L’information pour tous Règles européennes pour une information

L’information pour tous Règles européennes pour une information
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 1
L’information pour tous
Règles européennes pour une information
facile à lire et à comprendre
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 3
L’information pour tous
Règles européennes
pour une information facile à lire
et à comprendre
Ce guide est publié avec le soutien
de la Fondation Crédit Coopératif.
Responsable de la rédaction Unapei : Aymeric AUDIAU
Maquette : Lauriane AMIRAULT
Impression : Bedi Sipap
©
Unapei 2009 - Avec le soutien d’Inclusion Europe et de la Commission européene
Les informations contenues dans cette pulication ne réflètent pas nécessairement
la position ou l’opinion de la Commission européenne.
Dépôt légal : Octobre 2009 - ISBN : 2-35001-013-9
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 4
Sommaire
2
Au sujet de ces règles
4
- Pourquoi ces règles ?
4
- Qui peut utiliser ces règles ?
5
- Pourquoi avons-nous besoin de ces règles ?
6
1. Règles générales pour les informations faciles à comprendre
9
- Avant de commencer
9
- Mots
10
- Phrases
11
- Quel ordre donner à vos informations
12
2. Règles spécifiques aux informations écrites
13
- La mise en page et le format
13
- Le type d’écriture
14
- Les mots
17
- Les phrases
19
- Ecrire un texte
20
- A quoi devrait ressembler votre texte
21
- Comment montrer qu’il s’agit d’un document facile à lire
23
- Les images
23
- Règles pour la langue française
25
3. Règles spécifiques aux informations électroniques
26
- Créer un site Internet accessible
27
- Votre page d’accueil
29
- Passer d’une page à l’autre sur un site Internet
29
- A quoi devrait ressembler votre écran
32
- Liens
32
- Créer un CD-rom accessible
34
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 5
4. Règles spécifiques pour les informations vidéo
35
- Introduction
35
- Conseils généraux
31
- La pochette
36
- La voix de fond
36
- L'écran
37
- Le film lui-même
37
- Sous-titres
38
- Description sonore
39
5. Règles spécifiques pour les informations audio
41
- Conseils pour réaliser des informations audio accessibles
44
Annexes
44
Testez vos textes grâce à la liste de vérification
47
3
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 6
Au sujet de ces règles
Les règles sont une liste de conseils
qui permettent aux gens de faire des choses
de la même manière et comme il faut.
Pourquoi ces règles ?
Ces règles ont pour but d'aider les personnes
à rendre l’information qu’ils produisent
facile à lire et à comprendre.
Nous avons mis ces règles au point dans le cadre d'un projet
qui se déroule en Europe.
Des personnes de 8 pays européens
se sont réunies plusieurs fois pour écrire ces règles.
Le projet qui a réuni ces personnes s’appelle
« Vers une formation continue
pour les personnes handicapées intellectuelles »
La formation des adultes est également appelée formation continue.
Les programmes de formation continue sont des cours
dans lesquels les adultes peuvent apprendre de nouvelles choses.
Pour l'instant, il est souvent difficile
pour des personnes handicapées intellectuelles
de participer à ces programmes de formation continue.
L’objectif de ce projet
est que les personnes avec un handicap intellectuel
participent mieux aux programmes de formation continue.
4
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 7
Qui peut utiliser ces règles ?
Chaque personne qui veut rendre des informations
faciles à lire et à comprendre
peut utiliser ces règles.
Mais certaines de ces règles sont parfois difficiles à comprendre.
Les personnes qui ont un handicap intellectuel
peuvent donc avoir besoin d’aide
quand elles lisent ces règles pour la première fois.
Ces règles permettent de rendre les informations accessibles
pour les personnes qui ont un handicap intellectuel.
Mais ces informations accessibles seront aussi utiles
pour beaucoup d’autres personnes.
Par exemple :
• pour ceux qui n’ont pas le français comme langue maternelle ;
• ou pour ceux qui ont des difficultés à lire.
Pourquoi avons-nous besoin de ces règles ?
Les personnes handicapées intellectuelles
sont comme tout le monde.
Elles peuvent faire beaucoup de choses dans la vie
si elles sont aidées comme il faut.
5
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 8
Les personnes handicapées intellectuelles
ont des fois plus de mal que les autres
à comprendre et à apprendre de nouvelles choses.
C’est pour cela qu’il est important
que les personnes handicapées intellectuelles
puissent avoir des informations
aussi claires et aussi faciles à comprendre que possible.
Les personnes handicapées intellectuelles ont le droit
d’obtenir de bonnes informations comme tout le monde.
C’est écrit dans la Convention des Nations Unies
relative aux droits des personnes handicapées.
Dans l’article 9 de cette convention,
il est écrit que les personnes handicapées
doivent recevoir des informations accessibles.
Grâce à de bonnes informations,
les gens apprennent ce qu’ils ont besoin de savoir.
Cela les aide à faire des choix et à prendre des décisions tout seul.
Lorsque les personnes handicapées intellectuelles
n’obtiennent pas de bonnes informations,
elles sont mises de côté.
Elles ne sont alors pas capables
de participer aux activités qui les entourent.
Elles doivent attendre que d'autres personnes
fassent des choix et prennent des décisions pour elles.
6
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 9
Créer de bonnes informations signifie
créer des informations faciles à lire et à comprendre.
Pour bien réussir cela, il faut suivre des règles.
Ces règles sont une liste de conseils
qui permettent aux gens de faire des choses
de la même manière et comme il faut.
Vous devriez toujours avoir en tête les règles de cette brochure
lorsque vous souhaitez créer
des informations faciles à lire et à comprendre.
Ces règles vous disent comment rendre
l’information accessible
pour tous les types d’information.
Il existe 4 types d’information :
• Les informations écrites
Ce sont des informations qui se trouvent
dans les dépliants, les brochures et les rapports.
• Les informations électroniques
Ce sont des informations écrites sur ordinateur,
par exemple les informations qui sont
sur les sites Internet ou sur les CD-rom.
• Les informations audio
Ce sont des informations que vous pouvez écouter,
sur un CD ou à la radio par exemple.
• Les informations sur vidéo
Ce sont des informations que vous pouvez regarder
à la télévision ou sur l’ordinateur.
7
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 10
Ces règles ont pour but d'aider les personnes
à rendre leurs informations
faciles à lire et à comprendre.
Il est aussi important de rendre les histoires ou la poésie
faciles à lire et à comprendre.
Mais ce projet ne se concentre que sur les informations.
Nous n’avons pas eu le temps de vérifier si les règles
pour rendre les histoires et la poésie faciles à lire et à comprendre
pouvaient être les mêmes ou si elles devaient être différentes.
Remarque :
Si vous voulez en savoir plus
sur les personnes handicapées intellectuelles
vous pouvez obtenir des informations
dans l’une des organisations présentées à la fin de cette brochure.
8
GuidePathways:Mise en page 1
1
25/09/09
10:11
Page 11
Règles générales
pour les informations faciles à comprendre
Avant de commencer à créer des informations
1. Essayez toujours d’en savoir le plus possible
sur les personnes qui utiliseront vos informations
et sur leurs besoins.
2. Choisissez le meilleur moyen pour présenter vos informations.
Par exemple, pour certaines personnes,
des informations sur un CD ou un DVD
peuvent être plus faciles que des informations écrites.
3. Utilisez toujours le bon langage qui correspond aux personnes
qui utiliseront vos informations.
Par exemple, n’utilisez pas un langage d’enfants
lorsque vos informations sont pour des adultes.
4. Souvenez-vous que ceux qui vont utiliser vos informations
ne connaissent peut-être pas bien votre sujet.
Il faut donc expliquer clairement le sujet
et expliquer aussi tous les mots difficiles en rapport avec ce sujet.
5. Impliquez toujours
des personnes handicapées intellectuelles.
9
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 12
Lorsque vous créez des informations accessibles.
Ces personnes peuvent par exemple
prendre des décisions :
• sur le sujet dont il faut parler
• sur ce qu’il y a à dire sur un sujet
• et sur les endroits où il faut publier ces informations.
Les personnes handicapées intellectuelles
peuvent aussi vérifier
si les informations sont vraiment faciles à lire et à comprendre.
Vous trouverez plus d'informations sur la manière d’impliquer
des personnes handicapées intellectuelles
dans une autre brochure que nous avons rédigée.
Le titre de cette brochure est :
« N’écrivez pas pour nous sans nous !
Impliquer les personnes handicapées intellectuelles
dans l’écriture de textes faciles à lire ».
Les mots
6. Utilisez des mots faciles à comprendre
c’est-à-dire des mots que les gens connaissent bien.
7. N’utilisez pas de mots difficiles.
Si vous devez utiliser des mots difficiles,
il faut les expliquer clairement.
8. Utilisez des exemples pour expliquer les choses.
Essayez d’utiliser des exemples de la vie de tous les jours
que les gens comprennent facilement.
9. Utilisez le même mot pour parler de la même chose
dans tout le document.
10
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 13
10. N’utilisez pas des idées difficiles comme des métaphores.
Une métaphore est une phrase qui ne veut pas vraiment dire
ce qui est écrit.
« Il pleut des cordes » est un exemple de métaphore.
11. N’utilisez pas de mots d’une langue étrangère,
sauf s’ils sont très connus comme le mot anglais « hamburger »
en français par exemple.
12. Evitez d’utiliser des initiales.
Utilisez le mot en entier lorsque vous le pouvez.
Les initiales sont les premières lettres de chaque mot.
Expliquez les initiales si vous devez en utiliser.
Par exemple, si vous écrivez « UE »,
expliquez que cela signifie « l'Union Européenne ».
13. Les pourcentages (63%) et les grands nombres (1 758 625) sont
difficiles à comprendre.
Essayez de ne pas utiliser de pourcentages ni de grands nombres.
Utilisez à la place des mots comme « peu de », « beaucoup de »
pour expliquer ce que vous voulez dire.
Les phrases
14. Faites toujours des phrases courtes.
15. Parlez directement aux gens.
Utilisez des mots comme « vous ».
16. Utilisez des phrases positives plutôt que des phrases négatives
quand vous le pouvez.
Par exemple, dites « Vous devriez rester jusqu’à la fin de la réunion »
plutôt que « Vous ne devriez pas partir avant la fin de la réunion ».
11
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 14
17. Utilisez des phrases actives plutôt que des phrases passives
quand vous le pouvez.
Dites par exemple « Le médecin vous enverra une lettre »
plutôt que « Vous recevrez une lettre envoyée par le médecin ».
Quel ordre donner à vos informations
18. Placez toujours vos informations
dans un ordre facile à comprendre et facile à suivre.
19. Placez ensemble toutes les informations sur le même sujet.
20. Vous pouvez répéter les informations importantes plusieurs fois.
Vous pouvez aussi expliquer plusieurs fois les mots difficiles.
12
GuidePathways:Mise en page 1
2
25/09/09
10:11
Page 15
Règles spécifiques
aux informations écrites
Remarque : les informations écrites qui sont faciles à comprendre
pour les personnes handicapées intellectuelles
sont souvent appelées des informations « faciles à lire ».
Lorsque vous préparez des informations écrites,
utilisez les 20 règles présentées dans la section 1
ainsi que les règles ci-dessous.
La mise en page et le format
1. Utilisez un format facile à lire, facile à suivre et facile à photocopier.
Par exemple du A4 ou A5.
2. Réfléchissez à la taille de votre document.
Un livre de 100 pages est trop long.
Les gens pourraient ne pas se sentir capables de lire un tel livre.
Dans ce cas, il vaut mieux écrire 3 livrets plus petits.
3. N’utilisez jamais une mise en page qui rendra votre document
difficile à lire et à comprendre.
Le plus important est que le document soit facile à comprendre
pour les personnes handicapées intellectuelles.
13
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 16
4. N’utilisez jamais un fond qui rend le texte difficile à lire.
Le fond est ce qui est derrière le texte.
Par exemple, n’utilisez jamais une image ou un schéma comme fond.
Ce n’est pas
facile à lire
Ce n’est pas
facile à lire
Attention : lorsque vous utilisez un fond foncé avec une écriture claire.
il faut que le fond soit assez foncé
et que l’écriture soit assez claire pour qu’on puisse la lire.
C’est facile
à lire
Ce n’est pas
facile à lire
Le type d’écriture
5. Utilisez toujours une police claire facile à lire.
Une police est un type d’écriture.
Par exemple Arial ou Tahoma sont des polices claires et faciles à lire.
14
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 17
Cela signifie que :
• Vous ne devez jamais utiliser
des « polices à empattement ».
d
Voici ce qui signifie une « police à empattement »
Police avec empattement
d
Police sans empattement
Ces polices avec empattement sont plus difficiles à lire
car la forme des lettres n'est pas très claire.
Voici quelques exemples de polices plus difficiles à lire :
Century n’est pas facile à lire.
Times new roman n’est pas facile à lire.
• Vous ne devez jamais utiliser
une écriture trop rapprochée.
Exemple : Il s’agit ici de la police « Gill 14 réduit ».
Ce n’est pas facile à lire car c’est trop rapproché.
Il s’agit ici d’Arial 14 avec un espacement de caractères de 70%.
Ce n’est pas facile à lire.
Ceci est l’exemple d’un texte
avec un interligne de 0.8 pt.
Ce n’est pas facile à lire.
15
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 18
• Vous ne devez jamais utiliser
une écriture trop claire qui ne s’imprime pas bien.
Exemple : Il s’agit ici de la police « Eras 14 clair ».
Ce n’est pas facile à lire car c’est trop clair.
• Vous ne devez jamais écrire en italique
Exemple : Ce texte est en italique.
Ce n’est pas facile à lire.
• Vous ne devez jamais utiliser
une forme d’écriture particulière.
Exemple : Ceci est un texte avec ombre.
Ce n’est pas facile à lire.
Ceci est un texte avec contour.
C e n ’ e st p a s f a c i l e à l i r e .
6. Utilisez toujours une écriture large.
Vous devez utiliser une écriture
au moins aussi large que la taille 14 d’Arial.
7. N’écrivez pas des mots entiers en majuscules.
Les minuscules sont plus faciles à lire.
8. Essayez de n’utiliser qu’un seul type d’écriture dans votre texte
9. Souligner le texte peut le rendre plus difficile à lire
pour certaines personnes handicapées intellectuelles .
Faites attention lorsque vous soulignez du texte.
16
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 19
10. Lorsque c’est possible, évitez d’écrire en couleur car
• certaines personnes ne font pas la différence entre les couleurs ;
• des gens auront peut-être besoin de photocopier votre document
en noir et blanc.
Les couleurs n’apparaîtront alors pas clairement.
• Certaines couleurs n’apparaissent pas bien sur certains fonds.
Par exemple de l’écriture jaune sur du papier blanc
n'est pas facile à lire.
Les mots
11. N’utilisez pas de mots difficiles.
Si vous devez utiliser des mots difficiles,
expliquez les clairement.
Si c’est possible, expliquez les mots au moment où vous les utilisez.
Pour les documents écrits, il est aussi possible
d’avoir une liste de mots utiles à la fin du document.
12. N’utilisez jamais de notes de bas de page.
Une note de bas de page, c’est lorsque vous expliquez quelque chose
au bas de la page plutôt que de l'expliquer dans le texte.
Exemple :
N’écrivez pas « Pierre DUPONT(1) a parlé lors de la réunion ».
Ecrivez
« Pierre DUPONT est le président d’une organisation
qui lutte pour l’environnement.
Pierre DUPONT a parlé lors de la réunion. »
(1)
Président d’une organisation qui lutte pour l’environnement
17
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 20
13. Faites attention à l’utilisation des pronoms.
Les pronoms sont des mots comme « je », « lui » ou « il ».
Ce sont des mots que vous utilisez
à la place du nom d’une personne ou d’une chose
dont vous avez déjà parlé.
Un pronom remplace une personne ou une chose.
Il faut que ça soit bien clair
que le pronom remplace cette personne ou cette chose.
Vérifiez qu’il est toujours clair
de qui ou de quoi parle le pronom.
Si ce n’est pas clair, alors utilisez
le nom de la personne ou de la chose en entier.
14. Utilisez une ponctuation simple.
Par exemple, n’écrivez pas
« Hier, j’ai acheté un vélo vert/jaune
(un nouveau vélo !) pour mon fils ; il s’appelle Michael ».
Ecrivez plutôt
« Mon fils s’appelle Michael.
Hier, je lui ai acheté un nouveau vélo.
Le nouveau vélo est vert et jaune ».
15. Essayez d’éviter les caractères spéciaux,
comme \, &, <, § ou #.
16. Evitez toutes les abréviations comme « par ex. » ou « etc. ».
18
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 21
Les phrases
17. Commencez toujours une nouvelle phrase sur une nouvelle ligne.
18. Ne séparez jamais 1 mot sur 2 lignes.
Cela signifie que vous ne devez jamais utiliser un tiret (-)
pour séparer un mot sur 2 lignes.
19. Faites des phrases courtes.
Pour cela, vous pouvez
• écrire une seule idée par phrase ;
• mettre un point et faire une nouvelle phrase
avant de commencer une nouvelle idée,
plutôt que d’utiliser une virgule ou un « et » ;
Lorsque c’est possible, 1 phrase devrait tenir sur 1 ligne.
Si vous devez écrire 1 phrase sur 2 lignes,
coupez la phrase à l’endroit où vous feriez une pause
lorsque vous lisez à voix haute.
Par exemple :
Ecrivez : La manière dont cette phrase est coupée
la rend facile à lire.
N’écrivez pas : La manière dont cette phrase est
coupée ne la rend pas facile à lire.
19
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 22
Ecrire un texte
20. Utilisez des titres clairs et faciles à comprendre.
Les titres doivent vous expliquer ce qui va suivre juste après.
21. Il faut toujours donner aux gens
toutes les informations dont ils ont besoin.
Il faut que ça soit clair et qu’on sache rapidement
• pour qui vous écrivez
• et quel est le sujet dont vous parlez.
22. Ne donnez que les informations nécessaires
pour que les personnes comprennent votre message.
Ne leur donnez que les informations importantes.
23. Il faut que les informations importantes
soient faciles à trouver.
Pour cela, vous pouvez :
– placer ces informations au début du document ;
– mettre les informations importantes en gras ;
– ou encadrer les informations importantes.
24. Essayez de ne pas trop utiliser de sous-titres ou de points comme
1.2.1.
25. Les graphiques et les tableaux
peuvent être très difficiles à comprendre.
Mais ils peuvent parfois expliquer les choses bien mieux qu’un texte.
Lorsque vous utilisez des graphiques ou des tableaux,
faites-les simples et expliquez les bien.
20
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 23
Par exemple :
M. DUPONT travaille sur ordinateur la plupart du temps.
Il donne aussi des formations et crée des informations faciles à lire.
Mais cela lui prend moins de temps que son travail sur ordinateur.
Pour finir, M. DUPONT assiste aussi à des conférences.
Mais c’est ce qui lui prend le moins de temps.
Le temps de travail de M. Dupont
Ordinateur
Formation
Facile à lire
Conférence
A quoi devrait ressembler votre texte
26. Alignez votre texte à gauche.
Ne justifiez jamais votre texte.
Justifier un texte veut dire qu’on aligne le texte à gauche et à droite.
Un texte justifié a de grands écarts entre les mots
et est plus difficile à lire.
21
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 24
Exemple : Ce texte est aligné à gauche.
Il est facile à lire
car les mots sont tous espacés
de la même manière.
Ce texte est justifié et il n’est pas
aussi facile à lire car il y a de
grands écarts entre les mots.
27. Utilisez des points (puces ou des numéros) pour faire une liste.
Une liste de mots séparés par des virgules n’est pas facile à lire.
Par exemple, écrivez :
« Les buts de la réunion sont
• que les gens se rencontrent,
• que les gens apprennent de nouvelles choses,
• et qu’ils découvrent de nouveaux outils. »
N’écrivez pas
« Les buts de la réunion sont que les gens se rencontrent, que les gens
apprennent de nouvelles choses et qu’ils découvrent de nouveaux outils. »
28. N’écrivez pas dans des colonnes.
29. Ne mettez pas trop de texte sur une page.
30. Laissez des espaces entre les paragraphes.
31. La première ligne d’un paragraphe devrait être alignée
avec le reste du texte.
Les personnes disent que le texte ne devrait pas être « en retrait ».
32. Essayez d’éviter les marges étroites.
Les marges sont les espaces entre les mots et les bords de la page.
Quand c’est possible, laissez de grandes marges
afin que votre page n’ait pas l’air trop étroite.
22
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 25
33. Numérotez les pages de votre document quand vous le pouvez.
Pour des documents de réunion, écrivez « page 2 sur 4 ».
Cela aidera les personnes à savoir si elles ont toutes les pages.
Comment montrer qu’il s’agit d’un document facile à lire
34. Placez un symbole facile-à-lire
sur la couverture de votre document facile à lire.
Cela permettra aux gens de voir qu’il s’agit d’un document facile à lire.
Il existe un logo européen facile-à-lire que vous pouvez utiliser.
Voici à quoi il ressemble :
Vous pouvez télécharger ce logo gratuitement sur
www.inclusion-europe.org/etr
23
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 26
Les images
35. Beaucoup de personnes trouvent que lire n’est pas facile.
Pour les aider à comprendre votre texte,
vous devriez placer des images à côté pour le décrire.
Les images sont des choses comme :
• des photographies,
ECOLE
• des dessins,
• ou des symboles.
ECOLE
36. Pour illustrer votre texte, vous pouvez utiliser :
• des photographies,
• des dessins,
• ou des symboles.
Lorsque c’est possible, essayez d’utiliser le même type d’image
à travers tout le document.
37. Utilisez toujours les bonnes images
adaptées aux gens à qui vous vous adressez.
Par exemple, n’utilisez jamais des images pour enfants
lorsque vous vous adressez à des adultes.
38. Utilisez toujours des images claires, faciles à comprendre
et qui correspondent à la partie du texte
qu’elles sont censées expliquer.
Par exemple, vérifiez que les photographies sont claires
et qu’il n’y ait pas trop de choses à regarder.
24
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 27
Exemple :
Ceci est une photographie claire
d’une femme qui téléphone.
Cette photo n’est pas claire car
il y a trop de choses à regarder.
39. Utilisez la même image pour décrire la même chose
dans tout votre document.
40. Il existe plusieurs façons d’utiliser des images.
Par exemple, vous pouvez placer 1 ou 2 images
près d’un paragraphe pour expliquer ce dont parle le texte.
Règles pour la langue française
41. Faites attention aux nombres
- Ecrivez les nombres en chiffres et non en toutes lettres.
Cela veut dire que vous devriez écrire les nombres comme ceci :
1, 2 et pas : un, deux.
- N’utilisez jamais de chiffres romains comme V, X ou VI
42. Lorsque c’est possible, écrivez les dates en entier.
Par exemple : Mardi 13 octobre 2008.
N’écrivez pas 13/10/2008
ni
13 octobre.
25
GuidePathways:Mise en page 1
3
25/09/09
10:11
Page 28
Règles spécifiques
aux informations électroniques
Les informations électroniques se trouvent sur les ordinateurs.
Ce sont par exemple les informations que vous trouvez
sur les sites Internet ou sur les CD-rom.
Il est important de suivre les règles présentées dans la section 1 et 2
si vous voulez créer des informations électroniques
faciles à lire et à comprendre.
Remarque :
« L'initiative pour l’accessibilité du web » est une association internationale.
Cette association a développé des règles importantes
pour l’accès aux informations sur les ordinateurs.
Par exemple pour rendre les sites Internet accessibles
aux personnes aveugles
ou aux gens qui ont du mal à bouger les mains et à cliquer avec la souris.
Cette association a écrit des règles
pour rendre les sites Internet accessibles aux personnes handicapées.
Vous pouvez consulter ces règles sur :
http://www.w3.org/WAI/gettingstarted/Overview.html
Malheureusement ces règles ne sont pas faciles à lire.
Vous aurez donc peut-être besoin d’aide pour les comprendre.
Les règles suivantes sont spécifiques
aux personnes qui ont des déficiences intellectuelles.
Leur but principal est de rendre les sites Internet et les CD-rom
faciles à lire et à comprendre
pour les personnes handicapées intellectuelles .
26
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 29
C’est toujours mieux si les sites Internet
et les CD-rom sont entièrement faciles à lire.
Mais lorsque ce n’est pas le cas,
il faut qu’il y ait sur la première page un lien clair
vers toutes les pages qui sont en faciles à lire.
Créer un site internet accessible
1. Demandez toujours
à des personnes handicapées intellectuelles
de tester votre site Internet.
2. Pour trouver des sites internet,
il existe des moteurs de recherche comme google ou yahoo
Pour que les personnes puissent facilement trouver votre site
vous pouvez ajouter les mots « facile-à-lire »
dans les meta tags de votre page d’accueil.
Les meta tags sont des titres que personne ne voit.
Seuls les moteurs de recherches les trouvent
quand ils cherchent des informations faciles à lire.
La personne qui crée votre site web devrait pouvoir vous aider.
3. Essayez d’ajouter des éléments sur votre site web
qui rendent l’information plus facile à comprendre.
Vous pourriez par exemple utiliser un lecteur d’écran.
Un lecteur d’écran lit à voix haute les mots affichés sur l’écran.
Ou vous pourriez utiliser des petits films
où des personnes lisent et expliquent vos textes.
27
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 30
4. Sur les sites Internet,
des nouvelles pages peuvent parfois s’afficher toutes seules.
C’est ce qu’on appelle les pages « flash »,
car elles apparaissent sans avoir cliqué nulle part.
Il faudrait éviter ce genre de choses sur les sites Internet
si vous voulez qu’ils soient faciles à lire et à comprendre.
Les « pages flash » peuvent être dures à suivre
et certaines personnes peuvent se sentir perdues
quand elles apparaissent.
5. Les gens utilisent parfois des programmes spéciaux
pour leurs sites Internet.
Par exemple un programme qui permet d’avoir de très beaux dessins.
Vous devriez faire attention aux programmes spéciaux.
Ils peuvent être lourds.
Ils peuvent rendre votre site Internet plus difficile d’accès
et moins facile à lire.
6. Souvenez-vous que les gens utilisent parfois de vieux ordinateurs.
Ou qu’ils ont des connections internet lentes.
Il ne faut donc pas utiliser de programmes ou d’images
qui vont rendre l’internet très lent.
Les personnes pourront ainsi accéder plus facilement à votre site.
7. Essayez de prévoir un système qui permette aux personnes
de trouver les choses facilement sur votre site Internet.
C'est ce qu’on appelle habituellement un « outil de recherche ».
28
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 31
Votre page d’accueil
La page d’accueil est la première page qui apparaît
lorsque vous tapez l’adresse d’un site Internet.
C'est une page importante car c'est la première chose
que les gens verront lorsqu'ils visiteront votre site Internet.
8. Votre page d’accueil doit indiquer clairement le sujet du site Internet.
9. Indiquez sur votre page d’accueil
• un numéro de téléphone,
• une adresse postale
• une adresse électronique de contact.
Les gens peuvent ainsi vous contacter facilement.
10. Il devrait y avoir des grosses touches indiquées clairement
permettant de modifier la taille de l’écriture
pour les personnes qui préfèrent les écritures plus larges.
11. Si votre site Internet est disponible dans différentes langues,
utilisez le drapeau des pays
pour que les gens puissent facilement reconnaître leur langue.
Passer d’une page à l’autre sur un site internet
Quelques définitions :
Lorsque vous passez d’une page à une autre sur un site Internet,
on appelle cela la navigation.
Une barre de navigation est une barre où apparaissent les titres
des différentes parties d’un site Internet.
29
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 32
Voici 2 exemples de barres de navigation
12. Il faut que ce soit facile pour les gens
de passer d’une page à l’autre.
Vous pouvez par exemple utiliser sur chaque page
de grosses touches clairement indiquées.
Les gens peuvent cliquer sur ces touches pour :
• aller sur la page suivante
• retourner à la page précédente
• retourner à la page d’accueil.
13. Les gens doivent toujours pouvoir voir facilement
dans quelle partie du site Internet ils se trouvent.
La barre de navigation doit indiquer cela clairement.
14. Vérifiez que les gens ne doivent pas cliquer plus
d’une fois pour retourner à la page d’accueil.
30
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 33
15. Utilisez toujours la même barre de navigation au même endroit
dans tout le site Internet.
Les gens peuvent de cette manière apprendre à bien connaître
les différentes parties qu’ils peuvent trouver sur le site Internet.
16. Votre principale barre de navigation
ne devrait pas avoir plus de 7 ou 8 titres.
17. Vérifiez que les titres de la barre de navigation
sont clairs et faciles à comprendre.
Si vous sentez qu’ils sont trop difficiles,
vous pouvez expliquer plus précisément sur votre page d’accueil
ce que les gens trouveront sous les différents titres.
18. Les sites Internet ont parfois une deuxième barre de navigation.
Cette deuxième barre n’a pas de titres concernant le contenu.
Elle a des titres comme « Plan du site », « A propos de »
ou « Contacts ».
Si vous choisissez d’avoir une deuxième barre de navigation,
vérifiez qu’elle ne se présente pas comme la première.
Exemple d’un site Internet qui a 2 barres de navigation
31
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 34
A quoi devrait ressembler votre écran
19. Ne mettez pas trop de texte sur votre écran.
Lorsque c’est possible,
essayez de faire tenir tout le texte sur l’écran
pour que les gens n’aient pas à le faire défiler.
Si les gens doivent faire défiler l’écran,
placez un menu en haut de la page.
Un menu est une liste des parties principales de votre texte.
Il devrait aussi être possible de retourner en haut de la page
depuis la fin de chaque partie.
20. Vérifiez qu’il ne faudra pas faire défiler la page de gauche à droite
pour lire le texte.
21. Laissez des espaces
entre les paragraphes du texte affiché sur votre écran
comme vous le feriez entre les paragraphes
d’un document écrit.
22. Ne placez pas d’animations sur l’écran.
Liens
Il est souvent possible de cliquer sur des mots sur les sites Internet.
En cliquant sur ces mots, vous obtenez plus d’informations.
Ces mots sur lesquels vous pouvez cliquer sont appelés des « liens »
car ils font le lien vers plus d’informations.
32
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 35
23. Souligner peut rendre la lecture difficile.
Mais il est normal sur Internet de souligner les liens
pour que les gens sachent qu'ils peuvent cliquer sur le mot
pour visiter une autre page.
Vous ne devriez donc souligner que les liens.
Ne soulignez pas les titres ou des mots qui ne sont pas des liens
car les personnes essayeront de cliquer dessus
pour obtenir plus d’informations.
24. Lorsque vous créez des liens vers d’autres pages,
expliquez clairement ce que les gens vont trouver
sur ces nouvelles pages.
25. Evitez de mettre des liens difficiles à lire.
Par exemple
http://eacea.ec.europa.eu/llp/grundvig/documents/gru_2007fr.pdf
Lorsque le lien est trop long,
vous devriez le cacher derrière un mot facile.
26. Il est utile pour une personne de savoir
si elle a déjà cliqué sur un lien ou pas.
Cela est en général indiqué par des couleurs :
• Le lien est bleu si vous n’avez pas encore cliqué dessus
• Le lien est violet si vous avez déjà cliqué dessus
Vous devriez utiliser le même code de couleur
pour tout votre site Internet.
33
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 36
27. Il vaut mieux que le lien avec de nouvelles informations
soit fait seulement avec des mots.
Ce n’est pas évident de devoir cliquer sur des images
ou des photographies pour trouver de nouvelles informations.
Evitez donc de placer un lien vers une autre page
derrière une image.
Ce n’est pas facile à trouver.
Créer un CD-ROM accessible
Il est important de respecter les règles pour l’information électronique
présentées ci-dessus
si vous voulez créer un CD-ROM accessible.
28. Lorsque vous créez un CD-ROM accessible,
le boîtier doit aussi être facile à lire.
29. Essayez de créer un CD-rom
qui fonctionne avec tous les programmes.
Si un programme spécial est nécessaire pour utiliser votre CD-ROM,
indiquez-le sur le boîtier.
30. Votre CD-rom devrait démarrer automatiquement
lorsque quelqu'un le place dans le lecteur de CD-rom.
Des informations faciles à lire
expliquant « comment utiliser ce CD-rom »
devraient apparaître en premier.
34
GuidePathways:Mise en page 1
4
25/09/09
10:11
Page 37
Règles spécifiques
aux informations vidéo
Les partenaires du projet ont aussi travaillé sur des règles
pour rendre les informations sur vidéo faciles à comprendre.
Par manque de temps, nous n’avons pas pu travailler à fond sur ce sujet.
Ce projet se concentrait principalement sur les informations écrites et
électroniques (sections 2 et 3).
Travailler sur les informations vidéo pourrait être le but d’un nouveau projet.
Introduction
Lorsque vous voulez donner aux gens des informations,
il est très important que ces informations soient accessibles.
C’est pour cela que vous devez choisir le meilleur moyen possible
pour donner ces informations.
Une façon de donner des informations aux gens
est de faire une vidéo.
C’est ce que les gens appellent aussi un film ou un DVD.
1• Conseils généraux
- Votre vidéo doit être simple.
Elle doit surtout essayer de rendre des idées difficiles
faciles à comprendre.
- Ne vous pressez pas.
Ne parlez pas trop vite.
Il faut que les gens aient assez de temps
pour comprendre ce que vous leur dites.
- Evitez les choses qui portent à confusion,
comme les ralentis ou les accélérés.
35
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 38
2• Pochette
- La conception de la pochette devrait suivre les règles
pour les informations faciles à comprendre.
Il faut qu’elle reste simple.
N’utilisez pas trop d’images ou de graphisme compliqué.
Cela rend la pochette moins facile à lire.
- Les informations sur votre pochette doivent être claires et simples.
Le texte devrait être facile à lire.
- Les informations importantes
devraient apparaître dans la vidéo
et pas seulement sur la pochette du DVD.
Par exemple une adresse de contact.
- Indiquez clairement quel programme est nécessaire
pour lire le CD ou le DVD.
3• Voix de fond
Une voix de fond est ce que vous entendez
lorsque qu’une personne parle sans qu’on ne la voit
car quelque chose d’autre vous est montré sur la vidéo.
- Une voix de fond devrait s'exprimer lentement et très clairement
- Une voix de fond ne devrait parler
que des choses que les gens voient à l’écran.
- Si vous utilisez une voix de fond,
il peut être utile de présenter d'abord la personne
avant qu'elle ne commence à parler.
36
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:11
Page 39
4• L’écran
- L’écran ne devrait être ni trop clair ni trop foncé.
- La vidéo et le son doivent être de très bonne qualité et clairs.
- Pour les vidéos à regarder sur un ordinateur,
les boutons pour régler le son et pour passer au mode plein écran
devraient être faciles à trouver.
5• Le film en lui-même
- Restez aussi proche que possible de la réalité.
- Par exemple, si vous parlez d’un camionneur,
ne montrez pas un homme qui conduit une camionnette
mais plutôt un homme qui conduit un véritable camion.
- Les vidéos présentant des informations
ne devraient pas être trop longues.
Pas plus de 20 ou 30 minutes.
Si vous avez beaucoup d’informations
vous devriez penser à faire 2 films différents.
- Lorsque vous changez d’endroit,
expliquez où se trouve le nouveau lieu
pour que les gens ne soient pas perdus.
Il est peut-être aussi plus facile
de voir les gens aller d’un endroit à un autre
plutôt que de voir quelqu’un à un endroit
puis soudain quelque part d'autre
sans savoir pourquoi ni comment il est arrivé là.
37
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:12
Page 40
6• Sous-titres
Sur certaines vidéos, du texte apparaît au bas de l’écran.
C'est ce qu'on appelle des sous-titres.
Les sous-titres peuvent être difficiles
pour les personnes handicapées intellectuelles.
Mais ils peuvent aussi être utiles
- par exemple pour les gens qui sont sourds
ou qui ont des troubles auditifs
- ou lorsque la personne qui parle sur la vidéo a un accent très fort
ou a du mal à s’exprimer.
Si vous décidez de placer des sous-titres sur votre vidéo,
respectez les règles suivantes :
- Les sous-titres devraient suivre les règles
pour les informations écrites (voir section 1).
Ils devraient être faciles à lire.
Utilisez par exemple une écriture plus grande
que celle utilisée d’habitude dans les sous-titres des films.
Vérifiez que vous pouvez les lire sur un petit écran.
- Il faut que les gens aient assez de temps pour lire les sous-titres.
Les sous-titres devraient rester à l’écran
aussi longtemps que possible.
Cela n’est pas facile car nous parlons plus vite
que nous lisons.
Il peut donc être difficile
de laisser les sous-titres assez longtemps à l’écran
pour que les gens puissent les lire.
C’est particulièrement vrai
pour les personnes handicapées intellectuelles
et qui lisent parfois plus lentement.
38
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:12
Page 41
C’est pour cela que lorsque vous faites une vidéo,
vous devriez vous assurer que les gens ne parlent pas trop vite
les uns après les autres.
- Les sous-titres doivent bien ressortir sur l’écran.
Cela peut être difficile
car le fond d’une vidéo change tout le temps.
Une solution peut être de mettre une bande foncée au bas de l’écran.
Les sous-titres sont donc toujours écrits sur une bande foncée.
Mais cette bande devrait être un peu transparente
pour qu’on puisse quand même voir le film.
- Les sous-titres devraient se trouver au même endroit sur l’écran
du début à la fin de la vidéo.
Si c’est possible, c’est mieux de les mettre au bas de l’écran.
Si le contraste entre le fond et les sous-titres n’est pas assez marqué,
modifiez la couleur de la police, pas la place des sous-titres.
- Il devrait être possible pour la personne qui regarde la vidéo
de cacher les sous-titres à tout moment.
Il devrait y avoir des instructions claires
sur la manière dont elle peut faire disparaître les sous-titres.
- Pour rendre ce qui est dit sur la vidéo encore plus clair,
vous pourriez créer un document où tout le texte serait noté.
Les gens pourraient ainsi l’imprimer et le lire
lorsqu’ils regardent votre vidéo.
7• Description sonore
Sur certaines vidéos, il y a une voix qui explique
ce qu’il se passe dans le film.
39
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:12
Page 42
Cela veut dire que les aveugles peuvent comprendre ce qu’il se passe.
De cette manière, la vidéo est aussi accessible pour les aveugles.
C’est ce qu’on appelle la description sonore.
Pour les personnes qui voient bien,
cette description sonore peut gêner.
Il devrait donc être possible pour la personne qui regarde la vidéo
de supprimer la description sonore à tout moment.
Il devrait y avoir des instructions claires
sur comment arrêter la description sonore.
Enfin, certaines personnes aveugles ont aussi un handicap intellectuel,
la description sonore doit donc utiliser des mots faciles à comprendre.
40
GuidePathways:Mise en page 1
5
25/09/09
10:12
Page 43
Règles spécifiques
aux informations audio
Les partenaires du projet ont aussi travaillé sur des règles
pour rendre les informations audio faciles à comprendre.
Une information audio est une information que vous pouvez écouter,
par exemple des infos à la radio
ou des annonces dans les trains ou les gares.
Par manque de temps, nous n’avons pas pu travailler à fond sur ce sujet.
Ce projet se concentrait principalement sur les informations écrites et
électroniques (sections 2 et 3).
Travailler sur les informations audio pourrait être le but d’un nouveau projet.
Nous vous donnons cependant ici quelques conseils
pour réaliser des informations audio accessibles.
Conseils pour réaliser des informations audio accessibles
1. Consultez à nouveau les règles indiquées dans la section 1.
Elles sont aussi très importantes
pour faire des informations audio accessibles.
2. Assurez-vous que la personne qui s’exprime a une bonne prononciation
et articule clairement.
3. Assurez-vous que le son a un bon volume sonore :
ni trop faible, ni trop fort.
4. Assurez-vous que le son est bon ,
sans interférence ni bruit de fond.
5. Assurez-vous que la personne parle lentement.
41
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:12
Page 44
6. Laissez des pauses aux moments importants.
De cette façon les personnes pourront comprendre la première partie
avant que la seconde information leur soit donnée.
7. Assurez-vous que la personne parle avec une voix claire,
c’est-à-dire ni trop grave, ni trop aigüe.
8. Laissez du temps aux gens pour comprendre les informations.
Par exemple les annonces avant le départ du train
devraient être faites assez tôt,
pour que les gens aient le temps de se rendre sur le bon quai.
9. N’hésitez pas à répéter les informations plusieurs fois.
10. Les messages donnés en format audio
doivent toujours être polis et courtois.
11. Assurez-vous que la personne qui parle n’ait pas un accent trop prononcé.
12. Parlez toujours un à la fois.
13. N’interrompez pas une information audio,
par de la publicité par exemple.
14. Assurez-vous que les mots utilisés sont faciles à comprendre.
N’utilisez pas de dialectes.
15. Placez un son particulier pour annoncer que le format des informations
qui suivent est accessible.
16. Lisez le texte en laissant transparaître les émotions.
17. Lorsque c’est opportun, la voix devrait correspondre au personnage.
Par exemple, lorsque vous lisez une histoire
lorsque le texte parle d’un homme, utilisez une voix d‘homme
lorsqu’il parle d’une femme, utilisez une voix de femme
lorsqu’il parle d’un enfant, utilisez une voix d’enfant.
42
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:12
Page 45
Les partenaires du projet ont aussi travaillé sur des règles
pour rendre les informations audio faciles à comprendre.
Une information audio est une information que vous pouvez écouter,
par exemple des infos à la radio
ou des annonces dans les trains ou les gares.
Par manque de temps, nous n’avons pas pu travailler à fond sur ce sujet.
Ce projet se concentrait principalement sur les informations écrites et
électroniques (sections 2 et 3).
Travailler sur les informations audio pourrait être le but d’un nouveau projet.
Nous vous donnons cependant ici quelques conseils
pour réaliser des informations audio accessibles.
Conseils pour réaliser des informations audio accessibles
1. Consultez à nouveau les règles indiquées dans la section 1.
Elles sont aussi très importantes
pour faire des informations audio accessibles.
2. Assurez-vous que la personne qui s’exprime a une bonne prononciation
et articule clairement.
3. Assurez-vous que le son a un bon volume sonore :
ni trop faible, ni trop fort.
4. Assurez-vous que le son est bon ,
sans interférence ni bruit de fond.
5. Assurez-vous que la personne parle lentement.
43
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:12
Page 46
L’organisation qui a mené ce projet est Inclusion Europe.
9 autres partenaires étaient impliqués :
Enable Ace
2nd Floor,146 Argyle Street, Glasgow G2 8BL – Ecosse
Tel: 0044 141 226 4541
e-mail: [email protected] – Website: http://www.enable.org.uk/
Me Itse ry
Pinninkatu 51, 33100 Tampere – Finlande
Tel: 00358 0207 718 200
e-mail: [email protected] – Website: http://www.kvtl.fi/sivu/me_itse_ry
Unapei
15 rue Coysevox, 75876 Paris Cedex 18 – France
Tel: 0033 1 44 85 50 50
e-mail: [email protected] – Website: http://www.unapei.org/
Nous Aussi
15 rue Coysevox, 75876 Paris Cedex 18 – France
Tel: 0033 1 44 85 50 50
e-mail: [email protected] – Website: http://www.nousaussi.org
Inclusion Ireland
Unit C2, The Steelworks, Foley St, Dublin 1, Irelande
Tel: 00353 1 8559891
e-mail: [email protected] – Website: http://www.inclusionireland.ie/
Das Büro für leichte Sprache of Lebenshilfe Bremen
Waller Heerstraße 59, 28217 Bremen – Allemagne
Tel: 0049 421 387 77 79
e-mail: [email protected]
Website: http://www.lebenshilfe-bremen.de
FENACERCI
Rua Augusto Macedo 2ª, 1600-794 Lisboa – Portugal
Tel: 00351 217 11 25 80
e-mail: [email protected] – Website: http://www.fenacerci.pt/
Atempo
Grazbachgasse 39, 8010 Graz – Autriche
Tel: 0043 316 - 81 47 16 -0
e-mail: [email protected] – Website: http://www.atempo.at/
VILTIS
Kalvarijų g.143, 08221 Vilnius – Lithuanie
Tel: 00370 5 261 52 23
e-mail: [email protected] – Website: http://viltis.lt
44
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:12
Page 47
Inclusion Europe
L'association européenne des organisations
de personnes handicapées mentales et leurs familles.
Inclusion Europe est une association sans but lucratif.
Nous défendons les droits et les intérêts
des personnes handicapées mentales et de leurs familles.
Nos membres sont des organisations nationales dans 36 pays.
Les personnes handicapées mentales sont des citoyens à part entière.
Elles ont un droit égal à l’intégration dans la société,
quelle que soit la gravité de leur handicap.
Elles veulent des droits, pas des faveurs.
Les personnes handicapées mentales ont beaucoup de talents et de capacités.
Elles ont aussi des besoins spécifiques.
Elles requièrent un choix de services pour répondre à leurs besoins.
Le travail d’Inclusion Europe se concentre sur trois axes politiques principaux :
- les droits humains des personnes handicapées mentales
- l’intégration dans la société
- la non-discrimination
Inclusion Europe coordonne un large éventail d’activités
dans de nombreux pays européens, telles que des conférences,
des groupes de travail et des réunions d’échanges.
L’association répond aux propositions politiques européennes
et fournit de l’information relative aux besoins des personnes handicapées mentales.
Inclusion Europe conseille la Commission européenne
et les membres du Parlement européen sur les thèmes du handicap.
Soutenu par la Commission européenne, DG EACEA
FR
Inclusion Europe
Galeries de la Toison d'Or - 29 Chaussée d'Ixelles # 393/32 - B-1050 Bruxelles - Belgique
Tél. : +32-2-502 28 15 - Fax: +32-2-502 80 10 - e-mail: [email protected]
45
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:12
Page 48
Les Partenaires du projet « Vers une formation continue
pour les personnes handicapées intellectuelles » ont écrit
3 autres brochures (www.life-long-learning.eu).
46
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:12
Page 49
Testez vos textes grâce à la liste de vérification
Vous pourrez aller tester les textes que vous écrivez vous-mêmes
en facile-à-lire. Vous devrez répondre par OUI ou par NON à une série
de questions.
Pour cela vous devrez vous rendre sur le site.
www.life-long-learning.eu
Et quand vous aurez répondu à toutes les questions, vous saurez si
votre texte est suffisamment facile-à-lire ou pas.
Par exemple, on vous posera les questions suivantes :
Il y a plus de 50 questions, donc c’est un peu long.
Mais vous pourrez le faire en plusieurs fois et sauver vos premières
réponses puis continuer le lendemain.
47
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:12
Page 50
Et à la fin, vous arriverez à ce type de résultat :
Et en cliquant ici, vous recevrez des conseils sur comment améliorer
encore votre texte et le rendre encore plus facile à lire.
48
GuidePathways:Mise en page 1
25/09/09
10:12
Page 52
UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DE PARENTS, DE PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ET DE LEURS AMIS
15, rue Coysevox - 75876 Paris Cedex 18 - Tél : 01 44 85 50 50 - Fax : 01 44 85 50 60
Courriel : [email protected] - Site internet : www.unapei.org
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement