Modulam

Modulam
FEV/MARS 08
PIC
Bimestriel
52/54 QUAI DION BOUTON
92800 PUTEAUX - 01 47 56 67 02
Surface approx. (cm²) : 3100
Page 1/6
Climatisation,
ventilation : un air sûr et sain ,
.22
Technique -> Chaussures dè sécurité P
Risque -^ Les nanoparticulesP. 32
FRANCE8
2480884100504/GFC/MLV
Eléments de recherche :
FRANCE AIR : société dans le secteur de l'aéraulique, toutes citations
FEV/MARS 08
PIC
Bimestriel
52/54 QUAI DION BOUTON
92800 PUTEAUX - 01 47 56 67 02
Surface approx. (cm²) : 3100
technique
MINI-SOMMAIRE
-> Paroles d'experts : Industries, salles propres, tertiaire, les enjeux
du traitement dè l'air - p. 23
->Industries : capter les polluants à la source - p. 23
-»Salles propres : limiter les risques de contamination - p. 23
-^Environnement : réduire les consommations et employer
des matériaux propres - p. 24
->Le point de vue d'un fabricant, Stéphane Cousin (Delta Neu) - p. 24
Ventilation et
climatisation :
un air sûr
et sain
L air que nous respirons, I ambiance
dans laquelle nous évoluons sont des conditions
essentielles à un bon environnement de travail. I
Santé, sécurité et confort...
des défis majeurs pour les technologies
de traitement de l'air.
1- Modulam AP de France Air Module autonome
en inox pour la constitution de plafond
de ventilation a flux laminaire
2 Schéma de structure d'une solution Carner
de ventilo-convecteurs gamable
FRANCE8
2480884100504/GFC/MLV
Eléments de recherche :
FRANCE AIR : société dans le secteur de l'aéraulique, toutes citations
Page 2/6
FEV/MARS 08
PIC
Bimestriel
52/54 QUAI DION BOUTON
92800 PUTEAUX - 01 47 56 67 02
Surface approx. (cm²) : 3100
Page 3/6
A
ssainir, depolluer, re
cycler, deshumidifier,
maintenir la température, améliorer le
confort les besoins
en traitement de I air
sont nombreux Rares
sont les environnements professionnels exempts de
ces problématiques Traiter l'air avec la solution aerau
lique adaptée nécessite de définir contexte et besoins
spécifiques a chaque acliviLe « Lorsqu'un procède de
fabrication reclame une température ct un taux d'hu
midite uniformes la réponse adaptée est souvent la
climatisation b il s agit simplement d abaisser la tem
pérature d'un locaJ a certains moments de l'année ou
de la journee, la ventilation est préconisée», confie
Philippe Maka (responsable des ventes Colt France)
Qui et quoi protéger ?
Les utilisateurs, comme leurs lieux de travail, sont
concernes par la maîtrise des flux d'air et des conditions
thermiques « Dans la plupart des environnements industriels, toute production génère une ceitame poilu
bon Dans un local non ventile celle upeuts'accumu
1er sous forme particulaire ou gazeuse Dans des délais
vanables, se produit un depassement du seuil a partir
duquel apparaissent des risques pour la santé Concernant le bâtiment, l'absence de ventilation peut entrai
ner des problèmes d humidité de moisissure »
(Stephane Cousin, mgenieui développe
ment chez Delta Neu) Enfin, la pro
tcction de l'environnement
fait de plus en plus
partie des enjeux du
genie climatique
Paroles d'experts :
Industries, salles
propres, tertiaire,
les enjeux du
traitement de l'air
Industries, salles propres, établissements de santé, établissements collectifs,
tertiaire sont autant d'environnements
où la maîtrise de l'air joue un rôle important dans le maintien des conditions de
température, de ventilation, de sécurité,
d'hygiène, de confort.
Industries : capter les polluants
à la source
Les rôles des installations de v en tilation et d'extraction
d'air sont multiples « II s'agit d'assurer le renouvelle
rntnt d air réglementaire inscrit au Code du travail,
tout en prenant en compte les éventuels polluants
émis En effet, le Code du travail impose, pour de nombreux polluants, des valeurs limites d'exposition C est
l'enjeu du captage a la source (bias d aspuation, hot
tes, avaloirs) qui peimet d'evitei la propagation des
polluants dans l'ambiance II faut ensuite acheminer
et evacuer cet air extrait et, le cas échéant, traiter les pol
luants indésirables pour l'environnement exterieur
(epurateurs, depoussiereurs) (Ludovic Angeli, chet
marche industrie France Air) Les besoins analyses il
s'agit de fournir des solutions capables de s'adapter a
des conditions souvent hétérogènes « Colt France
conçoit des installations de ventilation modulables,
créant des conditions thermiques différentes d'une
/one a l'autre Dans les zones où les machines dégagent de la chalem, une ventilation simple peut suffire,
a condition dc ne pas conserver une température ele
vee Dans les zones ou le personnel travaille, on peut
créer des microclimats où la température est adaptée
localement » (Philippe Colt France)
Salles propres : limiter les risques
de contamination
« Les salles propres sont des locaux dans lesquels la
concentration en contaminants doit être maîtrisée En
dehors des fonctions aerauliques classiques, priorité
est donnee au contrôle de ces concentrations En termes de traitement de I air 4 grands principes sont a
observer le niveau dc filtration, assuré par dcs filtres
de tres haute efficacité, capables de retenir la majorité
des plus fines particules, les organismes microbiolo
FRANCE8
2480884100504/GFC/MLV
Eléments de recherche :
FRANCE AIR : société dans le secteur de l'aéraulique, toutes citations
FEV/MARS 08
PIC
Bimestriel
52/54 QUAI DION BOUTON
92800 PUTEAUX - 01 47 56 67 02
Surface approx. (cm²) : 3100
technique
Ventilation et climatisation
La norme NFS
giques les contaminants chimiques (par filtration a
charbon actif) Interviennent ensuite le taux de bras
sage (la quantité d air amenée) la technique de ditfu
sion de I air les étages de pression qui permettent d evi
ter d éventuelles entrées d air non traite La norme
internationale de référence NF EN ISO 14644 fixe les
niveaux de propreté a atteindre
(Ludovic Angel!
France Air) Pour les etabl ssements de sante une
norme française a ete mise en place en 2003 la NFS
90 351 C cst un texte qui s appuie sur la NF EN ISO
14644 II définit une méthodologie afin de classer et
traiter les zones a risques de contamination poursuit
Ludovic Angeli Dans ces environnements ou les sour
ces de contaminations sont nombreuses les patients
sont bien sur lu centre dts attentions Maîs I enjeu
réside aussi dans la protection du personnel et le rrai
tement de I environnement qui entoure le patient ex
plique Ludovic Angeli a\ ant de conclure Lobjectif
general est de créer un environnement propre pour li
miter toute infection maîs précisons que le traitement
de I air n est qu un aspect de la lutte contre la conti
mmation aéroportée
Tertiaire : les modalités du confort
Dms le cas d installations de bmeaux le besoin de
confort induit plusieurs elements II n y a pas que la
température maîs aussi la ventihtion le mouvement
de I air et I hygrométrie La question de la filtration de
I air est un point de plus en plus important Pour y rc
pondre I industrie de\ eloppe des filtres de plus en plus
sophistiques nlties anti moisissures anti bactériens
électrostatiques photocatalytiques Ces filtres assainis
set 11 al Tiosphere en ret rant les moisissures les bac
tenes les odeurs et les particules Us permettent de di
minuer I effet rmtant ou potentiellement allergique dcs
poussières pollens acariens (YannTalhouet direc
teur Carner France Tertiaire et Résidentiel)
Environnement : réduire
les consommations et employer
des matériaux propres
< Les préoccupations ecologiques croissantes incitent
i intensifier les solutions en faveur d une consomma
tiond energie plus raisonnee Pour Carner acteur ma
jeur de la climat sation e est une évidence Notre
metier meme de fabncant pousse a I economie d cner
gie C est I enjeu qui nous conduit a augmenter jour
FRANCE8
2480884100504/GFC/MLV
Eléments de recherche :
apres jour les performances de nos produits dans ee
domaine en améliorant les coefficients de performan
ces d energie (COP) des sistemes de climatisation
-^ Le texte de la norme
Actuellement nous atteignons des COP de 4 (I kVV
•ïZ NFS 9O 35 i précise
d energie absorbée pour 4 kW d energie livrée en
^ les exigences de
// securite sanitaire
chaud ou en fi old) (YannTalhouet Cainer France)
^ pour la conception
En matiere de climatisation I application du proto
ï? la construction
cole de Montreal a généralise I elimination des com
^ lexploitation la
posants nocifs des fluides frigongenes comme les
^> maintenance et les
•^ procèdes d utilisation HFC CFC et HCFC Yann Talhouet confirme Au
jourd hui nous utilisons des fluides qui n agressent
^^- des installations de
•^ traitement et de
pas la couche d ozone comme le R410A massive
£ maitrise de 1 air
ment adopte par I industrie de la climatisation Du
•^ dans les établis
point de vue de I installation et de la maintenance des
/ sements de saaite
systemes la norme F Cas réglemente le controle
-^ Ces installations
d etancheite du circuit frigorifique et des mouvements
^ concernent
de fluide Par ailleurs la legislation a beaucoup e\ elue
sï les secteurs
/£ mterveiitionnels
notamment av ec I instauration de la norme RoHS (Res
^- opératoires (y compris friction of the use of certain Hazardous Substances in
,/f- post-mterventionnel) electncal and electronic equipment I juillet 2006) vi
<^ de soins intensifs et
sant a bannir enFurope I utilisation de certa nsmate
s réanimation soins
naux des metaux lourds comme le cadmium dans les
^ protèges pharmacie
processus de fabncation de produits unis
//- stérilisation
/•/ laboiatoires
LE POINT DE VUE D'UN FABRICANT :
DELTA NEU
Stéphane Cousin :
« Nos objectifs :
minimiser
les débits d'air
et maîtriser
l'énergie »
PROTECTION INDIVIDUELLE ET
COLLECTIVE Quel est le cœur d'activité
de Delta Neu *
Stephane Cousin Delta Neu a pour vocation
d equiperl industrie en systemes deventilation Notre
volonté est d améliorer les conditions de travail dans
le milieu industriel suivant deux objectifs proteger
Nous avons une approche
mécanisée dè la ventilation,
car notre métier reste
la protection cles individus.
FRANCE AIR : société dans le secteur de l'aéraulique, toutes citations
Page 4/6
FEV/MARS 08
PIC
Bimestriel
52/54 QUAI DION BOUTON
92800 PUTEAUX - 01 47 56 67 02
Surface approx. (cm²) : 3100
Page 5/6
Douche verticale
Prix HT 145 €
Acier inox
Prix H T 378 €
Douche horizontale
Prix MT 188 f
Lave-yeux/pedale
Prix H T 420 €
Lave-yeux de secours
autonomes.
Les douches et les laves-yeux de sécurité offrent une
décontamination immédiate par projection d'eau pour
la protection par dilution et lavage extractif des
agressions dues aux produits chimiques caustiques, acides ainsi que la radioactivité, qui provoquent des lésions graves irréversibles. Il s'agit de la
méthode de décontamination la plus fiable à ce jour.
Nota : les appareils a gravite avec
solutions steriles doivent ètre vides et
remplis tous les 6 mois
Réf.
Com.
Prix HT
Réf. 2212
Réf. 3000
15-04
À gravite
Usage 6 minutes
15-06
Sels solution
concentrée
pour réf. 15-04
Douchette
23 litres
Prix HT 117 €
Lave-yeux mural
Prix HT 249*
Conformes aux normes :
AFNOR NFX 08003 - ISO 3864 - UNI -ANSI - Z358
2 unîtes
66
«
1. 1998 - OSHA - UL - DIN I 2899...
V^Ji DISPONIBLE SUR STOCK
i
Nouveau : Retrouvez nous sur Internet
http //www secungaz-douches com
E mail [email protected]
FRANCE8
2480884100504/GFC/MLV
Lave-yeux labo
Prix HT 255 €
280 €
Societe de construction de Robinetterie Generale Eau/Gaz
Eléments de recherche :
FRANCO DE PORT ET D EMBALLAGE
A PARTIR DE 500 f H T NETS
SECURIGAZ DOUCHES
1, rue de Maeyer
06300 NICE - (France)
Fax 0493565846
FRANCE AIR : société dans le secteur de l'aéraulique, toutes citations
FEV/MARS 08
PIC
Bimestriel
52/54 QUAI DION BOUTON
92800 PUTEAUX - 01 47 56 67 02
Surface approx. (cm²) : 3100
Page 6/6
les opérateurs et protéger l'environnement Dans le
cas de pollutions localisées, nous proposons des solutions de captages à la source à proximité immédiate des
polluants à évacuer chaleur, poussières, fumées d'élec
tro érosion, fumées de soudure, brouillards d'huiles,
solvants ou liquides vaponsables »
PIC : À quel moment votre expertise
est-elle sollicitée ?
S. C. : « Nous privilégions la proximité, a travers nos
14 sites commerciaux répartis sur le temtoire Régulièrement, nous sensibilisons les industriels aux problématiques de la ventilation, en nous appuyant à la
fois sur la législation et sur les documents édités par
l'INRS Précisons qu'en général, nous sommes rarement liés au process du client À nous de faire état
d'une réelle nécessité Dans ces cas là, nous travaillons
beaucoup par références Les installations réalisées
dans un secteur nous servent à prospecter les autres
industries du même secteur »
PIC : Quelle est votre démarche d'étude
et de préconisation ?
S. C. : « Nous commençons, bien sûr, par identifier les
besoins du client, sachant qu'un besoin peut en cacher un autre dans ce domaine Nous lui apportons
ensuite une analyse spécifique Puis, en fonction du
type de polluant, de la manière dont il est généré et de
la façon dont il se dégage, nous préconisons la méthode adéquate de captage à la source Ce procédé est
l'objectif premier pour éviter une dissémination dans
tout l'atelier et éviter de mettre en jeu des débits trop
importants »
^ Le Protocole
^ de Montréal
^ Signé en 1987,
J^ cet accord
/f/, environnemental a
J^: permis de mettre un
•/^ terme à l'utilisation
^ de plus de 95 %
^^ des substances
jjî; appauvrissant la
/x: couche d'ozone.
'^Z Sont concernés
^$J notamment
'£, l'ensemble des
j^ chlorofluorocarbones
~/j/, (CPC) qui entraient
J$; jusque-là dans
;$; la composition des
;^J fluides frigorigenes
^ Le 12 septembre
^f, 2OO7, les délégués
^ de 19O pays ont pu
^^ saluer, 2O ans après
r^; la réussite du projet
'/Z, concrétisé par
jjj; un arrêt total de
^; production des CFC,
-^ prévue en 2O10.
^^ La communaute
^^. scientifique estime
^ que la couche
J^ï d'ozone devrait
-^ retrouver son état
^ de 198Oentre
^S 2055 et 2O65.
PIC : Quel est, selon vous, l'enjeu majeur
de la ventilation ?
S. C. : « Traiter la pollution de manière efficace en minimisant les débits d'air mis en jeu Toujours avec cette
logique d'impact énergétique le plus faible possible »
PIC : Quelle est la solution de ventilation
privilégiée ?
S. C. : « Nous avons plutôt une approche mécanisée
de la ventilation, parce que notre cœur de métier reste
la protection des individus Confier la sécunté des opérateurs à un système dépendant des conditions exté
Heures comme la ventilation naturelle, c'est un pan
que nous ne prenons pas La ventilation naturelle peut
éventuellement se révéler efficace pour traiter un problème de température Maîs, avec des systèmes non
maîtrisés mécaniquement, il devient difficile de gérer
les extractions et, à plus forte raison, les réintroductions d'air Suivant l'activité des opérateurs, le débit
d'air sera ressenti de façon vanable pour certains, un
flux d'air supérieur à 0,3 m/s va créer une gêne parce
qu'on obtiendra une sensation de vitesse d'air Pour
d'autres, une vitesse de I m à 1,5 m/s ne posera aucun
problème Tout dépend des conditions dè travail, des
positions des opérateurs aux différents postes de la
chaîne »
FRANCE8
2480884100504/GFC/MLV
Eléments de recherche :
PIC : Dans quels contextes protection
individuelle et protection collective sontelles associées ?
S. C. : « C'est le cas des atmosphères explosives, où le
seuil de pollution pour l'homme est déjà atteint Dans
ce contexte, nous intervenons sur la notion de confi
nement, en évitant que des émissions ne s'échappent
du local concerné II s'agit parfois aussi d'installer des
systèmes a plusieurs vitesses, avec un niveau minimum de ventilation et un niveau d'alerte en cas de dépassement, avec détecteurs de seuils de gaz »
PIC : Quelles sont vos objectifs en matière
d'économies d'énergie et d'écologie ?
S. C. : « Au niveau des solutions techniques, notre objectif est de minimiser les débits d'air En outre, pour
qu'une installation soit efficace, il est conseillé de mettre en place une compensation Dans un bâtiment
étanche, il ne suffit pas de tirer de l'air, il faut aussi ré
introduire le même volume, avec cette difficulté actuelle, qui est de prévoir des systèmes de récupération
d'énergie sur l'air extrait Le problème aujourd'hui,
c'est que les systèmes d'échangeurs air/air ont des
temps de retour assez longs, de l'ordre de la dizaine
d'années Les solutions liées aux énergies renouvelables ont cette contrainte, encore mal acceptée par les
industnels II existe beaucoup de procédés, maîs il reste
à les rendre viables économiquement Chez Delta Neu,
nous recherchons des solutions alternatives liées aux
énergies renouvelables Nous travaillons actuellement
à un système de préchauffage de l'air introduit par récupération de l'énergie solaire Par ailleurs, au vu de ces
préoccupations bien actuelles, nous avons entamé une
démarche d'éco-conception Nous sommes dans une
démarche de réduction d'impact de nos produits Processus assez long Nous espérons, au moins au niveau
du bilan carbone, arriver à un impact environnemental proche de zéro au niveau de notre production »
PIC : Qu'en est-il de l'utilisation conjointe
de système de ventilation et de système
de climatisation ?
S. C. : « Du fait de notre positionnement, nous intervenons assez rarement dans des enceintes climatisées
II s'agit surtout des environnements agro-alimentaires où une température précise fait partie du process
Dans ces cas là, la ventilation doit être compensée extraction d'un certain débit lié à la pollution à traiter et
retraitement de l'air dans les mêmes conditions »
Enrouleur Gazpart T
de France Air Un dispositif
de captage de polluants
a la source pour l'aspiration
;
des gaz d'échappement
; d'automobiles
: et de camions
PIC : Comment sont organisées les
opérations de maintenance ?
S. C. : « Nous partons des mesures de débit réalisées lors de l'installation En maintenance, nous reprenons ces mesures pour valider le comportement
de la ventilation Ce sont ces mesures qui traduisent
l'efficacité de la ventilation Le comportement linéaire
d'une ventilation est fonction des choix faits en
amont C'est dans la solution technique d'ongme qu'il
faut être performant »
FRANCE AIR : société dans le secteur de l'aéraulique, toutes citations
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement