablir la valeur minimale (0.8/1 bar à froid).
Quand la chaudière reste inutilisée durant
une longue période, avant de la mettre en
marche il faut vérifier que les circulateurs
n'est pas bloqué.
Pour le débloquer, introduire un tournevis
dans la fente prévue à cet effet sous la vis
de protection située au centre du circulateur et faire tourner manuellement la turbine
dans le sens horaire. Une fois cette opération de déblocage terminée, remettre en place la vis de protection et vérifier qu'il n'y ait
pas de fuite d'eau à ce niveau.
Cette operation doit être realisée de préférence par le S.A.V. Unical chargé de l'entretien de la chaudière.
24
Tourner soit le bouton de réglage consigne
température chauffage "C" soit le bouton de
réglage consigne température sanitaire "D"
sur la valeur désiderée.
En tournant les boutons dans le sens Horaire on obtient la valeur maxi.
Mode CHAUFFAGE
(Seulement production Chauffage)
Sélectionner le mode de fonctionnement
CHAUFFAGE en agissant sur le commutateur "B"
Tourner le bouton de réglage consigne température chauffage "C" sur la valeur désiderée.
En tournant les boutons dans le sens Horaire on obtient la valeur maxi.
La chaudière donne toujours la priorité à l'eau
chaude sanitaire (voir fonctionnement été);
une fois le ballon d'E.C.S. satisfait, si le thermostat d'ambiance le demande, la chaudière
se met en modalité chauffage.
Pendant le fonctionnement en chauffage la
chaudière s'allume et s'éteint contrôlée par
La dureté de l’eau sanitaire conditionne la
fréquence de nettoyage du ballon de stockage d’échange. L’opportunité de traiter l’eau
doit être examinée sur la base des caractéristiques de l’eau.
N.B. si la dureté de l’eau est supérieure à
20°f (français), on conseille l’utilisation d’un
adoucisseur d’eau.
PROTECTION HORS-GEL
Si la chaudière est branchée au secteur et
le sélecteur A est en position Hors-gel, la
pompe chauffage est mise en marche, pendant quelques secondes, tous les jours, de
manière à empêcher le bloquage de la pompe.
La chaudière est équipée d’un système automatique de protection hors-gel: ce système intervient quand la température détectée par la sonde de départ descend au-dessous de 7°C en activant la pompe chauffage. Au-dessous de 5°C, le brûleur et la pompe sont activés jusqu’à l'obtention d'une température de 15°C avec un temps de fonctionnement limité à 15 min. Ces points atteints, le brûleur et la pompe sont désactivés. Le cycle se répète si nécessaire.
Si pour une raison quelconque, manque de
gaz ou d'électricité, le système de protection antigel décrit ci-dessus n'a pas été activé et la température détéctée par la sonde
chauffage a baissé au-dessous de 2°C le
fonctionnement du brûleur est automatiquement interdit jusqu'au moment où la température détéctée monte au-dessus de 5°C.
Pour s'assurer que l'échangeur n'est pas
gélé on peut ouvrir des robinets d'E.C.S.: si
de l'eau arrive, même froide, on peut penser
que l'échangeur n'est pas gélé.
le thermostat d'ambiance et par le système
électronique de contrôle de bord.
C'est normale que ce dernier, en fonction de
la différence de température détectée entre
celle de consigne et celle mesurée, met en
marche plus ou moins fréquemment le brûleur pour satisfaire très rapidement la demande de chaleur de la part du thermostat
d'ambiance.
Mode ANTIGEL
Sélectionner en agissant sur le commutateur "B" la position
(Antigel)
NB: Le témoin "H" est allumé).
EXTINCTION COMPLETE CHAUDIERE
Couper la tension électrique en agissant sur
l'interrupteur general "A" (position O).
Si, par contre, l'eau n'arrive pas l'échangeur
est gélé; dans ce cas s'adresser à un S.R.A.
NB: Le système de protection antigel
est opérant seulement si la chaudière est alimentée en gaz et en
tension.
Ce système protège contre le gel seulement
le circuit de chauffage, et non pas le circuit sanitaire.
Le circuit de chauffage, en outre, peut être
efficacement contre le gel en utilisant des
produits anti-gel spécifiques pour les circuits multi-métal.
Ne pas utiliser de produits anti-gel destinés aux moteurs d'automobile et vérifier l'efficacité du produit dans le
temps
VIDANGE DU BALLON
- Couper l'alimentation électrique à la chaudière en mettant l'interrupteur "A" sut la
position O.
- Fermer le robinet de barrage sur l'entrée
eau froide.
- Raccorder un tuyau au robinet de vidange du ballon.
- Ouvrir le robinet de vidange du ballon et
un ou plusieurs robinets de puisage d'eau
chaude.
- Vidanger complètement le ballon.
Nettoyage de l'habillage
L'entretien de l'habillage de votre appareil
se fera à l'aide d'un chiffon mouillé à l'eau
savonneuse.
N'utilisez pas de produits abrasifs ou à
base de solvant, ceux-ci pourraient entraîner une altération de l'habillage.
25
26
27
FRANCE S.A.
Z.I. de Sure - 01390 ST. ANDRE DE CORCY
Téléphone: 04 72 26 81 00 - Fax: 04 72 26 47 48
Unical décline toute responsabilité dans le cas d'erreur d'impression ou de traduction. Nous nous réservons le droit de modifier sans
préavis les indications reportées dans la présente notice si cela nous semble opportun, tout en laissant les caractéristiques essentielles inchangées.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement