You – 2/2014

You – 2/2014
2 / 2014
YOU
L’avantage de
l’international
Comment upc cablecom profite grâce à
sa société-mère Liberty Global
De bons amis :
le CEO s’entretient avec
les apprentis
L’Internet va devoir
se réinventer
Sélectionné pour vous
Sans voix face aux offres
de téléphonie mobile
Grande performance à petit prix : les offres
de téléphonie mobile de upc cablecom
impressionnent même un célèbre expert
des télécommunications. Pages 6 et 7
Salles de classe numériques
Sans retenue
Big Ride for Africa
De nos jours, l’ordinateur est devenu
indispensable à l’école. upc cablecom a
donc développé une offre sur mesure :
Fiber Power @ School. Pages 8 et 9
L’avocat Simon Osterwalder dirige l’association
faîtière Swisscable depuis quelques mois. Il
explique quels sont ses objectifs. Page 23
Douze collaborateurs de upc cablecom sont
partis de Zurich et ont rejoint Amsterdam à vélo
pour récolter des fonds en faveur des enfants
en Afrique. Pages 18 et 19
Éditeur upc cablecom Sàrl, Richtiplatz 5,
8304 Wallisellen, [email protected]
Twitter: @upcch_media
Traduction
Sarah Buchenhorner, upc cablecom, Zurich
et Apostroph AG, Lucerne
Souhaitez-vous ne plus recevoir le magazine
ou le recevoir par voie électronique ? Dans
ce cas, il vous suffit d’envoyer un e-mail à :
[email protected]
Rédaction Sarah Buchenhorner (SB),
Melissa Doffey (MD), Siegfried Grobmann (SG),
Daniela Heiniger (DH), Anja Hochreutener (AH),
Anita Marazzi (AM), Marc Maurer (MM),
Simon Osterwalder (SO), Denise Remund (DR),
Annette Schär (AS), Patrizia Stocker (PS,
direction de la rédaction), Karim Taga (KT),
Andreas Werz (AW)
Conception et traitement des images
Roger Kaufmann, Agentur Kaufmann, Kriens
Impressum
Images Alan Maag, Christoph Meilgen,
Amanda Nikolic, David Biedert,
archives upc cablecom, iStockphoto
Magazine en ligne et PDF :
upc-cablecom.ch/you
Impression Schmid-Fehr AG, Goldach
PERFOR MANCE
Tirage 9 500 exemplaires
Parution 2x par année, en allemand
et en français
Clôture de la rédaction 10 octobre 2014
Par souci de clarté et de lisibilité des textes, la
forme masculine ou neutre a été choisie pour
ce magazine. Il va de soi qu’elle inclut toujours
la forme féminine.
neutral
ImprimŽ
01-14-239858
myclimate.org
éditorial
3
Chère lectrice, cher lecteur,
Cela fait 18 ans que je travaille chez upc cablecom, mais
c’est la première fois que je ressens vraiment le dynamisme
et l’évolution vers l’orientation clients sous la direction de
notre CEO Eric Tveter, en poste depuis cinq ans. Nous nous
trouvons à un tournant : comment continuer à faire pro
progresser notre entreprise et acquérir encore plus de fans de
notre marque ? Comment transformer nos contacts
quotidiens avec les clients en une vraie expérience
pour eux ? Je commencerai dans mon domaine, celui
des clients commerciaux.
Premièrement : nous continuons sur la même voie, mais en
devenant encore meilleurs et encore plus innovants. Nos
produits dans les domaines Corporate Networks, Internet,
Voice et TV doivent être encore plus concurrentiels pour
que nos clients continuent à bénéficier du meilleur et que la
concurrence soit mise au défi.
Deuxièmement : le partenariat avec e-fon, lancé en octobre
2013, s’avère vraiment fructueux. Grâce à notre savoir-faire,
nous dominons ensemble le marché VoIP en Suisse. Nous
sommes prêts pour la suppression prochaine d’ISDN et
nos produits innovants permettront à de nombreuses PME
d’aborder la nouvelle ère des communications. J’en profite
pour féliciter Stefan Meier, fondateur d’e-fon, à l’occasion
du dixième anniversaire de son entreprise !
Troisièmement : nous devenons visibles et mettons l’accent
sur l’aspect personnel. Par exemple, si vous consultez notre
site Internet upc-cablecom.biz, vous constaterez que les
noms et adresses e-mail de tous les collaborateurs du do
domaine Clients commerciaux y figurent. Pour nos clients, nos
collaborateurs B2B sont joignables à tout moment.
Enfin, nous fêtons cette année les quinze ans de ce domaine
que j’ai moi-même fondé. Nous pouvons être fiers de notre
succès. Ainsi, lors du premier semestre 2014, ce segment a
crû de plus de 10% par rapport à la même période l’année
dernière. Et, en juin, notre chiffre d’affaires a atteint pour la
première fois plus de 10 millions en un mois. Depuis mainte
maintenant plus d’un an et demi, 300 à 400 clients nous rejoignent
chaque mois. Jour après jour, nous mettons tout en œuvre
pour que chacun d’eux devienne fan de upc cablecom.
Marco Quinter,
Senior Vice President &
Managing Director
Business Markets
4
clips
700 000
clients Internet
La première moitié de l’exercice 2014 s’est avérée satisfaisante aux yeux d’Eric Tveter. « L’augmentation continue
du nombre de clients prouve que notre entreprise propose
non seulement des produits performants et modernes à
des conditions attrayantes, mais aussi un service fiable,
de première classe », affirme le CEO de upc cablecom.
« Le grand public apprécie. » Ainsi, de janvier à juin 2014,
le nombre d’abonnements a augmenté de 43 200 unités,
passant au total record de 2 581 800. De plus, pour la première fois, la filiale de Liberty Global compte plus de
700 000 clients Internet. L’augmentation du nombre de
clients a aussi permis au chiffre d’affaires de croître :
ainsi, au deuxième trimestre, il a progressé de quelque
CHF 19.2 millions par rapport à la même période de l’année
précédente, pour atteindre CHF 324.8 millions. L’entreprise
n’avait encore jamais connu un chiffre d’affaires trimestriel
si élevé.
Le Tessin
satisfait
L’expérience
télévisuelle parfaite
À Maggia, les représentants de la politique et de
l’économie tessinoises étaient heureux en ce 10 juillet
2014 : en effet, ce jour-là, leur canton fêtait la modernisation du réseau câblé de upc cablecom sur tout le
territoire. Ainsi, quelque 300 000 Tessinois profitent
désormais de vitesses Internet pouvant atteindre 250
Mbit/s, de l’offre la plus large en chaînes italiennes
dans le canton ainsi que d’appels téléphoniques
gratuits vers l’Italie. « Pour les entreprises locales, le
raccordement à un réseau câblé en fibre optique si
performant est une belle promesse d’avenir. En effet,
c’est l’unique façon de permettre à l’économie tessinoise de rester concurrentielle », a déclaré Claudio
Zali, conseiller d’État. La modernisation du réseau a
duré trois ans et les investissements se sont élevés à
plus de 60 millions. En tout, le réseau compte près de
1 100 km de câble en fibre optique.
Depuis septembre, upc cablecom propose l’expérience télévisuelle parfaite.
En effet, outre des chaînes de télévision avec décalage temporel et un
vaste choix de films actuels à la demande (Video on Demand), ses clients
profitent désormais de nombreux classiques du cinéma, séries, émissions
pour enfants et documentaires. Cette vidéothèque a pour nom MyPrime
et comprendra bientôt plus de 10 000 titres. Pour CHF 9.95 par mois, elle
offre un accès illimité à l’ensemble de ses contenus. Les clients ayant souscrit une offre combinée peuvent même en profiter sans frais supplémentaires. Il s’agit d’une offre vraiment attrayante qui laisse une grande place
aux contenus suisses, comme « L’enfance volée », « Der Teufel von Mailand »
ou « Der Bestatter ». Une série a même été produite : en douze épisodes,
« Fässler-Kunz » évoque la vie de tous les jours d’un couple d’un certain
âge et les défis quotidiens qu’il doit relever. La sitcom sera disponible sur
MyPrime dès début décembre.
clips
Le raccordement
câblé HD encore
plus attrayant
Le 21 août 2014, upc cablecom a surpris la Suisse en
annonçant vouloir redéfinir la desserte numérique
de base en Suisse. Ainsi, lors d’une conférence de
presse à Zurich (qui a été, pour la première fois, retransmise en direct sur Internet), l’entreprise a présenté son nouveau raccordement câblé HD. Les médias se sont montrés unanimes et ont salué l’introduction
de ce nouveau produit. En effet, pour moins de 30 francs par mois, le nouveau
raccordement de base promet encore plus de performance et de plaisir dès le
1er janvier 2015. Il inclura alors plus de 65 chaînes TV numériques non cryptées,
plus de 170 stations radio numériques, un raccordement Internet de 2 Mbit/s
avec un modem gratuit, mais aussi un raccordement téléphonique gratuit avec
des tarifs avantageux et une app gratuite permettant d’utiliser son smartphone
aux tarifs de téléphonie fixe, même à l’étranger. Sans oublier la TV en déplacement avec plus de 60 chaînes et films par le biais d’une app ou en ligne ainsi
qu’une vidéothèque comprenant quelque 1 000 films, émissions pour enfants,
séries TV et documentaires, sans frais supplémentaires.
Nouvelle ambassadrice
de la marque
Le 6 octobre 2014, les téléspectateurs suisses n’en ont pas cru
leurs yeux. En effet, l’actrice et comique suisse Stéphanie Berger
apparaissait pour la première fois dans une publicité de upc cablecom.
Elle représente désormais les valeurs de la marque aux côtés de Carlos
Leal. Ambassadrice de la marque MyPrime, la nouvelle plateforme de
divertissement de upc cablecom, Stéphanie Berger sera présente dans
tous les canaux de communication. L’ex-Miss Suisse se montre ravie :
« Mon univers, c’est les grands films et les séries
passionnantes. upc cablecom est synonyme
d’innovation, d’émotions et du meilleur divertissement. Des valeurs auxquelles je peux
facilement m’identifier. »
5
Organisation régionale commune
Depuis le 1er août 2014, Eric Tveter est non
seulement CEO de upc cablecom, mais aussi
de UPC Austria. En effet, les deux entreprises ont fondé une organisation régionale
commune. Cette unité internationale, sise
à Zurich, permettra aux deux sociétés de
répondre de manière optimale aux besoins
de leurs clients en Autriche et en Suisse.
Elles profiteront toutes deux d’économies
d’échelle supplémentaires et gagneront en
importance par rapport à leurs concurrents
nationaux. Aujourd’hui déjà, UPC Austria
et upc cablecom collaborent dans divers
domaines. Cette coopération va ainsi être
développée et approfondie.
Reprise attrayante
En septembre, Komtech Group AG, qui détient les filiales Telekabel Arbon AG, Schefer
AG et Grischa Vision AG, a décidé de vendre
l’intégralité de ses actions à upc cablecom.
Les trois réseaux câblés entretenaient depuis
longtemps un partenariat avec l’entreprise
et proposaient des prestations télécom à
quelque 23 000 clients dans les Grisons, en
Haute-Thurgovie et dans la région de Rorschach. La reprise assure l’avenir des réseaux
câblés et de leurs clients.
Grand succès pour Business Solutions
upc cablecom s’est hissée pour la onzième
fois consécutive sur le podium lors du
classement annuel Telecom Rating du
magazine BILANZ. L’entreprise est ainsi
arrivée deuxième dans la discipline-phare
« Corporate Networks ». Cette année, plus
de 1 200 clients commerciaux ont répondu
à ce sondage. Dans les catégories « Internet Service Provider » et « téléphonie fixe »,
l’entreprise s’est une fois de plus clairement positionnée devant ses deux principaux concurrents Sunrise et Swisscom.
Depuis des années, upc cablecom est
le leader incontesté du classement de
BILANZ, parmi les trois plus grands fournisseurs télécom suisses. – AW –
6
produits
Des offres sans pareil
En avril 2014, upc cablecom s’est lancée dans le domaine de la téléphonie mobile.
En septembre, l’entreprise a rendu ses offres encore plus attrayantes : elles convainquent
par leur grande performance à petit prix. Elles ont fait très bonne impression à un célèbre
expert des télécoms.
En septembre, Ralf Beyeler s’est rendu
chez upc cablecom à Zurich. Le spécialiste en télécoms de comparis.ch, le
plus grand service de comparaison en
ligne de Suisse, voulait en savoir plus
sur l’amélioration marquée de la téléphonie mobile. Il a eu une très bonne
impression.
upc cablecom est le meilleur dans le domaine de la téléphonie mobile », déclare
aussi Christoph Weber, Head Mobile
Development chez upc cablecom, en
se référant aux offres Mobile Plus et
Mobile Super. Ainsi, Mobile Plus comprend 1 000 minutes de conversation
par mois vers tous les réseaux suisses
rapport qualité-prix de upc cablecom
est le meilleur dans le domaine de la téléphonie mobile. »
« Le
L’expert s’est montré vraiment impressionné par les trois abonnements :
« upc cablecom propose des abonnements de téléphonie mobile à très bon
prix. En particulier pour les utilisateurs
assidus, l’entreprise est nettement
plus avantageuse que la concurrence.
C’est juste dommage que ces offres ne
soient disponibles que pour les personnes
habitant dans la zone de couverture de
l’opérateur ». « Le rapport qualité-prix de
et 1 000 SMS pour 29 francs par
mois. Pour 49 francs par mois, Mobile
Super convainc avec 10 000 minutes
de conversation par mois vers tous les
réseaux suisses, ainsi que 10 000 SMS
et 10 000 MB de données mobiles.
Équité et transparence
En septembre, avec l’augmentation
de sa performance pour ses nouveaux
clients et pour ses clients existants,
upc cablecom a franchi une nouvelle
étape dans le domaine de la téléphonie
mobile. Le 28 avril 2014, l’entreprise
avait commencé par proposer son offre
de téléphonie mobile exclusivement à
ses clients existants. « Nous voulions
lancer ce produit sans trop de fracas,
raison pour laquelle nous avons presque
complètement renoncé à la publicité »,
explique Christoph Weber.
Au début, seules les personnes qui
utilisaient un ou plusieurs produits de
upc cablecom ont pu en bénéficier. L’entreprise leur a alors envoyé une invitation
par e-mail, manière de les remercier pour
leur fidélité de longue date.
Cette offre a tout de suite été très bien
accueillie. « La clarté, l’équité et la transparence de nos modèles plaisent », affirme Christoph Weber. L’offre comprend
trois modèles tarifaires simples avec,
à chaque fois, un généreux volume de
données. L’abonnement mensuel le meilleur marché ne coûte que 19 francs par
mois. Juste et transparent, le décompte
se fait à la seconde ou au kilo-octet près
pour les conversations et l’utilisation
des données en Suisse. Enfin, les clients
La téléphonie fixe en déplacement
upc Phone est la nouvelle application
de upc cablecom. Depuis quelques
semaines, les clients de téléphonie fixe
du câblo-opérateur peuvent aussi se
servir du numéro correspondant sur leur
smartphone. C’est très simple : il suffit de télécharger gratuitement l’app iOS ou Android et de s’inscrire par le biais du portail
clients MyUPC, pour ensuite téléphoner via WLAN ou 3G/4G.
upc cablecom rend la téléphonie fixe plus attrayante. Cette
app permet aux clients de profiter des tarifs de la téléphonie
fixe, même hors de chez eux. En effet, étant joignables sur
leurs smartphones, ils ne manquent plus aucun appel et ne
doivent plus dévier les appels sur leur téléphone portable.
Ainsi, ils évitent les frais de roaming et de transfert d’appels.
L’utilisation de l’app upc Phone est gratuite avec le WLAN.
Cependant, avec la 3G/4G, des frais peuvent être facturés
par l’opérateur selon l’abonnement.
L’app upc Phone sera comprise dans le nouveau raccordement câblé HD (CHF 29.95 par mois) dès le 1 er janvier 2015.
Plus de 1.4 million de clients pourront en profiter.
produits
apprécient de ne recevoir qu’une facture pour tous leurs
produits.
Union des univers de divertissement
Avec l’introduction d’une offre de téléphonie mobile,
upc cablecom est devenue un fournisseur
télécoms complet, à la maison comme en
déplacement. TV, Internet, téléphonie
fixe et mobile, le client a accès à tous
ces services auprès d’un seul fournisseur. L’entreprise est même allée
plus loin pour l’utilisation mobile.
Ainsi, il y a quelques temps, elle
a introduit Horizon Go, la TV en
déplacement, Wi-Free, le plus
grand réseau WLAN de Suisse,
ou encore l’app upc Phone, le
raccordement au réseau fixe
en déplacement. « Nous avons
réuni les différents univers
de divertissement », explique
Christoph Weber.
upc cablecom propose donc
encore plus de performance,
encore plus de divertissement et encore plus de
plaisir, à la maison comme
en déplacement. – AW –
Christoph Weber,
Head Mobile Developement chez upc cablecom.
7
8
partenaires
Fiber Power @ School, pour un
Internet plus rapide et plus sûr à l’école
Logiciel d’apprentissage ou recherche sur Wikipedia, l’ordinateur fait désormais partie intégrante
de l’enseignement. Ainsi, les établissements scolaires ont vraiment besoin d’un Internet performant. Or, les raccordements actuels sont de plus en plus souvent insuffisants. Avec ses offres
Fiber Power @ School, upc cablecom répond à ces besoins. En collaborant avec des partenaires,
elle garantit en outre la protection de la jeunesse face aux médias.
Avec Fiber Power @ School, la connexion est
bien
plus rapide et l’enseignement peut être
conçu plus efficacement.
partenaires
9
Qui ne s’en souvient pas ? Pour préparer
un exposé, il fallait passer des heures à
la bibliothèque, puis transporter des kilos de livres à la maison. Et qui n’a jamais
écrit son vocabulaire allemand sur des
petites cartes pour mieux s’en souvenir ?
Bien entendu, les écoliers d’aujourd’hui
vont encore à la bibliothèque et certains
ne jurent que par les cartes. Cependant,
ils trouvent désormais de nombreuses
informations sur Internet et se servent
de logiciels d’apprentissage pour assimiler leur vocabulaire. Les méthodes
d’apprentissage traditionnelles sont
donc de plus en plus remplacées par les
médias numériques.
Un vent frais pour les écoles
Les ordinateurs font partie intégrante
des salles de classe depuis longtemps
et les enseignants utilisent désormais
d’autres outils numériques pendant
leurs cours, comme les tablettes. En
effet, un grand nombre d’apps, qu’il
s’agisse de l’agenda ou du test d’anglais en passant par la calculatrice de
pointe, les aident à concevoir des cours
passionnants, car interactifs. Or, cette
évolution numérique demande une
capacité Internet élevée et beaucoup
d’établissements arrivent à la limite de
leur connexion existante. De nombreux
directeurs d’école ont contacté
upc cablecom pour trouver une solution
adaptée, explique Raphael Foucault,
conseiller Écoles : « Nous avons donc
développé des offres spécialement
destinées aux écoles. Avec Fiber Power
@ School, nous proposons des formules
Internet qui couvrent tous leurs besoins. »
Plus de performance
Aujourd’hui, une connexion Internet
avec une vitesse de téléchargement de
6 mégabits par seconde (Mbit/s) n’est
plus suffisante pour la plupart des établissements scolaires. Comme l’indique
le site du service Formation et ICT de
l’Office scolaire de Zurich, une école
secondaire de 150 personnes a au moins
besoin d’une connexion Internet de 100
Mbit/s. Les écoles primaires ne peuvent
pas non plus se permettre d’être à
la traîne, confirme Andreas Kofmel,
recteur et responsable informatique de
Les ordinateurs sont devenus indispensables en classe
l’école primaire d’Uster (ZH). Selon lui,
la performance a clairement augmenté
au moment du passage à upc cablecom :
« Par le passé, l’Internet était très lent
lorsque beaucoup d’écoliers voulaient
y avoir accès en même temps. Avec
Fiber Power @ School, la connexion est
bien plus rapide et l’enseignement peut
être conçu plus efficacement. » Fiber
Power @ School offre des vitesses de
download/upload allant de 50/5 Mbit/s
à 200/20 Mbit/s et satisfait ainsi aux
exigences des divers niveaux scolaires.
De plus, les écoles bénéficient d’un
rabais spécial de 20%. En outre, les responsables d’établissement apprécient
de pouvoir compter sur un interlocuteur
personnel, comme l’explique Raphael
Foucault : « Il s’agit de collaborateurs
qui connaissent le monde scolaire et
peuvent donc conseiller les établissements de manière optimale. »
filtres permettent de bloquer certains
contenus, par exemple à caractère
pornographique. D’autre part, les
écoles peuvent indiquer à quelles
pages elles souhaitent interdire l’accès,
comme Facebook ou Instagram. Nadine
Zollinger, responsable upc cablecom
de la protection de la jeunesse face
aux médias, est convaincue que cette
thématique gagnera en importance :
« De nos jours, les contenus sont
disponibles partout. Aujourd’hui, les
jeunes y ont accès avec leur portable,
iPod ou tablette. Les contenus sensibles,
voire dangereux, sont diffusés bien plus
rapidement. » Ainsi, les filtres représentent un bon moyen de protéger les
jeunes, mais cela ne suffit pas, insiste
Nadine Zollinger : « Les parents et les
enseignants doivent apprendre aux
enfants à surfer en toute sécurité et les
sensibiliser aux dangers. »
La protection de la jeunesse face aux
médias, un défi important
Les écoles accordent une grande importance à la protection de la jeunesse
face aux médias. En effet, le monde
numérique recèle des chances, mais
aussi des dangers. Pour y remédier,
upc cablecom collabore avec Monzoon
Networks et Anykey IT pour proposer
des filtres de contenu. D’une part, ces
Un succès visible
Avec une largeur de bande généreuse,
des prix concurrentiels, des filtres de
contenus et des conseillers personnels,
Fiber Power @ School connaît déjà le
succès. Les chiffres sont là pour le
confirmer : en l’espace de six mois,
quelque 150 écoles ont changé
de fournisseur pour passer à
upc cablecom. – DH –
10
invité
L’Internet va devoir
se réinventer
Internet est devenu une plateforme médiatique courante. Or, la forte augmentation et
la modification du transfert de données placent l’infrastructure face à d’énormes défis.
Mais en fait, comment fonctionne Internet et quels facteurs influencent l’expérience des
clients finaux ? Notre invité Karim Taga* répond à cette question et à bien d’autres.
Le transport des données sur Internet
a connu de grands changements au
cours des dernières années. Ainsi, si
par le passé, on ne pouvait envoyer que
des données et textes statiques, les
contenus médiatiques interactifs sont
à présent la norme. L’augmentation rapide des contenus complexes, comme
les vidéos, transforment Internet en
une nouvelle plateforme médiatique.
Les tendances actuelles, à savoir la
connectivité globale et le transport
croissant de données d’un genre
nouveau dans le monde entier, placent
l’infrastructure existante face à
d’immenses défis. D’ici à 2020, les utilisateurs finaux continueront à utiliser
une grande partie des applications et
Glossaire
Interconnexion IP
Connexion de réseaux de communication pour le transport de données
IP permettant la transmission de
données.
Principe du meilleur effort
Modèle selon lequel tous les paquets
de données sont traités de la même
manière (neutralité du réseau), quels
que soient l’expéditeur et le destinataire.
Applications de la prochaine génération
Applications qui peuvent être gérées
en ligne.
contenus en fonction du « principe du
meilleur effort » régnant sur Internet.
Ainsi, jusqu’en 2030, plus de 50 milliards d’appareils connectés généreront
plus de 50% du volume de données
en ligne. Cela signifie que le meilleur
effort actuel ne suffira pas à garantir la
qualité des applications de la prochaine
génération.
L’interconnexion IP, un élément-clé
d’Internet
Vous êtes-vous déjà demandé comment les contenus Internet (vidéos,
jeux, etc.) arrivent sur votre laptop
ou tablette ? L’exemple suivant y
répond en expliquant le fonctionnement d’Internet et de son élément-clé,
l’interconnexion IP. Lorsqu’un utilisateur
final veut accéder à une vidéo, un site
Internet ou toute autre application,
il se connecte au serveur d’un fournisseur de contenus ou d’applications
qui lui envoie, par exemple, sa vidéo
sous forme de paquets de données.
L’appareil de l’utilisateur final établit
une connexion avec le réseau de
son fournisseur Internet. Ensuite, en
l’espace de quelques millisecondes,
les paquets de données transitent par
un ou plusieurs réseaux Internet interconnectés pour passer du fournisseur à
l’utilisateur final. Il suffit de consulter la
chaîne de valeurs pour s’apercevoir que
de nombreux acteurs intermédiaires
peuvent participer à la transmission des
données (voir graphique).
L’interconnexion de plusieurs réseaux
Internet, ou interconnexion IP, fonctionne uniquement si les exploitants
des réseaux sur la chaîne de valeurs se
mettent d’accord. Des déséquilibres
dans le transport de données et la
tendance qui consiste à stocker des
contenus près des réseaux d’accès
contribuent à la popularité des accords
alternatifs de connexion (par ex. le
peering payant). Au cours des dernières
années, l’interconnexion IP est devenue
un thème brûlant. Une des raisons
principales réside dans le fait que la
qualité d’Internet, et donc l’expérience
vécue par l’utilisateur final, dépendent
fortement de l’efficacité de toutes les
connexions réseau, qui s’effectuent
selon le principe du maillon faible.
invité
11
Chaîne de valeurs sur Internet
Fournisseurs de
contenus et
d’applications
Fournisseurs de
services de transit IP
Gestionnaires de
nœuds Internet
Fournisseurs de
services ContentDelivery-Network
Fournisseurs Internet
Source et rapport dans son entier : http://www.adlittle.com/time-reports.html?&view=673
Adaptabilité de la chaîne de valeurs de l’interconnexion IP
En y regardant de plus près, on constate que la chaîne de valeurs de l’interconnexion IP s’est toujours adaptée aux conditions-cadre changeantes d’Internet. Les forces en présence
dans l’écosystème d’Internet se voient modifiées par des
modèles commerciaux alternatifs et une connexion directe
entre fournisseurs de contenus ou d’applications et fournisseurs d’Internet. D’une part, les premiers investissent dans le
réseau de leur entreprise et cherchent ainsi à se rapprocher
de leurs clients. D’autre part, les seconds investissent dans
des plateformes en ligne pour proposer des prestations aux
premiers.
Évolution nécessaire des modèles pour l’interconnexion IP
Il est certain qu’à l’avenir, Internet continuera à se développer rapidement. De nouveaux services nécessitent des
capacités de transmission supplémentaires et posent des
exigences élevées en matière de sécurité, protection des
données et latence. Cela touche tout particulièrement les
applications de la prochaine génération pour les branches
telles que le secteur automobile ou l’électronique de
* Karim Taga est managing partner auprès de
l’entreprise de conseil Arthur D. Little en Autriche
et responsable global du domaine commercial TIME
(Telecommunications, Information, Media and
Electronics).
divertissement. Mentionnons, par exemple,
la connexion de la domotique, des appareils
ménagers et des composants de l’électronique
de divertissement (smart home). Une amélioration de la qualité du service et d’Internet,
tout au long de la chaîne de valeurs, peut
devenir réalité grâce à une association
judicieuse des modèles commerciaux
traditionnels et innovants pour l’interconnexion IP. Concrètement, cela
signifie que la prochaine génération
de services Internet offrira un plus
grand confort aux utilisateurs
finaux. – KT –
Utilisateur final
12
corporate
L’avantage de
l’international
upc cablecom appartient au plus grand câblo-opérateur mondial, Liberty Global, ce qui
lui donne un accès direct à un réseau international. Elle occupe ainsi une position unique
dans le domaine des télécommunications suisses. Ses clients, mais aussi ses collaborateurs,
en profitent.
Depuis 2005, upc cablecom appartient à Liberty Global et
fait donc partie d’un solide réseau de câblo-opérateurs,
principalement européens. Ainsi, parmi les autres filières,
on citera Virgin Media en Grande-Bretagne ou Unitymedia
KabelBW en Allemagne. Grâce à ces relations, les collaborateurs et clients de upc cablecom profitent de nombreux
avantages par rapport aux autres entreprises de télécommunication suisses.
Horizon et MyPrime :
le divertissement international
La collaboration internationale confère à upc cablecom un grand
savoir-faire en matière de développement des produits. Sans
cette collaboration, elle n’aurait par exemple pas pu lancer sa
plateforme multimédia Horizon : Liberty Global a mis à disposition tout le matériel et une partie des logiciels. upc cablecom, en
étroite collaboration avec sa société-mère, a adapté certaines
caractéristiques pour les rendre propres à la Suisse, comme les
instructions pour l’utilisateur et leur traduction dans plusieurs
langues. Il s’agit d’une collaboration intensive, qui s’avérera
utile lors du développement et de l’introduction de nouvelles
fonctions pour Horizon. Benny Salaets, responsable Produits
et Contenus chez upc cablecom, tire un bilan positif : « Grâce à
notre étroite collaboration avec Liberty Global, les réactions de
nos clients peuvent être prises en compte lors du développement
de Horizon et, à notre tour, nous sommes en mesure de leur
proposer encore plus de divertissement. »
Le dernier exemple en date de cette collaboration a pour nom
MyPrime. Au mois de septembre, upc cablecom a été la première
entreprise suisse à introduire une telle vidéothèque sur abonnement. Ainsi, grâce aux bonnes relations que l’entreprise entretient
avec des studios de production et de cinéma de renommée
internationale, ses clients pourront regarder plus de
10 000 classiques du cinéma, séries TV, émissions pour
enfants et documentaires d’ici la fin de l’année.
corporate
13
Business Services : Carrier Ethernet
au-delà des frontières
Wi-Free : surfer sans limite à l’étranger
Horizon et MyPrime ne sont bien entendu pas les seuls
produits que le groupe Liberty Global développe. On citera
notamment le service Wi-Free, lancé dans toute la Suisse
en octobre. Là aussi, upc cablecom profite du savoir-faire
et de l’expérience de sa maison-mère. Avec Wi-Free, les
modems des clients deviennent des hotspots ; une mise à
jour logicielle y ajoute un second WLAN indépendant. Il est
alors possible d’avoir accès, partout, aux hotspots disponibles
pour surfer de manière illimitée sur ce réseau gratuit et sûr.
La seule condition est qu’un hotspot Wi-Free se trouve à
proximité. Wi-Free est aussi disponible chez d’autres filiales
de Liberty Global en Irlande, Pologne, Belgique et Hollande
(état septembre 2014). Nos clients peuvent donc désormais
surfer sur Internet à l’étranger sans frais de roaming, souvent
exorbitants. Un élargissement à d’autres pays où le groupe
Liberty Global est présent est prévu.
La collaboration avec Liberty Global est payante aussi dans
le domaine des Business Services. « En collaboration avec
Liberty Global et les autres filières, nous pouvons proposer
nos services Ethernet dans tous les pays d’Europe où notre
société-mère est présente. Cela représente un grand avantage pour les entreprises internationales et leur garantit
l’indépendance, la flexibilité et la performance dont elles ont
besoin », explique Ekrem Köylüer, Director Corporate and
Wholesale chez upc cablecom.
Avec son produit Carrier Ethernet, en 2013, upc cablecom a
été le premier câblo-opérateur suisse à lancer des services
Ethernet de dernière génération sur tout le territoire. Les services Ethernet sont issus du domaine des réseaux de données
locaux (LAN). À l’origine, le LAN s’étendait à un immeuble ou
au site d’une entreprise. Cette technologie s’est désormais
transformée en solution standardisée dans le Wide Area
Network (WAN).
Les clients commerciaux nationaux, mais aussi internationaux
en tirent profit, car les services fonctionnent au-delà des
frontières. Jusqu’en septembre 2014, sept autres filiales de
Liberty Global avaient introduit les services Ethernet.
D’autres suivront d’ici à la fin de l’année. ➔
14
corporate
Les collaborateurs profitent
upc cablecom est donc elle aussi une entreprise internationale. Mis à part les collaborations susmentionnées, l’origine
de ses employés le montre bien : ils proviennent de 47 pays
différents. Une partie d’entre eux vient d’une autre filiale de
Liberty Global. Des échanges ont donc régulièrement lieu, ce
qui permet aux collaborateurs de upc cablecom de profiter
du caractère international de la maison-mère, par exemple
pour ce qui est de la formation continue. Ainsi, le programme
d’encouragement Fast Forward a été mis sur pied en 2012
et concerne trois à quatre collaborateurs de upc cablecom
par an. De plus, le programme Talent Discovery a démarré
cette année pour soutenir les talents chez lesquels la mobilité
internationale joue un rôle prépondérant. Enfin, l’échange
entre les collaborateurs des différents pays est lui aussi encouragé. Par exemple, Pascal Eckenstein, Senior Legal Counsel
chez upc cablecom, a passé deux mois au service juridique
de Liberty Global en Hollande, une expérience précieuse.
« L’échange avec mes collègues d’Amsterdam m’a montré
quelles possibilités internationales sont ouvertes aux collaborateurs de Liberty Global », affirme-t-il. Pascal Eckenstein
a élargi ses connaissances dans le domaine juridique, ce qui
lui est utile en Suisse. Ce caractère international est donc
précieux et upc cablecom continuera à développer sa collaboration internationale, tout comme d’autres programmes.
– MM –
Liberty Global est le premier
câblo-opérateur à l’échelle internationale, actif dans 14 pays, dont 12 en
Europe. Au 30 juin 2014, près de 24
millions de clients du monde entier,
avec 49 millions d’abonnements au
total, accédaient aux services de
télévision, vocaux et Internet haut
débit. Liberty Global est présente
sous les marques Virgin Media, UPC,
upc cablecom, Unitymedia KabelBW,
Telenet et VTR.
hier
15
Il était une fois...
1983, l’année où upc cablecom
a emménagé à la Zollstrasse
Pour upc cablecom, 2014 est l’année des déménagements. En effet,
en août, les employés d’Yverdon ont emménagé à Renens. D’ici à
la fin de l’année, quelque 1 100 collaborateurs déménageront à Wallisellen (ZH). Ils seront ainsi réunis sous un toit et non plus répartis
sur plusieurs sites à Zurich et dans les environs. Le dernier grand
déménagement de l’entreprise remonte à plus de 30 ans, à savoir
en 1983, lorsqu’elle a emménagé à la Zollstrasse à Zurich.
C’est en 1981 que la première pierre fut posée, à l’occasion des 50
ans de Rediffusion, comme s’appelait alors upc cablecom. Après
un an de travaux, le bâtiment était déjà prêt et les employés s’y
installèrent en juin 1983. Divers sites zurichois furent réunis pour
la première fois dans un bâtiment comptant sept étages et trois
sous-sols.
Une boutique se trouvait au rez-de-chaussée, tout comme la
centrale téléphonique, un entrepôt pour les appareils à livrer et un
service d’envoi, ainsi qu’une sorte de garage où on construisait des
autoradios.
Une banque fut choisie comme locataire du premier étage.
Au second, on trouvait les ateliers de service et pour les
apprentis, une salle de formation et quelques bureaux.
Au troisième, le service central « Télévision câblée », le développement et la « TV appliquée ».
Le quatrième étage était dédié à l’administration et à l’informatique. Celui-ci bénéficiait alors d’un « centre de calcul doté des
techniques les plus modernes », à savoir un système d’exploitation Level 64, une unité centrale avec mémoire de 2 MB, une
imprimante à 1 000 lignes par minute, deux stations magnétiques et quatre unités avec disques externes de 200 MB.
Au cinquième étage, les services du personnel, de la
comptabilité et des finances côtoyaient les ventes, le
service externe et les achats.
Au sixième, on trouvait la direction ainsi
que quatre chefs de service et leurs
secrétaires, mais aussi le restaurant du personnel et ses 60
places.
Enfin, le dernier étage abritait des installations climatiques et
les archives.
Les trois sous-sols contenaient les dépôts, d’autres archives et
des places de parc.
Comme l’expliquait le magazine « Rediffusion Post » de
l’époque, ce bâtiment présentait de nombreux avantages. Par
exemple, une meilleure collaboration entre les services dorénavant réunis, un emplacement central près de la gare principale,
ou encore un restaurant du personnel, les horaires de travail
flexibles et des locaux modernes. Lors de la journée portes
ouvertes en octobre 1983, 700 collaborateurs de Rediffusion,
retraités et membres de leur famille visitèrent le nouveau bâtiment et purent ainsi découvrir le travail des différents services.
Un restaurant fut improvisé et les enfants participèrent à un
concours de ballons. – AS –
16
partenaires
Place aux nouvelles idées
Jeux intelligents pour portables, guitares high-tech ou lampes solaires fabriquées à partir de
bouteilles PET recyclées : voilà quelques-uns des produits qui ont étonné les visiteurs de la
Startupfair.14 à Zurich. La Startup Battle, lors de laquelle les dix finalistes se battaient pour
remporter le titre de start-up de l’année, fut elle aussi passionnante. upc cablecom business
était le sponsor principal du plus grand salon suisse pour start-up, lequel s’est déroulé en
juillet.
« Comment votre produit se démarque-t-il de la concurrence ? », « Comment comptez-vous survivre financièrement,
à long terme ? » « Quel est votre groupe-cible ? ». Melanie
Aregger, CEO de l’entreprise de technologie médicale
InSphero Diagnostics, a dû répondre à de nombreuses
questions sur son produit, un instrument visant à analyser
les traitements du cancer. Tendue, mais concentrée, elle fit
preuve d’une argumentation limpide. Le public, dont la plupart
représentent des start-up, suivait la « battle » avec attention.
PowerPoint et tableaux pour une bataille
Une ambiance de renouveau et un esprit d’inventivité
régnaient lors de la deuxième édition de la Startupfair. La
Startup Battle a suscité un vif intérêt. Les finalistes n’avaient
que quelques minutes pour convaincre le jury et le public.
upc cablecom business était sponsor principal de l’événement et Carlo Iellamo, alors responsable du domaine
Petites entreprises (SOHO, Small Office Home Office),
officiait comme président du jury. Pour lui, une présentation
Marco Quinter, Senior Vice President & Managing Director
Business Markets avec Melanie Aregger, CEO InSphero
Diagnostics et lauréate de la Startup Battle 2014.
L’équipe PME, le succès grâce aux partenariats
L’équipe PME, qui est en particulier chargée de répondre aux besoins des petites entreprises, a été fondée il y a
tout juste quatre ans, au sein du domaine des clients commerciaux. Chez upc cablecom, elle est parfois encore
considérée comme une start-up, dont le succès fait plaisir à voir. En effet, en juillet 2014, elle a vendu son 35 000 e
abonnement PME. Un des facteurs de sa réussite réside dans le suivi personnel de ses clients, mais l’équipe profite
aussi de nombreux partenariats. Ainsi, le service n’a pas besoin de tout développer pour ses clients ; il peut, par
exemple, compter sur les performances de son partenaire Mount10 pour ce qui a trait à la protection des données.
« Ce qui prime, c’est que nos produits et ceux de nos partenaires se complètent bien pour que tous, nos partenaires
comme nos clients, en profitent », conclut Bobby Leu.
partenaires
soigneusement préparée est indispensable pour vendre son
entreprise en juste 90 secondes. « Nous avons aussi évalué
l’esprit d’innovation de l’entreprise, tout comme son modèle
commercial et ses réussites. Bien entendu, le management
doit aussi se montrer convaincant », explique Carlo Iellamo.
Melanie Aregger satisfaisait à tous ces critères et a pu se
démarquer de la concurrence féroce, pour finalement remporter le trophée.
Un bon accompagnement dès la création
upc cablecom business attache une grande importance au
soutien des jeunes entreprises : « Les start-up envoient des
signaux forts à l’économie, donnent vie à des idées et créent
des emplois », explique ainsi Bobby Leu, directeur PME chez
upc cablecom. Il ajoute que plus d’une start-up a connu le succès
et s’est transformée en PME en l’espace de quelques années.
« Il est donc décisif d’offrir un soutien optimal aux entreprises,
dès leur création », insiste-t-il. L’équipe dédiée aux PME répond
17
aux besoins de celles-ci, par exemple en leur mettant un interlocuteur personnel à disposition. De plus, des produits combinés,
taillés sur mesure leur sont proposés. « Nombre de start-up sont
actives dans le domaine informatique », déclare Bobby Leu.
« Elles ont donc besoin d’un Internet rapide et stable. » Ce n’est
pas tout. En effet, upc cablecom propose aussi une installation
téléphonique en nuage ; les entreprises peuvent l’adapter en
fonction de leurs besoins. Si, à ses débuts, une start-up n’est
constituée que de son fondateur, une ligne suffit. Par contre,
quand elle se met à croître, un plus grand nombre de lignes
deviennent nécessaires, afin de permettre à plusieurs collaborateurs de téléphoner en même temps.
« Les start-up suisses sont très actives », souligne Bobby Leu.
« Chaque jour, de nouvelles entreprises sont fondées et lancent
des produits innovants. Nous tenons à les soutenir de manière
optimale ». Les jeunes entrepreneurs pourront bientôt s’inscrire
aux phases préliminaires des Startup Battles. L’édition 2015
devrait à nouveau avoir lieu en été. – DH –
18
activités
Pédaler pour les enfants africains
Aider les autres, en tant qu’entreprise et en tant que collaborateur : telle était l’idée
du Big Ride for Africa. Ainsi, douze collaborateurs de upc cablecom sont partis de
Zurich et ont rejoint Amsterdam à vélo pour récolter des fonds en faveur des enfants
en Afrique.
« Serre les dents, tu es presque arrivé
à Amsterdam. » Voici ce que se disait
Marco Born, participant au Big Ride for
Africa, juste avant l’arrivée. Ses mollets
lui demandaient répit, car il venait de
parcourir 800 kilomètres à vélo à travers l’Europe pour la bonne cause.
Mais il n’était pas le seul à relever le
défi. En effet, en juin dernier, douze
collaborateurs de upc cablecom sont
partis de Zurich pour rejoindre Ams-
Pédaler ensemble
Cette action a permis aux participants
de récolter des fonds pour la Lessons
for Life Foundation, qui appartient à
Liberty Global, la maison-mère de
upc cablecom. Cette organisation
caritative s’engage principalement pour
l’éducation en Afrique subsaharienne.
L’étape officielle à laquelle participaient
aussi des employés d’autres filiales de
Liberty Global menait de Cologne à
L’équipe upc cablecom de gauche à droite : Alfonso Iannotta, Jeremy Conn,
Urs Käppeli, Timo Höfer, Hubert Gmür (Squadra Mondo), Ta Dinh-Que, Marco Born,
Werner Känzig, Leo Bearth, Stefan Metzger, Robert Mächler, Marc Sonderer,
Philipp Tsarkowista
terdam, en passant par Cologne. Eric
Tveter, CEO de upc cablecom, donna
le coup d’envoi. Quelque 50 collaborateurs prirent aussi congé de l’équipe et
lui souhaitèrent bonne route.
Amsterdam, mais les douze collaborateurs de upc cablecom sont partis
de Zurich. Sur ce premier tronçon,
un employé du magasin de cycles
Squadra Mondo les accompagnait au
volant d’un véhicule et était chargé des
réparations, de la sécurité, mais aussi
des encouragements. Après six jours
passés en selle, ils arrivèrent à Cologne
où les attendaient leurs confrères de
UnityMedia KabelBW (Allemagne),
UPC Hollande et UPC Pologne. En tout,
quelque 270 collaborateurs des filiales
de Liberty Global, partis de quatre
villes différentes, pédalèrent ensemble
pendant deux jours jusqu’à Amsterdam.
Ils parcoururent un total de 54 000
kilomètres, ce qui représente plus d’une
fois le tour du monde. upc cablecom
a entre autres soutenu le projet en
considérant ces quelques jours comme
temps de travail pour ses collaborateurs. L’avis de Marco Born : « Je trouve
génial que upc cablecom permette à
ses employés de participer à de tels
projets et soutienne cette action.
L’arrivée à Amsterdam en musique et
sous les applaudissements du public fut
mémorable. C’est un sentiment unique
et je suis heureux de l’avoir vécu en
équipe. »
Presque un million d’euros en dons
Avec le Big Ride for Africa, la Lessons
for Life Foundation a récolté des dons
avoisinant le million d’euros. À eux
seuls, les douze employés de
upc cablecom ont participé à hauteur
de quelque 22 000 euros. En effet,
leurs amis, famille et collègues ont fait
un don, mais aussi les fournisseurs et
partenaires de l’entreprise. Ainsi, grâce
à Lessons for Life, plus de 10 000 petits
Africains pourront aller à l’école. À cet
effet, la fondation engage des enseignants
et équipe des salles de classe. De plus,
une partie des fonds sera investie dans la
rénovation et la construction d’écoles et
activités
19
Amsterdam
Vianen
Goch
Cologne
Bad Godesberg
Boppard
les familles profiteront de repas ainsi que
de soins médicaux.
Autres engagements prévus
upc cablecom prévoit de contribuer à
d’autres engagements de ce type et de
permettre à ses employés de participer.
Par exemple, l’entreprise prendra à
nouveau part au Big Ride for Africa
l’année prochaine. De plus, elle s’engage
aussi dans le domaine de la protection
La Lessons for
Life Foundation
l
l
l
l
l
Organisation caritative de
Liberty Global, la société-mère
de upc cablecom
S’engage surtout en Afrique
subsaharienne
A pour but d’envoyer 25 000
enfants d’Afrique à l’école d’ici
2017 et de soutenir les familles
dans le besoin
Est surtout financée par des dons
Plus d’informations sur :
www.lessonsforlifefoundation.org
des jeunes face aux médias. Ainsi, elle
organise des cours de compétences
médiatiques et son site Internet contient
des conseils pour une utilisation sûre
des nouveaux médias. Enfin, elle vise à
devenir encore plus efficace au niveau
énergétique. L’emménagement actuel
de quelque 1 000 collaborateurs dans
un bâtiment Minergie à Wallisellen (ZH)
représente un premier pas dans cette
direction. – AM –
Alzey
Rastatt
Fribourg-en-Brisgau
Zurich
20
people
Le divertissement pur
au Zurich Film Festival
Cette année, le Zurich Film Festival (ZFF) a fêté ses dix ans. Et, pour la troisième fois,
upc cablecom en était le sponsor principal. Ainsi, l’entreprise a pu inviter ses clients,
partenaires commerciaux et collaborateurs à de nombreux apéritifs et premières exclusives
en présence de stars.
Un des points forts a clairement été la soirée lors de laquelle
le Career Achievement Award a été décerné au producteur
américain Michael Shamberg. En effet, lors de la première
de son film « Le rôle de ma vie », avec Zach Braff dans le rôle
principal, les deux stars hollywoodiennes étaient présentes.
Après la projection, les invités de upc cablecom ont été conviés
à un apéritif exclusif au restaurant flottant Pier 7. Sans aucune
allure de star, Michael Shamberg s’y est rendu lui aussi en
compagnie des deux directeurs du festival, Nadja Schildknecht
et Karl Spoerri, s’est entretenu avec le CEO Eric Tveter, avant
de s’attarder pour un verre.
La soirée de gala au club Mascotte restera, elle aussi, gravée
dans la mémoire de nombreux invités : l’acteur Liam Neeson,
après avoir bravé les flashs des paparazzis sur le tapis vert
du festival, s’est rendu à l’apéritif organisé par upc cablecom.
Il a présenté son film « Balade entre les tombes », un thriller
passionnant que les cinéphiles ont pu apprécier le soir même.
Enfin, les prix principaux du ZFF, à savoir le prix du public et le
prix des critiques, ont été décernés lors de l’Award Night, le
clou du festival. Cette soirée fut un succès et plus d’un participant dansa jusqu’au bout de la nuit. - AH/AS -
people
21
22
people
Regard en coulisses dans
le monde du cinéma
Non contente d’être le sponsor principal du Zurich Film Festival (ZFF), upc cablecom a aussi
organisé une partie du programme-cadre. Une directrice de casting ainsi qu’un maquilleur
de scène ont donc été conviés à présenter leur profession, ce qui a intéressé nombre de
spectateurs.
Le grand public en sait souvent beaucoup sur les stars présentes aux festivals, qu’il s’agisse de l’endroit où elles vivent,
de leur coiffure ou de leur dernière liaison amoureuse. Par
contre, nous sommes bien moins nombreux à connaître les
coulisses du cinéma ou à réaliser tout le travail à effectuer
entre la première idée de scénario et la production d’un film.
Corinna Glaus, directrice de casting
Les conférences furent passionnantes
Pour lever quelque peu le voile sur ce mystère, upc cablecom
organise depuis trois ans des conférences dans le cadre du
ZFF, lors desquelles des spécialistes de la branche parlent
de leur métier. Par exemple, un repéreur, un producteur de
musiques de films ou encore un expert en animations ont déjà
été invités.
Le maquillage de scène, plus compliqué qu’il n’y paraît
Cette année, un des invités était Marc Hollenstein, maquilleur de scène. Il a déjà contribué à des films internationaux tels que « 10 000 BC », mais aussi suisses, comme
« Sennentuntschi ». À l’aide d’exemples et de photos, il a expliqué en quoi consistent ses tâches variées, qui demandent
beaucoup de doigté. En effet, lors d’un tournage, il est non
seulement responsable du maquillage et des coiffures, mais
aussi des effets spéciaux, comme le modelage de blessures
artificielles. Son travail est donc plutôt complexe et doit
être, en partie, effectué avant le tournage. Il réfléchit ainsi à
la manière la plus authentique possible de mettre en scène
un personnage et il lui arrive souvent de créer une perruque
sur mesure. Son travail continue bien entendu sur le set.
Du fait que les scènes d’un film ne sont pas tournées dans
l’ordre chronologique, les maquilleurs doivent modifier
les coiffures et les masques plus d’une fois tout en étant
pressés par le temps, car le programme est souvent
serré. Généralement, un ou deux maquilleurs de scène sont
sur place. Pour les grandes productions, surtout les films
historiques, il y en a plus, a expliqué Michael Hollenstein. Par
exemple, sur une production hollywoodienne, il faisait partie
d’une équipe de plus de 40 personnes. Souvent, il ne voit le
résultat de son travail qu’après le montage.
Le public admire des perruques sur mesure
Marc Hollenstein, maquilleur
de scène
Les castings, la passion du cinéma
Corinna Glaus était la deuxième invitée de cette année.
Contrairement à de nombreuses autres professions dans le
monde du cinéma, son travail a généralement déjà pris fin au
moment du tournage. Trouver les acteurs correspondants
constitue le passage entre le scénario et la production, a-telle expliqué. En tant que directrice de casting, il lui incombe
de se faire une image des rôles sur la base du scénario, puis
de présenter des acteurs au réalisateur et de procéder à
des essais avec quelques-uns d’entre eux. Corinna Glaus a
plutôt l’impression de venir en aide au réalisateur. Celui-ci
ne suit pas toujours ses conseils, ce qui ne la dérange pas.
Le lien de confiance doit être fort entre le responsable de
casting et le réalisateur, a-t-elle ajouté. Pour exercer ce
métier, il est important d’avoir de vastes connaissances
de la branche. Il faut, par exemple, connaître les
acteurs des différents pays, mais aussi comprendre
comment fonctionne le monde du cinéma, sans
oublier des notions du théâtre et des films.
Il n’existe, par ailleurs, aucune formation
officielle. Pour elle, c’est sa passion pour
le monde du cinéma qui l’a poussée
à exercer cette profession et à
ne plus la quitter.
- AH/AS -
câble
23
Swisscable, la plateforme pour
un positionnement fort
L’avocat Simon Osterwalder est directeur de Swisscable depuis le 1er mars 2014. Pour
YOU, il explique comment l’association veut se positionner et quels sont les défis qu’elle
doit relever.
Swisscable, association économique faîtière des réseaux
suisses de communication, représente les intérêts et offres
de la branche envers le public. Elle joue aussi un rôle de
plateforme d’action et d’information pour ses membres et
partenaires dans un environnement de plus en plus concurrentiel. Trois mots-clés pour expliquer ce que cela signifie à
mes yeux.
Nous n’avons
aucune raison
pour les entreprises en mesure de concurrencer l’entreprise
étatique. Je suis convaincu qu’une alliance influente et innovante peut soutenir la branche des télécommunications dans
son combat pour des parts de marché et la sympathie de la
population. En outre, cette ouverture permet aux membres
de Swisscable d’accéder à un réservoir encore plus important de partenaires potentiels reliés entre eux. De telles
alliances évitent aussi que le marché
concurrent ne soit trop segmenté
en faveur de l’ancienne régie
de faire preuve d’une
fédérale.
retenue marquée ou de nous comporter
Communication : pour représenter les
intérêts de qui que ce soit, il faut pouvoir
communiquer avec clarté et continuité. Je
souhaite donc que Swisscable adopte un
ton bienséant, mais confiant. En effet,
nous n’avons aucune raison de faire
preuve d’une retenue marquée ou de
nous comporter passivement. Nous
avons pu satisfaire de nombreux consommateurs et amateurs d’esthétisme qui
considèrent que les paraboles et les
antennes terrestres sabotent le paysage.
Le développement de nos réseaux et produits se base sur un succès de longue date,
lequel doit être visible dans l’environnement
concurrentiel des télécoms. Les câblo-opérateurs proposent des services de qualité, disposent
de réseaux performants et contribuent clairement à
la desserte numérique de base en Suisse, ce, nota
bene, pas uniquement dans les régions
urbaines. Ainsi, la branche peut avoir
confiance en l’avenir. Il incombe
à Swisscable de faire passer le
message.
Coopération : mon but est
de positionner l’association
comme une plateforme
Simon Osterwalder
passivement
Coordination : à mon avis, les
membres de Swisscable, dont la
taille et le modèle commercial
varient énormément, peuvent
apprendre beaucoup les uns
des autres. Ainsi, l’association joue un rôle de coordination et d’intermédiaire.
Swisscable a donc aussi
pour but de renforcer
l’échange entre ses
membres et partenaires
par le biais d’événements,
de réseaux et d’informations. La branche des
télécommunications peut
donc aller de l’avant, même si
les intérêts de ses membres
ne sont pas exactement
semblables dans tous
les domaines.
- SO –
24
activités
Pouvoir d’Internet : la
formation au cœur de l’action
Depuis 2009, upc cablecom soutient l’Europa Institut de l’Université de Zurich. Cet
institut organise régulièrement des cours magistraux sur des thèmes relatifs aux télécommunications ainsi que des séminaires pour des invités de l’économie, des autorités
et du monde politique. Voici quelques impressions de ces événements.
Le upc cablecom Breakfast Seminar
Débat public sur la neutralité du réseau
à l’occasion du Breakfast Seminar 2014
au Belvoirpark Zurich
Breakfast Seminar 2012 : « Libre choix de l’infrastructure de communication – opportunités et risques pour propriétaires d’immeubles
et locataires » Prof. Hans Rudolf Trüeb (avocat, LL.M., Walder Wyss AG, Zurich)
Le Breakfast Seminar a lieu dans un cadre
restreint avec 30 à 40 invités du monde
de l’économie, de l’administration et de la
politique. Des spécialistes transmettent leur
savoir technique, juridique ou économique
lors de brèves présentations. Ensuite, des
tables rondes donnent la possibilité aux
invités de discuter plus en profondeur, tout en
savourant un petit-déjeuner généreux.
Marco Färber, NZZ Standpunkte, au
Breakfast Seminar 2011 sur la politique
relative à la fibre optique en Suisse
activités
25
Les upc cablecom lectures
Les upc cablecom lectures et leurs intervenants de
haut vol attirent à chaque fois un large public, qu’il
s’agisse d’étudiants, de particuliers intéressés ou de
représentants de la politique, de l’économie et des
médias. Ces événements gratuits sont ouverts au
public et ne nécessitent aucune inscription. Ils ont
lieu trois fois l’an à l’Université de Zurich. Des détails
sur les conférences à venir sont disponibles sur le site
www.eiz.uzh.ch/vortraege/. - MD -
« Total Recall » : comment Internet change
notre vie et notre manière de penser. Au moyen
d’anecdotes, le professeur Miriam Meckel de
l’Université de St-Gall montre comment l’analyse de grandes quantités de données intervient
de plus en plus dans notre vie.
« La protection des données ne signifie
pas que nous ayons des choses à cacher. Il
s’agit de définir qui nous sommes. »
Bruce Schneier, spécialiste en cryptographie et sécurité informatique, présente
plusieurs scénarios et solutions pour que la
société dispose à nouveau de plus de droits
sur les données personnelles.
L’État peut-il exiger des
entreprises de télécommunication qu’elles
conservent pendant six
mois toutes les données
de communication de
leurs clients ? Sabine
Leutheusser-Schnarrenberger, ancienne
ministre allemande de
la justice, répond clairement par la négative.
« Neutralité du réseau : qui a la priorité
sur l’autoroute des données ? » Cours
magistral suivi d’un débat
De g. à d. Philipp Metzger (directeur Office
fédéral de la communication (OFCOM)) ;
Nick Brambring (CEO Zattoo), Balthasar
Glättli (conseiller national vert, canton de
Zurich)
26
questions à...
« Nous avons discuté comme
de bons amis »
Investir dans la formation en vaut la peine, car les apprentis représentent notre avenir. Eric
Tveter, CEO de upc cablecom, est bien de cet avis. En effet, il est tout à fait convaincu par ce
modèle de formation. Il apprécie beaucoup leur collaboration au sein de notre entreprise et a
pris le temps de discuter avec chaque apprenti de deuxième et troisième année.
J’ai raconté à Eric que j’aimerais
voyager aux États-Unis. Ravi, il m’a
dit de le contacter si je me trouve
un jour à New York.
Eric, qu’est-ce qui t’a poussé à mener ces
entretiens ?
Quels thèmes vas-tu garder à
l’esprit ?
Eric Tveter : Les jeunes représentent notre avenir. L’économie
a besoin de jeunes talents, car ce sont eux qui font progresser
les entreprises. Je tiens à apprendre quelque chose de nos
apprentis, mais aussi à les faire profiter de mon expérience en
échange. À l’époque, de nombreuses personnes m’ont marqué
et m’ont aidé à progresser, ce pour quoi je leur en suis vraiment
reconnaissant. Maintenant, c’est à mon tour.
Eric Tveter : Nos apprentis m’ont parlé des aspects positifs et
moins positifs dans notre entreprise. Ils se sont montrés très
ouverts et certaines réflexions, par exemple sur Netflix ou sur
nos produits, m’ont donné des idées. Ils ont insisté sur le fait
que nous devions développer nos produits en continu pour
être plus forts que la concurrence.
Quels sujets de discussion t’ont frappé ?
Eric Tveter : Les discussions sur les voyages. De nombreux
apprentis veulent voir le monde, ce que je trouve fantastique. Moi-même, j’adore voyager et découvrir de nouvelles
cultures. J’ai aussi trouvé intéressant d’apprendre ce qu’ils
veulent faire après leur apprentissage.
Quel est l’avenir du projet « Eric meets
apprentice » ?
Eric Tveter : Je tiens vraiment à continuer ces entretiens. Mon
objectif est de discuter deux fois avec chaque apprenti – une fois
au début et une fois à la fin de sa formation. Je me réjouis déjà de
la suite.
questions à...
27
Qu’as-tu trouvé le plus surprenant lors de ton entretien
avec Eric ?
Rebekka, ancienne apprentie de commerce : Je ne pensais pas qu’il parlerait
autant de sa vie privée. J’étais un peu
hésitante, mais Eric s’est montré si ouvert que j’ai pu lui poser des questions
concrètes.
Tahha, 3 e année, apprentissage de
commerce : Son bureau ! Je le voyais
plus petit.
Dennis, 3 e année, apprentissage
d’agent relation client : Eric
est vraiment ouvert et sympa.
Nous avons discuté comme de
bons amis.
Sabine, 4 e année, apprentissage
d’informatique : Il était vraiment
détendu et a fait de son mieux pour me
comprendre. Ma nervosité me faisait
oublier certains mots d’anglais. Il m’a
aidée à traduire et a aussi parlé avec les
mains.
Kenny, 3 e année, apprentissage d’agent
relation client : Je ne pensais pas qu’il
était si ouvert.
Quelle réponse d’Eric t’a fait
le plus plaisir ?
Livia, ancienne apprentie de commerce :
Quand je lui ai demandé à quoi ressemblait une journée de travail typique.
En effet, je ne savais pas trop ce que
fait exactement un CEO. Il n’a pas pu
répondre concrètement, car ses journées
ne se ressemblent jamais. Il m’a donc
parlé de la veille, qu’il avait, entre autres,
passée en réunion à New York.
Rebekka : Son endroit préféré sur terre,
parce que j’étais sûre qu’il a déjà vu une
grande partie du monde.
Eric m’a conseillé de
toujours combiner passion
et travail.
Le conseil d’Eric aux
apprentis : N’aie pas peur de
prendre des risques, car nous
apprenons plus de nos échecs que
de nos succès.
Alperen, 3e année, apprentissage de
commerce : Je me réjouissais d’apprendre
où il a grandi et quels étaient ses sports
favoris quand il était plus jeune.
Hasan, 3e année, apprentissage d’agent
relation client : Celle à ma question la
plus personnelle. Je voulais en savoir plus
sur sa famille et sur son fils.
Quel conseil d’Eric comptestu appliquer ?
Rebekka : Il est important de combiner
sa passion et son métier. En effet, ce
n’est qu’en aimant ce qu’on fait qu’on
travaille bien.
Hasan : De toujours rester moi-même.
Alperen : Il m’a dit de saisir ma chance et
d’étudier, car cela m’ouvrirait de nombreuses portes.
Mücahid, 4e année, apprentissage
d’informatique : Il m’a dit que dans la
vie, trois choses menaient au
bonheur et au succès : d’abord,
la famille, puis de bons amis avec qui
partager des objectifs et enfin, l’environnement dans lequel nous vivons.
Sabine : Je lui ai raconté que plus tard,
j’aimerais voyager, y compris aux ÉtatsUnis. Cela l’a réjoui et il m’a dit de le
contacter si je me trouve un jour à New
York.
De quoi avez-vous parlé ?
Dennis : De beaucoup de choses. Par
exemple de l’avenir de upc cablecom, de
Teleclub, de Mobile, des voyages, de la
famille...
Sabine : De voyages et des plus beaux
endroits sur terre. Il m’a montré sa
collection de cartes postales, ce que j’ai
beaucoup apprécié.
Mücahid : Nous avons abordé de nombreux sujets. Il m’a d’abord demandé ce
que je voulais faire après mon apprentissage. Quand je lui ai dit que je pensais
à l’architecture, il m’a confié qu’il y avait
songé lui aussi. Ensuite, il m’a raconté
ce qu’il avait fait avant upc cablecom.
– DR/PS–
« Avec upc cablecom,
tout a fonctionné sans
problème, de la commande
à la livraison. Le lendemain
de ma commande, j’avais
déjà reçu une confirmation
écrite par courrier.
Super ! »
Theodor V., Berikon.
Plus de performance, plus de plaisir.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Related manuals

Download PDF

advertisement