Sanicube_PEX_doctech_072005

Sanicube_PEX_doctech_072005
Notice de montage et d’installation.
ROTEX Sanicube PEX:
Accumulateur d’eau chaude
sanitaire Sanicube.
M e s u re s d e s é c u ri t é ,
a c c e p t a t i o n d e g a ra n t i e e t d e s c ri p t i o n .
Sécurité
Tous les travaux effectués sur
l’installation doivent être
menés conformément à cette notice.
Respecter scrupuleusement toutes les
mesures de sécurité et les consignes
réglementaires. Leur non respect ou une
mauvaise utilisation peut provoquer des
situations dangereuses pour l’appareil et
les bâtiments. Lors de l’installation du
Sanicube ROTEX, veiller à ce que le sol où
il repose supporte un poids d’au moins
1050 kg/m2 plus une marge de sécurité
suffisante.
Côté raccordement sanitaire, respecter la
norme DIN 1988. La pression de
raccordement ne doit pas dépasser 6 bars
du côté sanitaire, 10 bars du côté
chauffage. Toute modification effectuée
sur l’appareil peut avoir des conséquences dangereuses et n’est de ce fait
autorisée qu’après accord écrit de ROTEX.
Conditions générales de garantie
Défauts matériels et de fabrication sont
couverts par la garantie ROTEX selon
l’acceptation suivante :
Pendant la durée de la garantie, ROTEX
s’engage à faire réparer gratuitement
l’appareil par une personne mandatée par
l’entreprise.
ROTEX se réserve le droit de mettre à
disposition un appareil de remplacement à
titre d’échange. La garantie est uniquement
accordée sous réserve qu’il est avéré et
justifié, que l’appareil ait été correctement
installé par une entreprise spécialisée.
Durée de garantie
La période de garantie prend effet le jour de
l’installation (à date de facture de l’entreprise
d’installation), toutefois au maximum 6 mois
(six mois) après la date de fabrication (date de
facture). Dans le cas où l’appareil doit être pris
en réparation ou être changé, la durée de
garantie ne se trouve pas prolongée.
Garantie : 3 ans
[2]
Forclusion de garantie
Toutes les interventions et modifications non
conformes effectuées sur l’appareil mettent fin
au droit à garantie.
La garantie ne couvre pas les dommages
causés pendant l’expédition et le transport.
Sont formellement exclus de la garantie, les
travaux d’entretien, en particulier les frais de
montage et de démontage de l’appareil. Tous
les frais comme les demandes de dommages
et intérêts sont exclus.
donc pas stockée uniquement dans le circuit
de l’eau sanitaire, mais dans le volume,
totalement séparé, de l’eau d’accumulation.
Légende pour les schémas de la page 3
1.
2.
3.
4.
5.
Description
L’accumulateur d’eau chaude sanitaire ROTEX
SANICUBE a été conçu d’après les exigences
les plus récentes en matière d’hygiène de l’eau.
La cuve de l’accumulateur est constituée d’une
double paroi, entièrement en matière
plastique. L’espace entre la paroi interne (14)
et la paroi externe (16) est injecté de mousse
dure ultra-isolante (15). C’est pourquoi son
coefficient d’isolation est excellent et les
déperditions en surface sont extrêmement
réduites.
La paroi externe, d’une épaisseur d’environ
3-4 mm, offre une grande résistance aux
chocs. L’accumulateur n’est rempli qu’une
seule fois d’eau d’accumulation (17) lors de sa
mise en service. Cette eau, qui n’est pas sous
pression, ne sera pas changée durant le
fonctionnement.
L’eau d’accumulation peut être réchauffée de
plusieurs façons :
1.Par l’échangeur de chaleur annelé, en inox ;
circuit de chauffage 4 (5, 6) et chauffage 5
(7, 8) par chaudière à fioul, gaz ou
combustible solide ou par d’autres sources
de chaleur
2.Avec une résistance électrique (disponible
de 2 à 12 kW), qui peut être insérée par
l’ouverture centrale du capot du Sanicube (10).
L’eau sanitaire est réchauffée dans un
échangeur (13) en matière synthétique, qui est
totalement plongé dans l’eau d’accumulation.
L’eau sanitaire n’est donc pas réchauffée ou
conservée dans une cuve volumineuse –
comme c’est le cas pour la plupart des ballons
sanitaires – mais elle circule sans cesse dans
le serpentin de soutirage. La chaleur n’est
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
*
Raccordement eau froide 3/4“" femelle
Raccordement eau chaude 3/4“" femelle
Doigt de gant de la sonde (Cu ø 18 x 1)
Indicateur du niveau de remplissage
Raccordement retour 1" mâle pour
échangeur de chaleur chauffage 4*
(tube annelé inox 2,3 m2) avec
clapet anti-retour
Raccordement départ 1" mâle pour
échangeur de chaleur chauffage 4*
Raccordement retour 1" mâle pour
échangeur de chaleur chauffage 5*
(tube annelé inox 1,4 m2) avec
clapet anti-retour
Raccordement départ 1" mâle pour
échangeur de chaleur chauffage 5*
Ouverture de remplissage et
raccordement départ Solaris (1" ÜM)
Raccordement 1 1/2" femelle pour
résistance électrique
Raccordement vidange DN 32 x 3 mâle
avec vanne et raccordement retour Solaris
Thermomètre
Echangeur de chaleur – tube PE-X pour le
réchauffage de l’eau sanitaire
Cuve intérieure en polypropylène
Isolation en mousse de polyuréthane
Cuve extérieure en polypropylène
Eau d’accumulation sans pression
Plaque signalétique
Raccordement pour conduite d’équilibrage
32 x 3 mâle avec vanne pour branchement
en cascade de plusieurs ballons
Doigt de gant pour sonde de température
retour Solaris
Résistance électrique (accessoire)
Echangeur de chaleur chauffage 4 –
tube inox annelé pour la charge ballon
Echangeur de chaleur chauffage 5 – tube
inox annelé pour la charge ballon par un
2ème générateur de chaleur
Poignée (transport)
Raccordement trop-plein
selon le type et l’exécution, se référer aux
pages 6 et 7 plus de détails
Avantages
L’accumulateur d’eau chaude sanitaire
SANICUBE PEX est la combinaison idéale d’un
accumulateur et d’un chauffe-eau instantané ;
il en ressort dès lors de nombreux avantages :
Hygiène de l’eau optimale
Dans le SANICUBE PEX, il n’existe aucune
zone à faible flux ou mal réchauffée. Les
dépôts de boue, de rouille ou d’autres
sédiments, comme c’est souvent le cas dans
des réservoirs de grand volume, sont
totalement exclus. L’eau entrant la première
sera soutirée en premier (selon le principe du
first-in-first-out).
Fig. 1 : Dimensions de raccordement et construction schématique
Exempt de toute corrosion et peu d’entretien
Le réservoir et l’échangeur dans lequel circule
l’eau chaude sanitaire sont réalisés en matière
synthétique, ce qui exclut toute corrosion. Il
n’est donc pas nécessaire d’avoir recours à
une anode de protection ou à tout autre moyen
anti-corrosif. Tout entretien comme le
changement de l’anode de protection ou le
nettoyage de l’accumulateur disparaissent
avec le SANICUBE PEX. Seul le niveau de
remplissage de l’eau d’accumulation (17) doit
être contrôlé.
Entartrage très faible
Fig. 3 : Raccordements sur le dessus
Côté eau d’accumulation, le calcaire ne peut
se fixer qu’une seule et unique fois.
L’ensemble des tubes de l’échangeur de
réchauffage ainsi que la résistance électrique
plongés dans cette eau, restent propres. De
même, aucun dépôt de calcaire ne se forme,
alors que pour les ballons traditionnels, ce
dépôt altère le rendement de la transmission
de chaleur au fil du fonctionnement. Côté eau
sanitaire, du fait de la surface lisse du tube en
PE-X de l’échangeur et de la rapidité de
circulation du flux d’eau, aucun dépôt de
calcaire ne doit normalement se former
(voir chapitre "Fonctionnement").
Fonctionnement économique
Fig. 2 : Accumulateur d’eau chaude sanitaire
Sanicube PEX
L’isolation thermique sur toute la surface de
l’accumulateur permet de réduire
considérablement les pertes de chaleur en
fonctionnement et contribue ainsi à
économiser l’énergie productrice de chaleur.
[3]
I n s t a l l a t i o n e t ra c c o rd e m e n t
Schéma de raccordement standard du SANICUBE PEX :
1.
Chaudière (par ex.
ROTEX A1)
2.
Circulateur chaudière
3.
Vanne d’inversion
4.
Accumulateur d’eau
chaude
4.1
Cuve de l’accumulateur
4.2
Echangeur de chaleur –
charge ballon
(tube INOX annelé)
4.3
Echangeur de chaleur –
eau sanitaire (PEX)
5.
Sonde ballon
6.
Raccordement eau
froide selon DIN 1988
7.
Robinet de soutirage
eau chaude
8.
Pompe de circulation
(optionnelle)
9.
Départ chauffage
10.
Retour chauffage
11.
Pompe de charge ballon
(seulement fig.6)
12.
Départ charge ballon
13.
Retour charge ballon
14.
Clapet anti-retour
15.
Vanne de surpression
16.
Sécurité anti-brûlure
(par des températures
de fonctionnement
supérieures à 60°C)
17.
Réseau de distribution
d’eau froide
18.
Clapet anti-retour
19.
Purgeur d’air
SC1…SCn Accumulateur d’eau
chaude Sanicube
(seulement fig.6)
H1…Hm Circuits de chauffe
Fig. 4 : Schéma de raccordement standard du SANICUBE PEX
Remarque sur l’implantation de la cuve
de l’accumulateur
L’accumulateur doit être installé sur une
surface plane et lisse. Le cas échéant, installer
un socle. L’implantation du Sanicube n’est
restreinte qu’en cas d’installation en extérieur
: la cuve de l’accumulateur ne doit pas faire
l’objet d’une exposition prolongée au
rayonnement direct du soleil. Le rayonnement
direct des UV endommageant à terme le
plastique, la cuve doit au moins être placée
dans un endroit ombragé en cas d’installation
en extérieur. Les influences climatiques et un
rayonnement diffus peuvent conduire à un
éclaircissement de la couleur. Le lieu
d’implantation doit en outre être protégé
contre tout risque de gel.
[4]
Eau froide
Le raccordement à l’eau froide doit se faire
selon DIN 1988 (fig.4).
Régler la pression de fonctionnement sur
4 bars ; ne jamais dépasser 6 bars.
Sécurité trop-plein
Selon la norme DIN 4743 T.11, une sécurité
doit être installée sur le Sanicube ROTEX. Un
écoulement libre doit être prévu dans le local
et raccordé au trop-plein du Sanicube (fig.5).
Cet écoulement (par ex. branchement d’un
tuyau vers l’écoulement au sol) ne doit pas
pouvoir être fermé et doit permettre, en cas
d’incident, d’évacuer de manière sûre et
visible, vers l’extérieur, l’eau qui s’échappe
(sanitaire, d’accumulation, ou de chauffage).
Fig. 5 : Trop-plein
Raccordements
Pour le raccordement chauffage du Sanicube
PEX, prévoir absolument sur la conduite de
charge ballon un purgeur adapté (par ex.
purgeur automatique sur les raccordements
5-8, fig.1).
Alimentation en eau chaude,
i n s t a l l a t i o n s à h a u t d é b i t , m i s e e n ro u t e
Alimentation en eau chaude
Pour la préparation d’eau sanitaire, il est
recommandé d’effectuer l’installation le plus
près possible des prises de soutirage. Même si
les prises d’eau sont éloignées, il n’est pas
forcément nécessaire de mettre en place une
conduite de circulation.
Si celle-ci s’avère cependant indispensable,
l’installer conformément à la fig.4. Afin de
minimiser les pertes calorifiques, l’ensemble
des conduites d’eau chaude doit être bien
isolé. Le calcaire pouvant éventuellement se
déposer lors du réchauffage de l’eau sera
éliminé par l’eau chaude circulant dans les
échangeurs de chaleur en PEX.
Attention: Si la dureté de l’eau
est importante (supérieure à
10° dH), il est conseillé de
prévoir un filtre dans la conduite d’eau
chaude. Sinon, il est possible que le
calcaire véhiculé se dépose dans les
brise-jet des robinets de soutirage. Dans
des régions où la teneur en calcaire de
l’eau potable est élevée, il est
recommandé de prévoir une possibilité
de raccordement d’un nettoyeur haute
pression, permettant de nettoyer
occasionnellement l’échangeur PEX avec
un fort soutirage et sous haute pression
(max 6 bars).
Installations à haut débit
Si le rendement calorifique d’un Sanicube
unique n’est pas suffisant, plusieurs Sanicube
peuvent simplement être raccordés ensemble,
afin de répondre à des besoins plus
importants. Dans ce cas, les échangeurs inox
pour le réchauffage, ainsi que les échangeurs
pour l’eau sanitaire, sont montés en parallèle
selon le principe de Tichelmann (fig.6). La
figure 7 donne un aperçu du nombre de
Sanicube à coupler en fonction des besoins
de soutirage d’eau chaude. De plus, il est
facile de mettre en circuit ou de couper chaque
unité en fonction des besoins saisonniers. La
mise en batterie permet donc une adaptation
simple et rapide du volume de production aux
besoins réels. Les pertes calorifiques et la
durée de séjour de l’eau dans l’accumulateur
sont réduites au minimum, répondant aux
exigences légales en matière d’eau sanitaire.
Fig. 6 : Schéma hydraulique pour le raccordement de plusieurs accumulateurs Sanicube
Fig. 7 : Puissance de consigne en cas de ballons montés en
parallèle
Mise en route
Pour l’installation et la mise en route du
SANICUBE, suivre dans l’ordre les instructions
suivantes :
1. Si une résistance électrique est mise en
œuvre (optionnel), visser celle-ci en premier
dans l’ouverture du capot (fig.1, pos.10)
2. Installer l’accumulateur sur une surface
plane, lisse et offrant une résistance à la
charge suffisante
3. Raccorder l’eau froide selon DIN 1988
4. Raccorder au réseau de distribution d’eau
chaude
5. Régler le réducteur de pression sur 4 bars
6. Ouvrir les robinets de soutirage d’eau
chaude, remplir et rincer les conduites
7. Raccorder l’échangeur de chaleur en tube
inox annelé au générateur de chaleur (voir
remarque)
8. Raccorder la conduite d’évacuation du
trop-plein au raccord du trop-plein (fig.1,
pos.25)
Puissance réchauffage =
40 kW par ballon
Température ballon = 65 °C
Température départ = 80 °C
Température de soutirage =
45 °C
Température eau froide = 10 °C
Echangeurs de chaleur charge
chauffage 4 et chauffage 5
montés en parallèle
9. Remplir la cuve de l’accumulateur d’eau
froide par l’orifice de remplissage (fig.1, pos.9)
jusqu’à ce que l’indicateur de niveau (fig.1,
pos.4) soit sur la position >Min<
10. Le cas échéant, raccorder la résistance
électrique à l’alimentation électrique (à faire
absolument exécuter par un électricien).
Dans les grands bâtiments comportant de
nombreuses ramifications, il est recommandé
de répartir de manière décentralisée dans le
bâtiment plusieurs accumulateurs Sanicube et
de les installer le plus près possible des
utilisateurs.
Important: En contrôlant le
différentiel du générateur de
chaleur, veiller à ce que, lors
du réchauffage, la température de l’eau
de chauffage soit supérieure à celle de la
température de consigne programmée du
SANICUBE PEX.
[5]
C o f f re t d e r é g u l a t i o n , a c c e s s o i re s,
e n t re t i e n
Coffret de régulation
Si le SANICUBE PEX est réchauffé par une
chaudière, la régulation interne de la
chaudière peut être utilisée pour commander
la priorité eau chaude sanitaire. Dans ce cas,
la sonde eau sanitaire est directement glissée
(env. 1m de profondeur) dans le doigt de gant
de la sonde (fig.1, pos.3) du SANICUBE PEX.
Assurer le bon contact de la sonde avec le
doigt de gant, par ex. avec un ressort.
Si une telle régulation n’est pas disponible, ou
si d’autres sources de chaleur comme par ex.
une chaudière à combustible solide sont
utilisées, la priorité eau chaude sanitaire peut
aussi être commandée par le coffret de
régulation type LR 2.
Accessoires
Pour une charge avec diverses sources de
chaleur et appoints d’énergie, le SANICUBE
peut en outre être équipé des accessoires
suivants :
Résistances électriques
EHS/500/1
230 V/2 kW
EHS/500/2
400 V/2, 4, 6 kW
EHS/500/4
400 V/4, 8, 12 kW
Tous les types de résistance ont un filetage
Ø 1"1/2. Avant toute autre opération, visser la
résistance dans l’orifice situé au centre du
capot de l’accumulateur (fig.1, pos.10).
La résistance EHS/500/2 est munie d’un
régulateur et limiteur de température intégré.
Elle est livrée prête à être raccordée.
Les résistances électriques EHS/500/2 et
EHS/500/4 sont livrées avec un coffret de
régulation LR 4 séparé. Celle-ci comprend
régulateur et limiteur de température,
thermomètre et fusible de protection avec
relais pour courant de nuit.
Le raccordement électrique de la résistance et
de la régulation doit être effectué par un
électricien suivant le schéma de branchement
fourni.
Variantes de Sanicube PEX
Le SANICUBE, disponible en trois versions,
s’adapte à différentes utilisations :
Attention: Ne mettre en
fonctionnement la résistance
que lorsque le SANICUBE est
entièrement raccordé et rempli d’eau
d’accumulation.
Coffret de régulation
Deux types de régulateurs sont proposés pour
contrôler la charge de l’accumulateur :
LR 2 : régulation par eau de chauffage par
ex. avec une chaudière ou une source
de chaleur externe
LR 4 : régulation par résistance électrique
(avec relais pour le courant de nuit)
Fig. 8 : SCS 580/1
SANICUBE PEX
SCS 580/2
Même exécution que
SCS 580/1, mais avec
un échangeur de
chaleur en tube INOX
annelé 1,4 m2.
Utilisation : par ex.
réchauffage avec
chaudière ou source
de chaleur
supplémentaire.
Toutes les pièces accessoires peuvent être
rajoutées ultérieurement et ne s’excluent pas
mutuellement.
Entretien
Au cours du fonctionnement, le niveau de
remplissage de l’eau d’accumulation peut
baisser sous le minimum (indicateur de
niveau). Contrôler régulièrement, au moins une
fois par an, le niveau de remplissage. Si le
niveau de remplissage est inférieur au mini,
compléter avec de l’eau courante jusqu’au
niveau maxi.
SANICUBE PEX
SCS 580/1
Exécution en matière
plastique, entièrement
isolée. Echangeur de
chaleur en tube PEX
pour l’eau chaude
sanitaire.
Réchauffage : avec eau
de chauffage par
échangeur en tube inox
annelé 2,3 m2.
Possibilité de rajouter
ultérieurement une
résistance électrique.
Fig. 9 : SCS 580/2
SANICUBE PEX
SCS 580/0
Même exécution que
SCS 580/1, mais sans
échangeur de chaleur
en tube inox annelé.
Utilisation :
réchauffage avec
résistance électrique
2-12 kW.
Si l’eau présente une dureté importante, il est
conseillé, une fois par an, de désactiver le
réducteur de pression et de rincer
l’accumulateur à pression maxi du réseau. Le
Sanicube ne nécessite aucun autre entretien.
Fig. 10 : SCS 580/0
La régulation LR 4 est fixée sur le capot du
Sanicube, à côté du tube plongeur, à l’aide des
équerres métalliques jointes. Insérer avec
précaution les sondes capillaires dans le tube
plongeur (env. 1m de profondeur).
[6]
Le Sanicube est également disponible en tant que
ballon haute performance Sanicube INOX et en tant
que ballon solaire Sanicube Solaris INOX, chacun
étant décliné sous 3 variantes distinctes. Un aperçu
de toutes les variantes de Sanicube disponibles se
trouve dans la Liste des prix ROTEX ou la
documentation SANICUBE.
C a ra c t é ri s t i q u e s t e c h n i q u e s
Sanicube PEX 1)
Caractéristiques techniques Sanicube PEX
Caractéristiques générales
Contenance totale du ballon
Poids à vide
Poids total rempli
Dimensions (L x l x H)
Température maxi d'eau d’accumulation
Capacité calorifique disponible
Pression de service maxi
Matière de l'échangeur de chaleur ECS
Matière de la cuve intérieure/extérieure
Réchauffage de l’eau sanitaire
Contenance en eau
Surface de l'échangeur ECS
Puissance calorifique spécifique moyenne
Echangeur de chaleur - charge ballon
Contenance en eau de l'échangeur
Surface de l’échangeur ECS
Puissance calorifique spécifique moyenne
Fonction chauffage solaire
Contenance en eau de l’échangeur
Surface de l’échangeur de charge
Puissance calorifique spécifique moyenne
Caractéristiques techniques de puissance
Coefficient de puissance NL selon DIN 47081)
Puissance continue Qn selon DIN 4708
Soutirage maxi pour une durée de 10 min
(avec 35 kW/TEF = 10 °C/TECS = 40 °C/TACC = 60 °C)
Volume d'eau sans réchauffage avec un soutirage de
15 l/min (TEF = 10 °C/TECS = 40 °C/TACC = 60 °C)
Volume d’eau avec réchauffage avec une puissance
de 20 kW et un soutirage de 15 l/min
(TEF = 10 °C/TECS = 40 °C/TACC = 60 °C)
Volume d’eau sur courte durée en 10 min
Raccordements
Eau froide et eau chaude
Départ et retour chauffage
Article n°.
1)
2)
3)
SCS 580/1
SCS 580/2
SCS 580/0
litres
kg
kg
cm
°C
kWh/24h
bars
500
109
609
79 x 79 x 159
85
1,4
6
PEX
polypropylène
500
115
615
79 x 79 x 159
85
1,4
6
PEX
polypropylène
500
103
603
79 x 79 x 159
85
1,4
6
PEX
polypropylène
litres
m2
W/K
80
25
1620
80
25
1620
80
25
1620
litres
m2
W/K
10,4
2,3
1040
10,4
2,3
1040
litres
m2
W/K
6,5
1,4
650
kW
3,5
35
3,5
35
3,5
35
l/min
25
26 3)
25
litres
335
335
335
litres
litres
600
250
664
260
600
250
pouces
pouces
3/4”
femelle
1” mâle
16 50 06
3/4”
femelle
1” mâle
16 50 07
3/4”
femelle
1” mâle
16 50 05
prévu pour fonctionnement solaire avec ROTEX Solaris
avec charge 35 kW, température de départ 80 °C, température eau chaude 45 °C et température eau froide 10 °C
avec échangeurs de chaleur de charge montés en parallèle
[7]
Température ballon 60 °C
Température de soutirage 40 °C
Puissance chaudière 20 kW
Température eau froide 10 °C
Soutirage en l/min
Si plusieurs Sanicube sont montés en
parallèle, les quantités de soutirage peuvent
être multipliées par le nombre de ballons.
Soutirage max. en litres
Fig. 13 : Débit d’eau chaude en fonction du soutirage
a Echangeur eau potable PEX
b Echangeur charge ballon 4 (INOX)
c Echangeur charge ballon 4 et 5 montés
en parallèle (INOX)
Perte de pression en mbars
Débit en l/min
Débit en l/h
Fig. 14 : Courbes caractéristiques des pertes de pression pour les échangeurs de chaleur
Type
EHS/500/1
Article n°
16 5131
Tension de
fonctionnement
230 V
Puissance de chauffe
2 kW
Plage de réglage de temp. 35-65 °C
Position veille
–
Longueur du câble
1,5 m
Longueur de la résistance 140 cm
Filetage
ø 1“1/2
Régulation
correspondante
Intégrée
Fig. 15 : Résistances électriques
EHS/500/2 avec coffret de régulation LR 4
(à gauche) et EHS/500/1 (à droite)
EHS/500/2
16 5130
EHS/500/4
16 5134
400 V
2, 4 ou 6 kW
35-85 °C
67 °C
–
140 cm
ø 1“1/2
400 V
4, 8, 12 kW
35-85 °C
67 °C
–
140 cm
ø 1“1/2
LR 4
LR 4
ROTEX
Délégation
Commerciale
2, rue de Bâle · F-68180 Horbourg-Wihr
Tel : +33 (3 89 ) 21 74 70 · Fax : +33 (3 89 ) 21 74 74
e-mail [email protected] · w w w. r o t e x . f r
008.1601633 · Sous réserve de modifications techniques · 06/2005
Résistances électriques
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement