manuel formation eco top vuwfr 286e

manuel formation eco top vuwfr 286e
= == — сонный
TP Tm RA
\
#
АМТ
1
CHAUDIERE A CONDENSATION VAILL
1
*
= Ee ease wy = же ес un ата 55
Po - as == O ся A AE = Se
с eee CI ie ent nr
MORA TEA e)
+ E = J
> AE a Sih LY
1 Fa e: i,
! " = 3 !
a y
1 ЧЕ -
| +
3 j ,
| : ,
a ; :
; :
! 1
y o:
i = rit
ë я
1
i
a
Î
k
a + La
1
м
:
|
.
Е
L
E i» 3
- "E
ä a
Y ÿ 7 - 3
- ,
= oR
; : A
. e
| E 50
| - y
I . ma a E
;
3 x a
| = в er T
Cw
} РС PTT RE a PET rez
бо 4 : : : ‚ O e E ne al
x = i mp Lene Ler wa ad
‚
|
“|
1
Y
i
Y
| =
i
i
№
Ÿ æ
N
% = A
+ a
Y
i E
ъ 3 к + Г = 1 = +
La Pr J 6 и
In ñ E I * :
м r у u. * # - i E а i. E = >
ot mht 8 Ba ETA RL SR ST La RI Te ENT o AE ЩМНЕ A N РОВ
+
; '
+
4
-
5 i
a
,
я
a
'
a
:
ke
a - - - e = Ts £ ie
TEN
_—]——]— VCR Ор ONPE a e mi Wg nn epg pl me PS EL pe Sage
f
de Eu
==
=
EDU]
u
ED >
Ee 8
1] 6
© HE ыы
Bz
[=
©
=
[Lu]
Ca a
dl
“о +
À
|
1
Hi,
pee
ca
> TITS ES a Y PET jaa AA i Fais 4 TEER pe a vas
eT Be TT TER
eS EBERT oT ta pe UL
j я RE Sk TR AL ОЧ a An CEA
Pl AE TE EEE ES) lL PT ST N aa
w a we bus Aa ETE = may Sea Cay Fe
= beset Tis df iE, FT et RA a RL EL IR RENE
1) LA COMBUSTION DES GAZ
2) LES POUVOIRS CALORIFIQUES
3) LA CONDENSATION GAZ
4) TEMPERATURE DE ROSEE
5) CONDENSATS
6) RENDEMENT
O ET у A SE Wisp ER AE ETA a a se A
r У Мой = | EA AE a Shank era OLOT UPA ES ZA
DOVE + 200 EE DAI E
y ы 5 i | Ferre r TE hp а re is : ; de, =
de RIERA TEN El yy
e CESTO TNT NE MSIE
wy, SH hae FL rele wel LE
DIMENSIONS DE L'APPAREIL
PLAQUE SIGNALETIQUE
MONTAGE
4.1 Composants __
4.1.1 a 4.1.8
FONCTIONNEMENTA
5.1 Fonctionnement chauffage
5.2 Fonctionnement eau chaude
5.3 Système aqua-confort
5.4 Comportement après mise sous tension de la chaudière
5.5 Fonction chauffage
5.6 Fonctions de sécurité
SYSTEME GN eT
; E É , ao E AA EA ae e E ", = Do E ue ай = : a
6.1 Mode diagnostic
6.2 Affichage panne
6.3 Contrôle / modification de la température de consigne
départ et eau chaude sanitaire ou de la température
consigne du ballon
18 a 21
22 à 24
24 à 25
25
26
26 à 28
rt pa
"o
Ly
=== —
RAPPELS SUR LES PRINCIPES DE LA « COMBUSTION »
1) LA COMBUSTION DES GAZ
C’est une réaction d'oxydation avec l’oxygène de l'air
CH4 + 202 + 8N2 => (02 + 2420 + 8N2
t 4 + + 4 4
méthane oxygéne azote Gaz carbonique vapeur d’eau azote
—— —_ -
| combustible | | air comburant |
a) combustion théorique ou combustion stoechiométrique
СНА + 202 + 8№ => (02 + 210 + 8 №
+ + 4 4 4 +
m3(n) 1 2 8 ] 2 8 = 11m3
LA COMBUSTION DU GAZ
AZOTE
I 8 m}
AIR co?
10 m3 1m:
VAPEUR D'EAU 2m’
PCI, : chaleur sensible
h) combustion complète avec excès d'air.
En réalité, il est nécessaire d'avoir un excès d'air pour avoir une bonne combustion.
Ex : Excès d'air = 30 %
<
г
CH4 + 202 + 8№ = (02 + 240 + 8№ +
tot A A AA
m3(n) 1 2 8 ] 2 8 0,
—>
La
I
hen
=
со
2) LES POUVOIRS CALORIFIQUES
unités ufilisées : kWh/m3 et/ou Mi/m3 (1kWh/m3 = 3,6Mj/m3 )
a) Le pouvoir calorifique supérieur (P C 5) :
ex : gaz de Lacq_ =>P(S =11,3kWh/m3 ou 40,6Mi/m3
b) Le pouvoir calorifique inférieur (P C I) :
ex : gaz de Lacq =>PCI =10,2kWh/m3 ou 36,6Mi/m3
с) Rapport entre PCI et PCS
Pour les combustibles gazeux usuels, ce rapport est :
PCS/PCI=0,9 ou PCS/PCI=1,11
3) LA CONDENSATION GAZ
Dans une chaudière classique, la température des produits de combustion est supérieure à 110°C. La chaleur nécessaire
pour porter ces gaz à cette température est perdue et se présente sous forme de chaleur latente et de chaleur sensible.
Chaleur latente : La voporisation de l'eau absorbe de la chaleur : c’est la chaleur latente de voporisation.
Cette chaleur est restituée lors du retour de lu phase gazeuse à la phase
liquide c’est à dire lors de la CONDENSATION
| Ql | VAPEUR & 100°C
VAPORISATION 17 CONDENSATION
CHALEUR
LATENTE
4
EAU & 100°C ET 4
в _ 116 Wh/kg CONDENSATS
AS | вого
UE CHALEUR
000000 SENSIBLE
3
ah
= TT TAE
Chaleur latente de vaporisation de l'eau = 625 Wh/kg d'eau | 6 ) RENDEMENT
En méorie , , Afin de permettre la comparaison des chaudières à condensation par rapport aux appareils conventionnels (voir figure 1)
Lo combustion de 1má de gaz ==> 1,6 kg d'eau donc 625 x 1,6 = 1000Wh soit TkWh : . ara Bs
| leur rendement est également sur la base du « pouvoir calorifique inférieur » .
1/ 102 = 98% РИ
fe Á figure 1
; de wd | 11% chaleur de condensation non utilisée
Pouvoir calorifique inférieur du Gaz nat 10% perte chaleur parfumés
ef por rayonnement
Chaleur sensible : | Les pertes par chaleur sensible sont dues à la température (>110°C) des produits de 11% vapeur d'eau ès
combustion rejetés à l'atmosphère. se A
Le principe de lo chaudière à condensation sera de réduire la température des gaz brôlés de 110/120°C à une
température < 60°C (température du point de rosée) pour passer l’eau contenue dans les gaz de combustion de l’état a =
vopeur à l'état liquide restituant ainsi une partie de l’énergie. 100% pouvoir > —ono
P 1 P | calorifique inférieur | fe N №90 7
x
4 ) TEMPERATURE DE ROSEE
den у | Comme, en plus de la récupération de
Température à laquelle l’eau contenue dans les produits de combustion passe à l’é | —1040 i
p quelle n produits de combustion passe à l’état liquide (condensation) T|=104 Y figure 2 …o chaleur tente de condensation, la
| = | récupération de la chaleur sensible est
8 / | / / | | | ||} UN ||| ||! A À plus grande, on obtient des
E ns ВАНЯ | ЛАЗО ARRAN RAGAN! rendements d'environ 108 % ; ce qui
> ession air : gilt deb lid ; ;
= Cosme Of Ш | MANO pouvoir pouvoir rapport à une chaudière à basse
Е a | IRTE e ue température actuelle dont le
в >, J ff rendement est de 90 % .
5 iia. —— Les figures 2 et 3 montrent que le
S 9 Mins. ' rendement de lu chaudière Eco Top
= ae VUW 286 est de 108 % pour des
2% perte chaleur par fumée 119% vopaur eu températures départ et retour de
0
40 | | oH pra 40/30% et que ce rendement est de
] 1,1 1,2 1,31 1,4 Ea JS 1,7 1,8 19 20 21 22 | A 6% chaleur de condensation utilisée 104 % pour des températures départ
I NT о 2
à =1,32 Excès d'air A 5% chaleur de condensation non utilisée e pl P Gi are re
Température du point de rosée de la vapeur d’eau en fonction de la valeur de l’excès d'air. est basse, meilleur sera le rendement.
N=108% figure 3
5 ) CONDENSATS
Les condensats sont rejetés avec les eaux usées (à l'égout) | 4 +
| FREE qe
HR RENE FU
Condensats de la Eaux usées ni о TE RES 100% 111%
chaudiére condensation ‘ LLL HR co HET pouvoir pouvoir
Fl | > | iii FC colorifique colorifique
~— fuel ——f=— 67 — + — ve NINO inférieur supérieur
0 2 3 4 5 6 7 8 9 0 nn 12 13 pue |
= BE = basique | SO
5 a PF Ÿ
0 ] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 / \
| | 1% perte chaleur par fumée .
Acide de Vinaigre + Equ de pluie Fou du Ammoniaque ef par rayonnement 11% vapeur d'eau
batterie ; non polluée robinet |
et gastrique : | 0 Bo i
Acide Eau de pluie Fou distillée Eau de mer 7 7% chaleur de condensañn ufilte
SA (neufre) | 2% chaleur de condensation non utilisée
4.1 Composants
4.1.1 Module Thermique
Le module Thermique est composé des éléments suivants :
e Bloc gaz avec ventilateur
e Conduit de mélange
e Brûleur avec électrode d'allumage et d'ionisation.
Bloc gaz avec ventilateur
Dès reconnaissance par l'électronique de la vitesse d'allumage du ventilateur, les vannes gaz sont ouvertes les unes après les
autres. ‘
La fuyère d'aspiration air/goz du ventilateur est composée d'une double paroi évasée munie d’une fente circulaire permettant
d'engendrer l'aspiration du gaz, por effet venturi, lors du passage de ‘air.
Pa PR
Po
| |
Vis de richesse Fente circulaire —
+ # . J "
Ouverture Air Mélange air/gaz — Ventilateur
| | Clapet N
Г
Canal 2 Canal 1
Vanne de commande Gaz | modulation
(non accessible] Г |
— |
Electrovannes = Membrane de modulation
principales
MO pr A
TE. а
mi a
E
*
=-
== Aa
A A —
“— —] e] rp Bo e —
+ me nl. Ry o FRE
Ta
me re rie Sr
*
Process d'allumage
Le goz arrive par le canal 1 sous la membrane de régulation, permettant "ouverture du clopet de modulation en raison de la
différence de pression créée.
Le gaz est aspiré par le système Venturi dans le ventilateur et est mélangé à l'air . Le mélange air-gaz afflue dans le brôleur et est
allumé par les électrodes.
Modulation ë - |
L'ouverture du clapet de modulation dépend de la position de lu vanne de commande. l'augmentation de la vitesse du ventilateur
engendre une diminution de pression dans la chambre de sortie du bloc gaz. Celle-ci est transmise par le canal 2 sous la membrane
de la vanne de commande, dont le clapet tend à réduire le débit de fuite, augmentant la pression sous la membrane de
modulation vial le canal 1 et de ce fait augmentant le débit gaz du brûleur.
Le brôleur module toujours en fonction de la quantité d’air au ventilateur (en fonction de lo vitesse). La quantité de gaz est en
rapport avec la quantité d'air dans une certaine mesure. Ainsi, le rapport air/gaz est pratiquement constant et le débit de
l’ensemble, proportionnel à la vitesse du ventilateur.
Remarque
Le conduit d'aspiration d'air est équipé d’un silencieux.
Réglage du CO2 :
Grâce à la vis de richesse on règle l'ouverture (fente circulaire) entre le bloc gaz et le venturi. Une augmentation de cette
ouverture à pour conséquence d'augmenter la quantité gaz en maintenant constante la quantité d'air. Le taux d'air se réduit et la
proportion de CO, augmente.
Le réglage de la proportion de CO2 doit toujours être effectué avec le tuyau d'aspiration en place, sinon la valeur de réglage est
foussée.
Contrôle du taux de combustion
Le faux de combustion et le plus petit taux de combustion doivent être réglés avec le tableau ci-dessous d'après la méthode
volumétrique.
Gaz nat. G20 Gaz nat. G25 Gaz liquide G31
H L Р
% C02 9 9% 9% 10,4%
Il ne doit en aucun cas être touché à la vis de réglage de lu vanne de commande car il pourrait s'ensuivre une modification
incontrôloble de la courbe du taux d'air , ce qui pourrait provoquer une panne en éteignant la flamme.
10
E
Le Ventilateur
Le ventilateur a pour mission d'amener l'oxygène nécessaire à la combustion jusqu'au brûleur et d'évacuer les gaz résultant de
cette combustion à l‘extérieur. La pression engendrée par le transport du volume est nécessaire à la maîtrise de l'évacuation de
l’air/ goz et de la chambre de combustion.
| en résulte à partir du rendement du ventilateur, ainsi que du diamètre des accessoires des produits de combustion, la longueur
maximale possible du conduit oir/produits de combustion (voir aussi chap. 9.2).
Une adaptation du rendement (puissance) du ventilateur aux différentes longueurs de ventouses grâce à des diaphragmes n'est
pas nécessaire. Une adaptation automatique des longueurs de ventouse n’a pos lieu.
Conduit de mélange (coudé)
Le tube mélangeur assure la liaison entre le bloc gaz/le ventilateur et le bróleur. II est en fonte d’aluminium coulé.
Le mélange oir-gaz est injecté dans le brûleur par le tube mélangeur.
Le brûleur de forme cylindrique est composé :
- d'une chicane en forme d’entonnoir permettant, outre lhomogénéisation du mélange gazeux, la réduction du niveau sonore.
- d'une tôle perforée permettant la répartition homogène du mélange gazeux et donc une flamme uniforme sur tout le brúleur.
- du brûleur lui-même, en acier inoxydable résistant à de houtes températures, assurant une grade protection contre le retour de
flamme. l’électrode d'allumage (qui fait également office de sonde d'ionisation) se trouve sur le brûleur, Sa forme particulière
permet la reconnaissance de flamme quelle que soit la nature du gaz utilisé.
Bróleur
11
4.1.2 Echangeur primaire de condensation.
l'échangeur primaire se compose de 5 serpentins en acier inoxydable (de 4 spires Chacun) et d'une plaque isolante intermédiaire
en ALCT 1260. Cette demiére sépare les 4 premiers serpentins du dernier. C'est au niveau du 5** serpentin que se fait le
maximum de condensation.
La circulation de l’eau se fait au travers de 2 batteries de serpentins (respectivement 2 et 3 serpentins) couplés en série.
To
jm
Echangeur à condensation intégral
Les avantages de ce principe sont :
1) Une transmission efficace de la chaleur ;
2) Une suppression de bruits d'ébullition grâce à une grande rapidité de l'écoulement dans les tubes lisses ;
3) Tendance à peu d'entartrage en raison du petit plan transversal des tubes il se produit un grand bovillonnement.
Le raccord retour de |'échangeur se trouve derriére, le raccord départ se trouve devant. Un écoulement sur l'échangeur permet une
évacuation de l’eau condensée.
4.1.3 Conduit des produits de combustion
Le conduit des produits de combustion est fixé à l'arrière de l'échangeur primaire. À l'extrémité supérieure il est prévu le
raccordement du conduit d'évacuation des gaz brûlés d’un diamètre de 63 mm.
Le conduit évacue les gaz de combustion refroidis après l’écoulement de la condensation de l'échangeur primaire vers le conduit
d'évacuation des gaz brûlés.
12
|
— ны —
4.1.4 Vanne 3-voies (priorité sanitaire)
Dans l'appareil à condensation Ecotop une toute nouvelle vanne de priorité sanitaire est intégrée. Elle est manœuvrée par un
moteur électrique. Le gros avantage de lo V3V est la possibilité d’une réparation simple et rapide. Le changement de la
transmission s'effectue sans vidange de l'appareil. Même le démontage de l’ensemble du corps de vanne ne pose aucun problème
de par son accessibilité.
ne
Ra
E
=
SE
HS
E
Te z “a Г
br
E
Li, 1 vs
AP ES
F A
Fonction chauffage Fonction Eau Chaude Sanitaire
En mode chauffage la vanne est amenée vers le bas et le raccord B (de l’échangeur sanitaire secondaire) fermé.
En mode ECS la vanne est en haut et laisse libre le raccord B (de l'échangeur sanitaire secondaire).
Démontage moteur
En appuyant sur le clip se trouvant sur la couronne du moteur et en fournant simultanément le moteur vers la gauche, on peut
démonter le moteur de la vanne.
Réglage manuel
Le réglage manuel n’est possible que lorsque la vanne est en position haute. En appuyant très fort sur le levier du moteur vers le
bas et à l’intérieur, la vanne se met manuellement en position centrale.
Le circuit chauffage et ECS est alors ouvert. Cette position peut être utilisée pour le alison: la purge et la vidange du systéme
et lorsque lu vanne est défectueuse.
En repoussant sur le levier vers le bas, puis enfin en firant de nouveau, la vanne peut être remise en position de sortie.
Remarque
En cüs d'échange de la vanne, pour trouver sa position correcte, un “ À ” est gravé sur le tube retour chauffage vers la V3V.
13
4.1.5 Echangeur sanitaire et fonction warmstart (Aqua Thermo systéme — ATS)
Le système Aqua Thermo augmente le confort ECS des appareils VUW.
On frouve dans l’Ecotop à condensation un échangeur à plaques en inox.
Lors du puisage ECS, la CTN 3 sur l'échangeur sanitaire refroidit et l'électronique manœuvre la V3V permettant la circulation du
circuit primaire au travers l'échangeur à plaques. |
Afin d'optimiser le temps de réponse de la CIN, celle ci est placés directement sur l’arrivée eau froide (détection de puisage :
11.6 0,2 bar)
Sortie ECS 4 a
S > a
oy „о
Arrive В. я S
chauffage 55
Sortie
chauffage
De façon à assurer également une différence de température suffisamment grande sur la CTN, lors de_ températures plus élevées
d'entrée d'eau froide (été), il est maintenu une température constante de 32° sur l'échangeur sanitaire.
Dans une pièce en laiton, directement sur l'entrée d’eau froide, se trouvent un limiteur d’eau et une passoire. Le limiteur d’eau
régule la pression du réseau et maintient le débit d'eau chaude constant. En cas de maintenance, il est possible d'extraire le
limiteur due la pièce en laiton en appuyant dessus.
4.1.6 La Pompe
Sur les chaudières à condensation se trouve une pompe Grundfos VP 5 avec un boîtier de raccordement élecrtrique En cas de
remplacement, on peut mettre la pompe 161106.
Types de fonctionnement pompe
On peut programmer 2 types de fonctionnement pompe : point de diagnostic d01.
Pompe en continu
En mode “ hiver ” lo pompe marche en continu indépendamment d’une demande chauffage. La vanne de priorité sanitaire reste,
lorsqu'il n'y a pas de demande d'eau chaude sanitaire, toujours en position chauffage.
14
Temporisation pompe
Ce mode de fonctionnement est recommandé lorsqu’une régulation est raccordée (autrement pompe en continu)
Après la fin de-lo demande chauffage, por la régulation (bornes 3-4 ou 7-8-9 lors d'une demande < 20°C), la pompe est arrêtée
aprés un temps de temporisation.
La vanne de priorité sanitaire se met en position ECS. I! s'ensuit un arrét par 7-8-9 et par la demande > 20°C, débute alors le
période de blocage brûleur et celle de lo temporisation pompe.
Si le temps de blocage brûleur est supérieur à celui de la temporisation pompe, lo pompe s'arrête après ce temps de temporisation
et se remet en marche après la fin de la période de blocage brûleur.
Si le temps de temporisation de lo pompe est supérieur à celui de la période de blocage brûleur, la pompe se comporte comme en
mode “ pompe en continu ”
By-pass automatique
Dans la choudiére se trouve un by-pass automatique de 250 mbar
4.1.7 Boîtier électronique
Lors de lu conception du boîtier électronique, il a été accordé de l'importance à une facilité de service. C’est la raison pour laquelle
tous les composants électroniques se trouvent sur une seule platine, afin que lors du remplacement, seulement cette platine soit
changée. Cela signifie une baisse de la logistique PD. et du temps de réparation. Économie de temps et place de stockage.
НШ
1 4 |
4 Е Y | E Le
| j т > + MH À Г.
Г, i ñ A о E
a LU = т
1 Ei E [E 4 gi
; a je = = :
# A . Al я
Lo | Е
« E | | y
A Dir ий чи i Ta
x ATATIE CENT =
5
=
#
z
Е.
\
Remarque
| n‘existe qu’une PD de platine pour VU et VUW. Après échange il est nécessaire de vérifier et éventuellement de corriger les
valeurs de (02.
Les fonctions d'allumage, de régulation électronique, de composants de circuits ainsi que de la commande du ventilateur et
contrôle sont intégrées. Le transformateur d'allumage se trouve également sur la platine. Le transformateur d'alimentation interne
alimente toute l'électronique (processeur, affichage, etc).
15
Fra
Platine électronique CIN
4 3 CIN équipent l’Ecotop premium.
GU_cosy_DE_004/0 CHF
$ Une CTN se trouve sur le départ chauffage, la 2ème sur le retour chauffage.
3 „3 E Sur la VUW, la 3éme se trouve sur la surface de l'échangeur sanitaire secondaire (à l’arrivée d’eau froide).
= se 3 ce Les CTN servent à la régulation du chauffage, à la préparation d'ECS et comme indicateur de valeur de consigne dans des cas de
2 == = es 3 sécurité (manque d’eau, fonction STB, etc.).
a = Ё a => a =
E 58 = = = Fs ^ x . . z
5 Г Bo Е < 4 Les valeurs de résistance des CTN ] et 2 ne peuvent être mesurées que dans les prises multiples X3/X4/X6a enlevées.
SS = 2 = '
Tes SS = ВЕ si
w_ .-S5588 25 Е ЗЕ <3
ем 2 еч сч сч емо ео чз сз ем || 5 Е se BE valeur ohmique [2]
eee ea | | | a Ss £3 BE 40000 +
o|o|o|o|o|ojo|o|o EERIE 25 5 |
] ! 2% 7 \
35000
! = | \ |
|| = : 30000
: : | ez D \
¡La ; 25000
' i — "le > \
a! | $ 20000
EI = = N
5! = 5
PEN | 15 = Si
E = 10000
E! “о E
1 :
to 5000 >
I
N Г
Eo] "E 0 >
a, ВЕ 0 20 40 60 80 100 120
| = $ S $ Température [°C]
a. s|g = EE Courbe CTN
jis dE E
го | 5 | =
® | ZE |= Ze
— 5 = SE
= = 3 = ts E ë; El — g En = =| = wv El. = - „те .
o + 8 ae Е, 8|8| =| =|®] |= 38| 3/8| É/E/Z/Z = 4.1.8 Habillage
5 [6866086086 066060 00 o cool 0 ofooeee
= 1
E CSSS SSSES/29sssssssesessesessees $ 85 | . ;
$ Hie Е о оне Ed Е l'habillage est également nouveau.
5 a I a >< >< HIE REx 009202 = ей ©
= {SE EE IEEE EEi=2ZE00E00%%: В ЕЕ ® CURE
o] ë S53¥555s8°so55-5E88E £22 * Le panneau de facade avant forme à la fois |'habillage et le couvercle de la chambre étanche. L'appareil se trouve entièrement
pe у 233822 2225 Ll 33 sous chassis (la tôle des parois à l'arrière, sur le côté, dessous et dessus sont complètement étanches).
3 5 EESsEZS 7285 283 |
8 | 2 =5=x E E $e | " ETE i
E | == 1 ВОВЕ = 33 = A Après chaque ouverture de l'habillage frontal, il faut faire très attention à le remonter de façon étanche. I! en est de même pour le
= SS SS cocon E EE я © J 25 | montage et démontage de la régulation sur le devant du boîtier électronique.
3 ls = a = Seas > “E 3 =
$ | E E LE e = = E ET ; , .
$ [3 3 338 Bilz : £3 'habillage frontal de l'appareil se trouve maintenu en haut dans un cran(,,) sur le côté et en bas dans deux clips de fixation,
т 5 sE = 2 + E 2 ие * Is + + # = | . / . . 7 + A .
va Do i В 25:3 Е a jusqu'à encliquetage. Pour des raisons de sécurité, I'habillage de I'appareil est fixé par une vis complémentaire. Celle-ci se trouve
I " E ar a = „©
== | В Ех ная = = en dessous du tableau de commande.
16 17
——
a
== ——
rs
sar
на
=
FEE ATL +
a
т. a
"far
И
J of I
h !
La,
METE
kia
Fp "я
п Че
ea ESA
HU
Emi
r
FET
=
ii Ll Far Вой i
ws € 3 a LRM y
« RE + A ESG
i 5 M F ih - LX 5 di er Ly
Feit ait Ba Po Ea gle ST LAR A ы
a
+
a a E re + :
ER" ral NETA y CASTA Pra AÑ
Belt day
ved
arme
у.
+
Le PSE Hydra dra REET
TEE rea,
Aa PLATEA EA
m 7 af Eu TE
#
+
1
LRT подо
PES BT
Ce IA а F
A Lf ë
E ¡rr
Hi,
Pontón
do
Fr
# = - » +
Suds a ЕЙ A Friar rida ET
= E E
o y E
E. e Я E
many FALE Cr wre
5.1 Fonctionnement chauffage
: ve BEE Lp
; ; ‘J ie " red 3
1 = я Калий т {is id
31 "a Gr ted ETRE FLITE ai F
wid a КЁ а т
ele ТЕ S smb ва Тая вл ”" - ï EE СОРИ Г Aia
Fr 4 “Ex da PE Pa AA of A i 7 ia *
de degrés à? E NES E Em f Bo Fa boli Lad Jos ais
a, € Lie ë a я i й 13e fees) Tay * jf
. 7 Yang TAE #
TE Me ados + FFF}
ASK ET RIRE ee NS TT Fe
|
: RU
UNA
HAINE NY
HH
Huu
Hina
HEN |
THERE JEN
ВИ
ИО
mp
i 3
| | Hr
CLE HUE Hg |
SHEE FEE ИНН |
fan An
Mi UTE 5
iil:
HH === 5
ET
He =
fe
Th =
=H
principe de fonctionnement
La régulation en mode chauffage agit en fonction de la température de consigne de départ et de la température réelle. Le début
de la modulation dépend de l'écart entre ces deux valeurs et de la vitesse avec laquelle celui-ci diminue.
Température [°C]
+
Régulation de consigne
Modulation de +5 K par rapport à la valeur de consigne est donc nécessaire. Par ce type de régulation on peut atteindre de
| ARRET
== == == — — e e e A A EE — ap вы
—— Température de consigne entrée
— >
0 Temps
longues durées de fonctionnement brôleur. (Courbe à récupérer en Allemagne)
Remarque
La température de départ peut être réglée por une touche séparée sur l‘unité de commande ou sous d 05/1-12 (correspond 30-90°C).
Lors d’une demande chauffage (Départ CIN, régulation avec sonde d'ambiance ou régulation en fonction des conditions
climatiques) après écoulement de la période de blocage brûleur, la vonne 3voies va se mettre d’abord en position chauffage à
l'arrêt de la pompe.
| s'ensuit un temps de prébalayage pompe de 30 secondes. Cette fonction empêche un blocage du chauffage por une éventuelle
temperature trop haut à la sonde de départ après une préparation d'eau chaude sanitaire, ainsi qu’un fonctionnement de brôleur court
Le ventilateur se met en marche et après avoir atteint la vitesse d'allumage, le transformateur d'allumage et le bloc gaz
s'actionnent. Le ventilateur continue à tourner pour stabiliser la combustion avec la vitesse d'allumage.
La puissance brôleur est alors limitée pour 60 secondes à la puissance chauffage minimale (sous le point de modulation) et la
température de déclenchement est réglée à 15K par rapport à la température de consigne.
La modulation n’est libérée qu'après écoulement de ce temps.
Vitesse consigne du ventilateur
en demande chauffage
A
5 +15 К----------
1
00 a E ba
> 2 T, (consigne)
i |
= Po |
5 max - L ;
@ !
3 Temps d'clemage Régulation |:
= 80 +- x “al
: |
8 |
2 ‚
> min +-p......
à
— —
05 15 60 Temps [s]
Temps de sécurité
Arrêt du fonctionnement chauffage (par comparaison valeur de consigne/valeur réelle ou 7-8-9)
Le brôleur s'arrête lorsque l'écart entre la Température réelle départ et la Température consigne de départ atteint plus 5 K.
|! s’ensuit un temps de blocage brôleur en relation avec lo température consigne de départ cinsi qu’une temporisation pompe
réglable.
Remarque
Le temps de temporisation pompe (seulement sur pompe en temporisation) est réglable sous le point de diagnostic d 19 entre
5 et 99 minutes (réglage usine 5 min).
Si par une régulation externe (7-8-9) une valeur de consigne inférieure à 20°C est donnée, la vanne 3Voies se met en position
EGS après temporisation pompe.
Une nouvelle demande chauffage peut alors être active quand
© le temps de blocage brûleur est écoulé
* la condition de déclenchement Température réelle départ < Température de consigne départ moins 5K est atteinte
e lu valeur de consigne (7-8-9) est supérieure à 20°C.
Arrêt du fonctionnement chauffage (Thermostat d’ambiance bornes 3-4)
Lors de l'ouverture du thermostat d'ambiance, le brûleur s'arrête immédiatement.
|! s‘ensuit un temps de blocage brôleur dépendant de la température de consigne départ et une temporisation pompe réglable.
S'il n’y a pas fermeture du thermostat d'ambiance, la pompe, après temporisation, est arrêtée et la vanne 3-voies passe en
position ECS.
Une demande chauffage ne peut être active que lorsque :
e le thermostat d'ambiance s’est fermé
© la période de blocage pompe est terminée
© lo condition de déclenchement Température réelle de départ < à la température de consigne de départ moins 5K est atteinte.
Période de blocage brûleur
La période de blocage brüleur est active après arrêt du brôleur en fonction chauffage por l‘intermédiaire de la comparaison interne
consigne-éelle ou par la régulation (bornes 7-8-9) ou par l'ouverture d’un thermostat d'ambiance (bornes 3-4) et empêche les
répéfitions de mise en marche de l'appareil
Remarque
La période de blocage brûleur est programmable sous le point de diagnostic d 02 entre 1 et 60 minutes (réglage usine 15
minutes).
La période de blocage est calculée de la façon suivante :
= femps maxi programmé(d 02)—1 min y (90°C-voleur consigne) + 1min
90°C — 20°C
Temps blocage brúleur
Exemple :
Temps programmé : 15 minutes
Valeur consigne : 75°C
Temps de blocage brûleur = 15 min —1 min y (90%75%) + 1 min
90°C — 20% |
= 4 min
Période de blocage brúleur effective
Le tableau suivant montre la période de blocage brûleur effective en relation avec la température départ de consigne et la période
de blocage brôleur programmée au maximum.
20
Temporisation brûleur (min)
Ач ——
Ti (valeur consigne) Temporisation brûleur [min]
[°C]
1 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60
- ! 20 1,00 | 5,00 | 10,00 | 15,00 20,00 | 25,00 30,00 35,00 | 40,00 | 45,00 | 50,00 55,00 | 60,00
- 125 1,00 | 4,71 9,36 14,00 18,64 | 23,29 27,93 32,57 | 37,21 41,86 | 46,50 51,14 55,79
1:30 | 1,00 | 443 | 871 | 13,00 | 17,29 | 21,57 | 2586 | 30,14 | 3443 | 3871 | 4300 | 4729 | s157
2 : 35 1,00 | 4,14 | 8,07 12,00 15,93 19,86 23,79 27,71 31,64 35,57 | 39,50 43,43 47,36 |
3 : 40 1,00 | 3,86 | 7,43 11,00 14,57 | 18,14 21,771 25,29 | 28,86 32,43 | 36,00 39,57 | 43,14
4 : 45 1,00 | 3,57 | 6,79 10,00 13,21 16,43 19,64 22,86 | 26,07 | 29,29 | 3250 35,71 38,93
55:50 1,00 | 3,29 | 6,14 9,00 11,86 14,71 17,57 20,43 | 23,29 26,14 | 29,00 31,86 3471
2 6 : 55 1,00 | 3,00 | 5,50 8,00 10,50 | 13,00 15,50 18,00 | 20,50 23,00 | 25,50 28,00 30,50 |
5 7 : 60 1,00 | 2,71 | 4,86 7,00 9,14 11,29 13,43 15,57 17,71 19,86 | 22,00 24,14 26,29
= 8 | 66 1,00 | 2,37 | 4,09 5,80 7,51 9,23 10,94 12,66 14,37 16,09 | 17,80 19,51 21,23
= 9 : 77 1,00 | 2,03 | 3,31 4,60 5,89 7,17 8,46 9,74 11,03 12,31 13,60 14,89 16,17
10:78 1,00 | 1,69 | 2,54 3,40 4,26 511 5,97 6,83 7,69 8,54 9,40 10,26 11,11
11 84 1,00 | 1,34 1,77 2,20 2,63 3,06 3,49 3,91 4,34 4,77 5,20 5,63 6,06
12 : 90 1,00 | 1,00 | 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00 1,00
Fonctionnement été / hiver
Le fonctionnement chauffage peut être arrêté par les programmations ou états suivants :
1) En rentrant une valeur consigne de départ de “ 0 “ par la touche chauffage, le fonctionnement été est reconnu et le
fonctionnement chauffage, indépendamment d’un signal aux bornes 3-4 0u 7-8-9 , est arrêté.
2) Programmation par le point de diagnostic d 05.
En programmant une valeur consigne de départ de “ O ” par le point de diagnostic d 05, cela revient à la même chose que le 1)
3) Programmation par le point de diagnostic d 23
Si l’on programme l’état “ 1 ” por le paramètre d23 (ECS allumé, chauffage éteint, été) cela correspond également au 1).
En indiquant après à nouveau un “ 2 ” = hiver, la valeur de consigne programmée sera ensuite prise en considération avec lo
touche chauffage ou par d05. -
4) Un contact ouvert du thermostat d'ambiance (bornes 3-4 ou une indication de valeur consigne < 20°C d’un régulateur (bornes
7-89) ont le même effet qu’une commutation en fonctionnement été.
Remarque
En modifiant la valeur de consigne ou le type de fonctionnement, la valeur modifiée sera prise en considération automatiquement
par les autres paramètres ci-dessous en mode diagnose
Exemple
Touche chauffage sur “ 0”
Lecture par le diagnostic
d05 = 0 (température de consigne départ)
d23 = | (été / hiver)
21
3.2 Fonctionnement eau chaude
ji
PA LILI LILI
НМ
HITE
HEEL
HEHEHE
HAHN
HERNAN
HELL
НОТ
HANA
A ANO
LEE Lf Pe TA peg 3
aff noob Qi a
¢
АНН RSPLCUFÍES AHO
| ME
br Lal ыы
IM
MIETE ME a Y
IEEE DOGG tg |
dee AAA
i Pe er Rr ee,
22
AA PM Eo = rir 2
neg | ET
>
Eibar e Pl
ETA y as Па
El da Tip rind 1
We ть a o у 3
TT Ma E E ой RA ne on 1B
| Be
al Elm en —
Pa EA
><
_— E —
Déroulement de la fonction
Fonctionnement eau chaude (reconnaissance thermique du puisage)
Lors du puisage ECS, le refroidissement rapide de la CTN 3 est reconnu comme puisage sanitaire par l'électronique. Pour cette
raison la température warm start la plus basse est limitée à 32°C, afin que lors de températures d'arrivée d’eau plus élevées, par
exemple en été, une modification de température soit reconnue immédiatement par la CTN.
Pour cette raison, la fermeture du warmstart n'est pas possible.
Ce système est désigné sous le terme de reconnaissance thermique du puisage.
=
Enfin, la pompe et le ventilateur sont mis en route, ainsi que le vanne 3 voies mis en position ECS. Si la valeur réelle au CTN 1 de
départ est inférieure à 75°C le brûleur se met en marche.
Processus de régulation
Pour réguler le fonctionnement ECS, les valeurs suivantes sont enregistrées ou programmées.
+ Sonde à l'entrée de l'échangeur secondaire (CTN 3) ; seulement utilisé pour reconnaissance du puisage, et pour la régulation.
+ Température de consigne sortie ECS (réglable sous d06)
+ Voleur réelle de température de retour (CIN 2) ; Taille de la commande, saisie de la valeur réelle.
D'une façon générale, lors d'un puisage, la puissance complète de l'appareil est utilisée pour atteindre rapidement la valeur de
consigne.
Seulement si après le début du puisage la valeur réelle retour (CIN 2) est plus élevée que la valeur de consigne ECS programmée
et que lu température de retour descend doucement (petits puisages), alors lu charge partielle est immédiatement utilisée
(modulation), ofin d'éviter des fluctuations de la température de sortie.
La température de consigne de sortie ECS peut être programmée avec une touche séparée sur le tableau de commande A
ou sous d 06 jusqu'à 1-12, ce qui correspond à une température de 40 jusqu'à 65°C.
>
Température [°C]
ARRET
EE md ae e
DEPART
+
Un
1
il E ва AS = и O e e E що к e de e
E ke EE EE EE EE ww EE mE EE ES Ew Ew EE EE Sw mw mm оБщ
— Température E.C.S. sortie ^^
+
N
| ' —>
0 Temps
Fonctionnement E.C.S.
Si la température programmée à lo CTN 2 est dépassée de 5K en raison des petits puisages, le brûleur s'arrête et le ventilateur
continue. Si la température baisse de 3K, le brôleur se rallume
Exemple
Température sortie ECS programmée 50°C
Température d'arrêt mesurée au CTN2 55°C
Température d’enclenchement 52°C
23
Fin du fonctionnement ECS
À l'arrêt du puisage, les températures augmentent rapidement aux CTN 3 (6changeur secondaire) ef CTN 2 [ électronique
reconnaît la fin du puisage.
Le brûleur s'arrête lorsque la température programmée aux CTN 3 et CTN 2 est atteinte. Commence ensuite la temporisation de
ventilation pendant 6 secondes ainsi que la temporisation de la pompe pendant 30 secondes lors d'une demande chauffage (60
secondes de temporisation sans demande chauffage en mode hiver). |
Remarque
La CIN 3, par rapport au fonctionnement warmstart lors d'un puisage, est constamment refroidie par la température de l’eau
entrant et sert donc à la reconnaissance des débuts et fins de puisage.
3.3 Système aqua-confort (fonctionnement warm start)
Le tableau de commande de la VUW dispose d'une touche séparée pour le choix warm start. Les possibilités “ eco ” ou “ confort ”
sont possibles.
«ECO»
La position “ eco ” (visualisable grâce au LED rouge) permet une température warmstart de 32°C en permanence. L'hystérésis de
déclenchement est de 2K.
«COMFORT»
En position * confort ” (visualisable grâce ou LED vert) l'échangeur secondaire est maintenu à la température sélectionnée par
d 07. l'hystérèse de déclenchement est de 5K.
Remarque
Grâce à la régulation intégrable dans le tableau de bord, on peut descendre le warm start jusqu'à 32°C, mais on ne peut pas
l'arrêter.
La température du warmstart est saisie par la CTN 3 se trouvant sur l'échangeur secondaire.
Si l'électronique reçoit une demande chauffage pour warmstart, l'appareil se met en marche.
C’est le même principe que lors d'un puisage sanitaire. Toutefois, dès la fin de la période de sécurité, la puissance minimale de
l'appareil est utilisée pour assurer un bruit minimum.
Si toutefois lu température à la CTN 3 en phase de démarrage baissait en dessous de 28°C (par exemple puisage ECS directement
oprès reconnaissance warmsfart), l'appareil se met en charge totale.
La régulation arrête le brôleur lorsque lu température de consigne choisie au CTN 3 est atteinte suivant les temporisations pour
pompe et ventilateur voir puisage ECS).
Le début de la modulation en warmstart ou en fonctionnement ECS dépend de la valeur de l'écart de régulation et de la vitesse
avec laquelle la valeur réelle se rapproche de la valeur de consigne.
Remarque
La température warmstart peut pour des raisons techniques de régulation être programmé ay maximum 5 K en dessous de la
température d'ECS choisie.
24
=F ETE TEE
Exemple
Température ECS sélectionnée : 50°C
Température warmstart maximale possible 45°C
Modification de la température ECS sur : 40° (
Modification automatique de la T° warmstart sur: 35°C
© Température de
= 00 Loo sortie avec
5 Aqua-Thermo-Système
5 _ rm foes fee nent
Е 40
>=
30
pa неее : _ Température de
20 | т i ren sortiesans =
on | Aqua-Thermo-Système
10 FE 1 0 ep THE >
0 30 60 Temps en sec.
Ouverture d'un robinet
Courbe de débit
3.4 Comportement après mise sous tension de la chaudière
Dès lu mise sous tension, l'électronique réalise un auto-contrôle. En cas de détection de défaut, celui sera affiché sur le display.
Aucune demande chauffage
Afin d'éviter des blocages de pompe et de V3V, toutes les 24 heures, après le dernier démarragedu brûleur, sont activés : V3V
pendant 15 secondes en fonction chauffage puis la pompe pendant 60 secondes.
Demande chauffage après allumage
Après mise sous tension, il n'y a qu'un auto-contrôle.
S'il y avait un arrêt par blocage avant l’allumage de l'appareil, celui-ci ne sera pas remis en appuyant sur l'interrupteur principal.
Toutefois, après réallumage l'erreur F 40 est toujours signalée.
23
= rr ——--
Een a ‚a
>
3.5 Fonctien ramonage
Activation de lo fonction ramonage en appuyant à la fois sur les touches 4 et MM.
e à l’affichage un point clignotant apparaît également pour donner la situation actuelle
e Le brûleur fonctionne alors avec la charge partielle programmée (d00)
Sur l’affichage apparaît un “ H ” (High= charge partielle chauffage programmée.
© En actionnant la touche “ MODE ” la charge minimale est donnée
Sur le display apparaît alors un “ L ” (Low = rendement minimum)
Pendant la fonction ramonage :
© La température de départ est fixée à 80°C indépendamment de la consigne fixée :
* La modulation du brôleur et le temps de blocage brûleur sont arrêtés :
© pour une température de départ à 80°C, le brûleur est arrêté
© pour une température de départ inférieure à 80°C à nouveau remis en marche :
© Le mode diagnostic est bloqué.
La fonction ramonage est interrompue en :
© appuyant à nouveau simultanément sur les 2 touches et ft. ou
© automatiquement après 15 minutes
© en éfeignant et en rallumant l'interrupteur principal.
5.6 Fonctions de sécurité
Système d'allumage
Mise en fonctionnement normale
Dès que les conditions pour un départ brôleur par la comparaison valeur consigne-réelle sont remplies et que le ventilateur a atteint
sa vitesse d'allumage, le transformateur d'allumage et le bloc gaz sont actionnés.
Le temps de sécurité de 4,5 secondes démarre.
Après 4,2 secondes le transformateur d'allumage est arrêté et s'ensuit pour 0,3 secondes la reconnaissance de flamme.
Mise en sécurité au démarrage
Si à la fin du temps de sécurité aucune flamme n’est reconnue,
* Le bloc goz et le transformateur d'allumage ne sont plus alimentés par le courant.
e Le ventilateur continue à tourner pendant 6 secondes et aère la chambre du brôleur.
o quatre autres essais sont effectués avec le ventilateur continuant à tourner
© Après le 4ème essai en vain, le ventilateur est arrêté et la réaction analysée par l'électronique (contrôle de l’état à 0). S'il
devait y avoir un tour supplémentaire, le code erreur F32 est affiché.
© Après le 5ème essai sans reconnaissance de flamme, le système d'allumage s'arrête (code erreur F21)
26
Mise en sécurité en fonctionnement chauffage
Si la flamme s'éteint en fonctionnement, il s'ensuit :
© une extinction du bloc gaz et du ventilateur,
° yn contrôle de l'état 0
© et 5 essais de démarrage (voir mise en sécurité ou démarrage)
En cas d'extinction de flamme en fonction Eau Chaude Sanitaire, 1 n’y a pas de contrôle de l’état O après extinction du bloc gaz
et du ventilateur (maintien d’un confort minimum)
Simulation de flamme
La simulation de flamme ou incendie après coup conduisent à un blocage avec code erreur F 26. Simultanément le ventilateur
est mis en marche pour évacuer les gaz et reste aussi longtemps en action que ‘indication de panne.
Mesure du courant d'ionisation
Le courant d'ionisation peut être indirectement mesuré entre la borne à l'extrême droite sur la bande de raccordement et
l’habillage de l'appareil.
Le courant continu mesuré doit alors être adapté au courant d’ionisation existant
(17% 1 mA).
En charge totale, le courant se situe entre 6 et 9 mA. Pour un courant inférieur à 1,8 mA le systeme d'allumage se met en
sécurité.
Remarque :
Une analyse de la sécurité du systéme d'allumage n’est pas nécessaire au niveau SAV. car ce système a sa propre sécurité.
Limiteur de température
Si la température maximale autorisée de 105°C sur la CTN départ et/ou 100°C sur la CTN retour est dépassée, il se produit une
mise en sécurité, Le tableau affiche alors le code erreur F 20.
La pompe reste en marche pour refroidissement.
Un limiteur de température séparé n’est pas nécessaire.
Protection gel
L'électronique dispose d’une fonction protection gel de l'appareil par le contrôle de la CIN de départ. En fonction de la
température mesurée, les fonctions suivantes vont être déclenchées :
lempérature <7°C: la pompe se met en position chauffage
Température < 10°C: début temporisation pompe en fonction chauffage
Température < 3°C: démarrage brôleur en petite charge. A > 10°C le broleur est arrêté et commence alors une période de
temporisation pompe
De 15 min (valeur fixe) en chauffage.
Sécurité de 1“ mise en service
La fonction sécurité de 1% mise en service n'est active qu'aprés la mise sous tension et l'activation de la touche “ reset ” lors du
premier fonctionnement brôleur (et non pas en fonction régulière).
S'il n‘Y a dans l'intervalle dun temps programmé de 15 secondes (l’appareil part en pleine charge) après signal de flamme,
aucune augmentation de température de 5 К ou aucune baisse de température de 2 K sur la CTN 1, il se produit une mise en
sécurité avec code erreur F 22. La pompe est arrêtée.
Cause possible
Fonctionnement de l'appareil sans eau dans l'échangeur primaire (seulement lors de la 1** mise en service)
27
|
E
—— a ES ==
Durée 15 sec.
Augmentation température
mini 5 K
Augmentation température départ [K]
Baisse température
mini 2 K
| | | : >
О 4,5 19,5 Temps [Sec.]
Sécurité manque d'eau
Sécurité manque d’eau
1) Si la température de départ augmente plus vite que 4 K/seconde, l’appareil se bloque pour 10 minutes et essaie de se
remettre en marche.
Pendant le blocage apparaît le code E 13 sur le tableau.
Après le 5ème essai en vain l'appareil se met en sécurité. Le code erreur F23 est affiché.
2) À partir d’une différence de température supérieure à 25 K entre la CTN de départ et la СТМ de retour l‘appareil commence
lentement à moduler jusqu’à la petite charge.
Si la différence de 35 K est dépassée, il s'ensuit un blocage pour 150 secondes (Code E12 en affichage) et après 20
nouveaux essais (pour augmentation de la sécurité de fonctionnement) une mise en sécurité avec code F 23.
En fonction Eau chaude sanitaire, le blocage est immédiatement supprimé après dépassement de la différence de 35 K (maintien
d'un confort minimum)
Causes possibles
Pompe bloquée, air dans l'appareil, puissance pompe trop faible, pression de l'installation trop faible.
28
SYSTEME DE DIAGNOSTIC! (DIA)
Le systéme DIA est partie intégrante de l'électronique de I'appareil. Il affiche en permanence le statut actuel de l'appareil, donne
les codes erreur et permet de questionner un grand nombre de modes diagnostics afin de localiser la cause de la panne rapidement
et de façon sûre.
Remarque
Toutes les fonctions d'utilisation du système DIA sont à effectuer en appuyant rapidement sur la touche correspondante.
Exception : modification et confirmation de paramètres.
En fonction normale, la température réelle de départ est affichée à côté de l'état de fonctionnement actuel.
Les états de fonctionnement suivants sont disponibles à l'affichage :
Affichage = Signification
Position de repos, pas de demande chauffage, temps d'attente
Vitesse d'allumage ventilateur pas encore atteinte
Pré et post-ventilation
Allumage
Fonctionnement brûleur en chauffage
Fonctionnement brûleur en ECS
Valeur réelle > valeur de consigne
Temporisation pompe après fonctionnement chauffage ou ECS (demande chauffage interrompue)
Blocage brôleur pendant fonctionnement chauffage ou pendant fonctionnement charge ballon
(demande chauffage reste en attente)
Protection gel active (pour eau)
OO ~~ Os UN Js Y Co
~~ |
6.1 Mode Diagnostic
Le contrôle et changement des points de diagnostic s’effectuent comme suit :
© en appuyant simultanément sur + et — . Avecla touche + les valeurs défilent vers le haut et avec la touche —
vers le bas.
© après avoir appuyé sur la touche “ MODE ”” appardîit l'information de diagnostic correspondante
° s’il s’agit d’un paramètre modifiable, celui-ci peut être changé en appuyant sur les touches + ou — .
e confirmer la valeur modifiée en appuyant sur la touche MODE ” jusqu'à ce que celle-ci clignote 2 fois.
Le mode diagnostic est désactivé en appuyant simultanément sur + et — ou automatiquement après 15 minutes.
Le tableau suivant montre les points de diagnostic pouvant être interrogés ou programmés por le système DIA .
Les points annotés avec “ À ” ne sont que lisibles, ceux annotés avec “ K ” sont programmables.
Tableau de bord a : ion
29
)
Paramétres en mode de diagnostic - Tableau
E11 Lors d’une confusion de la CTN départ et retour, l'électronique bloque l'appareil après un certain temps (30 à 75
secondes) lors d’une certaine différence de température (40 à 10 K).
Si la température descend en dessous de 9 K, le blocage est supprimé.
E12 Voir explications sécurité manque d'eau
E 13 Voir explications sécurité manque d'eau
Remarque
Après avoir appuyé sur la touche RESET, les deux LED de la touche Warmstart s’allument ainsi que tous les segments (3 x 7) du
panneau d'affichage . l'électronique effectue un auto-test.
L'apparition des codes erreurs suivants est possible :
Codes Erreur auto-test de l'électronique après RESET
Affichage Signification
Cause
Numéro Action Désignation Valeurs affichées/réglées
d 00 Réglage Charge partielle de chauffage 50 - 100 %
O = en continu (JV: ll”
d 01 Réglage Mode de service de la pompe | = ma at n (IV: La
d 02 Réglage Temps de blocage max. du brúleur 1 - 60 min
d 05 Réglage Température de consigne depart о 180 12 Das
d 06 Réglage Température de consigne d'eau chaude 40 - 65°C (en 12 pas)
; Température de consigne (de l'accumulateur) | 32°C (eco)
9.07 Réglage pour démarrage à chaud 35 - 50°C (comfort)
Demande calorifique de chauffage par 3-4 |0 = hors
d 08 Affichage où 7.8.9 | = él
d 09 Affichage Température de consigne depart valeur variable en °C
par 7-8-9
d 10 Affichage Pompe de chauffage Y _ 1
d 19 Réglage Temporisation fonctionnement pompe de 5 - 99 min
chauffage
d 21 Affichage Flamme Ÿ _ nors
; a О = hors
d 22 Affichage Identification service ATS (accumulateur) | = en
0 = protection contre le gel
d 23 Réglage Service été/hiver 1 = été
2 = hiver **
; Régime du ventilateur supérieur a 600 О = hors
d 24 Affichage ein, | = en
d 25 Affichage ATS par horloge de commande 1 _ toi
d 30 Affichage Electrovannes gaz 7 - dors
d 33 Affichage Regime de consigne ventilateur valeur variable
(x 10/min}
d 34 Affichage Regime eftectt ventilateur valeur variable
(x 10/min)
d 35 Affichage Position vanne 3 voies т - — сле
d 40 Affichage Température effective départ valeur variable en °C
d 41 Affichage Temperature effective de retour valeur variable en °C
d 44 Affichage Température accumulateur démarrage à chaud valeur variable en °C
d 67 Affichage Temporisation du brúleur valeur variable en min
** Réglage service été/hiver également par d 05
6.2 Affichage panne
S'il se produit une panne, un code erreur apparaît sur le tableau de bord, indiquant le type de panne.
Si plusieurs pannes se produisent au même moment, ce sera toujours la première panne qui sera affichée.
Si un “ F ” apparoît sur l'affichage, il s'agit d'une mise en sécurité. Un déblocage n’est possible que par la touche RESET.
Si un “ E 7 apparait sur l'affichage, il s’agit d’une mise en sécurité. Celle-ci peut être débloquée par :
un aboissement de la température,
l'écoulement de 150 secondes sur un élément de temporisation (lors d’un écart trop important entre le départ et le retour)
- 10 minutes (si graduations de température de départ trop élevées )
ou appui sur la fouche RESET
30
FOO Interruption CTN depart
CTN - fiche pas connectée
CTN défectueux
FO4 Interruption CTN retour
CTN - fiche pas connectée
CTN défectueux
FOS Interruption CTN accumulateur soutirage
CTN - fiche pas connectée
CTN défectueux
F10 Court-circuit CTN départ
CTN - fiche défectueuse
Connexion électrique mauvaire entre CTN -
contacts ou sur électronique
CTN défectueux
F14 Court-circuit CTIN retour
CTN - fiche défectueuse
Connexion électrique mauvaire entre CTN -
- contacts ou sur électronique
CTN défectueux
FIS Court-circuit CTN accumulateur soutirage
CTN - fiche défectueuse
Connexion électrique mauvaire entre CTN -
- contacts ou sur électronique
CTN défectueux
F16 Courtcircuit CTN accumulateur
CTN - fiche défectueuse
Connexion électrique mauvaire entre CTN -
- contacts ou sur électronique
CTN défectueux [supprimé pour VC avec contact externe eau chaude)
F20 Limiteur de température de sécurité
Dépassement de la température maximale T1 ou T2
F21 Déclenchement sécurité d'allumage
de combustion
Manque de gaz
Ligne d'allumage déconnectée / défectueuse
Electrode d'allumage défectueuse
Transformateur d'allumage défectueux
Mise à la terre de l'appareil mauvaise
poursuite de flamme
F22 Combustion à sec Pas d'eau lors de la mise en service
RESET avec appareil chaud
Remplacement CTN départ et retour
F23 Manque d'eau Trop peu d'eau / de pression dans l'installation
F25 limiteur de température de sécurité gaz brûlés (acc.) |Tem perature des gaz brûlés trop élevée
F26 Message de flamme sans raison ou Simulation de flamme ou flamme "en" malgré
ventilateur / robinetterie de gaz "hors"
le gel du cóté air
Faz Déclenchement de la protection contre
Ventilateur pas raccordé, ventilateur n'atteignant
pas le régime d'allumage ou pas de signal tacho
aprés 2 min.
F40 Erreur collective:
fusible 4AT défectueux /
pas de tension d'alimentation ext. /
robinetterie de gaz pas raccordée /
verrouillage avant RESET /
coupure / retour d'alimentation
Panne interne
Surcharge / court-circuit du circuit 24 V AC
Fiche de transfo déconnectée , transfo défectueux
Fiche de robinetterie de gaz déconnectée
Déclenchément avec verrouillage
Autres causes de panne
E11 Blocage Remplacement CTN départ el retour
E12 Blocage 150sec: T1-T2 > 35K
E13 Blocage 10min: (dT1/dl) > 4K/sec
F Déclenchement avec verrouillage: déverrouillage possible uniquement par touche RESET
E Déclenchement avec blocage: dépannage par abaissement de la température, échéance d'un
système temporisé ou actionnement de la touche RESET
31
— пе
отли ли он дет Ро
Ee pn BL
Ee rt
eee а ини.
Мн u m
En
BET Beni, jr
=
=—
A 7 nl a e a нол
— a a
== === = ee eme ee
L'affichage du code erreur F 21 peut avoir pour origine :
© problème au niveau de I'alimentation gaz e problème dans système ventouse
- robinet gaz fermé - Recirculation des produits de combustion suite à faute
- Tobinet de protection incendie gaz déclenché d'installation
- pression débit gaz trop basse | - Système ventouse bouché ou trop de résistance
- air dans le gaz
- compteur gaz ou régulateur de pression goz défectueux. | © problème sur le bloc gaz
- Mauvais réglage |
o probléme d'allumage - Electrovanne courtcircuit ou interruption
- transformateur d'allumage, Cable ou électrode d'allumage | - Pos de manœuvre ventilateur
défectueux /mal joints
+ Interruption du courant ‘ionisation
6.3 Contróle / modification de la température de consigne départ et eau
chaude sanitaire ou de la température consigne du ballon
Exemple
Modification de la température de consigne départ
© en appuyant sur la touche A, , apparaît sur le tableau de commande un 2 clignotant ainsi que l'affichage de valeur consigne
actuelle. |
N um, 7 —
Ja Laa
JC |
i
© en appuyant sur À ou — , la valeur consigne peut étre modifiée (de “ 0 ” 4” 12 ” ou vice versa).
® lu valeur modifige doit être confirmée en appuyant à nouveau sur la touche TI, (pendant au moins 3 secondes). Si
l'affichage de la valeur consigne apparaît clignotante 2 fois, la nouvelle valeur a été acceptée.
5 secondes après avoir reläché lu touche MT, (ou nouvelle confirmation), apparaît à nouveau l'affichage du statut actuel et de
la température réelle de départ.
Remarque |
Pour modifier la valeur consigne de I'ECS ou du ballon, lu touche е5ё осйуёе е! 1! оррогей un 1 clignotant sur le tableau de
commande. La façon de procéder est sinon la même que ci-dessus.
T # ===
ed E
Jal À
Les tableaux suivants montrent les valeurs consignes, programmables sous chaque chiffre indiqué.
Température de consigne départ Température de consigne eau chaude sanitaire
Chiffre Chiffre Valeur VUW
=|~|co|~|o~ |u| alco o| —
—
тк)
]
2
3
4
5
6
/
8
9
10
11
12
—
г
Е == т а —— Fan Ct me Te
POUR JOINDRE LES CENTRES DE FORMATION VAILLANT EN FRANCE
REGIONS :
CENTRES DE FORMATION:
ILE DE FRANCE © NORD
AUVERGNE © RHONE-ALPES © SUD-EST
CRÉTEIL © * EVI
DARDILLY e > BEAUMONT © o MENTON e WSL VE
Tel.: 01 45 13 51 12
A 5
: Ау A
RL AÑ E
1 - 4 ñ 4 = ай
i na o e = Fete *
e; na de EAT ei A To
: y eZ pow ¿MON En ä ==
- ® ne - ae qd? $ 4 :
EST E Ы STRASBOURG E RCE
: 2: 5 Co a EME a oh arr a e —
E a i ARE == =— ze Pa de A — у
ле i ES RE етЫ "E Ei. 708
E “A 5 A Ш. ue ; к oe "+ J
el al + ке , 4 4% a Lo = ;
o . de PT e Pc
3 ate» MAA AA e
= orm] sm has! vg
| me E ме DS:
; Mr de sa в Y - - 43. fu En Ha В
“a A т Pom, > PS IE Es
i E y > ЕО
pe i Да a
SFETENNE DE DE MONTLUC > e TOURS
ANGLET © BORDEAUX unos e TOULOUSE
Té A 02 40 63 33 00
Y Vaillant
CREE VOTRE BIEN-ETRE
13, rue Claude Nicolas Ledoux - 94045 Créteil cedex - Tél.: 01-45-13-51-00. Fax: 01-45-13-51-02
www.vaillant.fr - Email : [email protected] - 3615 Vaillant (1,01F/min)
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement